• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


6 votes
ezechiel ezechiel 26 novembre 2022 00:39

Christian Perronne reste quelque peu décevant face à ses interlocuteurs, pas assez percutant, il fallait venir avec des cas concrets et des faits précis pour clouer le bec à ses détracteurs.

"Pourquoi sur le plateau, tous les médecins invités sont contre l’hydroxychloroquine ?" demande béatement Pascal Praud.

Des épidémiologistes, en France, il y en a des centaines, et parmi eux, certains des meilleurs spécialistes des coronavirus (tel Jean-Marc Sabatier,...)
Mais Christian Perronne ne demande pas à Pascal Praud pourquoi CNEWS n’invite sur son plateau que les 14 mêmes médecins sur les deux années de la pandémie. En plus, Pascal Praud se permet de prendre comme référence "l’éminent" professeur Robert Sebbag, l’industriel de la pharmacie régulièrement invité sur CNEWS pendant l’épidémie, vice-président de SANOFI AVENTIS qui collabore avec Pfizer, fallait oser ! Évidemment que Robert Sebbag ne va pas faire la promotion de l’hydroxychloroquine et démolir les vaccins, c’est avec eux qu’il battit sa fortune !

"Pourquoi on ne veut pas utiliser l’hydroxychloroquine (HCQ) ?"
Parce que cette substance représente un grave danger pour trois raisons simples :
- elle est facile à produire
- elle est peu chère (10 dollars par dose, à comparer par exemple à la Remdesivir, médicament breveté par le géant pharmaceutique Gilead à 3 000 dollars la dose, profits commerciaux engrangés pour Anthony Fauci, le Pape de la santé publique aux USA)
- elle est non brevetée

C’est tout perdant pour l’industrie pharmaceutique !

"Montrer l’efficacité de l’hydroxychloroquine ?"
Dès le printemps 2020, de multiples études à travers la planète ont montré la grande efficacité de la HCQ contre le COVID-19 si elle est prise assez tôt, donc avant l’apparition de symptômes graves, et à doses raisonnables, par exemple en ChineFranceArabie SaoudieIranItalieInde, à New-York, dans le nord de l’état de New-York, dans le Michigan et au Brésil.

La HCQ a été utilisée massivement avec succès en Orient, en particulier en Inde.

Le 1er juillet 2020, le Dr. Peter McCullough et son équipe ont élaboré le premier protocole basé sur des signes d’amélioration et de sécurité acceptables incluant la HCQ. Ils ont soumis le protocole à l"American Journal of Medicine". Cette étude, intitulée "The Pathophysiologic Basis and Clinical Rationale for Early Ambulatory Treatment od COVID-19" est devenue le document le plus téléchargé au monde pour aider les medécins du covid-19. L"Association of American Physicians and Surgeons" (AAPS) en a par exemple fait depuis son guide de traitement officiel du covid-19.

Hydroxychloroquine : comment Big Pharma a laissé mourir des centaines de milliers de personnes sans soins pour faire des bénéfices




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON