• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


3 votes
jack Mandon jack Mandon 22 avril 21:40

Jean-Marie Le Pen s’emporta souvent dans des thèmes qui déstabilisaient son personnage politique. Certes, il n’entrait pas dans le moule respectable et hypocrite de la diplomatie. Il se montra donc souvent grossier mais pas vulgaire, une espèce de seigneur de la guerre animé du courage et de la naïveté du guerrier passionné authentique. La tendance au politiquement correct lui était complètement inconnue. Cependant les bien-pensants de l’assemblée nationale et du gouvernement l’épinglèrent définitivement dans le caractère formel de son personnage. Il dénonça souvent cette stratégie manipulatrice de la diabolisation qui permis à la droite et à la gauche de surfer sur la triangulation. Elle permit une alternance politique sur plusieurs décennies, en muselant la liberté populaire.

Macron est l’antonymie de Jean-Marie Lepen. Il est soigné et n’a pas de difficulté à maîtriser ses émotions inexistantes, c’est un pisse froid à la manière de l’idéologue Saint-Just mais lui avec une espèce de carence éthique, infiniment plus dangereux que son compagnon de la terreur Robespierre.

Quant à Jean-Marie Lepen, j’ai appris à le respecter au fur et à mesure que je découvrais les vrais visages des escrocs qui m’avaient séduit dans ma jeunesse par l’intermédiaire des putes journalistiques. Rien de nouveau sous le soleil.

Personnellement je voterai pour Marine, pour sa simplicité, son courage de guerrière et son choix politique. Représenter ceux qui ne savent ni ne peuvent se défendre est noble, par la même occasion, je serais fidèle à mes ancêtres.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON