• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > conférence de David L’Epée : "Le nouvel ordre moral"

conférence de David L’Epée : "Le nouvel ordre moral"

Conférence de David L'Epée donnée à Bordeaux le 19 mai à l'invitation du Cercle Rébellion

David L'Epée s’est penché sur la mutation puritaine du néoféminisme. Annoncée sous le titre "Face au nouvel ordre moral : critique et dérision", son intervention s’est ouverte par une réflexion sur l’humour, devenu ces derniers temps une des cibles prioritaires de la pénalisation exercée, avec le soutien des pouvoirs (principalement politique et médiatique), par les apôtres de la déconstruction. L’esprit de sérieux qui domine aujourd’hui, la défiance sourcilleuse qui règne envers toute forme d’ironie et de second degré appelle de la part des gens ordinaires un grand rire libérateur, un rire qui, loin d’être un simple échappatoire, se présente aussi désormais comme une forme de résistance.

Revenant aux sources idéologiques plus anciennes de ce tournant puritain, l’orateur a démontré que cette influence fâcheuse nous venait, depuis plusieurs décennies, du monde anglo-saxon et des pays scandinaves par la médiation de certains courants universitaires. Nouvelle résurgence de la vieille pudibonderie victorienne, ce néo-féminisme nordique se caractérise par une forme aiguë de somatophobie (haine du corps) qui, après s’en être pris à l’homme au nom de la lutte contre le patriarcat et la phallocratie, s’est ensuite retournée contre la femme au nom de la négation du donné naturel et d’un certain mépris pour une féminité vue comme nécessairement aliénante.

Sans surprise, c’est également de ces territoires-là que nous viennent toute une série de mesures répressives (judiciarisation extrême des rapports hommes-femmes, appels à la délation, censure, réécriture des ouvrages scolaires, épuration du patrimoine littéraire et cinématographique, tentative de rééducation des esprits indociles, etc.). Ces mesures sont portées par des idéologues qui, avec la bénédiction des autorités, tentent de s’imposer en France à grand renfort de nouvelles lois liberticides, soutenus dans leur entreprise par les instituts d’études genre et les subventions de l’Union européenne.

Illustrant ses propos avec une revue de presse éloquente d’événements récents dont le caractère ubuesque pourrait prêter à rire, David L’Epée s’est proposé de décrypter ce qui se cache derrière les nouveaux anglicismes utilisés par les journalistes : no-platforming, consent theory, sensitive readers, date rape, slutshaming, trigger warning, visual harassment, safe rooms

Le nouveau féminisme universitaire, nourri à l’idéologie du genre et aux thèses de l’intersectionnalité, est celui qui, aujourd’hui, décroche les toiles de maîtres des grands musées sous prétexte de lutte contre le sexisme, celui qui soumet les étudiants à des contrats écrits préalablement à toute tentative de flirt, celui qui veut rendre la langue inclusive pour mieux désexualiser les rapports humains, celui qui voit une expression de « paternalisme lubrique » derrière chaque mot d’esprit un peu leste, celui qui amalgame systématiquement hétérosexualité et viol, celui qui pathologise le désir masculin et qui voudrait abattre la galanterie, la séduction et le principe même de la différence des sexes.

David L’Epée a terminé son intervention en proposant quelques pistes philosophiques qui pourraient constituer une offensive contre la vision du monde répressive et puritaine du néo-féminisme. En s’appuyant sur la phénoménologie, il a appelé à un retour en grâce d’une vision différentialiste, dans une optique d’épanouissement commun et de complémentarité, rappelant qu’il a toujours existé au cours des siècles, sous des formes différentes, une spécificité française du vivre-ensemble des sexes.

Seule une réconciliation des modernes avec la nature (celle de l’écosystème comme celle de nos corps et de nos identités sexuées) permettra selon lui de sortir par le haut de cette artificielle et dommageable guerre des sexes.

Tags : Société Philosophie Féminisme




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Belenos Belenos 26 juin 21:20

    David L’Epée a une intelligence vive, un bon rythme de parole et on ne s’endort pas en l’écoutant ! Le gars est sympathique par son franc-parler et son vitalisme assumé. On sent chez lui un rapport sain et direct à la sexualité, au désir, donc à la vie. Le fond est ici en rapport avec la forme. Un bon remède contre les tartufes névrosés, les puritains pervers, les professeurs de morale à la vitalité réprimée, les conférenciers qui ont peur de trouver la queue du diable dans leur propre slip et d’une manière générale tous les chasseurs de sorcières prêts à allumer des bûchers pour tel ou tel groupe désigné.  smiley


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 26 juin 21:28

      @Belenos
      Bof. J’ai exactement entendu le contraire. Il nous vend un hédonisme paien façon coca-cola qui doit bien plaire au capital et à nos pédophiles au pouvoir.
      Il se trompe ou nous ment. Le vrai changement de civilisation sera de dégager les lesbiennes au pouvoir et de restaurer la morale chrétienne et les valeurs patriarcales et mariales. On reste sinon dans l’enfumage contemporain. smiley


    • 2 votes
      Belenos Belenos 26 juin 22:24

      @La mouche du coche
      "Il nous vend un hédonisme paien façon coca-cola qui doit bien plaire au capital et à nos pédophiles au pouvoir."

      N’importe quoi. L’éternel refrain de la boîte à musique qui ne vous quitte jamais n’a, encore une fois, rien à voir avec le sujet réellement abordé. 


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 26 juin 22:47

      @Belenos
      Réécoutez le. Il semble en apparence s’opposer au Système en place mais il critique les religions monothéistes comme tous les merdias officiels. Il est parfaitement conforme en fait. Il fait comme tous les intervenants une bonne critique mais au moment de proposer des solutions, on ne l’entend plus. C’est un marxiste.


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 26 juin 23:01

      @Belenos
      En fait il ne fait que répéter les thèses d’Alain Soral d’il y a 10 ans. Sauf qu’il n’en tire pas les conclusions. C’est un faux dissident.


    • 7 votes
      Belenos Belenos 26 juin 23:25

      @La mouche du coche
      Je l’ai très bien écouté. Vous commettez une erreur fréquente sur les forums, qui consiste à tout juger systématiquement à partir d’un modèle idéal de référence que vous avez dans l’esprit et que vous considérez comme indépassable. A partir de là, rien ne peut vous satisfaire à part le miroir de vos propres croyances, de sorte que vous ne pouvez jamais rien "découvrir" qui soit étranger à votre univers mental... donc vous ne pouvez rien découvrir du tout. Que vous soyez marxiste ou catholique ne change rien à cette fermeture d’esprit : dès que le moindre truc n’est pas conforme à votre système explicatif (donc à votre ego), c’est condamné, c’est renvoyé à la médiocrité ordinaire du monde. Ce comportement mental est tout le contraire de l’ouverture spirituelle, qui consiste à percevoir la lumière partout où elle se manifeste, surtout là où elle est inattendue et imprévisible. Personne ni rien n’est parfait en ce monde et si vous cherchez un détail pour condamner une vision du monde ou une proposition, vous en trouverez toujours un : le diable est aussi dans ces détails qui divise les hommes. Ce conférencier dit ici des choses importantes et justes. Si une information ou un raisonnement vous semble erronés, vous pouvez expliquer votre point de vue. Mais si vous vous contentez de promulguer des excommunications comme un pape, personne ne communiquera avec vous, on vous laissera dans votre bulle (papale) d’autosatisfaction. 


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 26 juin 23:37

      @Belenos
      D’accord. Admettons qu’il ne dit pas ce que j’ai envie d’entendre et que j’ai tort.

      Alors à vous qui l’avez compris : que propose-t-il ? Quel changement souhaite-t-il ? De quel monde rêve-t-il ?


    • 3 votes
      Belenos Belenos 27 juin 00:00

      @La mouche du coche
      Cette conférence a pour but de mettre en évidence les ressorts idéologiques morbides et les tendances pathologiques qui s’expriment dans un certain dévoiement du féminisme militant associé au puritanisme américain. Cette haine de la nature, de sa propre nature, du naturel, de la vie, de la féminité aussi bien sur le plan symbolique que sur le plan biologique tend à s’incarner juridiquement et politiquement, jusqu’à la folie, jusqu’à des interdictions de plaisanter ou de regarder les gens dans les yeux. Voilà ce dont cette conférence nous avertit en résumé. Mais le texte accompagnant la vidéo me semble déjà assez clair ! Pour le reste, il faut écouter. 


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 27 juin 00:14

      @Belenos
      Voilà. C’est ce que je disais : il ne propose rien. C’est pour cela que je fais mon jean Robin et l’appelle un marxiste. 

      Marx a passé sa vie à critiquer le monde entier mais après avoir écrit des livres et des livres de haine, il n’a pas écrit une ligne sur la société qu’il faudrait. C’est pour cela que les gens sains le comparent à Satan. Satan détruit et ne construit rien. À la différence du Christ qui lui aussi détruit (l’ancienne loi) mais pour en proposer une nouvelle. Ce conférencier fait une brillante critique de la société actuelle mais ne propose rien ensuite  : c’est un séducteur. Satan est le séducteur.Écartons nous de ce personnage maléfique 


    • 4 votes
      Belenos Belenos 27 juin 00:48

      @La mouche du coche

      Votre remarque aurait du sens si le conférencier critiquait une société traditionnelle éprouvée par le temps. Ce n’est pas le cas et c’est même même tout l’inverse : il montre au contraire ici la nature profondément morbide et finalement ridicule d’une certaine critique de la société traditionnelle et de la nature. 

      "il ne propose rien."

      Et vous, que proposez-vous à la place de la théorie de l’évolution... que vous ne manquez pourtant jamais de critiquer ?  smiley

      "Écartons nous de ce personnage maléfique."

      Si ce conférencier est une menace pour vous, vous devez probablement vivre à l’écart de bien des êtres.  smiley Peut-être seul ou uniquement entouré de gens partageant votre réclusion et vos terreurs.  smiley



    • 2 votes
      Belenos Belenos 27 juin 01:15

      @La mouche du coche
      "Satan détruit et ne construit rien."

      Détrompez-vous, Satan est le grand principe de la construction, la puissance qui bétonne votre âme et vous inspire le peur du vide. Le mental passe son temps à faire des constructions, que la Vie, dans sa croissance et son renouvellement, déconstruit fort heureusement pour nous libérer. Un arbre ne se construit pas. La Terre n’a pas été construite. L’univers n’est pas une construction. C’est d’ailleurs la limite qu’il faut donner à l’image anthropomorphique d’un "grand architecte de l’univers". 

      Vous me semblez sur une pente maçonnique bien dangereuse, Frère Moucheron. Reprenez-vous !  smiley


    • 1 vote
      pegase pegase 27 juin 13:15

      @Belenos

      Il débite surtout 10 conneries à la minute, j’en suis à 6 minutes ça nous fait donc 60 conneries, et pour l’instant rien de concret n’en est sorti smiley

      J’écoute la suite ... C’est qui le laideron à côté ? elle pourrait faire un effort quand même !!! Déjà se tenir droite, se libérer les cheveux, se maquiller un minimum au lieux de tirer la gueule smiley


    • 1 vote
      pegase pegase 27 juin 13:18

      Punaise, on dirait un sketch des inconnus smiley

      C’est Légitimus à coté ?


    • 3 votes
      Zatara Zatara 27 juin 13:20

      @pegase
      ton post de 13:15 me rassure sur ta capacité à évoluer définitivement en mode raz moquette. Aucune progression à attendre de ce côté là, tu es un sous cortiqué fini mon cher pépég smiley


    • 2 votes
      Zatara Zatara 27 juin 13:22

      @pegase
      c’est la machine à plier les t shirt vosgien qui doit occuper 90% de ton cerveau disponible... enfin , j’espère....


    • vote
      pegase pegase 27 juin 13:33

      @Zatara

      Toujours aussi débile le Zat smiley


    • 2 votes
      Zatara Zatara 27 juin 15:36

      @pegase
      venant de toi, ça me rassure totalement...


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 27 juin 20:56

      @Belenos
      Je vous parle du Christ et de Satan et vous me parlez de franc-maçonnerie. Vous êtes sûr que vous lisez mes commentaires avant d’y répondre ?


    • 2 votes
      beo111 beo111 27 juin 22:49

      @La mouche du coche

      Oui mais que voulez-vous, les mots ont un sens et le maçon s’occupe de construction.

      Il me semble d’ailleurs que vous confondez quelque peu construction et création. Et par exemple, savez-vous pourquoi vous avez des doigts ? (vous, pas votre avatar)

      _________________________________________________________________

      Eh bien contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas des cellules "de doigts" qui sont apparues au bon endroit quand vous étiez dans le ventre de votre mère.

      En fait c’est l’inverse, ce sont des cellules qui sont mortes au bon endroit, elles se sont suicidées ce qui les a détachées du reste, et la forme du reste est la forme du doigt.

      À l’inverse, plus tard chez les malades, les cellules cancéreuses sont justement celles qui refusent de mourir et qui s’accaparent les ressources qui pourraient être utiles aux autres. Trop attachées au principe de vie - la leur - elles se multiplient à l’infini.

      Pour ceux que ça intéresse j’ai traduit une trentaine de pages à ce sujet. Il s’agit d’une réflexion qui commence par l’observation d’une bataille entre deux fourmilières. Comment se fait-il que chaque collectivité fourmilière semble agir comme un individu à part entière ?


    • vote
      Belenos Belenos 27 juin 23:35

      @La mouche du coche
      "Vous êtes sûr que vous lisez mes commentaires avant d’y répondre ?"

      Je les lis avec une totale conscience. Vous faites la même chose pour les miens ? 


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 29 juin 09:10

      @beo11

      Votre texte se termine par l’amour. Vous etes revenu au message fondamental du Christ et c’est bien. 


    • vote
      ZardoZ ZardoZ 27 juin 07:46

      Par contre la meuf à côté de lui c’est du "bromure" à l’état pur... smiley


      • 1 vote
        Belenos Belenos 27 juin 07:54

        @ZardoZ
        C’est pas très gentil, ça... Elle pourrait passer par ce forum. 

        Mais peut-être qu’elle a un autre style dans l’intimité. Se méfier des apparences... 


      • vote
        ZardoZ ZardoZ 27 juin 09:32

        @Belenos

        Tu as tout à fait raison, mais que veux tu, je ne peux m’empêcher de sortir des conneries, c’est dans ma nature... smiley 



      • 1 vote
        pegase pegase 27 juin 14:50
        J’en suis à 12 minutes, j’arrête ... tissu de conneries, c’est trop pour moi, pas de temps à perdre avec des idioties !

        Blablater pendant des heures sur le féminisme, la condition de la femme, sa condition après la ménopause, féminisme, féministes blabla bla sans queue ni tête .....
        Une femme, un homme => un couple, c’est simple, en principe c’est pour fonder une famille, faire des enfants, puis après la ménopause continuer d’assurer la prospérité et la bonne santé de la famille, point barre !

        Toutes déviances à ce principe est sans issue !

        Le laideron devrait se trouver un bucheron vosgien, ça ira mieux après smiley

        http://img.xooimage.com/files110/b/6/0/bucheron-4ded603.jpg

        • 5 votes
          maQiavel maQiavel 27 juin 15:53

          @pegase
          Le laideron devrait se trouver un bucheron vosgien

          Je préfèrerai encore ça qu’être dans l’impossibilité de me trouver un cerveau. Est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous écrivez smiley  ? Simple question rhétorique puisqu’il est évident que vous ne vous en rendez pas compte ...


        • 3 votes
          maQiavel maQiavel 27 juin 16:35

          Je ne suis pas du tout un féministe (on pourrait même me considérer dans certains cas comme un anti-féministe), mais je trouve l’offuscation de certaines femmes dans certaines circonstances tout à fait compréhensible. Il suffit par exemple de lire les commentaires sous cet article pour constater qu’Isabelle Suiste n’est pas jugée par rapport aux propos qu’elle tient mais avant tout par rapport à sa plastique et à son style. Comme si la priorité pour une intellectuelle qui donne une conférence était de se pouponner pour paraître belle et non d’affuter ses idées pour être le plus pertinente possible. Ce n’est pas anecdotique , cette tendance existe réellement dans la société ( et peut être même qu’elle est systématique )

          Il ne me semble pas que des femmes en demanderaient trop en exigeant de se faire juger pour leur expertise dans le domaine pour lequel elles sont reconnues et s’expriment comme n’importe quel homme, plutôt que sur des critères esthétiques qui n’ont rien à voir avec le motif pour lequel elles s’expriment, cela relèverait tout simplement du principe d’égalité de traitement. Le principe d’égalité en tout est une absurdité mais celui d’inégalité en tout aussi.

          Si j’étais une femme, cette tendance à juger les femmes prioritairement selon des canons esthétiques m’énerverait. Peut être que c’est aussi en partie une succession d’énervements de ce genre qui catalyse les dérives du féminisme.

          PS : L’exposé de d’Isabelle Suiste qui n’est pas publié dans cet article est moins passionnant que celui de David l’Epée mais il mérite aussi d’être entendu.


          • 2 votes
            medialter medialter 27 juin 17:58

            @maQiavel
            "Il ne me semble pas que des femmes en demanderaient trop en exigeant de se faire juger pour leur expertise dans le domaine pour lequel elles sont reconnues et s’expriment comme n’importe quel homme"

            *

            Elles ont milité pour la parité, elles l’ont eue, faut pas venir se plaindre qu’elles évoluent dans une logique de quota et non une logique de compétences. Normal que dans un système biaisé, la compétence féminine soit systématiquement mise en doute, et si en plus c’est un boudin, l’à-priori ne s’arrange pas smiley Je sais, c’est odieux, c’est immoral dans ton petit esprit d’humaniste rêveur, mais les laiderons doivent à la fois lutter d’abord contre le système qu’elles ont elles-mêmes mis en place et ensuite contre leur propres déficiences, souvent d’ailleurs conséquentes à un laisser-aller déliquescent qui ne fait que confirmer leurs limites


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 27 juin 18:27

            @medialter

            Ce que tu dis n’a aucun sens merdaterre. « Les femmes » comme une catégorie sociale (et non comme catégorie biologique et /ou psychologique) doté d’une volonté ou d’un projet, ça n’existe pas. Il existe des femmes organisées en réseaux qui ont effectivement milité pour un système paritaire et d’autres femmes pour qu’on reconnaisse leur compétence et pour briser un plafond de verre socio-historique.  Si tu l’avais écouté, tu saurais qu’il est grotesque de rendre Isabelle Suiste responsable des à priori et des stéréotypes foireux  des crétins masculinistes dans ton genre car elle ne fait pas partie de la première catégorie.

            Je me fiche du caractère odieux et immoral de ton propos , je ne suis pas du genre à me formaliser pour des broutilles pareilles mais par contre , il n’y a pas besoin d’être un humaniste rêveur pour évaluer l’absurdité de ton propos (assez caractéristique de ta paranoïa du grand complot d’ailleurs ) selon lequel des « laiderons » auraient mit en place un « système » (qui leur seraient défavorables en plus  , j’imagine que c’est parce que ce sont des idiotes utiles trop éloignées de l’œil extraterrestre  de la pyramide qui contrôle le conseil des 300 et li siounist smiley  ). 


          • 5 votes
            medialter medialter 27 juin 19:13

            @maQiavel
            Deux énormités juste au premier paragraphe, je t’ai connu meilleur dans l’art de l’embrouille. Des femmes qui "ont milité pour qu’on reconnaisse leur compétence". Quelle drôle d’idée, une compétence, n’importe qui la reconnaît de fait, pas besoin de faire la femme sandwich avec son mégaphone, t’as jamais fréquenté le milieu privé et ses patrons qui embauchent des nanas juste par un coup de téléphone ? C’est sûr que chez les morveuses de ta gauchiasse, y a sûrement un gros besoin de baratin pour vendre ses fonds de tiroir smiley Et apparemment t’as jamais suivi d’affaire matrimoniale dans un tribunal, tu saurais que la femme est bel et bien une catégorie sociale, que ça te plaise ou pas. Tu me fais peur, des fois, on dirait un ado qui découvre le monde smiley


          • vote
            maQiavel maQiavel 27 juin 22:27

            @medialter

            Une compétence, n’importe qui la reconnaît de fait

            ------> C’est qui l’humaniste rêveur ici ? Ta naïveté est parfois confondante merdaterre , mais c’est mignon … smiley

            Je ne pensait pas devoir perdre mon temps à expliquer à un gus qui est censé avoir autant de bouteille que toi que dans notre monde , il existe de nombreux facteurs qui priment sur la reconnaissance des compétences des individus dans des domaines déterminés , même les chiards en maternelle prennent connaissance de cette réalité.

            Sur la femme comme catégorie sociale ( à ne pas confondre avec la catégorie sexuelle ), tu délires totalement, finalement les post modernistes ont réussit à te faire gober leur baratin puisque tu reprends leur discours freudo-marxistes qui monte de toute pièce des catégories sociales (en réalité "sociétales " ) d’on ne sait ou. Et c’est quoi la prochaine étape ? Tu vas m’expliquer que les homosexuels constituent aussi une catégorie sociale ? Ou que l’histoire de toutes les sociétés jusqu’à nos jours est celle de la lutte des sexes ?  smiley


          • 3 votes
            ZardoZ ZardoZ 27 juin 23:18

            @La mouche du coche

            A mon avis le @jaCouille gauchouille est payé à la ligne. Vu les pavés, le cochonou en plâtre doit pas être loin de passer sous le coup de marteau libérateur de piécettes... smiley


          • 2 votes
            ZardoZ ZardoZ 27 juin 23:22

            "Ou que l’histoire de toutes les sociétés jusqu’à nos jours est celle de la lutte des sexes ?"

            Mon avis @jaCouille la gauchouille tu vas morfler ta mère quand medialter va lire la phrase un tantinet provocatrice au dessus... smiley


          • 1 vote
            Belenos Belenos 27 juin 23:29

            @maQiavel
            "Comme si la priorité pour une intellectuelle qui donne une conférence était de se pouponner pour paraître belle"

            Mais aussi, au départ, pourquoi une femme voudrait-elle être "une intellectuelle qui donne une conférence" ?  smiley Si elle se contentait de danser, de cueillir des fleurs en chantonnant ou simplement de minauder et sourire à la cantonade, bref si elle se contentait de faire des trucs féminins, il lui paraîtrait plus évident qu’il faut effectivement se pouponner pour paraître belle.    smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès