• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Allemagne, un modèle à suivre ou à fuir ? Une chronique de Lisa Beaujour (...)

L’Allemagne, un modèle à suivre ou à fuir ? Une chronique de Lisa Beaujour ...

On entend souvent vanter le modèle économique allemand : faible taux de chômage, rigueur budgétaire, comptes publics exemplaires... mais derrière ces chiffres, les Allemands ne vivent en réalité pas si bien : beaucoup de travailleurs ont des bas salaires, et de nombreux retraités vivent sous le seuil de pauvreté. Une chronique de Lisa Beaujour, journaliste à Franceinfo

Quelques chiffres comparatifs entre l'Allemagne et la France  :

- Population totale : 82 800 000 habitants ... (67 595 000 habitants pour la France)

- superficie totale : 357 340km2 ... (672 369 km2 pour la France)

- Densité : 232 habitants au km2 ... (98,8 pour la france)

- Taux de chômage : 5% de la population active ... (10,2% pour la France)

- Dette publique : 2 148 milliards d'euros ... (2037,8 milliards d'euros pour la france)

 Dans la dernière décennie, l'Allemagne a réformé son marché du travail avec les réformes Hartz (2003/2005) et pris des mesures contre la crise pour préserver son dynamisme économique. Ces mesures sont souvent vues comme un modèle pour les autres pays européens car l'Allemagne a été capable de diminuer le chômage à 3,9 % (Eurostat, décembre 2016) et de réaliser des excédents budgétaires sur l'ensemble de l'État à partir de 2012, mais le prix à payer sur le plan social est également souligné par les économistes et il est jugé parfois excessif. Ainsi, Henrik Uterwedde, économiste et directeur adjoint de l'Institut franco-allemand de Ludwigsburg, parle-t-il de quasi-« abus et exploitation en ce qui concerne les temps partiels et les bas salaires. »

 Pour maintenir son dynamisme économique, l'Allemagne a en effet privilégié l'emploi précaire sans salaire minimum : les mesures prises par le gouvernement allemand (définissant de nouveaux contrats de travail, exonérant les employeurs et ne donnant pas droit au chômage, avec la possibilité de payer des chômeurs de longue durée moins d'un euro par heure pour une activité à temps partiel afin d'aider ces personnes à se réintégrer dans le marché de travail normal), en accord avec le patronat et les syndicats ont ainsi entraîné une baisse de salaire de 20 % pour 1,6 million de personnes, et une stagnation depuis dix ans pour les autres.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Allemagne

 

Tags : Economie Politique Allemagne Retraites Travail Polémique


Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Pyrathome Pyrathome 26 septembre 13:44

    L’Allemagne, c’est une bulle qui finira par exploser, on voit les prémices du fascisme qui commence à monter....

    http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/allemagne-qui-est-la-porte-voix-de-l-extreme-droite-alice-weidel-751561.html

    Une ancienne de "Goldman Sachs"......la bête commence à se dévoiler smiley


    • 4 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 26 septembre 18:57

      A force de baiser les salaires, l’Allemagne sera bientôt plus compétitive que la Chine ...


      • 1 vote
        pegase pegase 27 septembre 20:12

        @DJL 93VIDEO

        Je pense que c’est le but recherché, pour le moment ils ne peuvent pas se permettre rentrer en guerre contre les BRIC, donc ils essayent de nous mettre à niveau en matière de compétitivité ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès