• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Mila : une suite hélas sans fin...

Affaire Mila : une suite hélas sans fin...

Voilà où nous en sommes. De lâchetés en démissions, les Français doivent se terrer, se taire, disparaître jusqu'à être "exfiltrés" de chez eux. Avec le confinement, beaucoup ont fini par comprendre qu'il était grand temps de s'extraire de ces certaines zones urbaines (qui étaient devenues invivables de toutes façons). Certains l'ont fait en partant à la campagne, d'autres à l'étranger mais je voulais revenir sur l'emploi de ce dernier participe passé. En principe on l'utilise quand il s'agit d'aller libérer une personne prise en otage par un groupe terroriste ou encore quand il s'agit d'évacuer un policier qui a infiltré une organisation criminelle mais, en 2020, il est désormais couramment employé dans la presse pour évoquer l'évacuation d'une ado autochtone de 17 ans de son lycée. Il y a des dizaines d'exemples mais celui-ci suddit (on admirera au passage la précision du fact-checking de Libé) : https://www.liberation.fr/checknews/2020/01/22/mila-une-jeune-femme-de-16-ans-a-t-elle-ete-exfiltree-de-son-lycee-par-la-police-suite-a-une-video-a_1774539

Revenons sur la genèse de cette triste affaire. Elle a commencé lors d'une séquence vidéo avec des rafales de propositions plus ou moins indécentes sur un réseau social dont j'ai oublié le nom et qui émanaient tous ou presque de jeunes gens très agressifs et d'une même origine. Ces derniers n'ont pas supportés d'être éconduits par une jeune femme s'affirmant pourtant lesbienne (je crois sincèrement que la chute vertigineuse du QI en France n'est pas une légende... saloperie de perturbateurs endocriniens !). Bref, comme toujours, que ce soit dans une ruelle ou dans le virtuel, les menaces et insultes ont alors fusé. La jeune Mila a estimé que cela suffisait. Elle a alors exprimé en vidéo son ras-le-bol légitime face à l'attitude peu cavalière de ces jeunes gens en mal d'affection puis son aversion d'une religion/culture en particulier, en l'occurrence, celle supposée être celle des jeunes gens en question*. Sa sortie de piste jugée par certains blasphématoire a alors généré des dizaines de milliers de menaces de meurtre et de viol, la divulgation de ses données personnelles (adresses, numéro de sécu, etc) et tout un pataquès médiatique. Les menaces ont même été physiques et ce, jusqu'au bout de l'Europe sur la petite île de Malte où elle avait naïvement cru pouvoir passer ses vacances tranquillement. Bref, oui, elle a donc bien du être "exfiltrée" de son lycée (certes pas par la gendarmerie mais à part Libé qui pinaille, tout le monde se fout de ce détail...) une première fois parce que... bah parce que c'est ainsi que cela se passe en France : la victime doit se cacher.

Cela aurait pu en rester là (façon de parler parce que... hélas, non) mais récemment, suite à une bourde de sa part (elle a indiqué le nom de son nouveau lycée...), elle a été assignée à résidence par le Ministère des Armées.

 

Attention tout de même ! Ne nous y trompons pas : Mila est à des années-lumières de la pucelle d'Orléans. Elle n'a jamais exprimé le souhait de bouter qui que ce soit de notre pays. Elle n'est qu'une gamine de son époque, insouciante, inconsciente et à qui la technologie moderne permet comme à tous ses pairs d'exprimer publiquement ces états d'âme et même au-delà. Certes, elle n'a pas de filtre, certes, elle n'a peut-être pas tout à fait compris ce qu'était devenu notre pays. Certes, elle manque cruellement de discernement et de distinction mais contrairement à ses milliers de harceleurs, elle n'a jamais incité à commettre des violences ni menacé qui que ce soit. Il y a quelques semaines, elle nous a refait une sortie audiovisuelle similaire à la première (donc toujours avec aussi peu d'élégance dans la forme) mais cette sortie semblait davantage témoigner de sa frustration légitime d'être finalement la seule véritablement punie de l'histoire tout en en étant la seule victime réelle. Elle a juste été coupable une fois de plus de légèreté jusqu'à dévoiler involontairement le lieu où elle tentait de poursuivre sa scolarité. Mais si l'on veut résumer tout ce que l'on peut éventuellement lui reprocher, cela tient en in fine en un mot : rien. Et malgré tout, le prix exorbitant à payer pour ce rien est celui d'avoir hérité d'un C.DI. bien spécifique, à savoir une Clandestinité à Durée Indéterminée, sorte de contrat tacite reconductible jusqu'à l'infini que nos chères autorités lui ont forcé à signer il y a quelques mois, chez elle, dans son propre pays et devant 67 millions de témoins. 

Mila se retrouve exactement dans la même situation que ces gens qui s'apprêtent à témoigner dans des procès contre des organisations mafieuses ou terroristes, à ceci près que le nombre de menaces n'est pas du tout du même ordre. L'autre éternel problème que pose ce régime spécial de "protection permanente" auquel elle est donc astreinte est que comme tout ce qui nous pourrit la vie dans ce pays, il ne dit pas son nom. C'est une règle : ne jamais nommer le mal ou alors le nommer très mal, avec des euphémismes ridicules tels qu'"islamisme fondamentaliste radical".

 

Son père a donc publié une tribune et nous avons eu droit ces derniers jours à une réponse fabuleuse de notre Ministère des Armées à travers un communiqué qui nous explique que "son maintien au sein detablissement lui fait courir un risque que l'on ne peut pas accepter, ni pour elle, ni pour les 750 élèves de l'école". Il est précisé également qu'elle "n'a pas été exclue. (...) et qu'"elle reste une élève de l'établissement". On notera (mais c'est une évidence) qu'il n'est absolument pas question d'éliminer le fameux risque (c'est l'jeu ma pauvre Lucette) mais le plus beau est que notre belle armée a inventé un nouveau concept : l'exclusion physique, concrète d'une personne d'un lieu mais sans exclusion... Dans le même genre, on imagine le dialogue surréaliste entre un videur de boîte de nuit en train de virer un client qui n'a rien fait de mal. « Mais, mais... j'ai rien fait M'sieur... Pourquoi vous me virez comme une merde ?

- Monsieur, sachez que vous n'êtes pas exclu. C'est juste que vous ne pouvez plus rentrer mais cela n'a rien à voir avec une exclusion... ».

 

Nous avons bien conscience que l'institution chargée d'assurer la défense du pays est très occupée avec tous ces théâtres extérieurs mais on se surprend parfois à caresser le doux rêve, qu'un jour, elle se mettra à défendre les citoyens de ce pays face à des menaces toutes aussi meurtrières... Non, je plaisante bien entendu...

 

Même son père semble ne pas prendre la pleine mesure de la situation quand il explique que "après l’Éducation nationale, c'est l'armée qui renonce à scolariser une gamine de 17 ans (...) Pour elle, la scolarité c'est fini.". Hélas, il édulcore. Ce n'est pas seulement sa scolarité qui est flinguée mais toutes ses libertés fondamentales : ses libertés de réunion, de culte (sauf si elle se convertit à la vraie de vraie, l'unique... ), ses droits à la sûreté ou celui de simplement circuler librement à visage découvert et habillée comme elle le souhaite. En réalité , ce sont l'intégralité ou presque de ses droits qui lui ont été ôtés. Il est entendu que les Français du cru sont déjà des sous-citoyens chez eux mais Mila a obtenu un statut encore plus bas que nous autres : c'est une sous-sous-citoyenne. Elle, vivante, innocente, mineure, en situation régulière a officiellement droit à infinimment moins d'égards que le cadavre d'un clandestin régularisé majeur qui, pour témoigner de sa gratitude à son pays d'accueil, a décidé de découper la tête d'un prof parce qu'il avait montré des dessins visibles en deux clics en proposant même à ceux que cela choquerait de sortir 5 minutes de la classe. C'est ainsi en Absurdistan : la dépouille d'un terroriste étranger bénéficie d'un respect infiniment plus important que la vie d'un citoyen Français vivant légalement chez lui et n'ayant commis aucun délit. Oui, pour ceux qui ne le sauraient pas, le cadavre du Tchétchène qui a massacré Samuel Paty a été ré-expédié dans son pays d'origine. N'importe où ailleurs, il aurait été mis dans une fosse commune dans le meilleur des cas mais là, lui a pu être enterré sur la terre de ses ancêtres, célébré en véritable martyr par une population locale déchaînée éructant à sa gloire et du petit dieu au nom duquel il avait agit chez nous. Le nom d'une rue lui sera peut-être même attribué... 

 

Le Ministère désarmé nous a donc expliqué qu'une mineure française était tenue de poursuivre sa scolarité "à distance" et attendre patiemment que la "situation s'apaise" sans précisions quant à la durée de l'attente. Heureusement, nous avons des exemples qui peuvent nous en donner un aperçu : la publication des Versets sataniques de Salman Rushdie a beau avoir eu lieu en 1988, elle lui a valu des menaces à peine voilées d'attentats-suicides du Ministre des Affaires Étrangères pakistanais et le rappel de l'Iran que la fatwa de condamnation à mort pesait toujours sur lui près de 20 ans plus tard. Certes le Frankistan a encore de la marge par rapport à ces charmantes contrées mais elle ne s'oriente franchement pas vers la paix, l'amour et la tolérance que certains s'échinent à tenter de nous refourguer.

 

Bref, il y a deux cas à considérer dans cette affaire. 1/ Ceux qui courent "un risque" (de se faire agresser, violer, égorger ou décapiter). 2/ L'origine des risques. Pour le 1/ c'est très simple : ici, Mila, sa famille, ses 750 désormais ex-camarades et, plus généralement, n'importe qui osant déclarer publiquement qu'une religion en particulier est franchement merdique, qu'elle n'apporte rien à notre pays et que, vu ce que l'on observe au quotidien, il est sans doute temps que cette plaisanterie prenne fin une bonne fois pour toutes (de manière pacifique, cela va sans dire). Évidemment, le problème est le 2/ C'est LE non-dit des non-dits. Qui diable menace de tuer et pourquoi ? Quand on lit ces communiqués, ces réactions, cela semble être un véritable mystère. Protéger Mila mais... mais... mais... de quoi et de qui ? D'un raid de frelons asiatiques ? D'une attaque d'une moussaka géante ? On ne sait pas trop... enfin si mais faut pas l'dire...

Cela étant, de quoi parle-t-on précisément ? De quelle proportion au juste ? Là, les avis divergent. Si l'on en croit l'écrasante majorité des politocards et médias de masse (à l’exception de quelques uns qui ont senti qu'il y avait un créneau), ce serait une "ultra-minorité". Ils nous le rabâchent depuis 5 ans bien tassés tout en nous intimant l'ordre de nous habituer à ces petits désagréments.

 

Nous allons donc tenter de répondre plus ou moins à cela mais avant nous devons préciser qu'il n'existe pas 22% d'une certaine classe d'âge (les 15-17 ans en l'occurrence) qui font "courir un risque" physique direct à la demoiselle. Il serait diffamatoire d'écrire une telle chose. En revanche, telle est bien la proportion de petits Français de 15-17 ans qui disent approuver le massacre de Charlie. Oui, j'ai bien écrit "approuvent" parce que, en français les antonymes de "condamner", c'est-à-dire les synonymes de "ne pas condamner" sont : absoudre, accepter, acquitter, amnistier, applaudir, approuver, autoriser, cautionner, décharger, disculper, excuser, gracier, innocenter, pardonner, permettre, recommander... Ne pas condamner un crime implique a minima que l'on estime qu'il n'en est pas un. Or il se trouve que l'exécution capitale pour un délit (qui n'existe pas chez nous mais ça...certains s'en contre-foutent) de blasphème n'est non seulement pas un crime dans une certaine religion mais un juste châtiment. Je mets la source pour ceux qui douteraient des chiffres avancés ici (cliquez sur "Résultats" et allez en page 17 du document fourni via ce lien) :
https://www.ifop.com/publication/droit-au-blaspheme-caricatures-liberte-dexpression-les-francais-sont-ils-encore-charlie/

 

Ainsi, plus d'un jeune (ex-)camarade de Mila sur 5 "ne condamne pas" les auteurs de l'attentat de janvier 2015. Et si on y ajoute les 6% qui condamnent mais disent "partage[r] certaines [des] motivations [des auteurs]" et les 11% qui sont indifférents, cela devient un tantinet inquiétant pour le fumeux "vivre-ensemble" auquel personne en haut lieu ne croit sincèrement. Concrètement, cela signifie que si quelqu'un parmi ces 22+6% (on va laisser de côté les indifférents pour ne pas trop charger la mule) est au courant qu'un attentat visant à tuer la jeune Mila (ou une autre personne jugée blasphématrice) va être commis, il y a de fortes chances qu'il garde un silence complice, tout simplement parce qu'il approuve moralement l'acte criminel sur le point d'être commis. Je le répète pour que cela soit clair : 22% des jeunes gens de 15-17 ans, en France (ou ce qu'il en reste), en 2020, approuvent que des gens en tuent d'autres pour seulement quelques mots ou gribouillis qui ne ciblent même pas un groupe humain en particulier mais juste une croyance. 6% condamnent mais
comme ils "partagent certaines des motivations...", il n'est pas du tout certain qu'ils sortiraient de leur silence. Le focus de cette étude sur les jeunes musulmans (15-24 ans) est sans appel : seulement 62% "condamnent les attentats totalement". La salat est dite.

 

Conclusion : si à titre personnel, la réaction pleine de couardise des autorités, Ministères et cie n'a pu surprendre que les naïfs, cette situation inédite dans l'histoire de France (à part en temps de guerre...) a le mérite de nous autoriser officiellement à l'écrire : Nous vivons bel et bien dans un pays de merde. Notre pays reste encore très beau (encore que cela dépend des lieux et des gens qui les fréquentent...), certes, mais concrètement c'est un beau pays de merde. Leurs histoires de confinement vont peut-être continuer encore un peu... et très franchement, à titre personnel, cela m'en touche une sans faire bouger l'autre mais s'agissant de la petite Mila, mon intime conviction est qu'elle a pris perpète. Soutien à elle. 

 

Le point de vue d’Élisabeth Lévy chez Sud-Radio (abonnez-vous à leur chaîne), histoire d'illustrer le sujet.

 

* Avec une estimation très basse de 6M de musulmans en France et haute de 150 000 convertis, on peut en déduire que cette religion/culture est à 97% liée aux origines des individus, à savoir des pays d'où ils sont issus soit directement, soit par leurs parents/grand-parents et dont c'est la religion dans des proportions écrasantes comme l'atteste les données fournies ci-dessous. Plus simplement, il suffit de se rendre dans n'importe quelle mosquée pour y constater que les Français de souche y sont en infime quantité. Bref, Mila a réalisé un amalgame entre les origines de ses jeunes prétendants emportés par leur testo et leur religion/culture qui, certes, ne relève pas de la corrélation positive parfaite mais quasi-parfaite (avec une marge d'erreur de 3-4%, on est pas mal). Je reproduis les chiffres avec les sources ci-dessous pour les sceptiques : 

Turquie 99,8% (2020) ;
Afghanistan et Somalie 99,7% (CIA) ;
Maroc et Mauritanie 99% (CIA) ;
Tunisie 99% ; la 2ième religion du pays est le christianisme avec 25 000 personnes, principalement des étrangers et la
3ième est le judaïsme et ses... 1 500 membres (Département d’État des États-Unis, 2010) ; 
Algérie 98-99% (estimation) ; 
Niger 98,3% (Dominique Lewis, Afrobarometer, 2013) ;
Comores 98% (Ministère français des Affaires étrangères, données de 2017) ;
Soudan 97% ;
Sénégal 96,1% (CIA) ;
Mali et Irak 95% (CIA) ; 

Tags : Polémique




Réagissez à l'article

236 réactions à cet article    


  • 6 votes
    louis 11 décembre 2020 17:41

    La démocratie et les droits de l’homme vont tuer la France, d’ailleurs elle a déjà commencé a disparaitre sous les yeux très indulgents de nos dirigeants tel des rois fainéants qui se succèdent .


    • 1 vote
      sylvain66 13 décembre 2020 14:16

      @louis
      L’immigration musulmane massive a été imposée par le patronat par l’intermédiaire de giscard, puis le terrorisme islamiste a été entretenu et installé en france par des politiciens

      . On a carrément déroulé un tapis rouge aux frères musulmans .

      Le terrorisme en france est bien un problème de démocratie, mais pas celui que vous insinuez . Il n’y a pas de terrorisme en france parce qu’on est trop gentils pour le combattre, il y a du terrorisme en france parcequ’on l’a installé, et que quasi personne ne s’en est soucié . Et il y a du terrorisme parce qu’on a fait venir des millions de jeunes étrangers alors même qu’on délocalisait les usines, et ce pour des raisons économiques que seuls de grands économistes pourraient vous expliquer sans tomber des nues, du genre comme on va avoir tant de vieux, il faudra tant de jeunes .


    • 4 votes
      Tchakpoum Tchakpoum 11 décembre 2020 20:10

      La comparaison avec l’exil intérieur de Salman Rushdie est pertinente. On peut même dire que c’est pire à notre époque avec Mila. Pour Rushdie, il a fallu au moins une fatwa, maintenant, ce n’est même plus la peine.

      Concernant l’école militaire, je ne vois même pas la solution. Si j’étais proviseur, j’aurais du mal à admettre une cible permanente à attentat dans l’école. Ou à égorgement. Même militaire, une école n’est pas une caserne avec radars de surveillance et automitrailleuses aux 4 coins de l’enceinte.


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 11 décembre 2020 21:00

        @Tchakpoum
        Perso, je n’en veux pas au proviseur de l’école. Son comportement est juste celui très naturel d’un responsable lambda d’équipe. Un responsable est là précisément pour ne jamais exposer ses sujets quitte à assumer des choix contestables qui préservent l’intégrité de ceux dont il a officiellement la charge. C’est la base.
        Mila et, par ricochet, potentiellement 749 autres innocents risquaient et risquent apparemment réellement de se faire tuer pour "rien". Il a donc objectivement eu raison de faire ce qu’il a fait. 
        Ce qui me heurte sans vraiment me surprendre, ce sont les réactions officielles de femelles des ministères régaliens de tutelle. Elles sont juste... minables.
        La question rhétorique que pose l’article est donc ailleurs : comment est-on parvenus à admettre collectivement à ce qu’une gamine de notre pays soit devenue une paria, une personne que l’on devrait "exfiltrer" de son milieu naturel afin de préserver son intégrité physique et, plus largement, pourquoi une telle situation est-elle finalement collectivement* admise ?
        Voilà pourquoi j’ai bafouillé cet article pas très bien écrit.

        * J’ai cherché : tout le monde s’en branle. Personne ne pose les bonnes questions et surtout pas les gênantes. J’ai collé un bout d’Elisabeth Lévy qui ne traite pas du fond (comme dab) mais uniquement pour la forme. 


      • 1 vote
        Tchakpoum Tchakpoum 12 décembre 2020 09:21

        @Conférençovore

        Je ne sais que je ne réponds pas à votre question de fond. Cette « exfiltration » n’est qu’un petit résultat de décennies de démissions et renoncements accumulés depuis la décolonisation gaullienne. Il s’agissait de permettre à chacun des peuples de vivre chez soi. L’envoutement a été d’imaginer que la déclaration des droits de l’homme n’était pas destinée à chacun des peuples mais à l’humanité dans son ensemble. La lâcheté a été de nier le droit de chacun à son sweet home, de vivre chez soi dans un pays qui lui ressemble.

        Sans doute que si les survivants de Charlie Hebdo ou d’une Zineb El Rhazoui, sont « protégés » et non pas encore « exfiltrés », c’est que le basculement n’était pas encore fait entre une société qui défend encore ceux qui affirment une pensée opposante et une société qui les relègue.

        Mais je répondrais peut-être mieux en partant de Mila. Pour notre géneration, avec ce que nous avons biberonnés, quand on relit ses propos laissés sur les réseaux sociaux, la réaction normale est de penser qu’elle est hystérique ou kamikaze.

        On sait par ailleurs que la génération qui vient, avec ce qui les attend, sera nécessairement mutante.

        J’ai l’impression que Mila sait dire ce que notre génération ne peut pas dire : la simple impossibilité à vivre avec des mœurs liées à la religion musulmane. Ses propos expriment que sa manière de « respirer » dans sa vie est antinomique à celle de culture arabo-musulmane. On voit, d’ailleurs que les insultes sexistes arabo-muslim ne disent pas la même chose que celles sexistes des caucasiens. Mais c’est impossible à le penser encore à notre génération, car c’est un déni à tout le paradigme qui nous a fait, le vivre-ensemblisme. Simplement, c’est la génération de Mila qui peut dire l’enfer laissé par les bonnes intentions (sincères ou non) de la nôtre.

        Il y a aussi une autre question impossible : s’il y a des des cultures qui sont compatibles et d’autre non. Je n’ai pas sentiment qu’un présence asiatique importante en France aurait-été de l’ordre de l’impossible. Ce ne serait donc pas qu’une question d’immigration.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 12 décembre 2020 11:04

        @Tchakpoum
        A mon sens, la question de savoir si c’est juste une question d’immigration ou non est largement dépassée depuis les émeutes de 2005. Perso, à ce moment-là il était acté que cela ne fonctionnerait jamais, quels que soient les moyens déployés (faut dire que j’ai vécu dans leurs pays et vu que cela ne pouvait pas marcher donc n’y ait jamais cru...). Avec une minorité, celle qui réussi, qui éduque les gosses, oui, c’est gérable et cette immigration ne pose aucun problème. Difficile de donner des proportions mais ce qui est certain c’est que ce n’est pas seulement avec une "ultra-minorité" : ce 22% (qui approuvent le fait de tuer des types qui font des dessins...) représente potentiellement 22% de psychopathes. Et avec eux (et à mon sens hélas bien plus...) cela ne fonctionnera jamais.

        Quant aux asiats, tu parles sans doute de ceux d’Extrême-Orient (Chine, Corée, Japon : déjà je serais plus nuancé avec les Chinois qu’avec les autres). Oui, il est évident que leur culture est relativement compatible avec la nôtre. Nous partageons un certain sens de la discrétion (bon c’est moins le cas avec les latins...), une conscience de l’intérêt collectif, un égard naturel pour l’altérité (enfin avec les Chinois...), un certain raffinement aussi (on aime les choses belles...), bref une appétence, certes un peu différente d’eux, pour la civilité, l’ordre, l’organisation. Donc oui, je pense aussi qu’il y a compatibilité entre nous. D’ailleurs, nous le constatons tous et c’est effectivement le cas qui fait trancher que le pb n’est pas (seulement) l’immigration en soi mais d’une part de quel type (de travail ou de peuplement ?) et surtout laquelle précisément.

        J’ajouterais même qu’avec les Indiens ou les asiatiques du Sud-Est (Thaïlande, Cambodge, Malaysie, etc.) c’est également jouable. En revanche avec d’autres contrées cela devient tout aussi impossible notamment et principalement à cause de la religion/moeurs/traditions qui sont les leurs qui non seulement ne sont pas compatibles mais en plus carrément opposés. En Angleterre on dit "asiatics" pour désigner les pop du sous-continent indien. La différence avec nous est que pour les Anglais, le cloisonnement en communautés est naturel mais ils ont également pas mal de problèmes avec les pop musulmanes.

        Perso, j’ai du mal à cerner cette gamine. Elle me semble avoir un profil d’artiste, j’entends par là, la mentalité d’une artiste. La première fois que sa vidéo est sortie, j’ignorais au début qu’elle chantait et qu’elle avait un côté un peu exubérant mais cela m’a semblé une évidence par la suite. Elle se fout des conventions, de ce qu’il faut dire ou ne pas dire, faire ou non. Elle fait.
        Je ne crois pas qu’elle sache mieux dire les choses que nous : elle semble plus dans l’expression instinctive d’un dégoût (que perso je trouve non seulement légitime mais salutaire) et cela sort un peu tel quel. Mais peut-être qu’effectivement sa génération prendra moins de gants. Quant à la mutation, j’ai du mal à visualiser en quoi cette génération muterait-elle d’autre si ce n’est en néant... 


      • vote
        Tchakpoum Tchakpoum 12 décembre 2020 12:06

        @Conférençovore

        Je partage l’ensemble du commentaire.
        Les plus compatibles, à mon sens, sont les indiens et indochinois. Ceux d’extrême orient sont plus hermétiques. J’ai aussi une hésitation sur les chinois. Mais je n’en ai plus si on me demande ma préférence entre les US et la chine comme première puissance mondiale. Les chinois apporteront sans doute d’autres problèmes, mais apporteront au moins une autre philosophie et culture à nos combats entre les monothéismes entre les universalistes/identitaires et tout ce tas de merdier dont on crève tous, entre l’Europe, le MO l’Amérique du Nord.
        D’autre part, je crois les subsahariens plus faciles que ceux du Maghreb : ils ont une meilleure intelligence relationnelle, ils n’ont pas cette susceptibilité et agressivité à fleur de peau des arabo-musulmans. Après, c’est plus un problème de nombre. Qu’on va avoir, bien sûr puisque la dernière et plus forte explosion démographique humaine sera en Afrique.

        Je ne crois pas qu’elle sache mieux dire les choses que nous


        Mes explications étaient au niveau générationnel, pas individuel. Je vous sens même plus proche de Mila que de Tatiana Ventôse. Évidemment, je ne vous imagine pas avec des cheveux bleus et un arc-en-ciel sur votre tee shirt... ce n’est pas de ce niveau là.
        j’ai refait mon séjour en métropole cette année, on a été prolongé à cause du covid. J’ai vu pas mal de 20/30 ans, la tranche d’âge qui commence à exprimer que ce qu’elle est en tant que génération. Il faut aussi ajouter que les années Macron ont pas mal décanté de la pensée unique. Et côté familles et amis, j’en ai de tous les bords, politiques comme sociaux.
        Ils ont tous compris que la politique est une affaire d’ingéniérie sociale, avec toujours des tours d’avance. Ce n’est pas là que ça se passera. Même contre leur parents qui rappellent que c’est citoyen de voter et que le anciens ont fait la guerre pour notre pays. Ils ont parfaitement compris la donne écologique. Et en matière d’immigration, ils ne sont pas du tout dans les discours de mixité raciale, mais de coexistence. Même si cela n’empêche pas des amitiés personnelles. Les musiques, cuisines et fringues peuvent s’échanger. Mais j’ai senti qu’ils ont très bien compris que les moeurs ne se partageront (façon d’être ensemble, de se parler, rapports hommes/femmes, etc...). Je ne sais pas si c’est à proprement parler du communautarisme, c’est plutôt entre la vie publique et professionnelle et celle sociale et privée qu’ils semblent trouver nouvelle frontière à leur mode d’existence. 
        J’ignore ce que ça donnera pour la suite.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 12 décembre 2020 17:48

        @Tchakpoum
        " Je vous sens même plus proche de Mila que de Tatiana Ventôse."

        Ahhh la ptite Ventôse, comment dire... 
        https://www.agoravox.tv/commentaire13306807

        "Evidemment, je ne vous imagine pas avec des cheveux bleus et un arc-en-ciel sur votre tee shirt... ce n’est pas de ce niveau là."

        En effet, le bleu mauve c’est devenu has been. J’ai opté pour un dégradé de vert / jaune très tendance...

        Disons que je la comprends bien mieux que la Ventôse qui est un profil que j’exècre en tous points. De plus la Mila est une fille de ce siècle. Elle a sans doute 20 points de QI de moins que la rouquine et même pas lu le centième des livres qu’elle mais elle n’a pas 50 ans de retard. Et par définition, par son âge, elle n’est responsable de rien. Elle subit son époque. Elle subit cette population dont ces dizaines de milliers de membres d’une certaine communauté qui rêvent de la buter (ou de la baiser... c’est assez animal chez eux...). Il est navrant qu’elle soit dans cette situation, celle de ce pays que ses grands-parents (comme moi) a vu péricliter lentement, entre autres à cause de tout ce politiquement correct de merde, de cet infernal négationnisme de la réalité du gauchisme. Mais il est encore plus navrant qu’une écrasante majorité de la pop accepte cela comme une fatalité.
        Je serais ses parents, je la ferais sortir de France pour aller étudier dans un pays sûr parce qu’avec ces malades, elle court un véritable danger et tôt ou tard, l’ami d’une amie d’une collègue la reconnaîtra. 22% du classe d’âge, cela fait bcp de monde... 
        La plupart des Français (je parle des natifs) ont renoncé à être eux-mêmes. Comme dit dans le lien plus haut ceci est largement le fait de l’idéologie des petites pestes comme Ventôse mais il y a aussi une démoralisation généralisée, une acceptation de la disparition physique, culturelle de notre peuple. Il y a des attentats commis tous les jours et tous les matins qui suivent, les gens acceptent cela un peu comme un phénomène naturel. Je suis un peu plus optimiste pour nos campagnes mais l’attitude des gens dans nos grandes villes me débecte.

        "Je ne sais pas si c’est à proprement parler du communautarisme, c’est plutôt entre la vie publique et professionnelle et celle sociale et privée qu’ils semblent trouver nouvelle frontière à leur mode d’existence. 
        J’ignore ce que ça donnera pour la suite."

        Sauf que cela a toujours existé. Bcp de gens séparent nettement leurs deux sphères publique/privée. Le pb est qu’avec le nombre, des minorités qui devaient autrefois intégrer le groupe majoritaire se coalisent. Dans un même boulot on se retrouve parfois avec le groupe des ceci, le groupe des cela... et très souvent le critère est l’origine/religion. Reste à savoir si c’est fonctionnel. Mon expérience est que globalement ça ne l’est pas. Je schématise et généralise... entre gens à peu près intelligents cela se passe globalement bien (des ingés maghrébins, blancs et asiatiques vont collaborer, pas de soucis...) mais il se trouve que ce n’est pas la majorité des gens que l’on laisse venir chez nous par millions depuis un demi-siècle. La start-up nation multicul et harmonieuse façon Benetton, je n’y crois pas une seconde. On va devoir scruter attentivement comme les choses évoluent aux USA (sachant qu’ils ont qq années d’avance sur nous...) mais des grandes villes comme NY ne prennent pas le chemin de la concorde entre peuples... 


      • vote
        pegase pegase 13 décembre 2020 00:33

        @Conférençovore
        -
        Bien cet article,

        Pas eu le temps de lire et de regarder la vidéo, mais j’ai vu ce lien
        https://policeetrealites.com/2020/12/10/%f0%9f%87%ab%f0%9f%87%b7-mila-exclue-de-son-lycee-militaire-la-lettre-aux-laches-de-son-pere/

        Donc si j’ai bien compris elle a livré le nom de son lycée dans un live sur les réseaux sociaux ?

        Elle va se faire tuer smiley

        en plus ils la foutent dehors de son lycée......

        j’espère que ses parents sont armés


      • 3 votes
        Vraidrapo 11 décembre 2020 20:35

        Le tête à tête Zemmour Trividic de ce soir est très significatif de l’état d’esprit des juges de France. On ne touche pas aux dogmes de la laïcité, du droit d’asile etc, etc...

        Le Dogme peut bien nous mener à la guerre civile, vers l’enfer mais, il reste Le Dogme !

        PS : à la louche de Zemmour, 500, 000 nouveaux arrivants par an, en France, une ville comme Bordeaux, dit-il ! (sans le picrate !)


        • 4 votes
          ezechiel ezechiel 11 décembre 2020 21:12

          Dans les 57 pays musulmans (1,8 milliards de croyants) il est interdit de critiquer l’Islam, une fille comme Mila aurait déjà été décapitée ou jetée en prison pour 30 ans.

          La république, en acceptant des millions d’immigrés musulmans en l’espace de 40 ans au nom de la "Liberté, l’Égalité et la Fraternité", a introduit l’islam et son idéologie mortifère misogyne, antichrétienne et antisémite, incompatible avec les valeurs de notre culture et identité européennes.

          Déjà, Samuel Paty avait commis « une erreur » et ne « maîtrisait pas les règles de neutralité et de laïcité » selon l’inspection académique.

          L’affaire s’était sérieusement envenimée, il aurait sans doute été obligé de quitter l’établissement, la FCPE avait suggérer aux parents d’élèves se porter plainte contre cet ignoble mécréant, qui salissait l’islam et les musulmans, voire sous le harcèlement incessant qui croissait, de quitter le territoire. L’inspection académique et la FCPE ont été devancées par Abdoullakh Abouyezidovitch..

          Pour que même l’armée ne puisse plus protéger Mila, c’est que l’islamisation est arrivé à un stade très avancé, les millions de musulmans se sentent suffisamment nombreux pour affirmer leurs principes, on ne peut pas reprocher à des musulmans de se comporter en musulmans.


          • 2 votes
            yoananda2 11 décembre 2020 22:56

            Bof.

            L’islam et le christianisme sont 2 religions "symétriques" créées par la même clique de juifs cosmopolites (appelés "esseniens" dans un cas et "ébionites" dans l’autre) c’est à dire, des juifs non tribalistes, pour des raisons eschatologiques un peu moisies.

            Niaka se convertir à la nouvelle religion, pas mieux pas pire que l’ancienne et ça ira plus mieux. On va juste remplacer un baratin par un autre. La grande affaire ! Les pas content (ceux qui veulent pas de ces religions moisies) n’ont qu’a changer de pays. On n’arrête pas l’histoire.


            • 1 vote
              Tchakpoum Tchakpoum 12 décembre 2020 09:33

              @yoananda2

              Ces deux religions sont de même origine, mais pas de même nature. Elles ont le même vice de conception d’avoir construit un nouveau paradigme spirituel (notamment le prosélytisme) avec des matériaux juifs qui n’étaient pas destinés à cela (c’est une religion à vocation communautaire). Une fois avoir dit ça, la religion chrétienne est une religion de la foi (les lois cultuelles et civiles sont différentes, Dieu et César), tandis que celle musulmane est celle de la voie à suivre (imiter la vie de Mahomet). Si ces deux religions partagent l’emprise d’un dieu unique à imposer à tous les peuples, elles ont une différence d’avoir formé des sociétés avec des lois d’expression civiles, aux effets intellectuels et techniques, pour les chrétiens, ou d’avoir formé des sociétés théocratiques, pour les musulmans.

              Répudier ces deux religions d’emprises prosélytes, c’est bien pour sa société, mais si c’est pour retomber dans la pire des deux, la plus résistante et la plus pénétrante dans les moeurs, c’est embêtant. C’est exactement, selon moi, le mélenchonisme : il a présenté le programme politique le plus intéressant des candidats de 2017, mais qui est rejeté d’instinct car les français sentent ce piège, même sans pouvoir le penser explicitement. C’est le sens des atermoiements de Tatiana Ventose racontés dans la vidéo éditée sur Avox il y a quelques jours.


            • 3 votes
              ezechiel ezechiel 12 décembre 2020 09:51

              @yoananda2 "L’islam et le christianisme sont 2 religions "symétriques" créées par la même clique de juifs cosmopolites’.

              L’islam n’a rien à voir avec le christianisme, le christianisme a forgé l’identité de la civilisation européenne, pas l’islam.
              L’Église Catholique romaine a été le ciment de la civilisation européenne, en unifiant pendant des siècles les différents clans et tribus qui se combattaient (pictes, bretons, normands, alamans, saxons, germains, burgonds, etc...), à l’origine de ses valeurs morales et spirituelles, les catholiques avaient la charge des hôpitaux, des malades, des pauvres, de l’éducation des enfants et de leur instruction (jusqu’en 1905).
              L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).

              Il n’y a pas en France un village sans son Église au centre de la commune.
              Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
              Les universités qui se construisent sur toute l’Europe occidentale, sont à la charge de théologiens, prêtres, chanoines, abbés, soeurs, ordres catholiques bénédictins, cisterciens, franciscains, dominicains,... dans la hiérarchie du Pape de Rome.
              C’est l’unité catholique de l’Europe qui permet par exemple à un Nicolas Copernic d’étudier dans l’université de Cracovie dans le royaume de Pologne, puis dans celles de Bologne, Rome, Padoue, Ferrare en Italie.
              Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
              Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?
              La gastronomie raffinée que vous dégustez (vins d’abbayes, bières, liqueurs, miel, jambons, fromages...), ont été dans la grande majorité des cas bonifiés par des moines.

              La littérature chrétienne, le "Paradis perdu" de Milton, "Polyeucte" de Corneille, "Esther", "Athala" de Racine, Ronsard, Bossuet, "Mémoires d’outre-tombe" de Chateaubriand, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.
              C’est cette unité qui a permis par exemple à un Tomas Luis de Victoria d’étudier la musique en Espagne, de parfaire sa formation à Rome, d’être pris sous la protection du cardinal allemand d’Augsbourg Otto Truchsess von Waldburg, et de composer pour l’Officium defunctorum à six voix pour les funérailles de l’impératrice Marie d’Autriche.

              Le calendrier grégorien de tous les pays européens, élaboré par les meilleurs scientifiques de l’époque des universités catholiques sous l’égide du Pape Grégoire XIII, est basé sur la naissance du Christ.
              Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
              Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
              Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
              Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
              Noël est fêtée depuis 15 siècles.
              Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

              S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, "fille aînée de l’Église".
              La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 09:59

              @Tchakpoum
              c’est une vision qui nie le rôle des peuples et de la biologie. Je ne la partage donc pas. Comme si on refilait la même religion à 2 peuples et qu’ils allaient en faire exactement la même chose. (Même si je considère que les religions ont une "essence" particulière qui fait que un même peuple ne fera pas la même chose de 2 religions différentes).

              Le christianisme a eu une destinée différente parce qu’il a été "imposé"/"adopté" par les blancs, qui en ont fait au cours des siècles une religion sécularisée, à cause de leur soif de science.
              D’ailleurs, ils font pareil avec l’islam en ce moment, ils la déconstruisent (cf le Coran des historiens).
              A l’inverse les sub-méditéranéens sont restés dans le culte, l’eschatologie et les superstitions.

              Mais au départ, ces 2 religions sont fortement similaires dans leurs mécanismes de propagation et effets : combat des connaissances / cultures précédents, usage de tous les artifices possible, baratin élevé comme art suprême. Bien sûr, à un moment la figure baba-cool du Jésus et du pédo-prophète vont faire qu’il y aura incompatibilité de fond entre les 2 cultes.
              Ce qui est "amusant" c’est la symétrie historique : le christianisme s’est fabriqué sur la destruction du temple de Jérusalem, et l’islam sur sa reconstruction. L’un sur une défaite (la figure christique sert à cela, accepter la défaite), l’autre sur la victoire (momo le conquérant).
              2 religions miroir, c’est flagrant quand on étudie leur genèse.


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 10:02

              @ezechiel
              ouai, je connais ton baratin, sauf que déjà, faudrait que tu me lises et que tu me comprennes pour pas répondre à coté de la plaque.
              quand je dis "religion symétrique" j’indique justement que ce sont 2 religion opposées en apparence mais semblables en réalité. Si on "retourne" l’une on a la décalcomanie de l’autre.

              L’islam n’a rien à voir avec le christianisme,

              Mais l’islam n’a rien à voir avec l’islam non plus alors tu sais ... ça ne prouve rien.


            • 1 vote
              ezechiel ezechiel 12 décembre 2020 10:17

              @yoananda2 "quand je dis "religion symétrique" j’indique justement que ce sont 2 religion opposées en apparence mais semblables en réalité. Si on "retourne" l’une on a la décalcomanie de l’autre."

              Elles ne sont pas opposées en apparence, elles sont opposées tout court. L’Islam est une religion totalitaire qui maintient la oumma dans la servitude des lois de la chair, (ne pas boire d’alcool, ne pas manger de porc, frapper la femme qui désobéit à son mari, fouetter la femme adultère de 100 coups de fouet, donner à la fille la moitié de la part du fils, coupe rla main des voleurs, etc...) c’est du satanisme antichrétien, la oumma doit se soumettre directement aux lois du Démon Mohamed (Baphomet)
              "les Chrétiens disent : "Le Christ est fils de Dieu". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?"
              Le Coran 9:30

              "Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas "Trois". Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant."
              Le Coran 4:171

              Saint Jean nous alerte sur la venue de Satan :
              "Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l’ANTÉCHRIST, qui nie le Père et le Fils."
              Jean I 2:22


            • 1 vote
              yoananda2 12 décembre 2020 10:30

              @ezechiel
              tu as exactement les même débats entre musulmans au sujet des différents courants de l’islam, qu’entre les juifs au sein des différents courants du judaïsme, qu’entre les judéo-chrétiens et les judéo-musulmans.
              C’est justement le propre de la théologie du péché : monter les gens les uns contre les autres.
              C’est pas pour rien que les protestants et les cathos se sont fait la guerre pour savoir si Marie était vierge ou pas.
              Du point de vue extérieur "c’est tout pareil ce merdier de baratin", du point de vue intérieur "c’est tout différent c’est pour ça qu’on tient à notre version".

              Non elles ne sont pas opposées "tout court", il y a des TONNES de points communs : même référence à l’ancien testament, même théologie du péché (avec des eschatologies différentes), même culte à Adam et Eve, même culte à Jésus (et oui Jésus est le premier personne du Coran, momo n’y est cité qu’une ou 2 fois de mémoire, en tout cas beaucoup moins, lors d’ajout postérieurs probablement, pour lui donner une assise), même culte à Abraham. Le Coran est très vétérotestamentaire dans son ton. Etc ... y a des centaines de similitudes, sans parler d’une analyse historique : le christianisme s’est propagé en Europe exactement comme l’islam se propage.


            • 1 vote
              yoananda2 12 décembre 2020 10:33

              @ezechiel
              de toute manière en tant que bigot chrétien, comment veux tu être objectif sur ta propre religion ? tu ne fais que défendre ta propre version du baratin que tu as fini par croire. Tu seras prêt à dire n’importe quelle connerie pour conserver ta croyance, parce que, c’est ce qu’elle t’ordonne. Exactement comme un muzz.
              La science est différente, c’est pour ça qu’elle finit par foutre en l’air les religions chez les peuples qui ont soif de vérité.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 décembre 2020 10:44

              @yoananda2

              "quand je dis "religion symétrique" j’indique justement que ce sont 2 religion opposées en apparence mais semblables en réalité." 

              C’est une étrange définition de la symétrie, ou un étrange usage du concept de symétrie. 

              L’islamisme (oui, j’utilise ce terme parce que je parle français*) et le christianisme ont des points communs mais sont aussi très différents par de nombreux aspects. Cependant, c’est le cas de toutes les choses, même en formant des couples au hasard. Une pomme de terre et un chien sont différents puisque la pomme de terre n’aboie pas mais peuvent se ressembler par la couleur. On est bien avancé avec ça !

              Pour que nous puissions comprendre ce que vous voulez dire (si cela vous intéresse que l’on vous comprenne, bien sûr), il faudrait que vous commenciez par nous donner le registre de votre raisonnement : est-il historique, anthropologique, sociologique, politique, théologique, mystique, ésotérique, philosophique ? Sur les plan théologiques et mystiques, les différences sont déjà immenses, malgré le monothéisme commun. Mais alors sur les plans philosophique et politique, il n’y a quasiment plus que des incompatibilités radicales ! Si vous mélangez tous ces plans pour en faire un potage mouliné, votre propos n’a plus aucune chance de trouver du sens dans l’esprit de vos interlocuteurs. Surtout en faisant intervenir un concept de géométrie (la symétrie) qui  même employé d’une manière métaphorique  vient seulement rajouter de la confusion à la confusion. 

              *"Le mot « islamisme » dérive du mot « islam » et du suffixe « -isme ». Le terme est de création française et son usage est attesté en français depuis le XVIIIe siècle, quand Voltaire l’utilise à la place de « mahométisme » pour signifier « religion des musulmans »" (source Wikipedia)


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 10:50

              @Qaspard Delanuit
              j’ai déjà répondu si tu m’as lu : similarités sur le plan historique et théologique.


            • vote
              ezechiel ezechiel 12 décembre 2020 10:52

              @yoananda2 "C’est pas pour rien que les protestants et les cathos se sont fait la guerre pour savoir si Marie était vierge ou pas."

              Ce n’est pas qu’une histoire de Vierge Marie. Le Christianisme est à la base une tradition orale, Parole de vie relatant la vie de Jésus Christ sur Terre qui a été ensuite consignée par écrit en interrogeant les témoins du miracle christique pour conserver son Message, les Évangiles, les lettres de Paul et des autres apôtres, tout en rejetant les textes peu crédibles, car trop loin dans le temps pour être considérés comme fiable (apocryphes).
              C’est l’Église catholique qui formalisera le document final : la Bible que vous avez chez vous.
              Tout le reste n’est que hérésie. Les protestants, en particulier les calvinistes, ont voulu instaurer l’état totalitaire en Europe : interdiction de la musique et des arts, destruction des églises et d’un patrimoine technique et artistique millénaire inestimable, organisation d’une surveillance généralisée des populations pour vérifier l’application des bonnes moeurs, comme l’avait promulgué Calvin dans sa république de Genève.
              Leur haine du catholicisme était telle, qu’ils ont longtemps interdit l’emploi du calendrier grégorien que les scientifiques catholiques avaient mis au point guidés par le Pape Grégoire XIII et toujours en vigueur aujourd’hui car plus précis. Les protestants néerlandais ne l’adopteront qu’au XVIIème siècle, les protestants anglais et nord-américains qu’au milieu du XVIIIème siècle.
              L’église catholique a combattu ce totalitarisme, comme elle a toujours combattu l’islam.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 décembre 2020 10:55

              @yoananda2

              "La science est différente"

              La science est différente de la religion tant qu’elle ne devient pas l’objet d’un culte religieux et qu’elle ne s’organise pas comme un clergé pour protéger ses fausses certitudes. Sinon, c’est une religion comme une autre, à tous les niveaux, des grenouilles de bénitiers aux cardinaux sectaires en passant par le croyant médiocre.

              Car la tendance de l’être humain à s’endormir dans des croyances, bercé par la confortable illusion de pouvoir se fier à des autorités spirituelles extérieures à sa propre conscience, peut faire feu de tout bois. 


            • vote
              Gollum Gollum 12 décembre 2020 10:55

              @yoananda2

              Tu seras prêt à dire n’importe quelle connerie pour conserver ta croyance, parce que, c’est ce qu’elle t’ordonne.

              C’est ce qu’on observe en effet avec tous les bigots, la mauvaise foi totale.

              Jusqu’à récupérer le franc-maçon Mozart dans les exemples d’art chrétien. D’un côté on vilipende la franc-maçonnerie avec la main droite et avec la gauche on le récupère pour en faire un exemple d’art chrétien. C’est du double langage.

              De toute façon l’histoire est là, sur deux millénaires, pour montrer l’esprit totalitaire chrétien, ce n’est pas un scoop, tout le monde est au courant..

              Et si le christianisme est calme maintenant, c’est parce qu’il a été vaincu et qu’il a été obligé de mettre de l’eau dans son vin ce qui n’est pas encore le cas de l’islam.

              Et ne le sera peut-être jamais d’ailleurs..


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 10:57

              @ezechiel
              C’est bien ce que je dis, pour les partisans 2 christianismes sont des religions très différentes ; Pour les autres, ce sont justes des guerres de factions. L’islam vs christianisme n’est que la même chose à l’échelon supérieur.
              Quand à l’église qui combat l’islam ... lol
              Tu devriez te renseigner un peu sur ce que dis et fais ton pape au sujet de l’islam.


            • 1 vote
              ezechiel ezechiel 12 décembre 2020 10:58

              @yoananda2 "Non elles ne sont pas opposées "tout court", il y a des TONNES de points communs : même référence à l’ancien testament"

              L’Islam ne reconnaît pas l’Ancien Testament, il est considéré par les musulmans comme falsifié. Il est donc cité en déformant son message pour coller à l’idéologie mortifère du démon satanique Mohamed.

              --------------------------
              "même culte à Jésus (et oui Jésus est le premier personne du Coran, même théologie du péché (avec des eschatologies différentes), même culte à Adam et Eve"

              Pour les Chrétiens, Jésus est venu s’incarner sur Terre pour s’offrir et souffrir sur la Croix afin de racheter nos douleurs, nos malheurs, nos jalousies, nos rancœurs, nos mensonges, tous les péchés du Monde.
              Cette rédemption est un Sacrifice entier et gratuit du Fils de Dieu venu pour nous sauver. Sa Résurrection est le Don de Grâce et d’Amour offert par Dieu pour tous les hommes.
              Dans le Coran, Issa, le "Jésus" musulman, n’est pas Fils de Dieu, il n’est pas crucifié sur la Croix, n’est pas ressuscité. Il n’y a pas de Rédemption, ni de rachat des péchés.
              Issa n’est qu’un prophète musulman appliquant les lois islamiques telles qu’elles sont énoncées dans le Coran : frapper la femme qui désobéit à son mari, fouetter les femmes adultères (100 coups de fouet), couper la main des voleurs, haïr les non-musulmans, combattre et brûler les mécréants.
              Bien évidemment incompatible avec le message du Christ des Évangiles dans la Bible.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 décembre 2020 11:00

              @yoananda2

              "j’ai déjà répondu si tu m’as lu : similarités sur le plan historique et théologique."

              Je ne vois pas ces similarités historiques et théologiques entre l’islamisme et le christianisme. Les différences sont gigantesques et prodigieuses. C’est comme quand je discute avec des gens qui m’expliquent qu’un homme et une femme, c’est pareil. smiley 


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 11:01

              @Gollum

              Et si le christianisme est calme maintenant, c’est parce qu’il a été vaincu et qu’il a été obligé de mettre de l’eau dans son vin ce qui n’est pas encore le cas de l’islam.

              Et ne le sera peut-être jamais d’ailleurs..

              Ça résume bien la situation en effet.

              Le christianisme a été vaincu, donc maintenant, il adopte une rhétorique de perdant : "toi pas taper moi".

              L’islam est démographiquement vigoureux. L’islamologie à détruit les fondements de l’islam, mais ce n’est pas dit que ça finisse par percoler dans les populations pour autant. Surtout quand on voit comment certaines islamettes cherchent à utiliser l’islamologie pour réformer l’islam (mais en en conservant l’essence). Est-ce que l’islam se sécularisera ? difficile à dire, mais, en ce qui me concerne j’affirme qu’il ne le fera pas à notre époque.


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 11:05

              @Qaspard Delanuit

              Sinon, c’est une religion comme une autre

              N’importe quoi.

              Si tu voulais me reprendre, tu aurais pu critiquer l’usage du "la science" car il ne veut rien dire, on peut parler de méthode scientifique à la rigueur. Et c’est cela qui distingue "la science" de la baratinologie religieuse. (je parle du moins de nos monothéismes je soupçonne les "religions" orientales d’être plus des metaphysiques spéculatives mais je ne les connais pas assez pour l’affirmer).


            • 2 votes
              ezechiel ezechiel 12 décembre 2020 11:05

              @yoananda2 "Quand à l’église qui combat l’islam ... lol
              Tu devriez te renseigner un peu sur ce que dis et fais ton pape au sujet de l’islam."

              Avant Vatican II (1960-1965) et les papes maçonniques, l’islam a toujours été considéré comme une secte satanique criminelle par l’Église catholique.

              "Moi, Calixte III, Pape, je promets et je jure à la Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, à la Mère de Dieu toujours vierge, aux Apôtres saint Pierre et saint Paul et à toutes les milices célestes, dussé-je, s’il le faut, verser mon propre sang, de faire, dans la mesure de mes forces, et avec le concours de mes vénérables frères, tout ce qui sera possible pour reconquérir Constantinople, qui a été prise et détruite par l’ennemi du Sauveur crucifié, par le fils du diable, Mahomet, prince des Turcs, en punition des péchés des hommes, pour délivrer les chrétiens qui languissent dans l’esclavage, pour relever la vraie foi et exterminer en Orient la secte diabolique de l’infâme et perfide Mahomet"
              Le Pape Calixte III - 1455

              "Il faut espérer que viendra la conversion à la foi catholique de la plupart de ceux qui appartiennent à la secte impie de Mahomet."
              Le Pape Eugène IV - Concile de Bâle 7 septembre 1434

              "Diriger la colère du Tout-Puissant vers les Turcs et les Barbares sans Foi qui, méprisent le Seigneur Christ."
              Pie II - 12 avril 1462

              "Ils ont égorgé les successeurs de Constantin et son peuple, profané les Temples du Seigneur, souillé la noble Église de Justinien avec leurs abominations mahométanes, jusqu’à ce qu’ils aient dominé les monarques européens, renversé la Foi chrétienne, et imposé la Foi de leur faux Prophète à travers le Monde. "
              Pie II - 26 septembre 1459

              "Ils ont interdits de prononcer le nom sacrilège de Mahomet."
              [05:00]Clément V

              "Si l’Europe chrétienne a dompté les nations barbares et les a fait passer de la férocité à la mansuétude, de la superstition à la vérité ; si elle a repoussé victorieusement les invasions musulmanes, si elle a gardé la suprématie de la civilisation, et si, en tout ce qui fait honneur à l’humanité, elle s’est constamment et partout montrée guide et maîtresse ; si elle a gratifié les peuples de sa vraie liberté sous ces diverses formes ; si elle a très sagement fondé une foule d’oeuvres pour le soulagement des misères, il est hors de doute qu’elle en est grandement redevable à la religion, sous l’inspiration et avec l’aide de laquelle elle a entrepris et accompli de si grandes choses."
              Pape Léon XIII — Encyclique Immortale Dei — 1er novembre 1885

              "Mahomet a séduit les peuples par des promesses de voluptés charnelles au désir desquelles pousse la concupiscence de la chair.

              Lâchant bride à la volupté, il a donné des commandements conformes à ses promesses, auxquels les hommes charnels peuvent obéir facilement.
              En fait de vérités, il n’en a avancé que de faciles à saisir par n’importe quel esprit médiocrement ouvert.

              Par contre, il a entremêlé les vérités de son enseignement de beaucoup de fables et de doctrines les plus fausses. Il n’a pas apporté de preuves surnaturelles, les seules à témoigner comme il convient en faveur de l’inspiration divine, à savoir quand une oeuvre visible qui ne peut être que l’oeuvre de Dieu prouve que le docteur de vérité est invisiblement inspiré. Il a prétendu au contraire qu’il était envoyé dans la puissance des armes, preuves qui ne font point défaut aux brigands et aux tyrans.

              D’ailleurs, ceux qui dès le début crurent en lui ne furent point des sages instruits des sciences divines et humaines, mais des hommes sauvages, habitants des déserts, complètement ignorants de toute science de Dieu, dont le grand nombre l’aida, par la violence des armes, à imposer sa loi aux autres peuples. Aucune prophétie divine ne témoigne en sa faveur : bien au contraire, il déforme les enseignements de l’Ancien et du Nouveau Testament par des récits légendaires, comme c’est évident pour qui étudie sa loi.

              Aussi bien, par une mesure pleine d’astuces, il interdit à ses disciples de lire les textes de l’Ancien et du Nouveau Testament qui pourraient le convaincre de fausseté. C’est donc chose évidente que ceux qui ajoutent foi à sa parole croient à la légère. »
              Saint Thomas d’Aquin - somme contre les gentils - (chapitre 6), 1258-1265


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 décembre 2020 11:05

              @Gollum

              "Et si le christianisme est calme maintenant, c’est parce qu’il a été vaincu et qu’il a été obligé de mettre de l’eau dans son vin ce qui n’est pas encore le cas de l’islam. Et ne le sera peut-être jamais d’ailleurs.."

              Je dirais surtout que le christianisme a mis du vin à la place du sang, ce qui n’est pas encore le cas de l’islam. Et ne le sera peut-être jamais.


            • 1 vote
              Gollum Gollum 12 décembre 2020 11:09

              @Qaspard Delanuit

              qui m’expliquent qu’un homme et une femme, c’est pareil. 

              Ben justement l’analogie est bonne. Un homme et une femme c’est pareil dans la mesure où l’un comme l’autre appartiennent à la même espèce.

              Pour le coup islam et christianisme sortent du même moule.

              L’un comme l’autre sont la seule et vraie religion. C’est cette affirmation qui est la base même de leur totalitarisme intrinsèque.

              ézéchiel nous dit que les protestants se sont conduits comme des salauds. Ils n’ont fait qu’être chrétiens tout simplement. Et dès lors que c’étaient eux les vrais apôtres de la vraie religion tout le reste devait s’y plier.

              Les premiers chrétiens ont agi de la même façon dans les premiers siècles voir les historiens modernes tout cela est connu maintenant. Sauf par les bigots car eux ne veulent pas voir la réalité en face.

              Mettez des gens comme ézéchiel au pouvoir avec des personnes prêtent à le soutenir et c’est totalitarisme à tous les étages assuré.


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 11:12

              @Qaspard Delanuit

              Je ne vois pas ces similarités historiques et théologiques entre l’islamisme et le christianisme. Les différences sont gigantesques et prodigieuses. C’est comme quand je discute avec des gens qui m’expliquent qu’un homme et une femme, c’est pareil.  

              Précisément j’ai failli d’ailleurs parler de "couple" pour le christianisme et l’islam. Donc puisque tu amène le sujet, je vais embrayer.

              Un homme et une femme sont "symétrique" : ce sont 2 mammifères, 2 yeux frontaux, 4 membres, etc ... mais opposés dans leur genre. L’homme est yang, la femme yin. Les organes sexuels sont symétriques, ce qui permet leur complémentarité.

              Bon, j’irais pas jusqu’à dire que le christianisme et islam sont complémentaires mais ... du point de vue kabbalistique on a le pilier de la clémence et le pilier de la justice (le judaïsme était le pilier de l’équilibre).

              La théologie c’est la même : théologie du péché ; J’ai écrit longuement à ce sujet. Ce n’est pas parce qu’ils adoptent des variantes eschatologiques différentes que ce n’est pas la même théologie in fine.

              Historiquement, j’ai déjà expliqué la symétrie rapport au temple de Jérusalem. Mais pour les similarités, faut aller voir le travail des historiens sur l’origine du christianisme et leur lutte contre les païens pour voir les similarités frappantes avec l’islam. Je ne vais pas écrire un pavé sur la question, je ne me souviens pas de tous les détails d’ailleurs. Y a le travail de Ramsey Macmullen "christianisme et paganisme" qui m’avait éclairé sur la question.


            • 1 vote
              Tchakpoum Tchakpoum 12 décembre 2020 11:14

              @yoananda2

              Bon, ok, le cagoulé m’a doublé pour dire à peu près ce que je voulais vous dire.

              Vous moulinez trop rapidement le semblable et le différent entre les deux religions dans vos explications et il ne reste plus grand chose à empoigner, même si ce que vous écrivez est intéressant.

              Donc, bref...

              Et il est évident aussi que les peuples ont leur génie et leur manière d’être qui leur sont propres. Je suis même le premier à déplorer cet ethnocide géant du siècle dernier. Mais ces monothéismes, que je n’aime pas, ont aussi leur réalité propre. .

              Regardez l’Indonésie, un pays aux diverses ethnies proches les unes des autres, une grande douceur de vivre, avec les arts, l’ingéniosité, elle n’a pas résisté au reformage islamique qui s’est faite en quelques décennies. 
              Ce n’est pas moi qui nie le rôle de peuples, mais les histoires monothéistes ont aussi leur logique propre.

              Mais bon encore, vous commencez par insister sur le rôle des peuples au deuxième commentaire, pour finir par expliquer la montée en puissance de l’islam à celui qui me précède.

              Donc, bref encore....


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 décembre 2020 11:16

              @yoananda2

              "Si tu voulais me reprendre, tu aurais pu critiquer l’usage du "la science"

              C’est exactement ce que j’ai fait. Ceux qui invoquent "la science" sont des croyants et même des idolâtres. Les méthodes scientifiques (car il n’y en a pas qu’une non plus) ont en commun de ne cultiver aucune croyance (surtout pas une croyance en leur propre suprématisme). 


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 11:17

              @ezechiel
              ouai mais ché pas si tu as remarqué on est en 2020, on n’est plus "avant vatican II".

              Hahaha, les cathos bigots sont bien emmerdés avec leur pape mondialiste oecuméniste. Ca fou toute leur rhétorique en l’air. Leur propre autorité dit le contraire d’eux.

              Je ne vais pas refaire un débat conciliaire sédévacantiste avec toi, mais bon, voila quoi ... l’église n’EST PAS comme tu le dis en lutte contre l’islam. Point final.
              Qu’elle l’ai été avant ne change rien.


            • 1 vote
              ezechiel ezechiel 12 décembre 2020 11:20

              @Gollum "ézéchiel nous dit que les protestants se sont conduits comme des salauds. Ils n’ont fait qu’être chrétiens tout simplement. Et dès lors que c’étaient eux les vrais apôtres de la vraie religion tout le reste devait s’y plier."

              Non, ils ne se sont pas comportés comme des chrétiens. Brûler des Églises, interdire la musique et les arts, emprisonner des familles parce qu’elles cachaient dans leur maison un pendentif ou une statuette de la Vierge Marie, ce n’est pas se comporter en chrétiens.
              Nier la Papauté, la tradition apostolique et romaine qui a créé la Bible qu’ils exploitent et déforment pour instaurer leur régime totalitaire, ce n’est pas être chrétien.


            • 2 votes
              ezechiel ezechiel 12 décembre 2020 11:23

              @yoananda2 "Je ne vais pas refaire un débat conciliaire sédévacantiste avec toi, mais bon, voila quoi ... l’église n’EST PAS comme tu le dis en lutte contre l’islam. Point final."

              L’Église catholique a toujours été contre l’Islam, c’est dans les écrits bibliques et la tradition catholique. Ne confondez pas Vatican II et la Sainte Église catholique.


            • vote
              Gollum Gollum 12 décembre 2020 11:24

              @yoananda2

              Y a le travail de Ramsey Macmullen "christianisme et paganisme" qui m’avait éclairé sur la question.

              Exactement. Et le christianisme a pratiqué la soumission aux lois et autorités tant qu’ils étaient minoritaires. 

              Quand ils furent majoritaires et que Constantin leur eut donné quasi tous les pouvoirs ce furent persécutions, coercitions, etc... (toute analogie avec notre époque n’est que pure coïncidence fortuite bien évidemment)

              Bien évidemment, dans la mémoire collective, les chrétiens ayant vaincu, ils ne gardèrent dans cette mémoire que les persécutions faites à leur encontre, en grossissant les chiffres, et oublièrent les autres, c’est de bonne guerre...

              On fit du chrétien un pacifiste ce qu’il ne devint que dans un cadre limité et contraint afin de coller à la mythologie.. On ne peut pas non plus trop s’éloigner des textes fondateurs ça finirait par se voir..

              Bien évidemment il y eut aussi des braves gens sincères, etc...


            • vote
              yoananda2 12 décembre 2020 11:25

              @Tchakpoum

              Vous moulinez trop rapidement le semblable et le différent entre les deux religions dans vos explications et il ne reste plus grand chose à empoigner

              C’est vrai. J’ai passé 10 ans à étudier l’islam. J’ai passé moins de temps sur le christianisme (quoi qu’en cumulé ...). J’ai lu l’ancien, nouveau testament et coran.

              Difficile de résumer tout ça en 3 phrases, surtout que j’ai déjà fait de très longs commentaires, notamment sur la théologie du péché.

              Je ne vais pas tout ré-écrire ; Alors oui, j’affirme sur un ton péremptoire. C’est déplorable, je le reconnais. Je fais des grosses ellipses qui hérissent le poil du coupeur de cheveux de vocabulaire en 4 cagoulé.

              L’indonésie : QI de 85 en moyenne. Comme TOUS les pays musulmans.

              Ce n’est pas moi qui nie le rôle de peuples, mais les histoires monothéistes ont aussi leur logique propre.

              On est d’accord sur ce point alors. C’est déjà ça smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès