• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Éric Zemmour invité à C dans l’Air

Éric Zemmour invité à C dans l’Air

Voici une émission intéressante à un égard bien particulier.

Eric Zemmour a récemment été reçu dans "C dans l'Air" sur France 5, émission consacrée aux Présidentielles, du moins sur le papier. Oui mais voilà... de la France, il n'est quasiment pas question au cours de cette émission. La désindustrialisation de la France est bien abordée au début mais rapidemment, il n'est plus question que de politique étrangère : Russie/Ukraine, Géorgie, Etats-Unis, Sahel, Israël, Syrie, Turquie, Rwanda... C'est un véritable petit tour du monde que nous propose Caroline Roux, Pierre Servent, Armelle Charrier et Vincent Hugueux mais... nullement le tour de France auquel que nous aurions légitimement pu être invités à faire et encore moins un tour encore plus légitime des préoccupations des Français. Pas une seule question sur le chômage, le pouvoir d'achat, le logement, la sécurité, la justice, les transports, l'énergie, l'agriculture, le monde rural, l'état des banlieues, les grands projets pour le pays. Rien de rien ! Même pas un mot sur la gestion de la crise sanitaire, sur les augmentations faramineuses du prix de l'électricité, de l'essence, etc. Il faut attendre l'ultime question et d'un téléspectateur sur les "grands projets" pour que ceux-ci soient évoqués... Zemmour n'a qu'une quinzaine de secondes pour répondre, juste avant la fin de l'émission.

Manifestement, pour ces journalistes, l'armée française se résume à une force d'intervention censée garantir la paix partout dans le monde alors que la sécurité n'est même pas assurée à l'intérieur de nos propres frontières, frontières qui sont d'ailleurs quotidiennement violées sans que personne sur le plateau n'y trouve quoi que ce soit à redire. A croire que la sécurité des Maliens compte davantage (quitte à y sacrifier nos soldats)...

 

Tout cela peut sembler curieux mais c'est en réalité assez symptomatique de la situation du journalisme français et tout particulièrement sur ce "Service" public financé pourtant par les Français. Ce choix éditorial (car c'en est un) reflète cet état d'esprit dont l'unique préoccupation est la place de la France dans le monde alors que, pour les Français, ceci n'est qu'un sujet, certes important, mais périphérique des Présidentielles et qui plus, très éloigné précisément de leurs préoccupations du quotidien. Tout cela démontre ce sidérant décalage entre, d'une part, ce journalisme pétri de préoccupations parisianistes et hors sol. et d'autres parts, la réalité vécue par les Français et les intérêts du pays lui-même. D'ailleurs (c'est le cas de le dire), même le titre de l'émission est hors sol : "La France face aux défis du monde". Le téléspectateur apprend donc que l'enjeu de la Présidentielle française serait de faire face "aux défis du monde". Ceci est bien illustré sur la question du réchauffement climatique dont la France, grâce au nucléaire, figure parmi les bons élèves. Ce petit monde qui a la tête "ailleurs" n'a manifestement pas jugé bon de titrer "La France face à ses propres défis" mais il en va ainsi pour ces quasi fonctionnaires d'Etat du groupe France Télévision : les autres avant les nôtres... toujours !

Au moins le nom de l'émission est conforme : C'est bien "dans l'air" que flotte cette caste et pas "sur le sol" qu'elle foule des pieds et encore moins... sur le sol français. Dommage que Zemmour ne leur ait pas fait remarquer...

 

 

Tags : Politique International Eric Zemmour Présidentielle 2022




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • vote
    Buk100 Buk100 27 janvier 10:40

    L’émission "C dans l’air— La France face aux défis du monde" est présentée comme suit dans le programme télé "Caroline Roux reçoit les principaux candidats à l’élection présidentielle. Elle interroge chacun d’eux sur sa vision de la France sur la scène internationale. "

    Vu que la géopolitique est le thème unique et récurrent de cette émission, c’est pas très étonnant qu’on n’y entende pas "une seule question sur le chômage, le pouvoir d’achat, le logement, la sécurité, la justice, les transports, l’énergie, l’agriculture, le monde rural, l’état des banlieues, les grands projets pour le pays"


    • 4 votes
      Conférençovore Conférençovore 27 janvier 10:56

      @Buk100
      "Vu que la géopolitique est le thème unique et récurrent de cette émission,

      "

      D’abord c’est faux : C dans l’air aborde des questions d’actualité.

      Regardez la même émission avec Yannick Jadot : https://www.youtube.com/watch?v=mN8FDnJ_WdQ
      Il est question du nucléaire, des GJ, de pouvoir d’achat, de l’augmentation des prix, de la balance du commerce extérieur, des exportations françaises, de l’UE, etc. Il est bcp question de l’international mais vis-à-vis des intérêts de la France.
      Même le ton des intervenants est différent : les capacités de Jadot à être Président ne sont pas mises en doute ; il est simplement interrogé.
      Il y a bien eu un angle spécifique pour EZ.


    • 5 votes
      Conférençovore Conférençovore 27 janvier 10:42

      L’idée également de cette clique (et il suffit d’écouter car cela revient sempiternellement) était de laisser entendre aux Français qu’EZ n’aurait pas l’etoffe d’un Président au plan international. Ils n’ont eu de cesse de le forcer à se projeter sur la scène inter à base de "que feriez-vous si vous êtes élu Président par rapport à Biden ? Poutine ? L’Ukraine ? Le Mali ?". Ca n’a été que cela de A à Z. PAs une seule question sur le plan nationale comme je l’explique. L’idée était de tenter de le décrédibiliser aux yeux du public sur cet aspect précis et de prendre le contrepied de Zemmour qui affirme depuis le début que ce qu’il veut (à raison), c’est "sauver la France, pas le monde entier". Quoi de mieux pour le tenter de le décrédibiliser que de ne jamais parler du sujet CENTRAL de l’élection ? 

      Malheureusement EZ a fait preuve de trop de naïveté. Il aurait du recadrer tout cela...

      Vous verrez que cette manipulation grossière ne sera pas employée avec d’autres candidats à qui seront posées les questions qui ne l’ont pas été tout spécialement pour lui. J’en prends le pari...


      • vote
        Octave Lebel 28 janvier 20:20

        @Conférençovore

        Zemmour, c’est juste la diversion de plus, façon Bolloré, de retenter le coup du sacrifice de ceux qui se sont laissés convaincre de voter contre leurs intérêts afin de servir de marchepied à un Macron ou son homologue.

        Seule façon pour ces gens d’avoir une chance de se maintenir au pouvoir grâce à la réédition de l’escroquerie morale du front républicain.

        Avec toujours l’aide des médias et la présupposition de notre naïveté et de notre incapacité d’apprendre et de comprendre.

        Donc à C dans l’air , on joue la comédie pas trop inquisitrice au point de dégommer l’animal parce qu’on en a encore besoin un moment.

         


      • vote
        Octave Lebel 28 janvier 20:27

        @Octave Lebel

        Arrêtez de trop vous plaindre, les gens vont se rendre compte de la manoeuvre !

        Candidats mentionnés dans les médias : à droite toute !

        par Maxime friot, mercredi 19 janvier 2022

         

        Par le biais d’un logiciel spécifique, Nicolas Hervé a procédé à la transcription de chaînes de télévision (de 6h à minuit pour les chaînes d’info, les JT du soir pour TF1, France 2, France 3 et M6, l’émission « Touche pas à mon poste » sur C8) et de radio (les matinales de France Inter, Europe 1, RMC, RTL). « Une fois les transcriptions obtenues, on se contente de compter le nombre d’occurrences des noms de candidat.e.s, sous la forme la plus simple : leur nom de famille »

         

        https://www.acrimed.org/Candidats-mentionnes-dans-les-medias-a-droite

         


      • vote
        Octave Lebel 28 janvier 20:30

        @Conférençovore

        Arrêtez de trop vous plaindre, les gens vont se rendre compte de la manoeuvre.

        Candidats mentionnés dans les médias : à droite toute !

        par Maxime friot, mercredi 19 janvier 2022

         

        Par le biais d’un logiciel spécifique, Nicolas Hervé a procédé à la transcription de chaînes de télévision (de 6h à minuit pour les chaînes d’info, les JT du soir pour TF1, France 2, France 3 et M6, l’émission « Touche pas à mon poste » sur C8) et de radio (les matinales de France Inter, Europe 1, RMC, RTL). « Une fois les transcriptions obtenues, on se contente de compter le nombre d’occurrences des noms de candidat.e.s, sous la forme la plus simple : leur nom de famille »

         

        https://www.acrimed.org/Candidats-mentionnes-dans-les-medias-a-droite

         


      • vote
        Octave Lebel 28 janvier 20:31

        @Octave Lebel

        Désolé pour le bug.


      • vote
        Octave Lebel 28 janvier 20:36

        @Conférençovore

        suite :

        "Ainsi, entre le 30 août et le 31 décembre 2021 :

        1. Sur les chaînes d’info en continu, 16 % des noms cités étaient ceux de candidats de gauche (au sens large du terme : Hidalgo, Taubira, Montebourg, Jadot, Rousseau, Mélenchon, Roussel, Poutou, Arthaud). À titre de comparaison, les candidats d’extrême droite (Zemmour, Le Pen, Philippot, Dupont-Aignan) ont été cités à hauteur de 39 %, Macron 23 %, et la droite 21 %.

        2. Dans les journaux télévisés, la gauche cumule 22 %, derrière Macron (30 %), la droite et l’extrême droite (24 % chacune).

        3. Et dans les matinales radio, on constate presque les mêmes déséquilibres : gauche à 21 %, Macron à 35%, l’extrême droite à 34 % et la droite à 19 %.

        Ce sont donc les candidats de gauche qui sont les moins évoqués. Et quand on connaît l’accueil médiatique qui leur est en général réservé…"


      • vote
        Zip_N 27 janvier 11:15

        "Dommage que Zemmour ne leur ait pas fait remarquer...

        "

        Conférencovore c’est le conseillé de Zemmour sur le site. Entre le sol des origines et l’air de la mondialisation, et sans vouloir m’amuser au trampoline, c’est un sujet mystérieux et poussiéreux qui recherche néanmoins de la lumière. Ca faisait longtemps qu’on avait plus entendu parler de celui ci. Lors des paris il y a de l’argent qui va tomber c’est certain.


        • 2 votes
          Norman Bates Norman Bates 27 janvier 12:36

          Je proteste ! j’ai été victime d’un violent étourdissement, une sensation de vertige comme si je déambulais sur un fil de rasoir accroché entre deux gratte-ciel...

          A deux doigts de la grossesse nerveuse, faute à ce module sur lequel je me suis précipité avec voracité pour distiller quelques boulettes puantes sur Moïse...

          Or j’ai été désorienté par un interminable tunnel textuel qui a transformé ma boussole mentale en toupie infernale qui n’indiquait plus rien, si ce n’est un insondable désarroi, une perte des repères les plus fondamentaux...

          L’auteur, visiblement fâché avec la tradition, saccage sciemment le savoir-faire prodigué par l’EN et souille l’activité du livreur qui va chercher sa barquette en chambre froide avec amour...oui, entendez le cri de dépit du livreur de barquette qui se voit submergé par l’attaque barbare de centaines de mots rédigés en dehors de la coutume dite du copié-collé...lui qui enfile sa doudoune polaire, ses gants, sa chapka pour récupérer la barquette promise avec les rebords soigneusement repliés sur le couvercle cartonné...il l’acheminera à destination dans son camion frigorifique au milieu des effluves de sueur et de gazole...

          C’est non sans émotion que le camionneur activera le micro-ondes pour conférer à son "travail" la touche ultime qui apportera à la barquette sa splendeur originelle avec ce fumet si particulier de réchauffé qui va immanquablement attirer le chaland friand de ces délicates préparations au bon goût de tradition, de terroir...

          C’est la musique de chambre froide qu’on assassine, l’harmonieux bourdonnement des congélateurs qu’on cherche à faire taire.. ! et puisque ces abominables exactions ne suffisent pas on viole le monopole de l’artisan amoureux du "travail" bien fait sur sa spécialité préférée, le Moïse givré livré à la douzaine...

          Pauvre France ! trolls, cons, et non détenteurs du permis camion s’abstenir...


          • 3 votes
            sylvain66 27 janvier 14:11

            C’est bien "dans l’air" que flotte cette caste et pas "sur le sol" qu’elle foule des pieds et encore moins... sur le sol français. Dommage que Zemmour ne leur ait pas fait remarquer...


            Parcequ’il fait partie de cette même caste ??


            • 1 vote
              juanyves juanyves 27 janvier 20:39

              Il dit que pour l’OTAN il sortira du commandement militaire, que l’OTAN n’a plus de raison d’être, que son modèle c’est De Gaulle mais qu’il ne sortira pas de l’OTAN, vu que cela lui permet d’exercer son véto sur des questions importantes.

              Tant d’incohérences et de n’importe quoi peuvent se lire en clair :

              • il ne sortira pas de l’OTAN, vu que cela sert à sa position néo-libérale en appui à Israël
              • message vers l’intérieur : l’OTAN ça ne sert à rien, je bouscule et montre mes muscles (que je n’ai pas)
              • message vers l’extérieur : je ne toucherai à rien

              Comme De Gaulle il peut repasser ses cours. Tout dire et son contraire il est bon sur ce plan. Les promesses électorales c’est fait pour être élu pas pour les appliquer (trumpisme avéré).


              • 1 vote
                Norman Bates Norman Bates 27 janvier 22:48

                Ah tiens, je vois que "notre" campagne électorale a été délocalisée dans une contrée lointaine avec un "débat" sur la télé izraheilienne...

                Des invectives, des vociférations, un public (masqué, lui) qui fait docilement la claque, un animateur hautement distingué, une thématique centrale bien orientée...

                Euh...covid, mascarade des injections, domestication des peuples, corruption et tout ça.. ?

                Noooooooon...voyons...y a plus urgent...

                Bref, un beau spectacle digne de la "républikésesvaleurs"...de la diversion au fumet malodorant bien connu...

                Avant de conclure je lance mon pari : je mise sur une dizaine de barquettes de ce "Face à Baba" dans les 48h... smiley


                • 2 votes
                  Conférençovore Conférençovore 28 janvier 06:11

                  @Norman Bates
                  " je mise sur une dizaine de barquettes de ce "Face à Baba" dans les 48h... "

                  Oups... un intervenant a déjà collé en modo l’émission. J’entends déjà le couple Vivagel-Picard couiner... smiley

                  Et sinon, oui, évidemment qu’il y a plus urgent. Le covid c’est finito : Au Danemark, en Angleterre, ils ont levé toutes les restrictions. Nous serons probablement les derniers mais à qui la faute ? A qui la faute sinon ces bulots de Français qui ont mis ou laissé mettre au pouvoir cette clique d’abrutis et de traîtres ? Ces derniers tentent bien de maintenir la pression en communiquant quotidiennement des records de contaminations à un virus qui ne tue quasiment plus personne et vont essayer de faire durer leur machin le plus longtemps possible, mais à part les lobotomisés (qui l’étaient avant), les gens ont compris cette mascarade. Le filon des mesures à la con est épuisé. Il faudra qd même être vigilants jusqu’au bout et surveiller de près leurs tentatives d’imposer le vote électronique mais ils en sont réduits à temporiser pour retarder au max l’annonce de la candidature du poudré.

                  Alors oui, il y a des dégâts et pas des moindres mais comment en est-on arrivé là ? Qui a laissé ce merdier s’installer ? Et surtout... qui veut en sortir ?

                  L’urgence est en effet ailleurs et elle l’est depuis le début, depuis 2017, depuis 50 ans. En 5 ans, ces ordures nous ont imposé 2 millions de remplaçants. Ils nous ont endetté comme jamais, vendu des infras stratégiques, envoyé des soldats se faire tuer pour des connasses converties reparties aussi sec et autres touristes inconscients. En 5 ans, des tenants de la religion guerrière ont construit des dizaines de casernes sur notre sol avec la complicité de toujours les mêmes. Des milliers de Français ont, chaque jour, été agressés, blessés, violés, tués par la racaille. Il faudra bien rappeler cela parce que tel est le bilan : Philippe le chauffeur de bus massacré par 4 chances n’est qu’un exemple des victimes de cette racaille.
                  Mais ce n’est pas tout ! Ils ont détruit l’hôpital. Ils ont démoralisé une police attaquée tous les jours, massacré les GJ autochtones pendant que les autres brulaient tout pour s’amuser. Depuis le 1er janvier et d’ici Avril 2022, l’équivalent de la ville de Brest (cette ville connaît des caillassages depuis 1 semaine sans que cela ne soucie qui que ce soit) aura déboulé chez nous. En 5 ans ces pourritures ont massacré EDF et sacrifié la filière nucléaire (l’une des rares à être à peu près propre). En 5 ans, ils ont achevé l’école en donnant le bac à des dizaines de milliers d’analphabètes détruisant au passage le peu de valeur qu’avait encore ce diplôme. Ils ont imposé l’introduction quotidienne de coton-tiges dans le nez de gamins de 6 ans pour une maladie qui en a tué quasiment aucun. Je pourrais continuer longtemps... 

                  La question de savoir qui a laissé tout cela arriver étant tranchée (c’est nous tous) reste celle du "qui veut en sortir". Va-t-on continuer à accepter de se faire détourner des vrais pbs par cette clique qui a tout intérêt à maintenir les gens sous cloche ?
                  Perso, j’ai très peu parlé de ce sujet covid ces deux dernières années, consterné par ces interminables et stériles débats à court-terme dans lesquels trop de gens ici comme ailleurs se sont vautrés, cédant par là-même aux injonctions gouvernementales et à la coronaconnerie qu’ils prétendaient pourtant dénoncer. Le débat d’aujourd’hui et de demain, c’est le pays. Et ce n’est pas un débat moisi basé sur 2 ans de conditionnement ou même cet énième quiquénat qui a poursuivi le travail de destruction du pays qui doit nous mobiliser mais celui de son avenir, sur les 20-30 ans à venir.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès