• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 : l’avocat F. Di Vizio à l’origine de la perquisition des ministres (...)
#77 des Tendances

Covid-19 : l’avocat F. Di Vizio à l’origine de la perquisition des ministres explique tout !

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, les décisions politiques incohérentes, inefficaces, ineptes s’enchaînent. Parmi les décideurs publics, beaucoup font valoir que le Covid-19 est nouveau et qu’ils ne "savaient pas".

Pourtant, dès son départ du ministère de la Santé, Agnès Buzyn s’est répandue dans la presse pour dire combien elle avait alerté le sommet de l’Etat sur la dangerosité de cette épidémie. Des déclarations qui ont justifié de nombreuses plaintes devant la Cour de Justice de la République, déposées par maître Fabrice Di Vizio, représentant le Collectif C19, un collectif de soignants et une association de victimes du Covid-19. Ces plaintes visent Agnès Buzyn, mais aussi son successeur Olivier Véran, l’ancien premier ministre Edouard Philippe, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon.

Tous ont été perquisitionnés, à l’instar de la directrice générale de Santé Publique France, Geneviève Chêne.

Un temps judiciaire qui a suscité de très nombreux commentaires.

Maître Fabrice Di Vizio nous dit tout.

Tags : Justice Edouard Philippe Agnès Buzyn Covid-19 Olivier Véran




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 16 votes
    albert123 17 octobre 15:59

    "Tous ont été perquisitionnés"


    dans quel but sinon encore tenter de nous amadouer avec des perquisitions bidons (certainement organisées bien à l’avance) qui bien évidement ne déboucheront sur rien si ce n’est servir de faire valoir à une mascarade de justice et d’enquête judiciaire.


    Les gens sont ils à ce point bêtes pour se satisfaire d’une telle parodie.


    • 4 votes
      ETTORE 17 octobre 18:05

      Perquisitionner chez les sous fifres, qui, même sans perquisition, ont donné toutes les preuves de leur incompétence notoire, tellement notoire, qu’on pouvait se demander, quels artifices mesquins, pouvaient être protégés par un crétinisme porté au pinacle.

      Perquisitionner chez les sous fifres, exclue de fait, les " responsabilités " du grand mandarin communiquant de l’Elysée, qui du coup, ne passe plus que pour un haut beau parleur, juste alimenté par un fil de communication pourri.

      On as surement donné des faux sous vêtements à renifler à ce brave juge.

      Sous vêtements déjà bien lavé et relavés, pour n’être plus que la filoche type string, que ces couillons portaient, quand ils serraient les fesses.

      Maintenant, la chasse à courre, c’est juste pour le fun.


      • 2 votes
        JPCiron JPCiron 17 octobre 21:18

        @ETTORE

        < ...ont donné toutes les preuves de leur incompétence notoire, tellement notoire, qu’on pouvait se demander, quels artifices mesquins, pouvaient être protégés par un crétinisme porté au pinacle.>
        .
        Dans le cas de la Buzyn, c’est proprement ahurissant ! Quelle crasse !!
        Sur quels critères ces gens-là sont-ils nommés à ces postes de grande responsabilité ? Et par quels pistons ou copinages ? 
        .
        Et ça a le soutien du Parti pour la Mairie de Paris ? On rêve !!
        On place ses pions en espérant qu’un subordonné fasse le job.
        C’est vraiment nul à Chi..aler !
        .


      • 2 votes
        chantecler 18 octobre 04:36

        On peut émettre certes l’hypothèse de l’incompétence crasse concernant certains individus responsables au sommet .

        L’autre hypothèse c’est qu’ils ont accepté de mentir sur ordre .

        Fallait cacher la misère de nos hôpitaux , l’absence de répondant, de moyens ,de lits de personnel face à une situation "extraordinaire" , etc etc .....

        De toutes façons, nous finirons par le savoir .

        Mais je parie que quand la justice se prononcera dans quelques années il n’y aura à 95 % que des acquittements .

        En tous cas il est difficile devant une épidémie de demander un armistice et de déposer les armes ...ceci , pour ceux qui ont utilisé un vocabulaire guerrier dès le départ face à ce virus ....

        Par contre dans la précipitation un certain nombre de gens, de groupes , et avec la mondialisation des moyens de production , ont pu engranger de sérieux bénéfices sans trop se mouiller ....

        La panique ça peut payer .


        • 3 votes
          zygzornifle zygzornifle 18 octobre 09:01

          La république c’est eux hahahaha ....


          • 3 votes
            hocagi@1shivom.com 18 octobre 10:09

            en fait la condamnation si condamnation il y a, est tjrs du sursis, avec x000 euros d’amende, c’est juste le pourboire du chauffeur et le sursis sans importance car ils gardent tous les avantages de leur retraite de ministre  la cours de justice de la république est pour le spectacle médiatique et donné la mise aux GJs qui eux n’ont rien fait et sont bien condamnés à la misère et la perte d’un œil si ils osent contester ? justice ??? des condamnations plus que bénignes, au vue des sommes qu’un P4 en chine peuvent rapporter et la promotion du remdésivir et interdiction de l’hydroxychloroquine peuvent rapporter, on parle de plusieurs milliards ... les accusations sont quasi sans intérêt, les vrais accusions ont été volontairement oubliées on ne peut même plus parler de dérisoire .... ou de litote a savoir qu’ils nous prennent pour des cons finis ..... les mots ne suffisent plus


            • 4 votes
              ahtupic 18 octobre 14:14

              Une comédie lamentable pour faire croire mais qui ne débouchera sur rien


              • 2 votes
                JL 19 octobre 09:25

                Qu’on ne s’y trompe pas : ces "nombreuses plaintes devant la Cour de Justice de la République, déposées par maître Fabrice Di Vizio, représentant le Collectif C19, un collectif de soignants et une association de victimes du Covid-19"

                 

                 ne visent pas les mesures coercitives, mortifères, humiliantes et destructrices de l’économie imposées par ce pouvoir dépravé ! Non, elles ne concernent pas ce qui a été fait, mais seulement ce qui n’a pas été fait ! Et ça change tout !!!

                 

                 cf. cet article, qui ne disait pas autre chose.


                • 1 vote
                  JL 19 octobre 17:13

                  @JL
                   

                  Ces plaintes ne visent pas les mesures coercitives, mortifères, humiliantes et destructrices de l’économie imposées par ce pouvoir dépravé ! Non, elles ne concernent pas ce qui a été fait, mais seulement ce qui n’a pas été fait ! Et ça change tout !!!

                  Par exemple, il lui sera reproché de ne pas nous avoir masqué et confiné davantage.

                  En revanche on ne lui demandera rien au sujet de l’interdiction de la chloroquine.
                   
                  Le délit de non action, c’est nouveau ? On pourrait peut-être le transformer en délit de non assistance à personnes en danger ? Ce serait justifier davantage de confinement !!!
                   
                  On le voit, ce procès ne vise pas l’intérêt de la population, bien au contraire.


                • 1 vote
                  BA 20 octobre 12:15

                  Mardi 20 octobre 2020 :


                  Covid-19 : l’Europe touchée par des reconfinements et de nouvelles restrictions.


                  Confinement en Irlande et au Pays de Galles


                  L’Irlande et le Pays de Galles sont devenus lundi les premiers territoires en Europe à se résoudre à un reconfinement face à la deuxième vague de nouveau coronavirus. En Irlande, l’ensemble de la population sera reconfinée à partir de la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé son premier ministre Michael Martin. La mesure entrera en vigueur pour six semaines et les écoles resteront ouvertes.


                  Le Pays de Galles sera, lui, soumis à compter de vendredi à un confinement de deux semaines, la mesure la plus dure instaurée au Royaume-Uni depuis la première vague au printemps.


                  Espagne : Navarre et Burgos partiellement bouclées


                  En Espagne, la région de Navarre sera partiellement bouclée à partir de jeudi, comme de plus en plus de villes espagnoles, à l’instar de Burgos, qui s’ajoutera à la liste mardi soir. À partir de ce mardi, les réunions seront limitées à six personnes, tandis que bars et restaurants vont devoir fermer à 22 heures. Cinémas, théâtres et librairies devront réduire leur fréquentation à 30% et les supermarchés à 40%.


                  Couvre-feu en Belgique et Slovénie


                  En Belgique, cafés et restaurants sont fermés pour un mois minimum. Un couvre-feu est instauré entre minuit et 5 heures. La Belgique a décrété la fermeture des restaurants et des bars pour quatre semaines effective à partir du dimanche 18 octobre. Cette décision a suscité de vives émotions chez les gérants des établissements bruxellois.


                  La Slovénie adoptera un couvre-feu dès ce soir entre 21 heures et 6 heures. Les rassemblements seront limités à 6 personnes et les déplacements entre les 12 régions du pays interdits. Depuis lundi, seuls les élèves d’élémentaire peuvent aller en classe.


                  Nouvelles restrictions en Suisse


                  En Suisse, les rassemblements spontanés de plus de 15 personnes dans l’espace public sont interdits depuis lundi, le port du masque est obligatoire dans les espaces clos accessibles au public, les manifestations privées de plus de 15 personnes sont réglementées.


                  Restrictions en Autriche et Roumanie


                  En Autriche, les rassemblements seront restreints à six personnes à l’intérieur et douze à l’extérieur, hormis les cérémonies funéraires. Le nombre des spectateurs est limité à 1000 en salle et 1500 en extérieur.


                  En Roumanie, la capitale Bucarest impose le port du masque y compris dans les espaces ouverts, dès cinq ans. Les établissements scolaires ferment pour au moins deux semaines, dispensant uniquement des cours en ligne.


                  https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-l-europe-touchee-par-des-reconfinements-et-de-nouvelles-restrictions-20201020



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès