• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France prise dans le piège identitaire ? Avec Rachel Khan et Ismaël (...)

La France prise dans le piège identitaire ? Avec Rachel Khan et Ismaël Saidi

Rachel Khan, autrice de "Racée", et Ismaël Saidi, qui vient de publier "Comme un musulman en France", dressent un bilan alarmant de la situation identitaire dans notre pays.
Un entretien incroyable : Intelligent, drôle, profond et vivifiant comme une grande bouffée d’oxygène ou une énorme vague d’humanité.

Depuis des mois, les polémiques "identitaires" semblent s’enchaîner au point d’éclipser le reste. Existe-t-il ou non un "racisme systémique", ainsi qu’un "racisme d’État" ? Les minorités ethniques sont-elles racisées, c’est-à-dire victime d’un processus de racialisation ? Les réunions non-mixtes permettent-elles de lutter contre le racisme ou au contraire créent-elles une forme de ségrégation inversée ? La suite de l'article sur le site Marianne

Tags : Racisme




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • 3 votes
    sls0 sls0 2 avril 10:36

    On est responsable de ses actes, de ses mots dans sa vie.

    Il faut connaitre le passé mais on en est pas responsable.

    Pour être victime de l’esclavagisme, il faut être esclave.

    Pour être jugé comme esclavagiste, il faut pratiquer l’esclavagisme.

    Avant la révolution 40% des revenus de la France venaient des caraïbes sans être esclavagistes mes ancêtres en ont profité, la richesse de la France était due en partie de l’esclavagisme, oui mais c’était il y a plus de 200 ans. Dans 200 ans il y aura toujours des restes de cette richesse due à l’esclavagisme, seront nous toujours coupables ?

    En général se sont les grandes fortunes qui s’enrichissaient et non le peuple.

    La colonisation nous a aussi été profitable, surtout aux riches.

    Le travail des enfants a aussi profité aux riches.

    Les morts dans les mines ont aussi profité aux riches.

    Si nous sommes responsables du travail des enfants ou des morts dans les mines, on est aussi responsable des méfaits de la colonisation et de l’esclavagisme. Si c’est pas le cas on a pas à culpabiliser.

    Vivre avec une étiquette victime c’est vivre avec un putain d’handicap qui s’ajoute à l’handicap social.

    Au sujet du racisme des flics : j’ai lu une étude sociologique sur le sujet.

    On envoie une équipe dans un quartier chaud, s’il est en effectif suffisant ça ne pose pas de problème, la force fait que les réactions restent normale.

    Si on envoie en sous effectif, le rapport de force peut s’inverser, le stress et la peur s’installe. On dit qu’un chien qui a peur mord, même réaction de la part des flics, ils ont peur, ça mord plus vite et le rejet de l’autre s’installe.

    D’après l’étude un flic pas du tout raciste au bout d’un an de ce traitement d’intervention en sous effectif deviendra raciste. Par la peur on modifie facilement une personne.


    • 7 votes
      Super Cochon Super Cochon 2 avril 15:03

      .
      .
      Les Journalistes corrompus et malhonnètes essaient de culpabiliser le petit Peuple de France (paysans , ouvriers , etc ...) qui n’a jamais eut les moyens de coloniser d’autres pays .
      .
      .
      PAR CONTRE ! ...... Ceux qui colonisent et contrôlent la Création Monétaire sont les mêmes qu’hier , ce sont des Financiers Cosmopolite tels que Soros qui financent leurs bateaux d’esclaves qu’ils font passer pour des Navires Humanitaire qui "sauvent des Migrants" , mais en réalité , c’est pour mieux les exploiter !
      .
      .
      .

      Les ESCLAVAGISTES d’Hier et d’Aujourd’hui ont changés de masques , mais ce sont toujours les mêmes !
      .
      .
      .


    • vote
      Yakaa Yakaa 2 avril 15:07

      @Super Cochon, avez vous regardé et écouté cette vidéo ??
      (je pourrais poser la même question à sls0)


    • 5 votes
      Super Cochon Super Cochon 2 avril 15:10

      .
      .
      Le travail des Enfants BLANC au 19ème siècle = ESCLAVAGISME moderne
      .
      .
      Des journées de 15 heures !
      .
      .
      A l’usine dès l’âge de 8 ans !
      .
      .
      .

      http://ecbaill.free.fr/dossiers/enfants_19/enfants_19.htm
      .
      .


    • 5 votes
      Super Cochon Super Cochon 2 avril 15:17

      @Yakaa
      .
      .
      Oui ! ....... Je ne critique pas la vidéo , je parle de la propagande de la "Gauche Woke" et de sa "Cansel Culture" .
      .
      .
      Mais il est marrant de voir dans cette vidéo un Musulman dont la religion autorise dans ses textes sacrés la pratique l’esclavage , la polygamie , et le meurtre de non-musulmans , et venir faire une leçon !
      .
      .
      .


    • 4 votes
      Mr.Knout Mr.Knout 2 avril 21:23

      @Super Cochon

      Lui refuser une légitimité de critiquer la woke culture parce qu’il est de confession musulmane fait de vous un simple miroir à la fois de la gôche woke et des pires takfiristes muslmans. L’identité binaire, le pouvoir n’a plus qu’à vous abreuver de 1 et de 0 .....


    • 11 votes
      Conférençovore Conférençovore 2 avril 11:16

      Les parent d’Ismaël pourtant né en Belgique ont choisi le prénom du présumé aïeul du présumé prophète de la religion musulmane. Ses parents l’ont mis à l’école catholique mais également à l’école coranique. Ismaël a finalement choisi de devenir musulman, pas catholique. Il a choisi la religion qui n’a aucune assise culturelle en Europe. On voit bien ici que son identité n’a rien de construite : elle est un héritage, ce que tente de lui rappeler l’animateur. S’ils avaient invité un Blanc comme moi à leur débat, je lui aurais demandé si tout n’est que construction alors pourquoi il n’a pas choisi l’Europe, sa culture millénaire et pourquoi mettre en avant son identité extra-européenne et s’étonner que les Européens de souche s’interrogent sur cette non-assimilation. C’est intéressant parce que ces gens ne sont pas des imbéciles (ça change des Rockaya et cie) et ils comprennent très bien qu’il y a un soucis. Ismaël le dit vers la 29ième minute : il a très bien compris que chercher chez nous, les Européens ou l’Etat français (ce qui revient au même : dans leur tête, "la France" est une entité administrative dirigée par des Blancs) la cause de tous leurs malheurs est non seulement une ineptie mais moralement minable. L’effort suivant serait de se mettre deux secondes à notre place et commencer à considérer tout ce qu’a fait ce pays et son peuple originel pour les leurs, leurs parents qui n’ont pourtant même pas voulu leur donner des prénoms français. Aucun autre peuple au monde n’accepterait de se faire envahir sans au moins se poser des questions. C’est peut-être cela qu’un Européen encore debout aurait pu expliquer à ces gens, sans agressivité aucune, sans rancoeur mais sans tourner autour du pot. Vous trois devez comprendre que nous en avons plein le cul de ces jérémiades, d’être sans cesse mis en accusation alors même que vous vivez dans le pays le plus généreux au monde. Contrairement à ce qu’il dit, Ismaël n’a pas grandi dans un ghetto : il a grandi dans un quartier où les gens bénéficient d’une aide sociale qui n’existe nulle part ailleurs. Il a grandi dans des pays où les gens qui gagnent mieux leur vie sont ponctionnés de manière extrême (la plus élevée au monde) afin d’aider ceux qui réussissent moins bien. Ismaël n’a pas été mis de côté : son quartier est devenu invivable pour les gens qui y habitaient avant lui et qui sont partis. Dans son quartier, ses voisins laissent leurs gosses pisser dans la cage d’escalier et péter les boîtes aux lettres. Personne d’autre ne fait cela. Où est l’introspection ? Quand est-ce que ces gens se décident à se remettre un peu en question ?

      Rachel Khan se considère "100% Africaine", "100% Européenne"... mais malgré tout se dit "terrorisée" par des lieux où il n’y a que des Blancs ou que des Noirs. En fait Rachel veut une Europe (et peut-être le monde entier) à 100% à son image, à savoir café au lait. Au prétexte qu’elle-même est une métisse, il faudrait que toute la population de notre continent le devienne pour qu’elle se sente bien. Et c’est cela que ces gens ne comprennent pas (pour les plus sincères, pour d’autres c’est un projet, un "défi" pour reprendre le terme employé par Sarközy) : ils veulent effacer ce qui fait la beauté de ce monde, à savoir sa diversité. Désolé Rachel, mais moi ce qui me plait en Finlande ou en Croatie, c’est le fait qu’il y ait une population encore authentiquement finlandaise et croate et ce qui me fait chier dans certaines grandes villes françaises et certains quartiers, c’est qu’il n’y ait plus un seul Européen. Ce qui me plait quand je vais en Alsace, c’est de voir des Alsaciens et pas des Turcs (contre lesquels je n’ai rien... ça c’est l’arnaque de l’antiracisme), des bâtiments typiquement alsaciens et pas des mosquées géantes de style ottoman, des brasseries alsaciennes et pas des bars à chicha. Et il me semble que c’est aussi ce qui fait que les étrangers viennent visiter notre pays. C’est aussi ce qui fait que de nombreux gens issus de votre continent d’origine sont venus chez nous. Le jour où la Finlande, la Croatie, le Japon ou le Burkina seront métissés, alors ils n’auront strictement plus aucun intérêt car chacun de ces pays ressemblera à ce que sont devenues toutes les périphéries de nos grandes villes : un espace indifférencié où l’on retrouve systématiquement les mêmes enseignes. Désormais, en France, la seule chose qui te permet de savoir dans quelle ville tu arrives en voiture, c’est le panneau qui te l’annonce ou le nom sur ton GPS qui s’affiche. Il en va de même pour la population : le métissage généralisé, c’est tout simplement la mort des identités en général, des particularismes qui font qu’il est intéressant d’aller visiter les pays des autres et, désolé de vous le dire les cocos, mais avant tout la mort de la notre, de nos cultures, chez nous. De plus en plus d’Européens ne veulent pas de cela, les mêmes qui ont été traités de racistes durant des décennies. Comme vous êtes intelligents, vous avez en partie compris que tout cela était absurde et immoral et que ces histoires de "victimes de racisme systémique" et toute cette merde était non seulement totalement contre-productive mais inepte. La prochaine fois, invitez un Européen de souche : il vous expliquera tout cela. Il vous expliquera pourquoi il trouve délirant et mortifère de faire incarner une Reine de France ou d’Europe en général par une actrice noire. Il vous expliquera pourquoi la propagande du métissage à travers la pub, la culture, etc, nous les brise, pourquoi cette culture de la victimisation s’accompagne aussi d’une culture de la culpabilisation systématique des autochtones d’Europe et que nous saturons. La prochaine fois invitez Rochedy, Abauzit, Cassen ou même Conversano pourquoi pas... Invitez-moi si vous voulez. En plus ça remplira le quota de "white", de "blancos" comme dirait Manu... smiley


      • 4 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 avril 11:19

        Cela étant, merci pour le partage. Il est très intéressant (et encourageant) de voir que toute cette merde d’idéologie "décoloniale", faussement "indigéniste", "intersectionnelle" de mes deux vole en éclat. Il serait encore plus intéressant que qq’un vous explique comment vous avez été roulés dans la farine mais c’est peut-être encore un peu trop tôt...


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 2 avril 13:21

        @Conférençovore

        Merci pour ce texte.


      • 6 votes
        Yakaa Yakaa 2 avril 14:31

        @Conférençovore
        Merci pour ce long commentaire argumenté, même si je ne partage pas toutes les idées.

        "mais malgré tout se dit "terrorisée" par des lieux où il n’y a que des Blancs ou que des Noirs. En fait Rachel veut une Europe (et peut-être le monde entier) à 100% à son image, à savoir café au lait. Au prétexte qu’elle-même est une métisse, il faudrait que toute la population de notre continent le devienne pour qu’elle se sente bien"


        En fait, je n’ai pas du tout entendu la même chose, a savoir qu’elle voudrait un monde métissé à son image.
        Elle est ce qu’elle est, elle s’accepte pleinement et je crois qu’elle veut plutôt un monde apaisé ou l’identité raciale ne serait pas une nouvelle barrière.

        "Et c’est cela que ces gens ne comprennent pas (pour les plus sincères, pour d’autres c’est un projet, un "défi" pour reprendre le terme employé par Sarközy) : ils veulent effacer ce qui fait la beauté de ce monde, à savoir sa diversité"


        "ils veulent effacer", qui sont ces "ils" ?? Encore une fois je ne vois pas en quoi Rachel

        voudrait effacer la diversité, il faudrait lui demander mais je n’ai pas du tout saisi ses propos dans ce sens là.

        Désolé Rachel, mais moi ce qui me plait en Finlande ou en Croatie, c’est le fait qu’il y ait une population encore authentiquement finlandaise et croate et ce qui me fait chier dans certaines grandes villes françaises et certains quartiers, c’est qu’il n’y ait plus un seul Européen.

        Là encore je diverge dans le sens ou je me fous éperdument de l’apparence (l’appât-rance) des individus, de leur couleur ou de leurs origines.
        L’universalisme m’importe d’avantage, et je préfère mille fois une population métissée mais unie par un bien commun ou une identité nationale, un socle commun, plutôt que ce qui se profile : Un multiculturalisme à l’anglo-saxonne constitué de ghettos bien étanches et de haines juxtaposées côte à côte, bref une société totalement atomisée.
        Je préfère encore mille fois des personnes ouvertes d’esprit comme Ismaël ou Rachel plutôt que des identitaires hargneux et figés dans leur race et leur couleur de peau, qu’ils soient noirs, blancs ou gris...

        Je constate d’ailleurs tous les jours que ce sont bien souvent les personnes d’origine étrangère qui sont le plus aptes et les plus fervents défenseurs de ce qui pourrait encore être sauvé de notre pays.


      • 2 votes
        Yakaa Yakaa 2 avril 14:39

        @Yakaa
        J’ajouterai que si des musiciens Sénégalais, Algériens et Vietnamiens se penchent avec passion et talent dans par exemple la musique baroque Française, je n’y verrai aucun inconvénient, surtout si le résultat est excellent et je n’irai jamais parler de réappropriation culturelle, ce qui pour moi est un non-sens total dans le domaine de l’art.
        .
        Le métissage dans le domaine artistique a toujours été extrêmement fécond et source d’abondante créativité et c’est particulièrement vrai dans le domaine de la musique. Si je vois un asiatique dans un groupe de musique Irlandaise cela ne me choquera absolument pas.


      • 6 votes
        medialter medialter 2 avril 15:18

        @Conférençovore

        "Ses parents l’ont mis à l’école catholique mais également à l’école coranique. Ismaël a finalement choisi de devenir musulman, pas catholique. Il a choisi la religion qui n’a aucune assise culturelle en Europe. On voit bien ici que son identité n’a rien de construite"

        *

        C’est plutôt une construction dans ta tête que d’associer l’identité à la religion. Donc l’identité française passe par la religion catholique ? Les islamiques en terre d’Islam, les juifs en Israël, les bouddhistes au Népal et les chamans en Amazonie ? Putain d’archaïsme que cette association identitairo-monothéiste, surtout en pays laïcard, à moins que tu ne condamnes la laïcité (ce qui à la base ne me gêne pas), mais ça m’intéresse de savoir comment un républicain qui prétend défendre la république peut autant chier sur les valeurs républicaines (ce qui ne me gêne pas non plus, mais je ne vois pas la cohérence)


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 avril 16:17

        @Yakaa
        "En fait, je n’ai pas du tout entendu la même chose, a savoir qu’elle voudrait un monde métissé à son image."

        C’est pourtant bien la conséquence directe de son propos : si elle vient dans mon village qui est à quasi 100% blanc, elle sera littéralement "terrorisée" (de quoi, on se le demande bien... chez nous on peut marcher dans la rue sans se faire agresser, sans regards agressifs, sans que les filles aient peur de se faire violer...) et donc le seul moyen pour que ce ne soit pas le cas est que la pop soit autre.

        "Elle est ce qu’elle est, elle s’accepte pleinement et je crois qu’elle veut plutôt un monde apaisé ou l’identité raciale ne serait pas une nouvelle barrière."

        S’il y a bien un pays au monde où l’identité raciale n’a (quasi) jamais été une barrière, c’est la France post 1789. Ce qui l’est c’est l’identité comportementale. Une racaille qui est blanc est une merde, pas parce qu’il est blanc, noir ou arabe mais parce qu’il a un comportement de merde (parasitisme, irrespect, saleté, délinquance, etc). Le racisme en France n’est quasiment que cela : une aversion parfaitement normale pour les gens qui se comportent comme des merdes. Après, il se trouve qu’il existe des récurrences qui font qu’au bout de 10 bagarres provoquées par les mêmes, le patron de boîte de nuit filtre ceux qui entrent et, hélas, des mecs normaux se font refoulés parce qu’ils ressemblent à ceux qui foutent systématiquement la merde. Je comprends parfaitement le sentiment d’injustice qui en découle pour le Noir ou l’Arabe qui est victime de cela mais est-ce de notre faute à nous ? C’est une question complexe mais qui a longtemps été traitée par inversion accusatoire systématique, ignorance délibérée d’autres formes de racismes (le racisme anti-autochtones ou entre personnes issues de la diversité) et culture de l’excuse pour le coup systémique.

        ""ils veulent effacer", qui sont ces "ils" ?? Encore une fois je ne vois pas en quoi Rachel..."

        Il existe plusieurs niveaux. Rachel veut une France métissée pour (manifestement) des raisons qui relèvent de son trouble identitaire personnel. Mais d’autres le veulent pour d’autres raisons. J’en ai cité un dans la parenthèse de la phrase que tu as relevée : Sarközy a dit dans un de ses discours que nous devions "réussir le défi du métissage". Tu crois qu’il pensait à lui et l’équipe à laquelle il appartient ? Tu crois que quand Carla Bruni parle des "Français au sang pourri" elle nous veut du bien ? Non. Le métissage, la destruction de toutes les nations sauf une, dans la tête de certains, est un objectif clair. Et il est d’ailleurs clairement assumé par des personnes comme Jacques Attali. 



        "L’universalisme m’importe d’avantage, et je préfère mille fois une population métissée mais unie par un bien commun ou une identité nationale, un socle commun, plutôt que ce qui se profile"


        Sauf que cela ne fonctionne pas. Pour avoir un bien commun, un projet commun, il faut au moins pouvoir se reconnaître une destinée commune, une histoire commune, des valeurs communes. Quelles valeurs partageonsnous avec des individus qui ne croient pas à la fraternité au-delà de leur conviction religieuse ? Quelle conception de la liberté partageons-nous avec des gens qui veulent interdire toute critique des idées (les leurs évidemment) ? Quelle conception de l’égalité pouvons-nous partager avec des gens qui considèrent les femmes comme des êtres inférieurs, les homosexuels comme devant brûler en enfer ou encore les "mécréants" comme des ennemis à abattre ? Quel point commun un "universaliste" peut-il avoir avec un traibaliste qui en est la parfaite antithèse ? 



        "Je préfère encore mille fois des personnes ouvertes d’esprit comme Ismaël ou Rachel plutôt que des identitaires hargneux et figés..."


        Si tous les divers étaient comme Ismaël et Rachel, je trouverais l’immigration de masse et de peuplement de notre continent, certes incongrue, mais pas nécessairement problématique. Les études montrent de manière très claire que, s’agissant du monde islamique notamment, ce n’est absolument pas le cas. Donc, moi aussi je préfère mille fois un voisin comme Ismaël qui a l’air plutôt drôle et sympa qu’un FDP de blanc con comme une clé de 12 et agressif, mais d’une, ceci est juste du bon sens et de deux la politique n’a pas pour objet les cas individuels mais sur les masses, la gestion de la cité donc le collectif. 


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 2 avril 16:23

        @Yakaa
        "J’ajouterai que si des musiciens Sénégalais, Algériens et Vietnamiens se penchent avec passion et talent dans par exemple la musique baroque Française, je n’y verrai aucun inconvénient, surtout si le résultat est excellent et je n’irai jamais parler de réappropriation culturelle, ce qui pour moi est un non-sens total dans le domaine de l’art."

        Moi non plus. D’ailleurs les asiatiques d’Extrême-Orient produisent d’excellents interprètes de notre musique. Les grands pianistes de classique ou baraoque Sénégalais, perso, j’avoue que je n’en connais aucun. 


        "Le métissage dans le domaine artistique a toujours été extrêmement fécond et source d’abondante créativité et c’est particulièrement vrai dans le domaine de la musique."

        Il me semble assez bancal de considérer un domaine comme les arts et extrapoler à des questions démographiques. 


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 avril 16:35

        @tata Christiane
        "C’est plutôt une construction dans ta tête que d’associer l’identité à la religion. Donc l’identité française passe par la religion catholique ? Les islamiques en terre d’Islam, etc."

        Non ma grande. Dans les pays musulmans, l’écrasante majorité (on frise le 100%) est musulmane (croyant ou bien sur un plan culturel). Ce n’est pas dans "ma" tête. 
        L’identité française passe par un mélange plus subtil : le socle est bien le catholicisme, même si cela ne te plaît pas. Le jour de congé, chez nous, c’est le dimanche, pas le sabbath ou le vendredi. Ce sont nos églises qui marquent le temps chez nous, pas les cris d’un muezzin ou le son des shofars. 
        Donc, oui, bien évidemment que nous sommes marqués par cette religion, même toi ma grande. Il n’y a pas que cela. Qui te dit le contraire ? Il y a aussi un esprit de liberté, libertaire même. Ce qu’il y a d’archaïque, primitif plutôt, c’est ce qu’il y a dans ta petite tête. 
        Pour moi, la République n’est qu’un cadre politique et rien de plus. Je ne "prétends" en rien "défendre la République". Tu ne m’as jamais lu parler de "valeurs de la République" par exemple et pour cause... je m’en fous car les seules qui m’intéressent sont celles de la France parce que la seule chose qui existe c’est la France, sa population, ses cultures, ses créations (artistiques, architecturales, scientifiques, etc). Tu commets en plus un anachronisme assez classique : la laïcité était nécessaire à une certaine époque et le reste encore mais pour certaines pop récentes, elle n’a juste aucun sens et en faire une religion d’Etat n’est que la dérive de certaines élites. Bref, tout faux, encore et encore.


      • vote
        yoananda2 2 avril 16:38

        @Yakaa

        Elle est ce qu’elle est, elle s’accepte pleinement et je crois qu’elle veut plutôt un monde apaisé ou l’identité raciale ne serait pas une nouvelle barrière.

        ha mais moi aussi je veux ça, sauf que moi j’estime que justement on est plus apaisé AVEC une barrière raciale que sans.

        Je préfère encore mille fois des personnes ouvertes d’esprit comme Ismaël

        quand elle dit qu’elle est terrorisée au milieux de blancs, je n’appelle pas ça être ouvert d’esprit.

        Etre ouvert la "diversité" c’est être fermé à l’homogénéité, et vice versa. Ou alors on est ouvert aux 2 mais généralement ce n’est pas le cas.

        L’universalisme m’importe d’avantage, et je préfère mille fois une population métissée

        L’un et l’autre n’ont aucun rapport. Moi aussi je suis universaliste mais mon universalisme c’est que "chacun reste chez soi". Tous les peuples (TOUS, donc, c’est une règle universelle) sont mieux si on ne leur impose pas de se métisser, et ça vaut autant pour les noirs que pour les jaunes que pour les blancs et les gris.

        Il n’y a pas qu’un seul universalisme qui serait "le votre", ni "le mien". Il y en a plusieurs. Moi mon universalisme cherche à préserver la biodiversité (phénotypique, autant que culturelle, autant que comportementale), des animaux, y compris humains.

        Je ne veux pas un monde d’apatride métissés en nike qui vont au mcdo commander un coca unisexe. Ca, c’est ce que veulent les transnationales parce que c’est plus simple pour elles.

        Généralement on emploie l’argument "universaliste" pour dire qu’on est "inclusif" de toute l’humanité, donc supérieur moralement aux natio/racialistes/patriotes/ethnocentriste qui eux ne se soucieraient que de leur gueule et qui seraient prêt à dégommer tous les autres en face.

        C’est faux. C’est de la réthorique à la moraline (je ne dis pas ça pour être vexant) parce que, comme je l’ai montré, ce n’est pas le seul universalisme.

        D’ailleurs nos états, fondés selon le modèle whestphalien, c’est exactement ça : un équilibre entre les différentes nations pour éviter de se foutre sur la gueule.

        Bon vous allez me dire "ça n’a pas fonctionné".

        Mais on peut faire une autre lecture des 2 guerres mondiales. On peut faire une lecture nation vs nation, mais on peut aussi faire une lecture cosmopolites vs nationalistes.

        Je constate d’ailleurs tous les jours que ce sont bien souvent les personnes d’origine étrangère qui sont le plus aptes et les plus fervents défenseurs de ce qui pourrait encore être sauvé de notre pays.

        ben oui parce que justement c’est l’universalisme métisseur qui le détruit ... ce qu’il y a de bien chez nous vient du passé, du passé ou l’on était une nation racialement homogène, et ça ne vient sûrement pas des bienfaits (on les cherche encore) du métissage, qui peut fonctionner ponctuellement (dans l’art, la science ou en entreprise), dans des silots, mais pas au niveau d’un pays ou d’une société ou d’une civilisation.

        Il n’y a pas conservation par changement d’échelle, c’est ce qui fait qu’on ne peut pas appliquer ce qui fonctionne à petite échelle à une échelle plus grande. C’est un principe de la physique à cause du fait que la quantité d’information dans un volume n’est pas égale à celle de la surface. (sauf peut être en partie dans les structures dissipatives de type cristallin mais c’est un autre sujet).


      • vote
        yoananda2 2 avril 16:49

        @Yakaa
        pour info : la systémique c’est l’art de faire des comparaisons. C’est à dire, on détermine un cadre dans lequel une comparaison fonctionne ou non.
        Par exemple, un musicien peut s’inspirer de musique noire et blanche pour créer un nouveau style de musique.
        Ca c’est déjà vu, ça existe, c’est du "métissage".
        Est-ce que pour autant ça veut dire que tout métissage est bon ?
        Ben non.
        Déjà, il y a des mariages musicaux ratés. Évidement, on n’en parle pas puisque par définition, ils sont ratés et n’intéressent personne. On ne connaît que ceux qui fonctionnent, d’où un biais cognitif de croire que tous les métissages fonctionnent.
        Ensuite est-ce qu’on peut appliquer ça à d’autres domaines tel que la biologie ?

        Déjà il faut considérer que marier 2 styles musicaux ça ne veut pas dire marier 2 personnes. De même on peut marier 2 styles dans un orchestre sans forcément devoir métisser ou mélanger les interprètes, ce sont 2 choses différentes.

        Ensuite, au niveau biologique, le métissage peut produire 2 choses très différentes : la vigueur hybride, et la dépression hybride. En gros, en fonction de la distance génétique entre les 2 individus vous allez créer un 3ème individu plus fort ou plus faible. Il y a un optimum quelque part, mais métisser n’est pas forcément bon, et ça, au seul niveau individuel.
        Au niveau des populations, ça se fait aussi, mais, pour l’instant les chercheurs étudient encore le phénomène qui est très relié à la spéciation.
        Une chose est sûre, si on veut généraliser les politiques de métissages (mais pour l’instant vous remarquerez qu’on ne demande qu’aux blancs de le faire, les autres sont exemptés, vous devriez vous demander pourquoi !!!) alors on s’oppose à un mécanisme fondamental de l’évolution. A mon avis, ça ne peut pas bien se passer.
        Je ne suis pas en train de dire qu’il faut que les races vivent en silos totalement isolés. Ca arrive dans l’évolution, mais ce n’est pas une règle générale non plus.
        Il faut savoir que même en cas d’hybridation de populations à proximité géographique, il y a une partie des populations qui restent séparés. On ne sait pas l’expliquer pour l’instant, mais le constat est la.
        Donc, si vous voulez l’appliquer aux humains ça donnerait : vous pouvez métisser tout ce que vous voulez, il y aura toujours des gens en nombre suffisant qui ne voudront pas se métisser et qui s’isoleront.
        J’en fais partie. Je fais partie de la tendance qui monte (très fort). Les blancs n’ont plus de pays "à eux", et ils en veulent un. Que des blancs veuillent se métisser et qu’on leur laisse un ou des pays : ça les regarde. On verra bien qui s’en tirera le mieux à la fin !
        Mais si vous croyez en ce que vous dites, alors, rien ne vous empêche (si vous êtes blanc) d’aller en afrique pour vous métisser, sans obliger les blancs qui veulent pas le faire à le subir de force en important de force l’afrique en France.


      • vote
        yoananda2 2 avril 16:56

        @yoananda2
        PS : le mot race donne de l’urticaire à certaines. Vous pouvez utiliser le synonyme de "population ancestrale" ou de "sous-espèce" ou de "variété" si vous préférez ... qu’on utilise dans la classification phylogénétique. (le mot race étant connoté, mais compris par tout le monde)


      • 3 votes
        albert123 2 avril 17:28

        @Yakaa

        "Je constate d’ailleurs tous les jours que ce sont bien souvent les personnes d’origine étrangère qui sont le plus aptes et les plus fervents défenseurs de ce qui pourrait encore être sauvé de notre pays."

        de votre constat on déduit surtout que vous fréquentez trop les fragiles et détraqués gauchistes blancs nihilistes pseudo chasseurs de vilains nazis.


      • 2 votes
        ezechiel ezechiel 2 avril 20:09

        @Yakaa "ils veulent effacer", qui sont ces "ils" ?? Encore une fois je ne vois pas en quoi Rachel voudrait effacer la diversité"

        Rachel Khan applique strictement la devise républicaine universelle. Il n’y a plus d’ethnies, de races, mais uniquement des citoyens interchangeables, déracinés.
        Évidemment, c’est une politique uniquement valable pour la France et les pays européens pour mieux les soumettre.
        Il ne viendrait à l’idée de personne de faire la promotion du métissage et du multiculturalisme en Algérie, en Égypte, en Turquie ou au Mali, qui sont fiers de leurs origines : on peut crier avec fierté l’Algérie aux Algériens, ou le Maroc aux Marocains, mais la France aux Français, ça passe tout de suite pour un slogan raciste, fasciste et nazi.

        -------------------------------
        "Là encore je diverge dans le sens ou je me fous éperdument de l’apparence (l’appât-rance) des individus, de leur couleur ou de leurs origines."

        C’est pourtant ce qui constitue l’essence et l’esprit même d’un peuple.
        Une ville comme Saint-Denis dans le 93, 100 000 habitants, 100 000 Africains, n’a plus rien de français. Avec toutes ses boucheries halal, plusieurs dizaines d’établissements de restauration rapide islamiques, ses coiffeurs et magasins de beauté africains, sa grand mosquée saoudienne, son centre de formation des imams de l’organisation misogyne, antichrétienne et antisémite des Frères musulmans, et ses multitudes d’associations islamiques, il n’y a plus rien qui rappelle la France du terroir.
        Si vous généralisez à toute la France, autrement dit, si demain toute la France devient métissée et multiculturelle, ce ne sera plus la France, mais comme le dit si bien conférençovore "la seule chose qui te permet de savoir dans quelle ville tu arrives en voiture, c’est le panneau qui te l’annonce ou le nom sur ton GPS qui s’affiche."

        -------------------------------
        "Je constate d’ailleurs tous les jours que ce sont bien souvent les personnes d’origine étrangère qui sont le plus aptes et les plus fervents défenseurs de ce qui pourrait encore être sauvé de notre pays."

        Ça c’est logique, en terre étrangère, elles prêchent pour le multiculturalisme et le métissage, qu’elles rejettent fermement lorsqu’il s’agit de leur pays d’origine !


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 2 avril 20:16

        @medialter "C’est plutôt une construction dans ta tête que d’associer l’identité à la religion. Donc l’identité française passe par la religion catholique ? "

        ça c’est un fait.
        L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).

        Il n’y a pas en France un village sans son Église au centre de la commune.
        Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
        Les universités qui se construisent sur toute l’Europe occidentale, sont à la charge de théologiens, prêtres, chanoines, abbés, soeurs, ordres catholiques bénédictins, cisterciens, franciscains, dominicains,... dans la hiérarchie du Pape de Rome.
        C’est l’unité catholique de l’Europe qui permet par exemple à un Nicolas Copernic d’étudier dans l’université de Cracovie dans le royaume de Pologne, puis dans celles de Bologne, Rome, Padoue, Ferrare en Italie.
        Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
        Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?
        La gastronomie raffinée que vous dégustez (vins d’abbayes, bières, liqueurs, miel, jambons, fromages...), ont été dans la grande majorité des cas bonifiés par des moines.

        La littérature chrétienne, le "Paradis perdu" de Milton, "Polyeucte" de Corneille, "Esther", "Athala" de Racine, Bossuet, "Mémoires d’outre-tombe" de Chateaubriand, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.
        C’est cette unité qui a permis par exemple à un Tomas Luis de Victoria d’étudier la musique en Espagne, de parfaire sa formation à Rome, d’être pris sous la protection du cardinal allemand d’Augsbourg Otto Truchsess von Waldburg, et de composer pour l’Officium defunctorum à six voix pour les funérailles de l’impératrice Marie d’Autriche.

        Le calendrier grégorien de tous les pays européens toujours en vigueur aujourd’hui, élaboré par les meilleurs scientifiques de l’époque des universités catholiques sous l’égide du Pape Grégoire XIII, est basé sur la naissance du Christ.
        Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
        Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
        Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
        Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
        Noël est fêtée depuis 15 siècles.
        Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

        S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, "fille aînée de l’Église".
        La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.


      • 2 votes
        medialter medialter 2 avril 21:02

        @Conférençovore
        Hébé, le scatho comme socle, on est bien barré. L’identité française fondée sur le "Jésus revient", c’est pire que la charia smiley Finalement, t’es un muzz version française, Kapo un jour, Kapo toujours


      • 2 votes
        louis 3 avril 00:34

        @ezechiel
        Les musulmans sont de nationalité musulmane , ils rejetterons toujours tout ce qui n’est pas de culture musulmane et pour eux ce n’est pas négociable donc nous les Français nous devons êtres vigilants car nous sommes en danger .


      • 5 votes
        Conférençovore Conférençovore 3 avril 08:06

        @Tata Christiane
        Non ma grande. Avec la charia, toi le polythéiste ou l’adepte du syncrétisme ou je ne quel délire new age que tu t’es monté dans ta tête au cours de tes séances sous champax sera de toutes façons perçu comme un "associateur". La charia n’est d’ailleurs pas le bon terme. Il signifie "cheminement" ; c’est donc la "voie" que doit suivre le musulman. A la rigueur je m’en fous de la charia tant que cela reste un cheminement intérieur, de même que je me fous du jihad si cela reste un combat contre soi-même, contre ses pulsions, etc, et c’est même très bien si cela profite à la société et aide à avoir des gens plus apaisés. Le Ismaël m’a l’air dans cet esprit-la et cela ne me pose aucun soucis même si l’on comprend bien que son islamité est suffisamment importante dans son existence au point de l’évoquer souvent. 
         
        Ce qui est problématique c’est la loi islamique : là on a un cadre juridique, avec les sources d’un droit que (coran, les 4 principaux recueils de hadiths, sîra, exégèses) et qui sont en totales contradictions avec nos valeurs et non pas celles de "la République" mais celles qui ont court en Occident : une tolérance religieuse issue des guerres internes au christianisme durant des siècles, un respect des individus quels qu’ils soient (et ça, ça n’existe pas partout...), la liberté de conscience, de se vêtir ou manger comme on le souhaite, une certaine liberté dans les mœurs. 
        Avec la loi islamique (qui se met déjà en place chez nous, localement... récemment un nouveau rapport est venu le démontrer), tes délires new age seront considérés comme de l’association. La différence majeure entre un chrétien et un musulman (du moins bcp d’entre eux) est l’expression publique de leur foi. Chez les Chrétiens, celle-ci est très discrète. Elle est intériorisée et ceci est lié à notre évolution qui dépasse de loin la seule question religieuse. D’ailleurs l’expression de certains courants du christianisme réformé est très différente (plus expressive justement) chez d’autres populations. Bref... Ton ethno-masochisme et anti-catholicisme primaire doublé de ta méconnaissance profonde (ce qui est naturel chez les Occidentaux : ce n’est pas notre monde) d’une mentalité que tu ignores et fantasmes (cf. ton admiration presque amoureuse de la racaille) t’aveuglent au point de faire des comparaisons qui n’ont aucun sens. Il te reste les petits jeux de mots puérils. Pas grand chose...


      • vote
        ZardoZ ZardoZ 3 avril 09:26

        @ezechiel

        Excellente présentation.


      • vote
        medialter medialter 3 avril 12:50

        @Conférençovore
        Longue diatribe totalement à côté, qui montre que t’as rien capté à mon propos. Quand je dis que l’identité fondée sur du scatho, c’est encore pire que la charia, c’est que la charia, au sens où l’entendent les intégristes, c’est du législatif calqué sur leur livre saint, alors que le scatho identitaire, il agit bien plus profondément, il agit sur la manière de penser jusqu’à en former son moule, au point que même les athées, qui s’imaginent en être émancipés, sont encore imprégnés de 2000 ans de cette culture pestilentielle. Comme t’as une culture très limitée, et limitée à de l’ultra-profane (les politicailleries), je t’engage à découvrir Nietzsche, la généalogie de la morale, il explique ça très bien.
        *
        L’identité scatho, c’est légitimer la morale (scatholique), le péché, la chute, la redemption, l’attente du retour du sauveur, et toute la farandole de fadaises de ton livre saint à toi. C’est imposer un substrat de pensée à vocation collective, une matrice de sensibilité à partir d’une ingénierie théologique qui n’a fait que démontrer qu’elle a plongé l’humanité dans 2000 ans d’obscurantisme. Si j’ai rien contre l’idée de la recherche de valeurs identitaires nationales, c’est pas une institution qui a cherché à exporter son modèle dans le sang pendant un millénaire, qui a amplement trempé dans l’inquisition, la corruption, la pédophilie, la destruction systématique et méthodique des oeuvres de l’esprit, et qui maintenant est un des acteurs essentiels du NWO, c’est pas une telle institution qui va venir me donner des leçons d’identité
        *
        Que tu te fasses le chantre de tels archaïsmes, c’est ton droit, mais, je te le répète, ça ne fait de toi rien d’autre qu’un Ayatollah du Christ (si je voulais être méchant je dirais un soldat du Christ smiley en référence à Jean Robin) à l’instar de l’autre intégriste Ezechiel au-dessus qui t’apporte toute sa bénédiction. Donc oui, t’es bien plus dangereux que tous les promoteurs de la charia, parce que la couche identitaire, elle intervient quasiment au niveau génétique. Parmi les modèles identitaires proposés par différents auteurs, je retiens plutôt le modèle celte, gaulois, ou disons plus généralement, paganiste
        *
        La France chrétienne, par son modèle, est devenu une terre de fiottes, et sa doctrine, une machine génératrice de tarlouzes, d’esclaves, de faibles donc je ne m’étonne aucunement que tu la défendes, puisque en tant que petit promoteur du républicanisme, ta propension politique se situe dans la dégénérescence. T’es tellement dégénéré toi-même, mon pauvre ami, que le monde est entrain de s’effondrer et que toi t’en es encore à défendre ce que Valérie Burgault appelle le coeur nucléaire du problème, le système électoral. Dégénéré un jour, dégénéré toujours


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 3 avril 14:26

        @Tata Christiane
        J’ai lu la première phrase de ton post, ma réponse sera donc courte : j’en ai rien à battre de ton propos car il n’a aucun intérêt. Il est suffisant ce qui est en incroyable décalage avec la prise en compte des réalités. Tu penses penser mais ne fait que répéter. Et arrête un peu de me coller au cul, ça devient gênant. 


      • vote
        medialter medialter 3 avril 16:16

        @Conférençovore
        "Et arrête un peu de me coller au cul, ça devient gênant"
        *
        Ohhhhhhh, mais c’est pas grave, Papa Med ne fait simplement que se soulager dans sa pissotière préférée. Au secours Simplette, Madame Pipi a besoin que tu fasses sauter les posts à Med, pour qu’elle puisse continuer en toute lâcheté à répondre unilatéralement. Alors maintenant c’est en faisant l’Ayatollah du Christ que tu fais la pute à NDA ? smiley Bien trouvé j’avoue, le crucifié pour bouter la racaille hors de la terre des croisés


      • 1 vote
        mmbbb 3 avril 16:59

        @Yakaa j ai connu la mixite sociale ; ce discours je ne peux plus l entendre .
        parlez en au prof de Trappes Didier Lemaire ! 
        Gamin je n aurais jamais imagine vivre dans un pays dans lequel un prof a ete decapité pour ses idees ; 

        Je constate d’ailleurs tous les jours que ce sont bien souvent les personnes d’origine étrangère qui sont le plus aptes et les plus fervents défenseurs de ce qui pourrait encore être sauvé de notre pays." 

        Celle ci est elle tres bonne , ce sont nos aieux qui ont bosses comme des forcenes et nous ont legues ces acquis.

        Vous devriez noter ce que nous coute cette immigration incontrolée , la fraude aux aides sociales et le cout de cette délinquance .

        Il y a quinze jours , un prof agrege dans une video diffuse dans ce media , M Brighelli dressait un requistoire sévere contre la faillite de notre educ 
        Il notait ceci notamment a Paris et autres grosses villes, le sport nat des bo bos est de demander via leur connaissance des dérogations scolaires pour leurs mioches 
        Pour les plus fortune une ecole a domicile .

        Voila ce qu est devenu cette France poubelle , parlez de vouloir vivre ensemble c est de l enfumage ! 


      • 1 vote
        yoananda2 2 avril 16:58

        Impossible millitant, car toujours à contre courant des milieux dans lequels j’évolue,

        je conchie autant l’esprit binaire des pour que des contres.

        c’est très binaire de conchier "l’esprit binaire" ...

        faudrait voir à essayer de dépasser cette contradiction smiley


        • 2 votes
          Hijack ... Hijack ... 2 avril 18:00

          Intéressant débat ... En fait, selon moi, nous sommes ce que nous construisons nous même et, ce que nous construisons dépend évidemment de notre héritage (à tous le niveaux : religieux, social) ainsi que du lieu où nous vivons depuis notre plus jeune âge et de notre catégorie sociale actuelle (au cas où cette dernière a évolué). Cette construction de "nous même" soit grandira, soit rétrécira, suivant le parcours que l’on a choisi, des peines et risques que nous avons enduré, de notre courage et du labeur que nous aurons accomplis, enfin et surtout de notre ouverture d’esprit. 

          Le statut de victime est une vraie catastrophe, gros piège à merde dans lequel il faut à tout prix s’échapper. Comme dit dans dans la vidéo, le racisme d’une nation n’est véritable que s’il est manifesté par une majorité de personnes dans cette nation, ce qui n’est pas le cas en France.
          Rachel et Ismaël, sympas.


          • vote
            microf 3 avril 16:03
            La Françafrique,dans ses derniers retranchements
            2 avril 2021
            31
            La Françafrique,dans ses derniers retranchements

            La France est de plus en plus décriée en Afrique, et son champ d’influence risque de rétrécir, dans son chantre lié à la Françafrique et au CFA ; face à la prise de conscience des peuples de cette zone du continent, s’ajoutant à l’entrée sur scène des puissances que sont les États Unis d’Amérique, la Chine, la Russie et à un degré moindre la Turquie et l’entité sioniste.
            Après le Rwanda qui s’est débarrassé du joug français,et la République Centrafricaine RCA, voilà que d’autres pays réputés de pays inféodés à Paris risquent de suivre le même chemin. Plusieurs indices plaident pour cette tendance.

            Échec français au Mali et au Niger

            Une frappe française a tué 19 civils au Mali en janvier, selon une enquête de l’ONU

            Alger dénonce

            La réunion de Kidal

            Le Niger sur les pas du Mali

            Le scandale Areva

            Dans cette optique, Algérie54 revient sur les révélations de Marc Eichinger, l’agent des services français, qui mettra à nu la main basse de la France et sa multinationale Areva sur le devenir de ce petit pays africain

            « Je n’aurais jamais dû quitter l’ombre qui me permettait d’agir. Mais maintenant que je suis dans la lumière, je n’ai plus de raison de me taire : dira Marc Eichinger est « intelligence officer ».


            Le Sénégal, touché par le mouvement anti-français

            Le Sénégal, un pays, allié de la France n’a pas échappé au mouvement hostile à la France. Les sénégalais ont saisi l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, pour dénoncer l’usage des grenades « made in France » dans la répression des manifestations et s’en prennent aux symboles de l’impérialisme français.

            Le procès du bombardement de Bouaké

            De nombreuses zones d’ombre entourent l’affaire du bombardement du camp de Bouaké en Côte d’Ivoire le 6 novembre 2004, lors de l’opération Licorne, ayant fait 10 morts, neuf soldats français et un civil américain. Le procès ouvert la semaine dernière devrait mettre la lumière sur l’implication de la France officielle dans la chute de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté, il y a quelques jours par la CPI

            La vidéo, qui révèlera le vrai visage de la France

            Algérie54 diffusera la vidéo, qui révèlera les vrais raisons de l’implication de la France dans les conflits en Afrique.

             

            La journaliste, ayant fait le reportage dévoilera, le rôle des responsables français dans la chute des gouvernements libyen et ivoirien

            https://www.facebook.com/watch/?v=640308990133287

             


            • vote
              Mr.Knout Mr.Knout 4 avril 13:36

              @microf

              pensez vous que ce propos est pertinent dans ce débat ou faites vous sciemment de la diversion ?
              Les propos sur la colonisation économique par des entreprises françaises avec l’aide des gouvernement successifs n’explique en rien les problèmes liés aux identités, ils n’ont aucune pertinence dans ce débat si ce n’est exacerber le sentiment d’exclusion nationale des individus issus de l’espace colonial et nourrir les antagonismes.
              Nous ne parlons ni d’immigration ni du sous développement économique imposé en Afrique (avec l’aide d’africains), débat où de tel propos on largement leur place.

              Pompiers pyromanes et pyromanes pompiers.......


            • 1 vote
              quijote 4 avril 10:30

              Axiome de base gauchiste et bien-pensant :

              "Le mélange, c’est le Bien"

              Rappel : un axiome est une proposition non démontrée.

              Conclusion : les peuples occidentaux se sont fait entuber. Sur une base idéologique fumeuse. Euh... Non : sur une base idéologique fausse.

              Car le Bien, c’est ce qui marche. Des millions de victimes européennes de l’immigration en 50 ans ( vols, agressions, viols, meurtres, sans compter les caillassages de pompiers et autres guets-apens ), c’est la preuve que "le mélange, ce n’est pas le Bien". Le mélange, ce sont des problèmes à n’en plus finir qui viennent s’ajouter aux problèmes qu’on avait déjà quand on se mélangeait pas... Bref, de la merde.

              Méfiez-vous des idéalistes et des utopistes, ce sont des gens dangereux. Qui ont une idée naïve de ce que sont les êtres humains. Et qui, parce qu’ils ne se connaissent pas ( étudiants gauchistes et autres ), croient être des gens bien.

              Nous avons le droit et le devoir de nous défendre contre l’invasion "au nom du Bien".


              • 1 vote
                méditocrate méditocrate 4 avril 11:56

                 smiley J’me demandai combien de temps ça leur prendrait pour réaliser qu’il faisaient une réunion en non mixité pour parler librement de leurs problèmes spécifiques tout en le dénonçant.

                25 minutes...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès