• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Attaque à la PP à Paris : Xavier Raufer apporte son expertise sur TV (...)

Attaque à la PP à Paris : Xavier Raufer apporte son expertise sur TV Libertés

Excellente entrevue de Xavier Raufer sur TV Libertés à propos de l'attentat perpétré par M. Harpon.

Le criminologue, contrairement à de nombreux commentateurs, connaît parfaitement les lieux où le drame s'est déroulé pour y avoir travaillé lui-même.

Il revient sur les singularités de la plus ancienne institution policière au monde (écouter également la conférence de Marion Sigaut sur Louis Dominique Cartouche pour mieux comprendre la lieutenance de police créé sous Louis XIV dont il est ici question) notamment son absence de service de contre-espionnage, les processus d'habilitations Secret-Défense, et puis comment Harpon a pu pénétrer dans ces locaux avec un couteau ou des couteaux en métal (selon une de ses connaissances présente sur place) ou céramique.

Connaissant également l'un des instructeurs de Harpon, il revient sur les ressorts psychologiques qui ont pu faire basculer l'individu, puis, n'en déplaise à certains, sur le caractère religieux de ce crime (avec égorgement rituel d'une des victimes). Il explique également l'importance de l'esprit de corps au sein de l'institution mais aussi et surtout le politiquement correct qui génère cette omerta dangereuse dans certains services, y compris les plus sensibles, et qui pourraient expliquer qu'un tel individu ait pu passer sous les radars.

Les propos de Raufer quant à la sous-traitance à laquelle procède les services sous la responsabilité du ministère de l'intérieur (entretien des véhicules de police, centres d'entraînement au tir, etc.) sont, en outre, particulièrement inquiétants. 

Enfin, selon lui, la question n'est pas de se demander si Harpon avait la possibilité de détourner et transmettre les informations sensibles auxquelles il avait potentiellement accès durant une quinzaine d'années ou, par exemple, introduire des programmes malveillants puisque, eu égard à son ancienneté et son métier, la réponse est évidemment oui... mais plutôt si, en plus de la tuerie commise, il a commis de tels crimes. Dans un contexte de panique compréhensible, un important dispositif de 160 enquêteurs travaillerait à faire la lumière sur cet aspect ultra-sensible du dossier.

 

 

Source : Retrouvez, abonnez-vous et soutenez TV Libertés :

https://www.tvlibertes.com/ https://www.facebook.com/tvlibertes/ https://twitter.com/tvlofficiel?lang=fr

Tags : Sécurité Paris Attentats Police Terrorisme




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • vote
    alanhorus alanhorus 13 octobre 17:02

    J’ai été très étonné le jour même d’entendre une policière interviewée, pas de choc traumatique dans sa voix, l’affaire est impossible, incrédibe humainement.


    • vote
      mat-hac mat-hac 13 octobre 17:51

      Comparer la police du roi avec un système créé contre le roi ne veut rien dire. Il s’agit de lier, pas de dissocier.


      • 1 vote
        JL 13 octobre 18:48

        Ne pourrait-on pas voir dans ces défaillances les symptômes d’une guerre secrète des polices ?

         

         Je relie cette interrogation à cette autre : comment se fait-il qu’en France, dans ces crimes de masse, les meurtriers présumés sont systématiquement abattus quand chez nos voisins, ils sont toujours arrêtés et s’avèrent le plus souvent appartenir à l’extrême droite ?

         

         Attention, hein : je ne suis pas en train de dire que c’est nous qui avons tort ! Je demande simplement pourquoi nous n’aurions les mêmes terroristes que nos voisins européens et secondairement si nos policiers sont moins adroits que leurs collègues étrangers ?

         


        • 1 vote
          Conférençovore 14 octobre 10:52

          @JL "comment se fait-il qu’en France, dans ces crimes de masse, les meurtriers présumés sont systématiquement abattus quand chez nos voisins, ils sont toujours arrêtés et s’avèrent le plus souvent appartenir à l’extrême droite ?"

          Des éléments concrets pour étayer cette question chargée ? D’après le rapport d’une euro-députée dont j’ai oublié le nom, 91 % des affaires de terrorisme en Europe sont liées à l’islam radical. Il y a eu des dizaines de cas d’attaques islamiquement motivées en France depuis 2015 dont les auteurs ont été neutralisés de manière non létale. Au besoin je balance qq exemples. Juste pour dire qu’il faut être prudent sur les questionnements biaisés car basés une des impressions.


        • 3 votes
          Hieronymus Hieronymus 13 octobre 19:40

          ce qu’exprime Raufer (que j’apprécie par ailleurs) reste qd mm très tiède et très convenu, Barbara Lefebvre est bien plus percutante (à partir de 1’45) :

          https://youtu.be/WJguA_tngA8

          à menace exceptionnelle, mesures exceptionnelles

          ceux qui continuent à ratiociner "oui mais attention parce que si vous agissez ainsi, vous risquez de stigmatiser des pans entiers de la population parmi lesquels se trouvent d’honnêtes citoyens ce qui constituerait une dérive inquiétante de notre démocratie, gna gna gna..." sont dans le meilleur des cas de grands naïfs mais plus certainement des complices de fait du suicide de nos sociétés


          • vote
            erQar erQar 13 octobre 23:07

            @Hieronymus

            On compte sur vous pour une petition afin d’interdire la pratique de l’islam en France.

            Je pense que cela mettrai les points sur les i.......l’équation est simple, plus d’islam donc plus de terroriste dit "islamiste"......je suis content et vous aussi.......
            Pour la déportation .......heu remigration cela viendra naturellement, chaque chose en son temps smiley


          • vote
            maQiavel maQiavel 14 octobre 10:24

            Voilà, on y est.

            Ce point de vue est compréhensible venant d’un fanboy de Boris Le Lay et de sa plateforme « DP » qui fait la promotion du fascisme et de la ségrégation raciale, d’un défenseur de la dictature de Franco et d’une personne qui a des réflexions qui fleurent bon la nostalgie du 3ème Reich.

            Quand on a l’idéologie de Hieronymus et qu’on se confronte aux arguments de personnes qui ne veulent pas d’un régime dictatorial et liberticide qui aurait des parentés avec le fascisme ( compris comme catégorie politique), pour dénigrer ces personnes au lieu de répondre à leurs arguments, on parle de ratiocination, on les traite d’hypocrite et de complicité avec les jihadistes, c’est moins problématique que d’assumer son propre projet qui est difficilement défendable dans notre société. Finalement, pour ces gens-là qui ont une profonde aversion du non européen de souche ( sauf quand il est japonais), ces attentats sont une magnifique opportunité pour faire le grand ménage, ça explique aussi pourquoi ils sont dans l’exagération constante des problèmes et dans le catastrophisme lorsqu’ils dressent l’état des lieux de la situation, l’objectif est de faire ressentir un sentiment d’urgence pour faire passer l’idée « à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles » qui permettra enfin débarrasser le pays des métèques dans une grande Reconquista qu’ils appellent de leur vœux.

            Tout chez ces gens-là consiste à faire croire à ce faux dilemme qui est grand classique de la propagande : soit vous acceptez nos mesures radicales, soit c’est le chaos. Toutes les propositions qui sortent de ce cadre binaire est assimilé à de l’enfumage.

            Hieronymus a évidemment le droit de défendre le projet de société qui est le sien mais on a aussi le droit de s’y opposer radicalement. 


          • vote
            Conférençovore 14 octobre 10:57

            @Hieronymus Raufer n’est pas là pour proposer des solutions. C’est le rôle des politiques. Il analyse la manière dont le renseignement (ici singulier de la PP de Paris) a fait face à l’infiltration en son sein d’un ennemi de l’intérieur. Quant à Barbara Lefebvre, prof d’histoire géographie (compétences sur la question du terrorisme, du renseignement, de la sécurité intérieure ??) je doute de ses qualifications sur le sujet mais cette marotte de l’interdiction du salafisme et de la confrérie des FM et ses ramifications très répandue à droite, montre qu’elle n’a pas bien compris la problématique.


          • 1 vote
            Hieronymus Hieronymus 14 octobre 11:15

            @maQiavel
            on y est à quoi ?
            ton post n’est pas une argumentation face au débat : ya crise et crise grave, on fait quoi maintenant ? mais un énième réquisitoire presqu’entièrement à charge (avec plusieurs points Gowinn au passage) envers celui que tu estimes être ton principal adversaire (ennemi juré ?) sur ce forum..
            quel honneur de me témoigner tant d’attention mais franchement je n’en demandais pas tant
            quel égocentrisme surtout de tout ramener à ta personne et d’aller aussitôt penser que mon post te visait spécialement
            mais à l’évidence tu n’es pas près d’évoluer à ce niveau là, seulement je ne veux pas me mettre à faire de la psy à 2 balles, pour ça ya déjà des spécialistes
            toute cette agitation effervescence émotionnelle, petits conflits d’égo, des disputes de cour de récrée en fait, polluent complètement le débat et la réflexion de fond car tu ne cherches pas vraiment à faire progresser la compréhension, tu cherches avant tout à flinguer ceux que tu as dans le collimateur
            cette attitude très négative pervertit le fonctionnement du forum


          • 1 vote
            Hieronymus Hieronymus 14 octobre 11:24

            @Conférençovore
            Raufer n’est pas là pour proposer des solutions


            et pourquoi pas ? si un débat et une réflexion ont un sens, c’est bien à fin de rechercher que peuvent être des solutions face à une situation d’une extrême gravité ?
            j’ai pas dit que Raufer n’était pas intéressant ou qu’il disait des conneries, je le trouve un peu mou du genou, trop gentil ou trop prudent, en tout cas son constat reste très bénin, ce n’est pas la langue de bois de nos politiques mais c’est, je pense, encore au moins 2 crans en dessous de la réalité
            pourquoi es tu si caricatural en parlant de "marotte" d’interdiction du salafisme ? c’est une question tout à fait pertinente qui mérite d’être posée
            en tout cas une chose est certaine, si nos politiques, ce dont je doute fort, ne passent pas très vite la vitesse dans la répression de l’islamisme, on peut dire adieu à nos modèles de sociétés "démocratiques"


          • vote
            Conférençovore 14 octobre 12:36

            @Hieronymus "et pourquoi pas ? si un débat et une réflexion ont un sens, c’est bien à fin de rechercher que peuvent être des solutions face à une situation d’une extrême gravité ? "

            Je crois que nous sommes à des années-lumière de la formulation de solutions. Pour élaborer des solutions,il faut au préalable auditer, analyser les phénomènes que nous avons (je les désigne par 3IT) et examiner leur niveau de corrélation. Pour cela, il faut pouvoir mesurer, aborder les problématiques sans idéologie... ce qui, en Fr, est, pour le moment, impossible et explique notre impuissance. J’ai entendu le Général Soubelet et son discours à base de yakafaucon m’a paru emblématique de l’impuissance structurelle dans laquelle l’autorité publique se noie.

            "pourquoi es tu si caricatural en parlant de "marotte" d’interdiction du salafisme ? c’est une question tout à fait pertinente qui mérite d’être posée"

            Bien entendu qu’elle doit l’être. Je dis juste que c’est une sorte de carte magique très souvent brandie par ceux qui n’ont pas compris ce à quoi ils avaient à faire. Quantité de terroristes n’ont eu aucun lien avec ces mouvances. On peut interdire les salafistes ou les MF, je te garantis que cela ne changera pas grand chose en l’état et même aura des effets négatifs probablement pires encore.


          • vote
            Hieronymus Hieronymus 14 octobre 16:46

            @Conférençovore
            Je crois que nous sommes à des années-lumière de la formulation de solutions

            quelle pusillanimité, je t’ai connu plus vindicatif, craindrais tu l’accusation d’islamophobie ?
            la solution elle est forcément politique mais ya un moment, faut bien commencer au moins à énoncer des hypothèses et formuler des propositions
            depuis des décennies nos politiques ont toujours été d’une lâcheté abyssale, ne faisant que pousser la poussière sous le tapis, résultat : des centaines de zone de non-droit gangrènent désormais le territoire national
            c’est un péril mortel et toute attente ou hésitation ne fait qu’aggraver le Mal
            la classe productive, celle des Gj qui manifestent, est la seule qui soit visée par la répression étatique, cet état de fait absurde et criminel perdure depuis des décennies (merci à Chirac et pas que) comme en physique avec la résistance des matériaux, y aura forcément un point de rupture : d’un côté une populaltion laborieuse à peine majoritaire, écrasée d’impôt, sans cesse accusée et réprimée, doit pourvoir à l’entretien voire l’enrichissement d’une classe politique parasite mais limitée en nombre, ça c’est encore supportable mais surtout elle doit en même temps assurer le financement des prestatations sociales d’une classe peu éduquée, inassimilée et généralement hostile, toujours plus nombreuse et plus vorace, souvent agressive et bénéficiant d’une indulgence coupable, souvent insupportable, de la part des classes dirigeantes
            l’Islam et l’immigration sont des facteurs très aggravants
            le point de rupture amenant un chaos généralisé sera vite atteint


          • 3 votes
            Norman Bates Norman Bates 14 octobre 18:33

            @Hieronymus

            "le point de rupture amenant un chaos généralisé sera vite atteint"

            "L’ordre naît du chaos"...
            En devise ou en protocole ça sonne bien... smiley


          • vote
            Conférençovore 15 octobre 03:32

            @Hieronymus

            Ce que je crains ce sont les fausses solutions élaborées à partir de non-diagnostics.

            Dans l’absolu il serait tentant de céder aux interdictions puisque tous ces assaillants agissent au nom d’une idéologie. Le problème est qu’on ne peut interdire une idée et quand bien même... serait-ce souhaitable ? Veut-on d’une société miroir de celle de pays sous-développés basées sur les interdits ? On peut en revanche interdire des pratiques et de manière tout à fait légale, comme par exemple l’abattage rituel qui est une cruauté inacceptable dans une société civilisée ou encore les mutilations génitales sur les mineurs. Plus largement la problématique islamique dépasse son propre cadre, englobée qu’elle est dans celle de la question migratoire. Si on ne règle pas cette dernière, là encore, légalement, sans hystérie, on ne règlera jamais la première.


          • 3 votes
            Julot_Fr 14 octobre 09:23

            Cette attaque est soit une diversion, soit un acte de propagande dans le cadre de la reunification des droite contre les musulmans voulue par nos ingenieurs sociaux


            • vote
              Conférençovore 14 octobre 11:11

              @Julot_Fr On peut aussi dissocier les attentats des exploitations possibles de ceux-ci par la suite. "Diversion" ou "acte de propagande" signifient, au moins dans le premier cas, une responsabilité au-delà de l’auteur des faits lui-même, une préméditation (une diversion implique la volonté de dissimuler autre chose, reste à expliquer quoi)ou pour le dire plus directement, un complot. Pourquoi pas... Des éléments pour accréditer cette affirmation ?

              En admettant que "pourquoi" soit acquis, resterait à préciser le "qui" et les faits concrets menant à ces responsables.


            • vote
              Laconicus Laconicus 15 octobre 04:11

              @Julot_Fr
              "Cette attaque est soit une diversion, soit un acte de propagande."

              Qu’est-ce qui vous conduit à penser cela ? 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès