• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean Bricmont : La gauche et les gilets jaunes

Jean Bricmont : La gauche et les gilets jaunes

Pourquoi la gauche issue de mai 68 en est arrivée à des positions qui la coupe totalement du mouvement des gilets jaunes.

 

Tags : Politique Jean Bricmont Gilets jaunes




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Hieronymus Hieronymus 10 décembre 2018 11:06

    bonne analyse mais qui laisse un peu sur sa faim

    Bricmont est honnête et intelligent, pas de doute là dessus, il décortique très bien toute l’hypocrisie du discours de gôche actuel se voulant toujours progressiste et populaire alors que :

    ce progressisme est devenu une impasse, que les seules revendications progressistes ne concernent plus désormais que des minorités érigées en lobby faisant de la surenchère victimaire, bref du parasitisme social

    — en fait de populaire, il n’y a pas plus opposée au peuple que la gôche actuelle qui fait de l’anti-populisme son principal cheval de bataille, il suffit de voir quels sont les principaux représentants de cette gauche actuelle, à quel milieu ils appartiennent, d’ailleurs les Gilets jaunes ne s’y sont pas trompés, en excluant violemment tous ces leaders idéologiques du passé

    mais Bricmont ne va pas jusqu’au bout, sans doute attaché depuis toujours à des idéaux de gauche, il fait du progressisme un bien et un but même s’il peine aujourd’hui à lui trouver une direction bénéfique, en fait il n’en voit pas

    c’est que 2018 est en fait un anti 1968 ou si l’on préfère une révolution conservatrice, réactionnaire diront certains, ce que les gens ordinaires ne supportent plus c’est l’escroquerie morale de ces idéaux "progressistes" qui depuis des décennies vont toujours ds le même sens et ont progressivement dépouillé, spolié, ruiné la majorité silencieuse qui s’est vue sans cesse culpabilisée et réduite au rôle de variable d’ajustement face à toutes les revendications communautaristes

    ces gens simples, travailleurs, qui constituent encore la majorité, sont les seuls véritables producteurs de la richesse collective mais ils ne sont nulle part reconnus car pas encore communautarisés, ces "vrais" gens du "vrai" peuple veulent simplement exister et éviter de disparaître, chose plus que légitime, ils sont comme le Tiers-Etat de 1789 et pourtant ils sentent avoir été complètement floués par tous les politiques de droâte ou de gôche, exit donc les prêches moraux et le progressisme avec toutes ses fadaises, synonymes de mort lente et de destruction


    • 3 votes
      medialter medialter 10 décembre 2018 11:31

      Mouais, bof, je ressens dans ce discours la même rhétorique creuse et la même naïveté candide que chez Drac. Dire que les GJ ne sont pas télécommandés, c’est un peu rose bonbon et beaucoup téméraire. Je ne dis pas que c’est le cas, mais quand on compare à Mai 68, dont on sait aujourd’hui qui finança le mouvement (Bricmont passe ce fait sous un silence suspect), la possibilité d’une conspiration ne doit jamais être écartée.

      *

      Dire que Macroute est en difficulté, c’est aussi faire preuve de la même naïveté. Les émeutes de banlieues de 2005, qui furent bien plus violentes que le pipi de chat de samedi dernier (100 ou 200 milles manifestants, une blague), furent résorbées sans la moindre difficulté (encore une fois, les blaireaux français ont la mémoire courte). Macroute va chanter la messe ce soir, il va lâcher quelques queues de cerises et fin de l’affaire. Il restera certainement encore quelques pingouins mécontents qui vont se la jouer gauloise merguez harissa par températures négatives jusque Noël, et ensuite circulez. Ces petits frémissements sont le taf normal d’un président français depuis 50 ans, le père Macroute et sa clique de financiers doivent bien se marrer. Adieu, veaux, vaches cochons, RIC, écologie, réformes du bac, réformes de tout et de rien ...

      *

      Quant à chercher une comparaison entre d’anciennes revendications gauchistes et les GJ, ça n’a juste aucun sens. Tout le monde sait que les GJ ne sont pas politisés, c’est un conglomérat d’origines politiques multiples, et probablement aussi de nombreux non-votants, j’ai donc du mal à percevoir la pertinence de la comparaison. Cette non-politisation a pu paraître comme une force à certains, moi j’y vois plutôt une immense faiblesse, toute cette disparité m’a plutôt fait l’effet d’une immense cacophonie qui a ouvert la voie à de multiples divisions que le pouvoir ne manquera pas d’exploiter


      • vote
        PumTchak PumTchak 11 décembre 2018 10:46

        @medialter

        medialter 3 décembre 13:11

        @Gollum
        Il a pas complètement tort non plus. Demain, le gouvernement baisse l’essence de 5 ou 10 cts, et les mecs seront contents d’avoir grappillé 3 noisettes (raison pour laquelle ce mouvement n’ira pas bien loin). Ils rentreront chez eux tirer bobonne en hurlant victoire. Parce que sans cette goutte d’eau supplémentaire, leur vie de con leur convient très bien. Le problème de fond, c’est que la grenouille ne commence à bouger que lorsque la température du bocal arrive à 91°C
        Et bla, et bla, commencer à 20 degrés, 30 glorieuses, Woodstock, LSD* (tu m’étonnes !), concours de pets, la populace, l’argent de la mamy, quelques DVD. Oufffffff...

        .

        Gilets jaunes.

        E. Philippe : annulation des augmentations prévues des taxes sur le carburant.

        E. Macron : augmentation du SMIC de 100 euros/mois, pas d’augmentation de la CSG pour les retraités à moins de 2000 euros/mois, défiscalisation complète de la prime de fin d’année que les entreprises accorderont, défiscalisation complète des heures supplémentaires. On peut discuter du montage de certaines mesures, mais c’est autre chose que vos trois noisettes à 5 ou 10 centimes.

        Médor est déjà disqualifié et peut retourner à la niche (oui, je vous fais un diminutif). Et laissez les grandes personnes qui n’ont pas besoin de votre boule de cristal, les gilets jaunes travaillent mieux que vous ne pourriez le faire.

        LSD* : quand on en prend trop, ça ou autre chose, on trouve toujours des points de fuites. Si Macron cède, c’est pour mieux revenir. S’il démissionne, c’est pour en mettre un pareil à la place. Si les GJ modifient le fonctionnement démocratique, ça ne change pas le projet théocratique de l’humanité. Si les GJ conduisent l’humanité, ça ne change pas le mouvement des planètes. Etc...


      • vote
        Mahler 11 décembre 2018 11:20

        @PumTchak
        "augmentation du SMIC de 100 euros/mois " Enfin c’est du gros vent, parce qu’il y’a une bonne part de la hausse de la prime d’activité déjà bien prévue pour 2019


      • vote
        PumTchak PumTchak 11 décembre 2018 11:36

        @Mahler
        Projet de loi pour les finances 2018 article 63 :
        "La présente mesure s’inscrit dans le cadre de l’action du Gouvernement en faveur du pouvoir d’achat, qui se traduit notamment par une revalorisation des dispositifs d’incitation au travail tels que la prime d’activité, dont le montant sera accru de 80 € entre 2018 et 2021.
        http://www.ma-prime-activite.fr/macron-hausse-prime-activite
        L’éventuel devient acté, le montant est plus élevé, l’effet est immédiat et non pas progressif.
        Vous ne sélectionnez qu’une des cinq mesures, sans compter l’annulation de l’augmentation des taxes sur le carburant.
        D’autre part, les GJ ne m’ont pas informé qu’ils s’en contentaient et arrêtaient le mouvement.


      • 2 votes
        barbarello barbarello 10 décembre 2018 14:36

        Pas trop mal... 

        J’aime plutôt bien les analyses de Bricmont, mais celle ci ne m’emballe pas. 

        Et puis c’est quoi cet emploi régulier que JB fait dans ses vidéos du terme progressisme en lui attribuant une qualité positive. N’a t’il pas remarqué que le progressisme est une des armes sémantiques préférées de ceux qu’il critique, les néolibéraux ET les gauchistes pour faire court ? 

        Et puis franchement cher Jean, affirmer comme vous le faites que l’Eglise actuelle (Rome) serait contre le capitalisme, c’est aller un peu vite en besogne et ne voir qu’un côté de la médaille, les petites phrases vendeuses de papum contre l’argent. 

        Car papum et ses cadres sup sont par ailleurs de très fervents promoteurs de l’UE qui est un des fers de lance les plus pénétrants des "capitalistes", fer de lance détruisant les nations possibles derniers remparts contre le capitalisme dans sa forme actuelle.

        Ils sont aussi de très fervents promoteurs du mondialisme, rêve de bien des "capitalistes" actuels. 

        Ils sont enfin papum et ses cadres sup de très grands promoteurs de l’immigration de masse et du sans frontiérisme, voulus par les capitalistes et disons leur incarnation actuelle les néolibéraux et leurs supplétifs idiots utiles les gauchistes. 

        Bref, Jean, va falloir un peu rigoriser tout ça, hein. 


        • vote
          louis 11 décembre 2018 00:15

          Pour moi ce qui fait la force des gilets jaunes pour la grande majorité d’entre eux , c’est qu’ils sont de tous les partis tout en étant d’aucun, ils piochent dans ce qui les intéresses mais refusent d’être encartés , disons qu’avec eux il ne faut pas se fier au apparences qu’ils se donnent , en général ce qu’ils sont vraiment est bien caché au fond d’eux même .


          • vote
            medialter medialter 11 décembre 2018 09:04

            @louis
            "en général ce qu’ils sont vraiment est bien caché au fond d’eux même"

            *
            Je confirme, y en a qui le cachent tellement bien qu’on se dit qu’il y a forcément un truc caché smiley


          • vote
            lucifer 11 décembre 2018 15:44

            Jean Bricmont nous parle de la "prêtrise séculière". Mais ne prêche-t-il pas lui aussi du haut de sa chaire ? Que propose-t-il ?

            Emmanuel Macron portait l’espoir d’un peuple d’échapper au clivage gauche droite. Le peuple est déçu. Ne faut-il pas être plus optimiste et laisser à Emmanuel Macron une deuxième chance ?


            • vote
              louis 11 décembre 2018 16:47

              @lucifer
              pas tout le peuple , seulement ceux qui se sont laissés hypnotiser par ce serpent .


            • vote
              lucifer 11 décembre 2018 19:48

              Les gilets jaunes s’organisent sur Facebook. Ils donnent ainsi de nombreuses données aux GAFA qui ne sont pas prêts à payer leurs taxes. Suggestion : taxer les GAFA, seul l’UE y arrivera peut-être.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès