• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > BAM YS EP#2 : un tombeau bâti en 20 ans, quelles sont les sources (...)

BAM YS EP#2 : un tombeau bâti en 20 ans, quelles sont les sources ?

"Tout le monde sait bien que la grande pyramide est un tombeau bâti en 20 ans par des milliers d'hommes".

Mais d'où vient donc cette idée si profondément ancrée ? Découvrez-le dans ce deuxième épisode de BAM série.

Lien : BAM en streaming : https://bam-investigations.com/?page_id=1718

 

BAM EXTRAIT : L'EXTRAORDINAIRE MACHINE D'ANTICYTHÈRE :

 

Tags : Egypte




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Ladykiller Ladykiller 21 février 16:53

    Ces pyramidiots sont décidément très rigolos. Ils ne prennent même plus la peine de taper "durée du règne de Kheops" dans un simple moteur de recherche avant de parler (je n’ose même pas poser la question sur leur capacité à chercher dans des publications scientifiques ! Visiblement, Fernand-Nathan classe de 6e, c’est le maximum pour eux haha !), car Ô surprise, que lit-on ? —>


    "On ne sait pas encore combien de temps Khoufou a régné sur l’Égypte, car historiquement les documents postérieurs se contredisent et les sources contemporaines sont rares. Le Canon royal de Turin de la XIXe dynastie donne vingt-trois ans de règne à Khoufou. Manéthon lui attribue soixante-trois ans de règne et l’ancien historien Hérodote donne cinquante ans ; ces chiffres sont maintenant considérés comme une exagération ou une mauvaise interprétation de sources désuètes.

    [...]

    Des égyptologues comme Thomas Schneider, Michael Haase et Rainer Stadelmann se demandent si le scribe du Canon royal de Turin a réellement tenu compte du fait que le recensement du bétail était effectué tous les deux ans pendant la première moitié de l’Ancien Empire, alors que la collecte des impôts avait lieu chaque année sous la XIXe dynastie. En résumé, tous ces documents prouveraient que Khoufou aurait régné pendant au moins vingt-six ou vingt-sept ans, et peut-être plus de trente-quatre ans, si l’inscription dans les chambres de soutènement indique un recensement bisannuel du bétail. En effet, si le scribe du Canon royal de Turin ne tenait pas compte d’un recensement bisannuel du bétail, cela pourrait même signifier que Khoufou régna pendant quarante-six ans."

    .

    Bigre !

    .

    Idem pour les preuves d’un tombeau. Elles sont nombreuses et variées, il suffit de savoir se servir d’un moteur de recherche pour le trouver ! 

    Je ne compte malheureusement plus les dizaines de videos strikées par ce pauvre Pouillard ou cet encore plus pauvre Grimault, puisqu’ils ne supportent ni l’humour, ni la contradiction, comme tous les esprits sectaires malheureusement. Et contrairement à ce qu’ils racontent, toutes ces vidéos (règle Youtube oblige) ne sont jamais monétisées par leurs auteurs. 


    • vote
      CoolDude 21 février 17:20

      @Ladykiller

      Ces pyramidiots sont décidément très rigolos.

      Je ne compte malheureusement plus les dizaines de videos strikées par ce pauvre Pouillard ou cet encore plus pauvre Grimault, puisqu’ils ne supportent ni l’humour, ni la contradiction, comme tous les esprits sectaires malheureusement. Et contrairement à ce qu’ils racontent, toutes ces vidéos (règle Youtube oblige) ne sont jamais monétisées par leurs auteurs.

      Vous radotez...

      En tout cas merci pour la confirmation que la grande pyramide n’a pas dut se faire en 20 ans !

      Ahahahahaha.


    • 4 votes
      Ozi Ozi 21 février 17:21

      @Ladykiller
      1/ Tu ne réponds à aucunes des questions soulevées dans la vidéo.
      2/ Concernant les hypothèses de l’Egyptologie :
      La construction de la

      Grande Pyramide aurait duré environ une vingtaine d’années selon l’historien antique Manéthon. L’année de début et la durée de construction de la pyramide sont des estimations généralement validées par les égyptologues, parce qu’elles correspondent aux 23 à 25 années, suivant les sources, du règne du pharaon Khéops.
      Ces estimations ne sont malheureusement attestées par aucun écrit contemporain, mais déduites logiquement par la destination admise de la pyramide comme étant le tombeau de ce pharaon, hypothèse elle-même non attestée par des écrits.


      Ca a le mérite d’être clair : Où sont sont donc tes fameuses preuves, nombreuses et variées, qui valident qu’il s’agisse d’un tombeau bâti en 20 ans par des milliers d’hommes ?  smiley
      Au fait, s’il s’agit de tombeau ou de cénotaphe, pourquoi le père de Khéops, Snéfrou, aurait construit 2 pyramides ?
       smiley


    • 2 votes
      Ousermaatré 21 février 20:35

      @Ozi
      1) La question est : qu’est ce qui t’amène à dire que, selon les égyptologues, la pyramide aurait été construite en 20 ans ?
      Pooyard donne comme source des manuels scolaires. Sérieux ? Ne sait-il pas faire de différence entre un manuel scolaire et des monographies scientifiques ?

      2) Quelles sont les sources qui amènent à dire que les pyramides sont des tombeaux ?
      Réponse a) Dans les livres de vulgarisation scientifique que Pooyard n’a pas pris la peine de lire.
      Réponse b) Dans les rapports de fouilles, les articles et monographies scientifiques....

      Pooyard ne cherche pas la réponse à sa question. Sinon, il aurait fait ce que tout scientifique est censé faire : dresser l’état de la recherche actuel. Des générations d’architectes ont analysé les pyramides, et Pooyard fait comme si ces derniers n’avaient jamais n’existé.

      Est-ce de la part de Pooyard, un manque de discernement ? Je ne pense pas. Sa vidéo le montre assez bien : il se moque de la réponse à sa question.
      C’est un commercial, son métier est de vendre du rêve. Point.
      Achetez son film.


    • 3 votes
      Ozi Ozi 21 février 21:16

      @Ousermaatré
      1/ Tu mens éhontément

      dès ta première phrase, cela donne le ton, donc non Patrice Pouillard ne prend pas comme unique source des manuels scolaires (même si la question des hypothèses que l’on érige en vérités factuelles dès la scolarisation peut poser de très sérieuses questions..), il cite également le Larousse 2019, dictionnaire de référence, ce ne sont que des exemples, naturellement...
      2/ Donnes-nous des sources qui nous amèneraient enfin à ces fameuses preuves qui pourraient enfin valider, aux yeux du monde entier, à nous chercheurs, archéologues, égyptologues, scientifiques, cherchants.. Le fait certain et indiscutable, que ces oeuvres de pierres soient des tombeaux réalisés en 20 ans...
      3/ Concernant les architectes, ne t’inquiètes pas, seule la "théorie" de JP Adam sur le tassement de la grande pyramide en 8 faces parfaites les a fait rire..


    • 3 votes
      Ladykiller Ladykiller 21 février 21:30

      @Ozi
      Vous n’avez, de toute évidence, pas lu mon premier message, pour me poser ce type de questions ! Car les réponses y sont.

      "il cite également le Larousse 2019"

      [*jingle joyeux*] Larousse 2019, source de référence en égyptologie en 2019 ! [/*jingle joyeux*]
      Merci Pouillard ! Haha. Le plus drôle c’est que vous ne vous rendez même pas compte de degré de foutage de gueule de cette affirmation. Et pourquoi ne pas citer le Larousse 2019 pour savoir ce qu’il en est du conflit Israélo-palestinien en 2019 tant qu’on y est ?
      .
      On a (un peu) l’impression de parler en permanence à un mur avec les pyramidiots. C’est toujours les mêmes questions (mille fois répondues) et toujours du type : "démontre-moi tout de suite en 5 minutes et 4 lignes de texte que c’est possible de construire un truc pareil, sinon je ne te crois pas". Restez dans votre ignorance les gars ! On ne vous en voudra pas !


    • 4 votes
      Ousermaatré 21 février 21:35

      @Ozi
      Un peu de lecture :

      Monnier (Franck), L’ère des geants, Une description détaillée des grandes pyramides d’Egypte, Boccard, 2016

      Monnier (Franck), Vocabulaire d’architecture égyptienne, Safran, 2013

      Goyon (Jean-Claude) (dir.), La construction pharaonique, du Moyen Empire à l’époque gréco-romaine, contexte et principes technologiques, Picard, 2004

      Zignani, Pierre, Enseignement d’un temple égyptien : conception architectonique du temple d’Hathor à Dendara, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2008

      Houdin (Jean-Pierre), La pyramide de Kheops : sa construction intégralement expliquée, Ed. du Linteau, 2003

      Guerrier (Eric), Pyramides ou Le principe de l’escalier, L’Harmattan, 2012

      Kuzniar (Jean), La pyramide de Khéops : une solution de construction inédite, Rocher, 2017

      Ziegler (Christiane), L’art égyptien au temps des pyramides, Réunion des musées nationaux, 1999


    • vote
      Ozi Ozi 22 février 09:19

      @Ousermaatré et ladykiller
      J’ai lu certains de ces auteurs, de nombreuses hypothèses, un bon stimulant de l’imaginaire comme dirait l’autre, mais aucunes preuves factuelles venant valider telles ou telles théories... On trouve également de très bons bouquins chez les alternatifs..
      Je conçois que le fait de ne pas savoir vraiment puisse être un choc pour une personne qui croyait que tout était déjà dit et validé scientifiquement sur ce sujet, mais cet ébranlement émotionnel ne doit pas se transformer en blocage psychologique entravant toute progression !
      Nier les faits et frapper d’anathèmes les messagers ne sont pas des méthodes fructueuses pour afiner ses connaissances sur un sujet... 
       smiley


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 22 février 09:59

      @Ozi
      "mais aucunes preuves factuelles venant valider telles ou telles théories.."

      C’est précis ça dit donc !
      En plus d’être définitif, mais bon, ça, c’est la routine chez vous.
      .
      "le fait de ne pas savoir vraiment puisse être un choc pour une personne qui croyait que tout était déjà dit et validé scientifiquement sur ce sujet"

      Je vous retourne le compliment ! C’est typiquement cette attitude qui pousse les gens vers LRDP. Plus facile, plus séduisant. Comme dirait le grand philosophe Yoda.
      Aussi imparfaits et arrogants que puisse être certains égyptologues (leurs opposants insistent inutilement là-dessus, alors que personne n’a parole d’évangile), ils seront toujours plus rigoureux et précis dans leurs déclarations que n’importe lequel des pyramidiots en manque de sensation forte. Ce, depuis au moins un siècle (ils sont nombreux). Cf. votre première phrase que j’ai citée. La négation des faits, ce sont bien les pyramidiots à le faire les premiers. Vous en êtes le parfait exemple ici. CQFD


    • vote
      Ozi Ozi 22 février 10:26

      @Ladykiller
      Dans ton premier commentaire, tu affirmes explicitement que les preuves d’un tombeau sont nombreuses et variées (même si l’Egyptologie n’y crois plus), je te demande de me les montrer ces fameuses preuves et comme d’habitude c’est le néant...
      Alors mis à part traiter gratuitement les cherchants de "pyramidiots", ce qui est un signe évident de frustration émotionnelle, quel est l’utilité de tes commentaires ??


    • 1 vote
      Ladykiller Ladykiller 22 février 11:52

      @Ozi
      Ces preuves, elles sont sous vos yeux. Mais il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, malheureusement. Pour ne pas vous faire crouler sous les sources, je me contente de 4 seulement, dans différentes langues :

      Claude Carrier, Textes des Pyramides de l’Égypte ancienne, Paris, Cybèle, 2009-2010
       Michel Leurquin, Pour en finir avec les mythes de l’Histoire, jourdan, 2017. 
      — Frank Dörnenburg, Pyramidengeheimnisse ? Enträtselte Mysterien, Verlag Patrick Brose, 2008.

       Jose Miguel Parra, The mummies of the pyramids, Espacio, Tiempo y Forma, Serie II, Historia Antigua, t. 24, 2011, págs. 211-226.
      Texte intégral : http://revistas.uned.es/index.php/ETFII/article/viewFile/1865/1742

      Des traductions anglaises et françaises sont trouvables partout sur le net.

      Je cite cette dernière : "En résumé, malgré le fait que certains corps aient été découverts à une époque où l’archéologie et la paléopathologie faisaient leurs premier pas, ne permettant pas de leur offrir toute l’attention qu’ils méritaient, d’autres ont été découverts il y a seulement quelques années, avec toutes les garanties scientifiques. Une petite compilation nous permettra de constater que nous comptons au moins une momie (dans beaucoup de cas seulement quelques restes ou des viscères dans un vase canope) identifiée pour chacune des dynasties durant lesquelles on construisit des pyramides en Égypte."
      .
      Mais vous avez raison, en niant ces faits, et en partant du principe que les pyramides ne sont pas des tombeaux dans leur large majorité (donc en niant le réel), alors la question logique à se demander est : "A quoi servent donc les pyramides ?". Sauf qu’on le voit, cette question est implicitement chargée. Elle part du principe que l’on a aucun indice, ni un début de piste, alors que pas du tout. C’est plutôt le contraire. 


    • vote
      Ozi Ozi 22 février 19:34

      @Ladykiller
      Je connais déjà ton lien sur les travaux de Parra, et c’est quoi le rapport avec le sujet ?? On parle de la grande pyramide là, pas des hypogées, mastabas et autres petites pyramides plus tardives qui n’ont rien à voir avec la conception et la réalisation de celles du plateau de Gizeh et principalement celle dont on parle depuis le début et qui est la seule dont parle Patrice Pouillard : la grande pyramide... Elles sont où les preuves ?
      Je te rappel quand même au passage que l’Egyptologie ne parle plus de tombeau mais de cénotaphe, c’est à dire d’un monument funéraire qui ne contient pas de corps  !!
       smiley


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 23 février 12:13

      @Ozi
      "Je te rappel quand même au passage que l’Egyptologie ne parle plus de tombeau mais de cénotaphe"
      Vous répétez mot pour mot ce qui est dit dans la video, comme un élève qui récite ben sa leçon, alors que je suis sûr que vous ne le saviez pas avant de voir cette video haha. L’arrogance des pyramidiots date certainement des anciens bâtisseurs pour être aussi massive !

      Trève de plaisanterie, ce que vous répétez est simplement faux. Vous n’avez aucune autre source que la video de Pouillard (et donc les sources de pouillard, soit... Wikipedia ? Le Larousse 2019 ?) pour affirmer cela. l’Egyptologie n’est pas un dogme. Ils ne pensent pas "ceci" ou "cela". Ils sont en conflit permanent. Certains égyptologues ont émis l’HYPOTHESE d’un cénotaphe, comme le reconnu Gille Dormion à un moment, mais même lui n’est plus sûr, et pense plutôt que la vraie chambre funéraire reste encore à découvrir ! Ces travaux avaient d’ailleurs fait grande polémique en 2004 suite à la publication d’un livre pour le grand public. C’est moins le cas maintenant car on peut affirmer, de manière certaine (Scan Pyramids, ça doit vous dire quelque chose ?), qu’il existe des cavités encore à découvrir dans Kheops. Donc tout est encore possible ! Le cénotaphe n’est donc évidemment, qu’une hypothèse parmi d’autres, non partagée par beaucoup d’autres égyptologues, comme par exemple Zahi Hawass, ou el famoso Jean Pierre Adam que les pyramidiots déteste ! Toujours est-il que quand vous répétez les propose de Pouillard en disant : "l’Egyptologie ne parle plus de tombeau mais de cénotaphe", c’est une ânerie de plus bien sûr. Pouillard n’en est malheureusement pas à son coup d’essai.
      .
      Pour info, tout ce que je le dis se trouve dans les sources citées précédemment. Preuve que 1) Vous ne les connaissez pas, et 2) Vous ne faites même pas l’effort de lire avant de parler ! Pas étonnant que vous ne voyez pas le "rapport avec le sujet", il faut lire avant de parler en fait ! Sinon on la ferme.
      .


    • vote
      Zatara Zatara 23 février 13:36

      @Ladykiller
      juste une petite question sous la forme d’un exercice de la pensée...

      Pouvez imaginer juste un instant que toutes les références qui vous servent de base ne soit que le reflet d’une civilisation qui n’a strictement aucun rapport avec les pyramides ? Dans le cas ou vous me répondriez, merci d’avance de ne faire aucune référence à un quelconque texte, à une quelconque traduction de hieroglyphe, pour ne vous en tenir qu’à cette hypothèse....


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 23 février 14:52

      @Zatara
      A aucun moment je ne pense avoir la science infuse, et à aucun moment je ne pense bien sûr que ces auteurs ont paroles d’évangile. Simplement, ils connaissent leurs sujets. Je suis évidemment prêt à accepter toutes les contradictions (sinon je ne serais pas là, Agoravox étant un espace plutôt "pro" LRDP que "anti", si vous voyez ce que je veux dire), du moment que ces contradictions sont censées et qu’elles reposent sur une véritable connaissance du sujet de base. Ce qui semble, à chaque fois, rarement être le cas des contradicteurs.
      .
      Je suis ravis d’entendre une personne renverser certaines idées reçues dans un domaine précis, à condition qu’au préalable, cette personne montre qu’elle s’y connaisse vraiment sur le sujet en question. Qu’elle ne parle pas sans savoir, qu’elle maîtrise les fondements. Or, je constate que les fondements sont rarement acquis. "Vous n’avez pas les bases" comme disait l’autre !
      .
      Pour répondre à votre question, c’est précisément ce en quoi les spécialistes d’un domaine sont formés : penser différemment de leurs contemporains, de la masse non formée, par définition. Par exemple, un spécialiste de la physique quantique ne pense pas DU TOUT comme vous et moi, un mathématicien ou un statisticien non plus, et je pourrais multiplier les exemples. J’imagine que vous avez déjà eu ce type de discussion avec une personne très compétence dans un domaine, mais n’ayant aucun "sens commun" avec ses semblables, presque pas d’aisance à l’oral, peu sociable ..., vous voyez de quoi je parle. Son système de pensée est différent de la masse.
      Pour les égyptologues, c’est la même chose. Ce ne sont pas "monsieur-tout-le-monde" qui s’intéresse à l’Égypte ancienne. Ils ont justement abandonné progressivement le système de pensée de leur époque, pour penser comme ceux l’égypte ancienne, et ça ne se fait pas en un jour ! Système de pensée pourtant essentiel, que ni Pouillard, ni Grimault ne semble encore avoir adopté, j’en veux préciément pour preuve la video ci-dessus, où Pouillard parle, je cite, de "gants" et de "chaussure de sécurité" (sic) pour les ouvriers ! Si ce n’est pas un anachronisme flagrant, un manque de culture sur l’Egypte ancienne, et plus généralement une grille de lecture non adaptée à cette civilisation, je ne sais pas ce que c’est.
      .
      Donc je veux bien imaginer que les égyptologues se trompent (puisque personne n’a parole d’Évangile), simplement, ils ont au moins les bases épistémologiques pour comprendre des choses que ni Pouillard, ni Grimault, n’ont pour remettre en question sérieusement le savoir actuel sur ce sujet. En clair : ils n’ont pas les bases.


    • vote
      Ousermaatré 23 février 15:15

      @Ozi
      Tu demandes des preuves. 
      Chaque année, des campagnes de fouille sont menées en Égypte, et chaque année, des objets funéraires sont trouvées dans ou autour des pyramides. En principe, chaque fouille fait l’objet de rapports qui sont autant de sources pour mieux comprendre ce qu’est une pyramide.
      Par ailleurs, à partir du pharaon Ounas (Ve dynastie), les pyramides contiennent des textes funéraires gravés sur les murs qu’on appelle les textes des pyramides.
      On retrouve ces inscriptions sur les sarcophages. Qu’est-ce qu’un sarcophage ? Un sarcophage est une cuve destinée à recueillir un corps. Ces sarcophages sont si massifs qu’ils ont nécessairement étaient installés pendant le chantier de construction.
      ces pyramides contiennent des inscriptions qui permettent d’identifier leur commanditaire. Parfois, certaines de ces inscriptions comportent des dates (de règne).

      Pooyard pose la question : quelles sont les sources ? Il n’y répond pas et on peut se demander pourquoi. La seule chose que l’on retient de lui finalement, c’est qu’il vend un film et publie des vidéos promotionnelles.
      On est loin de la science...


    • vote
      CoolDude 23 février 15:24

      @Ousermaatré

      — Chaque année, des campagnes de fouille sont menées en Égypte, et chaque année, des objets funéraires sont trouvées dans ou autour des pyramides. En principe, chaque fouille fait l’objet de rapports qui sont autant de sources pour mieux comprendre ce qu’est une pyramide.

      Des objets funéraires

       > Des vases quoi !

      PS : Pour info, on cherche toujours la sépulture de Kheops ! Une autre chambre secrète ?

      — ces pyramides contiennent des inscriptions qui permettent d’identifier leur commanditaire. Parfois, certaines de ces inscriptions comportent des dates (de règne).


      Je pense que vous savez que pendant l’Égypte antique, ils avaient tendance à mettre leurs noms un peu partout, même sur le nom des autres, voir à effacer le nom des autres, etc... Donc... Il faut se méfier.


    • vote
      Ousermaatré 23 février 17:31

      @CoolDude

      Des objets funéraires

       > Des vases quoi !

      Non, car ce que l’on trouve sur les sites relève du funéraire :

      — des ouchebtis (les musées en possèdent par milliers). Les ouchebtis sont des statuettes funéraires destinés à servir le défunt dans l’au-delà. Ce sont des serviteurs.

      des vases canopes. Les vases canopes sont des vases destinés à recueillir les viscères embaumés du défunt.

      des morceaux de sarcophages en bois, identifiables par des inscriptions funéraires

      des morceaux de momie, bout d’os, et de résine (toutes traces de corps embaumés).

      Parfois, on trouve des trésors. Comme pour Khéops, on a trouvé au pied de sa pyramide celui de sa mère Hetep-Heres : lit, trône en pierre et bois précieux, 

      Ca et les barques royales de Khéops.

      Etc.

      Etc.

      Etc.


      Je pense que vous savez que pendant l’Égypte antique, ils avaient tendance à mettre leurs noms un peu partout, même sur le nom des autres, voir à effacer le nom des autres, etc... Donc... Il faut se méfier.

      Non, je parle des marques de tacherons. On appelle marque de tacherons, les marques de tailleurs de pierre. Certains blocs des pyramides sont marqués par les bâtisseurs, enfin d’en assurer la traçabilité et le paiement.
      Ces inscriptions sont écrites en écriture cursive. Elles comprennent parfois le nom du contremaître ou de son équipe, qui est souvent composé du nom du pharaon. Certaines d’entre elles comprennent des dates (de règne).
      —> Sur la pyramide rouge de Snefrou qui a servi de modèle à Khéops, on a plusieurs dates réparties à plusieurs endroits de la pyramide qui permettent de se faire idée de la durée de sa construction. 

      Pooyard demandent quelles sont les sources ? Les sources se trouvent par dizaine dans une bibliothèque de type universitaire, par centaine, dans une bibliothèque spécialisée, par miliers, dans les archives des laboratoires de recherche.
      Comment les consulter ? Fermer You tube, mettre ses chaussures, prendre sa voiture, son vélo, ou les transports en commun, et se rendre dans l’un de ces centres de documentation, ou centres de recherche.

      Bien à toi,


    • vote
      Zatara Zatara 23 février 17:50

      @Ladykiller
      merci d’avoir pris le temps


    • vote
      Zatara Zatara 23 février 17:58

      @Ladykiller
      .. mais vous ne répondez pas vraiment à ma question en même temps... sortons de la référence de cet article, et même de l’égyptologie en générale pour simplement se demander : est ce que les pyramides ont vraiment été construite il y a 2000 ans ? Est ce que la grande pyramide ne serait pas, à l’origine en tout cas, une machine (une pompe en l’occurrence, merci de ne pas s’étaler sur des délires énergétiques new age) qui aurait trouver un autre usage mortuaire par la suite ?


    • vote
      Zatara Zatara 23 février 18:00

      erratum :
      ...été construite il y a 4500 ans ?


    • vote
      Ozi Ozi 23 février 19:30

      @Ladykiller "l’Egyptologie n’est pas un dogme. Ils ne pensent pas "ceci" ou "cela". Ils sont en conflit permanent. Certains égyptologues ont émis l’HYPOTHESE d’un cénotaphe"

      Ah !! Enfin on progresse, c’est très bien de comprendre que l’on ne parle que d’hypothèses qui évoluent au grès des découvertes, et effectivement la base de l’Egyptologie n’est pas dogmatique mais aurait tendance à le devenir à cause de zélateurs en mode warriors qui confondent idiotement "preuves" et "hypothèses" smiley

      Ensuite je ne déteste pas JP Adam, d’ailleurs je ne déteste personne, je trouve cet homme très rigolo et franchement caricatural, mais sa morgue légendaire et son étroitesse d’esprit le disqualifie totalement dans les domaines de l’architecture et de l’archéologie..
      Quand à Zahi Hawass, le Benalla du Caire qui transpire l’honnêteté smiley , il est malheureusement très révélateur du glissement éthique qui empoisonne l’Egyptologie ----> https://www.telerama.fr/scenes/le-retour-de-zahi-hawass-archeologue-tout-puissant,144757.php
      Et en même temps, il permet à toute personne intègre de prendre conscience du décalage entre chercheurs actifs et gardien du dogme, on ne s’en lasse pas ---> https://www.youtube.com/watch?v=q4NnCAZcxHg
       smiley


    • vote
      Ozi Ozi 23 février 19:38

      @Ladykiller
       Il n’y a pas de "pro" LRDP et "anti" LRDP, sauf chez les enfants qui jouent à la guéguerre, LRDP est une oeuvre passée, aujourd’hui désuète, qui a marqué son époque et permit de remettre l’esprit critique dans certaines thématiques... Aujourd’hui on parle de BAM, vois-le, critiques-le, évolues ... smiley


    • vote
      Ozi Ozi 23 février 19:49

      @Ousermaatré
      Ce ne sont pas des preuves que tu présentes mais des indices pouvant aller dans un sens comme dans d’autres, par ex si je laisse un vase près d’un menhir aujourd’hui, l’archéologue dans 5000 ans pensera-t-il que c’est moi qui ai édifié ce menhir ?
      De plus on parle bien des 3 Pyramides du site de Gizeh qui sont exceptionnelles tant dans leurs réalisation que dans leurs conception, et dans une perspective d’amélioration de nos connaissances, tôt ou tard, les mathématiques, la géométrie et la métrologie devront primer sur l’évanescence littéraire ...
       smiley


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 23 février 20:33

      @Zatara
      "est ce que les pyramides ont vraiment été construite il y a 4500 ans ? "
      .
      Cette question trouve sa réponse, non seulement grâce au recoupement de diverses sources écrites historiques (pierres, tables, textes), convergentes, mais aussi, par la concordance avec des techniques de pointes (totalement indépendantes des textes bien sûr), comme la datation de dizaines d’échantillons de mortier par Carbone 14 (résultats publiés ici : https://journals.uair.arizona.edu/index.php/radiocarbon/article/viewFile/387 4/3299) ou la datation par luminescence, dont les résultats pour Gizeh sont publiés ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1296207414000776. Bref, sans pouvoir la dater à l’année près, on en sait suffisamment pour dire que cette pyramide ne peut pas, matériellement parlant, être plus vieille que ce qu’affirme certains. Car dans le cas contraire, plus rien de ce qu’on observe ne tient debout.


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 23 février 20:39

      @Ozi
      BAM, sur le contenu, c’est au moins 50% de LRDP, et sur la forme, c’est du LRDP à 100%, donc si vous dites que LRDP est désuète, alors vous devez le faire aussi pour BAM, et nous sommes alors d’accord là-dessus. smiley
      Patrice aura mis 10 ans à reconnaitre les limites de LRDP, j’espère qu’il mettra moins de 10 pour reconnaître les limites de BAM. Les critiques ont déjà été faites, elle vont continuées à être faites, j’en suis certain. Je les ai déjà citées sur un autre fil. Le boulot est fait, et continuera d’être fait, n’ayez aucun soucis à vous faire !


    • vote
      Zatara Zatara 23 février 21:36

      @Ladykiller
      Cette question trouve sa réponse, non seulement grâce au recoupement de diverses sources écrites historiques (pierres, tables, textes), convergentes

      Soit, mais pour aller au bout de cet exercice de pensée, justement, cet aspect ne m’intéresse pas...

      mais aussi, par la concordance avec des techniques de pointes (totalement indépendantes des textes bien sûr)

       smiley voilà, parfait...

      comme la datation de dizaines d’échantillons de mortier par Carbone 14 (résultats publiés ici : https://journals.uair.arizona.edu/index.php/radiocarbon/article/viewFile/387 4/3299)

      Une première remarque d’ordre général : il me semblait que les égyptiens n’utilisaient pas de "mortier" ou "liant" justement dans leur construction.... Mais soit...

      Ensuite, il faudrait déjà spécifier ce qui est nommé "mortier" pour un produit liant de l’époque ? S’agit il de chaux, d’une forme de cuisson du calcaire ?

      Mais encore une remarque dans ce cas ( à mon humble niveau certes) : il me semble bien que la méthode de datation au carbone 14 ne permet en aucun cas d’estimer ce qui est de l’ordre du minéral, mais bien d’estimer ce qui est de l’ordre de l’organique... Alors peut être que égyptiens incorporaient une cendre grossière dans leur mélange... donc trace de charbon de bois...

      A ce niveau de mon post, en cherchant un article sur la datation par luminescence sur la grande pyramide, je suis tombé la dessus :
      http://geochrono.free.fr/fr/tech/thermo/principe/tlprin2.html

      Pour reprendre l’exercice de pensée que je proposais (cad en se passant de toutes références littéraires), et en restant seulement dans le cadre de la logique pure, on en arrive à un niveau où :

      -soit la technique utilisée se base sur des échantillons correct (et est donc juste)
      -soit les échantillons sont mauvais (et induisent une erreur)
      -soit les résultats sont pipés.

      Car dans le cas contraire, plus rien de ce qu’on observe ne tient debout.

      Au contraire, je pense qu’on peut tout faire tenir debout de bien des manières... et que la construction de la grande pyramide, vu le degré de raffinement des temples, des salles funéraires, et des objets, peut très bien avoir une origine toute autre, avant de servir de tombeau...

      merci pour les liens


    • vote
      Ousermaatré 23 février 22:58

      @Ozi
      " Ce ne sont pas des preuves que tu présentes mais des indices pouvant aller dans un sens comme dans d’autres, par ex si je laisse un vase près d’un menhir aujourd’hui, l’archéologue dans 5000 ans pensera-t-il que c’est moi qui ai édifié ce menhir ? "

      Non, car les archéologues sont formés pour analyser les couches stratigraphiques et les dater. En fonction des artefacts trouvés et du type de sol rencontrés, il peut émettre des hypothèses d’évolution du terrain dans le temps (présence de fosse, clôture en bois, bâtiment incendié, etc.). Chaque action anthropique ou naturelle laisse toujours des marques dans le sol.

      " De plus on parle bien des 3 Pyramides du site de Gizeh qui sont exceptionnelles tant dans leurs réalisation que dans leurs conception"

      Oui, elles sont exceptionnelles. On sait qu’elles datent de la IVe dynastie car elles ont été construites avec le style et le savoir-faire des bâtisseurs de cette époque, reprenant en mieux, les pyramides de Snefrou, qui elles-même reprennent en mieux la pyramide de Djoser, dont le format inventé par Imhotep est né du mastaba egyptien.

      Cette généalogie de pyramides a été étudiée par plusieurs décennies d’architectes et d’ingénieurs dont Pooyard ignore complètement les publications et certainement l’existence à défaut d’avoir fait des recherches...

      Pooyard n’est pas un chercheur. Mais un homme qui réalise et vend des vidéos.


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 24 février 17:06

      @Zatara
      "[sur les écrits historiques] cet aspect ne m’intéresse pas..."

      C’est pourtant essentiel ! On parle d’Histoire, pas de science dure. l’Histoire n’est pas reproductible comme certains domaines de la physique ou de la biologie. Elle a ses propres méthodes, et le recoupement avec des écrits (authentifiés, diversifiés, etc.) est absolument nécessaire ! Sinon, plus rien n’a de sens. Le fait que cet aspect ne vous intéresse signifie que l’Histoire ne vous intéresse pas. C’est votre droit, mais dans ce cas, ne posez pas des questions historiques ("de quand date telle pyramides ?" par ex.), qui attendent, de fait, une réponse d’historien.
      .
      Sur vos questions d’ordre technique, elles montrent précisément que vous n’avez pas étudié la question avant de vous y intéresser. Oui, les égyptiens utilisaient du mortier, et oui ce mortier avait des composants organiques (sinon le C14 n’a évidemment aucun sens), donc oui, cette méthode se base sur des échantillons corrects. Vous savez, les gens qui pratiquent cette datation, c’est leur métier de faire ça, ils connaissent les limites de leur métier, de leurs techniques, et se sont bien sûr posées ces questions au préalable. D’ailleurs, sauf votre respect, ce sont des questions de béotiens que vous posez, pas des questions de spécialistes. Il y a bien d’autres questions techniques à se poser pour authentifier des échantillons donnés, et tout ceci a été fait en long, en large et en travers. This is serious business ! Tout ceci converge vers les mêmes dates que les datations par les textes, ce sont donc des arguments forts. LRDP n’a rien de solide à proposer en retour que des suspicions naïves, c’est regrettable, mais c’est un fait.


    • vote
      Zatara Zatara 24 février 18:06

      @Ladykiller
      C’est pourtant essentiel ! On parle d’Histoire, pas de science dure. l’Histoire n’est pas reproductible comme certains domaines de la physique ou de la biologie. Elle a ses propres méthodes, et le recoupement avec des écrits (authentifiés, diversifiés, etc.) est absolument nécessaire !
      bon... là par contre vous devenez obtus et dogmatique...jusqu’à tomber dans des affirmations creuses...
      L’Histoire n’est qu’un vague écho d’évènement qui ont marqué les époques... Le témoignage d’un homme ne vaut pas plus sur le plan historique que dans un procès judiciaire... ça ne saurait suffire. Donc oui, études, croisement de récits, et toutes les meilleurs intentions du monde, mais tout ceci ne pourra jamais donner qu’un maigre aperçu, d’une part...Mais par dessus tout, tout ces récits pourraient n’être que le reflet d’une fabrication d’un récit historique qui faisait déjà référence à l’époque.

      Et votre capacité à vous accrocher à ce récit est comique : "Sinon, plus rien n’a de sens."

      Oui... c’est comme croire que le cosmos continue d’exister, que parce qu’il y a toujours quelqu’un en train de le raconter smiley

      Sur vos questions d’ordre technique, elles montrent précisément que vous n’avez pas étudié la question avant de vous y intéresser.
      Diantre, quel brillante déduction, Columbo.... en effet, je ne suis pas un spécialiste de la datation ou de l’ensemble des constructions... et c’est grave docteur ? l’êtes vous vous-même, pour vous autoriser à me répondre de la sorte ?

      D’ailleurs, sauf votre respect, ce sont des questions de béotiens que vous posez

      J’ai parlé d’un exercice de pensée en décrivant le principe. Si cela vous sied de le ramener à cela, j’ose espérer que vous ne vous formaliserez pas si j’estime que vous faites preuve ici d’une capacité de mémorisation très limité.

      pas des questions de spécialistes
      L’êtes vous vous-même ? Si la réponse est non, vous devriez vous posez des questions sur votre légitimité, ou votre capacité à re vomir bêtement ce que vous avez appris, sans vous posez la moindre question...

      Il y a bien d’autres questions techniques à se poser pour authentifier des échantillons donnés, et tout ceci a été fait en long, en large et en travers. This is serious business ! Tout ceci converge vers les mêmes dates que les datations par les textes, ce sont donc des arguments forts. LRDP n’a rien de solide à proposer en retour que des suspicions naïves, c’est regrettable, mais c’est un fait.

      Voilà, d’accord, je comprends... cette fixation de LRDP dont il n’a jamais été question ici, est visiblement indépassable chez vous... et vous êtes incapable de réfléchir en dehors du cadre universitaire. Un curé donc... j’aimerais vous dire que j’ai eu du plaisir dans cet échange, mais ce serait exagéré. Que votre expertise ne s’en offusque pas, quelle qu’elle soit.... pour votre intelligence, je n’ai aucun doute.


    • vote
      Zatara Zatara 24 février 18:36

      @Ladykiller
      y’a le culot des crétins dogmatique et l’intelligence dans l’humilité scientifique... Après, je ne me réclame absolument pas de la science ici... Je me fais l’avocat du diable en cherchant des possibilités de mensonges, d’arnaques, dans le récit universitaire.... ce qui est non seulement possible en l’état, mais tout aussi possible dans le récit originel (l’histoire raconté par les égyptiens) qui sert de vérité absolue pour les universitaires d’aujourd’hui...

      Pour finir, y’a quand même des soucis avec la datation par luminescence (cf mon premier lien + wiki), mais vous êtes persuadé de sa validité avec seulement 2 campagnes de datations ??


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 24 février 20:05

      @Zatara
      Je ne comprend pas ce changement de ton dans votre réponse, et ce sarcasme omniprésent, qui n’existait pas avant, mais soit. Je suis dogmatique et obtus maintenant, admettons. Si cela vous rend l’argumentaire plus facile...
      .
      Mettons de côté vos réponses sarcastiques, où est notre dissensus ? Quand je dis que "plus rien n’a de sens", vous n’avez pas cerné le propos, c’est pour appuyer le fait que si vous remettez en question des mesures physiques pourtant fiables, qui ont en plus la bonne idée de corroborer les multiples sources écrites sur la datation des pyramides, alors effectivement, plus rien n’a de sens. Un enquêteur, lorsqu’il voit de ses propres yeux une vérification factuelle d’un témoignage écrit ou oral, il n’en déduit pas que le récit est faux (et donc que ce qu’il voit est faux), juste parce que ce récit aurait le malheur de ne pas lui plaire ! J’ai un peu l’impression que vous êtes dans ce cas là. Si les récits historiques vous disent que Kheops date de l’Ancien Empire égyptien, et que les mesures physiques vous confirme ce récit, pourquoi continuer à penser que c’est faux ? Je vous pose cette simple question. Pourquoi continuer à croire à un récit alternatif ?
      Ensuite, étrangement, vous me reprochez cette "fixation de LRDP dont il n’a jamais été question ici.", alors que précisément, nous sommes sur une discussion de la video de BAM, qui n’est ni plus ni moins que la répétition et la prolongation de LRDP, par le même auteur, sur le même sujet ! De plus, pourquoi ce rejet de LRDP ? Il me semble que le récit de ce film va dans votre sens, donc je ne comprend même plus votre point de vue. Vous êtes d’accord dans les grandes lignes avec ce film, ou pas du tout ? C’est ça qui m’intéresse aussi, car je pensais que c’était le cas au vue de vos objections.
      .
      J’ajouterais enfin que si je suis ici, c’est précisément car je sors du cadre universitaire ! Et que je ne prêche pour aucune paroisse. Vous me prêtez des intention que je n’ai pas, et je pense que mes actes (comme ma présence ici) montrent plutôt le contraire.


    • vote
      Ozi Ozi 24 février 20:29

      @Ladykiller alias Qiqi la fripouille, quand tu auras vu BAM, essayes modestement d’apporter une critique utile, argumentée, factuelle, parce que la rhétorique des ânes "pyramidios, pyramidios, pyramidios " , tu imagines bien que l’on s’en bat les couilles..  smiley


    • vote
      Zatara Zatara 24 février 20:55

      @Ladykiller
      Je ne comprend pas ce changement de ton dans votre réponse, et ce sarcasme omniprésent, qui n’existait pas avant, mais soit. Je suis dogmatique et obtus maintenant, admettons. Si cela vous rend l’argumentaire plus facile...
      encore ce problème de mémoire.... relisez vos propre post pour en comprendre la cause.

      Quand je dis que "plus rien n’a de sens", vous n’avez pas cerné le propos,
      C’est marrant, c’est exactement ce que je me dis en ayant lu votre réaction aux miens... Vous vous êtes mis en tête que j’étais ici pour défendre LRDP alors que j’ai clairement spécifié le cadre de pensé en amont, en dehors de toute autre considération... Vous ne comprenez pas que mon but ici (comme ailleurs du reste) n’est absolument pas de poser une seule et unique solution, mais de faire éclater le carcan des certitudes sur 2 plans :
      1/ en exprimant des nuances et des solutions telles qu’elles ne pourraient jamais être prise en compte suivant le système de pensé dominant (les angles morts...)
      2/ en renvoyant les certitudes mainstream à ce qu’elles sont : des théories. Que le système de pensé les fassent admettre comme les plus probables ne signifie en rien qu’elles sont justes. Aujourd’hui, beaucoup de chercheurs historiens remettent en cause la véracité de certains passages de la Bible. Soit. Mais il est ahurissant de voir qu’il ne remette jamais en cause les récits hiéroglyphiques, tant sur l’aspect historique, que sur le degré de compréhension lié à la précision des hiéroglyphes eux mêmes (et dont on ne saurait dire qu’ils sont parfaitement compris par les chercheurs, encore aujourd’hui).

      A partir d’ici, je vais répondre au reste de votre post en rentrant dans les détails, en vous donnant des exemples qui permettent d’aller dans votre sens, tout en explorant une toute autre possibilité pour que vous compreniez mieux tout le but de ma réflexion...

      c’est pour appuyer le fait que si vous remettez en question des mesures physiques pourtant fiables, qui ont en plus la bonne idée de corroborer les multiples sources écrites sur la datation des pyramides, alors effectivement, plus rien n’a de sens.
      Comme je l’ai déjà préciser, en allant sur le site de wiki et à partir du premier lien que j’ai donné sur cette technique de datation par luminescence, il faut admettre que, comme pour n’importe quelle analyse, l’erreur peut non pas être dû à la machine, mais être dû à l’aspect humain. Premièrement, il n’y a eu que 2 campagnes de datation. Soit. Je ne remets pas pour autant les résultats en cause, mais je trouve que c’est très léger en soit. Deuxièmement, savez vous où ont été effectué les prélèvements ? Et par là, j’entends où, exactement ? dans quel conditions ? Je ne remets pas non plus le travail des scientifiques en cause à ce stade mais j’estime, vu le procédé physique lié a ce système de datation que l’enjeu principal est justement le prélèvement.

      Pourquoi ces deux points ? parce qu’on peut tout à fait imaginer que toute cette datation a été rigoureusement effectué, tant par les scientifiques que par les machines, mais que la location du prélèvement ne pourrait finalement renvoyé qu’à la restauration de la pyramide il y a 4500 ans.

      Aussi, pour être totalement sûr de cette date, à mon humble avis, il faudrait pouvoir faire 2 carottages. L’un au niveau de la base, à l’horizontale, et sur plusieurs dizaines de mètres, en effectuant des prélèvements tous les mètres pour savoir si la pyramide a été construite d’un seul tenant ou en plusieurs périodes... ainsi qu’un autre carottage, toujours à l’horizontale, quasiment tout en haut...
      Si la technique est valide, la multiplication des points de prélèvement ainsi que de séparer la partie haute et basse de ces prélèvements renseigneraient sur de très nombreux aspects, tout en certifiant, de par la profondeur, qu’il ne peut y avoir aucune erreur.

      Un enquêteur, lorsqu’il voit de ses propres yeux une vérification factuelle d’un témoignage écrit ou oral, il n’en déduit pas que le récit est faux (et donc que ce qu’il voit est faux), juste parce que ce récit aurait le malheur de ne pas lui plaire ! J’ai un peu l’impression que vous êtes dans ce cas là.
      Dois je finir sur le même degré de dénigrement que vous ici ? Ce que vous suggérez est stupide, et était déjà stupide avant que vous ayez lu ce présent post.

      Si les récits historiques vous disent que Kheops date de l’Ancien Empire égyptien, et que les mesures physiques vous confirme ce récit, pourquoi continuer à penser que c’est faux ? Je vous pose cette simple question. Pourquoi continuer à croire à un récit alternatif ?
      Du coup, je l’ai expliqué au dessus... En cela, et vous serez d’accord, il suit en tout point ce que vous défendez ici, et arrive néanmoins à proposer une raison qui contredit totalement la conclusion.... Vous êtes incapables de réfléchir à la totalité des aspects, parce que vous êtes enfermé dans un dogme scientisme qui inclue la suspension consentie de l’incrédulité....

      Ensuite, étrangement, vous me reprochez cette "fixation de LRDP dont il n’a jamais été question ici.", alors que précisément, nous sommes sur une discussion de la video de BAM, qui n’est ni plus ni moins que la répétition et la prolongation de LRDP, par le même auteur, sur le même sujet ! De plus, pourquoi ce rejet de LRDP ? Il me semble que le récit de ce film va dans votre sens, donc je ne comprend même plus votre point de vue. Vous êtes d’accord dans les grandes lignes avec ce film, ou pas du tout ? C’est ça qui m’intéresse aussi, car je pensais que c’était le cas au vue de vos objections.
      relisez le fil.... vous êtes obtus et avez une fixette sur ce doc. Je ne venais pas pour défendre quoi que ce soit, sinon des possibilités....

      J’ajouterais enfin que si je suis ici, c’est précisément car je sors du cadre universitaire ! Et que je ne prêche pour aucune paroisse. Vous me prêtez des intention que je n’ai pas, et je pense que mes actes (comme ma présence ici) montrent plutôt le contraire.
      Et bien voyons si ces quelques réflexions vous inspireront un post bien senti (je supporte la critique sans problème (je viens pour cela), pas les jugements dénigrants et hautains, basés sur du vide prétentieux.


    • vote
      Zatara Zatara 24 février 21:05

      @Ladykiller
      ... maintenant, espérons que ce mortier égyptien a aussi été utilisé derrière les couches liés à la finition/restauration...

      Je remets le passage wiki sur cette fameuse technique, juste pour le lecteur :

      Comparaison avec la mesure par le radiocarbone

      À la différence de la datation par le radiocarbone (dite au carbone 14), la datation par la luminescence ne nécessite absolument pas de matière organique dans le sédiment à dater, mais seulement la présence de quartz, de feldspath de potassium ou de certains grains d’autres minéraux.

      Cette méthode ne risque en outre pas d’antidater des échantillons contaminés par une matière carbonée plus ancienne.

      Dans une étude de la chronologie des sédiments lacustres anciens d’une zone aride (Lac Ulaan au sud de la Mongolie) Lee et ses collègues ont montré que si les datations par OSL et au radiocarbone donnaient des résultats identiques pour dans certains échantillons, pour d’autres les dates étaient jusqu’à 5 800 ans plus anciennes dans les analyses au radiocarbone. Les anomalies de datation de ces sédiments concernaient toutes des échantillons déposés via par des processus éoliens, montrant que le vent avait apporté (de l’ouest dans ce cas particulier) un flux de carbone provenant de l’environnement (dont d’origine Paléozoïque, processus qui est également actif aujourd’hui). Ce carbone a modifié les ratios isotopiques détectés, conduisant à une fausse datation (âge beaucoup plus ancien). Dans ce cas l’origine éolienne de ces sédiments était idéale pour la datation OSL, car la plupart des grains ont a priori été complètement « blanchis » par l’exposition au soleil durant le transport des grains avant leur enfouissement géologique. Mais il convient donc de rester prudent dans les zones de méandres (où des sédiments minéraux sont régulièrement remis à jour). Lee et al. ont conclu de leurs travaux que dans les contextes où un transport de sédiments éoliens peut être soupçonné (surtout dans le cas de lacs situés dans des environnements arides propices à l’érosion éolienne), la méthode de datation OSL est supérieure à la méthode de datation par radiocarbone, car elle élimine un problème commun d’erreur « ancien carbone »


    • vote
      Zatara Zatara 24 février 21:11

      @Ladykiller
      Au delà de cette discussion, je suis vraiment ravi d’apprendre qu’il existe une telle technique, car c’est exactement ce qui manquait pour dater les antiques monuments historiques (si tant est que tout soit fait dans les règles de l’art)


    • vote
      Zatara Zatara 24 février 21:22

      ... et qu’il y ait du "mortier" (ce qui refroidit quelque peu cette découverte tout de même)


    • vote
      Ousermaatré 24 février 21:22

      @Ozi
      Dans BAM, Pooyard raconte que les blocs sont de tailles différentes et sous-entend qu’il fallait une technologie avancée pour replacer toutes les pièces du puzzle au bon endroit.
      Par là, il montre son ignorance totale des techniques de construction des anciens bâtisseurs et des recherches faites par les architectes et les ingénieurs.
      Si Pooyard s’était renseigné, il aurait su que les blocs n’étaient forcément taillés sur mesure. Et que les finitions se faisaient sur place.

      A partir du moment, où Pooyard ignore complètement les relevés et études des architectes, BAM n’a aucune crédibilité scientifique...
      c’est un pseudo-documentaire comme un autre, avec de belles images.


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 25 février 00:44

      @Ozi
      Sachant que j’ai vu BAM (car contrairement à vous, je ne parle pas sans avoir vu ou lu), je pourrais en parler sans problème oui. Quant aux critiques, beaucoup les ont déjà bien formulées, j’ai déjà cité ces sources. Contrairement à vous ! A part citer BAM, LRDP, et autres adeptes du réalisme fantastique, pas grand chose de sérieux à dire.


    • vote
      Ladykiller Ladykiller 25 février 00:54

      @Zatara
      Sans prévenir, vous avez décidé de m’assommer de messages très longs, plein de questions, qui partent dans tous les sens, sur des détails qui méritent chacun un vrai développement, je n’ai clairement pas le courage ce soir, sinon je risque de me coucher dans 4h ! Je reviens vers vous demain ! Promis.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ozi

Ozi
Voir ses articles







Palmarès