• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ISRAËL MET (aussi) EN DANGER LES JUIFS : les conséquences d’une politique (...)
#40 des Tendances

ISRAËL MET (aussi) EN DANGER LES JUIFS : les conséquences d’une politique dévastatrice...

"Sylvain CYPEL est journaliste, ancien directeur de la rédaction de Courrier international. Il a couvert la seconde Intifada en 2001-2003 et a également été correspondant du Monde aux États-Unis de 2007 à 2013. Il est l'auteur de « L'État d'Israël contre les Juifs » (La Découverte, 2024). Dans cette interview par Olivier Berruyer pour Élucid, Sylvain Cypel nous aide à cerner la mentalité profonde d'Israël, qui a évolué jusqu'à devenir un état d'apartheid, ouvertement raciste, et responsable de crimes contre l'humanité. Il démontre comment l'endoctrinement a déformé leur vision du réel, comment l'histoire est détournée, abîmée et oubliée. La terrible riposte d'Israël conduit de plus en plus à mettre en danger les juifs, et une grande partie d'entre eux ne se retrouvent pas cette politique, qui très injustement, risque de se retourner contre eux."

 

Tags : Israël Palestine




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • vote
    Roturier 28 mai 16:31

    Un vieux proverbe dit que c’est sous la lanterne qu’il fait le plus sombre.

    C’est le cas de cette séquence vidéo : c’est un mensonge par omission. On nous inonde de détails MAIS on omet l’essentiel.

    L’essentiel étant que la résolution de l’ONU de 1947 portant création de l’Etat d’Israël n’a jamais été respectée, ni reconnue, même pas tolérée, par les Arabes des parages (ceux qui se disent aujourd’hui « palestiniens » et les autres).

    Ils ont tenté d’emblée de détruire ce nouvel Etat dans l’œuf ; cela n’ayant pas réussi en 1948, ils en ont juré la perte.

    Depuis, ils tentent la destruction d’Israël par tous les moyens. Le 7 octobre n’était que la tentative la plus récente.

    Sachant que cela est ancré dans l’islam, religion très majoritaire parmi les opposants à Israël (ce fait, bizarrement, est absent du discours du dénommé Cypel ; encore mensonge par omission ; il prend grand soin à définir les Juifs comme tels mais les pauvres « palestiniens », bizarrement, n’ont aucune religion).

    Puisque l’Islam établi une différence entre deux parties du monde : « Dar El Islam » (la demeure de l’Islam : là où règne l’Islam) et « Dar El Harb » (la demeure de la guerre : tout le reste du monde).

    L’Islam prononce une interdiction TOTALE à l’existence, au «  Dar El Islam », de toute entité souveraine non-musulmane. Et le Proche-Orient en fait partie.

    D’où l’opposition TOTALE à l’existence d’Israël. 

    Le souhait d’établir un « Etat palestinien » n’est qu’un cache-misère pour escamoter la motivation réelle : faire disparaitre Israël. Cet « Etat palestinien » n’a jamais eu pour vocation de vivre paisiblement aux côtés d’Israël : sa vocation réelle est de REMPLACER Israël, moyennant la disparition de sa population juive.

    Soit le dénommé Cypel l’ignore ; auquel cas il n’a rien compris au film. Soit il le sait : auquel cas c’est un propagandiste au service de l’Islam radical.


    • 6 votes
      Zolko Zolko 29 mai 10:49

      @Roturier

      la résolution de l’ONU de 1947 portant création de l’Etat d’Israël n’a jamais été respectée


      exact, puisque cette résolution décidait de créer 2 états, mais par je-ne-sais quel subterfuge Israel réussit à empêcher la création du deuxième état prévu, et refuse encore-et-toujours à reconnaître ce deuxième état. Comble de l’hypocrisie, Israel justifie les massacres de Palestiniens par la non-reconnaissance de l’existence de l’état d’Israel, alors que c’est Israel qui refuse de reconnaître l’état Palestinien. C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité, le voleur (de terres) qui se veut justicier.

    • 1 vote
      herve_hum 29 mai 20:30

      @Roturier

      Un vieux proverbe dit que c’est sous la lanterne qu’il fait le plus sombre.

      Depuis, ils tentent la destruction d’Israël par tous les moyens. Le 7 octobre n’était que la tentative la plus récente.

      Vous l’illustrez le proverbe à la perfection !!!!


    • 4 votes
      herve_hum 29 mai 20:40

      @Zolko

      le "détail" qui tue, c’est que le fatah de Yasser Arafat avait finit par reconnaître l’existence d’Israël pour pouvoir négocier les accords d’Oslo qui donnait la part belle aux israéliens et ce sont ces derniers avec Netanyahu, après avoir assassiné Rabin, qui ont soutenu la prise de pouvoir des dirigeants du Hamas dans la bande de Gaza, parce qu’ils ne reconnaissaient pas l’existence d’Israël. Permettant d’appliquer la politique qui a conduit au 7 octobre et à l’éradication actuelle.

      depuis le 7 octobre, inlassablement, les mêmes continuent à propager le même mensonge, appliquant ici comme partout ailleurs les mêmes techniques de manipulations des nazis contre les juifs, selon lequel un mensonge répété 1000 fois deviendrait une vérité

       Sauf qu’il en est rien, un mensonge peut être répété des milliards de fois, cela restera ad vitam un mensonge, sauf pour les faibles d’esprits.


    • 4 votes
      phan phan 28 mai 19:23
      "Le Mythe de 1947" (création d’Israël ) - Miko Peled
      "Miko Peled, fils d’un général de l’armée israélienne, explique comment s’est passée la création d’Israël.
      A la Naissance du sionisme (fin du 19ème siècle) la Palestine était peuplée de 95% d’Arabe et d’une minorité de 5% de Juif pas forcement sioniste, les dirigeants sioniste obtiennent le soutient de l’Empire Britannique dans leur projet, bien sûr sans le consentement de la population Arabe autochtone, la machine à coloniser est en marche plus rien ne l’arrêtera…"

      • vote
        Roturier 28 mai 23:51

        @phan

        Mon texte ci-dessus du 28 mai 16:31 conteste les arguties de Sylvain CYPEL dans la vidéo.

        Pour résumer, je dis ceci :

        « L’Islam prononce une interdiction TOTALE à l’existence…de toute entité souveraine non-musulmane (au) Proche-Orient….Le souhait d’établir un ‘’Etat palestinien’’ n’est qu’un cache-misère pour escamoter la motivation réelle : faire disparaitre Israël…. »

        Je remercie donc PHAN de sa contribution ci-dessus du 28 mai 19:23 ; puisqu’elle consiste simplement à corroborer mes dires ; à apporter des arguments contre la raison-d’être d’Israël. Le masque de Cypel est tombé ; il ne s’agit plus de critiquer tel ou tel aspect de la « politique de Netanyahou » mais de détruire son pays pour que le Proche-Orient soit « judenrein », propre, purement arabo-musulman.

        Une ‘’approximation’’ à commenter, parmi d’autres : « les dirigeants sionistes obtiennent le soutien de l’Empire Britannique ». Bah voyons…

        L’Empire Britannique, dans une politique classique de « diviser pour régner », soutenait TOUT LE MONDE et son contraire. Rappelons que TOUS les pays arabo-musulmans présents aujourd’hui au Proche-Orient (sauf l’Egypte) n’avaient jamais existé avant 1920 ; ils furent créés par l’Empire Britannique ex-nihilo, suite à l’effondrement et le dépeçage de l’Empire Ottoman dès 1917 (la Syrie et le Liban, eux, furent créés par la France pour les mêmes raisons).

        Pour faire simple : TOUS les pays du Proche-Orient, dont Israël, sont la conséquence de ce dépeçage. Contester l’existence d’Israël revient à les contester TOUS.

        A moins d’être raciste et prétendre que les arabo-musulmans ont droit à vingt-deux pays (nombre des membres de la Ligue Arabe) mais, les Juifs, à AUCUN ?


      • 3 votes
        microf 29 mai 10:09

        Ce fut une très grande erreur cette création d´Israel en Palestine.

        Si l´Occident était soucieux des Juifs, c´est en Europe qu´il fallait qu´une place soit donnée aux Juifs pas en Palestine, car le génocide des Juifs fut perpétré en Europe pas en Palestine, aujourd´hui, ce sont les Palestiniens payent les frais de cette imposture.


        • 3 votes
          Zolko Zolko 29 mai 10:54

          @microf : c’est à la fois une erreur, mais aussi un crime contre l’Humanité, encore perpétré aujourd’hui. Les Allemands, pour effacer leur culpabilité dans le massacre de millions de Juifs Européens, ont simplement décidé que ce seront les Palestiniens qui payeront pour les crimes Allemands. Et encore aujourd’hui, les Allemands refusent de reconnaître l’existence-même des Palestiniens, qui croupissent dans un no-mans-land international, un camp de concentration à ciel ouvert.
           
          Avec la complicité de l’EU qui devient une sorte de 4-ième Reich.


        • 2 votes
          yoananda2 29 mai 10:55

          @microf
          message de moraline à 2 balles de la part de quelqu’un qui ne connait visiblement rien au sujet mais qui vient juste déverser un peu de haine facile contre les blancs.


        • 1 vote
          microf 29 mai 13:47

          @yoananda2

          Ce sont les Blancs qui ont génocidés leurs frères Blancs, pas les noirs.
          Au contraire les noirs ( de nombreux membres de mes deux familles paternelle et maternelle ) sont morts en Europe pour les Blancs que leurs frères Blancs tuaient sans état d´âme, et si on va fouiller, sûr et certain on trouvera qu´il ya des membres de votre famille blanche qui ont participé au génocide de leurs frères Blancs.


        • 1 vote
          yoananda2 29 mai 14:06

          @microf
          gardez vos leçons de morale à 2 balle, vous n’avez aucune légitimité, ni même intelligence de ces choses là, ni connaissance historique. On dirait un gamin de 4 ans qui croit faire la leçon aux adultes. je ne prends même pas la peine d’argumenter.


        • vote
          micnet micnet 29 mai 15:16

          @tous

          Mais quand est-ce que les sémites vont enfin nous foutre la paix avec leur conflit de merde ? Allez régler vos comptes là-bas et lâchez la grappe à la très grande majorité de français qui n’en a rien à carrer de vos histoires de terre promise à celui qui a le zguegue le mieux découpé...


        • vote
          yoananda2 29 mai 15:19

          @micnet
          bravo.


        • 1 vote
          microf 29 mai 21:14

          @yoananda2

          Il n´ya pas de morale dans ce que j´ai écrit. Les Juifs Blancs ont été génocidés chez vous par leurs propres frères Blancs.
          Alors que vous prenez la peine d´argumenter ou pas, ce sont vos parents Blancs qui ont tué leurs propres frères Blancs, pas les miens noirs qui sont morts pour empêcher que vos parents Blancs ne génocident entièrement vos propres frères Blancs, cela, l´histoire le retiendra.


        • vote
          Yvan 31 mai 10:16

          @micnet
          terre promise à celui qui a le zguegue le mieux découpé...

          MDR
          zguèg à part, ce sont qd mm les Baptistes et les Méthodistes (non-découpés) qui donnent le matériel pour que les découpés se mettent sur la gueule...
          C’est que ces non-coupés n’adorent rien tant que l’Or NOIR... dès la sortie du temple.


        • vote
          ged252 29 mai 14:38

          Accorder un état aux palestiniens, ce sera renforcer le Hamas, en lui donnait des moyens supplémentaires, dans sa volonté de virer les juifs de Palestine ; 

          .

          Les juifs n’accorderont jamais d’état palestinien, et les arabes palestiniens chercheront toujours à virer les juifs.

          .

          pas de solution : ou les juifs partent s’installer ailleurs, ou bien on aura une guerre d’extermination.


          • vote
            Étirév 29 mai 15:36

            « tout se résout par la force » et « il n’y aura jamais d’État palestinien »
            Pour comprendre cette situation, remontons au VIème siècle avant notre ère.
            Le VIème siècle est une date fatale dans l’humanité. C’est le point de départ de la plus grande révolution qui se soit produite dans le monde, le premier pas vers l’abîme.
            Cette date inaugure l’ère de mensonge et de crimes, qui durera longtemps et qui laissera dans les cerveaux humains une tare ineffaçable. Le sombre esprit du mal va régner sur la Terre.
            L’homme qui supprima la direction morale de la Femme, se vit libre de suivre toutes les impulsions de son instinct, que la raison féminine avait jusque-là entravées.
            Désormais il donna libre cours à ses passions brutales, despotiques, sanguinaires ; ce fut le règne de la Force.
            On vit partout se produire des actes de cruauté, de bestialité, justifiés par les cultes nouveaux, des tueries de tous genres, soit qu’on les appelle des « sacrifices », soit qu’on les appelle des « guerres ».
            En même temps commençait la terreur des faibles. Ce fut le début de l’âge de fer.
            Il y eut un déchaînement général des passions dans le monde entier.
            L’esprit de l’homme errait dans les ténèbres qu’il s’était créées lui-même ; il cherchait à étouffer ses doutes, ses terreurs ou ses remords dans la jouissance à outrance et, au lieu d’un remède, il y trouvait une cause d’aggravation de son mal.
            Enfin l’instinct triompha… et l’homme alors se servit de sa puissance pour s’affranchir de tous devoirs et pour affermir sa volonté, à laquelle il prétendit soumettre les autres.
            Les mœurs qui résultèrent de cet état de choses furent caractérisées par une débauche à outrance et une guerre désordonnée, dans laquelle on cherchait, autant que des victoires, des satisfactions de l’instinct batailleur de l’homme. C’est que, lorsque sa force musculaire augmente, il a besoin de l’exercer, et c’est ce besoin qui le pousse au pugilat, à la lutte, à tous les exercices violents. C’est alors qu’il fit de la force une supériorité ; singulière logique, car avoir une chose en plus que les autres n’est pas un avantage si cette chose n’est pas une qualité qui élève. Si la force se développe aux dépens de l’intelligence, c’est une qualité négative, c’est-à-dire menant à un mal, non à un bien.
            Se glorifier d’avoir plus de force qu’un autre est aussi logique que si l’on se glorifiait d’avoir plus de laideur que les autres. Il y a des superlatifs qui infériorisent.
            Néanmoins la Force fut glorifiée ; les plus forts furent les plus honorés et les plus faibles furent méprisés. Chez les Grecs, l’homme bon, « Agathos », c’est l’homme fort à la guerre ; « Arïstoï », les meilleurs, ce sont les plus forts, les plus aptes à combattre. Chez les Romains, le mot « Virtus » signifie la force par excellence.
            Les hommes s’étaient libérés du lien qui les attachait à la Femme, mais ce ne fut que pour tomber sous un autre joug : celui de la domination des hommes sur les hommes, c’est-à-dire l’exercice de la tyrannie de quelques-uns au préjudice de tous les autres.
            Ceux qui avaient le plus d’audace, le plus de résolution, le plus de cynisme, instituèrent la puissance du Mal, en prenant la direction des nations. Et les foules s’inclinèrent devant « la Force », et la « Force » se fit « autorité », et cette autorité devint la main de fer qui étrangla l’humanité.
            Cet état de choses amena chez les vaincus un profond découragement qui succéda à la période des reproches violents, des cris de douleur et des lamentations qui s’étaient produits dans le siècle antérieur.
            Cependant, un immense désir de voir cesser l’horrible désordre allait désormais régner sur la Terre !
            NB : « Il est un fait assez étrange qu’on semble n’avoir jamais remarqué comme il mérite de l’être : c’est que la période proprement « historique » (la seule qui soit vraiment accessible à l’histoire ordinaire ou « profane »), remonte exactement au VIème siècle avant l’ère chrétienne, comme s’il y avait là, dans le temps, une barrière qu’il n’est pas possible de franchir à l’aide des moyens d’investigation dont disposent les chercheurs ordinaires.[…]En nous rapprochant de l’Occident, nous voyons que la même époque fut, chez les Juifs, celle de la captivité de Babylone ; et ce qui est peut-être un des faits les plus étonnants qu’on ait à constater, c’est qu’une courte période de soixante-dix ans fut suffisante pour leur faire perdre jusqu’à leur écriture, puisqu’ils durent ensuite reconstituer les Livres sacrés avec des caractères tout autres que ceux qui avaient été en usage jusqu’alors. » (René Guénon)
            Lien


            • vote
              Yvan 30 mai 11:41

              Si on reconnait que les juifs ethniques sont en réalité les Palestiniens alors oui, on peut écrire sans parenthèse :

              "ISRAEL MET EN DANGER LES JUIFS"

              Ces israéliens sont pour la plupart un patch-work de diverses ethnies méditerranéennes, balkaniques ou africaine avec qq sémites authentiques comme ce Meyer Habib qui fait tellement penser à Yasser Arafat jeune. MDR !!!

              Pour couronner le tableau, une majorité de sionistes chrétienne cf America...

              Quand Hollywood refait l’Histoire pour la C I A



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

phan

phan
Voir ses articles


Publicité





Palmarès