• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bernard Maris, l’avenir du capitalisme

Bernard Maris, l’avenir du capitalisme

Un retour à travers une conférence trés intéressante sur l'une des victimes de l'attaque de Charlie Hebdo : Bernard Maris

 

Il est né le 23 septembre 1946 à Toulouse (Haute-Garonne) et mort le 7 janvier 2015 à Paris1, est un économiste, écrivain et journaliste français. Il est assassiné le 7 janvier 2015 lors de la fusillade au siège du journal Charlie Hebdo.

 

Bernard Maris a écrit pour différents journaux : Marianne, Le Nouvel Observateur, Le Figaro Magazine, Le Monde et Charlie Hebdo, dans lequel il prenait la plupart du temps le pseudonyme d’« Oncle Bernard ». Dans ce dernier journal, il était jusqu’en 2008 le directeur adjoint de la rédaction. En tant que fondateur, lors de la renaissance du titre en 1992, il en était actionnaire à hauteur de 11 %3.

À la radio, Bernard Maris tenait le samedi sur France Inter une chronique hebdomadaire intitulée J’ai tout compris à l’économie et participe le vendredi à un débat sur un thème d’actualité économique avec le journaliste économique des Echos Dominique Seux à partir de 7 h 50.

Il était aussi présent à la télévision, sur la chaîne I-Télé où il participe en tant que chroniqueur à l’émission Y’a pas que le CAC, où il commentait avec un autre professeur d’économie, Philippe Chalmin (proche de l’école néoclassique), l’actualité économique jusqu’au mois de juin 2009. Il intervenait également de manière récurrente dans l’émission C dans l’air sur France 5.

Bernard Maris est souvent présenté comme altermondialiste, du fait de son ex-participation au conseil scientifique d’ATTAC.

Il a été candidat pour la CFDT aux élections 2009 de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels.

Habitant du 16e arrondissement de Paris, il se présente en 2002 aux législatives dans le 10e sous l’étiquette des Verts, parti où il milite.

 

 

Tags : Economie Société Charlie Hebdo




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 10 votes
    Gollum Gollum 8 janvier 2015 10:08

    De tous ceux disparus hier c’est incontestablement celui-ci qui me manquera le plus.


    J’avais particulièrement apprécié sa critique radicale de la discipline économique dans sa Lettre ouverte aux gourous de l’économie qui nous prennent pour des imbéciles montrant le peu de science authentique de cette discipline qu’il assimilait à une quasi divination..

    • vote
      michel-charles 8 janvier 2015 11:11

      Bizarre...chez vous il y a les bons morts et les mauvais morts...comme avec les juifs en Palestine...étrange comportement.. ?


    • 4 votes
      Gollum Gollum 8 janvier 2015 11:32

      ? ????…. smiley


    • vote
      michel-charles 8 janvier 2015 10:13

      Un bon...qui n’avait pas la langue de bois...Un Zemmour de l’économie...

      RIP...

      • 1 vote
        anomail 8 janvier 2015 15:25

        "..qui n’avait pas la langue de bois...Un Zemmour de l’économie..."

        Euuh...

        On ne doit pas avoir la même définition de la langue de bois.

        Zemmour c’est un "briseur de tabou", dans ce sens-à :
        https://www.youtube.com/watch?v=2AIREsYtwsc


      • 3 votes
        Marioupol Marioupol 8 janvier 2015 10:15

        ’De tous ceux disparus hier c’est incontestablement celui-ci qui me manquera le plus.’

        idem.


        • 1 vote
          michel-charles 8 janvier 2015 11:12

          Vu la tête de votre avatar on sait qui vous êtes... !
          Bonne journée...


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 janvier 2015 12:18

          Moi aussi je l’ai reconnue : c’est Hillary Diane Rodham Clinton. Ca alors !


        • 1 vote
          tousensemble tousensemble 9 janvier 2015 10:15

          la mort de caricaturistes d un journal oriflamme de la LIBERTE
          TRISTE ET SCANDALEUSE cette boucherie DU PAIN BENI POUR L AUTRE FLEAU QUI NOUS GUETTE PESTE OU CHOLERA
          D UN COTE LES FOUS DE DIEU DJIHADISTES DE l’ autre le FASCISME-NAZISME
          NOUS NE POUVONS PLUS DE NOUS CONTENTER DE CARICATURES
          OUI AU GIGN ET AU RAID ENVOYONS EN PLUS NOS BERETS ROUGES ET VERTS EN IRAK OU LES USA DOIVENT RAYER DE LA CARTE CE FOYER IMMENSE DE TARES EN VEILLANT AU MINIMUM DE DEGATS COLLATERAUX !!!!!

          ALLAH EST UNE TARE !!!!!!!!!!!!!!!!!


        • 1 vote
          tousensemble tousensemble 9 janvier 2015 10:20

          je pleure notre ami bernard MARIS habitué a etre recu par yves calvi AVEC UN MINISTRE DES FINANCES COMME LUI ON SE SERAIT SORTI DE CETTE CRISE DUE AUX CHARLOTS QUI NOUS GOUVERNENT !!!

          "JOA AN ANAON" PAIX A VOS TREPASSES !!!!!! (prière celte )


        • 2 votes
          Yvance77 Yvance77 8 janvier 2015 12:29

          Je lui suivais énormément quand il officiait dans sa duo sur itélé à une certainement époque. Il était brillant.
          .
          Je ne vois vraiment pas en quoi de le mettre six pieds sous terre est une victoire pour ce con de prophète.


          • 4 votes
            lemi je suis Gazaoui 8 janvier 2015 14:03

            ni plus ni moins que pour Charb la couille molle.
            Je vous informe Yvance77 que les terrorrisses ne sont pas les portes paroles du prophète et que le prophète est mort.
            Ainsi que vous êtes un abruti, mais ça vous le saviez déjà.


          • 1 vote
            tousensemble tousensemble 9 janvier 2015 10:27

            allié des TERRORISTES va gazoui....... ller ailleurs ton dieu et son soi-disant prophète ne vous ont pas APPRIS A RESPECTER LA MORT §§§MERDE !!!

            tu nous terrorises allié des terroristes vous creusez vos tombes avec les dents  ;; ;sensibles a vos rictus d"assassins" VIVE LA LAICITE VIVE BERNARD MARIS PAIX A SON AME "JOA AN ANAON " (prière celte")


          • 3 votes
            marceau 8 janvier 2015 20:31

            Maris était un trés mauvais économiste, un gauchard inepte, insipide, creux.Ce ne sont pas ses capacités en économie, mais bien son positionnement à l’extrême gauche qui lui a permis de faire la carriére qui fut la sienne.

            A ceux qui critiquaient la retraite à 60 ans, décidée par la gauche dans les années 80, et qui mettaient en avant le déficit des caisses de retraite, que cette décision allait provoquer . Maris répondait que les gains de productivité, entrainés par cette mesure, permettrait de combler ce déficit .

            On sait qu’il n’en fut rien et que soit Maris était un imcompétent, en croyant que ce qu’il disait se produirait, soit un menteur en sachant que ce qu’il disait ne se produirait pas, mais il le disait quand même pour favoriser la gauche


            • 1 vote
              Avlula 9 janvier 2015 00:54

              Tu dis ça parce qu’il était maçon ? Je comprends même pas de quoi tu parles, déficit, productivité, blablabla, c’est pas dans la nature tout ça, c’est nous qui avons inventé ces conneries.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès