• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


2 votes
Conférençovore Conférençovore 31 janvier 02:08

@juanyves
Les campagnes se vident parce que les enfants quittent leurs terres natales pour partir au lycée puis faire des études et souvent ils ne reviennent pas. Ils se retrouvent parfois à faire des études à la con pour des boulots aliénants et inutiles du tertiaire alors qu’ils pourraient rester et faire des métiers manuels bien plus intéressants, valorisants et utiles. .
Et donc oui, aider les ruraux à pouvoir élever leurs enfants est une excellente chose. Chez nous on ferme des classes parce qu’il n’y aurait soi-disant pas assez d’élèves et on dédouble celles des banlieues pour compenser la sous-éducation de leurs parents. Nous dépensons des dizaines de milliards chaque année en politique de la ville et tout ça pour se retrouver avec une proportion non négligeable d’incapables et financer notre remplacement. L’avenir du pays c’est aussi et je dirais même essentiellement ses campagnes. Parce que les paysans que tu sembles un peu mépriser, ce sont eux qui te nourrissent. L’urgence c’est d’arrêter l’hémoragie : l’année dernière, rien que sur mon département on a perdu plusieurs centaines de fermes. C’est pour cela que tu payes ton beurre bcp plus cher : nos paysans n’arrivent pas à en sortir et leurs enfants ne veulent plus reprendre les fermes parce qu’entre les normes à la con, les semaines à 70h, les emprunts, ils voient bien que leurs parents survivent à peine. Alors tu te retrouves à acheter des produits de merde fabriqués à l’étranger sans aucun respect de normes qui sont elles imposées aux nôtres.
S’il y a bien une pop à aider c’est celle-là et pourtant c’est la seule qui ne l’est pas et dès que l’on propose d’y remédier, on trouve des mesquins sans aucune vision à long terme pour critiquer. Zemmour n’a aucun lien avec le monde rural mais il a compris que c’était une force de la nation. C’est la politique inverse qui a fait que, désormais, nous importons 50% de notre alimentation alors que nous avons tout pour produire localement et avec de la qualité. Les politicards que nous nous tapons ont détruit probablement ce qui est le pan le plus important de la souveraineté : l’alimentaire. Le prog d’EZ insiste bcp sur ce point : rétablir une agriculture locale donc avec des circuits courts et saine. Et oui, c’est une approche intelligente. Il faut juste élever un peu le débat et avoir ce type de données essentielles en tête plutôt que de se moquer.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON