• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il y a 100 ans, la révolution dite d’Octobre, coup d’état Bolchévik

Il y a 100 ans, la révolution dite d’Octobre, coup d’état Bolchévik

En cette fin de cette terrible année 1917, l'Histoire ne cesse de se précipiter, 3ème année de la Grande Guerre mais avec des bouleversements importants, entrée en guerre des Etats Unis mais révolution russe et chute du Tsar au printemps, le nouveau gouvernement russe fidèle aux alliés ne parvient pas à maitriser la situation dramatique du pays et finit par perdre tout soutien populaire, aussi contrairement à ce qui sera proclamé ensuite dans l'idéologie communiste, c'est un tout petit nombre d'hommes qui allait en qq heures s'emparer du pouvoir et faire basculer le sort entier d'un immense empire presque sans coup férir (moins de 10 morts en tout)

Le 25 octobre du calendrier julien, soit le 7 novembre 1917 du calendrier grégorien, Lénine et les bolcheviks s’emparent du pouvoir à Petrograd, la capitale de la Russie, et prononcent la dissolution du gouvernement provisoire. Les mesures immédiates annoncées - fin de la participation russe à la Grande Guerre et réforme agraire - rallient soldats et paysans aux bolcheviks et signent la fin de la démocratie libérale issue de la révolution de Février. Pour la première fois dans l'Histoire les communistes s'emparent du pouvoir, cet évènement aura marqué considérablement tout le XXème siècle.

On aurait pu penser qu'un évènement historique aussi considérable que celui advenu le 7 novembre 1917 aurait vu se multiplier les déclarations solennelles commémoratives de part et d'autre entre adversaires et opposants ? Pourtant les commémorations du centenaire de la révolution russe d'octobre 1917 se font a minima, même pas un entrefilet du Kremlin ! A ce sujet les explications de l'envoyé de Cnews à Saint-Pétersbourg.

En cette année 2017 le peuple Russe semble avoir définitivement tourné la page de la révolution (en fait coup d'état) communiste de 1917 qui allait ébranler le pays puis le monde entier. A Saint-Pétersbourg, un festival de lumière narrant l'histoire de la Russie a été projeté sur les murs du palais d'Hiver et les pans du croiseur Aurore, atmosphère festive et complètement dépassionnée un siècle plus tard.

 

Tags : Histoire Russie Guerre Parti de Gauche




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Gollum Gollum 8 novembre 13:42

    On peut dire ce qu’on veut mais la Russie a cessé, grâce en grande partie au retour à ses racines, à la foi orthodoxe aussi, à faire partie du concert des Nations, à cette frange des nations soumise au Capitalisme financier anglo-américain. Et c’est tant mieux. 


    Cette vague qui vient de l’Est (d’ailleurs pour un homme de Tradition l’Est est la direction du renouveau de la Lumière, une direction éminemment symbolique) n’a plus qu’à s’étendre à l’Ouest et faire de telle sorte que l’Europe, aussi, renoue avec ses racines (en espérant que ce ne soit pas un simple retour en arrière mais quelque chose de plus profond) et tourne le dos à ce Capitalisme mortifère.

    Il ne reste plus que la Chine retrouve ses racines aussi en laissant tomber Marx et en renouant avec Confucius et Lao Zi.

    Les deux pôles toxiques, Capitalisme, à l’extrême Ouest, et Marxisme chinois à l’extrême Est, se retrouvent face à face, mais curieusement c’est la Russie qui est désignée comme l’ennemi mortel.

    La raison en est simple. La Chine accepte la mondialisation, la Russie la remet clairement en cause et son modèle de vie est une agression contre l’American Way of Life. Puisque ce qui caractérise le modèle américain c’est précisément l’absence de racines. 

    Mais c’est cette absence de racines qui entrainera sa perte car les valeurs américaines sont artificielles. On aura la même chose avec l’Europe qui se délitera un jour ou l’autre la construction européenne étant, elle aussi, un artifice.

    Quand US et Europe seront éclatés sera une époque bénie car tout redeviendra possible.

    Un détail symbolique d’importance : le grand drapeau avec St Michel terrassant le Dragon.

    • vote
      Qiroreur Qiroreur 10 novembre 08:30

      @Gollum
      "Puisque ce qui caractérise le modèle américain c’est précisément l’absence de racines."

      C’est en partie vraie mais en partie seulement. En partie parce que l’américain à ses débuts est effectivement un nomade qui se fixe là où il le peut et change si l’herbe est plus verte ailleurs. Et encore aujourd’hui. Par exemple j’ai vu un voisin quitter la ville où j’habitais (en banlieue de Détroit) dans les années 80 du jour au lendemain avec toute sa famille. Il a vendu sa maison et toutes ses affaires ou presque, pris l’essentiel qu’il a mis dans son break et sa remorque et est parti au Texas parce qu’il y avait un boulot. C’est du au modèle social inexistant, ce que le Français a énormément de mal à concevoir habitué - perfusé serait plus juste - qu’il est à un Etat-providence centralisé (de la seigneurie au jacobinisme en passant par la monarchie). 

      En partie vrai mais les choses sont plus complexes au point que dire que "le modèle américain est l’absence de racines" est en partie faux : C’est même complètement faux s’agissant de toute une partie de la population (celle qui a voté Trump), les gens du middle-ouest, du sud profond... Ce que l’on appelle souvent l’Amérique profonde, celle des red neck, des petites villes, etc. Là on a justement des enracinés, une pop rurale qui se sentent chez eux depuis quelques siècles et voient d’un très mauvais oeil ces progressistes des côtes ouest/est, sans compter qu’il y a la question raciale en toile de fond. 

      Donc certes le modèle éco américain est bien le capitalisme avec ce que cela suppose (des travailleurs mobiles comme les industries qui vont toujours au moins cher, avec la conséquence des délocalisations - Mexique, Chine, Am du Sud... - pour cette raison et une paupérisation qui l’accompagne) mais ce modèle se heurte à une partie de la pop qui elle est profondément enracinée. Nous avons la même chose en France avec des citadins (qui votent "progressiste", "Europe", "mondialisation" parce qu’ils en sont les bénéficiaires temporaires car acteurs du tertiaire) et des ruraux enracinés qui sont les oubliés (ils payent directement la perte du million d’emplois indus en 10 ans, la fin des services publics, la concurrence sur des métier à faible formation...). En gros Macron=Hillary, Le Pen=Trump. La grosse différence est qu’entre les deux nous avons d’une part 6 millions d’emplois garantis à vie qui, eux, ont les moyens de leurs utopies, et d’autre part une classe de baby-boomers propriétaires pour la majorité et issus de la bourgeoisie moyenne/sup qui votent massivement conservateur (Fillon puis Macron). Chez les Américains l’opposition entre les deux camps est bien plus profonde (ce qui explique aussi la violence entre supporters des deux camps qu’on a pas chez nous, du moins pas à ce point). 


    • vote
      Gollum Gollum 10 novembre 10:03

      @Qiroreur

      Certes il y a une Amérique rurale. Et qui a au moins la vertu d’être attaché à l’endroit où elle vit. S’agit-il pour autant de racines réelles ?

      Je ne le pense pas. Ces gens-là n’ont pas davantage de passé que ceux des villes.

      Ce n’est pas parce que l’on vit sur un territoire que l’on aime, que l’on a des racines.

      Les racines c’est aussi et peut-être avant tout tout un passé culturel. Or qu’est-ce que ces colons ont comme passé culturel qui soit spécifique à leur territoire d’aujourd’hui ? Rien. Leur passé culturel est resté en Europe. Ils ne peuvent rien avoir en commun parce que certains ont des racines allemandes, d’autres des racines irlandaises, d’autres italiennes, etc… et qu’il est difficile de faire quelque chose d’unifié avec ça.

      Ce qui est réel par contre c’est l’opposition vive entre cette Amérique là et celle des grandes villes. La première vote Trump, la seconde a voté Hillary.

      Cette cassure, fracture, ressemble fort à celle qu’il y avait entre le Sud et le Nord à la veille de la guerre de Sécession. On a donc là un potentiel de conflit civil assez important… Une autre fracture est celle entre les états (Californie, Texas et d’autres) et le pouvoir central. Là aussi des tensions sont palpables qui finiront, tôt ou tard, par faire vaciller l’Empire.


    • vote
      Qiroreur Qiroreur 10 novembre 19:06

      @Gollum
      Quand débute un "passé culturel" à ce moment-là ? 100, 200, 500, 4000, 2 000 000 d’années ? Restons sérieux. Il y a culture quand il y a enracinement justement. La chasse, la pêche, la connaissance de son territoire, de la faune et de la flore, ce sont les mêmes bases de la culture que dans ma région où notre présence est attestée depuis 450 ans (probablement bien plus).

      Justement si, les européens d’Amérique sont devenus... Américains avec une culture (de masse peut-^tre mais une culture quand même). C’est très amusant d’ailleurs, car pour un Américain de la haute, dire qu’il a des origines françaises est le sumum du chic. Mais au-delà du petit coté folklo de l’origine, les Américains grandissent avec l’amour du drapeau au-delà de leurs origines justement et cela façonne leurs esprits, les forge à un patriotisme qui nous fait aujourd’hui défaut et qui fait que certaines naturalisées peinent à simplement dire "Vive la France" et ricannent comme des imbéciles face à une statue de Jeanne D’Arc (toute ressemblance avec une député de la FI serait purement fortuite). Tu ne trouveras pas de petits Américains pour ricaner devant une statue de A. Lincoln, G. vvashington etc., à part peut-être des gauchiasses de la côté ouest. 

      Quant à l’unité des EAU, il existe bien des éléments séditieux, mais l’Etat fédéral est d’une telle puissance qu’à moins qu’ils ne le décident eu-mêmes, une séparation semble assez peu probable (malgré les velléités de certains états)


    • vote
      Gollum Gollum 11 novembre 10:37

      @Qiroreur

      Il y a culture quand il y a enracinement justement.

      Non il y a culture quand il y a culture : littérature, musique, mythologie, etc

      Or aux US il n’y a pas de culture spécifiquement américaine. Au 19 ème siècle il y avait juste Edgar Poe comme homme littéraire d’envergure, d’ailleurs plutôt rejeté par la nation. Baudelaire l’importera en Europe et c’est là qu’il connaitra la gloire.

      Il y a culture quand il y a âme. Il n’y a pas d’âme américaine.

      C’est pas parce qu’on gratte un peu sur un banjo le soir autour d’un feu de camp, quelques airs de country, qu’il y a culture. Certes il y a un certain enracinement autour de la terre, un amour du paysage, des grands espaces, mais c’est tout.

      Culture de masse c’est justement l’inverse de la culture. 

      dire qu’il a des origines françaises est le sumum du chic. Ben oui c’est l’évidence même.

      les Américains grandissent avec l’amour du drapeau

      Précisément, c’est artificiel. Ce patriotisme est régulièrement entretenu par Hollywood (voir par exemple les Spiderman où l’on voit régulièrement le drapeau américain se profiler de façon subliminale dès que Spiderman apparait). Il y a nécessité d’entretenir ce patriotisme, de faire croire qu’il est réel (et les gens le croient), afin de faire croire que les US sont une nation au sens vrai du terme. Or c’est faux.

      Les US sont une structure artificielle.

      patriotisme qui nous fait aujourd’hui défaut et qui fait que certaines naturalisées peinent à simplement dire "Vive la France" et ricannent comme des imbéciles face à une statue de Jeanne D’Arc

      Oui. Mais chez nous on est en avance. Cela vient de ce que beaucoup n’adhèrent plus au christianisme qui a façonné notre histoire..

      À qui la faute ? Je pense que l’âme française déborde largement le cadre confessionnel. Mais c’est vrai que l’âme française est aujourd’hui bien malade et en voie de décrépitude et cela parce qu’on se met à ressembler aux américains avec la même importance quasi exclusive accordée à l’argent, à la matérialisation poussée de nos centres d’intérêt. Et aussi par l’infiltration d’éléments étrangers qui ne s’y retrouvent pas. Mais le melting-pot n’est-il pas un phénomène spécifiquement américain ?

      Qui parmi les jeunes français d’aujourd’hui a lu Victor Hugo, Balzac, Montaigne, La Fontaine, etc… ?

      Il ne reste plus que la "culture" Facebook, Twitter, etc...

      Tout ce qui a fait l’âme française est en train de passer aux oubliettes et c’est dramatique.


    • vote
      maQiavel maQiavel 8 novembre 13:47

      Le plus intéressant selon moi, c’est le contexte socioéconomique qui mène à octobre rouge et il s’enracine dans le mode le développement capitaliste asymétrique  de la Russie Tsariste. La Russie était une poudrière, il suffisait d’allumer la mèche. 



      • 5 votes
        Hieronymus Hieronymus 8 novembre 16:51

        @maQiavel
        on peut bien sûr noyer cette question en arguant que les motifs de la révolution bolchévique sont "multifactoriels", c’est jamais totalement faux

        perso pour faire le parallèle avec la révolution (terme jouissant à tort d’un a priori positif) dite française, les manuels d’histoire qui datent de la 3ème république nous ont toujours seriné que le changement de régime était inévitable vu que l’ancien était périmé et irréformable, etc .. bref l’explication sociologique et économique

        il y avait certes une crise économique en 1789 qui a provoqué la convocation des Etats généraux mais je crois que la Monarchie s’est écroulée du fait d’un complot à la fois intérieur (la Franc maçonnerie) et extérieur (l’Angleterre) car je suis un "complotiste impénitent"

         smiley

        dans le cas de la Russie je vais faire mon soralien en arguant que le parti Bolchévik était essentiellt une organisation juive, se rappeler certains "protocoles" saisis par l’Okhrana, aussi quand une minorité active s’empare du pouvoir, je crois davantage au complot, voir par qui ces activistes étaient financés, etc ..

        cela arrangeait bcp de monde que la Russie se casse la figure


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 8 novembre 17:28

        @Hieronymus
        Je pense au contraire que ce sont les explications complotistes qui noient le poisson. Bon je me suis déjà suffisamment exprimé là dessus ici, je ne vais pas m’étendre. 

        Sinon, pas plus tard qu’aujourd’hui, quelqu’un m’expliquait l’effondrement de l’empire romain par le complot juif. smiley 


      • 1 vote
        pegase pegase 8 novembre 23:10

        @Hieronymus

        il y avait certes une crise économique en 1789 qui a provoqué la convocation des Etats généraux mais je crois que la Monarchie s’est écroulée du fait d’un complot à la fois intérieur (la Franc maçonnerie) et extérieur (l’Angleterre) car je suis un "complotiste impénitent"


        Il suffit de regarder où est passé l’or de la monarchie accumulé pendant des siècles, et qui gérait leur banque centrale juste après la révolution ...

        évidemment c’est soigneusement caché par nos médias ...


      • 1 vote
        Hieronymus Hieronymus 8 novembre 23:33

        @maQiavel
        l’effondrement de l’empire romain par le complot juif

        ce n’est pas sérieux, c’est même absurde, mais ce n’est pas parce que des individus sortent du "complot juif" à tout bout de champ qu’on devrait en profiter pour railler la réalité et le pouvoir d’une oligarchie juive qui pèse sur le destin du Monde au travers de grandes familles, de puissances financières, de réseaux ou d’organisations occultes, il faut raison garder en toutes circonstances

        explications complotistes qui noient le poisson

        je déteste ça "noyer le poisson" et je m’attache justement à éviter la tentation du flou global, il faut bien distinguer l’essentiel de l’accessoire et entre les différents paramètres ayant pu influencer un évènement, la réflexion consiste à identifier lequel a vraiment été déterminant dans le déclenchement, a été à l’origine du point de bascule historique

        sur la révolution de Février (julien) Mars (grégorien) à Pétrograd, je ne parle pas de complot mais crois à un soulèvement spontané des masses populaires en raison des énormes privations dues à l’économie de guerre

        très différent est le "soulèvement" d’Octobre (calendrier julien) 1917


      • vote
        maQiavel maQiavel 9 novembre 01:02

        @Hieronymus

        Je ne nie pas le fait qu’il existe des réseaux juifs puissants. Par contre, je ne pense pas qu’ils pèsent sur le destin du monde. Les complots, même juifs, existent. Le problème, c’est leur donner un rôle historique disproportionné façon "sages de Sion" (qui est un faux au passage). Le plus grand déterminant d’octobre rouge, c’est le modèle de développement de la Russie , c’est lui qui va rendre la révolution possible (inévitable si on rajoute la guerre et d’autres paramètres).  


      • 2 votes
        Hieronymus Hieronymus 9 novembre 09:59

        @maQiavel
        sur cette question des protocoles saisis par l’Okhrana, c’est comme pour les chambres à air, un sujet hautement sensible qu’il est devenu de fait interdit d’aborder

        pourtant je m’interroge comme dit l’autre, doit on être absolument certain qu’il s’agisse d’un fake ?


      • vote
        Gollum Gollum 9 novembre 10:05

        @maQiavel

         "sages de Sion" (qui est un faux au passage). 

        Oui comme nombre de choses qui sortent des milieux catholiques traditionalistes. Ces gens là sont les rois de la manipulation alors qu’ils voient de la manipulation partout chez leurs adversaires… 

        Le plus grand déterminant d’octobre rouge, c’est le modèle de développement de la Russie 

        Là par contre je ne dirai pas ça. Le plus grand déterminant d’octobre rouge fut Lénine. Et lui avant tout. Comme souvent, MaQ a une vision marxiste consistant à sur-valoriser les conditions extérieures et à oublier les hommes…

        C’est un peu comme si on expliquait Napoléon par les conditions matérielles, ou pourquoi pas météorologiques de l’époque… Bref, c’est un peu à côté de la plaque.

        Les conditions (modèle de développement) c’est l’occasion qui fait le larron dirai-je. Mais l’important est bien le larron..


      • vote
        ged252 9 novembre 22:30

        @Hieronymus

        Il faut lire les commentaires des juifs sur Dreuz info, lorsqu’ils ont des problèmes avec d’’autres minorités, les types se racontent qu’ils sont des blancs, qu’ils sont des occidentaux, et dans le genre occidentaux, qu’ils sont l’élite de l’occident.

        .

        Je pense qu’ils appartiennent à une autre civilisation, ce sont des orientaux, d’ailleurs ils ont créé le "Grand orient de France".

        .

        On a un choc de civilisation depuis 1789.


      • 1 vote
        Gollum Gollum 10 novembre 09:50

        @ged252

        d’ailleurs ils ont créé le "Grand orient de France".


        Putain ça c’est du lourd ! MDR. smiley Les juifs d’aujourd’hui ne sont certainement pas des orientaux. Faut être allumé pour affirmer des trucs pareils.


      • vote
        ged252 10 novembre 12:24

        @Gollum

        Si si, enrico macias le revendique, mais même les ashkénases revendiquent l’orientalité, c’est quoi la pyramide qui se retrouve partout ? C’est l’Egypte, c’est Babylone.



      • vote
        Gollum Gollum 10 novembre 15:04

        @ged252

        Pffff.. Aller chercher Enrico Macias. Tu parles d’une "preuve"…

        Quant à la Pyramide on se demande bien ce que cela vient faire. Dans la mythologie juive les Égyptiens sont quasi le Mal absolu..

        La plupart des juifs, ceux des Amériques et d’Europe, et même les juifs d’Israel, sont des occidentaux. Avec les tares occidentales...


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 10 novembre 23:03

        @Hieronymus
        "cela arrangeait bcp de monde que la Russie se casse la figure"

        Victor Loupan le raconte très bien dans : "une histoire secrète de la révolution russe". Et ce sont déjà à l’époque les USA et une partie de l’Europe qui se sont manifestés (et Israël n’existait pas), avant de s’en mordre les doigts lorsque l’URSS s’est constituée durablement et s’est maintenue en tant que puissance adverse stable après ces quelques décénnies de chaos provoqué.


      • vote
        gerfaut 10 novembre 23:15

        @maQiavel
        Le plus intéressant selon moi, c’est le contexte socioéconomique qui mène à octobre rouge et il s’enracine dans le mode le développement capitaliste asymétrique  de la Russie Tsariste. 

        Qu’est-ce que tu racontes ?  

        le développement capitaliste asymétrique  de la Russie Tsariste. ? 

        Qu’est-ce que c’est que ces âneries ? La Russie était un état rural qui n’avait à l’époque pas connu l’industrialisation alors parler de capitalisme asymétrique ?

        Tu débloques ou quoi MaQ ??


      • vote
        maQiavel maQiavel 11 novembre 10:06

        @gerfaut

        Yep, la Russie n’avait tellement pas connue d’industrialisation que la forte croissance de 1880 à 1914 lui a permit d’avoir un PIB égal à celui de la France en 1913, avec une production industrielle qui augmentait de 8 % par an et qui représentait 21 % du revenu national. Sans même parler du fait que la concentration industrielle pouvait atteindre, dans la région de Saint-Pétersbourg ou dans le Lodz des niveaux qui n’étaient que rarement atteints dans les pays occidentaux. smiley

        Ecoute, contente toi de cracher sur le gauchisme, c’est ce que tu fais de mieux, parce que là …


      • vote
        gerfaut 11 novembre 17:04

        @maQiavel
        Quelles sont tes sources ? 


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 11 novembre 17:57

        @gerfaut

        Ah bon ? C’est maintenant tu demandes des sources ? La voie de la raison n’aurait –elle pas été de les demander avant de dire que je débite des âneries et que je débloque  smiley  ? Ca t’aurait évité de te ridiculiser tout seul en roue libre comme ça …

        Je ne devrais même pas perdre mon temps à te répondre mais il faut croire que je suis un trop sympa : il y’a d’abord les travaux de Paul Roderick Gregory qui a travaillé sur la croissance de l’industrie russe à la fin de la période tsariste. Et bien sur, les travaux de Jean Jaques Marie , notamment son livre sur la répression de 1905 à Saint Petersburg

        En outre, ce développement en peau de léopard que j’ai nommé plus haut « asymétrique » est un fait connu de tous ceux qui se sont intéressé un tant soi peu sérieusement à cette révolution. 


      • vote
        gerfaut 11 novembre 18:49

        @maQiavel
        La Russie une grande puissance industrielle en 1914 ? Elle exportait quoi ? Comparable à la France qui n’est pas vraiment elle-même une grande puissance industrielle en 1914 ?

        Tu te fais le relais de thèses biaisées de gauchistes qui vont dans ton sens et qui sont partielles. Elles ne font pas autorité. C’est ça débiter des âneries. Après ne t’étonnes pas que je t’appelle comme ça.


      • vote
        maQiavel maQiavel 11 novembre 18:52

        @gerfaut
        Tu as raison. 


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 11 novembre 19:04

        Genre le mec qui ne peut pas comprendre que dire que la Russie avait débuté son industrialisation à l’époque tsariste ne veut pas dire qu’elle était devenue une grande puissance industrielle en 1914. Comme si je ne savais pas que malgré l’existence de foyers industriels, la Russie était globalement arriérée ( d’ou la notion d’asymétrie). 

        Chez lui, c’est le tout (grande puissance industrielle) ou rien (pas connu d’industrialisation).

        Bref ...  smiley


      • vote
        gerfaut 11 novembre 23:20

        @maQiavel
        Je sais que la Russie a débuté son industrialisation sous les tsars mais elle partait d’où ? Tes pourcentages me font rire. La révolution russe est très simple à expliquer, il y avait le chaos à cause de la guerre et de la révolution, même l’industrie était plantée, et certains, les bolchéviques en ont profité pour imposer leur dictature à tous.


      • 1 vote
        Hieronymus Hieronymus 8 novembre 14:05

        bonjour à Tous et merci pour vos messages

        voici le dernier article d’une trilogie des évènements qui ont précipité le monde occidental dans une autre sphère voici exactement un siècle

        j’avoue concernant la Russie avoir guetté jusqu’au dernier moment une quelconque déclaration du Kremlin, un quelconque commentaire de Vladimir Poutine : rien quedalle nada, niétou nièt, nitchévo nikavo ..

        presqu’un peu frustrant, difficile tt de mm pour un aussi éminent dirigeant de faire l’impasse sur le centenaire de ce qui a modelé l’Histoire de son pays aussi profondément durant tout le XXème siècle, en en faisant le phare du Monde pour certains, le centre du Mal pour d’autres

        il faudrait aussi faire un petit come back sur les prophéties de Fatima, on comprend alors cette déclaration selon laquelle "la Vierge aurait recommandé la Russie au coeur immaculé de Marie" au vu de la terrible apostasie dans laquelle allait sombrer cet immense pays à peine qq mois plus tard, comme on dit la coïncidence est qq part troublante, ceci est un débat à situer au niveau de l’eschatologie

         smiley


        • 1 vote
          Gollum Gollum 8 novembre 14:27

          @Hieronymus

          j’avoue concernant la Russie avoir guetté jusqu’au dernier moment une quelconque déclaration du Kremlin, un quelconque commentaire de Vladimir Poutine : rien quedalle nada, niétou nièt, nitchévo nikavo ..


          D’autant plus étonnant qu’en 2005 (si ma mémoire est bonne) il avait déclaré la chute de l’URSS comme une catastrophe majeure pour la Russie…

          Apparemment notre bonhomme a quelque peu changé son fusil d’épaule..

          C’est un peu comme si, chez nous, on cessait de fêter le 14 juillet… smiley

          D’ailleurs 1989 avait coïncidé avec le bicentenaire de la Révolution française… Coïncidence bizarre là aussi ? 

          Pour Fatima : certes il y a des coïncidences étranges mais il y a aussi des zones d’ombre.. Par exemple la fameuse prophétie sur la lumière inconnue censée annoncer la venue d’une nouvelle guerre (1938) et qui fut révélée en… 1942.
          Très gênant. Et incompréhensible car je ne vois pas comment la Vierge se permet d’annoncer un "signe" et que le clergé le place sous le boisseau pour ne le révéler que 4 ans après…
          Idem pour ce qui concerne la Russie qui ne fut annoncé qu’après coup (bien après 1917)..
          Il n’en reste pas moins que tout ce symbolisme marial coïncidence admirablement avec l’Apocalypse, la Dame du chapitre 12. En prise avec le Dragon.

        • 1 vote
          Hieronymus Hieronymus 8 novembre 16:13

          @Gollum
          pas compris pour 1989, en quoi cette date est particulière, c’est le bicentenaire mais à part ça, qu’y a t il de si particulier, chute du Mur ?

          la lumière inconnue, s’agit il d’un phénomène atmosphérique observé en 1938 ou de l’annonce de l’arme atomique ?

          sinon bien évidemment le clergé à notre époque est apostat, on se demande vraiment à quoi ils servent et s’il y a un minimum de cohérence mentale chez les administrateurs du Vatican ? Comment font ils pour croire aux miracles qu’ils ne voient pas (la résurrection, l’eucharistie, ..) quand dans le même temps ils refusent de croire aux miracles que l’on voit (Fatima, Padre Pio, etc)


        • vote
          Gollum Gollum 8 novembre 16:45

          @Hieronymus

          Oui chute du mur. De l’URSS.

          La lumière inconnue c’était l’aurore boréale vue le 25 janvier 1938. Interprété après-coup, en 1942, comme étant le signe lumineux censé annoncer la guerre, donné par la Vierge de Fatima. Seulement voilà, comment ne pas avoir de doutes quand on dévoile un truc 4 ans après l’événement ? smiley

          L’arme atomique fut bien plus tardive : 1945.

          Donc soit le truc a en effet été annoncé 4 ans à l’avance et le clergé a préféré mettre ça sous le boisseau, soit il y a comme un doute… 


        • 1 vote
          medialter medialter 8 novembre 17:14

          @Hieronymus
          "j’avoue concernant la Russie avoir guetté jusqu’au dernier moment une quelconque déclaration du Kremlin, un quelconque commentaire de Vladimir Poutine : rien quedalle nada, niétou nièt, nitchévo nikavo"

          *

          J’ai jamais compris pourquoi un mec aussi cultivé que toi croyait encore au Père Noel. De Gollum, je pourrais encore le piger, bercé qu’il l’a été des théories cycliques de Guénon. Cette cyclologie absurde dans laquelle tu t’enfonces n’a aucun fondement.

          *

          Poutine est sous l’influence profonde de la caste juive des Loubavitchs, partant du rabbin Berel Lazar à qui il avait accordé une subvention de 10 M $, jusqu’à Abramovitch, éminent membre de la City, ou Moshe Kantor, ou encore Victor Vekselberg. Tout ce joli monde très investi la privatisation des secteurs miniers de Sibérie, est dans le commerce des minerais ou des diamants

          *

          La Russie d’aujourd’hui est la même que la Russie de l’après 1913, et 1989 n’y a rien changé puisque ce sont les mêmes qui sont restés au pouvoir durant cette brève transition qui a mis la Russie aux normes mondialistes. Je ne comprends vraiment pas selon quelle logique tu attendais quoi que ce soit d’un anniversaire qui n’a aucun sens symbolique



        • vote
          pegase pegase 8 novembre 23:40

          @medialter

          Sauf qu’il y a une certaine défiance de ces élites russes envers les élites anglo-saxonnes depuis exactement le début du conflit en Libye ...

          Aujourd’hui ils font tout à contre sens des intérêts anglo-saxons, entre autre le Rouble adossé à l’or, le yuan adossé à l’or lui aussi, servant pour échanger du pétrole ou du gaz , le conflit en Syrie, en Ukraine, le câble sous marin qui passe de la Crimée vers la Russie, ils construisent leur propre réseau swift pour les BRIC...

          Aujourd’hui vous avez des troupes russes au Liban, et un F35 a été abattu récemment sur le Golan par un S200 russe (les israéliens parlent d’une collision avec une cigogne qui se serait sans doute radicalisée) ...

          Je suis d’accord avec votre analyse, mais elle retarde de 10 ans, aujourd’hui celle de Gollum au début du poste est à mon sens la plus proche de la réalité ...


        • 1 vote
          medialter medialter 9 novembre 01:16

          @pegase
          C’est parfaitement humain de rechercher un espoir dans une nation qui ferait contre-pouvoir au NOM, mais ça ne résiste pas à l’analyse. Poutine n’a pas mystérieusement perdu ses appuis en 10 ans, et la Russie s’est engagée dans un processus de globalisation depuis une vingtaine d’années, d’une part avec l’OCS, qui comprend rien de moins que la Chine et l’Inde, et d’autre part avec la construction en cours d’une entité supranationale qui est l’Union économique Eurasiatique. Comme nation "de retour à ses racines et à la foi orthodoxe", y a mieux, et donc Gollum est comme d’hab à côté de ses pompes. Qu’on le veuille ou non, la Russie est en pleine marche dans l’avènement mondialiste, et les tensions qu’il peut y avoir avec l’autre bloc ne portent que sur quelques % de partage du gâteau, et donnent accessoirement une justification à tout ce beau monde pour développer les complexes militaro-industriels grâce à leurs guerres par procuration. C’est pas plus compliqué que ça, toute cette mascarade ayant comme finalité les gueuletons du G7 et la grande lessive au sein du plus gros centre financier mondial, la City. Tes histoires de Libye ou de Syrie, c’est juste du business, faut avoir de la merde dans les yeux pour croire que la Russie est un organe de résistance


        • vote
          Heimskringla Heimskringla 9 novembre 07:47

          @medialter

          "faut avoir de la merde dans les yeux pour croire que la Russie est un organe de résistance"

          J’ai toujours eu une admiration pour les intellectuels qu’il peut y avoir sur ce site car ils m’ont appris énormément mais parfois, ça manque de lucidité.

          Très forts pour analyser les surfaces mais à chier quand il faut plonger dans les profondeurs... 

          J’ai ma petite idée sur la raison de ce phénomène très Français.


        • vote
          Gollum Gollum 9 novembre 09:56

          @pegase

          Je suis d’accord avec votre analyse, mais elle retarde de 10 ans, aujourd’hui celle de Gollum au début du poste est à mon sens la plus proche de la réalité 

          Ah merci. smiley Je vous pardonne pour le coup sur le post chez Nigari.. smiley

          Amusant quand même de voir medialter qui peut pas voir le christianisme en peinture (pire que moi) suivre à la lettre la vision paranoïaque de Hillard. Normal ils partagent tous les deux le même manichéisme sombre donnant aux forces du Mal un pouvoir exorbitant.. l’un sur un plan religieux, l’autre sur un plan de pouvoir. Avec la même obsession pour le monde juif.

          Or Poutine a considérablement changé la donne. Comme le dit pégase les Russes et les Chinois s’allient contre le géant américain dont ils ont perçu tout l’impérialisme. On est loin, très loin, d’un NOM unique, semblable au Mordor du monde de Tolkien.

          Les US sont en complète perte de vitesse, sur tous les plans, et nombre d’observateurs avisés, dont ne fait pas partie Hillard, qui n’y comprend rien, aveuglé par son manichéisme chrétien primaire, n’hésitent plus à parler de leur écroulement prochain…

          Et donc medialter a tout faux, comme souvent, c’est une quasi habitude chez lui.



        • 1 vote
          Hieronymus Hieronymus 9 novembre 10:16

          @Gollum
          d’accord sur Hillard

          il a certes fourni un travail important et bénéfique sur l’historique du mouvement Paneuropa, le role de Coudenhove Kalergi, mais il ne doit sa notoriété qu’au site de E&R (et son strabisme judéo centré) car ses raisonnements sont souvent pitoyables

          Hillard est à l’évidence un psycho rigide manquant cruellement de subtilité, aller prétendre que la Russie est mondialiste c’est vraiment dire n’importe quoi, alors que chaque jour démontre que Poutine est la cible permanente de toutes les attaques de l’oligarchie mondialiste, politiques comme médias, tout y passe, la Russie dérange considérablement par sa volonté de non alignement sur les intérêts anglo-américains

          alors le pauvre Hillard, pour tacher de justifier l’ineptie de ses thèses, tente de se raccrocher aux branches en expliquant que Poutine est un ancien du KGB, oui et alors ? qu’est ce que ça peut foutre ? ça ne contrarie en rien le fait qu’il est un patriote russe opposé à la main mise sur son pays par des puissances étrangères, je dirais même au contraire ..


        • 1 vote
          Mollah Homard 8 novembre 14:17

          "c’est un tout petit nombre d’hommes qui allait en qq heures s’emparer du pouvoir.."

          Et oui c ’est presque toujours une petite minorité qui fait l’histoire, c’est ce que je ne cesse de répéter a ceux qui ne voient pas la menace islamiste et parlent d’une majorité de modérés.Bref..

          Pour revenir au sujet il faut egalement lire Sutton concernant le role de Wall street dans l’avènement du bolchévisme.


          • 3 votes
            Hieronymus Hieronymus 8 novembre 16:24

            @Mollah Homard
            oui bien sûr, l’intéressant est de faire le parallèle avec la révolution française, une toute petite minorité d’agitateurs qui allait entrainer le pays entier dans la tourmente, la Convention en 1792 a été élue par à peine 5% des citoyens et pourtant elle allait diriger le pays pendant près de 3 ans et parmi ses députés, c’est encore une minorité les Montagnards qui allaient faire la pluie et le beau temps à l’Assemblée

            l’Histoire est faite par des minorités actives, bien sûr que chez les muzz ce sont les plus excités qui tiennent le haut du pavé, pas de mystère



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès