• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
Conférençovore Conférençovore 25 novembre 09:20

"Tous les Français le connaissent depuis une quinzaine d’années"...

Heu non PYR... "Tout le monde" ne le connaît pas. D’abord parce que, à part France 2 (mais c’était il y a 15 ans déjà) et sa chronique sur RTL, EZ a plutôt officié pendant des années dans des émissions à audiences moyennes. Même sur Cnews, au max ça faisait 1 million de spectateurs. Si on lisse la popularité des uns et des autres au niveau des 67 millions de Français, EZ est probablement moins connu qu’un ectoplasme comme Xavier Bertrand, même encore aujourd’hui et malgré 3 mois de campagne active, d’accès réguliers aux médias, etc. On observe d’ailleurs un tassement de la popularité de Zemmour lié au fait qu’il lui manque toute une partie de l’électorat pop autochtone qui est encore largement chez Marine et cette jonction qu’il appelle de ses voeux avec la bourgeoisie/csp+ (peu importe comment on la désigne) et qui reste largement macroniste, pour le moment, on y est pas. Ah oui... c’est le truc que personne ne commente : dans toutes les projections ou presque, la réalityé est que les Français rééliraoent Macron. Cela peut paraître dingue de prime abord mais c’est ce que démontrent toutes les études depuis des mois : Macron arrive largement en tête au 1er tour et gagne dans quasi toutes les config du 2nd (exception peut-être d’un minable comme Bertrand... eh oui, le Français aime la merde) et c’est aussi pour cela que je rappelle que PYR commet ici une erreur habituelle que l’on pourrait qualifier de "biais du virtuel" (on pourrait aussi l’appeller "l’ass-élit-no" - c’est amusant aussi). Le meilleur allié de Macron, c’est la masse des zombies et covid ou pas, GJ ou pas, peu de choses ont changé à ce niveau-là depuis qq années.

Deuxièmement, pas d’accord non plus avec cette affirmation selon laquelle la majorité des Français s’en fouterait, n’aurait pas d’avis, qu’il faudrait attendre février ou mars 2022, etc. D’abord, en Fr, s’il y a bien une élection qui compte c’est la Présidentielle. Ensuite, les études montrent bien qu’il y a, depuis plusieurs mois déjà, un intérêt croissant, certes assez habituel en fin de mandat, mais que l’arrivée d’EZ et de ses thématiques semble amplifier. On assiste de plus en plus à une polarisation des opinions notamment sur la question de l’immigration. Zemmour a imposé le thème dans l’opinion et je crois que c’est ce qui explique que son score + celui de MLP + celui de DLF, ça nous fait un 32-35% qui n’aurait jamais pu avoir lieu à 8 mois de l’échéance de 2017. PYR évoque les Régionales comme indicateur de l’intérêt des Français sauf que tout le monde s’en fout des Régionales/Déparatementales...

Ensuite, EZ n’utilise pas la technique Buisson. Il utilise la tactique EZ qui consiste à nommer les choses directement et ne pas chercher le compromis et il a raison : il doit tuer Marine et LR et ce n’est pas en s’excusant qu’il y parviendra. D’autant que si l’idée du remplacement s’impose naturellement c’est assez simple à comprendre : avant il y a des Français, après des Afro-musulmans. Pas plus compliqué que cela. On peut appeller cela "basculement", "changements démographiques", "créolisation" même, pourquoi pas... mais ça ne change rien. S’il y a bien un truc que le populo voit c’est son quotidien. L’analyse de PYR est assez mauvaise s’agissant de cette classe. On voit aussi sa confusion quand il nous explique que les reponsables des GJ étaient en bonne partie des Maghrébins... lol... PYR n’a pas bcp été sur les ronds-point de province parce qu’il aurait compris que c’était du quasi 100% blancs... Bref j’ai souvent l’impression que ce sur quoi se fonde son analyse est parfois pas très réaliste.

Tout le reste sur les manigances chez les LR, etc n’a aucun intérêt. LR est quasi mort. Cela semble avoir échappé à PYR mais depuis des mois déjà, les études montrent que ce parti ne subsiste qu’au niveau local par ses baronnies mais quasi plus au-delà. LR a subi quasiment le même sort que le PS. J’ai parfois l’impression d’entendre un analyste du siècle passé : PYR raisonne avec des éléments d’un autre temps dont celui des partis. Il semble ne pas avoir compris le changement de paradigme : les partis tradis, c’est quasi fini.

En revanche, il a raison sur ce mythe de la bourgeoisie patriote. Je nuancerais juste en précisant que c’est très vrai pour la bourgeoisie urbaine et bcp moins (voire carrément faux) pour ce qui est des campagnes où l’on trouve une bourgeoisie plutôt patriote (qui vote LR généralement par réflexe mais qui a conscience qu’il y a un pb avec l’immigration).




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON