• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La stratégie de l’intimidation (Alexandre del Valle)

La stratégie de l’intimidation (Alexandre del Valle)

Alexandre Del Valle, expert en géopolitique, spécialiste de l'islamisme, en conférence pour présenter son livre « La stratégie de l'intimidation - du terrorisme jihadiste à l'islamiquement correct ».

Cette conférence organisée par Damoclès, l'Institut de Formation Politique et les Éditions du Toucan - L'Artilleur s'est déroulée le jeudi 12 avril 2018 à Paris et a rassemblé 170 personnes.

Tags : Attentats Religions Islam Terrorisme Islamisme




Réagissez à l'article

520 réactions à cet article    


  • 2 votes
    ezechiel 28 avril 09:47

    Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
    Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :
    http://islamineurope.unblog.fr/
    https://vimeo.com/user75660018


    • 6 votes
      Norman Bates Norman Bates 28 avril 10:24

      @ezechiel

      Ezechiel diffuse la propagande "antisémite" "antisémite" "antisémite" "antisémite" de ces imams, ces prédicateurs de la haine, il est donc complice, responsable et coupable...comme Pascal Boniface.. !

      Encore un peu et il y aura du Dieudonné dans ses liens répétitifs qu’il persiste à maintenir même s’ils sont invalidés lors d’un échange contradictoire...

      La stratégie des médias aux ordres appliquée dans la sphère alternative, c’est original... smiley


    • 6 votes
      Norman Bates Norman Bates 28 avril 10:31

      Vous voulez réellement connaître la vérité sur la montée de "l’antisémitisme" en France, vous souhaitez comprendre la politique étrangère de la France.. ?

      Lisez et écoutez BHL...

      C’est du même tonneau...


    • 1 vote
      ezechiel 28 avril 10:34

      @Norman Bates "Ezechiel diffuse la propagande "antisémite" "antisémite" "antisémite" "antisémite" de ces imams, ces prédicateurs de la haine, il est donc complice, responsable et coupable...comme Pascal Boniface.. !"

      Moi, je les dénonce, je ne donne pas de conférences avec eux, et je ne les protège pas en traitant "d’islamophobe" tous ceux qui osent les critiquer.


    • 2 votes
      ezechiel 28 avril 10:39

      @Norman Bates "Vous voulez réellement connaître la vérité sur la montée de "l’antisémitisme" en France, vous souhaitez comprendre la politique étrangère de la France.. ? Lisez et écoutez BHL...C’est du même tonneau..."

      BHL est un messianiste juif, qui vise la destruction des états nations (propagation de la haine de la France dans son livre "L’idéologie française") avec pour but un gouvernement mondial piloté par Israël.
      C’est tout aussi condamnable.


    • 6 votes
      Norman Bates Norman Bates 28 avril 10:42

      @ezechiel 10:34

      Je suis bien d’accord...mais par le prisme de ta logique accusatoire fourre-tout tu es également condamnable en offrant une tribune à ces gens...c’est tout ce que je voulais mettre en lumière...


    • 5 votes
      Norman Bates Norman Bates 28 avril 10:45

      @ezechiel 10:39

      "Antisémite" ! smiley

      C’est bien, encore un effort et tu feras quelques recoupements fort instructifs...


    • 1 vote
      ezechiel 28 avril 11:03

      @Norman Bates "mais par le prisme de ta logique accusatoire fourre-tout tu es également condamnable en offrant une tribune à ces gens...c’est tout ce que je voulais mettre en lumière..."

      Informer les gens qu’il y a des prédicateurs qui propagent la haine de la France, des femmes, des occidentaux, des chrétiens, des juifs dans les mosquées de France, c’est dire la vérité et les alerter sur la dangerosité à long terme de l’idéologie islamiste.

      "on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison."
      Matthieu 5:15


    • 5 votes
      Norman Bates Norman Bates 29 avril 00:47

      @ezechiel

      Oh, il n’était pas dans mes intentions de faire valser ta casquette de lanceur d’alertes, bien au contraire, c’est louable de bousculer la pensée unique...tu es en droite ligne du "manifeste" de Philippe Val signé par 300 personnalités ô combien estimables, je ne peux que me prosterner et applaudir...

      Ceci dit, lorsque tu trouves des justifications au "traitement" réservé à Pascal Boniface tu risques de susciter des vocations malsaines, par exemple prochainement un Meyer Habib pourrait se faire molester dans un aéroport à l’occasion d’une visite en France par un agité certain de son bon droit...les heurts les plus sombres seront à notre porte...fâcheux...

      Ensuite, un lanceur d’alertes ne gagne pas en crédibilité par une excitation monomaniaque à coups de liens servis à toutes les sauces, même faisandées...tu me trouveras à tes cotés pour combattre les imams vecteurs de haine, mais je crains de te voir battre en retraite lorsqu’il faudra affronter les trésoriers et les soutiens de cette idéologie mortifère, peut-être par angoisse de te retrouver en face de personnes supposément alliées capables de faire vaciller tes nobles convictions...pour faire court, ta sélectivité au moment de brasser du vent et d’acheminer les coupables vers le banc des accusés démontre une criante similitude avec l’air du temps où on trouve à la barre du tribunal beaucoup de coupables présumés mais peu "d’élus"...


    • vote
      ezechiel 29 avril 12:04

      @Norman Bates "Ceci dit, lorsque tu trouves des justifications au "traitement" réservé à Pascal Boniface tu risques de susciter des vocations malsaines".

      Je n’ai jamais justifié le traitement réservé à Pascal Boniface. Simplement, Pascal Boniface se déclare ennemi d’Israël quand il soutient la communauté internationale à boycotter cet État.

      Si une personnalité politique appelait au boycott de la France, et considérait le gouvernement actuel de cet état comme raciste, je ne vois pas pourquoi il viendrait mettre les pieds sur notre territoire pour diffuser sa propagande.

      -----------------------------
      "un Meyer Habib pourrait se faire molester dans un aéroport à l’occasion d’une visite en France par un agité certain de son bon droit"

      Meyer Habib n’a jamais appelé à boycotter la France.

      -----------------------------
      "Ensuite, un lanceur d’alertes ne gagne pas en crédibilité par une excitation monomaniaque à coups de liens servis à toutes les sauces, même faisandées..."

      Qu’est-ce qui est faisandé ?

      -----------------------------
      "tu me trouveras à tes cotés pour combattre les imams vecteurs de haine, mais je crains de te voir battre en retraite lorsqu’il faudra affronter les trésoriers et les soutiens de cette idéologie mortifère"

      Absolument pas. Je serai à vos côtés pour combattre les imams vecteurs de haine et les trésoriers soutiens de cette idéologie mortifère.


    • 4 votes
      Norman Bates Norman Bates 29 avril 13:06

      @ezechiel

      "Meyer Habib n’a jamais appelé à boycotter la France."

      Tu m’étonnes, c’est grâce au contribuable français qu’il est au service de sa patrie de cœur...le portefeuilles en France, l’engagement en "terre promise" aux frais de la princesse...la vie est belle...

      "... je ne vois pas pourquoi il viendrait mettre les pieds sur notre territoire pour diffuser sa propagande..."

      Pascal Boniface a été invité pour échanger, discuter, mais bon, le débat contradictoire est une notion inconnue pour ceux qui dialoguent par la censure, l’interdiction ou la violence puisqu’ils ont forcément raison...comment peut-on qualifier une telle attitude.. ?
      J’imagine que tu étais choqué lorsque la France a été boycottée, injuriée aux USA pour cause de non alignement sur l’intervention en Irak...

      "Qu’est-ce qui est faisandé ?"

      Tes liens...mêmes invalidés tu les ressors avec frénésie, c’est un catalogue de la falsification et de l’accusation non fondée...(voir P.Boniface)

      "Absolument pas. Je serai à vos côtés pour combattre les imams vecteurs de haine et les trésoriers soutiens de cette idéologie mortifère."

      Donc tu dois être indigné lorsque des djihadistes blessés se refont une santé dans les hôpitaux en "terre promise", et tu dois être un brin troublé de voir sortir de cette même "terre promise" une ambassade saoudienne à Tel Aviv...l’imam qui prêche la haine n’est qu’une pièce du puzzle...


    • vote
      ezechiel 29 avril 15:38

      @Norman Bates "Pascal Boniface a été invité pour échanger, discuter, mais bon, le débat contradictoire est une notion inconnue pour ceux qui dialoguent par la censure"

      Pascal Boniface soutient des organismes qui appellent au boycott d’Israël. Il ne faut pas s’étonner qu’il soit mal reçu dans ce pays.

      ----------------------------------
      "Qu’est-ce qui est faisandé ?" Tes liens...mêmes invalidés tu les ressors avec frénésie, c’est un catalogue de la falsification et de l’accusation non fondée...(voir P.Boniface)"

      Quels liens précisément ?

      ----------------------------------
      "
      J’imagine que tu étais choqué lorsque la France a été boycottée, injuriée aux USA pour cause de non alignement sur l’intervention en Irak..."

      La France n’a pas été boycottée.

      -------------------------
      "
      Donc tu dois être indigné lorsque des djihadistes blessés se refont une santé dans les hôpitaux en "terre promise", et tu dois être un brin troublé de voir sortir de cette même "terre promise" une ambassade saoudienne à Tel Aviv"

      Ce que fait Israël sur son territoire, ça les regarde. La France a aussi une ambassade saoudienne, ça ne m’indigne pas plus que ça.


    • 2 votes
      Norman Bates Norman Bates 29 avril 16:12

      @ezechiel

      Oui, "la France n’a pas été boycottée"...ou alors un tout petit peu, quand même...

      http://www.ina.fr/video/2272556001067

      Si le fait de soigner des djihadistes ne te pose aucun problème tant mieux, à titre perso j’y vois tout de même comme un voile d’ambiguïté...mon esprit mal placé me joue des tours...

      Ouais, il ne "faut pas s’étonner"...un contradicteur ça se moleste, il est idiot de discuter avec lui...il vaut mieux intimider et menacer au lieu d’user de la salive pour le convaincre...c’est une marque de fabrique, merci de le confirmer...

      Quant à tes liens...avec ta logique un client de kebab est automatiquement un fou d’Allah, mais bon, ce fourre-tout accusatoire est également une marque de fabrique bien connue...je retrouverai à l’occasion ce module où cette méthode a été démontée avec minutie, patience... 


    • vote
      ezechiel 29 avril 23:46

      @Norman Bates "Oui, "la France n’a pas été boycottée"...ou alors un tout petit peu, quand même..."

      Aucune instance internationale n’a suivi le boycott voulu par les USA. La France a continué a commercé avec tous les autres pays du Monde.

      ---------------------------------------
      "Si le fait de soigner des djihadistes ne te pose aucun problème tant mieux, à titre perso j’y vois tout de même comme un voile d’ambiguïté"

      Quelle ambiguïté ?

      --------------------------------------
      "Quant à tes liens...avec ta logique un client de kebab est automatiquement un fou d’Allah"

      Les liens sont sourcés et tout est vérifiable.



      • 1 vote
        Qirotatif Qirotatif 28 avril 13:17

        Juste regardé les premières minutes (je me le garde pour plus tard celui-là...). Merci pour le partage.


        • vote
          Zatara Zatara 28 avril 22:58

          personne pour crier à l’Islamophobie tout à coup ?


          • vote
            CoolDude 28 avril 23:06

            @Zatara

            Désolé... Mais je crois que l’on s’en fout de votre phobie !!! C’est une blague.

            Rester tel que vous êtes... L’image de la bêtise humaine !

            L’image de l’effet boomerang !


          • vote
            Zatara Zatara 28 avril 23:15

            Merci Eddy Malou smiley


          • vote
            CoolDude 28 avril 23:25

            @Zatara

            Je t’adore aussi !

            PS : On est Samedi, c’est s.c.habbat (en inclusif) !

            Bises


          • vote
            Zatara Zatara 28 avril 23:27

            @CoolDude
            mais comme je suis un banquier israélien, y’a le décalage horaire smiley te fais pas mal Eddy. Des bises aussi


          • vote
            CoolDude 28 avril 23:35

            @Zatara

            C’est vrai... Un Genre de Massada, donc !!!

            Je comprends mieux ce triple A dans votre pseudo !

            Je vous percerais un jour top ou tard !

            ...

            Bon, le problème, c’est que je m’en fous...

            Vous vous souvenez, le "je suis con ou je suis con" en ce qui me concerne !

            En tant que psy !

            Vous l’êtes.


          • vote
            CoolDude 28 avril 23:38

            @Zatara

            Moi, j’ai un double 0 dans mon pseudo...


          • 2 votes
            Belenos Belenos 29 avril 07:28

            J’ai écouté une bonne partie de cette longue conférence d’Alexandre del Valle qui a beaucoup de qualité, elle est très claire et instructive, elle s’adresse à l’intelligence et non à l’émotion. Le concept de "stratégie de l’intimidation" est très bien vu. Il est important de désigner correctement un mal pour pouvoir le discerner et le combattre. 


            • 1 vote
              Qirotatif Qirotatif 29 avril 11:47
              D’un côté on a un pouvoir politico-judiciaire qui durcit sans cesse la répression de tous ceux qui sortent du rang (on en est au énième plan de lutte contre le prétendu racisme, bien entendu pas toutes les formes de racismes...) et qui se fait complice ou idiot utile des islamistes* et de l’autre une proportion issue d’une certaine communauté, certes très faible en pourcentage mais constituée de plusieurs milliers d’individus capables de vous réduire au silence à la moindre petite caricature. A tel point que plus personne n’ose la caricature. Les coupeurs de langue ont gagné, au moins pour le moment, le temps que les gens se réveillent.
              Cette complicité dans la répression de la critique légitime de l’islam grâce à l’outil magique islamophobie produit une double-intimidation redoutable. A cette double-intimidation s’en ajoute une autre : celle des non-muz pro-islam que l’on connaît tous : les Plennel, Askolovitch, et j’ajouterais une bonne partie de la gauche (FI inclus... alors pour eux, c’est même écrit dans leur prog de 2017 et passent par la critique de la critique de l’immigration qui serait, selon eux, un moyen de salir les musulmans). La personne qui pose la première question l’aborde mais il est dommage que cela nait pas été évoqué dans cette conf. 

              Comment échapper à cette intimidation qui est tout ce qu’il y a de concrète dans la condamnation - judiciaire, morale pour racisme ou physique, càd la mort - il n’y a hélas plus trop le choix : l’anonymat ou l’expatriation. Même une critique radicale sous une forme artistique qui pourrait être une solution n’en est plus une. Reprendre le pouvoir sur notre pays est également un impératif mais c’est un autre sujet. 

              Le terrorisme publicitaire est une bonne approche de la question : en effet, le but est bien de faire rentrer dans les têtes la culture de l’islam et notamment son intransigeance, sa détermination à progresser sous toutes les formes possibles. Les "complémentaires" comme il dit, complices en réalité comme il finit par le dire, les cépaçal’islam pleurnichards et indécents récupèrent habilement la situation en prétendant inlassablement que les musulmans seraient les premières victimes de l’islamisme (qui n’aurait rien à voir avec l’islam institutionnel, mis en place par les gouv occidentaux et validés par eux), que ces attentats salissent l’islam, que de toutes façons, que le terroriste n’est pas un musulman mais probablement un pauvre manipulé par le Mossad. 

              A part qq détails discutables (sans doute le manque de temps qui oblige à des raccourcis) cette conf a le mérite de mettre le doigt sur cette complicité entre le terrorisme musulman et l’islamisme qui a pignon sur rue. Cette séparation artificielle entre islam et islamisme n’a aucun sens en pratique pour quiconque s’intéresse au sujet. Ce monsieur le dit presque vers la 35ième minute mais s’arrête à "l’islam orthodoxe". Il comprend bien qu’il y a au coeur de l’islam un élément central : le racisme (dans le même sens que celui de l’expression "racisme anti-jeune"). Les musulmans qui se servent de l’accusation d’islamophobie pour faire taire toute critique pratiquent une odieuse inversion accusatoire qui doit être dénoncé. 

              Et tout ce qui se passe en Europe est lié à cette complicité de la classe politique-intellectuelle avec une bonne dose d’ignorance que les barbus qui nous connaissent parfaitement exploitent à merveille. 

              Un boulot salutaire cette conf. 
              MaQ, si tu passes dans le coin, cette conf. est une réponse partielle à notre conversation sur l’idéologie de l’islam et le besoin de la définir (et la dénoncer bien évidemment). 

              * Précision : "islamiste" et "musulman" sont synonymes. L’islam est, dans ses fondements, dans sa doctrine même et dans ses pratiques, islamiste. 

              • vote
                maQiavel maQiavel 29 avril 12:17

                @Qirotatif
                Je viens de terminer la vidéo. Je vais faire un commentaire. 


              • vote
                maQiavel maQiavel 29 avril 15:10

                0. Alexandre Del Valle commence sa conférence avec un beau discours sur l’importance à accorder aux faits réels plutôt qu’aux idées et sur sa prétention à faire usage d’une méthode empirique de par sa formation de géopoliticien. Le problème c’est que dans cette conférence, il y’a très peu d’empirisme, son discours est très majoritairement idéologique et ponctué de nombreux emportements militants, il se contente la majeure partie du temps d’asséner des opinions et fait d’énormes raccourcis dans les faits qu’il rapporte.

                Mais je comprends très bien que c’est lié au format de la conférence, il doit aller vite tout en essayant de faire comprendre l’essentiel de ses thèses, il a choisi un mode de communication assimilable au « parler cash » pour capter l’attention de son auditoire, ça se comprends mais la limite c’est qu’on ne sait pas s’il veut réellement dire ce qu’il dit ou s’il essaie juste de provoquer. Dans cette conférence, il a été moins caricatural que lors de son passage chez Ardisson face à Plenel, là son propos pouvait être assimilé à une croyance paranoïaque en un grand complot universel de l’islam, ce n’est pas le cas ici reste tout de même des tournures problématiques.

                Vu son mode de communication, la seule manière de connaitre ses thèses serait de lire ses livres sur le sujet (ou alors ses textes s’il a un blog ou s’il en publie dans la presse écrite). Mais s’il écrit comme il s’exprime, c’est-à-dire avec d’énormes raccourcis et des raisonnements simplistes, alors ses thèses ne peuvent pas être qualifiées de sérieuses. Le problème est que je n’ai lu ni ses livres, ni ses textes, je ne peux donc juger que les propos qui sont tenus dans la vidéo. Donc mon sujet ici c’est ça : la critique des propos tenus par Alexandre Del Valle dans cette vidéo.  Qu’on ne vienne pas me dire que le sujet est ailleurs et que finalement son propos n’est pas si important parce que les HS ça commence à bien faire, qu’on ne vienne pas m’expliquer après 25 commentaires que le vrai sujet c’est la reproduction des oursins.

                Je ne vais pas revenir sur ses affirmations qui relèvent de la simple évidence (ex : « les terroristes attaquent au nom de l’islam »)  ou sur les prescriptions qu’il fait avec lesquelles  je suis totalement d’accord (ex : interdiction des financements des cultes par des puissances étrangères, en réalité j’irai même plus loin que ça mais passons). Je vais me concentrer sur les points de son argumentation qui posent problème.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 29 avril 15:14

                  1. Concernant les actions des pétromonarchies du golfe, les pays du Maghreb et de la Turquie visant les musulmans vivant en occident.

                  a. Il faut commencer par dire qu’il est tout à fait normal que des puissances se trouvent des leviers d’influence sur d’autres puissances, c’est d’une affligeante banalité. Il est donc tout à fait normal que ces pays essaient d’avoir de l’influence en occident, les pays occidentaux aussi essaient d’avoir de l’influence dans ces pays, cela fait partie intégrante des rapports de force internationaux, c’est une lapalissade.

                  b. Ensuite, il existe plusieurs formes de leviers d’influence. Un de ces leviers, ce sont les diasporas qui seront au 21 ème siècle des acteurs géopolitiques à part entière, il y’a de plus en plus de publications sur ce sujet de grande importance. Les pays d’origine tentent d’avoir une capacité de contrôle sur leurs diasporas pour pouvoir exercer une pression sur le pays d’accueil ou à l’inverse le pays d’accueil tente d’avoir une capacité de contrôle sur les diasporas qui vivent sur son sol et qui ont encore des liens dans les pays d’origine, ce qui permet d’avoir un levier d’influence sur ces derniers.

                  c. Ces pays musulmans tentent d’avoir de l’influence sur ces diasporas par la médiation religieuse. Ça aussi c’est une lapalissade pour quelqu’un qui s’informe un minimum sur le sujet : ces pays placent des pions dans les pays occidentaux via le financement de structures religieuses, l’envoi et la formation des prédicateurs pour qu’ils servent de relais à leurs politiques. Et bien évidemment, nous devrions nous y opposer, ce que nos dirigeants ne font pas ou alors très mollement.

                  d. Le problème est là : Alexandre Del Valle part de ces constats pour théoriser la conquête de l’occident par ces pays. C’est un géopoliticien, il devrait savoir que le mot de « conquête » a un sens, ce n’est pas la même chose que de gagner de l’influence. Quand il dit « ils veulent nous conquérir », c’est grotesque, il associe dans un même projet plusieurs Etats hétérogènes, qui sont souvent ennemis, qui ont des politiques étrangères, des objectifs à atteindre et des stratégies très différentes les uns des autres. Lorsque plusieurs pays tentent d’en conquérir un autre, ça s’appelle une coalition. Soyons concret : qui est le leader de cette grande coalition ? La Turquie ? Le Qatar ? Les EAU ? L’Arabie Saoudite ? Des pays dont les dirigeants ne seraient même pas capables de discuter tous ensemble autour d une même table sans s’étriper mais qui parviendraient néanmoins à coordonner la conquête de l’occident  smiley ? C’est délirant. 

                  Et comme d’habitude, la seule façon d’échapper à cette évidente contradiction est de parler de « l’islam » ou de « l’islamisme » comme d’un être concret fait de chair et de sang doté d’une volonté et d’un projet. 


                • vote
                  maQiavel maQiavel 29 avril 15:17

                  2. Ce n’est pas parce qu’un pays tente de gagner de l’influence dans un autre pays, même par le levier des diasporas, même par la médiation de la religion, qu’il y parvient réellement. Quelle est l’influence réelle de ces pays chez les Français et les Belges de confession musulmanes ?

                  a. Pour commencer, je rappelle qu’en France tout au plus 20 % des lieux de culte musulmans bénéficient de fonds étranger. 

                  b. Ensuite, selon l’étude de l’IM, en France ce sont près de 60 % des musulmans qui ont un rapport distancié ou inexistant avec les lieux de culte, seuls 12 % des pratiquants  s’y rendent plusieurs fois par semaine régulièrement et parmi eux 5 % quotidiennement. La conclusion de l’étude est que la religiosité  chez les français de confession musulmane, y compris chez ceux aspirant à une piété forte est largement indépendante des institutions, des lieux de culte et des structures musulmanes.

                  Comment expliquer cela ? Une étude belge y répond : la plupart des mosquées maghrébines ont été fondées sur des critères ethniques et familiaux, elles font appel à des « imams de village », d’origine rurale, n’ayant qu’une formation traditionnelle et peu poussée, ce qui induit une difficile connexion au contexte dans lequel vivent les musulmans en occident.

                  Au passage, c’est en contradiction avec ce que raconte Alexandre Del Valle dans cette conférence sur le fait que les imams de Belgique sont formés par les saoudiens et enseignent un islam salafiste aux belges de confession musulmane. Non, c’est une minorité d’imams qui correspond à cette configuration et ils ont effectivement permit à l’Arabie saoudite de s’assurer de l’influence dans certaines communautés, il y’a eu un rapport parlementaire d’ailleurs et la Belgique veut rompre la convention vieille de 50 ans qui la lie à l’AS.  

                  c. Alexandre Del Valle  dit que la Turquie a placé un de ses pions à la tête du CFCM. C’est tout à fait vrai. Mais le CFCM ça fait combien de divisions ? Selon l’IM, seul 9 % des personnes se définissant comme musulmanes en France qui déclarent se sentir représentées par le CFCM. Parmi elles, combien seraient prêtes à agir concrètement en faveur de la Turquie ?

                  Donc en résumé, il y’a 12 % de pratiquants qui ont un rapport préférentiel avec les lieux de cultes et  seul 20 % de ces lieux de culte bénéficient de fonds de pays étrangers aux objectifs antagonistes. En termes d’influence on peut faire mieux. Même chez les plus radicaux.

                  Reste que ces financements sont inadmissibles bien évidemment et qu’ils posent de vraies questions de sécurité et de souveraineté car même s’il ne s’agit que d’une extrême minorité, ces musulmans sous contrôle de pays étrangers peuvent servir de main d’œuvre pour l’une ou l’autre besogne (et maintenant que notre politique s’oppose frontalement à celle de la Turquie en Syrie, il faut faire attention). Mais il faut arrêter de parler de conquête,  c’est ridicule.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 29 avril 15:21

                  3. Alexandre Del Valle affirme que le terrorisme jihadiste produit un marketing négatif qui entraîne un marketing positif qui participe de l’extension de l’idéologie islamiste. C’est la première fois que j’entends ça. Le problème c’est qu’il balance cette thèse en boucle plusieurs minutes « Plus l’islam tue, plus l’islam est à la mode, plus les islamistes sont nombreux » sans expliquer comment il en est arrivé à cette conclusion, ce qui nous enlève la possibilité d’en faire la critique, c’est asséné comme une vérité. Est-ce qu’il ne confond pas la cause et la conséquence, c’est-à-dire, plus les radicaux sont nombreux, plus il y’a d’attentats tout simplement  smiley  ? Est-ce qu’il ne confond pas la propagande de l’EI qui a réussit à séduire des milliers de musulmans en occident et la radicalisation, notamment chez les jeunes, qui ne concerne pas que les musulmans d’ailleurs mais qui s’inscrit dans un mouvement global de radicalisation idéologique ?

                  Elle est très étrange cette thèse, elle va à rebours de tout ce qu’on peut lire sur ce sujet, à savoir que les attentats sont rejetés par la très grande majorité musulmans et que pour eux elle décrédibilise leur religion (d’où les sempiternels cépasalislam et padamalgam). Impossible d’en dire quoi que ce soit il faudrait peut être lire son livre en espérant qu’il ne se contente pas non plus de l’asséner comme une vérité (ce qui ne serait pas sérieux) , en tous cas je suis dubitatif …

                  4. Ici, je ne vais pas faire la critique d’un de ses propos mais juste faire une remarque :

                  On doit pouvoir être en désaccords avec une critique de l’islam ou des musulmans, on doit pouvoir faire des diagnostics différents de la situation sans être qualifié d’islamo-gauchiste , sans être accusé d’avoir une pensée islamiquement correcte , d’être un coupeur de langue cherchant à faire taire la critique ou d’avoir des pulsions islamophiles. Exprimer un désaccord n’est pas faire taire (de la même manière qu’on peut critiquer des pratiques religieuses musulmanes, les textes ou des comportements de musulmans sans être qualifié d’anti-islam).

                  Alexandre Del Valle n’a pas dit le contraire , il serait certainement d’accord avec ce que je dis là mais il faut le préciser car on peut interpréter ses propos comme ça et de fait certains anti-islam (les vrais, ceux qui personnifient l’islam, qui essentialisent les musulmans et qui ont un rejet épidermique pour le corpus islamique dans sa globalité) considèrent toute critique de leur paradigme comme une volonté de les faire taire, comme s’ils considéraient qu’il ne faut surtout pas les contredire , ceux là sont dans une logique binaires du genre « soit on est avec nous , soit on est contre nous et si on est contre nous , on est forcément un islamophile islamo-gauchiste ne vivant pas dans le réel ». Contredire n’est pas intimider. 

                  Il y’avait beaucoup d’autres choses à dire mais je suis déjà bien trop long. 



                • 1 vote
                  Belenos Belenos 29 avril 16:48

                  @maQiavel
                  Contredire n’est pas intimider, mais l’inverse est vrai aussi : intimider n’est pas argumenter. Or, il me semble évident que la stratégie de l’intimidation existe. Elle se constante couramment dans les grands médias. Comment la distinguer de la simple critique ou opposition argumentée ? Simplement parce qu’elle consiste à jeter le discrédit sur l’interlocuteur par l’indignation, la diabolisation et la culpabilisation. En gros elle revient à prendre une posture outrée, à accuser l’autre d’être un sale méchant raciste-intolérant-amalgameur et à lui demander s’il n’a pas honte d’être aussi vil. 


                • vote
                  maQiavel maQiavel 29 avril 16:54

                  @Belenos
                  Je suis totalement d’accord. 


                • vote
                  Belenos Belenos 29 avril 16:56

                  "elle se constate" (et non "se constante")


                • vote
                  Zatara Zatara 29 avril 17:37

                  @maQiavel

                  Donc mon sujet ici c’est ça : la critique des propos tenus par Alexandre Del Valle dans cette vidéo.  Qu’on ne vienne pas me dire que le sujet est ailleurs et que finalement son propos n’est pas si important parce que les HS ça commence à bien faire, qu’on ne vienne pas m’expliquer après 25 commentaires que le vrai sujet c’est la reproduction des oursins.

                  Ok, impeccable...à articuler avec ta mise en garde sur la longueur du format qui impose de fait des raccourcis. Se battre sur le sens exacte des mots ou expression qu’il utilise est tout aussi inutile sans avoir lu son bouquin.. Tenant nous-en à sa thèse, et aux différents faits exposés.

                  Je dirais qu’il expose très brièvement sa définition de la géopolitique, sa méthodologie, et à qui il s’adresse la plupart du temps. Rien qui ne mérite d’être souligné avec "beau discours"

                  D’autre part, vu le rythme de son discours, la quantité d’info déballée, il n’a pas épilogué sur ses sources ni sur sa méthode, c’est un résumé de sa thèse avec les faits les plus connus ou les plus évident en 25 minute (le reste en question réponse se place à côté selon moi).

                  Pour ma part, j’ai entendu quantité de nom, d’organisation, de mode de fonctionnement et d’articulation. Sa thèse n’est peut être pas à ton goût mais elle fonctionne en tant que thèse : d’un côté la violence pure qui se réclame de l’Islam, et de l’autre, ceux qui font leur beurre en criant à l’islamophobie à chaque attentat, ce qui participe à produire un islamiquement correct, à mettre en parallèle avec une fierté populaire muzz en fr (l’anti français populaire)

                  Mais soit.... selon toi, c’est la synthèse et l’articulation des faits rapportés qui te paraisse de l’ordre d’un rejet de l’Islam plus que d’un travail d’analyse....

                  Au passage, j’en profite pour souligner (suite à notre prise de bec sur un autre article) une chose : l’Islam, lorsqu’il est mis en cause en tant qu’une seule et même religion, est toujours défendu à travers sa multiplicité, là ou lorsqu’on attaque la "branche" extrémiste, c’est toujours considérer comme une attaque caché contre l’Islam en général....



                • 1 vote
                  Zatara Zatara 29 avril 18:03

                  @maQiavel
                  Je remarque aussi que les points que tu soulèves (point 1 et 2) sont plus qu’anecdotique au regard de la quantité d’info, de liens, de parallèles pour démontrer l’articulation politico-psychologique.

                  Le point 1 traite d’une géopolitique d’influence que tu reconnais mais que tu évacue par, en gros, le fait de dire qu’il s’agit d’un fantasme monolithique de l’ordre de la conspiration, le tout parce qu’il a osé dire "conquête". Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un géopoliticien que le terme "conquête" a une portée militariste, ou totalitaire, cad "conquête" = pays conquis, dans ce cadre là, je pense qu’il l’emploi dans le sens de la dynamique, prendre pied petit à petit, mais soit, peu importe.

                  Par ailleurs, toi qui connait à priori relativement bien la question de la souveraineté, tu sais très bien comment on peut conquérir un pays sans même que sa population en soit consciente.

                  Le point 2 tente de démontrer que cette idée de conquête n’a aucune réalité en démontrant que l’Islam reste marginale en France/Belgique. Quand bien même une partie serait financé par des pays islamiques, il ne suffirait pas à démontrer une influence telle qu’elle est dénoncée par Del Valle. De quoi mieux évacuer la dynamique en cours avec l’augmentation sans précédent du nombre de mosquée en France en l’espace de 10 ans, du nombre de pratiquant, du nombre de revendication d’ordre religieuse à travers toutes les strates de la société fr.... De quoi mieux évacuer tous les autres biais d’influence d’ordre financier, et industriel (militaire inclus) qui en fin de compte sont tout autant de biais politique. M’enfin, qu’on se rassure, c’est pas comme si ce n’était que le cas en France :

                  http://www.lesoir.be/archive/recup/1489834/article/actualite/monde/2017-04-24/l-arabie-saoudite-elue-commission-des-droits-des-femmes-l-onu


                • vote
                  maQiavel maQiavel 29 avril 18:09

                  @Zatara
                  Rapidement : 

                  - Tout le monde s’en fiche de savoir si ses thèses sont à mon goût ou non .La question est de savoir si elles sont valides et c’est précisément là dessus que s’est axé ma critique du point 1 au point 3.

                  - Son discours sur la priorisation des faits sur les idées et sur l’empirisme est précisément un beau discours (dans le sens qu’il est là pour faire joli) puisque dans cette conférence, son propos ne correspond pas à ce discours. On va me dire qu’en fait il voulait parler de ses travaux ou d’autres choses, ce n’est pas mon problème, il s’est présenté comme une personne qui priorise les faits aux idées et ce n’est pas ce que j’ai entendu dans cette conférence et c’est le propos tenus dans cette conférence que je critique ,pas autre chose. 

                  - Je n’ai assimilé à aucun moment son propos à un rejet de l’islam , je me fiche de savoir s’il rejette l’islam ou non de toute façon , ce sont ses thèses qui sont censées décrire une réalité que je critique. 


                • 1 vote
                  Qirotatif Qirotatif 29 avril 18:48

                  @maQiavel
                  a, b et c : "Il est donc tout à fait normal que ces pays essaient d’avoir de l’influence en occident, les pays occidentaux aussi essaient d’avoir de l’influence dans ces pays, cela fait partie intégrante des rapports de force internationaux, c’est une lapalissade."

                  Tu parles de rapports de force internationaux et, en effet, rien d’anormal là-dedans. Sauf que cette influence se situa à un autre niveau ici et il se trouve qu’elle est à sens unique. En quoi la France influence l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Maroc ou la Turquie sur le plan sociétal par exemple ? En rien. Eux ne se laissent pas influencer (et font même mieux en réprimant tout prosélytisme d’une autre religion, y compris les courants jugés trop extrémistes - ce qui élimine au-delà des plus radicaux, l’influence trop grande dans la société - de leur propre religion). Cette influence là est asymétrique : il n’y a pas d’occidentaux qui s’installent dans les pays musulmans (à part des expats qui bossent pour de grandes entreprises et qui n’ont aucune intention de s’installer) alors que l’inverse... Cette influence est aussi nécessaire parce que cette diaspora rapporte bcp aux pays d’origine (le 1/4 du PIB de certains pays). Avoir la main dessus via le vecteur de la religion a plusieurs intérêts en réalité.


                  2. Peu importe qu’il y ait une minorité de musulmans qui pratiquent. Il faut regarder au-delà des pratiquants et les changements réels : quand dans la rue tous les commerces deviennent halal (y compris des chaînes de fast-food), ça n’a plus aucune importance d’être ou non pratiquant puisque de toutes façons tout le monde est contraint de participer de force à l’islamisation. Idem avec les pratiques comme le ramadan où, par le nombre, il y a pression sociale sur les non-pratiquants (bcp de muz avec qui je travaillais autrefois me le disaient : ils le font parce qu’il serait mal vu de ne pas le faire... mais ils s’en foutent un peu au fond... reste à la fin qu’ils le font) à respecter la pratique en évitant de manger devant eux car cela serait perçu comme de la provoc. On peut aussi citer la prière : de nombreux cas concrets en entreprise démontrent que là où la pratique était rarissime sur le lieu de travail, elle est devenue de plus en plus fréquente avec en toile de fond toujours ce désir de mettre la religion (la leur) partout. Et là encore il y a pression du groupe envers le "musulman sur les bords" pour qu’il soit un bon musulman et suive le troupeau. Je ne dis pas que cela fonctionne systématiquement (ce n’est pas le cas), mais on voit bien au travers l’exemple de Redouane machin : la mosquée du coin a été interrogée, et eux-mêmes répondent qu’ils ont tenté plusieurs fois de faire venir les parents à la mosquée. Le prosélytisme est particulièrement puissant et agressif dans cette religion en particulier. 


                  3. "Le problème c’est qu’il balance cette thèse en boucle plusieurs minutes « Plus l’islam tue, plus l’islam est à la mode, plus les islamistes sont nombreux » sans expliquer comment il en est arrivé à cette conclusion, ce qui nous enlève la possibilité d’en faire la critique, c’est asséné comme une vérité."

                  C’est en effet un pb. Je vais lire son livre... on verra bien. 


                  "à savoir que les attentats sont rejetés par la très grande majorité musulmans et que pour eux elle décrédibilise leur religion"

                  D’abord sur le rejet des attentats, ce ne sont hélas que des mots. Concrètement on attend toujours une manif géante des muz pour condamner, non pas seulement les attentats, mais toute cette idéologie qui conduit aux attentats. Or là, il n’y a rien. C’est aux autorités de faire le ménage et de dégager les radicaux parce qu’ils en sont incapables eux-mêmes (pas de clergé). Le "padamalgame" est surtout une attitude consistant à systématiquement se mettre dans la position de la victime (ce qui est particulièrement abject) en avançant la crainte de possibles représailles (qui n’arrivent jamais, à part 3 blaireaux qui déposent une tranche de jambon sur le trottoir en face de la mosquée... ce qui leur coûte très cher quand ils se font prendre... là la justice ne tremble pas...) alors même que les cadavres des victimes de cette idéologie sont encore fumants. C’est aussi une manière de bloquer toute critique de la doctrine. 

                  Le processus suivant manque d’éléments pour le corroborer et est en partie faux (la montée de l’islam date d’avant les attentats de ces 3 dernières années) : Attentat commis ---> les Français non muz s’agacent légitimement de l’islam en gal (car les auteurs sont musulmans et tuent au nom de leur religion et ce sont les seuls), agacement qui est ressenti au-delà des attentats à cause des revendications de cette religion considérée comme intolérante voire incompatible avec nos valeurs, mais disons que l’attentat sert de catalyseur ---> la oumma qui réagit classiquement avec les "musulmans premières victimes des attentats, cépasçal’islam, la France est islamophobe..." quand ce n’est pas carrément pour nous expliquer que les pays occidentaux n’ont qu’à pas déstabiliser les pays muz... réaction qui génère un renforcement de la communauté qui se présente en victime des infidèles avec en plus 2 soutiens de poids que sont les éditorialistes des MSM et autres politicards qui nous vendent le même discours qu’eux (inutile de se fatiguer... ces cons d’infidèles font le taf) et, au niveau des pouvoirs publics, la réponse du "de toute façon, il faut organiser le culte et le sortir des caves", sachant évidemment qu’il est impossible de contrôler des milliers de lieux de culte et le discours qui y est tenu ---> résultat : subventions publiques aux assos culturelles, nouvelles mosquées construites et in fine une influence grandissante de l’islam en gal sachant que c’est le discours d’assos musulmanes qui expliquent qu’ils ont besoin de salles, d’écoles, de lieux de culte... autrement un islam des caves se développera. Les élus, par clientélisme, par lâcheté ou ignorance cèdent et c’est ainsi que des petites villes se retrouvent avec leur mosquée construite, avec minarets systématiquement (ou presque)... qui pourront servir plus tard (parfois ils servent déjà pour l’appel, bien que ce soit interdit).


                • vote
                  Qirotatif Qirotatif 29 avril 18:48

                  Ce qu’il dit vis-à-vis des jeunes qui sont les plus radicaux comme c’est le cas pour la jeunesse en gal qq soit l’idéologie est à mon sens assez vrai : l’attentat (mais pas seulement*) c’est l’expression concrète d’une détermination qui procure une satisfaction, un sentiment de pouvoir sur les autres parfois mêlé de ressentiment (post-colonialisme, sentiment d’être rejeté par les "Français"...) : "regardez, ils ont peur de nous et ils ne critiquent plus "Le" prophète, donc finalement, même si c’est extrémiste, même si tuer n’est pas licite en dehors de la guerre pour se défendre** c’est à l’évidence efficace et de toutes façons, ils n’avaient qu’à pas insulter momo". Ce discours a d’ailleurs été tenu par bcp de gamins le lendemain de CH. 

                  Ce qui est marquant c’est que l’expression de la religion dans l’espace public a explosé et n’existait pas il y a 20 ans mais je suis un sceptique aussi sur le lien direct entre attentats et expansion de l’islam. A creuser...


                  * les codes vestimentaires, les comportements... tout va dans le sens d’une affirmation d’identité muz de plus en plus visible et revendiquée. Là dessus il faudrait des données mais il est indéniable que la religion est devenue un élément central d’une structuration collective qui n’avait pas du tout cette importance il y a 20 ans à peine (et quasi inexistant avec les premières vagues d’immigration). 

                  ** lol


                • vote
                  Qirotatif Qirotatif 29 avril 18:49

                  Ce qu’il dit vis-à-vis des jeunes qui sont les plus radicaux comme c’est le cas pour la jeunesse en gal qq soit l’idéologie est à mon sens assez vrai : l’attentat (mais pas seulement*) c’est l’expression concrète d’une détermination qui procure une satisfaction, un sentiment de pouvoir sur les autres parfois mêlé de ressentiment (post-colonialisme, sentiment d’être rejeté par les "Français"...) : "regardez, ils ont peur de nous et ils ne critiquent plus "Le" prophète, donc finalement, même si c’est extrémiste, même si tuer n’est pas licite en dehors de la guerre pour se défendre** c’est à l’évidence efficace et de toutes façons, ils n’avaient qu’à pas insulter momo". Ce discours a d’ailleurs été tenu par bcp de gamins le lendemain de CH. 

                  Ce qui est marquant c’est que l’expression de la religion dans l’espace public a explosé et n’existait pas il y a 20 ans mais je suis un sceptique aussi sur le lien direct entre attentats et expansion de l’islam. A creuser...


                  * les codes vestimentaires, les comportements... tout va dans le sens d’une affirmation d’identité muz de plus en plus visible et revendiquée. Là dessus il faudrait des données mais il est indéniable que la religion est devenue un élément central d’une structuration collective qui n’avait pas du tout cette importance il y a 20 ans à peine (et quasi inexistant avec les premières vagues d’immigration). 

                  ** lol


                • vote
                  Zatara Zatara 29 avril 19:10

                  @maQiavel
                  - Tout le monde s’en fiche de savoir si ses thèses sont à mon goût ou non .La question est de savoir si elles sont valides et c’est précisément là dessus que s’est axé ma critique du point 1 au point 3.

                  Tu as pris 3 points précis, sans évoquer le cadre et les corrélations dans lequel Del Valle (sans avoir indiquer le moment exact, du reste) les introduits, pour en donner ta propre vision.

                  Pour le point 1, ça n’a rien en soit d’un contre argumentaire au fond, à un détail près (cf 1d) : le terme conquête qui te semble cristalliser ce que tu juges être la vision d’un grand Islam organisé et coordonné. C’est assez faible dans le sens ou, à aucun moment, Del Valle ne signifie de prés ou de loin une seule et même organisation. Sa thèse démontre qu’il y a plusieurs dynamiques qui s’articule, pas qu’elle est fondamentalement orchestré.

                  Pour le point 2, tu résumes l’influence musulmane à la seule question des mosquées, de leurs influences quotidiennes (influence dans le sens de : nombre de visite, fréquence de visite), et des têtes d’affiches associatives et religieuses. Tu n’abordes réellement qu’un seul exemple avec le CFCM... Il aurait fallu évoquer aussi les présidents (ou porte parole) d’autres associations et certains imams diplômés en tant que référent en laïcité.

                  Mais ça reste, encore une fois, une vision assez étroite de la chose, au regard de tous les autres leviers d’influences purement financiers, militaires, industriels, qui ont bien évidemment la plus forte incidence politique...

                  Pour le point 3, ça concerne directement la thèse principale, et je n’ai rien à dire sinon que tu prends le contre pied de manière frontale et totale plutôt que de faire la part des choses. En l’occurrence, sa thèse me semble pertinente pour décrire le processus politique et le discours de quelqu’un comme Bouteldja, Muhammad, ou même Obono ou Diallo

                  - Son discours sur la priorisation des faits sur les idées et sur l’empirisme est précisément un beau discours (dans le sens qu’il est là pour faire joli) puisque dans cette conférence, son propos ne correspond pas à ce discours. On va me dire qu’en fait il voulait parler de ses travaux ou d’autres choses, ce n’est pas mon problème, il s’est présenté comme une personne qui priorise les faits aux idées et ce n’est pas ce que j’ai entendu dans cette conférence et c’est le propos tenus dans cette conférence que je critique ,pas autre chose.

                  https://www.youtube.com/watch?v=j3zLmffe4pc&feature=youtu.be&t=59

                  Il aurait donc fallut, comme tout conférencier qui se respecte, qu’il en passe par son CV, ses références, sa bibliographie, pour que son discours puisse se réclamer de sa définition de la géostratégie... Del Valle n’est pas objectif en somme...vilain Del Valle.

                  - Je n’ai assimilé à aucun moment son propos à un rejet de l’islam , je me fiche de savoir s’il rejette l’islam ou non de toute façon , ce sont ses thèses qui sont censées décrire une réalité que je critique.

                  Et bien, peut être que Del Valle décrit justement une réalité, avec quantité de faits et de connexions, que tu es incapable de concilier dans ton propre référentiel. Et dans ce cas, l’intro de Del Valle me parait juste à propos.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zatara

Zatara
Voir ses articles







Palmarès