• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 17 octobre 1961 - 2018 : On n’oubliera jamais !

17 octobre 1961 - 2018 : On n’oubliera jamais !

Une petite quarantaine de personnes, la plupart d'organisation et d'association algérienne, ainsi que Anne Hidalgo, maire de Paris ont commémoré le 17 octobre 1961. Un massacre à bien eu lieu en plein Paris (ainsi que les jours précédents et les jours suivants) qui feront près de 300 morts ( mitraillés et jetés dans la seine) et des milliers de blessés, sauvagement suppliciés dans des camps (palais des Sports, parc d'exposition de la porte de Versailles etc...) sous l'ordre de De Gaulle, Debré et Papon le récidiviste. (Après les “Juifs“...les “arabes“)
Cet évènement n'a jamais été commémoré, ni soutenu, ni combattu politiquement à la hauteur de son importance, par les forces de la Gauche LDH, SFIO, PCF comme ils le feront 1 an plus tard et pendant des décennies à propos de Charonne (et à juste titre).
Cet événement reste un des plus grand massacre dans la capitale depuis la commune de Paris.

Occulté par la presse et l'ensemble des organisations politiques françaises. 
Il est vrai qu'il ne s'agissait que de "bougnoules " et "d'arabes ".

 

 

Tags : Drame Paris




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Hieronymus Hieronymus 18 octobre 11:00

     Un massacre à bien eu lieu en plein Paris (ainsi que les jours précédents et les jours suivants) qui feront près de 300 morts

    vous avez des preuves ?


    • vote
      sls0 sls0 18 octobre 16:36

      @Hieronymus
      Il y a eu 300 morts sur 3 mois dont une cinquantaine le 17.

      Les meurtriers les flics et le FNL, il ne faut pas oublier que ne pas manifester pouvait être puni de mort.

      47 flics tués en 4 ans par des attentats du FLN explique un peu la tension. Dans la nuit du 17 des rumeurs de morts de policiers sur les radios des flics n’ont pas calmé le jeu.

      Mais on commémore bien des victimes, elles ont été poussés pour la plupart à manifester.

      Le gouvernement n’est pas innocent, il a laissé la bride aux flics pour augmenter l’efficacité.

      A qui la faute ? A tous sauf aux malgrés nous de manifestants. Donc une commémoration n’est pas incongrue.

      J’avais 5 ans à l’époque, âge où l’on ne comprend pas grand chose.

      Je le rappelle avoir demandé à mon père si les barbellés c’était pour la guerre, il a dit non c’est pour le FNL. A l’époque il y avait encore des zones minées entourées de barbelés, d’où ma relation à guerre. Le FLN avait un impact sur la vie du français moyen. 

      C’est loin et j’étais jeune, je me rappelle d’une sympathie pour les harkis, une neutralité pour les algériens mais le FNL et l’OAS gonflaient.

      Le jeune frère de mon père était soldat en algérie, l’état d’esprit était plus à la fin du conflit. Ce n’était pas la guerre du français moyen. Pas sûr que c’était la guerre de l’algérien moyen.


    • 1 vote
      Hieronymus Hieronymus 19 octobre 09:24

      @sls0
      merci de votre réponse mais perso je reste assez sceptique quant aux 300 morts de ce soir là, enfin l’histoire telle que nous la raconte les Algériens gémissants et revanchards appuyés par les gaucho-collabos

      en tout cas félicitations à Tvnetcitoyenne pour le sérieux de vos articles et la qualité de vos réponses (qu’on attend toujours), y a pas à dire, on ressent de votre part une grande humilité et une profonde considération envers les autres

       smiley


    • vote
      marceau 20 octobre 15:14

      @sls0
      Ou avez vous trouvé qu’il y avait eu une cinquantaine de tués le 17 ?

      Le rapport Mandelkerne et Géronimi de son côté nie toute tuerie lors de la manif du fln !


    • vote
      sls0 sls0 20 octobre 16:31

      @marceau
      Un rapport, d’autres ont d’autres chiffres. Un rapport ça dépend d’un commenditaire, du profil politique du rédacteur. Entre 0 et 300, 50 ça me va, le bruit de fond en temps normal était de 10 homicides par jour en moyenne.

      Le consensus c’est la cinquantaine. On ne peut pas tout mettre sur les flics, le FLN a l’époque était le plus mortifère. Les 300 morts sur trois mois la plupart sont du FLN. Pour le 17 pour pousser à la manif, il y avait des menaces de mort de la part du FLN, sont ils passé à l’acte ?

      En pleine épreuve de force pour les négociations, on pouvait s’attendre à pire et c’était la stratégie du FLN et le but ce jour là.

      On peut commémorer les victimes, pour ce qui est des responsabilités ça reste et restera flou.

      En amont 47 morts chez les flics, malgré le stress ils étaient resté dans les limites de l’époque. Pour diminuer la grogne et augmenter l’efficacité, on laisse un peu la bride et on couvre. Pas trop d’écarts.

      Dans la nuit du 17 sur les radios des flics il y a des messages que des flics sont tués. En plein stress d’une manif harde je ne connais pas les résultats, peu être que des flics ont justifié de la légitime défense en sachant qui seraient couverts. Je ne sais pas et je ne crois pas qu’il y en a qui sachent. Si bavure il y a eu, elle pouvait être couverte par le collègue, le brigadier, l’inspecteur, le commissaire avant d’arriver au centralisateur. Par contre des passages à tabac il y en a eu, il y a des témoignages et des hospitalisations.

      Le FLN je ne crois pas qu’il ait tenu une comptabilité cette journée là.

      Il y avait un conseil* aux français d’origine algérienne de ne pas sortir de nuit. Vu que les assassinats ont baissé ça devait déranger le FLN dans ses manips. Vu la baisse d’homicides d’algériens qui étaient les principales victimes, ça devait être nuancer dans la contestation de ce couvre feu dans les faits. Pas sûr que la manif du 17 soit franchement spontannée.

      Il y a eu des victimes, qu’il y ait commémoration c’est normal mais vu le flou coté responsabilités on ne peut reprendre cette comménoration à titre de propagande. Ce n’est qu’un avis personnel donc sans valeur. Le FLN avait un intérêt à ce qu’il y ait des victimes, je ne crois pas que la préfecture partageait ce point de vue. Intérêt ne veux pas dire culpabilité des homicides, responsabilité ça passe mieux. Si je pousse quelqu’un dans un champs de mines, c’est pas moi qui le tue mais je suis responsable.

      Autant Sétif on est coupable, pour Paris dans le contexte de l’époque, je suis moins affirmatif.

      * un couvre feu que pour une partie de la population est inconstitutionnel d’où l’emploi du mot conseil.


    • 1 vote
      albert123 18 octobre 11:16

      "ainsi que Anne Hidalgo"


      les élections approchent

      "Il est vrai qu’il ne s’agissait que de "bougnoules " et "d’arabes "."

       leur bulletin de vote a la même valeur que celui des autres

      "Cet événement n’a jamais été commémoré"

      pour une fois qu’on échappait à une énième journée de repentance pour flatter l’égo des pleurnicheuses adeptes de la compétition victimaire, bref pour celle là aussi c’est cuit.

      les chèques on les fait à quel ordre cette fois ?

      • vote
        Qirotatif Qirotatif 18 octobre 15:16

        @albert123
        Un chèque ? Mais quel ringard... Comme nous tous, tu seras prélevé à la source, mais c’est gentil d’avoir proposé... smiley

        Pour la journée de repentance, patience... cela viendra. Notre cher Président va probablement s’en charger d’ici la fin de son quinquennat lors de l’un de ses voyages de l’autre côté de la méditerranée. 


      • vote
        Scalpa Scalpa 18 octobre 15:17

        Pour avoir le droit d’être un homme il faut sucer des bites lécher des culs et massacrer quelques maca...


        • 3 votes
          marceau 18 octobre 15:30
          Mort de rire de voir une telle manipulation
          -Du 01/01/1956 au 31/12/1961 , en 6 ans donc, le fln en France métropolitainea commit plusieurs milliers d’attentats provoquant la mort d’environ 4160 personnes.
          -Sur ce total de victimes il y eu 150 civils européens, 53 policiers et 10 militaires, les autres , les 3947 autres victimes furent des algériens massacrés par le fln.
          Ces algériens victimes du terrorisme du fln étaient des membres du MNA, mouvement rival du fln, des algériens pro français (harkis), des algériens qui refusèrent de se soumettre au racket du fln.
          3947 victimes en 6 ans , cela fait environs plus de 600 victimes par an, soit presque 2 par jour..
          -Pendant ces 6 années, les corps des victimes algériennes du fln étaient régulièrement jetés dans la Seine et étaient très souvent récupérés à l’écluse de Suresnes.
          -Une commission d’enquête fut demandée par Jospin (lorsqu’il était PM) pour connaître la réalité sur ces événements.Deux juges furent nommés Mandelkerne et Géronimi.Les résultats de cette enquête démontrèrent qu’il y eut qu’une seule victime lors de la manif du fln le 17/10/1961 et ce fut un européen devant le cinéma le Rex à Bonne Nouvelle .

          • 1 vote
            Hijack ... Hijack ... 19 octobre 02:07
            Quand sur des ordres venant d’en haut on en arrive à assassiner des manifestants en plein Paris (qui qu’ils soient ... ) ... c’est qu’il y a un truc qui cloche et qui tache !
            Chercher à excuser ces crimes ... à les justifier, ça n’a pas de nom.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tvnetcitoyenne

tvnetcitoyenne
Voir ses articles







Palmarès