• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
Conférençovore Conférençovore 31 juillet 10:46

@TchakTchak
"Au début, je ne comprenais pas, je me demandais si c’était Norman que je lisais…"

Ah mais j’ai toujours admis avoir des points d’accords avec le camarade aubergiste.

"J’ai de la peine à dire pourquoi"

Non, non... aucune. D’ailleurs tu le dis juste après : "je peux dire en tout cas qu’il est trop naïf sur la nature humaine.". C’est effectivement son pb. Chouard est un gauchiste en cela qu’il nie les ordres naturels. Pour lui, un Français c’est un individu muni d’une CNI française. Pour lui, les gens sont bons par nature... Chouard est la quintessence du "gentil".

" Maintenant, l’expérience des ronds points au début de gilets jaunes a montré qu’une intelligence collective, constructive et positive est tout à fait possible."

Oui, à une échelle locale, réduite et avec une pop homogène (les GJ, c’est la révolte des Blancs de province, ni plus ni moins... il faut le dire explicitement), c’est possible.

"Le principe que les habitants locaux gèrent leur commune ou leur quartier, et que ce soit à eux de gérer, me semble sain"

Moi aussi mais j’ai été élu municipal et en pratique... ce n’est pas aussi simple que cela. La plupart des habitants en ont rien à foutre de la gestion de leur commune. Ils la voient comme un ensemble de services (entretien de la voirie, formalité admin, etc) et ça s’arrête là.

"Le système Suisse a son corpus législatif communal."

Le système suisse est en effet très intéressant car c’est le renversement du nôtre : chez eux, la commune est le centre décisionnel primaire. Tout ce que la commune ne peut pas gérer relève du canton. Tout ce que le canton ne peut pas gérer (transport inter-régional, politique énergétique, défense, etc) relève de la confédération. Mais encore une fois, cela fonctionne (de moins en moins ceci dit) parce que, malgré une pop plus hétérogène que la nôtre (sur le plan linguistique, parce qu’il y a aussi 25% d’étrangers), il y a une conscience de l’intérêt commun qui n’existe plus en France.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON