• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hollywood et la Chine communiste

Hollywood et la Chine communiste

Cette vidéo a été publiée le 9 septembre 2020 et a été réservée aux souscripteurs jusqu'au 13/3/2023 où elle a été rendue publique suite à la razzia aux Oscars d'un film chinois produit par des Chinois et joué par des Chinois (Everything Everywhere All at Once, 7 Oscars)

Tags : Chine Cinéma




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Globulard 14 mars 17:46

    L’aurait mieux valu qu’il reste dans le giron des souscripteurs le n’article , insupportable !!!!


    • 3 votes
      berry 14 mars 18:38

      @Globulard
      Ayons une pensée émue pour les malheureux qui ont payé pour voir cette vidéo.


    • 2 votes
      Fantômette contre Jean Robin Fantômette contre Jean Robin 15 mars 10:25

      La Chine a réussi cet exploit d’être parvenue en quarante ans à la deuxième place économique mondiale et pour le sous-BHL de Polynésie, c’est inacceptable. La Chine a même déclassé le modèle absolu de JR, à savoir l’Amérique protestante puisqu’il lui avait fallu environ 70 ans pour dominer le marché mondial (1850-1920). La Chine avait de plus, un défi démographique colossal à relever. De façon tout à fait pragmatique et non dogmatique, la Chine de Deng-Xiaoping abandonna le communisme dur pour passer à un capitalisme mondialisé contrôlé par l’Etat ; la réussite en est éclatante, tant du point de vue des besoins primaires de la population que des intérêts stratégiques chinois : tout ça est insupportable au pingouin américanophile.

      Il s’était mis dans la tête depuis longtemps que seul le modèle américano-protestant représentait le capitalisme, la réussite, la richesse, la sortie de la pauvreté etc ; seule la libre-entreprise garantissait le développement harmonieux du capitalisme. Or, la Chine propose un modèle d’économie mixte dans lequel l’individu n’est pas porté au pinacle comme en Occident, la libre-entreprise est contrôlée, la liberté de la presse pas garantie etc mais l’Etat assure enfin l’aisance minimale et la puissance. Le commerce extérieur fut le fer de lance de cette prospérité contrôlée. La stratégie commerciale chinoise que le sous-doué assimile de façon délirante à la renaissance du Komintern est en réalité, diversifiée ; les intérêts chinois dans le Tiers-monde se sont multipliés pour compenser le coût des achats d’équipements et de technologie aux pays riches. Michel Drac avait beau eu lui dire que la libre entreprise n’égalait pas nécessairement le capitalisme, le pingouin n’en démordait pas. Rien d’étonnant donc à ce qu’il soit acharné contre une réussite qui contredit directement sa mentalité naïve et dogmatique. Lui voit des "communistes" là où il y a en réalité des Chinois mondialo-capitalistes soucieux avant tout de leurs intérêts nationaux et d’équilibre économique.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès