• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Didier Barbelivien : « Marine Le Pen n’est pas d’extrême droite (...)

Didier Barbelivien : « Marine Le Pen n’est pas d’extrême droite »

Les Le pen sont-ils d'extrème droite ou non ?
 

 

Voilà un débat qui risque de diviser les Français au cours des prochaines décennies.

 

Selon les journalistes MLP est bien d'extrème droite. Mais ce terme "extrème droite" n'est jamais défini. Il est posé comme une pétition de principe, comme étant vrai sans avoir besoin d'aucune preuve, d'aucune définition, d'aucune démonstration.

Tags : Marine Le Pen




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • vote
    ged252 12 septembre 10:49

    C’est à la fin de la vidéo de 13 Mn à 16 Mn


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 12 septembre 15:31

      Marine Le Pen est-elle d’extrême droite ?

      Wouhahou, le débat de boue dans un tunnel pour mougeons en mal de veaute. smiley


    • vote
      ged252 12 septembre 20:01

      @La mouche du coche

      d’accord, mais poste des vidéo de vrai débats alors


    • 1 vote
      ged252 12 septembre 10:52
      Ce qui est regrettable, c’est que Marine Le Pen laisse les journalistes la traiter d’extrème droite.
      Parce que c’est une insulte dans la bouche des journalistes, et c’est faux, c’est un anathème comme ils disent.
      .
      Elle est patriote, ou nationaliste, si on veut, mais pas d’extrème droite,

      • 2 votes
        Belenos Belenos 12 septembre 14:27

        @ged252
        Extrêmes ou pas, "droite" et "gauche" sont des concepts insignifiants qui constituent des diversions. Cela permet de ne pas poser les véritables débats, d’éviter les mots renvoyant directement aux réalités et aux problèmes que tout le monde perçoit. 


      • vote
        ged252 12 septembre 20:03

        @Belenos

        Cela permet de ne pas poser les véritables débats,

        .

        Même tarif, poste des vidéo de vrais débats, puisque toi tu sais ce que c’est


      • vote
        vesjem vesjem 13 septembre 09:55

        @ged252

        si tu as un minimum de culture politique, tu dois comprendre ; sinon, tâche d’approfondir ta connaissance ;

        car c’est fatigant de répéter les mêmes évidences maintes fois démontrées


      • vote
        vesjem vesjem 13 septembre 09:59

        @ged252

        elle ne les laisse pas

        ils se gardent bien de la qualifier d’extrême droite face à elle ; ils le font en permanence en son absence, pour bien imprégner les cerveaux de la population


      • vote
        ged252 13 septembre 10:05

        @vesjem

         ?? smiley c’est obscur ...


      • vote
        vesjem vesjem 13 septembre 21:56

        @ged252

        ne fais pas l’âne pour avoir du foin

        démerde-toi toi-même pour te cultiver ; il y a des milliers d’échanges sur ce site ; tu trouveras ce qui te convient


      • vote
        ged252 14 septembre 10:05

        @vesjem

        Tu es le seul a savoir de quoi tu parles, pas grave,


      • 1 vote
        Belenos Belenos 14 septembre 15:18

        @ged252
        "poste des vidéo de vrais débats, puisque toi tu sais ce que c’est."

        Négatif, je suis juste là pour vous critiquer et souligner vos erreurs. 


      • vote
        vesjem vesjem 14 septembre 23:27

        @ged252

        non, ged 525

        tu es le seul à ne rien savoir


      • 7 votes
        Joe Chip Joe Chip 14 septembre 11:37
        Je vous livre le scénario de l’élection européenne. 

        En Phase 1 (9 mois < >3 mois) les médias vont lancer l’opération "Il faut sauver le soldat Le Pen" alors que Macron a déjà réduit le scrutin à un choix simple entre le camp des "progressistes modérés centristes" (gentils) et des "populistes conservateurs de droite et de gauche" (méchants).  

        Durant cette phase, Marine Le Pen sera invitée partout, traitée avec complaisance voire bonhommie sur les plateaux télé, les cadres du FN seront accueillis comme des invités politiques "faisant partie de la vie politique nationale" selon l’expression consacrée. Les chroniqueurs expliqueront avec condescendance qu’il faut "écouter cet électorat dans la détresse".

        Vers la fin de cette phase, les sondages montreront que le FN/RN est "au coude à coude" avec LREM. Dès lors, tous les éléments de la dramaturgie électorale seront en place et plus rien ne pourra changer le résultat.

        La Phase 2 (3 mois < > 15 jours) dite opération "Vous n’allez quand même pas voter pour ces nazis" sera alors lancée par les médias qui changeront alors totalement de ton et d’approche vis à vis du FN. MLP sera questionnée impitoyablement sur le Vel d’Hiv, la torture en Algérie, les sombres histoires de jeunesse d’un obscur conseiller communal d’un village du Vaucluse, les liens supposés d’un cadre du FN avec des néonazis autrichiens ou tchèques. L’électorat du FN sera désigné comme un cheptel problématique d’inadaptés sociaux et sociétaux prêts à "sacrifier l’Europe" et la dignité essentielle de la nation à leur petits griefs mesquins.  

        Cette phase se conclue inévitablement par l’épisode du Retour du Vieux (3 semaines < > 1 semaine) qui lance une salve de petites blagues et de propos humiliants sur sa fille dans les grands médias en réaction à une supposée "trahison du Front National" par cette dernière.

        On commencera alors à entendre les refrains médiatiques du "Retour des Vieux Démons" et autre "Vous voyez bien que seule la devanture a changé, la boutique est toujours la même".

        Enfin, la dernière phase commence quand les experts économiques lancent des prévisions anxiogènes tout azimut dans les journaux et les émissions d’actualité : les retraites et les pensions ne seront plus garanties, l’inflation va augmenter, la dette va exploser. Cette terreur économiciste mélangeant éléments rationnels et irrationnels démobilise définitivement les secteurs de l’électorat qui auraient pu faire basculer le scrutin, les uns ne voulant/pouvant pas porter le stigmate moral associé au vote FN, les autres redoutant de perdre 100 ou 200 euros de pouvoir d’achat.

        Ce petit scénario bien huilé depuis 20 ou 30 ans ne permettra pas à Macron de faire un carton mais de remporter sans coup férir l’élection avec une base électorale sociologique de 20%. Et cela continuera tant que la famille Le Pen sera en charge de l’électorat dit "contestataire", ce que la jeune Marion semble d’ailleurs avoir parfaitement compris, en cherchant à la fois à se distancier de son héritage familial et à se rapprocher d’un électorat socialement plus homogène, avec des valeurs de droite et des intérêts mieux définis.

        • vote
          ged252 14 septembre 11:52

          @Joe Chip
          En Phase 1 (9 mois < >3 mois) les médias vont lancer l’opération "Il faut sauver le soldat Le Pen"

          .

           MLP a compris, elle refuse les invitations trop loin des élections.


        • 3 votes
          Joe Chip Joe Chip 14 septembre 13:05

          @ged252

          Non, si elle avait compris elle se serait mise en retrait après le désastre de la Présidentielle (qui a confirmé qu’elle n’avait pas la capacité intellectuelle de diriger un pays ni même d’incarner une opposition crédible, ce qui était l’enjeu de cette élection pour elle) et elle aurait appelé avec NDA et d’autres à une refondation de la droite tenant compte de ce que l’on appelle les "nouveaux clivages".

          Les éléments modérés du FN, les éléments durs de la droite républicaine et une partie des souverainistes de gauche auraient alors formé une nouvelle famille politique relativement homogène. Les historiques indécrottables du FN et les "infréquentables" (très minoritaires mais toujours présents dans le parti) aurait été repoussé à la marge du système politique comme dans les autres pays européens.

          Le fait que MLP refuse cet aggionamento nécessaire et ait procédé à un simple changement cosmétique de nom montre bien qu’elle s’inscrit dans les pas de son père et entend conserver au FN son rôle de parti contestataire semi-officiel et de Diable de la République.


        • 1 vote
          ged252 14 septembre 13:28

          @Joe Chip

          Les éléments modérés du FN, les éléments durs de la droite républicaine et une partie des souverainistes de gauche auraient alors formé une nouvelle famille politique relativement homogène

          .

          La droite UMP / LR a toujours refusé les alliances,

          Fillon à appelé a voter Macron


        • vote
          Joe Chip Joe Chip 14 septembre 15:45

          @ged252

          Je ne parle pas d’alliance politique mais d’un nouveau parti. 


        • vote
          vesjem vesjem 14 septembre 23:30

          @ged252

          tu vois que t’es pas si niais



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès