• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jérusalem reconnue capitale d’Israël aujourd’hui par les EUA ? - Petite revue (...)
#37 des Tendances

Jérusalem reconnue capitale d’Israël aujourd’hui par les EUA ? - Petite revue de presse

La décision n'a rien de symbolique, bien au contraire elle est... capitale. Elle acterait Jérusalem, ville de tous les conflits depuis trois millénaires, comme capitale d''Israël pour son plus fidèle allié. Trump, dont l'entourage est actuellement mis en difficulté par la justice américaine, devrait l'annoncer aujourd'hui selon une source proche de l'administration. Il l'aurait déjà annoncé à Abbas (CNN, CBC News, Reuters). Ce fut l'un de ses engagements de campagne que ce transfert de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Voilà plus de 20 ans que cette décision est repoussée. En 1995 Le Congrès américain adopta la loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Eu égard au statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, la politique des Présidents américains successifs depuis lors a été de signer tous les six mois une dérogation à cette loi. Ces six derniers mois la position de Trump a changé, mais il semble bien qu'il va annoncer cette reconnaissance aujourd'hui.

Ce serait un séisme dans le monde arabo-musulman, dans le moyen-orient et bien au-delà. Les dirigeants palestiniens considèrent Jérusalem-est, annexée en 67 par Israël, comme la future capitale de leur état palestinien et, pour eux, tout traitement du statut de cette ville ne peut se faire que dans le cadre d'un accord de paix.

Mahmoud Abbas a mis en garde Donald Trump contre les « conséquences dangereuses d’une telle décision sur le processus de paix, la sécurité et la stabilité dans la région et dans le monde ».

 

La réaction des musulmans sans appel

 

Le roi Salmane d'Arabie Saoudite affirme que cette décision va provoquer la « colère des musulmans » et considère que « c’est un pas dangereux ». « Un tel pas dangereux est susceptible d’enflammer les passions des musulmans du monde entier en raison du grand statut de Jérusalem et de la mosquée d’Al-Aqsa. ». Pourtant d'après le site arabe alaraby.co.uk un plan de paix américano-saoud aurait proposé Abu Dis (quartier de J-est) comme capitale. Voir ici (en anglais ou arabe), la source étant un officiel Libanais. Précisons que la maison blanche et les saouds ont démenti cette information.

 

Erdogan s'adresse à Trump en ces termes : « Monsieur Trump, Jérusalem est une ligne rouge pour les musulmans ».

 

La Jordanie en charge de l'esplanade des mosquées parle d'« une démarche aux conséquences graves » et des risques d'« escalade ». Le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman al Safadi a déclaré que :« Ces réunions [NDA : de l'OCI présidée actuellement par Erdogan] vont coordonner les positions arabes et islamiques quant à la décision [de Trump]. Jérusalem est une question palestinienne, jordanienne, islamique et chrétienne et toute tentative de décider unilatéralement de son sort est nulle et non avenue ».

 

M6 (Maroc) exprime la « grande inquiétude des Etats et peuples arabes et musulmans ». Il explique que « ce pas est susceptible d’avoir un impact négatif sur les perspectives d’une solution juste et globale au conflit palestino-israélien ».

Le Daily Star newspaper au Liban a tweeté : "No offence Mr. President. Jerusalem is the capital of PALESTINE". Voilà qui se passe de traduction...

 

Quant au Hamas, son porte-parole affirme qu'« avec la reconnaissance par l’administration américaine de Jérusalem occupée comme la capitale de l’occupant, et avec le déménagement de son ambassade, toutes les lignes rouges sont franchies ». Ils appellent à un "jour de colère"...

 

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) (et son infâme « charte islamique universelle des droits de l'homme » signée par les 57 pays et que tout un chacun devrait connaître...) a qualifié le 3 décembre le transfert de l'ambassade d'« attaque flagrante contre les nations arabes et musulmanes », et annoncé qu'ils tiendraient un sommet si la décision était actée.

 

Autres réactions

 

Passons rapidemment sur notre président insipide (qui se soucie encore de l'avis d'une France vassalisée et devenue insignifiante sur le plan diplomatique ?) qui se dit « préoccupé » pour directement écouter celle de l'UE en la personne de Federica Mogherini (haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères) : « Cela pourrait avoir de graves répercussions sur l’opinion publique dans des parties entières du monde ».

Côté russe, il semble qu'il n'y ait pas de réaction pour le moment (si des russophones peuvent compléter en commentaire, merci d'avance à eux).

Le Guardian (R-U) explique l'évidence que Trump se mettrait à dos de nombreux alliés (dont l'UE, la France, l'Arabie Saoudite, etc.). Boris Johnson botte en touche en estimant qu'il faut attendre ce que va dire Trump exactement. La BBC précise qu'un tel déménagement prendrait de toute façon plusieurs années, le temps de trouver un lieu, de gérer les questions de sécurité, etc. Les médias britaniques font leur une massivement sur cette annonce. El Pais titre plutôt sur la mort de Johnny (qu'il repose en paix) mais rien sur cette question. Al Jazeera collecte les nombreuses réactions (toutes très hostiles) à cette annonce. 

 

Réactions des politiques israéliens

 

Côté israélien, c'est le silence ordonné par Bibi, mais une grande partie de la classe politique salue la perspective d'une reconnaissance d'un fait historique. Pour Israël, Jérusalem est légalement (1980) la capitale « éternelle et indivisible » d'Israël. Pour Bibi : “Jérusalem a été la capitale d’Israël pendant 3 000 ans”. De nombreuses organisations étatiques israéliennes sont déjà basées à Jérusalem, dont la Knesset. Et pour de nombreux Israéliens c'est juste une évidence. 

Mais du côté des députés de la liste arabe unie, le propos est direct : Ahmad Tibi, député de la liste arabe unie a déclaré mardi que « l’intention » du président américain Donald Trump de transférer l’ambassade de Tel Aviv à Jérusalem est un acte de « terrorisme diplomatique ». Ayman Odeh, chef de la Liste arabe unie, dans un communiqué, a taxé Trump de « pyromane », après qu’il a fait part de ses intentions : « Trump est un pyromane, et va mettre le feu à la région avec sa folie ». « Si le gouvernement israélien veut que le monde reconnaisse Jérusalem Ouest comme capitale d’Israël, ils n’ont qu’à reconnaitre Jérusalem Est comme capitale de la Palestine. ». Pas si simple quand on connaît Jérusalem avec des implantations juives dans la partie est de la ville (comme à Ras-al-Amud)... Des manifestations ont déjà eu lieu à Bethlehem mardi soir avec des portraits de Trump brûlés. Moustapha Barghouti (homme politique en cis-Jordanie) prévient que les "arabes et les musulmans ne vont pas laisser faire".

La situation risque d'être explosive avec probablement une nouvelle intifida. Haaretz (journal de « gauche » israélien) évoque le grand perdant d'une telle escalade : Bibi lui-même. Le quotidien Yedioth Ahronoth précise que les autorités israéliennes s'attendent déjà à des actions violentes (attentats, manifestations virant à l'émeute, etc.) et ce, alors que le Hamas est à une semaine de fêter son trentième anniversaire. Et quand on écoute certains commentaires palestiniens on peut en effet craindre le pire (traduction uniquement de la déclaration de Wasel Abu Yousef) : « Avec cette décision les EUA déclarent une guerre aux Palestiniens, et nous savons parfaitement que les EAU sont dans la main d'Israël. C'est une décision stupide. Al-Quds [NDA : Jérusalem en arabe] est une ville occupée depuis 1967 et selon les résolutions internationales elle est la capitale palestinienne [NDA : Non] et personne n'acceptera que Washington nie ce droit. »

 

 

 

Un rappel historique de la guerre des 6 jours pour mieux comprendre :

 

 

La nouvelle (en anglais, désolé) :

 

 

 

Sources  : Time of Israël,, Haaretz, Yedioth Ahronoth, LCI, CBS, MSNBC, RT, l'ABC du salut, Alaraby, The Guardian, El Pais, BBC, Al Jazeera, etc.

Tags : Etats-Unis Israël Palestine


Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • vote
    Qiroreur Qiroreur 6 décembre 12:57

    - La réaction iranienne : « Les musulmans de la région et du monde ne permettront pas que le projet vil d’entente avec le régime sioniste (Israël, ndlr) soit réalisé. Le peuple palestinien, les dignitaires religieux et les jeunes musulmans n’oublieront jamais l’animosité du sionisme et l’occupation de la Palestine ». « Si certains de ces pays [il parle des pays musulmans, AS en tête évidemment] ont été impliqués dans des négociations, une interaction ou une coopération secrète avec des ennemis de l’islam dans la région, qu’ils le démentent publiquement. De telles relations sont ignobles, détestables, sinistres et indécentes ».
    « Il ne fait aucun doute que les Musulmans de ce monde ne laisseront pas ce complot sinistre porter ses fruits » Hassan Rohani



    - Qq réactions israéliennes suite à la déclaration d’Erdogan : 

    « Malheureusement, Erdogan ne manque pas une occasion d’attaquer Israël ». « Israël doit progresser dans ses objectifs, notamment dans la reconnaissance de Jérusalem unifiée comme capitale de l’État d’Israël. Il y en aura toujours pour critiquer, mais en fin de compte, nous préférons une Jérusalem unifiée à la sympathie d’Erdogan. »
    Naftali Bennett, ministre de l’Éducation (HaBayit HaYehud)


    « Il n’y a pas de mesure qui soit plus juste sur le plan historique que de reconnaitre Jérusalem, qui a été la capitale du peuple juif ces trois derniers millénaires, et la capitale d’Israël. L’ère du sultan et de l’Empire Ottoman est révolue. »
    Yisrael Katz, ministre des Transports et du Renseignement (Likoud)


    « Le règne des Turcs a pris fin il y a 100 ans ». « Erdogan, vous avez assez des problèmes en Turquie, occupez-vous de vos affaires et ne nous menacez pas. »
    Yoav Galant, ministre du Logement (Koulanou)


    « Le gouvernement israélien doit envoyer un message clair à Erdogan : ne nous menacez pas. Jérusalem est notre capitale, et il est temps que le monde le reconnaisse. L’ambassade américaine et les ambassades des autres pays du monde doivent être à Jérusalem. »
    Yair Lapid (Yesh Atid, 4ième parti à la Knesset et dans l’opposition, mais avec le vent en poupe actuellement)

    • 8 votes
      zzz999 6 décembre 13:50

      Que les pitoyables larbins de ce petit pays du Moyen Orient qui nous servent de dirigeants politiques nomment directement ISRAEL maître du monde et au moins ça aura le mérite de la franchise.


      • 1 vote
        njama njama 6 décembre 13:53

        Prochaine étape construction du Troisième Temple


        • 1 vote
          njama njama 6 décembre 13:53

          Étape suivante, destruction du Troisième Temple


          • vote
            njama njama 6 décembre 13:54

            jamais deux sans trois, suivant l’adage ...


          • 2 votes
            Heimskringla Heimskringla 6 décembre 13:54

            Excellente nouvelle. 


            • 5 votes
              njama njama 6 décembre 13:57

              @Heimskringla
              si ça peut permettre aux Juifs d’arrêter de se lamenter, oui ... et, on sera enfin débarrassé de leurs sempiternelles jérémiades


            • 2 votes
              jimontheair jimontheair 6 décembre 15:35

              @Heimskringla
              En quoi est elle excellente cette nouvelle ? Enumérez svp. 


            • 2 votes
              Heimskringla Heimskringla 6 décembre 21:23

              @jimontheair

              Ils jouent leurs cartes dans ce jeu sérieux qui s’appelle la vie. Ils jouent bien, respect. 

              Ce qui doit disparaître doit disparaître, ce qui doit rester doit rester. 


            • vote
              furax 7 décembre 12:05

              @Heimskringla

              Trump n’a fait qu’appliquer une promesse électorale que tous les autres avaient faite avant lui, ils ont toujours trahi ensuite.

              D’après le site Dreuz :

              Nous sommes le 4 juin 2008. Barack Obama fait campagne pour la présidence des Etats-Unis. Devant l’auditoire pro-israélien de l’AIPAC (l’American Israel Public Affairs Committee), il déclare que « Jérusalem restera la capitale d’Israël ».

              • Barack Obama :

               » Tout accord négocié entre Israël et l’Autorité palestinienne doit préserver l’identité d’Israël en tant qu’État juif doté de frontières sûres, reconnues et défendables… et Jérusalem restera la capitale d’Israël et elle doit rester indivise. »

              Cette promesse de campagne suscita une ovation de la part des 7 000 personnes présentes. Obama reçut des éloges de la part d’organisations pro-israéliennes aux États-Unis (1).

              • En février 1992, Bill Clinton est au milieu de la primaire démocrate. Il déclare soutenir la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

              Plus tard dans la campagne électorale, Clinton fait la promesse que lui et son vice-président Al Gore  » appuieraient Jérusalem en tant que capitale de l’Etat d’Israël ». (2)

              Et en 1995, il refuse de signer le Jerusalem Embassy Act, loi adoptée à une large majorité dans les deux chambres du Congrès, et qui stipule que l’ambassade américaine doit déménager à Jérusalem d’ici cinq ans. Les trois derniers présidents américains ont tous signé une renonciation tous les six mois, empêchant la mise en œuvre de cette loi – jusqu’à lundi 4 décembre où le Président Trump n’a pas signé. (2)

              • Année 2000– année électorale. George W. Bush promets de déplacer l’ambassade à Jérusalem, et attaque Clinton pour avoir manqué à sa promesse. À un moment donné, il déclare :  » je commencerai le processus dès que j’aurais prêté serment. » (2)

               p

            • vote
              jimontheair jimontheair 7 décembre 12:20

              @Heimskringla
              Il y a de mon point de vue certaines manières de jouer qui ne forcent pas le respect. 


            • 1 vote
              Qiroreur Qiroreur 7 décembre 12:54

              @jimontheair
              La conquête islamo-arabe par le sabre, les pillages, la soumission forcée, et l’asservissement systématique est-elle plus respectable ? 


            • 3 votes
              jimontheair jimontheair 7 décembre 13:20

              @Qiroreur
              Les conquêtes par QUI QUE CE SOIT par les armes, les pillages, la soumission forcée, l’asservissement systématique, etc etc etc, ne sont pas respectables. 


            • vote
              Qiroreur Qiroreur 7 décembre 15:12

              @jimontheair
              La conquête d’Israël s’est d’abord faite avec de l’argent. Ils ont acheté des terres, massivement, parce qu’il y avait de riches arabes basés à Damas notamment qui étaient prêts à leur vendre (personne ne leur a mis le couteau sous la gorge), et donc ne les ont pas prises de force. Puis ils ont développé leur pays, et là bcp de "palestiniens" son arrivés parce qu’il y avait du travail (ils n’ont pas été réduits en esclavage). Puis il y a eu des conflits armés qu’Israël a gagné. Bien sûr il y a aussi eu des spoliations, des expropriations de populations qui étaient là depuis longtemps, plus personne ne le nie depuis les nouveaux historiens (israéliens en l’occurrence). Mais ce n’était pas la majorité. Ils n’ont pas non plus été forcés de se convertir comme ce fut le cas dans d’autres conquêtes d’une toute autre ampleur. Encore aujourd’hui de nombreux arabes travaillent dans des entreprises tenues par des juifs. Et on en trouve bcp qui préfèrent mille fois que leur ville soit administrée par eux plutôt que par les autorités palestiniennes. 

              Une étude faite en 2015 sur 300 000 palestiniens :

              52% of Palestinians living in Israeli-ruled East Jerusalem said they would prefer to be citizens of Israel with equal rights — compared with just 42% who would opt to be citizens of a Palestinian state.

              Surprenant ? Pas vraiment ; Les raisons sont : better jobs, income, health care and other social benefits, freedom of travel...

              Le cas est très différent pour ceux de cis-Jordanie et de Gaza il est vrai.


            • 1 vote
              Heimskringla Heimskringla 7 décembre 15:17

              @jimontheair

              "Il y a de mon point de vue certaines manières de jouer qui ne forcent pas le respect."

              La politique est amorale. Entre être parfois amoral pour ses intérêts et porter sa croix sur le dos toute ta vie faut faire des choix...

               "La nature n’est ni morale ni immorale, elle est radieusement, glorieusement,amorale."


            • vote
              jimontheair jimontheair 7 décembre 15:28

              @Qiroreur
              Il u a comme une odeur nauséabonde qui se dégage de votre commentaire fort "argumenté"...


            • vote
              jimontheair jimontheair 7 décembre 15:33

              @Heimskringla

              En somme, je dis bien en somme, ce que vous semblez défendre, c’est la loi du plus fort et la négation de tout Droit dans l’exercice de la politique. 

              Et vous ramenez ça à la Loi de la Nature, pour couronner le tout. Nature, Culture, toussa... 

              Etes vous simplement un cynique revenu de tout ou autre chose de plus malsain encore ???  smiley 


            • 1 vote
              Heimskringla Heimskringla 7 décembre 15:37

              @Heimskringla

              Qiroreur a raison, tout le monde crache sur Israël mais quand faut se faire soigner c’est chez eux qu’on va bref oui, va comprendre...

              C’est un peuple d’élite et il faut des élites, aucun problème avec ça. Ils se prennent tous dans la gueule sans broncher depuis des lustres en prenant des responsabilités, en défendant les minorités et j’en passe (Y’a beaucoup à dire sur le sujet car j’ai l’impression que les gens ne se rendent pas vraiment compte de ce que ça représente). 

              Autant je peux comprendre l’antisémitisme d’une certaine époque surtout en Europe autant celui de maintenant est débile. 

              Concernant le conflit entre Israël et la Palestine je m’en tape en fait. Tout ce que je peux dire c’est que toutes les nations se sont construites dans le sang et que ceux qui moralisent Israël devraient un peu regarder l’histoire, leur histoire. 

              Je comprends les juifs, peut être parce que je suis roux (comprenne qui pourra) 


            • vote
              Qiroreur Qiroreur 7 décembre 16:47

              @jimontheair
              C’est un rappel historique apparemment nécessaire (pour beaucoup de gens "Israël a volé la terre des Palestiniens" et c’est tout, c’est juste faux) et très bref - évidemment les choses sont bien plus complexes - et s’il est "nauséabond" tant pis. 


            • 2 votes
              Jacques_M 6 décembre 15:05

              Ce serait intéressant si en plus, Trump déclarait Jérusalem-est comme capitale de l’état palestinien, cela obligerait tous les états du monde à reconnaître les deux états.



              • 1 vote
                njama njama 6 décembre 15:18

                @Jacques_M
                bien d’accord, mais il semblerait que leur projet serait de reléguer la capitale palestinienne dans un village en banlieue de Jérusalem-est ...

                pousse-toi de là que j’m’y mette, tire ton cul, ...

                le jeu des chaises musicales !

                ah ces sionistes, comme les cons ils ont tous les culots

                mais Vu du Liban : “Jérusalem est la capitale de la Palestine”


              • 1 vote
                Jacques_M 6 décembre 15:37

                @njama
                "ils ont tous les culots"  ... c’est bien cela le problème de fond : tout leur appartient.


              • 2 votes
                Qiroreur Qiroreur 6 décembre 16:35

                @njama
                "bien d’accord, mais il semblerait que leur projet serait de reléguer la capitale palestinienne dans un village en banlieue de Jérusalem-est ... "

                C’est dans l’article...


                Quant à ces "cons", toute la péninsule arabique est bien contente de venir se faire soigner chez les Israéliens. Etrangement des princes de ces monarchies qui dépensent sans compter dans des trucs indispensables (du type piste de ski en plein désert ou A380 princier ou encore île artificielle à la con et autres buildings qu’ils font construire par leurs esclaves) aux milliers d’enfants soignés venus des pays voisins, tous préfèrent aller chez les "cons" plutôt qu’un hosto halal de chez eux... allez comprendre...


              • vote
                njama njama 6 décembre 16:51

                @Qiroreur
                question de marketing peut-être ? ou de préjugés ?

                pour avoir été en Syrie, je sais qu’ils étaient high, very high tech ... j’veux bien me faire opérer là-bas au cas où ...

                Faut pas croire que dans la région c’est (c’était) tous des attardés, ils ont pour la plupart dans la génération précédente surtout, moins dans celle actuelle car ils ont leurs propres universités qui fonctionnent sur les mêmes critères académiques, étaient formés dans les meilleures universités €uropéennes, anglaises, françaises, allemandes, américaines...

                Toussa, toussa n’empêchait Bouteflika de venir se faire soigner à l’hôpital américain de Neuilly


              • 3 votes
                Qiroreur Qiroreur 6 décembre 17:13

                @njama
                "question de marketing peut-être ?"

                Ca doit être ça... 

                "étaient formés dans les meilleures universités €uropéennes, anglaises, françaises, allemandes, américaines..."

                Précisément.


                "à l’hôpital américain de Neuilly "

                Tu as l’air d’y tenir à ton "américain". Voyons cela de plus près : "Le nombre maximum de praticiens étrangers autorisés à y exercer a été fixé à huit par un décret du 11 juin 1991. Actuellement, six médecins américains et un médecin japonais exercent à l’Hôpital Américain de Paris." (sur le site de l’hosto)

                OMG !!! 8 médecins étrangers sur 377 ! Sont partout ces ricains... Mais en effet, tu fais bien de souligner l’hypocrisie habituelle : on crache sur un pays (comme le font les présidents algériens depuis longtemps) mais dés qu’il y a bobo on prend bien vite la limousine (de marque jordanienne, mais je te laisse checker) puis son airbus (de conception syrienne ou saoudienne, idem, je ne sais plus exactement) et on vient se faire soigner chez le salaud de colon. Bien vu smiley


              • vote
                Emma Joritaire 6 décembre 17:33

                @Jacques_M

                "...tout leur appartient."

                Y compris les médias anti-Trump. Qui n’ont jamais, en aucune circonstance, varié dans leur orientation, depuis 2016. Et qui persévèrent. Bizarre, non ?


              • vote
                Qiroreur Qiroreur 6 décembre 17:36

                @Jacques_M
                "c’est bien cela le problème de fond : tout leur appartient."

                C’est qu’est qu’je dis : "ils sont partout !". 

                Salutations amicales à Michel Charles et Bob l’éponge.


              • vote
                Heimskringla Heimskringla 6 décembre 21:20

                @Jacques_M

                ""ils ont tous les culots"  ... c’est bien cela le problème de fond : tout leur appartient."

                Une communauté très influente au vu de son élitisme.


              • 8 votes
                Joe Chip Joe Chip 6 décembre 16:56

                A part ça trump devait voler dans les plumes des neocons et des sionistes, et défendre l américain moyen, on allait voir ce qu’on allait voir... résultat, wall street euphorique, baisse d impôts massive pour les grandes sociétés et les américains les plus riches, état de quasi guerre avec la Corée du Nord, dénonciation de l accord avec l iran et déstabilisation du moyen-orient au profit d Israël et de l arabie saoudite qui ne jurent que par trump. Obama qui temporisait avec la cdn, négociait avec l iran et s opposait sur certains points à netanyaou était traité de "faucon" et d’ "atlanto-sioniste" par les experts et les grandes voix dissidentes qui se taisent pudiquement au sujet de trump ou lui trouvent des circonstances atténuantes. La parade est toute trouvée : cilitaprofond !


                • 3 votes
                  Qiroreur Qiroreur 6 décembre 17:35

                  @Joe Chip
                  "trump devait voler dans les plumes des neocons et des sionistes,"

                  Des sionistes je ne pense pas, vu que Trump n’a jamais masqué son attachement à Israël. Ou alors ce sont les gens qui ont raté quelques épisodes et qui espérait que...

                  Pour ce qui est des néocons, en revanche, oui, il y a eu cette illusion du "Trump qui va mettre au pas l’état profond...". Les premiers mois ont bien montré ce qu’il en était. Et les risques de destitution sont loin d’être écartés... 

                  Beaucoup aussi pensaient pertinemment que c’était juste moins pire que l’autre cinglée de Killary. La défaite de cette dernière (et des 198 médias sur 200 derrière elle) avait quelque chose de l’ordre de la revanche. Au-delà de cela, buisiness is business...


                • 1 vote
                  Emma Joritaire 6 décembre 17:38

                  @Joe Chip

                  "A part ça trump devait voler dans les plumes des neocons et des sionistes, et défendre l américain moyen, on allait voir ce qu’on allait voir... résultat, wall street euphorique, baisse d impôts massive pour les grandes sociétés et les américains les plus riches, état de quasi guerre avec la Corée du Nord, dénonciation de l accord avec l iran et déstabilisation du moyen-orient au profit d Israël et de l arabie saoudite qui ne jurent que par trump."

                  Lire la presse mainstream avec constance et crédulité, c’est bien. Se souvenir de ce qu’on a lu, c’est mieux. Mais enfin à quoi ça sert de rapporter sur Agora Vox ce qu’on a déjà lu, dix fois, dans "Le Monde", "Libération", "Le Figaro", "L’Obs", "L’Express", "Le Point", etc., etc. ?


                • 2 votes
                  maître soucoupiste 7 décembre 12:03

                  @Joe Chip

                  cilitaprofond

                  Ahahahaha ! Qualité première d’un dissident : la souplesse, afin de pouvoir se contorsionner à fond.


                • 1 vote
                  Joe Chip Joe Chip 7 décembre 18:37

                  @Qiroreur

                  Un peu d’objectivité ne fait pas de mal, voilà ce qu’on trouvait sur les sites dissidents il y a environ un an :

                  https://www.egaliteetreconciliation.fr/Trump-s-est-il-moque-des-juifs-americains-de-l-AIPAC-38498.html

                  http://www.france-irak-actualite.com/2016/03/donald-trump-enfume-le-lobby-pro-israelien-aipac.html

                  Je passe sur tous les experts et géopoliticiens du web qui nous expliquaient du haut de leur chaire en géostratégie du Moyen-Orient qu’avec Trump, c’était au moins l’assurance de rompre avec les "nécons" dictant la politique étrangère américaine et autres créatures "atlanto-sionistes" à l’instar d’Obama et d’Hillary Clinton qui conduiraient assurément le monde à la guerre. Ces gens décrivaient Obama comme un foudre de guerre au service de Tsahal, alors pourquoi cette complaisance étrange envers Trump ? 

                  Les mêmes annonçaient qu’il allait s’attaquer à la réserve fédérale américaine, mettre au pas Wall Street, etc. Et la raison est assez simple : toutes leurs infos sur la campagne américaine provenaient en fait de sites "alternatifs" américains attachés à la mouvance alt-right (type "infowars") et libertariennes américaines. 

                  Aujourd’hui, ces gens ne pouvant reconnaître leur bêtise ou leur erreur (biais cognitif) ils spéculent et dégoisent sur "l’Etat profond" qui empêcherait Trump d’agir à sa guise voire l’obligerait à aller à l’encontre de ses propres convictions... ah ! L’Etat profond ! C’est pratique quand on ne connaît rien à ces sujets : "c’est l’Etat profond", mais voyons, c’était élémentaire mon cher Watson ! 

                  Pour ma part, j’ai toujours dit (dès avant l’élection) que Trump poursuivrait la politique étrangère américaine et la durcirait par rapport à Obama, c’était évident au regard des personnalités dont ils s’entouraient. Idem sur le plan économique, tous ses conseillers étaient issus de Wall Street ou du grand patronat américain.

                  Et au fait le CRIF vient d’appeler Macron à imiter Trump... ça va être marrant de voir comment Soral & cie vont concilier leur ligne pro-Trump et la dénonciation hystérique du sionisme en France ! De la dialectique de très haut niveau smiley


                • vote
                  Qiroreur Qiroreur 7 décembre 20:25

                  @Joe Chip
                  Pour être franc je me fiche complètement de ce que pensent les branquignoles de la dissidence. 


                • 2 votes
                  Hieronymus Hieronymus 7 décembre 22:43

                  @Joe Chip
                  oui c’est vrai ce que vous exprimez

                  mais alors pourquoi ces attaques constantes de la presse main stream contre Trump, encore 1 an après son élection ? y a qq chose qui cloche

                  aussi il y a cette intervention assez belle de Trump :

                  https://youtu.be/nFCPPW7q43g

                  je crois qu’il est beaucoup reproché à Trump de vouloir restaurer de bonnes relations avec la Russie, d’ailleurs on voit que Trump et Poutine s’apprécient vraiment, cela l’oligarchie financière mondialiste ne peut pas le tolérer


                • vote
                  Joe Chip Joe Chip 8 décembre 00:59

                  @Hieronymus

                  Mais là encore c’est une présentation caricaturale. Déjà, Trump est ciblé seulement par une partie de la presse américaine - que je lis régulièrement - mais pas par l’ensemble des médias américains, loin de là. Ensuite, les médias américains sont toujours très virulents avec la présidence. La presse mainstream conservatrice ciblait régulièrement Obama, le présentant comme un politicien inepte et indécis aux origines douteuses, il y a même eu des appels à la destitution est-ce que cela vous paraissait suspect à l’époque ? 

                  Trump est également ciblé parce qu’il est un outsider étranger au petit microcosme politique de Washington. Une bonne partie de ses ennuis s’expliquent par le fait qu’il a cru pouvoir marginaliser le congrès et que cela s’est retourné contre lui en raison de la nature même des institutions américaines. 

                  Mais moi je n’ai jamais présenté Trump comme un antirusse ou un prorusse ou je ne sais quoi. En quoi le fait de déclarer vouloir avoir des "bonnes relations avec la Russie et la Chine" est révélateur d’un antagonisme profond avec " l’oligarchie financière mondialiste" ? Pour le moment, ce n’est que du blabla parasité par les développement de l’affaire autour de l’ingérence russe réelle ou supposée dans les élections américaines. 

                  Sur la Chine, c’est très simple, Trump réalise qu’il ne peut pas imposer sa volonté à la Corée du Nord et multiplie donc les appels du pieds envers la Chine pour que celle-ci intervienne dans cette crise. Ce que les Chinois feront peut-être, mais non sans avoir arraché d’importantes concessions à Trump sur d’autres sujets (comme les tensions en mer de Chine). 

                  Ce que je critique c’est la persistance de la dialectique simpliste et ultra-binaire de type soralienne opposant "l’empire atlanto-sioniste" aux "résistants au nouvel ordre mondial". On voit bien que ça ne colle pas à l’actualité, qu’il y a beaucoup trop de contradictions pour que cela fonctionne, des contradictions que Soral lui-même justifie par la "complexité du réel", par la fameuse "stratégie du chaos" et en dernier recours par l’action magique de "l’Etat profond" qui viendrait contredire les explications limpides et les prévisions géniales du Président.  

                  Après, si vous voulez soutenir Trump qui baisse les impôts des plus riches, qui avantage wall street, déstabilise le Moyen-Orient sous les applaudissements de Netanyaou le faucon sioniste (vrai de vrai celui-là) et du CRIF français, continuez, mais alors arrêtez au moins de présenter Macron qui essaie timidement de reconstruire l’influence française dans la région et qui critique les décisions de Trump comme un "valet de l’oligarchie mondialiste".



                  • vote
                    njama njama 7 décembre 12:10

                    @Qiroreur
                    Le lien est déjà mort, CNN veille aux droits d’auteur


                  • 2 votes
                    Hijack ... Hijack ... 6 décembre 19:00

                    La vache ! J’en suis certain, Trump dit ça ... croyant rendre service à l’Aipac, ne sachant pas de quoi il s’agit, de l’importance que cette position peut engendrer comme problèmes. Il dit ça, comme s’il devait décider du parcours géographique du mur avec le Mexique.


                    • 1 vote
                      Qiroreur Qiroreur 6 décembre 19:24

                      "Aucun président n’a voulu reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, aujourd’hui nous reconnaissons l’évidence à savoir que Jérusalem est la capitale d’Israël. Ce n’est ni plus ni moins que la vérité. C’est la raison pour laquelle en conformité avec la loi, j’ai donné l’instruction de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv vers Jérusalem. Ceci lancera le processus"

                      Trump

                      Voilà, c’est fait. Trump ne fait que valider la loi d’il y a 22 ans. Maintenant, on peut s’attendre à ce que tous les barbus de la planète s’énervent, Israël étant leur unique préoccupation (et pas le dév de leurs pays, le bien-être de leurs pop, etc.).
                      Décision historique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès