• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des gilets Jaunes à la réforme des retraites, quelques rappels des petites (...)

Des gilets Jaunes à la réforme des retraites, quelques rappels des petites stratégies de communication

L'interview date du 26 févr. 2019 et elle a été mise sur Agoravox TV, en février 2019, aussi d'autres interventions plus récentes sont en ligne... mais cette interview de Madame Monique Pinçon-Charlot où elle décortiquait avec brio les manœuvres de la finance au moment des gilets jaunes sonne comme un bon rappel de quelques stratégies de communication souvent grotesques, entre autres cette interview donnée dans une école maternelle qui concernait les retraités, à cette photo encore plus grotesque d'une maraude "sans photographes" ; et "sans caméras" où l'on voyait Macron agenouiller devant un homme sans domicile, oui de qui se moque-t-on ? on attend la prochaine maraude du père fouettard, c'est un doux euphémisme au regard de ce qui se passe quant à la répression de ces derniers temps, une grande très pensée à nos compatriotes blessés à vie ne les oublions pas, Macron, que l'on semble ne plus voir ces temps-ci !

De qui se moquera encore, la finance ?

Quelle manœuvre doit-on encore attendre cette fois, si ce n'est de laisser pourrir le mouvement contre la réforme ? "Soudoyer" gentiment un syndicaliste . Prendre une photo dans une maison de retraite en train de faire la teuf .
Bon je m'éloigne...

Emmanuel Macron quand il était encore (Presque) gentil. Emmanuel Macron dit merci aux retraités !

 

 

Tags : Retraites Communication Emmanuel Macron Gilets jaunes




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    



    • 1 vote
      mat-hac mat-hac 20 décembre 2019 05:33

      @Simple citoyenne
      Maintenant on peut créer des vidéos artificielles pour satisfaire l’élite.


    • 1 vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 20 décembre 2019 07:59

      @mat-hac Merci mais comment ?


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 20 décembre 2019 08:36
      Cette interview de Macron lorsqu’il avait 32 ans, dans Emile Magazine, prouvait qu’il était déjà déterminé, avant même qu’il ait été auprès de son père spirituel Hollande et ira jusqu’au bout,

      Extrait article entier

      "Comment voyez-vous votre génération ?

      Très contrainte dans ses choix. Nous commençons notre vie active dans un environnement sur-contraint, où la dette publique va largement déterminer et réduire l’horizon de nos possibles. Les générations plus âgées, qui ont largement contribué à cette situation, voudraient aujourd’hui nous dicter les grilles de lecture de nos vingt ou trente prochaines années. S’il reste une liberté à ma génération c’est, compte tenu des contraintes qu’on lui a laissées, au moins de penser et de dessiner son propre avenir, et de ne pas accepter qu’on le lui dicte.

      Propos recueillis par F. Maignan et P. Oberkampf, publiés dans la revue Rue Saint-Guillaume en avril 2010 (n°158)

      "


      • 1 vote
        Serge ULESKI Serge ULESKI 22 décembre 2019 12:57

        Macron, ni président, ni chef d’état... "Macron agence de com - esbroufe et faux-semblant" entièrement dédiée à l’entretien de sa propre image et de sa crédibilité auprès de l’oligarchie mondiale car Macron n’a qu’une perspective de carrière... c’est à l’international bien évidemment !
        Jamais "le politique" n’aura autant abusé d’une com pernicieuse basée sur la complaisance et l’ignorance d’un corps électoral qui s’élève à 35% composé principalement d’une partie des classes moyennes et de la totalité des classes supérieures qui ont fait sécession ; classes garantes du maintien à flot de Macron dans les sondages et de sa ré-élection en 2022 dans une Présidentielle morte, (Merci Mitterrand !) car une Présidentielle sans véritable second tour ( à moins de considérer le RN comme une réel alternative politique et tout un personnel qui aurait la carrure nécessaire pour occuper l’Elysée et Matignon contre l’U.E et la mondialisation  cte bonne blague !) avant son départ pour l’international. En cela, ni président, ni chef d’état... agent à plein temps de sa propre promotion Macron !


        • 1 vote
          Serge ULESKI Serge ULESKI 22 décembre 2019 13:05

          Le CV des locataires de Matignon et de l’Elysée c’est la casse de l’hôpital, la casse de l’assurance chômage, du droit du travail et des retraites... leur carrière à tous dans les 20 prochaines années, le plus souvent à l’international, repose sur cette casse.

           

          Laisser derrière soi, en partant, plus de pauvres qu’en arrivant (se reporter au bilan de Blair, Schröder ; et prochainement : Merkel et Macron).


          • vote
            Simple citoyenne Simple citoyenne 22 décembre 2019 13:25

            Ah oui au faite viendra la réforme des APL ! Elle arrive en janvier !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès