• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La logique de l’Histoire par les événements chocs

La logique de l’Histoire par les événements chocs

Dans le silence reposant de la presque totale désertion des citées de France, revenons sur l’étrange choix fait par la « gouvernance » française depuis le début de cette tout aussi étrange pandémie qui accouche partout d’une peur savamment entretenue à coup de chiffres, de statistiques invérifiables, de photos et de titres choc balancés à jet continu.

 

A ce rythme-là, le jet d’informations continues et difficiles à vérifier pour le vulgum pecus que nous sommes tous, il va de soi que la peur fait merveille pour ceux qui, in fine, en tireront tous les avantages. Regardons ce qui continue de fonctionner dans un monde où l'émotionnel s'est emparé de la majorité…

Grandes chaînes de distribution alimentaire – il faut bien manger en effet – et quelques commerces de « nécessité » comme le tabac et la presse (?). Les pharmacies vont avec le spectre de la maladie et de la mort bien entretenues elles aussi et la guerre « big pharma » bat son plein au-dessus des esprits inquiets et vous balancent, pour justifier leurs décisions contradictoires, les chiffres distillés la veille en mode énormité mortifère. Civilisation du tout chiffré oblige...

Beaucoup continueront à expliquer la progression du virus comme le seul résultat de l'incurie d’un petit gouverneur prétentieux sans aucun pouvoir hormis celui d’envoyer sa police d’état casser du GJ l’an passé et du récalcitrant promeneur aujourd’hui. Cette majorité crédule est celle qui engueule les contrevenants qui « mettent en danger la vie des autres ! ». C’est dire si la propagande basée sur la mort par virus fulgurant aura marché aussi bien qu’un film catastrophe américain. Ce ne sont pas les (ir)responsables qui sont à blâmer, mais les contrevenants qui courent dans les rues ou se promènent pourtant équipés de masque cousus main et porteurs de gants de gynéco. La guerre de tous contre tous fonctionne bien...

Décidément, les faiseurs d’histoire (stoytelling) sont forts ! Et il est toujours très difficile de ramener la raison dans une atmosphère où la masse baigne dans l’émotionnel. Creuser, essayer de dépasser ses approches habituelles, remettre en cause le livre officiel du thriller médical servi chaque jour comme l’évangile de la vérité révélée relève effectivement de l’effort titanesque. Ce n'est pas donné à tout le monde et les zélateurs du pouvoir profond le savent très bien.

Comme tous les grands chocs (relire le fameux « La Stratégie du Choc » de Naomie Klein) il va falloir des années pour repenser normalement, scientifiquement pour le coup, cette hystérie pandémique. L’on nous servira longtemps encore les statistiques de la mortalité pour nous convaincre que nous avions à faire à une « guerre nécessaire ». Contre qui la guerre ? le covid19 ? En est-on sûr… ?

Terrasser le covid19 relève du bon sens et il n’est pas nécessaire qu’un freluquet prenne le micro pour nous annoncer « nous sommes en guerre » en se prenant pour De Gaulle dans la France occupée. A priori et au vu de toutes les décisions iniques prises par la macronie, c’est une guerre contre Macron qui devra être livrée plus tard. Reste à voir si la mémoire des français sera longue ou à l'habitude, très courte. Le goût du retour au petit confort a une puissance d'immobilité que les zélateurs sus-cités connaissent également très bien.

Et si on veut vraiment changer de société, comme l’exige une bonne partie du peuple apeuré, ce n’est pas en congédiant Macron qu’on l'obtiendra, mais en changeant de mentalité en profondeur. C’est le Système économique qui est à foutre en l’air, ce sont les croyances du « bonheur sur ordonnance » qui sont à jeter, c’est le rapport à soi-même et au monde vivant qu’il faut repenser. C'est la croyance en cette religion du "progrès" qui affirme - sans pouvoir jamais le démontrer - que demain sera forcément plus heureux qu'hier. On est plus à un dogme près dans les pays de la soumission systémique...

Je soumets (ci-dessous) l’entretien (30 mn pour TV Liberté 2018) de Francis Cousin qui invite à penser les événements en profondeur et à les replacer dans une histoire longue où il n’y a jamais de hasard mais des logiques de système, pensées et induites bon an mal an pour atteindre un objectif précis : la marchandisation totale du monde et par conséquent des individus préalablement isolés.

L’instauration d'un nouvel ordre marchand et idéologique se fait toujours par étapes successives sur un temps long, par :

  • le télé travail (boulot à domicile pour le dire dans sa réalité crue),
  • l’auto entreprenariat (on devient son propre patron, ce qui fait qu'on s'exploite soi-même sans limite)
  • l’envahissement sans limite des accessoires technologiques qui détruisent totalement les relations vivantes, la rencontre authentique,

et aujourd’hui…

le confinement et de la distanciation imposée partout qui permettront très vraisemblablement de maintenir des lois dites d'urgence dans une société traumatisée par des traitements (de choc) infligés à un rythme qui ne peut être attribué à l'unique hasard du temps de l'Open Society rêvée par Soros et ses nombreux adeptes.

…tout cela empêchera à l'avenir tout regroupement politique, toute manifestation, toute concentration d’énergie humaine susceptible d’inquiéter les gouvernances de chaque état transformé progressivement en simple dominos sur un échiquier planétaire (cf. "le Grand Echiquier" de Zbigniew Brzezinski). Empêcher que la peur change de camp, c’est cela que vise tout état totalitaire.

Les régimes de nos pseudos démocraties (market democracy, invention sémantique américaine, perverse) ne sont rien d'autre que la nouvelle forme d'aliénation totale des masses composées d'individus sans racine, sans histoire, sans mémoire, sans avenir autre qu'un présent émotionnel perpétuel. On peut toujours se réveiller... il n'est plus temps d'attendre le baiser magique d'un prince, fut-il qualifié de grand homme d'état.

Bon courage à tous, profitez de l'éclat du printemps, ça on ne peut nous l'ôter :-)

 

Tags : Etats-Unis Histoire Manipulation




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Hijack ... Hijack ... 9 avril 23:40

    L’U.E ... est le serviteur de l’impérialisme US et non son concurrent.

    De Gaulle avait compris ... pas les français, ni même les européens dans leur majorité, même bien longtemps après ...

    De Gaulle avait bien compris : "l’UE est une vassalisation américaine" - C. de Gaulle - 15 mai 1962

    .

    Petit aperçu de la mainmise US :

    Les Etats Unis ont rétrogradé le statut diplomatique de l’Union Européenne ...

    *

    Le but de cet "endiguement" n’est évidemment pas innocent ... La machine d’enchaînement étant installée et les rouages déjà en marche ... s’en libérer ne sera pas évident, sauf si les peuples le décident fermement. La moindre des choses est de savoir dans quoi ils ont déjà mis les pieds. Il appartient donc à chacun de faire passer le message s’il en est convaincu.

    .

    Asselineau démontre (lien ci-dessous) clairement la stratégie d’enchaînement des états de l’U.E, l’un à l’autre ... c’est à dire, une auto-condamnation à faire du sur-place.

    Asselineau explique #1 - Le stratagème des chaînes

     


    • 1 vote
      Djam Djam 10 avril 10:06

      @Hijack ...
      Vous avez raison. Merci du complément d’infos smiley


    • vote
      Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 avril 08:39

      ...l’auto-entrepreneur s’exploite sans limite... ah oké, le niveau de réflexion.


      • 2 votes
        Djam Djam 10 avril 10:08

        @Jean Robin contre Fantômette

        Développez votre commentaire s’il vous plaît... il ne suffit pas de mépriser l’auteur d’un article Fantômette...
        Vos puissantes lumières m’intéressent..


      • vote
        Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 avril 10:55

        Il faut que je m’exploite sans limite. Je te recontacte après.


      • vote
        Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 avril 17:59

        @Djam

        Ton texte est méga-lourdingue. Tu es un énième complotiste à la petite semaine avec sa casquette et ses basketts qui a tout compris après avoir reçu la Révélation youtubesque sur le monde marchand siouniste par le non-bachelier Ali Sourate. Tu vis dans un délire imaginaire permanent. Tout est complot, tout est faux... l’escroc analphabète Dieudonné est ton dieu et ta chambre d’ado n’est même pas rangée... tu te crois original alors que tu es méga banal, les Français se déresponsabilisant en permanence sur l’Etat et cherchant des coupables imaginaires, à droite comme à gauche.

        Eveille-toi à la conscience pure et rejoins Skippy.


      • vote
        Djam Djam 11 avril 11:31

        @Jean Robin contre Fantômette

        La teneur de votre commentaire indique bien votre état d’esprit. Typique des impuissants qui n’aiment rien tant que de "tutoyer" sans connaitre et d’insulter copieusement.

        Je vous remercie de l’attention que vous avez cependant apportée à mon article, ce qui tend à démontrer que mon analyse vous emmerde... et ça, voyez-vous Jeannot Robinade, ça me réjouit !

        Bonne continuation dans votre agressivité affichée smiley


      • vote
        Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 13 avril 10:12

        @Djam

        Tu es trop susceptible, petite poulette. Ton "analyse" ne m’embête pas vraiment vu que ce n’est pas tellement une analyse et qu’on la trouve partout. Qui ne se plaint pas, ne ronchonne pas, ne geint pas dans la France actuelle et sur ce site ? Qui, du haut de son profil Youtube, ne donne pas son avis important susceptible de tout changer, n’a pas la bonne solution virtuelle à tout et ne se prend pas pour le prophète en vogue ? J’ai décidé de te tutoyer car c’est plus feune.


      • vote
        beo111 beo111 10 avril 11:50

        Très bon entretien.

        Je trouve qu’il manque cependant à l’analyse un peu de sel et de poivre, à savoir les concepts d’arcane et d’archive. Ou plutôt si, Cousin parle des arcanes, mais il en oublie les archives.

        Si je suis d’accord pour la France tout s’est joué au XIXème, l’affaire est beaucoup plus diffuse, et à mon avis tout n’était pas perdu dès 1815.

        Reprenons. Là maintenant tout de suite le rapport de force est issu de la seconde guerre mondiale. Mais c’est sûr qu’il n’y aurait pas eu la seconde sans la première et son faux traité de paix à Versailles.

        Mais pourquoi la grande guerre ? Ben pour récupérer l’Alsace et la Lorraine pardi. Et pourquoi est-ce qu’elles étaient parties ? Ben à cause de la défaite de 70.

        Mais pourquoi la défaite de 70 ?

        Ben parce que la France s’est trompée d’ennemi. Comme le raconte bien Bainville, les français, certes un peu trompés par les anglais cela doit être la ligne de Cousin je suppose ont cru que la menace du moment c’était l’Autriche, alors qu’en fait c’était le prussien. Ils se sont fait surprendre.

        Mais moi ce que je dis c’est que les français n’ont pas eu besoin des anglais pour se tromper, ils se sont trompés tous seuls, comme des grands.

        Et ils se sont trompés car au niveau de la politique extérieure ils en étaient encore à l’archive, la culture, les récits mythiques des conquêtes napoléoniennes, et même avant la préhistoire, la bataille de Valmy, l’ennemi autrichien.

        Alors que dans les arcanes on aurait facilement pu voir la montée en puissance de la Prusse, mais le peuple, ou le haut du tiers-État était prisonnier mentalement de l’archive et de ses récits mythiques.

        De ce point de vue on peut voir la défaite de 70 comme une conséquence néfaste de la démocratie à la Française, où l’on laisse les décisions en politique extérieure à des gens qui n’ont pas suivi tout les épisodes, et qui sont donc prisonniers du bon sens populaire, baignés culturellement dans les récits héroïques de leurs aînés.


        • vote
          Serge ULESKI Serge ULESKI 10 avril 14:11

          Cousin est à l’origine d’un nouveau concept en termes de lecture de Marx : le marxiste d’extrême droite... 

          Etait-ce si important que ça pour Cousin de trouver un endroit où s’exprimer à un point tel que n’importe quels micros et caméras se valent ? 


          La vraie décadence, sous doute la trouve-t-on aussi chez Cousin et ses groupies... puisque Cousin n’a accouché que de groupies incapables de produire une pensée critique de l’approche et de l’attitude de leur gourou Cousin...


          • 1 vote
            Hijack ... Hijack ... 10 avril 15:16

            @Serge ULESKI

            Cousin, peu lui tendent le micro ... et, comme bcp dans ce cas, ils finissent par ne pas être trop regardants, ce qui est une erreur, d’autant plus à son niveau ...

            Décadence est un trop grand mot le concernant ... je doute aussi qu’il ait des groupies. Enfin, comme bcp l’ont déjà remarqué ... F. Cousin écrit et lit, plus qu’il ne vit.


          • 4 votes
            albert123 10 avril 17:08

            @Serge ULESKI

            Cousin va là où on l’invite, la gauche ne l’invite pas, elle ne tolère que l’imposture marxiste, pas la pensée marxienne, 

            il est assez amusant d’observer que ce qui est considérée comme d’extrême droite est finalement plus ouvert au dialogue que la si ouverte, tolérante et progressiste gauche, 

            gauche qui affiche de plus en plus son caractère totalitaire, ce qu’elle à toujours été

            De plus si Cousin eu souhaité devenir un gourou il aurait choisit un propos moins hermétique et plus accessible aux lambdas.

            En plus de tenter de pourrir Cousin (extrême droite, gourou, absence de valeur…) c’est tellement éculé comme technique.


          • vote
            Conférençovore Conférençovore 11 avril 09:03

            @Serge ULESKI "Etait-ce si important que ça pour Cousin de trouver un endroit où s’exprimer à un point tel que n’importe quels micros et caméras se valent ? "

            Dixit le grand amoureux de la liberté d’expression bien comprise. - ;)

            https://mobile.agoravox.tv/actualites/sante/article/coronavirus-incubation-et-85156#forum13270453


          • vote
            Djam Djam 11 avril 11:38

            @Serge ULESKI

            On peut critiquer, ne pas aimer un Cousin ou tout autre intellectuel qui publie ses vidéos sur le net, et dieu sait s’ils sont nombreux ! Mais il est toujours assez curieux de constater le nombre invraisemblable de commentateurs-en-ligne qui n’ont d’activité, non pas de penser, mais de critiquer ceux qui le font selon, bien entendu, selon leur culture, leur filtre personnel, leurs croyances...

            "La vraie décadence, sous doute la trouve-t-on aussi chez Cousin et ses groupies..."
            J’aimerai qu’on m’explique pourquoi une majorité des français ont tant d’arrogance ou de mépris pour ceux qui ne pensent pas comme eux ?

            Comment se fait-il que l’on trouve, indiscutablement, autant de haine plus ou moins exprimée, dès lors que quelqu’un s’en vient proposer des débats ?

            Cher Serge, est-il nécessaire de traiter ceux qui apprécient Cousin (ou tout autre intellectuel) de "groupie" ? Soit vous débattez avec des arguments sans insulter autrui, soit vous passez votre chemin. Ce n’est pas compliqué... si ?


          • vote
            Laconicus Laconicus 13 avril 15:17

            @Serge ULESKI
            "Cousin est à l’origine d’un nouveau concept en termes de lecture de Marx : le marxiste d’extrême droite..."

            Droite, gauche, la gauche c’est le bien, la droite c’est le mal, misère ! Vous en êtes encore là, vraiment ? Sortez de ce marécage. 


          • vote
            Scalpa Scalpa 10 avril 15:36

            https://www.youtube.com/watch?v=l-ZlgJWihuk

            Don’t panic everything under control.


            • vote
              Serge ULESKI Serge ULESKI 10 avril 16:18

              Cela dit, Cousin ne dit pas que des bêtises... même s’il pèche par excès de rationalité... il oublie que l’histoire est opportuniste... elle sait aussi saisir tout ce qu’elle n’a su ou voulu envisager...

              Quant à l’homme, il est aussi son pire ennemi dans la vertu comme dans le vice... se tirer une balle dans le pied est comme une de ses spécialités. 


              • vote
                Djam Djam 11 avril 11:41

                @Serge ULESKI
                 
                Dites-moi Serge, qu’avez-vous pondu comme pensée, vous ?
                Vous dites "il prêche par excès de rationalité"... fort bien et peut-être avez-vous raison après tout, mais avez-vous au moins lu ses livres ? Je ne le pense pas, sinon vous n’auriez jamais déposer ces commentaires expéditifs.



                • vote
                  Laconicus Laconicus 13 avril 14:50

                  "on devient son propre patron, ce qui fait qu’on s’exploite soi-même sans limite"


                  C’est une étrange façon de dire les choses. La masturbation serait-elle aussi une manière de se violer soi-même ? 


                  • vote
                    Laconicus Laconicus 13 avril 15:13

                    À mon avis, c’est l’une des meilleures interventions publiques de Francis Cousin. Je dirais même qu’elle est indispensable. Tout ce qu’il exprime là est important à comprendre. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès