• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 2020 est l’année du naufrage : l’éternel retour des prédictions (...)

2020 est l’année du naufrage : l’éternel retour des prédictions apocalyptiques

Après une longue série de vidéos catastrophistes qui se sont soldées par un "game over" de son auteur en mai 2019, la personne derrière Les Chroniques de Rorschach refait surface en ce début de mois de juillet. Et ce, malgré l'inexactitude de sa prédiction de l'arrivée de la planète X aux abords de la Terre en 2019 et de sa promesse de disparaître si telle n'était pas le cas. Au-delà de l'aspect sulfureux du personnage et de ses théories ampoulées, le fait est qu'une solide communauté s'est constituée autour de Rorschach qui l'a poussé à continuer en dépit de ses échecs patentés. Si le caractère dément et délirant de ses nombreuses théories n'est plus à prouver, son relatif succès sur la toile peut interpeler et servir de prisme pour étudier les évolutions de l'exégèse contemporaine de l'apocalypse à venir annoncée par le Nouveau Testament.

Prétendre à l'exhaustivité quand on aborde les prédictions "apocalyptiques", ou bien mettre en lumière les ressorts psychiques induits par de telles théories, est loin d'être aisé. Contentons-nous simplement de prendre quelques exemples révélateurs ainsi que de développer certains aspects de cette thématique qui n'a déjà plus d'âge.

 

Le cas du 21 décembre 2012 est un cas d'école, aussi il paraît inutile de revenir dessus. Dernièrement, la prédiction du médium brésilien Chico Xavier (1910-2002) sur la date fatidique du 19 juillet 2019 a beaucoup fait parler d'elle et a notamment donné lieu à un film ("Date limite 2019"). Dans un cas comme dans l'autre, les prédictions annoncées font plutôt référence à l'étymologie du mot apocalypse, qui renvoie à "révélation" ou "dévoilement" plutôt qu'à la fin dramatique d'un monde qui se terminerait en bain de sang. Il est avant tout question dans ces prédictions d'une élévation spirituelle mondiale plus ou moins soudaine et diffuse, même si le spectre d'un cataclysme plane en arrière fond. On va donc tout de suite écarter les interprétations qui font de l'apocalypse "la" fin du monde. Il n'en a jamais été question dans les écrits sacrés, autrement que par le fait que ce dernier livre du Nouveau Testament renvoie par déformation, dans l'imaginaire collectif, à une image pérenne de ce que pourrait être la fin brutale de la vie sur Terre.

 

Ces dates de 2012 et 2019 ont-elles été à l'origine de changements spirituels massifs ? Une question qui peut faire débat et à laquelle une réponse claire peut difficilement être donnée. À moins de trancher en considérant de façon rationnelle que non, rien de très particulier ne s'est produit depuis. Et tout semble laisser penser que c'est bien le cas. Si le "bug de l'an 2000" n'a pas vraiment mobilisé les foules, il n'en va pas de même pour ces deux dates (bien que pour la prédiction de Chico Xavier l'impact a été bien moindre que pour celle de 2012) et tout porte à croire que les annonces de dates précises d'un effondrement annoncé commencent à tomber sérieusement en désuétude. Certes, on va voir très certainement resurgir à l'avenir des prédictions apocalyptiques avec dates précises, l'image est trop saisissante pour l'esprit (nous y reviendrons à la fin de l'article avec Fulcanelli), mais force est de constater que le discours contemporain sur la question est en pleine mutation.

 

Nous avons d'abord ce qui peut paraître le plus "raisonnable" dans le domaine, du moins en matière de méthodologie car pour l'essentiel il renvoie à un sujet des plus sulfureux : celle de la prédiction ummite qui prévoit un effondrement global pour 2019-2022. Nous n'allons pas revenir dessus en détail, un article récemment dédié à ce sujet a été publié sur agoravox tv. Le point qui peut être intéressant à relever est le suivant : celui de baser les prédictions non pas sur une quelconque vision prophétique, mais sur un calcul rationnel probabiliste que l'on peut qualifier de mathématique. En l'occurrence, aucune donnée de ce calcul n'a été rendue publique et il peut donc être considéré comme caduque, mais cette approche nouvelle est à relever. Elle est réaliste en ce sens qu'elle se réclame rationnelle, il est vrai que l'on peut tout à fait concevoir (et ce type de machine existe déjà très certainement) un supercalculateur connecté à la toile qui pourrait être à même de prévoir de façon statistique de grandes catastrophes à venir.

 

Malgré l'aspect séduisant d'une telle manière de procéder, elle n’est pas neuve et est dans l’esprit comparable avec les divers rapports du club de Rome depuis les années 70. Nous en venons donc à Rorschach, suite à sa casserole d’anthologie du 25 mai 2019 et sa méthodologie nouvelle qui se refuse à annoncer une quelconque date de l’apocalypse à venir. Ayant au moins le mérite d’apprendre partiellement de ses échecs, l’auteur prône l’impossibilité d’effectuer ce genre de prédictions. Il s’en remet pour cela à la Providence et aux « voies impénétrables du ciel », faisant donc appel à la dimension du religieux pour expliquer son impuissance à séparer le bon grain de l’ivraie en vue de prévoir le futur. En effet, l'évangile de Matthieu (XXV, 13) nous l'assure : « Vous ne savez ni le jour ni l'heure. » Cela relève somme toute du bon sens et il n’est donc pas étonnant qu’il puisse à l’avenir reconstituer une communauté soudée autour de lui, d’autant plus qu’il abandonne le domaine extrêmement incertain de l’interprétation de prophéties.

 

L’aspect sulfureux du personnage ne tient pas tant à la nature même du travail qu’il propose de fournir, à savoir de relier des sujets très divers pour en donner une lecture globale et cohérente, mais bien plutôt au caractère approximatif et très souvent non sourcé de ses analyses passées. Plus encore, il aborde très souvent des thématiques conspuées par l’orthodoxie, à savoir par exemple le thème de la planète X, la théorie de l’univers électrique ou encore le pédo-satanisme. C’est peut-être là où il est le meilleur puisque si longtemps décriée et qualifiée de théorie conspirationniste « à la reptilienne », la réalité théorique de la planète X ou Nine est désormais plus ou moins actée par le monde scientifique depuis 2016. La théorie de l’univers électrique, même si elle relève encore aujourd’hui de l’ineptie, a été défendue à divers degrés notamment par quelques prix Nobel (physique et chimie) au cours du XXème siècle et ne peut donc être considérée comme complètement tirée par les cheveux. On peut citer dans ce domaine les travaux de Irving Langmuir (USA, 1881-1957, prix Nobel en 1932) qui a notamment introduit le terme de plasma ou bien Hannes Alfvén (Suède, 1908-1995, prix Nobel en 1970) à l’origine du terme de magnétohydrodynamique.

 

De ce savant mélange d’informations, certes prédictives en leur essence mais non inintéressantes, couplé à une méthodologie obscure pour synthétiser ces divers éléments, le travail de Rorschach n’a pas fini de faire polémique et si on peut facilement dénigrer son travail et dénoncer ses multiples casseroles, force est de constater qu’il maîtrise les fondamentaux pour faire passer son message. Il se dit honnête, en tout cas il ne se cache pas d’utiliser certains procédés pour faire le buzz et ainsi mieux faire passer ce qu'il veut transmettre (à qui veut l'entendre). Le travail de l’image dans ses vidéos est somme toute remarquable et constitue certainement l’une de ses plus grandes forces.

 

Dans le même esprit et pour rejoindre certaines analyses conspirationnistes, l’interprétation des fresques de l’aéroport de Denver peuvent aussi troubler l’esprit, peut-être plus aujourd’hui encore, notamment avec ce mystérieux arc-en-ciel qui décime hommes et animaux et dont un masque à gaz pourrait sauver les populations… Et donner naissance à une religion et une gouvernance mondiale basée sur la vénération de la nature (modifiée génétiquement par l’homme).

 

Pour terminer sur ce sujet de l’apocalypse à venir, il nous paraît intéressant de partager en quelques mots la vision qu’en avait Fulcanelli, décidemment encore une figure sulfureuse, que d’aucuns le qualifie de très grand érudit de la première partie du XXème siècle. Il est tout d’abord à noter que le sujet paraissait le travailler, puisqu’il avait projeté d’en faire un ouvrage, dont il nous reste aujourd'hui un plan détaillé. Il en aurait même rédigé le manuscrit selon son disciple Canceliet qui l'aurait eu en main propre. Suite à quoi, comme tout le monde le sait, il se rétracta et ne publia jamais l'ouvrage. Les raisons en sont obscures, mais on s’accorde généralement à penser, à l’appui du peu d’éléments que l’on a, qu’il a finalement décidé que la société de son temps n’était pas prête, du moins que l’effroi suscité par la lecture de cet ouvrage écrit sur un ton somme toute tranchant et peu élogieux de l’humanité actuelle, aurait eu un impact négatif et non conduire au sursaut de conscience dont il se voulait être un jalon.

 

JPEG - 50 ko
Finis Gloriae Mundi - Juan De Valdes Léal (1622-1690)

Christophe De Cène, dans son ouvrage Finis Gloriae Mundi de Fulcanelli : La Révélation, se risque à donner une énième date pour cette apocalypse prévue et qui se décline chez Fulcanelli notamment, pour simplifier, par le phénomène naturel du basculement des pôles. La nature du calcul, basée sur une certaine lecture de l’astrologie et des ères zodiacales, est explicitée entièrement et a l’intérêt d’être aussi appuyée par divers éléments formant un véritable puzzle, faisant intervenir édifices, écrits historiques ou personnes fameuses qui lui étaient proches. 

 

Christophe De Cène insiste sur le fait qu’il ne s’attribue pas la paternité du résultat de cette enquête, mais qu'il s'agit d'une révélation transmise de personne à personne et dont le travail d'investigation fourni ne fait qu'étayer ce dont il témoigne. Cette révélation serait ainsi passée de Fulcanelli à Champagne, de Champagne à Jules Boucher, puis Robert Ambelain, Philippe Encausse et enfin, Alejandro Cabalo avant d’être recueillie par l’auteur. Aucune date précise n’est donnée, mais une fourchette, compte tenu de l’aspect non strictement régulier des grands cycles naturels. La période 2012-2032 est ainsi désignée comme cruciale dans ce calendrier.

 

Reste à savoir si les prédictions du maestro de l’alchimie au XXème siècle connaîtront le même sort que ses théories sœurs ou bien s’avéreront exactes.

 

 Igne Natura Renovatur Integra

 

 

Tags : Livres - Littérature Internet Prospective et futur Nature Science-Fiction Conspirationnisme




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • 1 vote
    tobor tobor 17 juillet 20:05

    Personnage folklorique qui renaît de ses cendres.
    ...et il renaît tout aussi condescendant !


    • 7 votes
      Hijack ... Hijack ... 18 juillet 00:07

      J’ignorais totalement l’existence de ce YouTubeur, si je peux appeler ainsi ceux qui informent ou diffusent des messages sur la toile.

      Quoi qu’il en soit ... cet homme dit des choses évidentes, pleines de sagesse et de bons conseils. Ce qui m’a surpris, c’est qu’il dit à peu de choses près (de manière certes différentes, mais tellement proches quant à la finalité des choses) que le Sheikh Imran Hossein ...

      Évidemment, le vieux Sheikh part d’analyses religieuses, géopolitiques, économiques et financières ... mais aboutit aux mêmes analyses de pré-chaos que ce YouTubeur.

      Il m’est difficile de vous citer telle ou telle vidéo ou citation, tellement le Sheikh a fait de conférences et écrit de livres ... perso, il m’a fallu du temps pour que je puisse bien le comprendre (nombreuses vidéos traduites en français, mais pas toutes_ I.Hossein faisant généralement ses conférences en anglais).

      .

      Vidéo (parmi tant d’autres) datant de 2015 sur le même sujet ... extrait >>>   ... la Guerre Nucléaire et la Fin des Temps, de Sh. I. Hossein.

      .

      Merci pour le partage !


      • vote
        Le fou de T'chou Le fou de T’chou 18 juillet 11:23

        @Hijack ...
        Je dois avouer mon inculture totale en ce qui concerne le moyen-orient, mais il paraît évident que Rorschach doit beaucoup s’en inspirer. Merci de l’avoir notifier !


      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 18 juillet 11:54

        @Le fou de T’chou

        Oui, le M.O est le lieu choisi par Dieu comme base pour toutes les religions monothéistes (et même autres) ... par conséquent, de même que toutes dérives diaboliques, cabalistes etc ...


      • 8 votes
        medialter medialter 18 juillet 00:08

        Merci le fou de Tchou d’avoir cité mon article, j’en profite pour corriger tes dates ; l’effondrement annoncé par les ummites n’est pas 2019/2022. Il était prévu pour avril 2022 au plus tard il y a 5 ans (Roschach aurait pu éviter de dire des conneries sur 2017 s’il avait consulter leurs écrits ou lu Garden Teapot). Mais il a été revu en plus pessimistes par leurs "calculateurs" (! ? qu’ils existent ou pas) l’année dernière, ce pessimisme venant d’être confirmé et renforcé par un tweet d’il y a quelques qq jours. Il est prévu avec une proba de 100% pour se passer au plus tard avant Mars 2021, et une proba de 84% pour se passer avant la fin de l’année. Actuellement, on vient de passer la barre des 50%

        *

        Le gros défaut de Roschach, c’est qu’il est dans un délire religieux, qui lui fait voir la fin d’un cycle, comme le voient aussi tous les guénoniens et tous les nouillageux. Or nous ne sommes absolument pas à la fin d’un cycle, bien qu’effondrement il y aura. Nous allons simplement passer d’un NWO V1.0 à un NWO V2.0, ce dernier étant déjà planifié et prêt à entrer en vigueur. Ceux qui attendaient la fin du Kali Yuga vont être amèrement déçus, car c’est dans une sorte d’hyper Kali Yuga que nous allons entrer, et qui va repartir pour des siècles, vue la facilité des organisateurs à mettre en place des ingénieries sociales comme ils pissent, et l’incroyable crétinerie moutonneuse dont les bêlements durant le Covid reflètent sa profondeur.

        *

        L’effondrement en question sera juste un clash planétaire organisé qui fera office de purge systémique, certainement ce que Lagarde appelle le grand Reset, mais qui ne durera pas plus de quelques mois, même s’il fera certainement des millions de morts au travers d’émeutes que le pouvoir laissera faire en feignant une absence de contrôle, pour mieux reprendre la main sur une monnaie mondiale unique et dématérialisée, qui permettra de tracer et taxer chaque transaction. On peut d’ailleurs voir actuellement les prémices se mettre en place à haute vitesse, presque à vue d’oeil ; reconfinement imminent, remise en route de l’affaire Traoré pour les prochaines émeutes raciales que des agents d’influence vont galvaniser, chute du système économique puis bancaire avec bankrupts & bail-ins qui finiront le plumage des mougeons. Et ce virus tout désigné pour faire office de bouc émissaire

        *

        Rien de religieux ni de satanique là-dedans, de conneries d’antéchrist et autres fadaises, juste une poignée d’humains maîtrisant les arts mémétiques, pour reprendre le terme de Lucien Cerise. Et j’en profite pour rectifier ce que tu dis sur Fulcanelli : Son 3° ouvrage n’est pour l’instant qu’un mythe. Et ce qu’il a dit sur la fin des cycles,dans le "mystère des cathédrales", c’est précisément pour mettre en regard les périodes dont les durées ne collent absolument pas d’une tradition à l’autre. Et je ne parle même pas des 6400 ans de Guénon, qui tire son chiffre, non pas de la tradition orientale, mais d’un calcul de Perlin-Pimpin dont j’ai déjà démontré la stupidité ici même, il y a qq années (que les intéressés trouveront facilement avec les bons mots clés)

        *

        En conclusion, ce n’est pas de l’effondrement dont il faut avoir peur, même s’il est imminent et si carnage il y aura, il faut plutôt avoir peur de la civilisation d’après (car nous sommes bel et bien à la fin d’une civilisation), car dans celle-là, le survivalisme ne servira strictement à rien


        • 3 votes
          sls0 sls0 18 juillet 00:26

          @medialter
          Vivement avril 2021 qu’on rigole.


        • 1 vote
          Gollum Gollum 18 juillet 10:03

          @medialter

          Le gros défaut de Roschach, c’est qu’il est dans un délire religieux, qui lui fait voir la fin d’un cycle, comme le voient aussi tous les guénoniens et tous les nouillageux

          Il n’est pas guénonien du tout, mais cela ne m’étonne pas que tu parte là-dessus...

          C’est un fondamentaliste chrétien comme il en pullule tant aujourd’hui..

          Et il n’est pas new-âge non plus puisqu’il voit les ET comme des manifestations de Satan...

          Décidément ta vue baisse avec l’âge... smiley


        • 5 votes
          medialter medialter 18 juillet 10:49

          @sls0
          Ce qui caractérise les scientistes de ton espèce, c’est que vous vous interdisez toute orientation de pensée dès l’instant où elle touche votre zone de confort intellectuel, y compris quand les évènements vous assaillent. Toute remise en cause serait trop brutale pour votre petit réseau neuronal bien au chaud smiley Finalement, vous n’êtes rien d’autre qu’une forme de fondamentalisme religieux qui s’ignore


        • vote
          medialter medialter 18 juillet 11:01

          @Gollum
          Dans New-Age, j’inclus guénonisme & christianisme. Le premier par définition de la fin du Kali Yuga, le second, parce qu’il s’incrustera harmonieusement dans la religion unique du NWO (et donc, contrairement à ce que tu penses, il va longtemps perdurer par une légère mutation), dans la mesure où il a toutes les caractéristiques d’un produit messianique populaire (fin des temps, parousie, sauveur miraculeux). J’ai bien vu que Roschach n’était qu’un chrétien traditionnel, mais les ingrédient structurels théologiques sont les mêmes


        • vote
          Le fou de T'chou Le fou de T’chou 18 juillet 11:20

          @medialter
          Tout à fait d’accord avec vous sur Rorschach ainsi que sur votre vision prospectiviste du futur.
          *
          Pour votre analyse du chapitre du Paradoxe du progrès illimitée des sciences, pourquoi pas. Après, je vous invite à lire le petit opuscule de Christophe De Cène, il en donne une autre analyse aussi intéressante. Même si vous n’êtes pas d’accord avec cette lecture, il est bon d’en prendre connaissance, surtout je trouve l’ouvrage précieux parce qu’il fourmille d’informations variées et divers et de reproductions de documents d’époque... Si vous mettez bout à bout ces périodes de 600 ans dont il parle, ça donne 2400 ans, qui serait donc la période du cycle fulcanellien, différente du cycle précessionnel des equinoxes et de celui des ères zodiacales de 2160 ans (selon la lecture Paul Le Cour), mais qui se complète. On trouve bien dans le chapitre :
          *
          « L’Atlantide dut subir le sort commun, et la catastrophe qui la submergea relève, évidemment, d’une cause identique à celle qui ensevelit, quarante-huit siècles plus tard, sous une profonde nappe d’eau, l’Egypte, le Sahara et les contrées de l’Afrique septentrionale ».
          *
          On retrouve une durée de deux fois ce cycle mentionné. En réalité, ce cycle de 2400 ans est celui de la conjonction Jupiter-Saturne, les deux planètes traditionnelles les plus lentes.
          *

          " A 60 ans d’intervalle (trois répétitions du cycle), la conjonction de Jupiter et Saturne a lieu sensiblement au même point du zodiaque. Pas tout à fait au même point cependant : à chaque occurrence, la conjonction avance de 9° dans le sens du zodiaque. De sorte que la révolution complète de ce point a pour durée 2400 ans (40 fois 9° = 360°). " (Christophe De Cène)

          *

          " La conjonction Jupiter-Saturne a lieu, à la naissance du Christ – ou peu avant -, dans le signe des Poissons, tandis qu’à partir de 2020 et jusqu’en 2199, elle se produira en Verseau. Nous entrons ainsi lentement dans l’ère du Verseau, qui débute en 2160 et prend le relais de l’ère des Poissons. "

          *

          On peut lire toute l’histoire à travers ce cycle de 2400 ans divisé en 4 âges (involutifs), l’auteur donne pléthore d’exemples. Il s’attache ensuite à démontrer que Eugène Canseliet (ami de Paul Le Cour), comme les templiers avant lui, avaient connaissance de ce cycle par l’étude d’abord publiée par Paul Le Cour puis complétée par Canseliet dans Deux logis alchimiques des graffiti templiers du donjon de Chinon. 

          *

          Étant donné que la nouvelle ère ne débutera qu’en 2160, on peut considérer que ça ne déroge pas à votre vision que nous partageons, à savoir qu’on est loin d’être au bout de nos peines smiley
          *
          Petit parenthèse d’ordre astrologique, Christophe De Cène note qu’une conjonction Jupiter-Saturne se produira le 21 décembre 2020, jour du solstice d’hiver, à 0° du Verseau.



        • 3 votes
          medialter medialter 18 juillet 14:43

          @Le fou de T’chou
          Les passages où Fulcanelli parle de cycles sont truffés de contresens :
          une catastrophe tous les 1200 ans, répartie respectivement dans chaque hémisphère, nettoyées respectivement par l’eau et le feu (! ?) ... 12 siècles de règne pour le fils de l’homme, et 12 siècles pour le règne de Dieu (! ?)
          Jersey encore soudée au Cotentin en l’an 700, alors que le détachement du continent date d’il y a 10.000 ans
          Identification du paradis terrestre à l’âge d’or ... Sur quelles périodes cycliques ? Pas 600 ans, hein ? smiley
          Puis référence à la tradition de l’Inde, en ayant préliminairement parlé de 4 âges égaux en occident. Or on sait que les 4 âges de l’Inde ne sont pas égaux, mais en progression géométrique inversée
          *
          Donc sauf à penser que Fulcanelli se soit lamentablement planté, on n’a pas d’autre choix que d’y voir un exposé piégé, spécialité de la plupart des alchimistes. Or que lit-on entre les lignes ?
          *
          "aussi,certains écrivains, comme Philon le Juif et Origène,tranchent-ils le débat en prétendant que le Paradis terrestre, tel que le décrit Moïse, n’a jamais eu(356) d’existence réelle. Selon eux, il conviendrait d’entendre au sens allégorique tout ce qu’en rapporte l’Ecriture sainte"
          et surtout
          " L’âge d’or, âge solaire par excellence, a pour symbole cyclique l’image même de l’astre, hiéroglyphe employé de tout temps parles anciens alchimistes, afin d’exprimer l’or métallique ou soleil minéral"
          *
          Bingo ! chaque âge ne représente que le règne métallique correspondant à l’avancée de l’oeuvre. La lecture historique est bien une hérésie, raison pour laquelle aucune tradition ne s’entend sur la durée des cycles. Donc, en ce qui me concerne, il n’existe comme "fin des temps" qu’une étape exclusivement individuelle correspondant, en tant que première étape, au premier règne métallique, celui de Saturne, métal représenté par la mort, d’où le nom de "l’oeuvre de Saturne". Dit autrement, toujours par Fulcanelli :
          *
          "Considérée au point de vue de son action chimique sur les substances des trois règnes, la mort est nettement caractérisée par la dissolution intime, profonde et radicale des corps. C’est pourquoi la dissolution, appelée mort par les vieux auteurs, s’affirme comme étant la première et la plus importante des opérations de l’Œuvre, celle que l’artiste doit s’efforcer de réaliser avant toute autre. Celui qui découvrira l’artifice de la véritable dissolution et verra s’accomplir la putréfaction consécutive, aura en son pouvoir le plus grand secret du monde. Il possédera également un moyen sûr d’accéder aux sublimes connaissances"


        • vote
          sls0 sls0 19 juillet 01:18

          @medialter
          Rien de scientiste à trouver quelques discours loufoques, du bon sens paysan.


        • vote
          Le fou de T'chou Le fou de T’chou 19 juillet 09:46

          @medialter
          Merci pour ce complément d’information très intéressant. Vous avez très certainement raison, après les ouvrages de Fulcanelli étant à plusieurs niveaux de lecture, ça ne m’étonnerait pas non plus qu’il ait donné, sous couvert d’apparentes fadaises cette lecture symbolique, mais en plus qu’il ait placé une petite information factuelle (celle dont De Cène parle).
          *
          D’autre part, je comprends mal vos doutes quant au Finis Gloriae Mundi. L’ouvrage n’a certes peut-être pas été vraiment rédigé, ça on ne peut pas le savoir, mais le plan détaillé est quand même très intriguant, même si c’est dans un tout autre registre que ses deux ouvrages précédents. À ce compte là autant compter le chapitre du Paradoxe du progrès illimité des sciences (j’étais fâché avec l’orthographe hier) publié en 1960 comme un faux aussi, ou du moins comme non canonique. Ce qui donne du crédit à tout ça, c’est que c’est Canseliet qui s’est chargé de la mise en forme de ses ouvrages et c’est aussi de ses carnets que proviennent ce plan détaillé. Et pourquoi attendre si longtemps pour publier ce chapitre si ce n’est par égard pour cet ouvrage dont il aurait eu pendant un court moment le manuscrit entre les mains ?


        • vote
          Étirév 18 juillet 02:20

          Les métaphores par lesquelles la fin du monde avait été annoncée ont toujours été mal interprétées.
          Ainsi, quand les prophètes disaient que les fondements de la terre allaient s’ébranler, cela s’appliquait aux institutions sociales qui allaient être attaquées et détruites, et non au globe terrestre et à ses conditions physiques.
          Quand ils disaient que le soleil, la lune et les étoiles allaient s’obscurcir et s’éteindre, cela se rapportait aux lumières de l’intelligence comparées aux astres du ciel et qui (suivant l’expression antique) allaient être mises sous le boisseau.
          Et c’est bien ce qui se produisit, puisque les conquérants qui arrivaient au pouvoir avaient toujours pour premier soin d’étouffer la pensée, souvent même de faire brûler les livres dès qu’ils prenaient possession du trône.
          Toutes les métaphores annonçaient le renversement du « monde intellectuel » et le règne de la brutalité.
          Rappelons que « L’Apocalypse » est un livre écrit par un auteur qui se répand en doléances sur le mal qui règne partout, sur le sort des opprimés victimes des religions et des institutions nouvelles.
          L’Apocalypse a dû être écrite avant la destruction du temple ; les remaniements qu’elle a subis, peut-être plusieurs fois, ont dû commencer dans le IIème siècle, L’ancien symbolisme, dont la signification était connue et facile à comprendre, y devient un surnaturel fantastique en prenant les idées abstraites symbolisées pour des réalités concrètes. Cette transformation de l’idée se retrouve dans tous siècles, c’est l’éternel manteau de l’ignorance et de la bêtise posé sur l’éternelle Vérité.
          Le mot « Apocalypse » signifie secret dévoilé.


          • 1 vote
            Gollum Gollum 18 juillet 10:00

            Boh vidéo bas de gamme qui plaira, encore une fois, à gros cochon et autres mous du bulbe... smiley

            On y trouve magie noire, satan, orgies sacrificielles, groupes occultes mais dont lui est au courant, cannibales... Antéchrist, etc...

            Tout ce qu’il faut pour se faire des grands frissons dans le dos...

            La seule chose de vraie : On est bien en fin de parcours...

            Ce qui m’amuse c’est le : faites confiance à la Providence d’un côté et de l’autre : j’ai fait des stocks de FFP1, FFP2, FFP3 et même masques de l’armée... smiley


            • 1 vote
              Le fou de T'chou Le fou de T’chou 18 juillet 11:24

              @Gollum
              Bien d’accord avec vous, mais où sont les vidéos haut de gammes... ? smiley


            • vote
              sls0 sls0 19 juillet 01:22

              @Le fou de T’chou
              Des vidéos de neuneu c’est du bas de gamme, il n’y a pas de vidéos haut de gamme dans ce style.


            • vote
              rinbeau rinbeau 18 juillet 10:44

              Que penser de certaines prédictions apocalyptiques de the économist, le journal des Rothschild Anglais ?

              Le coup du pangolin du "monde en 2019" est assez singulier !

              délit d’initié ? Spécialité bancaire !


              • 2 votes
                beo111 beo111 18 juillet 14:38

                Un petit aparté au sujet de "Date Limite" dont il est question dans la présentation.

                Chico Xavier est un gigantesque écrivain, je pense très fort que c’est le plus grand écrivain de tous les temps, mais évidemment, je ne l’écrirai pas. Lorsque l’on lit ses pages de lumières, on oublie tous les soucis, toutes les misères de nos misérables vie et nous regardons vers le haut, vers notre destinée. Je pense en particulier à ses écrits sur le christianisme primitif comme Avé Christ ou Paul et Étienne, voire sa série sur la survivance de l’âme, Notre demeure étant le plus célèbre. Le plus incroyable et pourtant le plus réaliste étant sans doute Sexe et destinée.

                Certes le Brésil est trois à quatre fois plus peuplé que la France, mais il y avait sans doute dix fois plus de monde à son enterrement qu’à celui de Johnny !

                Donc évidemment, comme tous les grands esprits de son temps il a été soumis à la question des extra-terrestres. Il a répondu qu’évidemment ils existent, et que ce qu’il sait, s’il n’y a pas de guerre mondiale d’ici le 19 juillet 2019, alors ces extra-terrestres s’autoriseront à interférer dans les plans humains pour y amener plus de spiritualité. C’est tout ce que dit Date limite.


                • 4 votes
                  Joe Chip Joe Chip 18 juillet 18:10

                  J’avais écouté quelques vidéos de "Rorschach" à l’époque pour rigoler : ce type est un nigaud adepte des "prophéties" les plus farfelues, inculte et confus sur le plan religieux, qui rentre en hibernation (dépression) à chaque fois qu’une de ses élucubrations ridicules est démentie par la réalité, genre sage qui retourne en haut de la montage pour échapper aux quolibets de la foule des incrédules. Et bien entendu il revient parmi les hommes à la faveur d’une pandémie pour annoncer qu’il avait tout prévu, le bon grain va être séparé de l’ivraie, etc. 

                  Je ne savais pas que ce type qu’on aurait appelé à une autre époque un simple d’esprit était "sulfureux" et qu’une "communauté" virtuelle s’était agrégée autour de ce "guide spirituel" même si cela n’a rien de surprenant. Bon, admettons que quelques milliers de paranos isolés et d’asociaux constituent une "communauté", je ne vois toujours pas le rapport avec le thème de l’Apocalypse au sens évangélique et chrétien du terme ("révélation" et non "prédiction grotesque et opportuniste en rapport avec l’actualité"). 

                  Si ce Rorschach représente le "christianisme traditionnel" (merci pour la barre de rire), moi je suis le Pape. Raconter des conneries sur youtube ou prédire des catastrophes en citant l’Apocalypse, c’est à la portée du premier débile venu. En revanche, quand il s’agit de s’avaler tout le catéchisme de l’Eglise Catholique, il n’y a plus personne smiley

                  https://www.vatican.va/archive/FRA0013/_INDEX.HTM 


                  • vote
                    sls0 sls0 19 juillet 02:16

                    Je me suis permis de mettre des commentaires sans avoir regardé la vidéo. Bon je réagissais aux commentaires et non à la vidéo.

                    J’ai regardé la vidéo, que 10 minutes, trop de conneries, je sature assez vite.

                    Comme ça on doit pas accumuler les bien, ça me va, j’en ai 25kg.

                    Il faut donner, c’est normal, ce n’est pas pour faire plaisir à un dieu, c’est normal. En plus c’est mathématique, quand on vit simplement et que l’on accumule pas on se retrouve assez vite avec trop.

                    Les principes énnoncés ça ne sortirait pas de la de la philosophie boudhiste ? Coté chrétien l’église à toujours été du coté du pouvoir donc de l’argent.

                    Pas besoin de rêves prémonitoires, ou de messages divins pour savoir qu’on se dirige vers une grosse merde, en 1972 c’était écrit dans le rapport Meadows.

                    Ce qu’il annonce c’est c’est comme donner les résultats du loto de la semaine dernière.

                    En lisant les commentaires, il s’était planté lamentablement, ça me fait penser à la phrase : les cons ça osent tout, c’est à ça qu’on les reconnait. On peut remplacer le mot con par neuneu, je trouve que c’est pas mal aussi.


                    • 2 votes
                      sls0 sls0 19 juillet 03:35

                      @sls0
                      Ne connaissant pas les chroniques de Rorschach, j’ai essayé de me renseigner et sur la première page de réponses je suis tomber sur un échange des chroniques au sujet de youtube.
                      Il prêche le désintéressement mais semble intéressé par l’argent. Un peu le style : fais ce que je dis mais pas ce que je fais.
                      Il a arrêté youtube non pas pour une retraite pour méditer mais parce que ça ne payait plus.


                    • vote
                      Le fou de T'chou Le fou de T’chou 19 juillet 09:15

                      @sls0
                      Il a arrêté youtube non pas pour une retraite pour méditer mais parce que ça ne payait plus.
                      Oui vous avez tout à fait raison, j’aurais même dû le notifier dans l’article. Parce que ça ne payait plus et aussi parce qu’il a annoncé pendant je ne sais combien de temps le début de l’apocalypse et qu’il s’est royalement planté. J’ai hésité à publier cet article car c’est le mettre en avant alors qu’il ne le mérite clairement pas (sauf peut-être pour être débunké mais même ça ce n’est même pas nécessaire), mais sur agoravox vous êtes aussi habitués au contenu bas de gamme smiley


                    • vote
                      sls0 sls0 19 juillet 13:15

                      @Le fou de T’chou
                      Il y a une partie de la population qui est angoissée, ça ne peut pas finir avec la mort ils se réfugient dans des croyances. Pendant longtemps c’était l’église.
                      Avec 1,8% de gens qui vont encore à l’église le message est usé. On cherche d’autres croyances pour s’y accrocher.
                      A chaque période stressante il y a une plus grande demande d’assurance car la mortalité est plus visible, l’angoisse est plus prégnante. L’inconnu fait peur. On se réfugie dans des croyances.
                      Le rapport Meadows c’est depuis les années 80 que je le suis. Tout les 2-3 ans je regarde si les projections tiennent la route. Il ne s’est pas trop planté le Meadows, on va dans une période de forte crise.
                      La solution c’est la rusticité, la résilience et l’altruisme, se réfugier dans une croyance c’est l’inverse.
                       
                      Quand on fait remarquer qu’une croyance ou un gourou ssont un peu stupide, on refait apparaitre de l’angoisse, il y a des réactions d’angoissés.


                    • vote
                      zzz999 21 juillet 11:37

                      @sls0

                      Chacun se réfugie dans ses croyances comme par exemple croire que la molecule d’ADN véritable ordinateur biologique peut naître du hasard dans un monde où l’entropie augmente. Simplement certains travestissent du mot "science" ce qui n’est là aussi que religion.


                    • vote
                      zzz999 21 juillet 09:25

                      Les annonceurs d’apocalypse n’ont d’emblée par les fondamentaux bibliques suivants :

                      Jésus a indiqué lui même qu’il ne savait pas la date de fin du système humain et que seul son Père la connaissait,et que llui appartenait cette connaissance,

                      à l’usage les exégètes savent que les prophéties sont toujours comprises après leur survenue et jamais avant ou pendant,

                      l’apocalypse au sens d’éradication complète de l’humanité est une invention sans fondement. Jésus a parlé pour sa part de fin du temps des nations c’est à dire fin de la gouvernance par les hommes du monde et non leur éradication.


                      • vote
                        zzz999 21 juillet 09:29

                        Tout au plus on peut à la rigueur subodorer qu’on est dans la période finale de la domination humaine du monde par exemple avec la prophétie d’apocalypse (révélation) chap 13 versets 16 à 18 parlant du 666 qui parait s’appliquer très précisément au système global de gestions des marchandise qu’on appelle le code à barres.


                        • vote
                          Le fou de T'chou Le fou de T’chou 23 juillet 01:11

                          https://www.youtube.com/watch?v=KrfWDbGuHJA

                          2002 au Zénith... ça fait 18 ans.

                           smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès