• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Journée Mondiale de l’Autisme, ô Désespoir : ce que savent les (...)

Journée Mondiale de l’Autisme, ô Désespoir : ce que savent les scientifiques

Aujourd'hui, 2 avril, c'est la journée mondiale de l'Autisme. Alors que la cause de ces troubles neuro-développementaux est connue des scientifiques, le public, lui, n'en est toujours pas informé ! Et pour cause...

Déjà en 2011, l’ONU donnait le chiffre de 67 Millions d’autistes dans le monde. Toutes les agences sanitaires s'accordent pour dire que la prévalence de l'autisme se situe aujourd'hui entre 1% et 2% de la population mondiale. En France, la Cour des Comptes estime que les troubles autistiques coûtent chaque année 7 Milliards d’Euros… ça fait un paquet.

Il s’agit tout simplement d’une épidémie mondiale extrêmement alarmante.

Et pourtant, on entend encore dire que « nous ignorons les causes de l’Autisme »…

C’est tout simplement faux : les chercheurs ont démontré depuis 2007 (à Caltech) que les troubles neuro-développementaux sont causés par une activation immunitaire dans un cerveau en plein développement. L’activation immunitaire (inflammation) cérébrale chronique va causer la production de certaines cytokines qui vont à leur tour provoquer des dysfonctionnements dans le développement du cerveau, et causer des troubles dits « neuro-développementaux », dont l’autisme, chez le nourrisson.

Bien sûr, il y a des susceptibilités génétiques (le fait d’être un garçon en est une), mais la cause, elle, est environnementale… ou plutôt IATROGÈNE. Et c’est cette cause qui est scandaleuse, un scandale mondial qui ferait passer le Dr Mengele pour un enfant de chœur.

Alors quand est-ce qu’on s’alarme VRAIMENT ?

Informez-vous, Diffusez, Partagez, il y a urgence.

 

 

Pour en savoir plus :

https://alutotal.wordpress.com/autisme-et-adjuvants-daluminium-des-vaccins/

et en vidéo :

L’ALU TOTAL : https://www.youtube.com/watch?v=tGdkUB8HTM8

(52 :00 pour la partie sur l’autisme)

Tags : Scandale Santé menacée Science et techno Journalisme citoyen Autisme




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • 1 vote
    PumTchak PumTchak 2 avril 15:09

    32 500 vues, c’est un bon résultat pour votre première vidéo. Votre sujet bien étayé de l’aluminium dans les vaccins mérite plus que ça.

    Vous pourriez faire un featuring (yeah, c’est comme ça qu’on dit, maintenant) avec Tatiana Ventôse, ou par exemple Ludovic, de Osons Causer, qui font des investigations documentaires avant de produire leurs vidéos. Vous pourriez bénéficier ainsi d’une plus grande audience pour continuer.


    • 5 votes
      Hypatie Hypatie 2 avril 16:13

      @PumTchak
      Bonjour, merci pour votre gentil message. Le souci, c’est que le sujet est sensible, même les personnes les plus cartésiennes dans d’autres domaines, deviennent irrationnelles quand on touche à la vaccination. C’est assez impressionnant cette dissonance cognitive. Du coup, je ne vois pas bien ce que je peux faire... si ce n’est informer ceux qui se posent des questions.

      Partagez les liens, j’imagine qu’il n’y a que ça à faire smiley


    • vote
      PumTchak PumTchak 2 avril 21:24

      @Hypatie

      J’ignore si vous les connaissez, j’ai retenu ces deux noms de vidéastes car ils ont une crédibilité réelle et pas seulement dans le Web. Ce ne sont pas des antisciences, qui vous desserviraient, mais des intransigeants sur des informations que la fabrique mainstream de l’opinion met sous le tapis. Je n’irai pas plus loin : on sait ce qu’on dit des conseilleurs.


    • vote
      Deepnofin Deepnofin 3 avril 00:43

      @PumTchak Je les vois assez mal aller contre le vent de l’ingénierie sociale anti-conspi. Tatiana est un peu à la limite, mais Osons Causer, il me semble qu’ils sont vraiment trop axés "de gauche" (alors que Tatiana a pris une légère pilule rouge je crois, durant son expérience militante), et du coup, le "complotisme" est encore très mal vu de ce côté là. Même si ça devrait très rapidement changer, enfin, si mon analyse est bonne ! (cela dit, ça fait plus d’un an que j’ai pas maté OC, peut-être ont-ils évolué ?).
      C’est comme pour le "réchauffement climatique induit par l’Homme", je vois mal ces personnes-là remettre en question cette religion qui vise (à mon avis) notamment à réduire la catastrophe écologique en cours à la question du climat "contre duquel on ne peut rien ♫".

      @Hypatie : Bonsoir et merci encore pour votre travail !


    • vote
      PumTchak PumTchak 3 avril 07:32

      @Deepnofin

      Les suggestions que j’avais faite étaient simplement par rapport à des profils : qui pouvaient s’intéresser à des thématiques et capables de critiques radicales. Et à pensée hétérodoxe : une idéologie trop marquée ou clivante du messager limite la portée du message.

      La droite et la gauche, j’ai renoncé à essayer de comprendre, j’y vois bien plus clair entre ceux qui veulent garder la souveraineté du pays et ceux qui sont contents de la céder.

      Je n’ai pas non plus le fonctionnement conspi/anti-conspi. C’est comme le deuxième tour présidentiel : Le Pen contre celui qu’on voulait justement éviter. Il y a le sentiment d’un piège. Je préfère le vrai, le faux, je ne sais pas, je pense sans être sûr. La bonne vieille école de l’analyse. C’est surtout la liberté d’opinion que refusent les médias et qui arrange le ronron politique.


    • vote
      Deepnofin Deepnofin 3 avril 11:18

      @PumTchak Je suis d’accord avec vous, et c’est là où je voulais en venir : à notre niveau, nous ne pouvons savoir ce qui est vrai ou faux, concernant tous ces sujets clivants, car nous ne disposons pas des dossiers secret-défense, secret-industriels, nous ne sommes pas dans les têtes des décideurs, des comploteurs qui veulent se maintenir en place et/ou faire de la m. pour de sombres agendas (comme le sempiternel : soigner est bien plus rentable que guérir).
      Et l’ennui, avec les étiquettes (de gauche, de droite, conspis, anti-conspi), c’est qu’en général, quand on s’enferme dedans, on considère être dans le vrai sur tel ou tel sujet, et que les autres sont dans le faux. Et en ce qui concerne les "vidéastes de gauche", ils ont tendance à répéter les mantras du Système ("les complotistes sont des obscurantistes", "les antivax aux chiottes", "les climatosceptiques sont des arriérés"...), sans avoir franchit le stade de la "pilule rouge", où l’on comprend enfin la nature manipulatoire du Système. La liberté d’opinion, ces personnes ne la respectent pas, simplement en crachant sur ce qu’ils n’essayent même pas de comprendre, par "phobie sociale" notamment (vous imaginez, un vidéaste qui a >100K d’abonnés, et qui se met à sortir des choses "complotistes" dans le genre... il faut sincèrement porter ses c. pour faire ça).
      C’est bien sûr pareil pour les vidéastes "de droite", qui répètent les zemmoureries type "l’Islam est le grand danger pour notre République", et bien d’autres conneries qui font le jeu du Pouvoir (qui a tout intérêt à semer les divisions et le chaos au sein du peuple, voir notamment les propos de Kalergi dans son bouquin de 1925 suffit de voir ce qui se passe dans notre pays, ou pire, en Angleterre, pour comprendre qu’ils font tout pour semer l’injustice et la haine interraciale. Les "musulmans" qui font de la merde ou commettent des atrocités, crachent sur Allah et sur eux-mêmes, et sont les pions de cette saleté de Système).
      Perso, la seule étiquette que je revendique, c’est celle du complotisme, car il m’apparait absolument irréfutable que la nature de notre Société est conspirationniste (sinon, pourquoi tous ces secrets, justement, et comment auraient-ils fait pour s’accaparer plus de la moitié de la richesse du monde, etc etc etc), mais sinon, je ne peux prétendre détenir aucune vérité précise, pour les raisons citées au premier paragraphe.
      J’espère, et je crois sincèrement, que cette position anti-conspi va salement se détériorer, dans les mois à venir. Ce sera intéressant de voir ces gens soit-disant ouverts d’esprit & honnêtes intellectuellement, continuer de valider la pertinence des 3 stades de la Vérité selon Schopenhauer.
      (Enfin, navré, je ne suis clairement pas neutre dans mes propos, j’ai vraiment du mal avec les anti-conspi, car ils font malgré eux le jeu du Système, mais bon, chacun son rythme, et le cerveau humain est si complexe...).
      (Et bon, je sors ici des affirmations péremptoires, ce n’est que mon analyse présente de la chose, qui sait, jme plante peut-être complètement, on verra bien).


    • 1 vote
      guepe guepe 2 avril 16:16

      Plus de 17 études scientifiques ont étaient réalisés pour tenter de trouver un lien entre vaccination et autisme, toutes ont étaient négatives. La dernière en date : https://www.gurumed.org/2019/03/07/la-17e-tude-confirmer-que-les-vaccins-nengendrent-pas-lautisme/

      Mais des idiots gobant toutes les conneries du web à la Pumtchak préfèrent croire une youtubeuse que la communauté scientifique, évidemment moins compétente qu’hypathie. Et ces crétins osent en plus se foutre de la gueule des platistes sur ago....

      " L’activation immunitaire (inflammation) cérébrale chronique va causer la production de certaines cytokines qui vont à leur tour provoquer des dysfonctionnements dans le développement du cerveau, et causer des troubles dits « neuro-développementaux », dont l’autisme "

      Cela s’appelle une encéphalite et ce n’est pas causé par des vaccins.

      Les seuls vaccins pouvant les induire sont les vaccins vivant attenués (extrêmement rare, dans mes souvenirs moins d’un 1 cas / 1million ) . Et ils l’ont causé uniquement sur des enfants en immunodéficience grave non découverte avant l’injection.

      D’ailleurs , le risque qu’une rougeole se complique d’une encéphalite est de 1 / 1000. Soit 1000 fois plus de chance de faire une encéphalite avec la rougeole , ( maladie bénigne comme disent les anti vaxx ) qu’avec les vaccins ( Pire que toutes les inventions du Dr Mengele ).

      Et ensuite, non , on ne connait pas encore bien les causes de l’autisme,et chez la très grande majorité des autistes, il n’ y a pas d’encéphalite observées. De plus , citer une seule étude qui date de 2007 , sans la moindre référence , ça vaut rien en terme de preuve. Sans citer évidemment les 17 autres qui invalident complètement la relation.

      On attends les lumières de njama , gaijin ,zatara et toutes la clique antivaxx habituelle.

      Dire que tout cela est parti d’une étude frauduleuse....


      • 1 vote
        Hypatie Hypatie 2 avril 17:12

        @guepe
        Toutes les références sont accessibles dans l’article qui accompagne la vidéo :
        https://alutotal.wordpress.com/autisme-et-adjuvants-daluminium-des-vaccins/

        l’article est basé sur une centaine d’études. La vidéo complète L’Alu Total repose sur plusieurs centaines de références :
        https://www.youtube.com/watch?v=tGdkUB8HTM8

        sources : https://alutotal.wordpress.com/le-danger-des-adjuvants-daluminium-liste-des-sources/

        Vous me citez une étude sur le ROR (qui ne contient pas d’aluminium), ce n’est pas pertinent. Et comme tout le monde, vous confondez "étude sur le ROR" et "étude sur TOUS les vaccins" : vous voyez le problème ou pas ?

        Prenez le temps de vous informer : le sujet est complexe.

        Mais bon, vous êtes déjà convaincu d’avoir raison, donc votre croyance n’évoluera probablement pas. Je me demande vraiment pourquoi vous y tenez tant que ça, à ce neurotoxique... on peut s’en passer vous savez ? L’industrie fera juste moins de profit...

        Vous aussi vous avez le droit de réclamer des vaccins plus sûrs. Pourquoi protéger de maladies infectieuses en compromettant le développement neurologique du nourrisson ? C’est juste inacceptable.


      • 6 votes
        Hypatie Hypatie 2 avril 17:18

        @guepe
        Sérieux, c’est dingue de faire une 17ème étude sur LE SEUL vaccin obligatoire sans aluminium, et de dire ensuite que ça prouve que "les vaccins n’engendrent pas l’autisme".

        Je veux dire, même un enfant comprendrait où est le problème...

        Il n’y a même pas de groupe contrôle dans toutes ces études ! C’est du délire.

        Et vous osez appeler ça de la Science ? Moi j’appelle ça de la folie. Et si vous y croyez, alors vous n’êtes objectivement pas rationnel. Personne de sensé accepterait qu’une étude portant sur A conduise à une conclusion sur B.


      • vote
        CoolDude 2 avril 17:27

        @guepe

        Les seuls vaccins pouvant les induire sont les vaccins vivant attenués (extrêmement rare, dans mes souvenirs moins d’un 1 cas / 1million ) . Et ils l’ont causé uniquement sur des enfants en immunodéficience grave non découverte avant l’injection.

        ...

         Affections du système nerveux 

        • Rare : convulsions fébriles. (Rare : (1/10000 à <1/1000))


        https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/53-priorix

        ...

        Le risque de convulsions après vaccination ROR est très faible avant l’âge de 15 mois
        Les convulsions fébriles comptent parmi les effets indésirables observés après certaines vaccinations chez l’enfant. Elles sont une complication potentiellement sévère, pouvant justifier une hospitalisation, mais dont l’incidence totale reste globalement faible (1 à 10 cas pour 10 000 vaccinations selon les vaccins et les études) et qui ne remet pas en cause le bénéfice de la vaccination.

        https://www.mesvaccins.net/web/news/5460-le-risque-de-convulsions-apres-vaccination-ror-est-tres-faible-avant-l-age-de-15-mois

        ...

        Encéphalite

        Symptômes

        Les signes sont variables mais associent de façon diverse :

        des céphalées voire des signes méningés ;
        des troubles de la conscience (obnubilation, confusion, coma) ;
        des troubles du comportement (agitation, prostration) ;
        des convulsions ;
        des signes neurologiques déficitaires ;
        des signes extra-pyramidaux ;
        des signes cérébelleux (ataxie) ;
        des nausées ;
        un syndrome infectieux et inflammatoire : fièvre, modifications du liquide céphalorachidien.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Enc%C3%A9phalite#L’enc%C3%A9phalite_post-vaccinale


      • vote
        CoolDude 2 avril 17:40

        @CoolDude

        Pour résumer, vous avez de la fièvre et des convulsions (convulsions fébriles), c’est peut être une encéphalite !

        Quand on lit dans une notice :

        Affections du système nerveux 

        • Rare : convulsions fébriles. (Rare : (1/10000 à <1/1000))

        Puis :

        Données post-commercialisation

        Les effets indésirables suivants ont été identifiés dans de rares occasions pendant la surveillance post-commercialisation. Parce qu’ils ont été rapportés de manière volontaire à partir d’une population de taille inconnue, une estimation exacte de leur fréquence ne peut être donnée.

        Infections et infestations

        Méningite, syndrome morbilliforme, syndrome de type oreillon (incluant orchite, épididymite et parotidite)

        Affections hématologiques et du système lymphatique

        Thrombocytopénie, purpura thrombocytopénique

        Affections du système immunitaire

        Réactions anaphylactiques

        Affections du système nerveux

        Encéphalite*, cérébellite, syndrome cérébelleux (incluant une perturbation transitoire de la marche et une ataxie transitoire), syndrome de Guillain-Barré, myélite transverse, névrite périphérique

        Affections vasculaires

        Vascularite

        Affections de la peau et du tissu sous-cutané

        Erythème polymorphe

        Affections musculo-squelettiques et systémiques

        Arthralgies, arthrite

        *Des cas d’encéphalite ont été rapportés avec une fréquence inférieure à 1 sur 10 millions de doses. Le risque d’encéphalite suite à l’administration du vaccin est bien inférieur au risque d’encéphalite causé par les infections naturelles (rougeole : 1 sur 1000 à 2000 cas ; oreillons : 2-4 sur 1000 cas ; rubéole : environ 1 sur 6000 cas).

        Une administration intravasculaire accidentelle peut conduire à des réactions graves voire même un choc. Les mesures immédiates dépendent de la gravité de la réaction (voir rubrique "Mises en garde et précaution d’emploi".

        Moi, je dis qu’il faut se méfier !!!


      • vote
        guepe guepe 2 avril 17:59

        @Hypatie

        Quel dommage vu que ce sont les seules vaccins out une encéphalite a été retrouvé , exceptionnellement.

        Il n’ ’y a jamais eu d’encéphalite chez des gamins vaccinés avec des vaccins sous unitaires ,par exemple.

        Vous venez vous même de vous enfoncer smiley Vous réfutez toute seule votre lien entre encéphalite et autisme. Vous êtes de vraie génies , les anti vaxx

        " Vous aussi vous avez le droit de réclamer des vaccins plus sûrs. Pourquoi protéger de maladies infectieuses en compromettant le développement neurologique du nourrisson ? C’est juste inacceptable "

        Parce que c’est faux. Les adjuvants aux sels d’aluminium sont même parmi les plus sûrs qui existent.


      • vote
        guepe guepe 2 avril 18:05

        J’en profite aussi pour copier coller un commentaire qui démontrait votre absence totale de rigueur, la façon que vous avez de tordre les études scientifiques pour les coller à vos délires. Celui d’Alex crement sur votre première vidéo.

        " Avant de pondre une vidéo de 2h, il aurait été plus utile de comprendre la différence entre le métal aluminium et l’hydroxyde d’Al qui n’ont rien à voir.

        "Cette vidéo a été vérifiée par des scientifiques qui ont tous publié des études sur les adjuvants d’aluminium." Là je me marre ! Genre, tous les scientifique du monde entier qui ont publié sur les adjuvants ont approuvé cette vidéo. :D

        Alors si on regarde les sources et en particulier ce qui constitue le fond d’argumentation de la vidéo : les études de référence "ÉTUDES QUI TÉMOIGNENT D’UN GRAVE PROBLÈME AVEC LES ADJUVANTS D’ALUMINIUM" selon la page des sources, on peut lire : Flarend et al., 1997 :

        "This study has demonstrated that in vivo mechanisms are available to eliminnte aluminium-containing ndjuvants after i.m. administration" HA ben merde alors. Cette étude va à l’opposé de ce que la vidéo nous raconte

        Khan et al., 2013 : " Cela se produit en très faible quantité dans des conditions normales, ce qui explique la bonne tolérance globale à l’alun en dépit de son fort potentiel neurotoxique." Pas vraiment la catastrophe annoncée. On sent bien là que l’auteur de la vidéo fait dans le dramatique en forçant les conclusions de l’étude de Khan. Et ce qui est dit sur la sur-vaccination est uniquement de l’hypothèse, qui n’est pas traité dans cette étude.

        Mold, Exley et al., 2017 : Aucun rapport avec la vaccination, aucun rapport avec les adjuvants d’aluminium. Cette étude parle du métal Al. Faire un lien entre la petite dose d’hydroxyde d’Al et cette étude est très hasardeux.

        Mold, Exley et al., 2018 : Pareil que la précédente : aucun rapport avec les sels d’aluminium. Cette étude parle du métal Al. Hors sujet.

        Crépeaux et al., 2017 : Etude déjà citée par notre cher thiery casasnovas. L’auteur de la vidéo n’a pas compris les résultats de l’étude. Pour résumer, les souris qui ont reçu la plus faible dose d’hydroxyde l’AL subissent plus d’effets néfastes à long terme que les souris qui ont reçu la grosse dose d’hydroxyde l’AL. Et que si on sui cette logique, plus les souris reçoivent de fortes doses et plus elles sont immunisées par des effets neurologiques néfastes ! Les résultats de cette étude incitent donc à injecter plus d’hydroxyde l’Al.

        Voilà ! sur les 5 pauvres articles de "référence" sur la nocivité des adjuvants d’Al, aucun ne va dans le sens de la vidéo !

        Travail bâclé qui se démonte en 15 min et 3 clics. Ça pue la propagande antivax ce tuc. "

        Pas la peine de vérifier le reste quand on commence si mal et qu’on manipule à ce point les études scientifiques.


        • vote
          CoolDude 2 avril 18:19

          @guepe

          L’hydroxyde est l’anion HO– ; il est anciennement noté OH–, mais la première écriture permet de mettre en évidence le fait que la charge négative est portée par l’oxygène. Chimiquement, c’est une base mais aussi un nucléophile.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydroxyde


        • vote
          CoolDude 2 avril 18:25

          @CoolDude

          On remarque que les ions H3O+ et HO− ont, en solution aqueuse, une conductivité molaire ionique plus importante que celle des autres ions. Ces deux ions étant des dérivés de l’eau leur mobilité dans l’eau est en effet très importante : ils assurent la conductivité non plus par déplacement de matière, mais par déplacement de charges.

          Cependant, dans le cas de l’eau pure, leur concentration est très faible (10−7 mol.L−1) et leur contribution est donc négligeable : une solution d’eau pure ne conduit que très peu l’électricité.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Conductim%C3%A9trie

          Je l’avais déjà dit... De l’eau + de l’Alu -> de l’hydroxyde !!! (On dirait une pub)


        • 1 vote
          Hypatie Hypatie 2 avril 18:54

          @guepe
          Eh bien, c’est sûr, il faut lire les études en entier pour les comprendre, cela paraît logique et pourtant, je dois être la seule à le faire, apparemment.

          Donc :
          En effet, Flarend conclut qu’il n’y a pas de problème... mais observe
          une pénétration cérébrale de l’aluminium (= danger car neurotoxique)
          une élimination extrêmement faible de l’hydroxyde d’alu (5,6 %... donc l’alu reste dans le corps pendant au minimum 6 mois, plus probablement bien plus longtemps, provoquant donc une toxicité chronique).
          Vous comprenez donc que conclure "l’alu s’élimine" alors qu’on observe exactement le contraire, c’est pour le moins troublant. Pour ne pas dire incroyablement faux.

          Khan 2013 dit explicitement : "l’augmentation du nombre d’injections de cet adjuvant peu biodégradable peut devenir un risque pour la population". Evidemment, c’était une première étude (en 2013) par l’équipe du Pr Gherardi, les études qui ont suivi, notamment Crépeaux 2015 et 2017 sont bien plus inquiètantes. Par ailleurs, l’équipe de Gherardi ne travaillent qu’avec des adultes, pas des nourrissons. Or le cerveau adulte est bien plus mature, donc moins à risque que le nourrisson (ça alors, le bébé serait une personne à risque ? eh bien oui, notamment du fait qu’il est en plein développement neurologique, qu’il a un faible poids, pas de barrières matures, et une fonction rénale immature).

          Les études de l’équipe d’Exley sont expliquées dans mon film L’ALU TOTAL donc allez à 18:32 pour comprendre. Si vous avez des questions, n’hésitez pas : je suis en contact avec le Pr Exley.

          Et pour Crépeaux 2017, c’est expliqué dans l’article (une haute dose n’est pas une garantie d’innocuité, seulement la toxicité est bien plus retardée : plus les doses sont faibles, plus les particules sont fines et immédiatement toxiques). Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je suis en contact avec Mme Crépeaux.

          Ce sont les articles "de référence", mais si vous passez à la ligne d’après, vous voyez qu’il y en a une centaine d’autres qui complètent bien le tableau.

          En fait, il faut faire un peu fonctionner son cerveau (et y passer du temps, ce qui est difficile pour tout le monde). Mais je vous assure que j’ai creusé le sujet autant que possible : il n’y a plus aucun doute à avoir sur l’extrême neurotoxicité de l’aluminium (qui soit dit au passage, est capable d’inhiber 200 fonctions biologiques importantes (Kawahara 2011)

          ça craint... grave...

          (par contre, je ne suis en contact avec personne chez Sanofi... ils n’ont jamais voulu répondre à mes questions... c’est dommage).


        • 2 votes
          Julot_Fr 2 avril 21:07

          Biensur des etudes financees par l’industrie pharma diront que les vaccins sont innofensif. De meme que des etudes financees par Monsanto diront que le glyphosate n’est pas dangereux..

          Les gens comme "guepe" sont soit "NPC" propagandises et lobotomises, soit ils sont effectivement payes par l’industrie pharma.

          Le FAIT est qu’il y a 50 ans (avant les vaccins a l’aluminium), le taux d’autisme etait de 1 pour 60000 aux USA, ils sont desormais passe a 1 pour 30.

          Pour ceux qui veulent approfondir, en rapport avec la resistance qui s’organise aux USA : https://www.sgtreport.com/2019/03/must-must-watch-the-lie-heard-round-the-world/


          • 1 vote
            Belenos Belenos 2 avril 21:33

            Un vaccin est à l’étude, qui sera bientôt obligatoire : le vaccin contre l’antivaccinite (la tendance à croire que les vaccins ne sont pas tous nécessaires et inoffensifs). Ouf, nous serons bientôt sauvés de cette épidémie galopante. 


            • vote
              wendigo wendigo 3 avril 05:59

              STOPPPPPP !!!
              Voici ici un autre discourt qui lui est bien moins entendu et diffusé, car bien moins anxiogène et culpabilisant. Voici donc ce qu’en dit le professeur Thomas Bourgeron, généticien à l’institut Pasteur, membre de l’académie des sciences et professeur à l’université Paris-Diderot, donc autre chose que ce que diffuse la médiacrité et les neuneu youtubeurs :
              http://video.lefigaro.fr/figaro/video/autisme-quelles-sont-les-dernieres-decouvertes-les-precisions-de-thomas-bourgeron/6021554431001/
               Et pour mieux connaitre et voir "comprendre", ce petit article :
              https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1925054/


              • 1 vote
                Hypatie Hypatie 3 avril 10:39

                @wendigo Un généticien vous dira forcément que c’est génétique : mais il ne peut pas le prouver. Aucune étude n’est capable de prouver cela, tout simplement parce que le "gène de l’autisme" n’existe pas. On privilégie cette piste depuis 20 ans (!) car elle détourne du véritable problème, à savoir la cause environnementale (avec des implications politiques).

                C’est juste monstrueux : dire à une maman "c’est génétique, vous ne pouvez rien faire", c’est comme lui dire "c’est la volonté divine, vous ne pouvez rien faire". C’est criminel. Une épidémie génétique, ça n’est pas possible (à moins d’un facteur environnemental).

                Votre article date de 2003 : il y a eu d’énormes avancées dans la compréhension des causes de l’autisme aujourd’hui ! Rien que sur le lien entre microbiote et autisme : il y a 5 études publiées par mois ! Une centaine rien que l’année dernière ! Pubmed donne 284 résultats avec "gut microbiota autism" : Vous comprenez ce que cela signifie ?

                Cela signifie que le mur de l’ignorance est en train de tomber : oui il y a des susceptibilités génétiques, mais elles ne causent pas l’autisme ! Lisez cette étude très récente pour comprendre : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fimmu.2018.02576/full

                notamment le chapitre : Early-Life Inflammation and Potential Roles for Microglia in Immune-Driven Animal Models of Autism and Schizophrenia

                Lisez aussi ces résumés d’études récentes : rôle de la microglie (système immunitaire du cerveau) dans les troubles autistiques : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28886007

                https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25998072

                https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30517945

                activation microgliale in utero : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30582116

                et cette récente étude INSERM sur le lien gène/inflammation cérébrale : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30446768 dont la conclusion est : "Our original hypothesis is that exposure to inflammation in preterm infants, combined with at risk genetic background, deregulates brain development leading to ASD."

                (il y en a des dizaines d’autres rien qu’en 2018)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès