• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Enquête sur le scandale des éoliennes en mer (Livre Noir)

Enquête sur le scandale des éoliennes en mer (Livre Noir)

Une fois de plus Livre Noir livre un reportage brut et complet avec de nombreux intervenants sur cette monumentale escroquerie.

 

Escroquerie écologique :

Ces parcs éoliens en mer cumulent de multiples et évidentes tares écologiques les rendant hautement nuisibles à l'environnement :

  • Pollution marine aux métaux par utilisation et dispersion de ces derniers à hauteur d'une centaine de tonnes par an et utilisés pour consolider les piliers de ces ventilateurs géants ;
  • Pollution marine avec un écosystème bouleversé, ne serait-ce que par les travaux mais aussi par l'exploitation à venir : disparition des poissons, coquilles et autres crustacés ;
  • Pollution écologique par les risques évidents de destruction des populations aviaires locales ;
  • Pollution par constructions ineptes notamment de centrales (avec destruction de forêts) mais aussi par ajoûts de canalisations, par bétonisation stupide et anti-naturelle de littoraux déjà fragilisés ;
  • Pollution visuelle évidente qui conduit à défigurer des paysages somptueux ;
  • Pollution écologique par utilisation de matériaux à la durabilité restreinte et au recyclage non maîtrisé, en plus d'être importés depuis l'autre bout du monde ;
  • Pollution par rejet de polluants (huiles, etc) lors des forages pour installer ces 62 éoliennes ;
  • Pollution sonore.

Ce projet n'a aucun sens sur le plan "écologique".

 

 

Escroquerie économique :

Les grands projets de parcs éoliens détruisent le commerce local des littoraux concernés. Ils vont générés de considérables baisses de valeur des biens immobiliers des locaux. Ils ne génèrent aucun emploi et même en détruisent (pêcheurs, acteurs du tourisme local, commerce local...). Les entreprises derrière ces constructions aussi pharaoniques qu'hideuses sont étrangères. Il y a d'autres solutions (la géothermie, le solaire, des usines marémotrices, etc), d'autres axes de recherche comme l'utilisation des différentiels de température des fonds marins, etc. Alors qui est derrière tout cela ?

La réponse est commence notamment par la syllabe "ma" et se termine par la syllabe "fia". Certains acteurs politiques ne sont pas en reste, notamment une certaine candidate à l'élection présidentielle dont le mari est également.. impliqué. A l'inverse, trois candidats s'opposent fermement à ces projets : Marine Le Pen, Eric Zemmour et Jean Lassalle. Les autres les valident ou bien ne pipent mot (ce qui revient au même).

Pour le découvrir, regardez ce reportage, abonnez-vous à Livre Noir (ça ne coûte rien, contrairement à ces ventilos) et soutenez-les si vous pouvez.

 

 

Tags : Mers et Océans Scandale Pollution Energies renouvelables




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 5 votes
    ETTORE 14 février 19:12

    brassés par le vent, alors que les pipolitiques brassent du vent !

    Un air de famille, de pâle figure !

    Cherchez les gains, vous trouverez " l’irraisonnable ".


    • vote
      mat-hac mat-hac 15 février 16:30

      Vive le thorium de République Souveraine !


    • 2 votes
      Norman Bates Norman Bates 15 février 17:21

      @mac-hac

      Encore en plein somnambulisme numérique l’autre...
      Et Ségolène ? elle sent le mazout, Ségolène ???


    • 3 votes
      sirocco sirocco 15 février 16:11

      Comme toujours c’est une histoire de (très) gros sous, de dividendes, de corruption. Il n’y a que ça qui compte, en aucun cas les considérations écologiques.

      Même chose pour la construction d’une nouvelle ligne de TGV entre Bordeaux et Toulouse (alors qu’il suffirait d’adapter la ligne existante). Ou pour le contournement de Beynac en Dordogne, qui va défigurer la belle rivière du même nom. Là ce sont des gauchistes (Rousset, Peiro et beaucoup d’autres) qui sont à la manœuvre et vont s’en mettre plein les fouilles.


      • vote
        microf 18 février 13:19

        La France est un pays de scandales, celui del´article n´est rien par rapport ou comparé au scandale de la Francafrique.

        Françafrique : Le plus long scandale de la République ...

        C’est le plus long scandale de la République. Aujourd’hui, plus aucune digue ne contient la folie de la Françafrique. Notre pays, soi-disant "partie des droits de l’homme", a soutenu, au-delà de toute raison, les inspirateurs et les auteurs du génocide rwandais.

        La Françafrique, le plus long scandale de la République est un essai écrit par François-Xavier Verschave, auteur de nombreux autres ouvrages sur les relations franco-africaines et ancien président de l’association Survie. Cet ouvrage a été publié par Stock en 1998 . Sommaire 1 Concept de la Françafrique chez Verschave


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès