• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’invasion de l’Ukraine et le Great Reset géopolitique !

L’invasion de l’Ukraine et le Great Reset géopolitique !

L’Ukraine a bouleversé les scénarios conventionnels de « réinitialisation ». Le fait que les États-Unis aient coupé la banque centrale russe du système du dollar a changé la donne. Le gouvernement américain a utilisé son contrôle sur le système du dollar contre des pays comme le Venezuela, la Corée du Nord et l’Iran à volonté. Mais lorsqu’il a confisqué les réserves en dollars de la Russie, le monde a eu un signal d’alarme important.

Au-delà de l’invasion de l’Ukraine par la Russie se terrent des enjeux dont l’importance et la profondeur échappent au grand public, pour les saisir :

La Plan pour se préparer au Great Reset et au Cyber Polygon

Se préparer à un futur plus qu’incertain

Tags : Russie Vladimir Poutine Ukraine Géopolitique Great Reset




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • 2 votes
    juanyves juanyves 11 avril 23:26

    Pour comprendre ce qui se passe en Ukraine il faut, à mon sens, remonter à la création de l’Europe. Les pères fondateurs de l’UE sont De Gaulle et Adenauer Tous deux partageait une vision de l’Europe : "de l’Atlantique à l’Oural" (ou plutôt Vladivostok). Cette vision a été partagée jusqu’à Gerhard Schröder qui a essayé de pousser aussi loin qu’il pouvait dans ce sens.

    Cette vision se basait essentiellement sur la proximité des centres de production et des sources d’énergie et de matières premières dont dispose la Russie. L’énergie qui arrive par tuyau à la porte des usines ou les matières premières par train ou camion depuis leur lieu d’extraction n’ont aucun équivalent au monde. Les coûts sont réduits au minimum. La disponibilité de main d’oeuvre qualifié et très qualifié est unique dans cet ensemble de pays. La recherche et les inventions sont supérieures au reste du monde et ce sont plus de 600 millions d’ha.

    L’autre côté de cette vision c’est la stabilité que ce pôle dominant formé par un groupe de nations collaborants, se respectant et en paix pourrait apporter au monde : qui attaquerait une puissance économique de cet ordre et en paix avec ses voisins. Une paix que probablement on a jamais connu depuis l’apparition de l’homme. Mais cette vision gaullienne a fait long feu pour une seule raison ; Les USA. De Gaulle l’avait bien compris.

    L’éventualité d’une Europe plus puissante que les US et en paix est absolument insupportable pour l’élite dirigeante américaine. Elle n’aura donc de cesse que de torpiller toutes les avancées que l’Europe pourrait faire dans ce sens, jusqu’à faire rentrer le loup dans la bergerie avec les anglais. Toute l’énergie US est orientée pour empêcher l’émergence d’une puissance franco/allemande basée sur une relation privilégiée avec la Russie et s’ingérant dans la nomination des cadres dirigeant non élus et qui se comportent comme petit dictateur (Draghi, Van Leyen etc...). Résultat : au lieu d’une Europe des peuples nous avons une Europe vassalisée et dirigée par des gens aux ordre des maîtres.

    Quand Poutine arrive au pouvoir en Russie, sa première action a été de virer les agents états uniens qui s’étaient introduits dans les sphères gouvernementales russes pour gèrer le démantellement de l’économie et du pays. Les yankis ne lui ont jamais pardonné et ce sera le diable.

    Poutine adhère à cette vision gaulienne d’une Europe de l’Atlantique à Vladivostok. Il sait que celà amènera une ère de propérité au monde entier. Ce sera donc l’ennemi prioritaire à abattre.

    Il faut savoir aussi que l’Amérique s’est fondé sur 2 évènnements fondamentaux. Le premier c’est la conquête, la conquête de l’Ouest, le deuxième c’est le génocide des indiens (c’est un génocide). La culture dominante c’est la loi du plus fort, de celui qui écrase l’autre : la conquête et le massacre ("Ôtes toi de là que je m’y mette").

    La suite est simple : le développement d’un anti communisme primaire, converti en anti-russe dans les pays ex-soviétiques. Puis la formation d’un cordon anti russe sur la partie est de l’europe. Puis la désignation de la Russie comme l’ennemi à abattre sans que l’on sache pourquoi. Malgré tout les tuyaux fonctionnent boostés par les allemands. Les russes restent modérés face aux gifles reçues : Yougoslavie, l’Irak ou la Libye. Pour la Syrie ils disent basta ya. L’Ukraine c’est le pont, le cordon entre la Russie et l’Europe, le plus gros gazoduc y passe et sa population est divisée entre russophones et germanophones. Pour semer le chaos il suffit de les faire se battre entre eux. Coup d’état de Maidan. Pour maintenir un cordon on construit le Nord Stream2. Ce sera la cible de toutes les attaques yanquis, en vain. Il ne reste donc plus que la dernière carte : l’Ukraine en feu. Le jour où Poutine a été persuadé que l’Europe de l’Atlantique à Vladivostok était bel et bien morte, alors il a passé le Rubicon et parié sur le croissant asiatique de l’Ukraine aux terres de Siam. Et ce pôle là sera bien différent avec en prime l’appauvrissement et la vassalisation totale de l’Europe. Merci Macron tu les as bien aidé à voler notre rêve de paix et de prospérité.

    Ce qui signifie que le pôle Europe comme élément stabilisateur et facteur de paix a bel et bien été réduit en poussière par le plus grand prédateur que le monde ait connu : l’élite, non la mafia au pouvoir aux US. Dernière nouvelles : Pakistan, lawfare pour destituer le 1er ministre qui voulait démocratiquement de nouvelles élections après la débauche à coup de dollars US de quelques députés de sa coalition. Pourquoi le Pakistan ? Il a osé aller voir Poutine et on peut mettre en guerre le Pakistan contre l’Inde pour punir ces derniers de ne pas suivre les sanctions. Ainsi sont ces criminels : partout où ils passent ils sèment la désolation, la misère, la guerre et la mort. Course aux armements, appauvrissement, des pepinos répartis partout, un désastre.

    Tant que les US ne se seront pas écroulés dans leur merde, le monde ne sera jamais en paix et poursuivra sa route vers le chaos et le précipice, alimenté par l’égoisme, la rapacité et la volonté d’hégemonie de ces pervers qui conforment l’élite/mafia dirigeante US. Ce ne saurait tarder.

    Alea Jacta est



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès