• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean-Pierre Favre-Bernadac, auteur de « Les damnés de la France - Le lynchage (...)

Jean-Pierre Favre-Bernadac, auteur de « Les damnés de la France - Le lynchage des mal-pensants »

Emission intéressante chez André Bercoff sur l'excellente chaîne YT de Sud Radio (abonnez-vous). Bercoff a reçu récemment Jean-Pierre Favre-Bernadac, auteur de « Les damnés de la France - Le lynchage des mal-pensants » (Editions de Paris), qui, sans langue de bois, aborde les questions qui fâchent, celles qui sont devenues des réalités insoutenables pour nombre de Français : la violence que nous subissons, les auteurs de ces violences, les victimes de celles-ci, l'omerta et l'invisibilisation de ces innombrables victimes. A travers les témoignages de ces victimes, l'auteur, officier de gendarmerie, tente de sortir cette violence du silence complice médiatique, politique et judiciaire dans laquelle elle est plongée. Soutenu par plus de 500 militaires à la retraite dont 17 Généraux, une lettre ouverte a été écrite au gouvernement, aux parlementaires et au Président. 

N.B. : l'histoire de la victime récente d'un viol et vol à la station de métro Miromesnil est semble-t-il plus compliquée que celle relatée ici (la victime se serait en partie rétractée) mais cela ne change pas le bilan de l'ensauvagement.

Quand l'affaire Zecler (ce producteur de rap qui a été interpellé avec usage de la violence) a été ultra médiatisée, des faits infinimment plus graves tels que des meurtres ont été littéralement étouffés.

"Il ne faut plus baisser la tête, si la France va mal, il faut le dire" nous dit l'auteur qui, comme de plus en plus de militaires, sonne le tocsin. Je dirais néanmoins que même chez ces intervenants, il y a souvent de l'angélisme mais disons que la parole se libère peu à peu mais n'est-ce pas déjà trop tard ?

 

 

Tags : Société Violence




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • 2 votes
    JL 22 avril 10:57

    ’’la parole se libère peu à peu mais n’est-ce pas déjà trop tard ?

    ’’

     

     Il n’est jamais trop tard pour bien faire.


    • vote
      sls0 sls0 22 avril 10:57

      La personne qui a mis en ligne sur twitter la vidéo de l’agression de la femme dans le métro à Miromesnil a écrit sous la vidéo :

      Erratum : MAJ « La victime a été réentendue et revient partiellement sur ses déclarations : elle a passé la soirée avec un fort taux d’alcoolémie », indique sur Twitter A. Zemouri, journaliste Point, qui précise que « les faits ne se sont pas déroulés » à la station Miromesnil.


      Il y a 9,9% d’immigrés en France, en faisant une règle de 3, ils ont un quota de 80 homicides par an.

      Il n’est pas difficile de trouver des cas, quand ça dépassera 80 cas par an on s’en inquiètera.


      500 militaires sur 2607000, c’est 0,18%. Putain de règle trois.


      Le militaire donne sa vie pour la patrie ?

      Le top 10 des boulots mortels :

      1. Marin-pêcheur
        1 050 marins-pêcheurs ont été victimes d’accidents du travail en 2012. Proportion de décès de 1 sur 500
      2. Élagueur
        Risque élevé de chutes en hauteur. Proportion de décès de 1 sur 1 618
      3. Pilote d’avion
        Les accidents sont rares mais le taux de mortalité est élevé. Proportion de décès de 1 sur 1 785
      4. Agriculteur
        Taux élevé de perte de membres (bras, jambes etc.) causé par la machinerie agricole. Proportion de décès de 1 sur 2 597
      5. Couvreur de toit
        Risque élevé de chutes en hauteur. Proportion de décès de 1 sur 2 881
      6. Ouvrier sidérurgiste et mines
        Nombreux dangers liés à ce métier. Proportion de décès est de 1 sur 2 597
      7. Ouvrier de maintenance
        Proportion de décès est de 1 sur 5 405
      8. Éboueur
        Proportion de décès de 1 sur 3968
      9. Chauffeur routier
        Proportion de décès de 1 sur 5 464
      10. Ouvrier du bâtiment
        Nombreux dangers liés à ce métier. Proportion de décès est de 1 sur 5 464



      • 8 votes
        yoananda2 22 avril 11:09

        @sls0
        c’est pour le concours des Perles d’AV ou pour celui du post le plus con de l’année que tu as écris ça ?
        Je penses que tu seras en bonne position pour gagner les 2 quoi qu’il en soit.
        Quand on raisonne comme un épicier ...

        Yo le pédémasqué.
        PS : mon Dieu, pardonne lui, il ne sait pas ce qu’il fait.


      • 3 votes
        yoananda2 22 avril 11:11

        @sls0
        ha tiens moi aussi j’ai une statistique d’épicier : 100% des gens meurent de quelque chose !
        Alors pourquoi on s’emmerde ?
        Hein ?
        je te le demande.


      • vote
        sls0 sls0 22 avril 11:55

        @yoananda2
        Le discours xénophobe :
        Xeno : l’étranger, l’inconnu, donc du fantasmé.
        Phobe : la peur.
        Le fantasme et la peur ne sont pas de l’ordre de la logique et du raisonnement.
        Face à un discours xénophobe, le plus efficace est la règle de trois basique que tout le monde comprend.
        Un moyen très simple pour démontrer que le discours est faux car alimenté par du fantasme et de la peur.
        Pas besoin de polémiquer ce qui est très entropique, la règle de trois, simple et efficace du moins pour ceux qui ne sont pas en plein délire.


      • 5 votes
        yoananda2 22 avril 12:09

        @sls0
        tu contre tes fantasmes de xénophobie avec des règles de 3, on aura tout vu.
        Le net c’est fabuleux. J’aurais jamais penser lire des trucs aussi con de ma vie.
        Mais merci. C’est collector.
        Comme quoi, épicier, ça mène à tout, même à lutter contre les fantasmes de xénophobie.


      • 3 votes
        Conférençovore Conférençovore 22 avril 12:57

        @sls0
        "La personne qui a mis en ligne sur twitter la vidéo de l’agression de la femme dans le métro à Miromesnil a écrit sous la vidéo..."

        C’est ce que j’ai mis dans l’article en m’apercevant que l’intervenant était resté sur l’info initiale. Cela ne change néanmoins pas le fond. 

        "Il y a 9,9% d’immigrés en France, en faisant une règle de 3, ils ont un quota de 80 homicides par an."

        "immigrés" signifie personne née à l’étranger de nationalité étrangère. Sachant que 40% obtiennent la nationalité fr, ils sortent des stats, biaisant la réalité. Les stats ethniques (qui, en Fr, existent en milieu académique) sont elles, sans appel.

        Ceci est la reproduction de l’argumentation stupide d’Aymeric Caron qui expliquait qu’il y avait (les chiffres ne sont pas les bons mais peu importe, c’est le raisonnement qui compte) autant d’immigrés/étrangers en France puisqu’en 1960, ils étaient 6,7% et en 2000 7,4% et que donc la pop n’avait pas changé, en oubliant au passage le fait que plus d’1 million d’individus par décennie sont naturalisés, que tous les enfants nés d’étrangers en France le deviennent automatiquement, qu’il y a le regroupement familial, les mariages avec un conjoint du bled, l’immigration illégale qui a explosé, etc.

        En outre les homicides ne sont qu’un aspect de la question de la sécurité publique. Si l’on ne tient pas des coups et blessures volontaires, vols avec violence, cambriolages, agressions sexuelles, violences en réunion, du deal qui pourrit la vie des gens et quantité d’autres délits et crimes, alors on passe à côté de cette réalité. 

        Et si on prend les étrangers censés représenter 7% de la pop, ils sont 3 fois plus représentés en prison (sachant qu’en plus, en Fr, en-dessous de 2 ans les peines sont quasiment à chaque fois aménagées). "Putain de règle de trois" comme tu dis...

        "500 militaires sur 2607000, c’est 0,18%"

        Le devoir de réserve, ça te dit quelque chose ? L’intervenant l’explique pourtant lors de l’entrevue. Les militaires y sont astreints. Y déroger est assurément risquer de graves sanctions (et la fin de sa carrière) voire la radiation. Voilà pourquoi seuls ceux libérés de leur engagement peuvent publiquement s’exprimer mais en privé, les gendarmes tiennent à peu près tous le même discours car ils arrêtent systématiquement les mêmes.

        Quant à ta comparaison avec les accidents du travail, là je ne me demande même plus comment tu fais pour ne pas te rendre compte à quel point ce type de parallèle est stupide. Faut vraiment avoir un sérieux problème de logique élémentaire pour mettre sur le même plan un couvreur qui chute d’un toit et un militaire qui tombe sous le feu de l’ennemi.


      • vote
        sls0 sls0 22 avril 13:29

        @Conférençovore
        Pour les intercomparaisons entre les pays c’est le taux d’homicides qui comptent. Mort/vivant, c’est binaire mais très robuste.
        Coté agressions sexuelles nos immigrés ne viennent pas de pays où c’est la mode.
        https://www.planetoscope.com/Criminalite/1202-viols-dans-le-monde.html
        Pour avoir vécu dans d’autres endroits, en France c’est cool coté vols et agressions.
        Pour ce qui est de la prison la France c’est comme les autres pays, les pauvres sont majoritaires en prison.
        Une recherche avec les mots "privation" "relative" en donne une bonne explication.

        Le classement des métiers par leur dangeriosité te dérange ? Il est stupide ? C’est des chiffres recensés par la sécurité sociale, nos braves bidasses c’est 1/10400, c’est assez loin de nos pécheurs. Il y a le dit et il y a les chiffres, je fais plus confiance au second en tant que sceptique.
        C’est stupide parce que ça ne correspond pas à tes fanstasmes ? Pour moi il suffit que ça colle au réel.

        Rien de factuel dans ton discours, c’est normal vu que c’est basé sur du fantasmé et de la peur.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 22 avril 14:05

        @sls0
        "Pour les intercomparaisons entre les pays c’est le taux d’homicides qui comptent."

        Qui "comptent" pour quoi ? Bien sûr que non que ce seul indicateur ne reflète pas l’état de l’ensauvagement d’une société.

        "Coté agressions sexuelles nos immigrés ne viennent pas de pays où c’est la mode."

        Ils viennent pour bcp de pays où la femme est considérée en droits et culturellement comme en-dessous des hommes. Il y existe des dispositifs pour "laver l’honneur" de la famille en donnant parfois la possibilité au violeur d’épouser la violée. Ils viennent aussi de pays où une femme non voilée est accusée par défaut de susciter la convoitise des hommes et où dans pareil cas, l’agression sexuelle n’est pas comptabilisée comme telle. Alors oui, sans doute y-a-t-il moins de viols enregistrés mais au prix de l’absence de liberté et d’égalité des droits pour la moitié de la population. Pas étonnant justement que ce jeunes hommes pètent un plomb en arrivant chez nous où dès le Moyen-Âge la femme était déjà libre. 

        "Pour avoir vécu dans d’autres endroits, en France c’est cool coté vols et agressions."

        Cela dépend pour qui, où et à quelle heure. Demande à une femme (ou un mec seul) si c’est si cool que ça de prendre un RER direction la banlieue parisienne (ou autre) à 23h ? Bizaremment et à moins de ne vraiment pas avoir d’autres choix, les personnes à risque (les femmes justement, surtout si elles ne sont pas bâchées, les personnes âgées, les personnes seules) font tout pour éviter ce genre de situation. Pour avoir aussi vécu à plusieurs endroits, mon standard en termes de sécurité est davantage Singapour ou Tokyo que Caracas ou Johannesburg mais grâce à des gens comme toi, effectivement, il devient de plus en plus pertinent de se comparer aux shit-hole où ça sort la machette pour un simple regard. D’ailleurs les autorités japonaises déconseillent un séjour à leur ressortissants dans une bonne moitié de Paris... Des "froussards xénophobes" les Japonais ? Moi, je dirais des pragmatiques. 

        "Le classement des métiers par leur dangeriosité te dérange ? Il est stupide ?"

        Un couvreur ou un pêcheur victime d’un accident d travail ne donne pas spécialement sa vie pour protéger ses concitoyens comme peut le faire un militaire, un policier ou pompier qui met en jeu sa vie pour les autres lors de ses interventionse. Mettre sur le même plan le sacrifice d’Arnaud Beltrame et la mort de José Martinez simplement tombé d’un toit en faisant son travail, est bien stupide. 

        "Rien de factuel dans ton discours, c’est normal vu que c’est basé sur du fantasmé et de la peur."

        C’est le non-argument que tu sors à tout le monde. Il ne vaut évidemment rien. 


      • 3 votes
        ZardoZ ZardoZ 22 avril 17:55

        @ChorIzO

        Tu connais la règle des trois baffes ?

        Je t’explique : un aller-retour dans ton groin pour commencer et une troisième pour la route !

        Tu as la première partie, voila la deux !


      • vote
        mmbbb 25 avril 08:56

        @Conférençovore les scientifiques peuvent surprendre Il est vrai qu en France la tradition des voitures flambées au cognac est ancestrale ! 


      • vote
        sls0 sls0 22 avril 12:56

        tu contre tes fantasmes de xénophobie avec des règles de 3.

        C’est possible de ré-écrire cette phrase ?

        N’étant pas xénophobe, j’ai difficile d’en partager les fantasmes.


        • 2 votes
          yoananda2 22 avril 13:06

          @sls0

          tu contre tes fantasmes de xénophobie avec des règles de 3.

          C’est possible de ré-écrire cette phrase ?

          N’étant pas xénophobe, j’ai difficile d’en partager les fantasmes.

          Je vois que tu n’as pas compris mon propos.

          Je ne dis pas que tu es xénophobe, je dis que tu as des fantasmes de xénophobie. Je ne dis pas que tu fantasmes d’être toi même un xénophobe, mais que tu imagines voir des xénophobes. Tu sais, un peu comme les fantasmes d’insécurité de l’extrême droite. Sauf que la, c’est toit qui voit des xénophobes partout.

          Tu luttes contre une xénophobie imaginaire à coup de règle de 3.

          Même si cette xénophobie n’était pas imaginaire, lutter contre avec des règles de 3 resterait l’un des trucs les plus con jamais imaginés.


        • 2 votes
          Pyrathome Pyrathome 22 avril 13:26

          @yoananda2

          En faisant une règle de trois sur la production industrielle d’interventions ici de bOzO des tropiques depuis des mois, on arrive à la conclusion sans appel que celui-ci est soit un abruti de première, ou plus sûrement un propagandiste stipendié, soit les deux, cela va s’en dire...outre le fait d’être un crypto-staliniste thuriféraire du système .....et les posts sont là pour le prouver, je n’invente rien !


        • vote
          sls0 sls0 22 avril 13:34

          @yoananda2
          Tu n’as toujours pas traduit ta phrase en termes clairs.
          J’en profite pour mettre la définition du mot xénophobie :
          La xénophobie désigne les sentiments systématiques de crainte, d’hostilité, voire de haine envers les étrangers, c’est-à-dire de ceux qui n’ont pas la même nationalité que soi ou qui n’appartiennent pas au même groupe (culture, religion, langue...).


        • vote
          yoananda2 22 avril 14:07

          @sls0
          ouai, le truc totalement irrationnel vu le record tracking de l’humanité.
          Mébon, faudrait sortir de ton épicerie pour t’en apercevoir.
          ton corps voyage, mais esprit reste enfermé.


        • 1 vote
          Alain Melon Alain Melon 22 avril 18:44

          @sls0
          Bonjour Philippe et pourquoi on a pas de crainte ni d’hostilité envers les Asiatiques ?
          Pourquoi les Vietnamiens (Indochine) qu’on a colonisés comme les Algériens, n’ont aucune hostilité envers nous ?

          En un mot pourquoi toujours les mêmes ?


        • vote
          sls0 sls0 22 avril 21:25

          @Alain Melon
          En sociologie on emploie souvent le terme de privation relative.
          Il y a aussi la privation absolue mais qui engendre moins de désordre social.
          La privation absolue, c’est la pauvreté induite par un manque de ressources, c’est comme ça, on ne peut pas faire autrement que la subir.
          La privation relative c’est quand il y a discrimination économique entre une personne et les autres ou un groupe par rapport à d’autres groupes. Là ça coince, à moyens intellectuels ou de travail égal le niveau de vie est différent. La personne défavorisée va essayer de combler cet écart via un boulot meilleur en bougeant ou un deuxième boulot.
          Si ce n’est pas possible via un boulot de combler cette différence ça peut passer par du moins légal.
          C’est là qu’intervient le bénéfice-risque.
          Pour un gain illégal il y a un risque associé.
          Pour un pauvre si le risque est moindre en cout que le gain, il basculera.
          Ben pour le plus riche c’est la même chose sauf que pour lui le cout du risque est plus élevé, s’il prend 2 ans de trou c’est une grosse perte de salaire, un perte de boulot rémunérateur et le risque de perdre son statut social.
          Pour le pauvre il n’y a pas tout ces pertes, le bénéfice excompté peut être moindre.
          Le riche ne vole que du gros parce que le risque est plus gros. Il vole moins non pas parce qu’il est plus honnête, c’est parce qu’il est plus rare de trouver de bonnes occasions rémunératrices.

          Suite à cette digression coté délinquance pour montrer que la privation relative peut amener loin un retour su le sujet.
          Pour les groupes en privation relative il peut avoir un gros ressentiment compréhensible, c’est une injustice sociale.
          Toujours dans ce groupe s’il vivent dans un ghetto, ils auront en plus un pessimisme comparatif.
          S’il ne sont pas dans un ghetto ce sera plus un optimisme comparatif, l’avenir peut être meilleur.
          Pour plus de détails voir ci-dessous.
          https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-internationaux-de-psychologie-sociale-2006-4-page-23.htm
          La privation relative d’une personne qui n’a pas réussi sa vie comme elle le voulait est aussi le moteur du rejet de l’autre. La PR joue des deux cotés, une personne qui a réussi sa vie, j’en connais aucune qui rejette l’autre. En général la vie du raciste c’est pas trop une réussite, le beauf.

          Aux sujet des anamites pour qui ça passe mieux.
          Je suis assez vieux pour avoir bossé avec des anciens d’indochine et des anciens d’Algérie.
          Les anciens d’Indochine avaient souvent un regret du pays que n’avaient pas les autres.
          L’Indochine a toujours eu sa part de rêve dans l’inconscient français.
          https://youtu.be/tauFAfQ9Aa8
          A cela s’ajoute le fait que l’individu ne compte pas trop, le jeune se doit d’être le meilleur à l’école pour ses parents et sa communauté.
          Aux USA où le type racial n’est pas interdit ça ce voit fortement, les asiatiques passent avant les blancs sans problème et les autres races aussi.
          Ici statisquement on ne peut rien dire mais on voit quand même que ça pousse pour avoir les meilleures études et boulot associé.
          Où je suis il y avait déjà des maghébins avant guerre, ils font partie du paysage. Ca se passe bien.

          Personnellement je n’ai eu qu’un problème avec une crapule marocaine. C’est le coté crapule et salope qui dérangeait, pas sa nationalité. Quand il a quitté la ville les autres marocains m’avaient à la bonne et quand il est mort d’une façon assez douloureuse personne de sa communauté ne l’a pleuré. Il a été attendri à coup de batte de baseball.


        • vote
          Pierre Régnier 22 avril 17:48

          Il y a une erreur grave, mais significative, dans les propos de Jean-Pierre Favre-Bernadac.

          Même lui a accepté sans vérifier la version répandue par la presque totalité des médias, qui faisait de l’arrestation du producteut de raps Zeclerc un exemple type de violence pilicière gratuite.


          • 2 votes
            Conférençovore Conférençovore 22 avril 19:09

            @Pierre Régnier
            C’est vrai. Il en a fait une autre que j’ai signalée dans l’article mais probablement n’était-il pas au courant que l’histoire du viol de la station de métro Miromesnil n’était pas aussi claire. L’histoire Zekler a été monté en épingle de A à Z : Le mec s’est soustrait à un contrôle, a résisté à u contrôle durant de très longues minutes, rameuté ses potes, résisté encore et encore. Sur les images on voit clairement que l’un des protagonistes passe ce qui et probablement du shit à son collègue. Quant aux blessures et tout le ramdam médiatique, eu égard aux blessures réelles anecdotiques que l’on a pu voir le lendemain (il a juste pris un coup sur le cuir chevelu qui fait qu’il y avait bcp de sang mais vu son état le lendemain sur le plateau d’Hanouna, il est évident qu’il ne s’est en rien fait tabasser), elles ne témoignent en rien d’un cas de violences policières aggravées.
            Néanmoins, il faut se mettre à la place du public : 99% des médias, les réactions des politiques (y compris le Ministre concerné et le Président), les gauchistes, tous ont façonné dès le début un narratif tellement à charge qu’il était très difficile à déconstruire par la suite. Et pour 99% des gens, Zekler a été victime d’une bavure policière raciste et rien de plus. Mis à part les gens qui ont un minimum d’esprit critique, avec en plus ce contexte bidon de BLM, la plupart ont gobé la version malgré les vidéos qui ont suivi de ce policier qui a bien démontré que cette affaire n’était pas ce que toute cette clique politico-merdiatique en disait.

            Maintenant, cette erreur n’enlève pas tous ces témoignages qu’il a collectés et le fait très positif (bien que cantonné à des médias alternatifs) que les langues se délient face à une réalité dont nous sommes beaucoup trop nombreux à être témoins. Qui plus est, ce genre de témoignages (qu’on retrouve également chez les invités de Charles Gave ou d’autres) sont d’autant plus percutants qu’ils viennent de professionnels. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès