• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 120 secondes pour passer ses nerfs ! On a plus le droit de se (...)

120 secondes pour passer ses nerfs ! On a plus le droit de se déguiser

120 secondes pour dire aux antifa que vous commencez vraiment à nous gonfler...

http://chroniques-humaines.over-blog.com/

Tags : Polémique




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 8 votes
    Tom France Tom France 23 décembre 2017 13:54

    Ces gochos sont des malades mentaux, rien de plus ! D’ailleurs, on voit le travail de sape de l’éducation national entre les mains des maçon qui participent à l’abrutissement généralisé puisqu’ils ne connaissent même pas la définition du mot racisme !


    • 2 votes
      wesson 23 décembre 2017 14:52

      Ces fachos sont des malades mentaux, rien de plus ! D’ailleurs, on voit le travail de sape de l’éducation privée entre les mains de curaillons qui participent à l’abrutissement généralisé puisqu’ils ne connaissent même pas la définition du mot Capitalisme !


      • 3 votes
        Constant Danlerreur Constant Danlerreur 23 décembre 2017 19:43

        @wesson
        Je suis bien d’accord avec vous, ces fachos n’ont pas droit au chapitre, il faut les acculer dans les tréfonds anonymes de la fange abjecte d’où ils n’auraient jamais dû sortir, les pourchasser sans pitié, les dénoncer sans relâche, les faire taire à tout jamais pour que plus aucun skinhead ne puisse impunément se filmer dans son trou à rat et diffuser de telles pensées hitlériennes de triste mémoire, Hasta la victoria sempre, No Pasaran, antipasti antifascista et toutes ces sortes de choses, mais ai je besoin de le préciser, camarade de gauche authentique, cher, très cher Wesson.

        .

        Je me permets une petite remarque sans avoir envie le moins du monde de vous vexer, mais les deux SS successifs dans votre psseudonyme me ssemblent bien ssusspectss. Veuillez remédiez à cela dans les plus brefss délaiss, pour ssupprimer toute forme d’ambigüité vous concernant.


      • 5 votes
        psychorigide psychorigide 23 décembre 2017 19:54

        Vu le temps passé à se grimer il aurait dû faire comme tous les crétins de fin de banquet : S’habiller en femme .... blanche * Il mettait de son côté toutes les tarlouses et le lobby des femmes flatté lui foutait la paix.


        • 1 vote
          ricauret 24 décembre 2017 00:20

          tous ce qui l ont condamnes on fait la manif JE SUIS CHARLIE mais n aiment rien venant des autres. la manif était faites pour LA LIBERTÉ D EXPRESSION
          OUI POUR EUX PAS POUR LES AUTRES


          • 6 votes
            ezechiel 24 décembre 2017 15:11

            Ce n’est pas que les antifa, il s’agit d’une mutation de la doctrine socialo-marxisme venant des USA, prônant que l’égalitarisme et la liberté individuelle ne s’obtiendront que par la destruction de la toute puissance de l’homme Blanc, oppresseur colonialiste des minorités ethniques, des musulmans, des arabes, des noirs, des femmes, des gays, des lesbiennes et autres transgenres. L’objectif est donc de déconstruire la civilisation occidentale : c’est-à-dire anéantir le christianisme, la famille, la hiérarchie, le patriarcat, la nation, l’armée, la police, l’élite culturelle, le mérite scolaire, l’architecture, la peinture, la littérature.

            Dans les années 1910-1930, les idéologues marxistes tels que Georg Lukacs, Wilhelm Reich, Erich Fromm, Herbert Marcuse, Theodor Adorno, Max Horkheimer, Antonio Gramsci, puis plus tard Betty Friedan, Angela Davis, etc... ont construit l’idéologie du marxisme culturel, qui va promouvoir de manière forte, le féminisme.

            Le marxisme culturel a été finalisé en grand partie dans des clubs, des sociétés en Allemagne, en Italie dans les années 1930, dont l’institution la plus éminente fut l’école de Francfort.
            Après la deuxième guerre mondiale, les idéologues de l’école de Francfort émigreront aux USA et diffuseront en masse le marxisme culturel dans les plus grandes universités américaines, (féminisme et féminisation de la société, condamnation de l’homme Blanc, théorie du genre, promotion de l’Islam, déconstruction de la littérature européenne, promotion de l’athéisme et de l’art contemporain, déformation et occultation de l’Histoire de l’Europe, discrimination positive, endoctrinement par le divertissement, etc...).

            Pour atteindre ses objectifs, la révolution marxiste culturelle ne passe pas par les armes et la violence, comme le préconisait Karl Marx, mais par la soumission à la terreur intellectuelle du "politiquement correct".
            Ceux qui ne se soumettent pas au marxisme culturel sont licenciés, traités de complotistes, racistes, fascistes, nazis et mis inéluctablement au ban de la société.

            A partir des années 1960 (mai 68 en France), et surtout avec l’apport de l’immigration de masse africaine et arabo-musulmane des années 1980-1990, le marxisme culturel envahira le continent européen , puis tous les média de masse : le Monde, Libération, Le Nouvel Observateur, les Inrocks, Rue89, BFM TV, I-télé, TF1, France Télévisions, France Info, ...
            https://www.amazon.fr/L%C3%89cole-Francfort-Jean-Marc-Durand-Gasselin/dp/2070437035/ref=cm_cr_arp_d_product_top?ie=UTF8
            https://www.amazon.com/Dialectical-Imagination-Frankfurt-Institute-1923-1950/dp/0520204239
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Georg_Luk%C3%A1cs
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Reich
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Erich_Fromm
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Herbert_Marcuse
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Theodor_W._Adorno
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Horkheimer
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Gramsci
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Betty_Friedan
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Angela_Davis


            • vote
              Mahler 24 décembre 2017 16:40

              @ezechiel

              Non seulement vous ne maîtrisez vraiment pas l’école de Frankfort mais en plus vous ne faites que répétez les balivernes de l’extrême droite ultra catholique et libérale(c’est elle qui a répandu ces âneries sur le marxisme culturel qui est un peu en oxymore car un marxisme idéaliste ça n’existe pas). Déjà entre eux ils ne sont pas d’accord, Adorno n’a qu’une critique des lumières, de l’industrie culturelle et des médias(les fameux médias de masses qui sont néfastes pour lui donc la stratégie de l’infiltration...) et de la musique et rien de plus, c’est un pessimiste, il était même inquiet des solutions politiques de ses étudiants suites à ses critiques où ces derniers proposaient des trucs qu’il n’avait pas préconisé et qu’il considérait comme nuisible(étudiants mentalité soixante huitarde justement). Jamais il n’a parlait de minorités ou autre et on en arrive au réel coupable qui est Marcuse qui lui parle des noirs et tout, sauf que déjà il remplace le prolétariat(l’agent principal du marxisme) par ces minorités, en cela il viole la doctrine marxiste mais bien profondément. Il dit même qu’il faut en finir avec le socialisme scientifique(soit le marxisme car c’est cela le socialisme de marx) et le remplacer par le socialisme utopique, soit un de courants que Marx critique dans son manifeste du parti communiste plus de 200 ans avant. Le gars parle de courant de l’imagination, que celle ci doit façonner le Monde. On se retrouve avec un gauchiste anti marxiste ultra idéaliste qui fait des construire intellectuelle et pense que l’idée change le monde, on en revient à l’idéalisme que critiquait marx et les marxistes. D’ailleurs toute cette école de Francfort démocratique(et donc anti marxiste) mélange plusieurs philosophies bourgeoises entre elles, on y retrouve Kant et d’autres, bref un goubi glouba dégueulasse. Au passage Marcuse était détesté par les marxistes justement et aussi par les freudiens car il a violé deux auteurs et mélanger deux auteurs qui n’en rien à voir. Le marxisme culturelle est un mythe c’est juste la pourriture capitaliste qui crée son avatar le gauchisme et dont l’évolution de ce régime fait qu’il n’a plus besoin globalement des anciennes valeurs qu’il détruit. Les catholiques et autres libéraux, désemparés par cette évolution pourrie du monde mais ne voulant pas remettre en question leu cher capitalisme qui avait besoin ,par exemple de l’immigration, et détestant Marx par dessus tout, inventèrent ce concept en essayant d’associer à la pensé de Marx des auteurs qui n’en rien avoir, a part Georg Luckacs, mais sa pensée est bien différente de Marcuse. 

              Les libéraux et autres catholiques montrèrent leur Schizophrénie : associer au marxisme deux courant qui lui sont étrangers(le stalinisme et ce "marxisme" culture) contradictoires entre eux. En URSS l’Homosexualité condamnée, pas de théorie du genre, importance de la famille(morale ultra catho pour cette dernière) la police, l’armée, régime autoritaire, peu d’immigration dans ces différents pays de l’est, nationalistes, déportations de certaines populations sous staline, on ne parle pas de sexe, pas de rock ni autre, importance de la musique classique, pas de porno etc et de l’autre presque le contraire(on promeut la sexualité débridée, l’immigration, le gay friendly et j’en passe). Preuve que c’est un concept four tout et n’ayant aucun sens concret car on accuse deux opposés d’être marxistes. Ce marxisme culturel n’était en fait que du gauchisme déjà dénoncé par les marxistes depuis bien longtemps. Beaucoup de marxistes d’ailleurs dénoncèrent l’anti fascisme comme idéologie bourgeoise inter classiste. Ils ne renièrent jamais le prolétariat, ne tapèrent pas sur l’Homme blanc et même pour la colonisation pour eux c’était un facteur capitaliste détruisant les anciennes sociétés jugées archaïques.


            • vote
              Heimskringla Heimskringla 27 décembre 2017 10:02

              @Mahler

              Merci pour ces précisions très intéressantes. 


            • 1 vote
              Hijack ... Hijack ... 25 décembre 2017 14:36

              S’il y en a un qui n’est point blackophobe ... c’est bien lui.
              Ça veut bien dire, que l’on se fout de notre gueule. Pour le coup, il y a 2 victimes, d’une part, la liberté de rire de tout et n’importe quoi et d’autre part Antoine Griezmann.
              Il n’aurait même pas dû faire ses excuses ... simplement dû dire qu’il est trop jeune pour avoir connu le fameux « blackface ». 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès