• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le génie des "alpéages" ... ou le péage des alpages

Le génie des "alpéages" ... ou le péage des alpages

Amis randonneurs, à vos portes monnaies, le conseil départemental des Hautes Pyrénées a décidé de faire désormais payer la dime aux randonneurs en instaurant un péage en aval de la réserve de Néouvielle (où il vous en coutera 8 euro) ainsi que du coté de Cauteret ( 5.50 pour les enfants et 6.50 pour les adultes ; la carte vermeille n'est visiblement pas prévu, ni les tarifs pour les chômeurs ou hadicapés) ceci selon le conseil départemental, serait pour "participer aux frais de l'entretien de la réserve naturelle", les impôts ne devant pas être suffisant visiblement .... le maire de Cauterets, visiblement plus honnête, déclare " qu'il faut exploiter nos espaces comme une entreprise" !
On attend maintenant la généralisation de cette grande idée à tout le territoire (quand une grande idée novatrice est lancer pourquoi la limiter) et qui sait sous peut, peut-être aurons nous la chance d'avoir des tourniquets aux entrées de nos forêts et tout autres sentiers piétonniers.
A quand la taxe sur les rayons de soleil ?!

 

 

Tags : Voyages Nature Polémique




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • vote
    gaijin gaijin 28 février 16:42

    " " qu’il faut exploiter nos espaces comme une entreprise" !
    ben oui bien sur dans l’entreprise france dont nous ne sommes plus les citoyens mais les actionnaires il faut faire des bénéfices et nul doute qu’un jour il finiront dans nos poches ....
    enfin nul doute .....on a le droit d’y croire ...........
    ah ça ira
    ça ira
    ........
    ( toute référence a des évènements facheux survenus dans le passé étant fortuite... aie pas sur la tête monsieur l’agent , pas sur la tête .......)


    • vote
      Zatara Zatara 28 février 17:06

      @gaijin
      dans l’entreprise france dont nous ne sommes plus les citoyens mais les actionnaires

      si seulement.....un vote n’est même pas une action...


    • vote
      Zatara Zatara 28 février 17:12

      @gaijin
      cheville ouvriere plutôt avec choix du chef d’atelier


    • 1 vote
      wendigo wendigo 28 février 17:25

      @gaijin
      Actionnaires, actionnaires ... oui pour ce qui est de casquer, mais niveau retour sur investissement, l’actionnariat se fait laborieux pour ne pas dire inexistant !
      Le terme pigeon ou dindon quelque soit votre préférence aviaire me semble beaucoup plus approprié.
      Sinon oui, la France est bien devenu une entreprise, depuis la privatisation de l’Elysée et de l’assemblée nationale et selon toute vraisemblance, aussi le conseil départemental (que vient foutre le mot "mental" là dedans je vous le demande ?) des hautes Pyrénées. Où les intérêts des entreprises privés sont plus défendu que ceux de la nation. (ceux de l’état sont eux bien préservés, surtout de l’état de décrépitude).


    • vote
      gaijin gaijin 28 février 17:50

      @wendigo
      mougeon me semble le terme adéquat

      https://i0.wp.com/www.lautrevoie.org/docshtml/img/mougeons.PNG


    • vote
      medialter medialter 28 février 17:33

      "Amis randonneurs, à vos portes monnaies, le conseil départemental des Hautes Pyrénées a décidé de faire désormais payer la dime aux randonneurs en instaurant un péage en aval de la réserve de Néouvielle (où il vous en coutera 8 euro) ainsi que du coté de Cauteret ( 5.50 pour les enfants et 6.50 pour les adultes"
      *
      Mouais, les mecs c’est des clowns, ils ne savent pas encore que ça va leur coûter plus cher que ce que ça va rapporter. Ils vont devoir face face à des hordes de resquilleurs bien légitimes, y aura juste quelques blaireaux pour casquer ça. Ca me rappelle il y a 10 ans, à la vallée des merveilles, interdiction de sortir des chemins pour prendre des photos, parce qu’en bas, ils voulaient vendre leurs brochures une petite fortune. Me suis amusé avec les gardes au chat et à la souris. Pourtant ils avaient les jumelles. Suis revenu avec une superbe moisson de photos, à leurs barbes à ces crétins. Putain d’admin de mes deux smiley


