• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hôpital public : En pleine épidémie la Caisse des dépôts recommande de (...)

Hôpital public : En pleine épidémie la Caisse des dépôts recommande de poursuivre la privatisation

Source Marianne : Le site Mediapart révèle, ce mercredi 1er avril, une note commandée par l'Elysée de la Caisse des dépôts et consignations qui préconise de continuer de faire de plus en plus de place au secteur privé dans l'hôpital public.

L’hôpital public va dans le mur ? La Caisse des dépôts et consignations propose d’appuyer sur le champignon… et même de klaxonner. Pendant que l’aggravation quotidienne de l'épidémie de Covid-19 en France souligne cruellement le manque de moyens dont souffrent soignants et patients, le site Mediapart révèle, ce mercredi 1er avril, l’ébauche d’un plan de bataille pour l’hôpital. Ô surprise : cette note, émanant du bras armé de l’Etat en matière de finance et sollicité par l’Elysée, recommande... de continuer la privatisation à bas bruit de l’hôpital public. La suite

31 mars 2020 Masques : le système D dans les hôpitaux

Tags : Santé Privatisation Coronavirus Hôpital




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Parrhesia 3 avril 12:34

    >>> la Caisse des dépôts et consignations qui préconise de continuer de faire de plus en plus de place au secteur privé dans l’hôpital public.<<<

    Et comment imaginer que les divers gouvernements français "européo-mondialistés-de-frais" aurait pu laisser un organisme tel que la Caisse des Dépôts échapper à leur contrôle ???

     Ceci expliquerait-il cela ???



      • 3 votes
        Vraidrapo 4 avril 10:53

        Le Directeur Général de la CDC est nommé par l’Exécutif.

        Après avoir placé un banquier au Château, on ne peut s’attendre à de la philanthropie...

        C’est logique ! Non... ?

        Déjà, Scoot en goguette qui condamnait la Finance, s’était fait retourner... alors imaginez ce qu’on peut attendre d’un pupille de Roteuch... ?!


        • 2 votes
          Pyrathome Pyrathome 4 avril 21:04

          Comment on va virer fissa tous ces tocards à coups de pompe au cul.....


          • 1 vote
            jack Mandon jack Mandon 5 avril 11:34

             

            « Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant, et dont les princes mangent dès le matin ! »

             

            La vérité est un moment de l’enfance, mais celle-ci murit, évolue, se transforme…à moins qu’elle s’attarde dans l’enfance au point de se complaire dans l’oedipe, s’emporter contre l’autorité du père ou du sage, le massacrer, épouser sa propre mère et se crever les yeux, ou ceux des peuples innocents en souffrance. En synthèse épouser l’imposture paranoïaque.

            Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant…Ecclésiaste 10 :16


            • 2 votes
              Tom France Tom France 5 avril 20:50

              La social démocrassie, le mondialisme qui se traduit par notre appartenance au bloc euro-atlantiste entre autres choses & tous ces hauts fonctionnaires minables et déracinés qui gouvernent des cons qui votent toujours pour eux, voilà en grande partie ce qui aura provoqué la chute du pays dans les abîmes et le fait est que l’idéologie est tellement ancrée que je ne crois pas qu’un changement véritable aura lieu, les français en majorité sont des lâches égoistes qui refusent la réalité au profit de leur petit confort !!!


              • 1 vote
                thierry3468 6 avril 06:47

                JUSTE SCANDALEUX : Le Nord Est est la région la plus touchée par l’épidémie et les hôpitaux sont saturés.Malgré ce travail exceptionnel du personnel hospitalier,le directeur de l’ARS,Christophe Lannelongue,affirme qu’il n’est pas envisagé de remettre en cause les orientations COPERMO qui prévoit la suppression de 598 postes et 174 lits d’ici 2025 au CHRU de Nancy. Il semble donc que nos "élites" n’ont que faire de la santé des Français et que cette crise COVID19 ne leur a rien appris sur leurs erreurs.
                source :France bleue Sud Lorraine article de Marie Roussel 4 avril 2020


                • vote
                  Simple citoyenne Simple citoyenne 6 avril 10:38
                  Coronavirus : quand le directeur de l’ARS du Grand Est déraille
                  VIDÉO. En pleine épidémie, Christophe Lannelongue assure que le plan de suppression de 174 lits et de 598 postes va poursuivre sa « trajectoire » au CHRU de Nancy. Tollé.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès