• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En finir avec le souveraino-souverainisme

En finir avec le souveraino-souverainisme

En finir avec le souveraino-souverainisme

 

Ceci est un article de fond afin de traiter de l'inepte doctrine souveraino-souverainiste, dérive absurde et inopérante d'un souverainisme très mal compris. Commençons par une évidence : le souverainisme ne peut constituer en soi un projet politique. Personne (à part la team dont il est question ici) ne se rase le matin en se disant "que vais-je faire aujourd'hui pour être plus souverain qu'hier ?". Aucun Français (et surtout pas les Français...) n'a pour obsession permanente le souverainisme. Ce dernier doit être compris non pas comme une fin mais comme un moyen. La fin, quand on est patriote (je rappelle que la patrie est la terre des pères, nos pères, pas ceux des voisins...), c'est d'avoir une nation (dans les deux sens du termes) heureuse, prospère, pérenne et en paix.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut évidemment lister les tenants contemporains de cette ligne aussi stérile qu'une mule, l'utilité en moins et la nocence en plus. Honneur aux plus anciens sur les trois-quatre dernières décennies oblige, nous devrions en principe citer Chevènement, d'autant plus qu'incidemment, il a mis le pied à l'étrier au principal boss actuel (Philippot, FP pour abréger). Cependant "le che" de Belfort a complètement disparu des radars depuis Mathusalem, à tel point que les moins de 30 ans en ont à peine entendu parler. J'ai même dû aller vérifier s'il était toujours de ce monde...
On pourrait dire que Pasqua, Seguin et de Villiers en furent également mais là encore... les deux premiers ont passé l'arme à gauche depuis un moment et le troisième est hors service et d'une versalité troublante. En outre, tous ont participé de très près ou de plus loin à des gouvernements qui n'avaient rien de souverainistes.

Passons donc au fer de lance du mouvement de ces 15 dernières années. Même s'il est en grosse perte de vitesse, plus ou moins "puputsché" avec des accusations de mains baladeuses, celui qui, en plus d'au moins avoir eu la détermination d'aller au bout de sa démarche en se présentant devant les électeurs même si son mouvement n'a jamais eu d'ancrage politique local, a surtout été le président du premier parti de France. "Hein ?!? Quoi ?!?"... On se calme les amis ! Je parle du premier parti VIRTUEL de France. À ce titre d'ailleurs, on pourrait presque faire un parallèle avec En Marche, les financements et les candidats surréalistes en moins. Trêve de plaisanterie, Asselineau (FA) a au moins eu le mérite de présenter une ligne eurosceptique argumentée, à mon sens bancale et même fausse (nous y reviendrons) et électoralement incapacitante (bis) mais au moins cohérente, indépendante et non motivée par l'appât du gain. Il est incontestablement le pionnier post-maastrichien de cette mouvance. L'histoire le retiendra (ou pas) pour cela.

Dès lors que l'on a évoqué FA, il faut d'emblée dire que tous les autres ne sont que... des clones : ils pensent exactement la même chose que lui : le vidéaste et organisateur de happenings FP l'a d'ailleurs admis lui-même mot pour mot dans une de ses vidéos du mois de novembre dernier alors qu'il répondait très agacé à un internaute qui lui demandait pourquoi il refusait de débattre justement avec FA ou Kuzmanovic (GZ). Je paraphrase à peine : "il n'y a aucun intérêt à débattre avec FA ou GZ : nous sommes d'accord sur tout !". Il a également proposé récemment une liste souverainiste commune dont il sera évidemment la tête pour les prochaines Européennes... Si les gens ne comprennent même pas l'absurdité de la situation, ils doivent sérieusement en revenir à Ionesco (référence paradoxale de FP).
Mais FP a au moins raison sur un point : Ils ont, à des détails près, exactement les mêmes analyse erronée et pseudo-solution qui en découle. Tous partagent en outre la caractéristique de ne pas vraiment avoir de programme ou d'idée motrice en dehors du frexitisme et cela se tient, du moins selon eux : aucun programme n'étant applicable sans enclencher la "solution" magique au préalable, à quoi ça sert que Flo et les autres se décarcassent ?

Je suis de mauvaise foi. Je vous invite à découvrir "le projet" des Patriotes. Rassurez-vous, ça tient sur un ticket de métro :
https://les-patriotes.fr/projet-pour-la-france/

Celui de FA est un peu plus élaboré et nous pouvons en partager pas mal de points mais le problème évident que n'importe qui peut remarquer en 2 secondes, c'est que nombre de propositions n'ont strictement aucun lien avec l'adhésion a l'UE.
https://www.upr.fr/le-programme-presidentiel-de-2022/

Les têtes de pont du clan souveraino-souverainiste que je requalifie d'"essessien" (plus concis) sont donc FA, FP le boss actuel du game, Charles-Henri Gallois et GK. Voilà notre quartet de choc. On peut ajouter le larouchien Cheminade et même un nouveau challenger apparu ces derniers temps en la personne du versatile Onfray (je conseille d'ailleurs le livre de Jonathan Sturel qui a étudié soigneusement le cas de cette baudruche). Voilà pour les "politiques" et je mets de gros guillemets parce que très peu d'entre eux ont eu des fonctions politiques. FA n'a par exemple jamais eu le moindre mandat si ce n'est celui de conseiller de Paris élu sur la liste du fraudeur Tibéri... c'est vous dire le niveau de déconnexion de ces gens. On pourrait ajouter un Dupont-Aignan et Montebourg mais ils ne sont pas non plus des essessiens pur jus. Ce sont des souverainistes normaux, à savoir des gens qui ne font pas de cela l'alpha et l'oméga de tout. Certains seraient tentés d'ajouter un Mélenchon car il est effectivement vaguement souverainiste mais de type marxiste-révolutionnaire. Ici il est question spécifiquement des essessiens civiques.

Les mouvements associés sont l'UPR ou plutôt ce qui l'en reste, les Patriotes, Solidarité & Progrès, République Souveraine, Front Populaire et j'en oublie forcément. A ceux-ci, il faut associer les structures proches telles que le Cercle Aristote de Rougeyron, soutien sans ambiguïté de "son ami" FP et puis des médias au moins ouverts à la cause (TVL, VA, Boulevard Voltaire, Livre Noir, Sud Radio, Radio Courtoisie, etc) et enfin une kyrielle d'individus qui gravitent autour : d'improbables ovnis complotards à la Aldo Stérone (et ses 3 passeports dont aucun n'est Fr... Et le clan essessien valide...), des ninistes pseudo-comiques du style Tabibian, des électrons vaguement libres qui, en réalité, sont tous dépendants d'une niche : les Jovanovic pour le côté "l'€ est mourru" (depuis 20 ans...), Delamarche (même tarif que son collègue expert en anges gardiens), les Moreau (bon lui c'est un souverainiste russe...), Chouard, Aberkham, etc. Une véritable auberge espagnole... Au sein de cette nébuleuse, il y a évidemment des nuances mais ils pensent que l'UE est la source de tous les maux.

 

Passons donc à leurs idées.

 

Le clan essessien peut se définir en trois points

1) Le frexit, soit, en bon françois, le retrait de l'UE. Les essessiens qui vantent ce processus (intéressant cet emploi d'un néologisme angliciste...) prônent également le retrait d'instances supranationales telles que l'OTAN, la CEDH, Schengen et évidemment l'abandon de l'€. Point de salut en dehors du frexit.
Leur critique repose sur le fait que la France est lésée par les accords de libre-échange, que l'€ est une monnaie qui n'est pas calibrée pour l'économie française et le fait que, non seulement nous sommes contributeurs de ce machin, mais en plus il nous empêcherait de faire de ce que l'on veut. Bien qu'à très fortement nuancer, ces arguments sont parfaitement audibles. Il y a un vrai problème de fond avec le fonctionnement de l'UE. Sauf que l'analyse essessienne est lacunaire, simpliste (donc qui passe pour ce qu'elle est : pas sérieuse) et parfois factuellement erronée comme nous allons le voir avec les comparaisons qui suivent. Le problème des essessiens et j'insiste là-dessus, c'est qu'ils estiment que rien, strictement rien n'est possible politiquement parlant, sans la sortie de la France de ces instance. C'est évidemment faux et il est facile de le démontrer.

D'abord il est notable que tout un tas de pays appartenant pourtant aux mêmes instances que nous s'en sortent infiniment mieux, tout simplement parce que tout un tas de choix politiques, que ce soit en France ou ailleurs, n'ont absolument aucun lien avec l'adhésion à ces instances mais sont liés à une politique économique et sociale plus raisonnable et fonctionnelle que la nôtre. Certains petits pays qui n'ont aucune ressource comme c'est le cas du Danemark ou de l'Autriche ont un PIB par habitant nettement supérieur à celui de la France.

Ce n'est pas non plus à cause de l'UE si la France a un déficit commercial extérieur. Ce n'est pas à cause de l'UE si nous ne sommes pas compétitifs ou que notre tissu industriel est démantelé. La France est un enfer administratif, avec des chevauchement de compétences et une inefficacité patente et ceci n'a strictement aucun lien avec l'adhésion ou non à l'UE. La France compte un grand nombre de fonctionnaires par habitants et pourtant, la plupart de ses services publics dysfonctionnent : la justice n'est plus rendue, la sécurité n'y est plus assurée, même pas au fin fond de la campagne, notre armée est sous-équipée et notre éducation nationale est dans un état déplorable comme en témoigne nos résultats Pisa.
Il n'y a aucune loi européenne qui nous oblige également à dépenser sans compter pour l'exception culturelle (avec 90% des films français qui sont déficitaires) ou encore un service public audiovisuel pitoyable. Il n'y a aucune loi non plus qui nous oblige à subventionner des milliers d'associations inutiles ou encore des médias aux mains d'une dizaine de milliardaires.

Si l'on prend le seul sujet de la politique migratoire, il suffit de regarder ce que font d'autres pays pourtant membres des mêmes instances que nous pour constater qu'il y a évidemment des marges de manœuvre pour quiconque à la volonté d'affirmer ses choix. Le Danemark (la gauche...) a imposé un modèle extrêmement strict qui fonctionne. La Hongrie a mis en place un système nataliste pour encourager de meilleurs taux de fécondité de sa population. Même l'Allemagne a décrété que tout un tas de pays devaient être considérés comme sûr afin d'expulser les étrangers posant problème. Et la France n'y arriverait pas ?

Mais il y a un autre élément que ces braves gens ne disent jamais, c'est l'état actuel de la France : voilà plus de 40 ans que notre État présente des déficits budgétaires chaque année. Nul besoin d'être un crack en économie pour comprendre les conséquences. La dette de l'État français (sans même parler de celle des collectivités) est colossale. Certains économistes comme J. Sapir pensent qu'une sortie de l'euro serait bénéfique mais la plupart l'estiment au contraire catastrophique. Une sortie brutale de l'UE/€ provoquerait immédiatement une toute aussi brutale hausse des taux d'intérêt suivie d'une inflation et d'une probable dévaluation. La France serait attaquée de toutes parts sur les marchés internationaux. Bref, si vous rêvez pour la France d'un destin à l'Argentine, autre pays ravagé par des décennies de socialisme, le frexit brutal est effectivement un bon moyen d'y parvenir. Au cours de cette entrevue chez Sud Radio, Zemmour tient compte de cette situation économique de la France. Ce qui fait que nous n'avons pas de problèmes avec nos créanciers, c'est précisément le fait d'être dans l'UE avec une Allemagne et des pays qui se portent mieux se porte garants. Oui, c'est déplorable mais c'est la situation d'un pays qui paye un demi-siècle de socialisme.

Un seul exemple de pays qui est exactement dans la même situation que la France, à ceci près qu'il est infiniment moins puissant sur le plan économique, militaire et diplomatique et qu'en plus il est bénéficiaire des aides de l'UE (donc à la merci du diktat d'Ursula si l'on en croit la rhétorique essessienne) suffirait à détruire leur délire : la Slovaquie. Je l'ai déjà expliqué à travers de nombreux commentaires ici mais la Slovaquie fait ce qu'elle veut en matière migratoire. Elle parvient même à être l'un des seuls pays au monde à ne pas reconnaître l'existence de l'islam comme religion. Il est impossible d'y construire une mosquée bien que ce pays soit dans l'UE, l'€, l'Otan, CEDH, etc. Ce seul contre-exemple suffit à torpiller leur idée.

Je l'ai évoqué plus haut mais il y a une autre dimension de la question qui intervient : la réalité électorale. Pour plus de 99 % des votants, l'adhésion ou non à l'UE est un non-sujet. Le frexit est un incapacitant électoral.

 

2) Les essessiens sont des étatistes forcenés, en bons Français qu'ils sont. Si l'on veut résumer : l'essessisme, c'est un socialisme sans l'UE. On peut d'ailleurs noter que Kuzmanovic est un pur socialiste (ancien du PG et ancien conseiller de Mélenchon, excusez du peu). FP est également un homme de gauche. L'UPR propose par exemple l'augmentation de 25% du SMIC (on se demande où les entreprises sont censées trouver l'argent...). Elle affirme que la France est "historiquement une terre d'immigration" (ah bon ?) et qu'il faudrait juste la contrôler un peu plus mais... "on verra plus tard... et puis tant qu'on ne sort pas de l'UE, on ne peut rien faire, hein...".

Bref, sorti du frexit, il suffit de parcourir les éléments programmatiques pour constater que les essessiens tiennent peu ou prou un discours UMPS comme on le disait autrefois.
Et vous imaginez bien que s'il y avait un débat national sur la seule question migratoire, n'importe quel candidat de droite ridiculiserait le candidat essessien devant toute la France. GK a d'ailleurs eu ce débat avec EZ récemment. Ce dernier n'en a fait qu'une bouchée...

Toujours sur la question migratoire, l'Angleterre a enregistré l'année dernière 700 000 nouvelles entrées. Les Anglais ont pourtant voté pour le Brexit en raison de l'immigration. Bref, vous l'avez compris, si l'UE est bien immigrationniste et même promotrice de l'islamisation de l'Europe, la vérité est que la question de l'appartenance ou non à elle n'est en rien déterminante dans la politique migratoire. Ce qu'il l'est, c'est la volonté des dirigeants du pays. Les pays de l'Est de plus en plus attractifs sur le plan salarial acceptent de plus en plus l'immigration mais d'une, c'est une immigration de travail et non de peuplement et de deux, elle est choisie. Très clairement, ces pays (le Danemark le fait aussi) acceptent certains immigrés issus de certains pays et pas d'autres. Obtenir la nationalité dans ces pays est quasiment impossible. Au Danemark, l'étranger doit réussir un questionnaire auquel la majorité des Danois de souche eux-mêmes échoueraient. Les essessiens se gardent bien de vous dire tout cela et pour cause : cela invalide presque complètement leur idée centrale.

Les essessiens sont des irresponsables. En authentiques socialistes qu'ils sont, ils pensent avant tout à comment redistribuer alors que la question en amont est comment générer de l'activité et de la richesse. Pourquoi la France a une dette que d'autres pays n'ont pas ? Parce que notre État dépense plus que ce qu'il ne collecte. Notre système social va s'écrouler parce qu'il y aura de moins en moins de gens qui cotisent pour de plus en plus de gens qui veulent en profiter.

Le frexit est un produit de la pensée magique socialiste : la réalité est que l'État français dépense mal et trop (FA l'évoque dans certaines de ses propositions, comme quoi, tout n'est pas complètement à jeter...). Nous avons même temporairement dépassé la proportion de 60 % de dépenses publiques de notre PIB. Ce n'est pas l'UE qui est en cause : c'est la structure de l'économie française, de la mentalité socialo-étatiste française dont les essessiens sont de parfaites incarnations.

 

3) La troisième est plus intéressante car infiniment plus révélatrice sur un plan anthropologique : ce clan qui se dit pourtant turbo-souverainiste et super-patriote est littéralement en pâmoison devant tout ce qui n'est pas français. Là il faut s'arrêter et essayer de comprendre pourquoi.
Pourquoi un agent russe comme Xavier Moreau a littéralement le tapis rouge déroulé chez les TVL et cie ? Pourquoi tout ce clan est à ce point pro-russe, pro-BRICS (GK est au sommet à ce niveau) ? Pourquoi le militant pro-hamas (je pense qu'on peut le dire après ses réactions post 7 octobre) Michel Collon est omniprésent sur ces médias ? Pourquoi les Africains Stella X (j'ai oublié son nom) ou Amine (dit "Aldo Stérone") ou Seba sont reçus en grandes pompes alors que des Européens identitaires à la Conversano, Joly, Benedetti ou même pas identitaires mais dans la sphère catho (Bourbon, Abauzit, etc) sont white-listés des médias cités plus haut ? Pourquoi un Algéro-anglo-xxxxx comme Amine se retrouve en invité spécial aux côtés de FP et ce, jusque sur la tombe du général de Gaulle ? Pourquoi Asselineau en arrive à nous expliquer qu'un Français est plus proche d'un Malien que d'un Lituanien ? Pourquoi cette xénophilie maladive ? "What's wrong with you guys ?" serais-je tenté de leur demander...

Le tiermondisme. Le tiermondisme du clan essessien a trois volets mais il découle directement du fait que l'essessisme est ce que Guénolé appelle le "souverainisme civique" (qui s'oppose d'ailleurs radicalement au souverainisme ethno-culturel incarné par un Zemmour). Pour eux, la nation n'est ni culturelle ni organique mais purement contractuelle. FA est d'ailleurs extrêmement embêté avec cela car il sait très bien que la France a également son identité. Il est obligé d'en parler. On entend désormais même un François Bayrou en parler tellement tout le monde est acculé par l'immigration de masse et de peuplement et ses conséquences...

Le premier volet de ce tiermondisme est ce fantasme de la puissance par procuration. La toute-puissance (discutable en plus...*) du dictateur est leur rêve inavoué : le russe tout particulièrement (parce qu'il est culturellement le plus proche), mais éventuellement le chinois ou un autre (pourvu qu'il ne soit pas européen... FA, FP et consorts détestent les leaders populistes de droite d'Europe centrale et est). Cette fascination souvent inconsciente dépasse d'ailleurs de très loin la seule sphère essessienne. Dans le camp de la droite (là, je ne parle de MLP, EZ ou NDA qui pensent à juste titre qu'il faut discuter avec tout le monde : eux sont dans la politique réelle, on peut d'ailleurs observer toute la différence...), chez les gens qui se disent de droite en général, la fascination pour les dictateurs, l'autoritarisme en général est un pis-aller aux impasses de la gouvernance démocratique. Tout cela est le fruit d'un constat qui, pour le coup, peut se comprendre : la démocratie occidentale est devenue tellement molle (surtout en France) avec tout ce que cela implique (des pays littéralement pris d'assaut par le monde entier, infoutus de faire appliquer de simples lois et imposer le respect des étrangers sur notre sol... et je reprécise que c'est une question de volonté) que ces gens ont besoin de modèles extrêmes complètement opposés. Et l'opposé de la démocratie représentative, c'est évidemment le régime autoritaire voire totalitaire dans lequel l'homme providentiel (reliquat du monarchisme très ancré dans l'inconscient collectif français) règle tous les problèmes en tapant du poing sur la table. Et puis il y a aussi une forme de rébellion adolescente par rapport aux grands patrons du monde occidental que sont les EUA.

Ce clan voit encore la France comme l'une des principales puissances mondiales alors même que notre économie est basée sur la consommation de biens/services et un niveau de dépense publique digne d'un pays communiste ( https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381414).

Recadrons les choses : Une puissance mondiale, en 2023, c'est un pays qui, soit a encore un appareil industriel solide (Chine, Allemagne, EUA, Japon, Corée sud, Inde), soit a des ressources stratégiques (Russie, pétromonarchies, EUA, Chine), soit dispose d'une suprématie militaire/technologique qui lui permet d'imposer ses choix (les EUA et leurs centaines de bases à l'étranger par exemple mais aussi des pays beaucoup plus petits comme Israël par exemple). C'est souvent un cocktail des trois auquel il faut évidemment ajouter la puissance culturelle, probablement la plus stratégique de toutes. La France n'a plus que sa force de dissuasion nucléaire et son groupe aéronaval. Notre armée a des pôles d'excellence mais ne fait le poids que face à des nations secondaires (et encore... cf. la Libye) ou de petits groupes terroristes. Elle n'a quasiment plus d'industrie. Sur le plan culturel, malgré le pognon de dingue que cela nous coûte, la France n'est plus qu'un musée dont les visiteurs constatent au fil des années la dégradation. Après une décennie de macronie et de grande braderie au profit des étrangers, de ruine complète de la force diplomatique française, de soumission permanente et peut-être même de mutualisation à toute l'Europe d'un des derniers éléments qui faisait notre puissance (l'armée), la France n'est effectivement plus souveraine. Mais elle ne le redeviendra pas en claquant simplement des doigts et en le décrétant. Le clan essessien est soit trop bête, soit trop malhonnête et arriviste (c'est ce que je pense de FP), soit complètement à l'ouest pour ne pas comprendre la situation réelle du pays.

Le second volet de ce tiermondisme béat est aussi, il faut bien le dire, une incommensurable lâcheté. Dans cette sphère, les identitaires sont méprisés, presque vus comme leurs pires ennemis. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils sont globalement mal vus par l'arc républicain, parce que présentés dans les médias de masse comme diaboliques. C'est une critique que je formule au clan essessien mais qui va au-delà : ces gens qui se targuent d'être le clan de la liberté (Institut de la Liberté, TV Libertés... le mot revient en permanence), de la justice (cercle/radio Athéna...), de l'analyse "profonde", n'est qu'un insupportable ramassis de bourgeois conformistes terrorisés par l'éventualité d'être soupçonnés d'identitarisme. Ils entretiennent d'ailleurs une relation ambivalente à ce sujet : ils préfèreront toujours un identitaire étranger à la Seba à un de chez eux, par snobisme intellectuel et surtout par trouille du qu'en-dira-t-on. "Liberté" qu'ils disent ? Ces gens ne sont même pas souverains d'eux-même...
Il suffit d'agiter le chiffon rouge de "l'ultra-droite" (terme qui a grand-remplacé ceux de fascisme et de nazisme devenus complètement ridicules) pour que les mêmes qui vous parlent de liberté se confondent en chevrotantes dénégations d'éventuelles accointances. La dédiabolisation est un processus qui n'a jamais de fin chez eux. C'est d'autant plus absurde comme attitude que nous sommes en train de remporter la bataille des idées sur ce plan. Les Français ont très bien compris que la question identitaire existait et qu'il n'y avait aucune raison de s'excuser de vouloir préserver notre culture. J'ai cité l'exemple de François Bayrou, le type le plus mou de la Terre, pour bien montrer que même ces gens admettent qu'il y a un problème...
Question tiermondisme, les essessiens n'ont strictement rien à envier aux gauchistes (qu'ils sont en réalité).

Il est aussi une chose qu'ils n'ont toujours pas intégré malgré des années que ça dure : vous avez beau faire tout ce que vous voulez, ce n'est jamais vous qui décidez si vous êtes "raciste" ou pas mais les autres. Prenez la fiche wikipédia des élections présidentielles de 2017 et vous verrez que François Asselineau est classé à la droite de Marine Le Pen. Comme l'avait dit Soral à une époque, "c'est bien beau d'avoir des idées mais encore faut-il avoir les c***** de les défendre face à l'ennemi". L'antiracisme stupide d'un mouvement comme l'UPR n'est qu'une soumission, une pathétique supplication au système d'être maintenu dans un arc républicain qui ne veut pas d'eux. Quand est-ce que ce courant va enfin dire « on vous emmerde avec vos suspicions de racisme et d'ultra-droitisme ! Ça ne prend plus ! » ?

Le dernier volet est l'obsession de la francophonie. FP est un tiermondiste tendance BRICS mais FA est complètement obsédé par sa grande union avec l'Afrique (en lieu et place de l'UE). En 2050, avec la croissance démographique délirante de ce continent, 85 % des 700-800 millions de francophones seront des Africains. Mis à part la langue, nous n'avons strictement rien d'autre en commun avec ces pays.

 

Et sur le plan politique ? 

 

Je l'ai cité en préambule parce qu'il est le seul à être allé au bout avec le piètre résultat que l'on connaît (0, 92%), mais mis à part FA et son "one-shot" de 2017, cette nébuleuse, politiquement parlant... n'existe pas. C'est tout de même ballot pour des gens qui n'ont que le mot souverainisme à la bouche que de ne pas avoir le moindre représentant à l'Assemblée Nationale, au Sénat ou ne serait-ce que des élus locaux. Ah mais attention ! Ils ont une explication ! C'est un coup de "l'opposition contrôlée" et de "l'oligarchie"... Oui, l'essessisme et le complotisme ne sont jamais très éloignés...
La vérité est qu'il est évidemment bien plus compliqué d'être acteur de la vie politique que de la commenter depuis un canapé rouge (pour ceux qui auraient compris l'allusion, cet individu fut l'un des promoteurs initiaux de toute cette mouvance... d'ailleurs, lui aussi critiquait le manque de virilité de la ligne et son principal tenant de l'époque). Quand on fait de la métapolitique, on a le beau rôle de l'observateur, de celui qui élabore les concepts mais aussi joue les inspecteurs des travaux finis. Mais quand on a en plus l'explication complotiste, l'on dispose du sésame qui ouvre absolument toutes les portes de la justification à l'immobilisme : "tout étant intégralement verrouillé de A à Z", il faudrait un miracle, une '"intercession divine" dirait Pierre Hilare, ou bien le sauvetage de Saint Vladimir comme d'autres le fantasment, ou encore que l'on fasse une grande chaîne humaine autour de la Terre dirait Étienne "tiens-la-bien" Chouard, pour qu'on s'en sorte.

<< Tout est verrouillé hein...qu'ils disent
 - Oui mais le Brexit ?!?
 - Euuuuh, mais, ça c'était voulu par l'oligarchie, hein...
 - Trump ?!?
 - Euh, pareil...
 - Ah ok, donc plutôt que de faire le pied de grue chaque samedi sous les fenêtres de ministres qui s'en foutent, autant peigner la girafe...
 - Je ne suis pas un rhinocéros. Je suis souverainiste moi Monsieur !
 - OKLM...
>>

Quid d'une union des souveraino-souverainistes ?

Ah bah en v'la une question qu'elle est bonne...
FP qui préside le principal mouvement de ce courant politique a expliqué longuement dans cette vidéo que ça n'arrivera pas. Point barre. Mais il invite généreusement les autres à le rejoindre, bien entendu...

 

C'est de toute façon un leitmotiv de ce courant mais également des droites en France malheureusement. Chacun veut y aller solo (s'agissant des essessiens, je me demande toujours où exactement...) tout en exigeant que les autres suivent.
Ce clan qui n'est pourtant pas très puissant comporte quantité de microstructures non seulement incapables de s'unir mais surtout n'ayant aucune volonté réelle de le faire.
Certains pourraient m'objecter que c'est la classique bataille d'egos. C'est effectivement une dimension de la question mais outre les minables petites ambitions persos, il y a du pognon à prendre en étant un ensemble de petites structures. Être à la tête de son petit mouvement, c'est aussi avoir parfois (quand on est pas chiant comme la mort comme FA) ses entrées dans des médias de masse, la possibilité d'invitations à l'étranger, celle aussi de bénéficier du prestige du leader politique sans toutes les emmerdes et les responsabilités de la politique de terrain. Ces gens-là ne veulent pas de mandats locaux. Ce qui les intéresse éventuellement, c'est une place de député européen (j'insiste : su c'est pas du foutage de gueule d'avoir FP qui veut devenir député européen...) : il est vrai que 10 plaques par mois, le tout pour se pinter la trogne gratos une fois de temps en temps au parlement, ça ne se refuse pas. on notera aussi l'énorme paradoxe.

On pourrait me rétorquer que cette dernière critique est facile et qu'on peut l'adresser également à des partis comme le RN, Reconquête ou DLF. Oui mais non. La différence, c'est que, contrairement à toutes ces petites boutiques, ces trois partis visent à prendre le pouvoir (c'est le sens du ralliement courageux de Dupont-Aignan à Marine de l'entre deux tours en 2017) ou au moins peser dans le débat : ils présentent les candidats à chaque fois que cela est possible et ne méprisent pas la vie politique locale.

 

Mon ultime critique et même accusation envers ce clan essessien est celle-ci : ces gens contribuent à leur niveau à dépolitiser leur public. En leur faisant croire que eux seraient au-dessus de ces basses considérations, en leur vendant un remède qui relève de la pensée magique, en restant confortablement en marge, il conduisent leur public à une coupable démobilisation. On notera au passage qu'ils ne sont absolument pas combattus, que ce soit sur le critère objectif de leur présence dans les médias (FP y est toujours fourré bien que son mouvement n'ait aucune réalité politique palpable, FA n'y est pas juste parce qu'on a envie de zapper dès qu'il l'ouvre) ou bien leur présence sur les RS. Des partis politiques qui ont des problèmes de financement, nous en connaissons tous : il suffit de voir quel a été le parcours du combattant du RN pour obtenir des prêts pour comprendre que GK et ses vidéos qui font quelques centaines de vues, FA ou même la tête de gondole FP, n'inquiètent nullement le système et pour cause : les essessiens font juste de la métapolitique. Ils ne représentent strictement aucun danger, bien au contraire même puisque le simple fait de prétendre que tous nos problèmes auraient une cause extérieure (l'UE) fourre dans le crâne de leur public qu'il est inutile de faire le nécessaire pour au moins faire barrage aux pires des mondialistes** qu'ils prétendent pourtant combattre âprement. Ces gens sont les alliés objectifs, les idiots utiles de ces derniers.

Le souveraino-souverainisme n'est qu'un ninisme nihiliste stupide au mieux politiquement stérile (donc inutile), au pire toxique. J'insiste sur ce dernier point car quand on écoute FA ou FP débiner sans cesse des partis proches d'eux comme le RN ou Reconquête (des partis qui n'ont pas le pouvoir, au cas où ces gens ne l'auraient toujours pas remarqué) parfois de manière plus violente que les mondialistes, on en viendrait presque à développer des théories complotistes quant à leurs réelles fonctions et objectifs. Que le lecteur se rassure. J'aime à user du rasoir de Hanlon... surtout qu'avec les essessiens, il est particulièrement tranchant : ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer.
 

* Quand le Prigogyne marche sur Moscou, Poutine n'est plus aussi triomphal... Certes, il a eu le fin mot de l'histoire et a probablement eu le sourire aux lèvres en imaginant l'effroi du mercenaire dans son jet en train de faire le grand saut, mais il faut bien admettre que la petite virée sur la capitale et l'enlisement de son "opération spéciale" lui ont fait perdre de sa superbe.

Tags : Politique Souverainisme




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • vote
    samy Levrai 22 décembre 2023 13:39

    Juste un bel hymne à la collaboration comme prévu par un type qui ne comprend décidément rien à la politique... Nous ne faisons plus nos lois parce que c’est l’UE qui les fait et que ses lois sont superieurs aux notres. Nous ne faisons plus notree justice parce que c’est l’UE qui la fait, ses instances sont superieurs aux notres. Nous ne battons plus monnaie et n’avons donc plus la main sur l’économie. Nouys ne decidons plus de la paix et de la guerre parceque c’est l’OTAN ( donc les USA) qui s’en occupe , c’est à dire notre diplomatie... nous ne decidons plus de l’immigration puisque c’est l’UE qui s’en occupe... etc. Le peuple français n’est plus souverain et ne decide plus de son avenir, à cause d’une forfaiture democratique (2005/2008 ). Un frexit ( au fait c’est latin pas anglo-saxon, mais la culture et toi...)est un préalable à toute politique propre, rien ne peut etre entrepris sans ce préalable consistant à rendre le pouvoir à la nation. l’UPR soit interdit de tous media de masse , c’est surement parce qu’il ne fait pas peur... Il est drôle de constater qu’il existe encore tant d’imbeciles regardant la television incapable de penser les bases meme de la politique.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 22 décembre 2023 15:30

      Il n’y aura pas de dialogue avec des individus qui commencent par insulter (collaboration avec qui au juste ? Les Américains j’imagine... mais peut-être que Samir a en tête autre chose, allez savoir... Voyez comme il est facile de sous-entendre.. ).

      Je réponds rapidos parce que tout est déjà dans l’article :

      "rien ne peut etre entrepris sans ce préalable consistant à rendre le pouvoir à la nation."

      C’est effectivement la ligne essessienne. Sauf qu’elle est fausse comme démontré dans l’article avec des exemples précis. Le pb, c’est que l’upérien (vous étiez passé où ? Ça faisait longtemps...) est incapable de répondre à tous ces contre-exemples, d’où les insultes et les affirmations gratuites et généralistes.

      "l’UPR soit interdit de tous media de masse , c’est surement parce qu’il ne fait pas peur..."

      L’UPR est inexistant et son Président est chiant comme la mort. Les médias ont besoin de clients, autrement le public zappe. FP qui a exactement, au poil de cul près, la même ligne, est régulièrement invité. C’est étrange non ? Roooh, ça doit être un complot pour nuire à ce pour François, pour sûr !

      Il est drôle de constater qu’il existe encore tant d’imbeciles regardant la television incapable de penser les bases meme de la politique.

      "Il est drôle de constater qu’il existe encore tant d’imbeciles regardant la television"

      Je n’ai plus de télé depuis deux décennies. On notera le snobisme du représentant de l’ex-premier (Flo vous a doublé) parti virtuel de France qui veut absolument passer à la télé tout en estimant qu’il n’y aurait que des imbéciles qui la regarderaient. Comme s’il n’y avait pas un bon gros paquet d’abrutis sur le net...

      0 argument, comme prévu.


    • vote
      samy Levrai 22 décembre 2023 13:51

      La collaboration euro atlantiste dans toute sa splendeur... l’ignorance c’est la force, la liberté c’est l’esclavage, la guerre c’est la paix.

      Dommage qu’il n’y ait plus de note, cela méritait un zéro pointé, la modernitude et sa décadence intellectuelle continue à se pavaner, les conditionnés médiatiques font de beaux perroquets mais trompent de moins en moins de citoyens.

      J’imagine que l’auteur ne manque aucune des modes que lancent la television ( climat, covid, Ukraine,... ).


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 22 décembre 2023 15:55

        Oui, oui, j’adore la tévé...


      • vote
        Pyrathome Pyrathome 22 décembre 2023 15:27

        Mais c’est quoi cette soupe ?

        Un léchage de derche pour Pustula et Adolf Schwab ?

        être souverainiste c’est mal selon Z le clown haineux ? Pour qui roule t-il celui-là, quel cirque ?

        Pas la peine de faire des tartines de louvoiement pour dire autant de conneries....on sait très bien pour qui il roule et à quoi il sert, ce bouffon.....

        Autre perle, nous sommes en déficit constant depuis +de 40 ans, ah oui ? Cela nous ramène donc au 3 janvier 1973 quand Pompidou/Giscard ont promu leur loi scélérate, interdire à la banque de France la création de monnaie et obliger l’état à emprunter sur le marché international....par ex.... 


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 22 décembre 2023 15:51

          @Pyrathome

          "Autre perle, nous sommes en déficit constant depuis +de 40 ans, ah oui ? "

          Oui. Je ne vois pas en quoi la réalité serait "une perle".

          https://www.radiofrance.fr/franceinter/le-deficit-et-la-dette-publique-de-la-france-en-six-infographies-capitales-9095699

          La loi de 73 ne change pas grand chose. Si tu as un budget déficitaire une fois de temps en temps et si c’est pour financer un investissement, la dette peut se comprendre et même être une excellente chose (n’importe quel comptable te l’expliquerais, même si ce n’est même pas nécessaire tellement c’est évident). Si tu es systématiquement déficitaire pendant plus de 40 ans, tu génères une dette monumentale qui n’est pas d’investissement mais de fonctionnement.

          "Un léchage de derche pour Pustula et Adolf Schwab ?"

          Pfffou... Le niveau...

          "la création de monnaie..."

          C’est exactement ce que j’explique dans cet article quant à la position des souveraino-souverainiste : vous êtes des socialistes, voire même des communistes : vous êtes tellement imprégnés par ces idéologies que vous pensez sincèrement (c’est ça le plus dingue) que l’argent se crée ex nihilo. Ça suit H24 des demi-escrocs qui dénoncent à longueur de journée de la planche à billets (pour le coup à juste titre) et ça parle de quoi ? Bah, de "création monétaire" ! Lol ! Quand je parle de "pensée magique", je ne le fais pas au hasard...


        • vote
          Pyrathome Pyrathome 22 décembre 2023 17:15

          @Conférençovore

          Mais oui bien sûr, petit esclave de l’oncle Sam et content de l’être...et maintenant pour parachever la diarrhée verbale nous serions des bolchéviks, y a pas à dire avec toi, ça finit toujours par des chansons...euh non par des insultes....

          Concernant la création monétaire, avoir la souveraineté c’est pas imprimer de la roupie de sansonnet à tour de bras, c’est pouvoir réguler notre économie comme on l’entend, et adapter les taux d’intérêts au budget en fonction de multiples facteurs... 

          Pourtant, c’est bien ton UE de merde et tes amis Yankees qui impriment des montagnes de biffetons avec l’inflation qui va avec !

          Les "bolcheviks" ce sont bien eux que tu défends avec ton pote de beuverie Z, non ? Par déduction , Z est un communiste alors ?

          T’es juste pas sérieux, mec.....change de logiciel, t’es ridicule !


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 22 décembre 2023 18:26

          ".et maintenant pour parachever la diarrhée verbale nous serions des bolchéviks"

          Les essessiens n’ont absolument pas les couilles des bolcheviks. Je pense même que vous êtes à l’exact opposé des souverainistes révolutionnaires comme expliqué que j’évoque dans l’article. Tu n’as aucune culture politique pour sortir ce genre de stupidités... Lis bien : vous êtes viscéralement des socialistes.

          Mais d’abord, en cette fin d’année, je tenais à préciser que c’était un véritable plaisir que de vous voir sortir du bois les uns après les autres. Vous êtes ultra présents sur agoravox mais extrêmement peu performants dans la qualité argumentative qui se résume bien souvent à de l’insulte et autres procédés rhétoriques dignes d’enfants pas finis.

          Pyramide volante est un exemple (parmi d’autres) typique de la binarité essessienne : tu critiques leur ligne pourrie en argumentant ? Tu soutiens Ursula, le cadavre ambulant Joe entre deux turlutes à Soros...

          Aux essessiens, sympathisants ou mimitants de FP, FA, GK, etc : envoyez ici des gens solides parce que les guignols qui interviennent ne vous rendent pas service...


        • vote
          Pyrathome Pyrathome 22 décembre 2023 20:20

          @Conférençovore

          vous êtes viscéralement des socialistes.

          Ah merde, ça y est maintenant je suis encarté chez les socialopes entre DSQ, Flamby, Castafion et Véreux....... 

          Oh punaise, je vais des cauchemars cette nuit.....

          Arrêtez vos conneries, SVP, marre des trolls, escrocs et autres cons,
          comprenne qui pourra !.... smiley


        • vote
          V_Parlier V_Parlier 22 décembre 2023 20:47

          @Conférençovore
          "il est notable que tout un tas de pays appartenant pourtant aux mêmes instances que nous s’en sortent infiniment mieux" -> Ce n’est plus vrai. Et aussi mauvaises qu’aient été les politiques de la France d’avant Maastritch, elles n’étaient pas parvenues à un tel niveau d’autodestruction du pays. Je ne vois aujourd’hui plus de succès spectaculaires parmi les membres de l’UE. Ils tombemt tous, mais en partant simplement de plus ou moins haut.


        • vote
          Norman Bates Norman Bates 22 décembre 2023 20:51

          @Conférençovore

          Alors...je n’ai pas eu le temps de m’imprégner complètement de ce module torché par un rédacteur digne de ce nom...une agréable bulle rédactionnelle au milieu de l’océan de barquettes surgelées...
          L’auteur avide de conférences sait bien que ce préambule louangeur va promptement bifurquer vers la contradiction...je reviendrai plus tard avec des éléments plus pointus, mais j’ai saisi au vol en lecture rapide qu’il reprochait à Floflo de se présenter aux européennes...
          Un "énorme paradoxe" pour qui ne connait pas le parcours de Nigel Farage...
          Autre point de rebond dans l’immédiat :
          "...la binarité essessienne : tu critiques leur ligne pourrie en argumentant ? Tu soutiens Ursula, le cadavre ambulant Joe entre deux turlutes à Soros..."
          Je passe sous silence la "binarité" de celui qui voit des "islamocollabos" partout, enfin, du moment qu’ils ne sont pas béat d’admiration devant Télé Z, pour rappeler une réalité toute simple, à savoir l’existence du clivage entre mondialisme et souverainisme...c’est regrettable, mais cette ligne de fracture est fondamentale pour qui sait creuser dans le terreau de nos problèmes...
          Ce clivage explique par exemple que le bazar sur la loi immigration est une vaste fumisterie puisque "en même temps" se discute le "pacte migratoire" dans les coulisses de l’UE...je suis navré de rappeler que le Droit européen supplante le Droit national, et il y a une kyrielle d’exemples pour démontrer cet état de fait...
          La Hongrie ? Orban fait du chantage sur le véto à l’Ukraine pour récupérer les 21 milliards gelés par Ursula...
          Ce clivage est tellement essentiel qu’il est flouté par quantité d’autres clivages en bois, à commencer par le sempiternel "droite" et "gauche"...perso je me tamponne le fion de savoir si je suis de "droite" ou de "gauche", je veux une France libre et donc souveraine, j’ai foi en cette France émancipée, forte de ses richesses, forte de son Histoire, alors que les mondialistes s’accommodent d’une France soumise par la loi aux desiderata de l’oncle Samuel y compris quand il s’agit de faire la guerre, soumise aux diktats de Berlin ou de Bruxelles...pour ces "élites" là, la France a vocation a se dissoudre dans un Etat européen, soumise au traité coercitif sur les pandémies de l’OMS, soumise aux zinzins de Davos etc etc...
          Toutes ces entités font barrage à la volonté du peuple...même sur l’immigration, sujet sur lequel certains "opposants" font leur beurre sans jamais se préoccuper des dites entités dont ils ne sont au final qu’un rouage de domination et d’oppression...
          Des tartuffes, des imposteurs qui n’iront jamais gratter les fondations du système parce qu’ils savent que ça va leur péter à la gueule...terminé, plus de plateaux télé à foison, plus de tapis rouge vers les urnes, plus de Bayrou pour offrir in extremis les parrainages pour se présenter à la pestilentielle et sauver les appâts rances d’une "démocratie" morte et enterrée depuis belle lurette...
          Rebonds ultérieurs prévisibles...


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 23 décembre 2023 04:35

          @V_Parlier "Ce n’est plus vrai. "

          C’est un peu court... Personnellement, je regarde des indicateurs comme le PIB par habitant, l’IDH ou d’autres et je ne peux que constater que beaucoup de pays s’en sortent nettement mieux que nous tout en étant dans ces mêmes instances.

          "Ils tombemt tous, mais en partant simplement de plus ou moins haut."

          Je pense que c’est typiquement le genre de projection extrêmement courant chez les Français et qui n’a absolument aucune matérialité. Il n’y a qu’à comparer la trajectoire de pays comme tous les pays de l’Est et de l’Europe centrale pour se rendre compte à quel point ceci est faux. Demande à un Roumain de 50 ans si, par rapport à il y a 30 ans, son pays est en meilleur état ou en pire et tu auras la réponse. Idem pour un Polonais, un Slovaque ou un habitant des pays baltes. Les pays de Scandinavie conservent eux aussi un très haut niveau de vie. Les seuls endroits où cela se dégrade sont ceux qui ont été investis par des populations inassimilables.


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 23 décembre 2023 05:11

          @Pyrathome "Ah merde, ça y est maintenant je suis encarté chez les socialopes entre DSQ, Flamby, Castafion et Véreux......."

          Pour toi le socialisme se résume à des personnes médiocres. J’en parle ici comme d’une disposition mentale. Je parle de cet étatisme forcené si particulier et tellement ancré chez les Français que beaucoup ne s’en rendent même pas compte (les essessiens notamment...). Je parle aussi de la doctrine politique. Bref, nous ne nous situons définitivement pas sur le même registre...


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 23 décembre 2023 05:57

          @Norman Bates

          "Un "énorme paradoxe" pour qui ne connait pas le parcours de Nigel Farage..."

          Je m’amuse évidemment de tout cela. Puisque tu fais une comparaison, allons au bout : le but de Farage était d’obtenir le brexit. Il l’a eu. Le but de FP est de poursuivre sa carrière. Rochedy en parle très bien : ce type (comme beaucoup d’autres) ne sait rien faire d’autre que de la politique. Je ne parle même pas de politique de terrain comme peut la pratiquer un NDA. Non, là je parle de politique d’appareil, de politique au sein des cabinets ou des institutions. Je ne crois pas une seconde à la sincérité d’un FP (un peu plus en celle de FA).

          "pour rappeler une réalité toute simple, à savoir l’existence du clivage entre mondialisme et souverainisme..."

          Elle n’est pas aussi simple que cela justement. Il n’y a pas d’un côté les gentils essessiens qui auraient raison contre 99 % de la population et de l’autres, ces affreux et abrutis mondialistes fakirisés par les yeux hypnotiques du Z. Vous vivez dans un autre monde les essessiens...

          "Ce clivage explique par exemple que le bazar sur la loi immigration est une vaste fumisterie puisque "en même temps" se discute le "pacte migratoire" dans les coulisses de l’UE..."

          C’est effectivement une fumisterie (dénoncée par le Z justement...).

          "je suis navré de rappeler que le Droit européen supplante le Droit national, et il y a une kyrielle d’exemples pour démontrer cet état de fait..."

          La question est un peu plus complexe que cela. D’abord, les juridictions françaises – Conseil d’État et Cour de cassation – font prédominer les lois nationales par rapport aux traités européens. Par contre à l’inverse des juridictions nationales, la CEDH et la CJUE considèrent que les engagements internationaux et européens priment sur le droit national, y compris sur les dispositions constitutionnelles. En 2007, une "version consolidée du traité sur le fonctionnement de l’UE" a renforcé cette primauté du droit européen. Un texte adopté à l’unanimité par les États membres. Si je résume, tu as effectivement raison sur un strict plan juridique. Mais il y a toujours une dimension pratique dans la politique. J’ai cité tout un tas d’exemples dans mon article qui démontre que nombre d’états font peu ou ce qu’ils veulent. Encore une fois, en termes d’influence, en termes géostratégiques (rappelons que la France est la seule force armée nucléaire du continent, que nous sommes les seuls à disposer d’un GAN, que nous avons ons un parc de production énergétique nucléaire, bref, on est pas la Lituanie), en termes économiques (nous restons tout de même la deuxième puissance économique du continent...), en termes de contribution (idem, nous sommes les 2e contributeurs...), la France a un poids. Sachant en plus que, face à des difficultés similaires, toute l’Europe se droitise depuis plusieurs années (même la gauche s’est droitisée... Dans cet article, j’ai cité le cas de François Bayrou mais j’ai littéralement halluciné en l’entendant dimanche dernier à la radio...), arrivera un moment où une majorité de pays pourront sans doute changer les choses. Ce que je veux dire, c’est que traité européen ou non et considérations juridiques mises à part, une France coalisée à tout un tas de pays qui vont dans le même sens qui contesteront fermement le fonctionnement de l’UE en restaurant la primauté de leurs lois nationales, la feront soit exploser, soit profondément réformer.

          En tout cas, ce scénario est beaucoup plus probable qu’une ligne politique essessienne qui n’intéresse personne et qui n’est clairement pas réaliste.


        • vote
          V_Parlier V_Parlier 23 décembre 2023 17:27

          @Conférençovore
          "Demande à un Roumain de 50 ans si, par rapport à il y a 30 ans, son pays est en meilleur état ou en pire et tu auras la réponse."
          Evidemment, en sortant de l’époque Ceaucescu la comparaison est facile, d’autant plus que les pays de l’Est rentrés les premiers dans l’UE ont bénéficié de largesses alléchantes. De telles comparaisons ne sont pas honnêtes.


        • vote
          Norman Bates Norman Bates 23 décembre 2023 19:04

          @Conférençovore

          Préviens-moi quand tu ponds un commentaire comportant des énormités, histoire que j’évite d’avaler de travers...
          "Non, là je parle de politique d’appareil, de politique au sein des cabinets ou des institutions. Je ne crois pas une seconde à la sincérité d’un FP (un peu plus en celle de FA)."
          Asselineau a frayé dans les eaux glauques du système 30 bonnes années avant d’avoir la "révélation"...entre 2004 et 2006 il était même encarté à l’UMP...en 2005 le tout jeune Philippot s’est fait connaître avec son blog et le NON au référendum...qu’a fait Fanfan.. ? il était aphone.. ?
          Floflo a navigué chez Chevènement, au FN, en solo, mais toujours avec les mêmes idées souverainistes...le droit d’ainesse revendiqué par le quadruple mis en examen Asselineau est sujet à caution...à ce propos il est autorisé de se demander si l’égolâtre de l’UPR ne flingue pas systématiquement tous ses camarades souverainistes pour bénéficier d’une certaine indulgence lorsqu’il sera dans le prétoire du tribunal...
          Quant aux parcours idéologiques sinueux, celui de Moïse est aussi quelque peu singulier...seuls les imbéciles ne changent pas d’avis mais une constance assurée dans les convictions reste un noble gage de stabilité...et de sincérité...
          "En tout cas, ce scénario est beaucoup plus probable qu’une ligne politique essessienne qui n’intéresse personne et qui n’est clairement pas réaliste."
          Ah bon ? 4 français sur 10 sont "europhobes" (record en Europe), 57% pensent que "l’UE est trop corrompue"...d’autres chiffres dans le lien...
          https://euradio.fr/emission/KOdm-euradio-a-paris/J0RL-les-francais-et-leurope-une-etude-du-think-thank-destin-commun
          Pardon de te l’apprendre, mais ton étanchéité face à certaines évidences n’est pas partagée par tout le monde, loin de là...les gens ouvrent les yeux...
          Après les insectes et les larves ou va bouffer des nanomatériaux...
          T’étais au courant ? des infos de ce tonneau, des pires et des meilleures, circulent chaque jour...
          "... tu as effectivement raison sur un strict plan juridique."
          Ah ! là j’approuve...ton argumentaire à la remorque de ton approbation ne tient pas la route une seule seconde...
          J’allais répondre à Beo111 sur la question de la monnaie...un Etat qui ne maîtrise pas sa monnaie ne maîtrise rien...les atouts que tu attribues à la France peuvent se déployer lorsqu’elle est une Nation souveraine, pas quand elle à la merci du cloaque mondialiste qui avec l’arme fatale de l’euro peut la ruiner en quelques jours...les 3000 milliards de dette, tu as oublié.. ? qui sont les créanciers.. ? une France sous contrainte juridique se fait laminer par la BCE, le système bancaire, les "marchés", les fonds d’investissement...BlackRock pèse une centaine de PIB de la France, tu vas lutter contre ces puissances en roulant des yeux.. ?
          La théorie de la "réforme de l’intérieur" est reprise par tous les politicards depuis au moins 40 ans...c’est du vent, de la foutaise pur sucre...le chemin "pas réaliste" il est là, dans cette croyance qu’on va s’émanciper du joug germano-américain en étant captif de leur toile d’araignée...avec des "opposants" dont les votes au parlement européen sont sans équivoque sur le degré de soumission (y compris, hélas, la combative Virginie Joron) quant aux autres "opposants" ils appuient sans réserve les luttes de la mafia mondialiste même quand celles-ci nuisent directement à la santé, l’économie, et les libertés des peuples...cela va jusqu’au possible déclenchement d’une troisième guerre mondiale, je n’ai pas besoin de faire un dessin...même de profil...
          Quitter toutes ces instances supranationales c’est au moins avoir un choix dont aujourd’hui la France est privée...c’est enfin se soustraire à l’emprise protéiforme de l’oncle Samuel qui ne date pas d’hier...je ne comprends même pas comment un vrai patriote peut accepter le contexte actuel, cela me dépasse...


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 23 décembre 2023 20:19

          @Norman Bates "qu’a fait Fanfan.. ? il était aphone.. ?"

          Je crois qu’il y a méprise. J’ai l’impression que tu n’as pas compris que je ne suis pas là pour défendre Fanfan ou floflo. Ils ont exactement la même ligne politique et c’est celle-ci que je critique. Le reste...

          "Ah bon ? 4 français sur 10 sont "europhobes""

          Donc une majorité ne le sont pas. Je réitère : ce n’est pas un sujet pour les gens. Il suffit de regarder les sondages réguliers sur la préoccupation des Français.

          "les 3000 milliards de dette, tu as oublié.. ? qui sont les créanciers.. ?"

          Je t’ai déjà répondu sur cette question.

          La suite, demain...


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 24 décembre 2023 09:47

          @V_Parlier

          "Evidemment, en sortant de l’époque Ceaucescu la comparaison est facile, d’autant plus que les pays de l’Est rentrés les premiers dans l’UE ont bénéficié de largesses alléchantes."

          La Roumanie est rentrée dans l’UE en 2007. Ceaucescu a été exécuté en 1989. La comparaison est parfaitement honnête : au-delà des aides directes, la Roumanie bénéficie surtout de l’accès à un marché commun. Ton affirmation initiale est fausse : elle est le fruit d’une projection et d’une manifeste méconnaissance. L’adhésion à l’UE a au contraire été une bénédiction pour la plupart des pays d’Europe. Et ce n’est pas un hasard non plus si il y a encore bien d’autres candidats. Un moment donné, il faut regarder les réalités en face, autrement on raconte n’importe quoi juste par idéologie.

          Je ne suis pas en train de dire que cette adhésion est forcément profitable pour la France pour autant mais tu comprends bien qu’avec ce genre d’affirmation, vous passez pour des fadas...


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 24 décembre 2023 11:54

          @Norman Bates "il est autorisé de se demander si l’égolâtre de l’UPR ne flingue pas systématiquement tous ses camarades souverainistes pour bénéficier d’une certaine indulgence lorsqu’il sera dans le prétoire du tribunal..."

          Oui, c’est autorisé mais perso, j’en ai rien à carrer de savoir qui a la plus grosse. Le sujet de cet article n’est pas les personnes (ils ont tous la même doctrine) mais l’idée.

          "BlackRock pèse une centaine de PIB de la France, tu vas lutter contre ces puissances en roulant des yeux.. ?"

          Tu crois que tu vas lutter contre Black Rock simplement en étant hors de l’UE, avec une monnaie qui ne vaudra plus rien, des taux d’intérêt démentiels et en poursuivant la votation de budgets systématiquement déficitaires ou en disant "on ne remboursera pas, épuicetout" ? Ça ne marche pas comme ça. Tout ce que tu vas faire, c’est transformer la France en une Argentine bis. C’est ça qui me fait marrer avec vous autres essessiens : vous sautez sur place en hurlant "frexit !" comme si tous les problèmes structurels du pays allaient disparaître à la minute où la France redeviendrait souveraino-souveraine.

          Je vais te donner ma vision de la souveraineté et je pense qu’elle est plutôt raisonnable : d’abord, notre perte de souveraineté (qui n’est pas totalement non plus... voilà aussi pourquoi je parle de l’armée, l’énergie, etc) a pris des décennies, sans doute tout le 20e et un peu avant. Certains me parlent de la guerre et même si c’est un peu HS, ils n’ont pas complètement tort. Nous avons initialement perdu les guerres puis les avons emporté mais avec l’aide extérieure, donc une dépendance. On ne refait pas l’histoire. Et si la France est devenue un vassal, un obligé de la puissance américaine, il y a nettement pire en la matière : l’Italie, l’Allemagne, le Japon ont carrément des bases américaines sur leur propre sol. Il faut donc raison garder. Mais il faut aussi être lucide sur nos propres insuffisances. La situation de déficit dans laquelle se trouve la France, ce n’est pas la loi de 73 qui la générée contrairement à ce que racontent les essessiens comme pour se rassurer. C’est la situation d’un pays qui vit au-dessus de ses moyens et qui pense qu’il peut continuer indéfiniment, exactement comme le ferait un ménage qui contracterait chaque année de nouveaux crédits Cetelem... A un moment donné, ça coince.

          Voilà aussi pourquoi je critique ouvertement le socialisme des Français (et je me mets dans le lot, bien entendu). Il va falloir atterrir très vite et admettre que claquer 800 milliards d’€ par an rien qu’en dépenses sociales, c’est délirant. Et ce n’est certainement pas en pensant que l’on va taxer Bernard Arnault que l’on va y arriver. Il va falloir remettre les Français au travail, rationnaliser les dépenses et rendre le pays dynamique en sortant d’une économie de service qui ne fonctionne quasiment plus que par de la consommation, de la subvention.

          Je fais aussi partie de ces gens qui disent qu’arrêter l’immigration de masse et de peuplement est vital (il n’y a rien au-dessus comme priorité parce que c’est le peuple lui-même... tout le reste est secondaire) mais qu’il va falloir aussi se retrousser les manches. Il existe bien des filières en France dans lesquelles quantité d’entreprises ne trouvent pas de main d’oeuvre parce que les Français ne veulent pas faire ces boulots. Et ça, c’est pas la faute de Black Rock, de l’UE ou de je ne sais qui d’autre. Quand tu touches pratiquement autant en ne travaillant pas qu’en travaillant, tu préfères l’inactivité. La France est le pays dans lequel les prélèvements obligatoires sont les plus élevés au monde et pour quel résultat ? Rien ne fonctionne correctement. Et encore une fois, il est beaucoup plus simple de se focaliser sur la finance internationale (qui est problématique, je ne le nie pas) que de regarder ce qui merde chez nous. J’ai précisément pris des exemples de pays dans l’UE et qui s’en sortent infiniment mieux que nous pour démontrer que le double-postulat "étatisme/adhésion_ou_non_UE" essessien est erroné.

          Joyeux Noël smiley


        • vote
          Norman Bates Norman Bates 26 décembre 2023 01:43

          @Conférençovore

          C’est assez intriguant de te voir dédaigner les 40% d’europhobes alors que cette tendance est absente dans les grands médias aux ordres...
          Le non à 55% de 2005 est largement dans les cordes, ce n’est pas pour rien que les eurogagas s’excitent avec véhémence lorsqu’un eurosceptique ose critiquer cette pierre angulaire du mondialisme...
          Sur FP et FA tu as établi une hiérarchie, parlant même de "clones" dans le texte de présentation, je me suis juste permis de remettre les pendules à l’heure...
          J’en arrive à l’axe majeur de mon propos : certains intervenants ne te ménagent pas mais objectivement et sur le fond ils n’ont pas tort...tu adoptes systématiquement les positions mondialistes, qu’il s’agisse du covidisme (en dépit de quelques nuances tardives dont tu ne tires aucun enseignement) l’Ukraine, Gaza etc...
          L’UE ouais c’est un problème mais on va réformer de l’intérieur...bien sûr...tu as vu ce qui se passe actuellement en Serbie.. ? sans être un affreux "complotard" tu as vu qui est à l’œuvre.. ?
          Sortir de tous ces carcans supranationaux n’est pas suffisant, aucun souverainiste sérieux ose prétendre le contraire...c’est juste une condition indispensable pour retrouver notre liberté, avoir le choix...
          Dans ta grille de lecture toutes les horreurs auxquelles nous sommes soumis sont "secondaires", d’ailleurs je doute que tu prennes soin de t’informer sur ce qui se trame dans les coulisses...tout est sourcé, y aurait matière à pondre plusieurs modules par jour tant ce fil d’actu est fertile...
          Le pire c’est que ta "priorité" (qui en est une, je l’admets sans peine) tu veux la solutionner avec les responsables et coupables de la situation, en intensifiant l’avilissement de la France qui est déjà une terre promise secondaire...si Moïse devait être élu (quel cauchemar) tu applaudirais s’il importait les braves gars de Tsahal pour "agir" en banlieue puisque la fin justifie les moyens et toutes les compromissions...
          Tu ne tiens pas compte de ce facteur essentiel : la France souillée par ces élites communautaires et par une flopée d’autres intérêts étrangers, cette France là n’aura ni crédibilité ni respectabilité pour se redresser...c’est une France restaurée dans sa souveraineté (une France authentiquement Française) qui aura le pouvoir et la force d’imposer ses lois (immigration, frontières, justice etc...) et son autorité, pas celle dans laquelle les ventriloques du rav Touitou s’égosillent sur certaines antennes...cette France là, celle de la "république et ses valeurs", est à vomir, à dégager d’urgence, son silence terrible sur les exactions commises à l’encontre de certains chrétiens est un aveu de capitulation qui devrait révolter...et qui révolte d’ailleurs, je t’invite à lire les commentaires sur X sous les "vœux" de Télé Z...c’est révélateur sur le degré de conscience autour de la tartufferie du personnage dont tu oses faire ton champion...
          Il faut que je retrouve le discours à l’AN de Philippe Seguin époque Maastricht...il parlait d’une "souveraineté indivisible" et annonçait que celle-ci, sans opposition, serait fragmentée de traité en loi et de loi en directive jusqu’à l’abandon total de nos libertés...il avait tout vu venir...la souveraineté est quelque chose qui ne se négocie pas, ne se discute pas, une Nation digne, respectable, l’impose sans aucune compromission...
          Tu répètes les mantras des européistes sur les représailles en cas d’émancipation, mon Dieu ça va être horrible etc...ben ouais ça va pas être facile, ils sont capables du pire pour mettre au pas la Nation qui se rebelle, mais le statu quo est infiniment pire...et comme tu ne veux pas avoir conscience des horreurs (mot sciemment choisi) au menu de leur agenda tu préfères grenouiller dans leur système avec leurs règles du jeu et leurs solutions aux problèmes qu’ils ont causés...
          La volonté de nuire au courant "souveraino-souverainiste" va d’ailleurs dans le sens de la préservation de ce système qui transforme la France en champ de ruines...
          Ces derniers jours j’ai entendu sur une radio publique une espèce de "fact-cheking" sur l’impact (évidemment minoré) des lois et directives de l’UE sur nos vies quotidiennes...et aussi un concert de louanges sur l’efficacité et la solidarité de l’UE à propos des "vaccins" et de l’Ukraine...l’empire du mensonge dans toute sa splendeur...ceux qui ne dénoncent pas la mainmise de ces non élus sur nos libertés et la volonté du peuple sont des complices, il en va de même pour ces autres non élus et leur agenda dont certains n’osent même pas parler...


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 26 décembre 2023 18:56

          @Norman Bates "C’est assez intriguant de te voir dédaigner les 40% d’europhobes..."

          Tu interprètes ma lecture des chiffres comme du dédain. J’interprète les chiffres pour ce qu’ils sont, rien de plus.

          "Sur FP et FA tu as établi une hiérarchie, parlant même de "clones" dans le texte de présentation, je me suis juste permis de remettre les pendules à l’heure..."

          Encore une fois, les personnes ne m’intéressent en rien. Je constate juste que FA essessien. C’est juste factuel. Je ne comprends même pas pourquoi tu pinailles pour la dessus. Il est en fait que Philippot assume parfaitement partager 100 % des idées de FA. Je te renvoie sur la fameuse vidéo de novembre 2023. Tout cela est complètement insignifiant, je ne comprends même pas que tu m’en parles encore...

          "certains intervenants ne te ménagent pas"

          Et ?

          "tu adoptes systématiquement les positions mondialistes, qu’il s’agisse du covidisme (en dépit de quelques nuances tardives dont tu ne tires aucun enseignement) l’Ukraine, Gaza etc..."

          Le "systématiquement" est mensonger. Sur le covidisme, contrairement à toi et à pas mal d’intervenants ici, j’ai toujours dit que je ne t’ai pas un virologue ou épidémiologue et donc que je ne savais pas. La seule chose sur laquelle je me suis prononcée, et là franchement je me demande si tu es vraiment honnête parce que c’est une évidence, c’est la dimension politique de la question : j’ai systématiquement dénoncé le coup du pass sanitaire, de l’obligation vaccinale, de l’interdiction de tenter des traitements alternatifs. Tu me fais un procès kafkaïen et à rebours. Je suis pantois et n’ai même plus envie de répondre sur le reste, "l’Ukraine", "Gaza". Je vais quand même le faire pour la forme : qu’ai-je dis de faux sur l’Ukraine ? J’ai dit bien avant les fameux référendums que c’était une guerre d’annexion. C’est la vérité et la réalité du terrain. Précise ta pensée au sujet de Gaza.

          "aucun souverainiste sérieux ose prétendre le contraire..."

          Il n’existe pas d’essessien "sérieux". C’est exactement ce que je démontre avec cet article.

          "c’est juste une condition indispensable pour retrouver notre liberté, avoir le choix..."

          Non.

          Désolé mais il me semble que je démontre dans cet article que ce n’est ni une condition , ni une condition indispensable, ni une garantie de quoi que ce soit.

          "La volonté de nuire au courant "souveraino-souverainiste" va d’ailleurs dans le sens de la préservation de ce système qui...."

          Je ne peux rien répondre contre les procès d’intention. J’écris ce que j’estime être la vérité et ne suis payé par personne pour le faire. Tu as le droit de contester mes propos mais arrête de me prêter des intentions que je n’ai pas, parce que ça, c’est malhonnête.


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 26 décembre 2023 19:03

          Dsl, réponse vocale. Bcp d’erreurs... Plus trop le temps.


        • vote
          pemile pemile 26 décembre 2023 19:23

          @Conférençovore "Dsl, réponse vocale. Bcp d’erreurs... Plus trop le temps."

          En fait, avec ta dictée vocale tu t’écoutes parler et tu te fous des lecteurs, si tu manques de temps fait plus court ?


        • vote
          Norman Bates Norman Bates 27 décembre 2023 03:10

          @Conférençovore

          "Précise ta pensée au sujet de Gaza."
          Sauf erreur de ma part tu te définis comme "pro-israélien", non ?
          Quant à l’Ukraine nous avons guerroyé moult fois...il t’arrive d’admettre qu’il y a eu des "événements" avant le 24 février 2022 mais sans pour autant dévier du fil narratif atlantiste...
          Sur le covidisme j’admets avoir omis (de bonne foi) tes critiques sur les mesures coercitives (sans toutefois y inclure la dimension de mise en conditionnement de la populace pour les étapes suivantes) mais je n’arrive pas à comprendre ton hermétisme sur les ravages de l’injection...j’ai l’impression qu’à tes yeux c’est "injectez, y a rien à voir, c’est du complotardisme"...si je fais gourrance dis-le...
          Plus globalement je ne suis pas dans le procès d’intention, j’établis ce qui me semble être un constat objectif de ton positionnement...en général on ne se gêne pas pour se rentrer dans la couenne, si tu le souhaites je peux chausser des patins et marcher sur des œufs mais le constat sera le même...
          Je rappelle aussi ne pas être un monstre d’intolérance, j’accepte toutes les opinions...dans la "vraie vie" je côtoie de tout, vraiment de tout...
          Pour finir, s’il n’existe pas "d’essessien sérieux" je me demande où se trouve une alternative "sérieuse" au mondialisme...bon, sur ce point je suis aussi en désaccord avec les souverainistes qui n’ont foi qu’au pouvoir de l’urne pour des raisons maintes fois exposées en ces pages...
          Il y a une alternative idéologique bien plus crédible mais la "république" n’autorisera jamais qu’elle s’exprime au grand jour...parce qu’elle attaque ladite "république" par ses racines, toutes ses racines, absolument toutes ses racines...
          Sans être monocausale, elle...


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 27 décembre 2023 11:21

          @Norman Bates "Sauf erreur de ma part tu te définis comme "pro-israélien", non ?"

          Je me définis effectivement comme "plutôt pro-israélien" mais cela ne signifie en rien que je serais en accord avec tout ce que peut faire cet État (j’ai par exemple toujours dénoncé la colonisation de la cis-Jordanie et ça s’appelle la cohérence : parce que je dénonce également l’occupation illégale de Chypre par la Turquie il me semble être le seul à en avoir parlé ici...)

          "mais sans pour autant dévier du fil narratif atlantiste..."

          Je ne sais pas ce que c’est que le fil narratif atlantiste : je ne suis pas comme certains, un expert militaire qui racontent tout et n’importe quoi comme si tout cela n’était qu’un jeu. Si dire que la Russie a envahi et annexé en partie son voisin, provoquant au passage plusieurs centaines de milliers de morts et blessés, des millions de déplacés, des destructions sans aucun précédent depuis des décennies, c’est suivre le narratif atlantiste, j’admets mon crime.

          "Sur le covidisme j’admets avoir omis (de bonne foi) tes critiques sur les mesures coercitives (sans toutefois y inclure la dimension de mise en conditionnement de la populace pour les étapes suivantes)"

          Ah ouf. Me voilà sauvé des enfers... Je je peux parfaitement admettre qu’il y a bien eu une tentative de mise en conditionnement mais je peux aussi constater une chose : elle a globalement échoué. Bien sûr, pas sur les normies, pas sur les vieux (encore que certains se rendent bien compte qu’il y a eu des excès...) Mais globalement, sur les forces vives de la nation, je pense que l’Etat devra déployer énormément de moyens et de persuasion pour parvenir à reconfiner la population, précisément parce que beaucoup de gens y ont vu au moins une forme d’absurdité et parfois même l’expression d’une forme de dictature.

          "mais je n’arrive pas à comprendre ton hermétisme sur les ravages de l’injection..."

          Très simple. Réponse juste après.

          "j’ai l’impression qu’à tes yeux c’est "injectez, y a rien à voir, c’est du complotardisme"...si je fais gourrance dis-le..."

          Bah oui, je le dis. Mais peut-être que c’est un problème de mémoire, ce que je peux tout à fait comprendre. Flashback 3-4 ans en arrière : quand il y a eu le début du covid, comme tout le monde, je n’y suis forcément intéressé (par la force des choses donc...). Bien qu’ayant une formation scientifique qui aurait pu me permettre d’en parler, j’ai préféré ne pas participer à la cacophonie des experts du net, tu sais le genre de blaireau qui a un bac + 2 en plomberie et qui pense que par ce qu’il a vu trois reportages ennemis, il est plus qualifié que des mecs qu’ont 10 piges d’étude dans le cornet et 25 ans d’expérience ? Moi, je me suis contenté de rester à ma place et de simplement me montrer favorable à des mesures de bon sens qui était défendu par des gens donc je me sens proche idéologiquement comme par exemple NDA/MLP/EZ : laisser les médecins faire leur boulot, fermer les frontières extérieures plutôt que d’en créer à l’intérieur, s’appuyer sur des entreprises locales et volontaires pour fabriquer ce qui nous manquait, laisser les toubibs tenter des traitements, arrêter de museler les gamins (pour une maladie qui ne touchait que les vieux et personnes à comorbidités) dès qu’on avait un minimum de recul dessus, etc. Parallèlement, je me suis intéressé à l’aspect politique et philosophique (c’est un peu pompeux de le dire ainsi...). Et puis j’ai aussi décidé d’arrêter de parler de cela bien avant tout le monde parce qu’il me semblait idiot de participer et de prolonger une sorte de psychose collective. En gros, j’ai décidé de ne plus en avoir rien à foutre de ce truc tout en comprenant que ce ne soit pas le cas pour des gens directement concernés (prof médicales). Après oui, j’admets sans aucun remord avoir constaté que certains (et ce n’est pas en hasard si ce sont des essessiens... Je garde en mémoire notamment le départ précipité danine pour la Croatie et pas pour l’Algérie étrangement, ou encore les errements* de Flo...) se sont vautrés parfois dans le complotisme le plus taré.

          "Il y a une alternative idéologique bien plus crédible"

          Non. Comme dirait Margaret : "TINA !" There is no alternative "crédible" à l’électoralisme. La seule véritable alternative s’agissant de la prise de pouvoir, c’est le coup d’État, la révolution. C’est ce que prône les mouvements radicaux d’extrême gauche que j’ai fréquenté plus jeune et qui existe toujours et qui n’ont strictement rien changé de leur ligne politique. Car il faut bien distinguer les deux aspects : il y a la prise de pouvoir d’un côté, et ce que tu veux mettre en place de l’autre. Ces gens ont une stratégie pour le premier et un projet politique très clair pour le second. Je ne vois rien de tel chez quelqu’un comme toi par exemple. Même celui dont tu te dis le plus proche en passe par la phase élection, qui plus est dans celle dans laquelle il a le moins de chances de changer quoi que ce soit... La comparaison avec Farrage est complètement absurde compte-tenu des évidentes différences entre l’Angleterre et la France. Flo n’est qu’un petit opportuniste qui s’est juste offert une niche politique.


        • vote
          samy Levrai 22 décembre 2023 16:04

          Tiens, instruis toi un peu, sache de quoi tu parles, ton article est un ramassis d’idiotie  : 

          https://www.upr.fr/conferences/

          https://www.upr.fr/charte-fondatrice-2007/


          • vote
            Conférençovore Conférençovore 23 décembre 2023 07:22

            @samy Levrai Si c’est un ramassis, c’est qu’il y en a plusieurs et que donc... Et sinon merci pour ces liens. Vous connaissez l’UPR ? smiley


          • vote
            Et Hop ! 22 décembre 2023 16:32

            Commençons par une évidence : le souverainisme ne peut constituer en soi un projet politique. "


            On peut dire ça de tous les principe : la liberté ne peut constituer en soi un projet politique, ni la prospérité, ni la sécurité, ni la propriété, ni la lutte contre l’oppression, pourtant ce sont les quatre droits fondamentaux et imprescriptibles énnoncés dans la Déclaration des droits de l’homme et du ctoyen de 1789.

            Dans l’Antiquité, on définissait un peuple libre par le fait de ne pas payer de tribut à une nation étrangère : il y avait les peuples libres et les peuples tributaires.

            L’ONU, le FMI, la Banque Mondiale, la CPI, l’OMS, l’OMC, l’OTAN, l’UE ont été créés après 1945 par les USA comme des filets pour empêtrer, asservir, puis vampiriser les autres pays avec de l’endettement forcé qui a commencé avec le Plan Marshall pour reconstruire à crédit tout ce que leurs bombardiers avaient détruit.

            Les USA ne respectent d’ailleurs pas plus ces organisations qu’ils ont créées que celles crées auparavant comme la Croix Rouge Internationale, les accords de La Haye et de Genève, ils ne respectent pas les accords de Minsk votés par l’Assemblée générale des Nations Unies, ni l’embargo qu’ils imposent contre l’Iran, la Russie, et la Chine. 

            Sortir de tous ces pièges, dénoncer tout l’endettement intenational de l’État français, et en rendre responsables sur leurs biens tous ceux qui ont fait le programme Young American Leaders, avec interdiction d’emploi public, est-ce que c’est un programme souverainiste ou de libération ?

            Quand le sage Solon a rétabli la paix et la prospérité à Athènes, il a commencé par chasser tous les usuriers de la Cité et annuler toutes leurs créances.


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 22 décembre 2023 17:03

              @Et Hop ! "On peut dire ça de tous les principe (avec un s)"

              Oui mais ici il est question de projet, de ligne politique.

              "puis vampiriser les autres pays avec de l’endettement forcé qui a commencé avec le Plan Marshall pour reconstruire à crédit tout ce que leurs bombardiers avaient détruit."

              Les EUA ne sont intervenus qu’en fin de guerre. Leurs bombardiers ont écrasé des villes entières, c’est vrai... mais occupées par qui ? Et puis qui oblige la France à s’endetter depuis 40 ans si ce n’est les gens élus par les Français eux-mêmes depuis 40 ans ? Regardons la réalité en face bon sang !


            • vote
              Pyrathome Pyrathome 22 décembre 2023 17:31

              @Conférençovore

               mais occupées par qui ?

              Par une engeance d’ordures que l’oncle Sam avait largement financé avant la guerre......Ah ben merde alors !
              Tu oublies juste un truc, c’est que les soviétiques avaient déjà fait le boulot de destruction des nazis et avançaient allègrement sur Berlin quand les rosbifs ont débarqué en Normandie..... 


            • vote
              nono le simplet nono le simplet 22 décembre 2023 17:45

              @Pyrathome
              avançaient allègrement sur Berlin
              allègrement c’est vite dit ... ils n’ont pas encore libéré toute l’Ukraine en juin 44 ... il reste un bout de chemin à faire ...


            • vote
              Et Hop ! 22 décembre 2023 20:29

              @Conférençovore : " Leurs bombardiers ont écrasé des villes entières, c’est vrai... mais occupées par qui ? "

              1400 villes françaises ont été gravement bombardées de 1940 à 1945, en tuant environ 80 000 civils et presque aucun soldat allemand. Le prétexte donné le plus souvent était de détruire des gares de chemin de fer situées en ville parce qu’elles auraient pu être utilisées par les Allemands pour le transport de troupes et d’armement. C’est vrai, mais on détruit beaucoup mieux une ligne de chemin de fer en bombardant les viaducs et les ponts en rase campagne.

              Le surendettement de l’État de type crédit-révolving au bénéfice exclusif de prêteurs étrangers dont le nom est tenu secret a été volontairement mis en place vers 1985 pour créer "un grand marché européen des capitaux libre et non faussé " (comme pour l’électricité avec l’ARENE). Avant, l’État, EdF, la SNCF, etc.. finançaient leurs investissements avec des emprunts obligataires d’État dont la souscription était réservée aux ménages français, en commençant par les retraités, pour que les intérêts payés restent dans l’économie française (et payent TVA, impôts, etc.), ce qui ne rapportait rien aux banques.
              Les collectivités territoriales emruntaient exclusivement à la Caisse des dépôt (État), les administrations, les établissements publics, les universités, les hôpîtaux, n’avaient aucun endettement puisqu’ils n’avaient pas de personnalité juridique autonome et devaient être étaient exclusivement financés par les budgets de l’État. La politique commerciale des banques est d’augmenter l’endettement de tout le monde, à commencer par les États en corrompant les hauts fonctionnaires.


            • vote
              Et Hop ! 22 décembre 2023 20:37

              @Et Hop !
              PS : Le bombardement de Brest, Cherbourg, Saint-Nazaire, Lorient, et autres ports de marine de guerre ou aéroports militaires allemands étaient justifiés, soit une vingtaine de sites, tout le reste c’était des cibles exclusivement civiles, donc des crimes de guerre : Rouen, Orléans, Toulouse, Le Vésinet, Grenoble, Limoges, etc...
              Les Américains ont débarqués pour occuper la France à la place des Allemands en ayant prévu d’imposer un dollars français à la place du Franc et l’AMGOT.


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 23 décembre 2023 06:04

              @Et Hop ! On part dans des considérations non pas complètement HS (qu’est-ce que tu veux que je te réponde ? Qu’il n’est jamais bon d’être vaincu dans une guerre et que l’eau ça mouille ?) mais tellement éloignées du sujet qu’aller dans ce sens rendrait l’échange ingérable.


            • vote
              Et Hop ! 23 décembre 2023 16:54

              @Conférençovore :

              En 1939-1945 la France a été vaincue par ... les Américains, vous avez raison de la souligner, ils ont débarqué pour nous conquérir, pas pour nous libérer des Allemands qui étaient déjà presque complètement écrasés par l’URSS.

              Le sujet est donc tout-à-fait connexe avec le propos de votre article : depuis 1945, la France a perdu sa souveraineté (ou sa liberté) au profit des Américains, comme l’Allemagne, l’Italie et le Japon, avec une parenthèse pendant les deux périodes De Gaulle.

              "Vae Victis" est une réplique des Gaulois aux Romains après la prise de Rome.


            • vote
              Et Hop ! 23 décembre 2023 19:04

              @éolienne : 

              Le cinéma américain a été imposé aux Français par des quotas de diffusions de 50% imposés par les USA dans le cadre du Plan Marshall qui prévoyait que 50% des financements devraient être utilisé pour importer des biens et services américains.
              Les accords Blum-Byrnes permettant la libre pénétration du cinéma américain en France ont signés à Washington le 28 mai 1946.
              En réalité, la France n’avait aucun besoin du plan Marshall pour la reconstruction, elle pouvait très bien s’auto-financer avec des émissions emprunts obligataires.
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Blum-Byrnes


            • vote
              Norman Bates Norman Bates 23 décembre 2023 19:15

              @Et Hop !

              "En 1939-1945 la France a été vaincue par ... les Américains, vous avez raison de la souligner, ils ont débarqué pour nous conquérir, pas pour nous libérer des Allemands qui étaient déjà presque complètement écrasés par l’URSS."

              Exact...et ne pas oublier les milliers de sommités nazies qui eurent le loisir de trouver refuge aux USA et dont certains occupèrent des postes pour le moins prestigieux...
              La généalogie de l’UE est sur ce point explicite...entre autres...
              Peut-être cela explique t-il aussi une forme en apparence irrationnelle de mansuétude à l’égard de certaines factions ouvertement affiliées au nazisme...
              Ils n’ont pas perdu la guerre, ils ont juste perdu l’Allemagne...thèse assumée de "complotard" qui s’appuie sur des références et des sources fiables...


            • vote
              Et Hop ! 24 décembre 2023 23:20

              @Norman Bates

              L’UE a une idéologie qui est le libéralisme anglo-saxon et le néo-calvinisme, c’est le contraire de l’Idéologie nationale-socialiste. Monnet, Schumann, et Cie étaient des démocrates chrétiens complètement atlantistes, en France la suite du parti orléaniste qui avait fait la Révolution, les vrais collabos.

              Les Anglais et les Américains ont complètement mis au pillage l’Allemagne : brevets, machines-outils, prisonniers de guerre condamnés aux travaux forcés en Angleterre jusqu’en 1960, et aussi ingénieurs, techniciens et savants, qui d’ailleurs n’avaient rien à se reprocher. La propagande sur la shoah a servi à justifie ces spoliations et l’occupation. (Par exemple, la fabrique de carabine à plombs pour enfants Diana a été déménagée et vendue en Angletere avec ses brevets et sa marque, ils n’avaient plus le droit d’en fabriquer, c’était une contrefaçon, jusqu’à ce que des Allemands de l’Ouest trouvent l’opportunité de racheter la marque dans les années 1980.)


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 25 décembre 2023 09:21

              @Et Hop ! "En 1939-1945 la France a été vaincue par ... les Américains"

              Ce révisionnisme had hoc ne mène à rien. Elle a été vaincue par les Allemands. Nous avons perdu parce que, durant les deux décennies précédentes, nous n’avons pas voulu voir ce qui arrivait en face. Certains ont même pensé que le pacifisme suffirait... ça rappelle d’ailleurs l’attitude de certains d’aujourd’hui face à l’expansion islamique qui a des soubassements nationalistes (Turquie, Algérie, Maroc, AS, Emirats et Qatar pour citer les principaux).

              Par la suite, oui, lew oncles Sam et Joe ont eu tout le loisir de s’installer en Europe (surtout en Allemagne et en Italie pour le premier) et en Asie avec leur doctrine de la double-barrière mais tout cela est une conséquence de notre défaite. Ils nous ont colonisé aussi culturellement mais comme le reste du monde. Ils nous dominent sur le plan économique, sur celui du renseignement (avec le virage sous Clinton et la réorientation des SR vers de l’intelligence éco dont les Européens sont les premières cibles), sur les réseaux, etc mais le caractère multipolaire du monde change la donne. Outre la Chine, Inde et Russie, plusieurs autres puissances ont émergé rendant les relations internationales de plus en plus complexes : on peut penser à la Turquie, l’Indonésie, l’Arabie Saoudite, etc.

              Voilà pourquoi je ne voulais pas aller sur ce terrain. Ça nous emmène loin, à des milliers de kilomètres de nos responsabilités.


            • vote
              Et Hop ! 25 décembre 2023 14:38

              @Conférençovore : " La France ... a été vaincue par les Allemands. Nous avons perdu parce que, durant les deux décennies précédentes, nous n’avons pas voulu voir ce qui arrivait en face. Certains ont même pensé que le pacifisme suffirait...."

              C’est pas la France, c’est la IIIe République qui a subi une défaite magistrale par l’armée allemande, après que le gouvernement Daladier ait déclaré la guerre à l’Allemagne, conformément à la résolution déjà votée par le Parlement anglais, mais sans consulter le Parlement français comme l’exigeait impérativement la constitution, parce qu’il savait que la Français et les députés voteraient massivement contre, bien qu’il ait interdit tous les députés communistes. C’est à ce moment-là, en 1939, pas en 1940, que le gouvernement radical-socialiste est sorti de la légalité démocratique et mis fin de la IIIe République.

              Le refus des Français de refaire la guerre à l’Allemagne se comprenait parfaitement : en 1938 on était seulement 20 ans après la fin de la guerre de 14-18 qui avait tué 64% des garçons de 18 à 38 ans, plus que d’habitants en Alsace, toutes les familles françaises étaient pleine de veuves, d’orphelins, de vieilles filles, de gueules cassées, de gazés, de mutilés, de fous, de gens ruinés, c’est comme si actuellement la dernière guerre s’était terminée en 2003.

              Le but de guerre déclaré était totalement absurde et impossible à réaliser : il s’agissait, en application d’un traité d’alliance signé quelques semaines auparavant entre l’Angleterre et la Pologne, de traverser le territoire allemand avec les deux armées pour libérer la Pologne occupée par les armées du IIIe Reich et de l’URSS ! D’où la drôle de guerre, c’est-à-dire les tergiversations jusqu’à ce que l’Allemagne se décide à intervenir pour balayer ces deux armées qui s’étaient massées à sa frontière et qui lui avaient déclaré la guerre. Dès que l’armée anglaise a vu arrrivers sur elle les régiments blindés allemands appuyés par des chasseurs, Churchill a obtenu d’Hitler par les ambassades en Suède de les arrêter pour permettre à toute l’armée anglaise de rembarquer à Dunkerque, sans prévenir l’état-major français. Le deal était d’abandonner à l’Allemagne le territoire français de métropole, et de récupérer tous les territoires d’outre-mer.

              On connaît la suite, le parlement anglais vote un projet de fusion de la France avec l’Angleterre, avec gouvernement croupion en exil à Londres, présenté par Jean Monnet et De Gaulle, pour récupérer les territoires d’outre-mer. L’arrivée de Pétain et les conditions du traité d’armistice mette fin à l’ambition de l’Angleterre bqui ombarde la flotte française à Mers-el-Kébir, puis De Gaulle essaie quand-même de " libérer " les territoires d’outre-mer, comme le Liban, le Sénégal, libérer de qui ? Pas de l’Allemagne mais de la France. Pour qui ? Pas pour la France mais pour le Royaume-Uni.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès