• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 13 juin 2023 10:08

Dissertation obtenue en posant à ChatGPT une question sur la possibilité d’une "intelligence artificielle" :

Introduction : L’intelligence artificielle (IA) a suscité un vif intérêt et une grande anticipation depuis des décennies. Les avancées technologiques ont permis des progrès significatifs dans le domaine de l’IA, mais certains soutiennent que l’existence d’une "intelligence artificielle" véritable est fondamentalement impossible. Dans cette dissertation, nous examinerons les raisons pour lesquelles une véritable "intelligence artificielle" ne peut pas exister et les limites intrinsèques auxquelles elle est confrontée.

I. La nature de l’intelligence humaine : L’intelligence humaine est un phénomène complexe et multidimensionnel qui implique la conscience, la créativité, l’intuition, et bien d’autres aspects qui sont difficiles à reproduire dans un système artificiel. Les émotions, la conscience de soi et l’expérience subjective sont des éléments essentiels de l’intelligence humaine qui ne peuvent être réduits à des algorithmes et des calculs.

II. Les limites de la logique formelle : L’intelligence artificielle repose souvent sur des approches logiques et formelles pour résoudre des problèmes. Cependant, la logique formelle a ses limites intrinsèques. Kurt Gödel, avec son théorème d’incomplétude, a démontré que tout système logique formel est nécessairement incomplet ou incohérent. Cela signifie qu’il existe des vérités mathématiques qui ne peuvent pas être prouvées à l’intérieur d’un système donné. Par conséquent, une "intelligence artificielle" qui se fonde uniquement sur la logique formelle sera inévitablement limitée dans sa capacité à comprendre et à traiter l’ensemble des connaissances.

III. La compréhension du sens et du contexte : La compréhension du sens et du contexte est une autre dimension clé de l’intelligence humaine. Les êtres humains sont capables d’interpréter le langage et de saisir des nuances, des connotations et des subtilités qui échappent souvent aux systèmes d’IA. Par exemple, les jeux de mots, l’ironie et les métaphores peuvent poser des défis considérables aux systèmes d’IA qui se fondent principalement sur l’analyse statistique du langage.

IV. La conscience et l’éthique : La question de la conscience et de l’éthique est un défi majeur pour l’existence d’une "intelligence artificielle". La conscience est un état subjectif et expérientiel qui n’a pas encore été pleinement compris par la science. De plus, l’IA soulève des questions éthiques complexes, notamment en ce qui concerne la responsabilité, l’autonomie et les valeurs morales. Il est difficile de concevoir une IA véritablement "intelligente" sans résoudre ces problèmes fondamentaux.

Conclusion : Bien que les avancées dans le domaine de l’IA aient donné lieu à des systèmes capables d’accomplir des tâches spécifiques, il est peu probable qu’une "intelligence artificielle" voit jamais le jour ou même que l’expression puisse dépasser le niveau de l’oxymore publicitaire.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON