• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Allemagne en crise ?

L’Allemagne en crise ?

Certes, les élections sont passées, mais je trouve qu'il est tout de même bon de suivre ce qui se passe en Allemagne depuis la réélection de Merkel.

Source LCP

 

Tags : Politique Allemagne Elections Angela Merkel


Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Simple citoyenne Simple citoyenne 20 novembre 14:19

    Est-ce le début de la fin pour l’Europe ? c’est pour ça qu’il est intéressant de suivre ce qui se passe en Allemagne à l’heure actuelle !


    • 2 votes
      psychorigide psychorigide 20 novembre 14:48

      @Simple citoyenne

      Malgré votre interrogation, je n’arrive pas à m’intéresser ni de prés ni de loin à la situation allemande. Peut-être que j’ai juste intériorisé le fait que l’Allemagne ou l’Europe ne sont déjà plus les acteurs importants du monde qui se dessine.


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 20 novembre 15:07

      Bonjour psychorigide ; je pense comprendre ce que vous dites, lorsque vous écrivez, "Peut-être que j’ai juste intériorisé le fait que l’Allemagne ou l’Europe ne sont déjà plus les acteurs importants du monde qui se dessine. " en effet, mais, ce qui se passe en Allemagne est un indice, j’en suis sûre, de ce qui s’annonce pour l’Europe ; c’est-à-dire, la montée de l’extrême droite dont il fallait s’attendre à cause de l’élection de Merkel, et la possibilité d’une fin de l’Europe telle qu’on essaye de nous la faire mander de force.


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 20 novembre 15:09

      Rectif manger de force.


    • 17 votes
      Joe Chip Joe Chip 20 novembre 16:05

      @Simple citoyenne

      Ce n’est pas une "montée de l’extrême-droite" mais de partis libéraux sur le plan économique, culturellement conservateurs et hostiles à l’immigration de masse. Le transfert pavlovien que font les médias français vers les années 30, par malhonnêteté ou par facilité, empêchent de décrire correctement la situation en imposant l’usage de mauvais mots. Au même titre que l’élection de notre président-météore a pu faire croire un temps à la bienpensance que le "populisme" et le "nationalisme" allaient maintenant refluer dans le monde entier en suivant l’exemple français, alors que nous avons simplement un cycle de retard sur les autres démocraties occidentales qui basculent les uns après les autres dans ce conservatisme libéral répondant aux aspirations de la classe moyenne majoritaire dans des pays qui ont un taux de chômage à moins de 5% et des excédents budgétaires. 

      Il n’y a par ailleurs jamais eu de "montée de l’extrême-droite" en France mais une instrumentalisation politique de la "montée de l’extrême-droite" par les élites en place dans le but de se maintenir au pouvoir malgré des résultats désastreux dans presque tous les domaines (économie, culture, éducation, sécurité...). Le FN est cantonné au rôle de croquemitaine fasciste auquel plus aucun électeur ne croit.


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 20 novembre 16:36

      Bonjour Joe Chip ; oui, en effet, concernant la soi-disant montée de l’extrême droite, en France, et son instrumentalisation par les "élites", si on peut appeler ça comme ça, j’avais déjà mis cette source du site Atlantico  que je cite une nouvelle fois et c’était à l’époque de Hollande où il pensait encore l’emporter en 2017.

      " De l’ancien président de la République François Hollande n’a ni intelligence ni la culture. Mais il a appris chez lui le goût le d’intrigue, la maîtrise du mensonge et l’usage de la tartufferie. Pas assez cultivé pour lire Machiavel dans le texte. Mais suffisamment appliqué pour en comprendre les rudiments expliqués par papa Mitterrand.

      Le président de la République sait que sa seule chance d’être réélu en 2017 c’est de se retrouver au deuxième tour face à Marine Le Pen. Le rejet dont il est l’objet est très fort mais celui qui touche la présidente du Front national l’est encore plus. Il lui fallait donc affaiblir ses rivaux de droite. Il s’y est employé avec un certain succès : dans les dernières enquêtes d’opinion il fait jeu égal avec eux.

      Il lui fallait aussi propulser Marine Le Pen en première place. Et là c’est réussi au-delà de toute espérance : elle serait en tête au premier tour avec au moins 30% des suffrages. Pour y parvenir François Hollande n’a pas ménagé sa peine. Des déclarations sur l’immigration qui est une "chance pour la France". Des propos amoureux sur "l’Islam compatible avec la démocratie". Des milliards déversés sur les banlieues souffrantes. Des regrets de ne pas pourvoir faire passer une loi sur le droit de vote des étrangers.

      A chaque fois quelque points de plus pour Marine Le Pen devenue pour lui la candidate idéale du second tour. Reste quand même un obstacle de taille pour François Hollande : Manuel Valls. Le Premier ministre battrait aisément tout le monde (y compris Marine Le Pen) lors d’une élection présidentielle. Le Parti socialiste pourrait être tenté – c’est dans ses statuts – d’organiser des primaires pour 2017. Et alors là pauvre Hollande... C’est pourquoi à la place de Manuel Valls on se méfierait."

      Concernant l’Allemagne, ce que vous écrivez semble juste et vous faites une très bonne analyse de la situation, on verra si cela ne tourne pas au nationalisme pur et dur !

       


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 20 novembre 17:10
      C’est trop tôt pour le dire mais...
      Source RT L’Allemagne en crise : vers de nouvelles élections et une probable démission d’Angela Merkel

      • 1 vote
        pegase pegase 21 novembre 18:27

        @Simple citoyenne

        Ça ne changera strictement rien à nos problèmes, l’Allemagne est une nation complètement soumise depuis sa défaite à l’issue de la deuxième guerre mondiale, et il faudra encore attendre au moins une à deux génération pour que les jeunes allemands puissent enfin voir le bout du tunnel, et à mon sens ce n’est même pas franchement souhaitable ... il y a encore beaucoup trop de bras tendus ça et là ...


      • vote
        pegase pegase 21 novembre 18:31

        @Simple citoyenne

        Voir les "heil Hitler" qui fusent en fin de vidéo dans cette tour de contrôle à Düsseldorf ...

        http://actu.orange.fr/monde/un-pilote-d-avion-s-amuse-a-faire-une-pirouette-avec-200-passagers-a-bord-magic-CNT000000QwG8w.html


      • vote
        Simple citoyenne Simple citoyenne 21 novembre 19:17

        @pegase ; on reste sans voix.


      • 2 votes
        Norman Bates Norman Bates 21 novembre 22:04

        @pegaz

        " ... il y a encore beaucoup trop de bras tendus ça et là ..."

        Ouais, c’est vachement flippant, c’est même la principale urgence en ce bas monde, le bruit sourd des sabots de la bête immonde de retour pour un nouveau tour de piste...

        Il faut s’affoler et ressortir la "pauvre petite Rachel" de son placard pour amadouer ces esprits pervers...

        Punaise...le mec s’auto-proclame "résistant" et il joue au petit télégraphiste de BHL, Haziza, Cohen, Meyer Habib, ces grands oubliés de l’Histoire...


      • 1 vote
        Simple citoyenne Simple citoyenne 22 novembre 08:21

        Je pense que, avant les élections, puisque (Merkel préfère des élections anticipées à un gouvernement ...) en 2018, on aura le droit à toutes sortes de manipulations pour mettre la pression aux Allemands ; tout faire aussi, pour mettre la pression aux libéraux,( je m’avance, je ne connais pas trop et si un lecteur en sait plus, qu’il n’hésite pas à nous apporter des informations et d’ailleurs merci à Joe chip ci-dessus) et faire croire aux Allemands que l’extrême droite est à leurs portes ce qui se passe en ce moment. Peut-être même, imaginer des choses bien plus graves pour faire pression sur eux, afin de maintenir la Merkel au pouvoir.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès