• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Julien Rochedy : être Alexandre le Grand ou Diogène le vagabond

Julien Rochedy : être Alexandre le Grand ou Diogène le vagabond

Voici une vidéo de Julien Rochedy qui nous fait partager un exposé qu'il avait rédigé lorsqu'il était collégien et qui vaut le détour. Outre la qualité rédactionnelle du texte assez remarquable pour le jeune homme de 15 ans qu'il était à l'époque (surtout lorsqu'on constate l'effondrement du niveau scolaire depuis une quarantaine d'années...), on ne peut qu'apprécier le sujet en lui-même puisqu'il est question ici de la rencontre supposée entre Alexandre le Grand, le conquérant par excellence, et Diogène le cynique (ou le vagabond) qui représente l'homme libre et détaché des contingences matérielles.

Deux hommes a priori opposés en tout : Alexandre ou l'archétype de la puissance conquérante et Diogène ou l'archétype de la "non-puissance" et du dénuement. Deux conceptions de la vie radicalement différentes et pourtant, nous explique Rochedy, ces deux hommes se respectent et souhaitent se rencontrer. "Si je n'étais Alexandre, j'aurais voulu être Diogène" aurait proclamé Alexandre. Ces deux personnages, contrairement à la "masse" ont un point commun et de taille : ils sont tous deux entrés dans l'Histoire et ont tous deux conquis le monde chacun à leur manière.

Alexandre le Grand, Jules César ou encore Napoléon symbolisent la puissance et la réussite et incarnent, en quelque sorte, "l'idéal Nietzschéen". Pour Nietzsche, la recherche de puissance est le moteur de la vie et tout ce qui s'y oppose relèverait, selon lui, du ressentiment. Mais il existe une toute autre philosophie de vie qui ne procède pas du ressentiment et que, sans doute, Nietzsche n'avait pas envisagé. Cette philosophie fut incarnée non seulement par Diogène mais également par Socrate, Jésus ou encore Bouddha qui firent "volontairement" le choix de la non-puissance" non par un désir quelconque de ressentiment et de haine de la vie mais par un désir absolu de ce qui, au-delà du désir de puissance, constitue l'essence même de celle-ci : la Liberté !

Alexandre, nous explique Rochedy, malgré tout son pouvoir n'était pas heureux et sans doute que le désir de puissance bien que stimulant dans l'existence ne mène pas au bonheur. Puis Rochedy ajoute que nous sommes tous, suivant les circonstances, tantôt un peu Diogène tantôt un peu Alexandre ayant tous en nous ce désir de puissance et de liberté entremêlés.

A notre triste époque moderne pleine de tiédeur, il est en tout cas rafraîchissant de pouvoir évoquer ces personnages au choix de vie diamètralement opposé mais qui incarnent tous une valeur aujourd'hui disparue : la grandeur !

 

Tags : Culture




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • vote
    Étirév 10 avril 11:09

    C’est Alexandre qui, dans une nuit de débauche, mit de sa propre main le feu au Palais de Persépolis, dans lequel se trouvait un exemplaire de l’Avesta « écrit en caractères d’or sur des peaux de bœufs ».
    Celui qui détruisait ainsi l’œuvre sacrée de la Femme antique, de la vraie Déesse, voulait lui-même les honneurs rendus aux êtres divins. Les Spartiates disaient de lui, avec dédain : « Puisqu’Alexandre veut être Dieu, qu’il soit Dieu ». Combien cela changeait les choses !...
    L’histoire de ce formidable dément a une haute portée, il faut la relater, ce sera un enseignement.


    • vote
      sls0 sls0 10 avril 13:02

      A 15 ans ne pas comprendre Diogène de Sinope est compréhensible.

      A 30 ans ne pas comprendre Diogène de Sinope est compréhensible.

      Rendez-vous dans 10-20 ans pour quelque chose d’un peu plus profond coté Diogène.

      Socrate, Antisthène et Diogène sont les philosophes que j’apprécie le plus. L’un ayant été l’élève de l’autre.

      Une époque prolifique, en Asie Siddhartha Gautana disait à peu près la même chose.

      Au fait, je n’étais pas là lors de leur rencontre mais ils se sont parlé d’après ce que l’on dit.


      • 1 vote
        Super Cochon Super Cochon 10 avril 17:56

        .
        .

        @sls0 ....... le Faux érudit , et ses chiffres bidons !
        .
        .
        Diogène de Sinope ?
        .
        .
        Remercie Julien Rochedy de te l’avoir fait découvrir !
        .
        .
        .


      • 1 vote
        Super Cochon Super Cochon 10 avril 18:03

        .
        .

        @sls0 
        .
        .

        à l’image du site Artprice ! ....... dont tu ne connaissais pas l’existence , et sur lequel tu as voulu me donner une leçon , en pensant naïvement qu’il te suffirais de faire quelques recherches !
        .
        .
        Mal t’en a pris ! ........ t’en as pris plein la tête !
        .
        .
        .


      • vote
        sls0 sls0 10 avril 18:06

        @Super Cochon
        Il ne prononce pas une seule fois Diogène de Sinope.
        C’est con ça.


      • 4 votes
        medialter medialter 10 avril 19:51

        Dis-donc, Micnet, il te suce souvent Rochedy pour que tu soit devenu son service de presse ??? smiley Parce que là, franchement le sujet, ça se gueguenise. Etre Alexandre le Grand, non mais franchement, t’en connais beaucoup qui ont ce choix, cet idéal Nietzschéen,

        ce choix de puissance ? Parce que c’est fini l’époque des grandes vadrouilles à cheval, aujourd’hui les seuls puissants, si tant est que ce terme convienne, ce sont ceux qui sont sur les rails, dans les wagons du mondialisme. Et justement, il n’ont aucune puissance puisqu’ils sont totalement cadrés. La volonté de puissance selon Nietzsche, c’est tout, sauf la servitude consentie, fût-elle celle d’un Bezos ou d’un Biden. Tu vas quand même pas nous refaire l’époque ago des branlettes ? Quoique je regrette ce temps, on s’est quand même bien marrés


        • 2 votes
          micnet micnet 10 avril 20:16

          Tiens salut Medialter, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas frité la gueule, moi aussi ça me manque smiley !
          Mais je suis d’accord avec toi au-moins sur un point, l’époque des grands débats avec Eric Gueguen, MaQ et toi qui venais amuser la galerie me manque aussi, ago est devenu bien triste smiley


        • vote
          joelim joelim 11 avril 00:40

          @micnet
          Il manque Hieronymus aussi, à qui tu as mis dans la bouche des mots comme "crouille", un des rares exemples d’abandon par dégout sciemment provoqué sur AV. C’était bien joué. Meilleur Ajax WC.


        • 2 votes
          micnet micnet 11 avril 00:48

          @joelim
           
          J’en ai encore les larmes aux yeux rien que d’y penser. Transmets-lui mes amitiés smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

micnet

micnet
Voir ses articles


Publicité





Palmarès