      • vote
        wendigo wendigo 28 février 18:28

        @medialter

         Heuu, comment vous dire ça sans vous brusquer. Pour ce qui est de ne pas sortir des sentiers, ce n’est pas pour les photos, mais pour que le premier péquin venu ne marche pas sur des espèces végétales préservées .... ne marche ou plus exactement pour éviter que les monchus ne pillent les plantes pour ramener en souvenir. Amusez vous à cueillir une violette ou une Eidelweiss en vanoise juste pour rire. Ce sont des fleurs que nous avons failli perdre pour cause de tourisme frénétique.
        Mais bon je suis d’accord avec vous, la resquille des Alpilles va devenir un sport de plein air .


      • vote
        medialter medialter 28 février 18:57

        @wendigo
         "Heuu, comment vous dire ça sans vous brusquer. Pour ce qui est de ne pas sortir des sentiers, ce n’est pas pour les photos, mais pour que le premier péquin venu ne marche pas sur des espèces végétales préservées"

        *

        Ha Ben le mieux est de fermer direct la parc national, ça règle le problème. Pourquoi pas non plus une visite en VR, avec un casque Oculus ? Tiens, ça me rappelle les lois sécuritaires avec de la vidéo-surveillance à tous les coins de rue, avec le terrorisme comme prétexte. Non je parlais de photos, là. Interdit de prendre une photo, non mais allo ? C’est écrit noir sur blanc dans le règlement du parc, ceux qui y sont allés pourront confirmer. C’est sûr que si tu défends ça comme ça, les mecs ont raison de faire payer. Même pas assez cher, d’ailleurs, mettons un garde derrière chaque touriste, des fois qu’il écrase une fleur smiley


      • vote
        Belenos Belenos 1er mars 15:18

        @medialter
        Le problème, c’est qu’on peut prendre des photo avec son cerveau, ça s’appelle des souvenirs visuels. Donc il faudrait aussi un truc pour vider la mémoire des visiteurs à la fin. Ca fait un bon départ de film de SF, ça. Mais quelle bande de cons !!  smiley


      • vote
        jimontheair jimontheair 28 février 18:36

        Moi, le premier qui essaie de me faire payer pour marcher dans les montagnes de France, je le butte puis je le castre puis je lui chie dans la bouche puis je viole ses gosses et sa femme pour acte de soumission aggravée aux fils de pute de la raiepublique soit disant "élus" qui s’octroient le droit de faire des "lois", et je donne son cadavre à bouffer aux marmottes. 


        Non mais allo quoi ! smiley 

        • vote
          wendigo wendigo 28 février 18:48

          @jimontheair

           Non non non mon cher, pourquoi vous donner tant de mal, nous sommes dans les Pyrénées, profitez de l’aubaine, confiez plutôt ce malandrin aux bons soins de "l’ours bleu" !


        • vote
          jimontheair jimontheair 28 février 19:13

          @wendigo

          Et le plaisir et le devoir citoyen du DIY, vous en faites quoi ? 


        • 1 vote
          Qirotatif Qirotatif 28 février 19:17

          Si je comprends bien il y a des gens qui entretiennent ces chemins, balisent, il y a un poste de secours... et tout devrait être gratuit parce que c’est la nature et que ça appartient à tout le monde ?

          Je ne me rend pas compte... pour ceux qui connaissent l’endroit : Est-ce que c’est le principe même de faire contribuer les gens qui vous choque ou le moment qui vous parait abusif ?

          Nous avons une problématique similaire à la campagne avec les chemins de commune. En réalité la plupart de la grande forêt est découpée en propriétés privées. Ces chemins sont une vieille histoire qui remonte à Napoléon III et plus tard aux années 50 : en gros les villes n’avaient plus les moyens de les entretenir et les ont vendu (pas cédé gratuitement hein !) aux propriétaires des parcelles traversées qui eux font vivre la forêt en l’entretenant (autrement ce serait une immense friche). 
           
          En fait, des associations de randonneurs ont commencé à fleurir exigeant que ces chemins soient tous rendus publics, alors que dans certains cas ils passent au bord des maisons des gens qui entretiennent tout à leurs frais depuis des décennies. Ils se sont appuyés sur la presse locale subventionnée rouge qui a vu là de quoi alimenter leurs colonnes avec une sorte de nouvelle lutte des classes au rabais. Il faut préciser qu’il existe des forêts domaniales par chez moi, déjà gratuites, avec des km de chemins entretenus. Il existe aussi des km de chemins communaux accessibles à tous. Mais pour ces associations où l’on trouve surtout des néo-ruraux qui estiment que la nature appartient à tous (mais qui n’admettraient pas que l’on rentre dans leur jardin... toujours cohérents ces gens...) ça ne suffit pas. Ils s’en foutent de savoir qui va payer pour élaguer (et on peut compter sur Josiane la bobo pour faire un procès à la première branche qu’elle se prendra sur la goule...), qui paye pour réparer les dégâts occasionnés par les quads, motos et autres connards en 4*4, qui paye pour le nettoyage, etc. 
          Certains propriétaires ont entretenu ces chemins qui leur appartiennent pendant des décennies, ce qui est très loin d’être gratuit quand on a plusieurs km en pleine forêt et ce sont justement eux qui se sont fait avoir et se retrouvent avec Josiane qui passe sous leurs fenêtres quand elle ne s’aventure pas directement sur la propriété estimant que c’est la nature et que donc ça appartient à tout le monde... 
          Ceux qui sont impraticables ne peuvent pas être ouverts vu le montant des frais à engager, mais le gars qui a tout entretenu pendant des années, lui, l’a désormais dans l’os. Il est le premier à recevoir des plaintes parce que son chien qui pouvait se balader tranquillement auparavant dérange désormais Josiane la bobo néo-rurale.
          Bref, c’est un sujet qui divise par chez nous avec un peu de mauvaise foi des deux côtés, mais quand même avec un principe de réalité bafoué : nous ne sommes pas dans une sorte de savane africaine ou forêt vierge qui s’entretiendrait elle-même. La nature telle qu’on l’a voit par chez moi est le fruit d’un travail de l’homme sur des siècles. Pour avoir nettoyé les berges d’un étang de seulement 2 ha l’année dernière, je peux confirmer que c’est un boulot immense. Si on veut curer un tel étang (de taille plutôt petite) cela coûte environ 30 000 €. Alors on le fait soi-même, avec notre tracteur pour arracher les souches, tronçonner des centaines d’arbres, évacuer les racines, etc. Un boulot de titan. Et vu le comportement des gens qui considèrent que tout leur est du, on est pas du tout chauds pour se faire chier à remettre en état le chemin communal qui le longe. La municipalité va devoir allonger beaucoup d’argent qu’elle n’a évidemment pas.

          Pour cette petite anecdote champêtre vous me devez 2 €. Vous pensiez qu’un post d’une telle qualité était gratuit tas de crevards ? smiley 

          • 2 votes
            Qirotatif Qirotatif 28 février 19:18

            Et si un blaireau du type jimontheir se balade dans les parages, il aura intérêt à courir très vite...  smiley


          • vote
            medialter medialter 28 février 19:27

            @Qirotatif
            "Si je comprends bien il y a des gens qui entretiennent ces chemins, balisent, il y a un poste de secours... et tout devrait être gratuit parce que c’est la nature et que ça appartient à tout le monde ?"

            *

            Corriges-moi si je me trompe, mais on parle bien d’un domaine public ? Si le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire, et de la forêt, arrêtait de rincer les péquenauds pour qu’ils balancent des pesticides dans nos assiettes, resterait peut-être un peu de blé pour nos ballades. En clair, tu préconises de thuner 2x ?



          • vote
            pegase pegase 28 février 21:06

            @Qirotatif

            Si je comprends bien il y a des gens qui entretiennent ces chemins, balisent, il y a un poste de secours... et tout devrait être gratuit parce que c’est la nature et que ça appartient à tout le monde ?


            Les forêts n’ont pas demandées non plus à être balisées, parcourues par une multitude de chemins avec des cons de touristes rotant leur bière ..... et puis quoi encore ? un Schtroupfland comme on en voit fleurir partout smiley

            L’homme menace la forêt déjà rien que par sa présence et ses activités, une forêt en bonne santé c’est une forêt où l’homme n’y pénètre pas !

            ...alors en plus de ça réclamer du fric pour entretenir les chemins ???


          • vote
            Qirotatif Qirotatif 28 février 21:35

            @medialter
            Non, ce sont d’anciens chemins communaux (il y a plusieurs types de chemins : communaux, d’exploitation, etc. avec une législation qui diffère sur les véhicules qui peuvent les emprunter ou pas) qui ont été vendus et sont donc devenus la propriété des gens qui ont ont des terres. Par chez moi c’est de la forêt, éventuellement des pâturages pour les moutons. Je dis juste que désormais certains veulent que ces chemins entretenus plus ou moins par des particuliers veulent qu’ils redeviennent publics sans aucune compensation : en clair c’est de l’expropriation (car ils deviennent de fait de nouveau communaux par arrêtés et le droit qui s’y applique est de nouveau celui lié aux chemins communaux) pour que les bobos (je caricature, il n’y a évidemment pas que ce type de gens...) puissent se balader. Ces chemins commencent à être partiellement réouverts, non sans mal. Les gens qui sont à la campagne et qui habitent là depuis des générations, se font chier à entretenir et voient débouler des visiteurs ne sont pas très contents. 


          • vote
            medialter medialter 28 février 22:03

            @Qirotatif
            La réserve de Néouvielle, ce dont il est question, c’est du domaine public. Qu’il y ait un peu de communal à emprunter, ça me paraît inévitable, et plutôt non sujet à redevance, parce qu’en ballade, les terrains privés à passer sont légions. Si chaque paysan commence à instaurer un péage, on va droit vers une guerre sans limite, qui commencera par le sectionnement des barbelés. Si les mairies s’y mettent, ça sera pas mieux, personne ne me fera croire qu’elles ne sont pas foutues de sortir 3 panneaux indicateurs et un poil d’élagage. Au pire, la soluce du vosgien, pour une fois, est valable : le tout sauvage, ça le fait très bien


          • vote
            Qirotatif Qirotatif 28 février 22:18

            @pegase
            C’est plus complexe que cela. Comme je l’explique (putain mais vous lisez bordel ou quoi ? smiley ), une forêt ça s’entretient (la nature qui s’auto-régule ça fonctionne dans des zones bien particulières), de même que le gibier se régule par l’homme en l’absence des prédateurs d’autrefois (le loup surtout, mais l’ours ailleurs), faute de quoi il y a prolifération (pour les cervidés et cochons) puis maladies avec parfois extinction, sans parler des dégâts sur les cultures... mais va expliquer ça à un bobo genre Caron qui est contre la chasse et qui n’y comprend rien de rien... 

            Quand on a un bout de forêt on est tenu de présenter un plan de forestation sur 15 ou 20 piges, avec un descriptif ultra détaillé des essences de bois par zones, ce que l’on compte couper et quand. Ca c’est normal, autrement ce serait l’anarchie et on détruirait le paysage. Par contre ce que je dis c’est que c’est un coût humain (ou financier) énorme. Passer le gyro pour faire les allées, désoucher, abattre les arbres qui menacent de tomber, entretenir les étangs... ça demande de l’équipement, du travail (ou alors du pognon). Quand un chemin redevient communal, la municipalité prend en charge l’entretien mais pas l’élagage et c’est quand même une forme d’expropriation. Il faut aussi comprendre que quand tu as un bout de forêt qui longe une route, tu es responsable de l’entretien des arbres (parfois tenu de raser sur plusieurs mètres...). Il en va de même pour les chemins communaux : donc en gros, non seulement on te reprend un chemin privé pour le mettre à dispo de tous mais en plus tu es responsable si par malheur qq’un se prend une branche sur la tronche parce que tu n’as pas parfaitement élagué (à tes frais bien entendu). Ca passe moyen auprès des gens qui se font accuser d’être des nantis en plus. Ce n’est pas parce que tu as 30ha que tu es millionnaire : à 6000€ l’ha (c’est bcp moins dans d’autres régions) et avec une belle maison tu as juste l’équivalent d’un appart de 80m² en région parisienne dans une banlieue pas trop pourrie, rien de plus. 


          • vote
            Qirotatif Qirotatif 28 février 22:27

            @medialter
            Si c’est une réserve c’est un espace qui effectivement appartient intégralement au domaine public, le pb est réglé et mettre des péages est effectivement une connerie : mais si j’ai bien compris ici, ce ne sont pas des paysans qui veulent le faire mais la municipalité pour faire face à des coûts d’exploitation. Si ces coûts sont vraiment importants ce n’est pas choquant que les gens participent un minimum. Et si c’est pour éviter que des gens se baladent n’importe où en faisant n’importe quoi, il est aussi important de leur faire emprunter des chemins qui ont un coût d’exploit. 

            Je parle d’une autre situation : par chez moi, ce ne sont pas des réserves, la forêt appartient à des gens qui les entretiennent. Ce que j’expliquais initialement c’est que ce n’est pas pour rien que les villes s’en sont séparées... à la rigeur les proprios veulent bien ouvrir leurs chemins mais avec un minimum de compensation. Il y a aussi une question juridique derrière qu’on ne peut balayer du revers de la main. 


          • vote
            Qirotatif Qirotatif 28 février 22:32

            @pegase
            "Les forêts n’ont pas demandées non plus à être balisées, parcourues par une multitude de chemins avec des cons de touristes rotant leur bière ..... et puis quoi encore ?"

            Bah oui, mais une fois que le public déboule tu ne choisis pas plus les gens qui débarquent que tu n’as de prise sur leur comportement. Et puis tu as une vision simpliste de l’entretien d’une forêt (peut-être que chez toi c’est plus sauvage aussi) : les chemins sont indispensables, ne serait-ce que pour le débardage.


          • vote
            medialter medialter 28 février 23:27

            @Qirotatif
            Donc si j’ai bien compris, le pb se limite uniquement à un droit de passage ? Si les admins veulent faire ça, ils sont encore plus cinglés que ce que je pensais, quand bien même il y aurait de l’entretien. Je ne connais pas la région, mais j’imagine que ça ne doit poser aucun pb de faire un contournement. Là les mecs toucheraient à du sacré, le truc de base complètement impensable


          • 1 vote
            Qirotatif Qirotatif 1er mars 09:31

            @medialter

            Qq déf : 

            - les chemins communaux : ils appartiennent au domaine public de la commune et leur entretien est à la charge des communes comme leur nom l’indique. Le responsable sur le plan juridique c’est le Maire.

            - les chemins ruraux : ils appartiennent au domaine privé de la commune. Une des différences est qu’ils sont aliénables (c’est-à-dire que la commune peut les vendre si leur usage n’a plus d’intérêt), contrairement au chemins communaux qui doivent être déclassés au préalable mais qui par principe sont inaliénables. 

            - les voies privées : ce sont les chemins/sentiers d’exploitation (en gros, le chemin qui n’est pas ouvert au public, et qui est réservé à un certain type de véhicules - souvent des engins agricoles), de desserte, de halage, etc. 

            Je ne sais pas ce que tu entends par "admin", administrateur ? administrés ? Je parle précédemment de chemins communaux qui ont été déclassés et vendus (pour des raisons de coût d’entretien, d’inutilité liée à la construction de routes après-guerre) et de ruraux qui ont été cédés et sont donc devenus des voies privées, mais que certains (qui n’habitent même pas la commune concernée) veulent de nouveau rendre public pour leur seul petit plaisir.

            Pour te répondre sur les contournements (certains chemins frôlant des maisons isolées) : oui, effectivement c’est ce qui se fait bien souvent : on dévie de quelques dizaines de mètres le chemin et le pb est en partie réglé. Ce que je dis plus largement c’est que chez moi il y a déjà : 

            - des chemins communaux ouverts et entretenus sur des dizaines de km. Les randonneurs ont de quoi faire...

            - des forêts domaniales ouvertes au public et entretenues grâce à l’imposition

            En rajouter encore et encore n’apporterait rien. Il faut comprendre que tout a un coût et que les villages sont souvent fauchés (baisse des dotations de l’Etat...). J’ignore comment c’est dans les Pyrénées et ne parle que de ce qui se passe chez moi mais d’une manière générale ce coût est supporté par les habitants des communes concernées et pas par les visiteurs extérieurs. Donc à un moment donné si les coûts sont importants, il faut bien mettre à contribution ceux qui en profitent. Comment, à hauteur de combien ? Est-ce qu’il ne faut pas augmenter la taxe de séjour dans les infra d’hébergement ? J’en sais rien. Le péage n’est sans doute pas la bonne solution mais le discours "ça appartient à tout le monde" m’énerve passablement, ce truc du "j’ai le droit à" sans jamais poser la question du devoir est horripilant (c’était la minute droitarde smiley ). 

            Et puis comme le dit le Vosgien, la nature a aussi le droit à sa tranquillité. Une fois qu’un chemin est ouvert, on constate souvent des abus tout simplement parce qu’il y a une proportion non négligeable de connards sans-gêne dans la pop. 


          • vote
            pegase pegase 1er mars 19:21

            @Qirotatif

            C’est plus complexe que cela. Comme je l’explique (putain mais vous lisez bordel ou quoi ?  ), une forêt ça s’entretient (la nature qui s’auto-régule ça fonctionne dans des zones bien particulières), de même que le gibier se régule par l’homme en l’absence des prédateurs d’autrefois (le loup surtout, mais l’ours ailleurs), faute de quoi il y a prolifération (pour les cervidés et cochons) puis maladies avec parfois extinction, sans parler des dégâts sur les cultures... mais va expliquer ça à un bobo genre Caron qui est contre la chasse et qui n’y comprend rien de rien...


            Je ne dis pas le contraire, ce qui est de plus en plus inquiétant c’est une certaine forme de tourisme nature excessif, avec par exemple des VTT conçus pour la descente (le VTT passe encore, mais là c’est carrément du moto-cross)... J’ai vu des touristes défiler à la queue leu leu avec des Segway tout terrain électrique, je me demande comment ils ont pu avoir l’autorisation de rouler avec ça en forêt smiley

            C’est laid, c’est nul, la faune est de plus en plus dérangée ...

            La chasse normale, rien à redire, sauf que ça devient carrément un business où on voit défiler en 4X4 grand luxe des touristes étrangers (des suisses ou des allemands), venus pour butter du chevreuil et du sanglier dans nos forêts ...

            Ce n’est plus de la chasse !


          • vote
            pegase pegase 1er mars 19:31

            avec par exemple des VTT conçus pour la descente


            Une pratique qui transforme la montagne en parc d’attraction ...


          • vote
            le celte le celte 2 mars 05:52

            @pegase
            Vous ne parlez pas du CLUB VOSGIEN ?


          • vote
            pegase pegase 2 mars 14:14

            @le celte
            Le Club Vosgien c’est de nombreux bénévoles qui œuvrent au balisage et à l’entretien de plus de 20 000 km de sentiers, qui gèrent des chalets, refuges et abris pour les randonneurs dans le respect de la protection de la nature et des paysages.


            Ils sont bien gentils les pépères, seulement ils participent à la destruction de la nature sans même s’en rendre compte, un sentier bien balisé, avec des escaliers, des mains courantes, des pancartes partout, et son cortège de touristes et VTTistes qui balancent des canettes alu vides, ça n’arrange pas la maman lynx et ses petits qui n’en ont pas demandés autantdemandez aux Tétras ce qu’ils en pensent !


          • 1 vote
            jymb 1er mars 14:47

            Tout est dans la même lignée odieuse

            Autoroute x fois remboursées, toujours payantes
            Stationnement payant,ou comment faire du fric avec ce qui appartient à tous donc à personne, au bénéfice de quelques uns
            Pont du Gard hier libre dans son écran de nature et aujourdhui un horrible piège à péage et tourniquet 

            etc etc

            demain effectivement si rien n’est fait ce sera les péages à pistes cyclables et les horodateurs sur les arceaux à vélo, voire les rues piétonnes payantes ( comme à Prague pour accéder aux boutiques touristiques de la ruelle d’or ) 

             !!!!!!Merci de donner l’adresse / lien de la pétition !!!!!!!!!

            Dans tous les cas ne pas payer est un acte citoyen au même titre qu’aider son prochain à ne pas tomber dans un piège de radar à pognon 

            Qui nous libèrera de ces malfaisants ? 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

wendigo

wendigo
Voir ses articles







Palmarès