• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le port d’armes citoyen en France, bonne idée ou non ?
#50 des Tendances

Le port d’armes citoyen en France, bonne idée ou non ?

Partant du constat que la plupart des professionnels en matière de sécurité intérieur ne tirent que 10 cartouches par an, et disposent de peu d'entrainement, de nombreux tireurs sportifs estiment qu'ils seraient plus habilités à la défense des citoyens ...

Débat, suite aux réactions dans la vidéo ...

A lire absolument : "Le concept de nation en armes face à nos enjeux de sécurité" ...

https://drive.google.com/file/d/0B2gxTlPb2EUCa1NCRnhldGthS00/view

Tags : Sécurité Armes




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Qirotatif Qirotatif 13 septembre 11:44

    Pas tout écouté (première vidéo oui et un bout de l’échange de la deuxième) mais l’argument selon lequel les tireurs sportifs seraient mieux entraînés que la police parce qu’ils passent plus souvent au stand a des limites. Tirer sur une cible fixe avec du tir de précision n’a rien à voir avec le fait d’être en situation où il faut faire usage d’une arme. Les situations où le citoyen formé pourraient faire usage de son arme sont spécifiques et réclament un entraînement spécifique : endroits souvent confinés, avec du public dont il faut tenir compte bien entendu, etc.

    La comparaison avec la Suisse est aussi contestable : une proportion importante des Suisses ont une formation militaire. Or c’est bien de cela dont nous parlons ici : soit des situations de guerre (terrorisme), soit des situations d’agressions rapprochées où les armes à feu ne sont parfois pas les plus adéquates : une maitrise d’un sport de combat (penchak, krav, MMA, etc) et des accessoires parfaitement légaux sont parfois plus appropriés ou plutôt disons qu’ils sont un pré-requis. 

    De toutes façons, il le dit lui-même : un port d’arme citoyen, avec des citoyens formés et responsables, ça n’arrivera jamais parce que ce n’est pas dans l’intérêt du pouvoir. 
    En 2018, celui qui vit en ville comme à la campagne et qui se pose encore la question de comment protéger son domicile, vit juste sur une autre planète et sera sans doute la prochaine victime. La loi imposant une réponse proportionnée à l’agression a ceci de pervers qu’elle met sur le même plan l’agresseur et sa victime. 

    Quant au préalable, le référendum d’initiative pop, il suffit de regarder qui le propose dans ce pays et à ma connaissance ils sont deux : FA et NDA. 

    Un dernier truc, la personne anti-arme, Jordan, qui intervient est assez hallucinante mais classique : il préfère sacrifier sa vie plutôt que de blesser son cambrioleur. L’empathie maladive poussée à l’extême mène au suicide...

    • 5 votes
      Zatara Zatara 13 septembre 13:05

      @Qirotatif
      Un dernier truc, la personne anti-arme, Jordan, qui intervient est assez hallucinante mais classique : il préfère sacrifier sa vie plutôt que de blesser son cambrioleur. L’empathie maladive poussée à l’extême mène au suicide...

      Ce n’est pas hallucinant, c’est à l’image même de l’Europe post chrétienne... L’empathie "primaire" est devenu dogmatique, c’est même une religion que les "gauches" européennes (en réalité, le golem actuel des marchands totalitaire/mondialiste) ont répandu et dont on voit les stigmates débiles quasi quotidiennement à toutes les échelles.

      La fierté de l’individualiste dans cette morale n’est rien d’autre que primaire, dogmatique et mortifère. Si les gens préfèrent mourir pour préserver leurs toutes petites morales pseudo humaniste plutôt que de comprendre les rouages globaux, tant mieux... qu’ils crèvent tous, ou se laissent crever, en espérant qu’ils n’aient pas fait de gosses pour leur inculquer ce programme d’auto destruction.



    • 2 votes
      pegase pegase 13 septembre 13:42

      @Qirotatif
      La comparaison avec la Suisse est aussi contestable : une proportion importante des Suisses ont une formation militaire.


      De nombreux français ont une formation militaire, et puis la suppression du service national n’est pas si vieux ...

      Qu’est ce qu’ils ont pu nous faire tirer, j’en avais marre d’aller tirer, avec toutes les armes en plus, mes oreilles en ont pris un coup ...


      Les situations où le citoyen formé pourraient faire usage de son arme sont spécifiques et réclament un entraînement spécifique : endroits souvent confinés, avec du public dont il faut tenir compte bien entendu, etc.


      Buter ou se faire buter, là est la question !

      De toutes façons il y a l’arsenal juridique pour limiter les abus ... Si je pénètre chez vous la nuit avec des intentions belliqueuses, que vous me tirez dessus au calibre 12, vous iriez directement en prison sans passer par la case départ ...

      Dans de telles conditions, je ne vois pas comment le port d’arme citoyen pourrait déraper ?


      Jordan, qui intervient est assez hallucinante mais classique : il préfère sacrifier sa vie plutôt que de blesser son cambrioleur. L’empathie maladive poussée à l’extême mène au suicide...


      C’est une variante du syndrome de Stockholm obtenu par matraquage des cerveaux au travers des médias ...


    • 1 vote
      pegase pegase 13 septembre 13:48

      Si je pénètre chez vous la nuit avec des intentions belliqueuses, que vous me tirez dessus au calibre 12, vous iriez directement en prison sans passer par la case départ ...


      Ce n’est pas si rare, j’ai une voisine de nationalité Suisse (ils viennent acheter chez nous, c’est moins cher), récemment elle s’est fait visiter la nuit par un gang de roumains ...

      Moi je peux dormir sur mes deux oreilles, j’ai un chien smiley 


    • 1 vote
      Qirotatif Qirotatif 13 septembre 13:55

      @Zatara
      Ce qui me fascine c’est la réponse à chaque problématique. L’un des types lui explique que les cambrioleurs ont de moins en moins de scrupules, que les affaires de saucissonage sont devenues fréquentes mais rien à faire... "Mais euhhhh, j’peux quand même pas tirer sur qq’un...". En effet, si pour sauver sa petite morale certains sont prêts à sacrifier leur vie ou celle de leurs gosses, on est tenté de lui répondre "bah crève alors...". J’ai vite arrêté d’écouter parce que ce discours est en effet très banal, je dirais même majoritaire. C’est un schéma de pensée profondément intériorisé parce que inculqué dés l’enfance : celui du consensus permanent, du refus de la violence même quand elle est l’ultime et unique recours pour préserver son intégrité physique, cette idée que le salut ne pourrait venir que d’un tiers (qui s’en fout complètement) que ce soit la maîtresse de l’école ou l’Etat-papa, etc. Néanmoins on peut constater aussi que les choses sont un peu en train d’évoluer avec un discours désormais tenu par certains jeunes eux-mêmes qui intègrent que cette fiottisation des esprits est en réalité macabre. 


    • 1 vote
      Qirotatif Qirotatif 13 septembre 14:09

      @pegase
      "Si je pénètre chez vous la nuit avec des intentions belliqueuses, que vous me tirez dessus au calibre 12, vous iriez directement en prison sans passer par la case départ ... "

      Nous sommes sensé avoir les munitions à un endroit et les armes à un autre donc même à domicile l’auto-défense est juridiquement très encadrée et restrictive sur un plan purement pratique (ce qu’il ne dit pas dans sa vidéo il me semble). Il y a d’autres solutions que l’arme de poing pour le dom. 

      D’abord la prévention : Effectivement le chien à la campagne c’est un des éléments indispensables, surtout quand on est isolé et que la police/gendarmerie mettra 20 mn pour venir dansle meilleur des cas. Ensuite il y a des solutions non létales ou qui sont létales mais dont le recours pourra passer plus facilement devant un juge que d’autres. Le couteau de cuisine ça peut facilement s’expliquer, la machette ou le sabre beaucoup moins, surtout face à un cambrioleur juste armé d’une barre à mine ou d’un tournevis. Quand je dis que cette histoire de "réponse proportionnée" à avoir face à un agresseur est injuste, ce n’est pas non plus totalement vrai dans le sens où il est normal que l’agressé ne se transforme pas en agresseur mais c’est une règle qui ne protège pas les victimes et garantit des droits ineptes aux agresseurs. Mieux vaut prendre le risque de se retrouver aux Assises qu’au cimetière. 


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 13 septembre 15:19

      Un homme libre est armé. Proverbe suisse


    • 1 vote
      Zatara Zatara 13 septembre 15:22

      @Qirotatif
      J’ai vite arrêté d’écouter parce que ce discours est en effet très banal, je dirais même majoritaire.

      C’est au delà d’un discours... ça a été totalement intégré dans les lois au point que se défendre est devenu hors la loi... ce qui de fait donne un statut d’intouchable aux racailles/voleurs/braqueurs/cambrioleurs et envoie en tôle (ou fait payer) toute personne qui s’opposeraient à eux (là même ou il existe une loi qui dit bien que toute personne peut intervenir lorsqu’il est témoin d’un méfait/crime, ce que ce cher Benala balance à qui veut l’entendre).

      Reste que ce délire est surtout intégré en tant que morale et même de dogme (donc avec ses fanatiques).

      C’est, surtout , en réalité, un autre système de carcan psy, une autre manière d’appuyer sur le monopole de la violence étatique tout en laissant sa population dans un esprit de pure soumission quand bien même c’est totalement et fondamentalement opposé à l’instinct de liberté (de se défendre) et même de survie.

      La France, dans sa manière de présenter les choses, de faire la loi, ou de rendre justice, est avant tout une sacré prison psychologique. Pas étonnant qu’on soit le premier consommateur d’anxiolytique. C’est pire que la Corée du Nord sur de nombreux aspects.


    • 1 vote
      Zatara Zatara 13 septembre 15:34

      @Qirotatif
      ...sans oublier que c’est d’abord très pratique pour laisser les portes ouvertes à l’immigration économique sous prétexte d’humanitaire....quand ce n’est pas pour dissoudre des peuples in fine....


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 13 septembre 15:37

      @Qirotatif

      Quant au préalable, le référendum d’initiative pop, il suffit de regarder qui le propose dans ce pays et à ma connaissance ils sont deux : FA et NDA. 

      ------> Juste une petite précision : à la dernière élection présidentielle, il y’avait aussi Marine Le Pen, Jean Luc Mélenchon et même Benoit Hamon. Christian Laurut avait fait une excellente analyse des  propositions de chacun des candidats.


    • vote
      maQiavel maQiavel 13 septembre 16:38

      @Qirotatif

      la personne anti-arme, Jordan, qui intervient est assez hallucinante mais classique : il préfère sacrifier sa vie plutôt que de blesser son cambrioleur. L’empathie maladive poussée à l’extême mène au suicide...

      ------> Il semblerait que Jordanix (que j’apprécie beaucoup par ailleurs pour ses vidéos et avec lequel je suis très souvent d’accord) soit un pacifiste. Ceci explique cela.

      Du peu que je connais du pacifisme, il me semble qu’il s’agit avant tout d’une doctrine morale. Lorsque cette doctrine devient politique, elle est inopérante puisqu’elle ne permet pas de penser l’agression, qui elle, est une réalité politique très concrète, ça devient donc une doctrine aveugle sur le plan politique. Je sais que les pacifistes prennent souvent l’exemple de Ghandi  ou de Mandela (qui n’était pas si pacifiste que ça à la base) pour montrer que le pacifisme est opérationnel politiquement mais d’une part , ils faisaient face à des puissances qui les dépassaient outrageusement ( et de ce point de vue , la non violence est peut être la seule alternative politique qui reste  et rien ne dit qu’ils auraient été pacifistes s’ils avaient fait face à des adversaires de puissances équivalentes ou inférieures). D’autre part, ces hommes d’Etat, une fois qu’ils ont gagné leur combat politique grâce à non violence étaient suffisamment réalistes pour ne pas vouloir un Etat antimilitariste. La non violence peut donc être une stratégie politique qui peut se montrer suivant le cas efficace et ponctuellement opérationnelle mais ce ne peut pas être une manière de vivre permanente pour une collectivité, c’est dans la confusion entre ces deux niveaux de lecture qu’il me semble que les pacifistes se trompent.

      Jordanix ne fait ici qu’étendre la logique pacifiste à la vie privée …


    • 1 vote
      pegase pegase 13 septembre 17:07

      @Qirotatif

      Sinon il existe des embouts caoutchouc pour les flèches ... avec les plus puissantes arbalètes, ça doit flanquer un sacré choc  smiley

      http://www.max2joules.com/arbalete-et-carreaux/5578-fleche-embout-caoutchouc-archery-.html

      Il existe aussi des cartouches de 12 à balle caoutchouc non létale ...

      https://www.armurerie-auxerre.com/10-munitions-spartan-a-balle-caoutchouc-calibre-12-70.html

      et les cartouches de gros sel ... évidemment ...


    • vote
      Qirotatif Qirotatif 13 septembre 18:48

      @maQiavel
      Oui pour JLM j’avais un doute mais en effet... MLP je l’ai évacuée définitivement de mon esprit. Cela étant, n’importe quel de ces candidats aurait été mieux que le macroute.

      Quand à Hamon... smiley


    • 1 vote
      Qirotatif Qirotatif 13 septembre 18:55

      @maQiavel
      "Jordanix ne fait ici qu’étendre la logique pacifiste à la vie privée …"

      Ce qui n’a aucun sens... je veux dire sur le plan pratique, de la survie immédiate. 


    • 1 vote
      Zatara Zatara 13 septembre 19:43

      @Qirotatif
      ce n’est pas Jordanix qui "étends la logique pacifique à la vie privée", c’est Jordanix qui récite bêtement les versets pseudo humaniste, parce que c’est "un mec bien" toussa toussa...


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 13 septembre 20:26

      @Qirotatif
      Ha ha ha, je comprends que MLP soit sortie de ton esprit vu le fiasco de la présidentielle. Ceci étant dit , la version du RIC de son programme , malgré ses limites était la moins mauvaise de tous les candidats. Celle de Hamon était la plus mauvaise ,elle en était même ridicule. 

      Ce qui n’a aucun sens... je veux dire sur le plan pratique, de la survie immédiate.

      ------> Et ça en a encore moins à l’échelle collective surtout si on parle de nation. Ceci étant, quand j’écoute Jordanix , je ne trouve pas sa position radicale, il dit même que la vidéo l’a fait réfléchir et trouve normal de se défendre en tuant si nécessaire un agresseur même s’il trouve regrettable la perte d’une vie humaine, il dit bien que les arguments de l’ auteur de la vidéo lui ont mit son cerveau entre deux chaises. Crois,moi j’ai connu des pacifistes beaucoup plus radicaux que ça ... smiley

      Jordanix défend âprement ses positions mais pour avoir quelques fois discuté avec lui, je peux dire qu’il a une très bonne capacité d’écoute ,il est du genre à peser le pour et le contre avant de se construire une opinion dont il ne fait pas une vérité absolue imposable à tout le monde, il a une bonne capacité d’autocritique et de compréhension des avis qui divergent des siens , ce qui est plutôt rare dans la sphère internet ...


    • 1 vote
      Qirotatif Qirotatif 13 septembre 21:40

      @maQiavel
      J’ai zappé aux premiers échanges. La tafiole mentale (NB : tafiole, tarlouze, n’est pas employé dans une optique homophobe, je me réfère au sens québecois du vocable) m’exaspère d’autant plus que je suis fatigué et malade. Ce n’est que par politesse que je réponds. Bonne soirée.


    • vote
      maQiavel maQiavel 14 septembre 00:05

      @Qirotatif
      Bah si tu es malade alors ça se comprends. Ceci étant , ça ne change rien au fait que tu es homophobe. smiley

      Bon rétablissement. 


    • vote
      Belenos Belenos 14 septembre 00:26

      @Qirotatif

      Les Québécois sont tous des homophobes anti-multiculuralistes qui sentent le sirop d’érable moisi. 

      https://www.youtube.com/watch?v=-Onv_qkJakQ


    • vote
      Et Hop ! 18 septembre 23:02

      @La mouche du coche : " Un homme libre est armé. "

       Ca veut dire quoi ? 

       Porter une arme sur soi, et détenir une arme chez soi, c’est complètement différent.

      La détention d’arme de chasse devrait être presque libre à la campagne, avec rétablissement de l’ancienne loi sur la légitime défense.

      Pour le port d’arme, tant qu’ils continueront à envoyer en prison les policier qui font usage de leur arme de service pour se défendre, la question ne se pose même pas pour des non policiers.


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 13 septembre 15:24

      Vu la première vidéo. Voilà enfin une vraie  prescription politique, ce qui devient de plus en plus rare puisque les gens préfèrent râler, critiquer et insulter plutôt que de proposer des solutions constructives.

      En ce qui me concerne je suis pour parce que je pense qu’elle pourrait s’avérer efficace dans le contexte des attentats que nous connaissons. De plus, cette mesure serait la démonstration que les solutions aux problèmes d’insécurité ne consistent pas toujours dans la restriction des droits du citoyen (souvent inefficaces et hors sujet mais réclamés par les citoyens eux-mêmes qui vraisemblablement ne réfléchissent plus dès qu’ils ont le sentiment d’une montée d’insécurité et qui sont prêt à abandonner de large pan de leur liberté pour l’illusion qu’ils seront plus en sécurité , il n’y a rien de plus efficace que le sentiment d’insécurité et la peur qu’il suscite pour que les peuples courent d’ eux-mêmes vers leurs fers ). Au contraire, l’extension de certains droits peut s’avérer efficace pour lutter contre l’insécurité.  Et même au-delà des arguments utilitaristes, dans une République digne de ce nom, les citoyens doivent être armés.

      Mais évidemment , il y’a le croque mitaine étasunien qui permet de dire tout et n’importe quoi sur le sujet comme le montre l’auteur de la vidéo alors que la législation est très hétérogène selon les Etats et qu’à la base il existe dans ce pays une véritable culture de la violence qui ne correspond pas au rapport culturel  qu’a la France et même les pays européens en général avec les armes à feu.

      De toute évidence, le port d’arme ne passera jamais, nos oligarchies ne l’accepteront pas et elles n’ont pas tort si elles veulent préserver leurs intérêts, on a vu ce que peut donner le peuple en arme en France pendant des séquences la révolution française ou pendant la commune, ce n’est jamais bon pour elles. Je pense qu’il faut y aller par petits pas. Commencer par exemple par la proposition de Thibault de Montbrial qui consiste à demander à ce que les policiers , les gendarmes , les douaniers , puissent  porter leur arme en dehors du service, ainsi que les anciens membres des forces de l’ordre, et ne pas mettre trop l’accent sur les citoyens volontaires pour ne pas effrayer l’opinion. Ou alors mettre l’accent sur le fait que les citoyens volontaires seront sévèrement sélectionnés et que ces « civils armés » auront une formation initiale suivie par un entraînement régulier et un contrôle périodique aussi bien sur le plan technique que psychologique. Et si l’expression « citoyens armés » fait peur à la population, il n’y a qu’à trouver un artifice institutionnel et sémantique pour les intégrer aux réserves des forces de sécurité pour qu’on ne puisse plus dire qu’il s’agit de « civils armés » mais de « réservistes » , c’est plus politiquement correct et plus facilement acceptable pour une opinion qui est déjà contre le port d’arme.

      Le but serait que l’on puisse arriver à ce que 2 % de la population qui soit concerné par cette mesure, ce qui serait suffisant pour avoir en permanence une couverture significative des lieux publics. Comme l’explique Thibault de Montbrial, son coût serait modéré au regard de l’efficacité considérable qui en résulterait à la fois en terme de riposte et même de dissuasion, puisque les assaillants s’exposeraient à un risque de riposte immédiate qu’ils ne pourraient mesurer à l’avance. Dans un pays dans lequel les attaques au couteau risquent de se multiplier, la mise en place d’une telle mesure est loin d’être utopique, si l’opinion publique y est fortement favorable (donc il faut bien communiquer sur le sujet et éviter les formulations stupides et brute de décoffrage qui feront penser au citoyen lambda qu’on veut mettre en place un far west en France), les politiciens peuvent se retrouver contraints de l’adopter. Mais en amont, il va falloir revoir les considérations déviantes de l’institution judiciaire vis-à-vis de la légitime défense.

      Mais je crains que ce ne  soit l’inverse qui se passe et qu’on aille au contraire vers plus de restriction de liberté qui ne seront même pas efficaces et qui ne serviront qu’à mieux contrôler la population , c’est très clairement la tendance actuelle. Tout dépend réellement du niveau de conscience politique général de la population  et il faut avouer que ça ne vole pas très haut en France  

       


      • vote
        sls0 sls0 15 septembre 05:37

        @maQiavel
        En France j’avais du 30.06, du 45, du 9mm, du 7.08 et bien sûr de 22. Je grillais pas mal de cartouches, je rechargeais et j’améliorais parfois des armes à la demande.

        Où je suis maintenant, il est plus facile de trouver une arme qu’une échelle potable. Se faire toper avec une arme sur soi, c’est 600 pesos si l’on a pas les papiers. (12€).

        Comme je suis assez pote avec le chef de la police, si je veux une arme un flic me le ramène à domicile avec le port d’arme, cool non ?

        Je n’ai pas d’arme chez moi, comme partout c’est surtout pour combler un manque dans le slip. Il y a aussi le fait que localement lors d’une attaque, si on est armé le risque d’y passer est multiplié par 21.

        0,6 homicide/an/100.000 habitants en France, ici 25 homicides. Ils tirent comme des pieds mais font du dégât quand même.

        42 fois plus d’homicides et des gens facilement armés, ça peut faire réfléchir.

        Le jour ou je veux faire un mauvais coup trouver une arme est facile, un coup de matraque pour le premier qui a une arme qui a le bon profil et c’est fait.

        Un mec armé par surprise on le mouche.

        Deux fois que je me suis trouvé à proximité d’une fusillade. Elle est finie que l’on a toujours rien compris au film, ce n’est pas comme dans les jeux vidéos. Sortir une arme à ce moment là en plein brouillard risque d’énerver un truand ou un flic qui feront du préventif.

        Au stand il fallait être parrainé par deux tireurs pour rentrer au club, dès que l’on sentait qu’on avait affaire à un froussard qui voulait une arme pour se "défendre", pas de parrains. Le comique de la vidéo peut continuer avec ses jeux vidéos et fantasmer s’il veut, ce n’est pas un tireur. Je ne sais par pour vous mais la deuxième vidéo avec ses nunchakus en arrière plan ça l’air ridicule, en plein fantasme ce mec.


      • vote
        Hijack ... Hijack ... 13 septembre 17:52
        ouf ... c’est pas donné !
        .
        Mais ... hein, faut ce qu’il faut pour se sentir en sécurité ... blague à part.
        .
        Les armes pour tous ... hum, oui, à condition de savoir s’en servir parfaitement ... à condition ne pas s’affoler au moindre bruit, au moindre truc inconnu, ou ... étranger qui passe.
        Aux Usa ... ceux qui ont tiré contre un soi disant agresseur, devenu victime ... ont tjrs été des cons dernier degré. Si en France on s’arme à tout va ... la bêtise sera un paramètre plus évident que le danger.

        • vote
          Et Hop ! 18 septembre 23:09

          @Hijack ... 

          Avoir une arme chez soi pour se défendre, je sui plutôt pour, à condition de revenir à l’ancienne loi sur la légitime défense qui autorisait à tirer en cas d’effraction armée, ou d’intrusion la nuit avec une arme. 

           Mais laisser tout le monde se ballader partout avec une arme, les malfrats comme les autres, il y aura beaucoup plus d’hommicides volontaires et involontaires.


        • 1 vote
          Belenos Belenos 13 septembre 20:15

          Ce qui peut sembler particulièrement injustifié, au premier abord, ce sont toutes les interdictions concernant les armes non-létales. On se dit qu’avec ça on pourrait se défendre sans mettre en danger la vie de son agresseur (ou de son fils qui va aux toilettes la nuit et qu’on prend pour un malfaiteur). Et puis en y regardant de plus près, on se rend compte que la réalité n’est pas si simple. https://www.arpac.eu/la-fausse-bonne-idee-des-armes-non-letales/


          • vote
            pegase pegase 13 septembre 21:08

            @Belenos

            Il raconte une grosse connerie, le fusil à pompe est autorisé en France, il suffit d’avoir une licence de tir sportif ou un permis de chasse, ils sont en cat C et B suivant leur configuration ..

            http://www.armes-ufa.com/spip.php?article2249


          • 1 vote
            Belenos Belenos 14 septembre 00:31

            @pegase

            Ca dépend du modèle. "Le fusil à pompe « classique », celui à canon lisse, est interdit dans le pays depuis 1995. Ce fusil, dont la répétition manuelle s’effectue via un mouvement de va-et-vient, est populaire chez les chasseurs du monde entier, notamment pour la chasse au canard. Son utilisation dans plusieurs faits divers violents au début des années 1990 et son association fréquente avec le crime dans les films d’Hollywood ont sans doute contribué à son interdiction, ainsi que sa version à canon scié, qui permet de le dissimuler plus facilement et de faire plus de dégâts." http://www.slate.fr/france/80173/tireur-liberation-acheter-fusil-pompe-legalement


          • 1 vote
            pegase pegase 14 septembre 10:24

            @Belenos

            Ils racontent n’importe quoi sur Slate, l’interdiction porte sur la longueur du canon et la présence ou non d’une crosse, ce n’est jamais que du 12 mm, il ne faut pas rêver, la portée est très limitée ... il faut lire le lien que j’ai posté plus haut, c’est le canon rayé qui est en cat B il me semble, ni l’un ni l’autre ne sont interdits ...

            Je préfère les arbalètes, pas besoin de licence de tir, la précision est terrible, c’est très puissant, aujourd’hui on peut faire du tir de précision jusqu’à 400 mtr, la portée atteint plus de 600 mtr, l’argument qu’il n’y a qu’un coup ne tient pas si on dispose de deux ou trois arbalètes déjà armées ... Les pointes de chasse sont létales , celles de cibles en principe pas (sauf en touchant un organe vital), donc pour la défense du domicile il vaut mieux choisir les pointes de cibles moins destructrices ...

            Le potentiel de développement est immense, notamment avec les culots de flèches profilés avec encoche éjectable ...



          • 1 vote
            Norman's mum Norman’s mum 14 septembre 12:08

            Il y a encore plus précis et sophistiqué :

            https://goo.gl/images/161MEQ


          • vote
            maQiavel maQiavel 14 septembre 00:04

            Sous la seconde vidéo, j’ai trouvé une contre argumentation au port d’arme tel qu’il est proposé dans la première vidéo plutôt intéressante, elle écrite par un certain « Nicolas G ». C’est un long commentaire mais j’ai sélectionné la partie qui est intéressante :

            « Qu’en est-il de la méthode de raisonnement qui permet à quelqu’un de savoir s’il peut et s’il doit tirer ? Elle ne s’acquiert pas toute seule. Seule une formation longue et continue permet de l’acquérir, de l’entretenir et de la remettre à niveau. D’un autre côté il faut aussi permettre aux gens de défendre leur arme. Pris dans une petite bagarre où l’usage d’une arme à feu n’est pas nécessaire (donc illégal), rien n’empêchera l’agresseur de prendre le dessus sur sa victime, de lui piquer son arme et de la retourner contre la victime. À ce moment, le cas d’usage de l’arme sera conforme, mais sans arme c’est plus dur. Cela veut dire qu’il va falloir également autoriser le port d’arme de catégorie D (spray lacrymo par exemple), c’est à dire une nouvelle formation, nouvelles contraintes, etc. Porter une arme ce n’est pas qu’un droit, ça entraîne une énorme quantité de responsabilités. Un argument qui revient souvent et qui est faux : "le tireur civil sera mieux entraînés que les forces de l’ordre parce que ces derniers tirent 40 cartouches par an". Il est faux parce que le port d’arme implique en plus de la connaissance et du maniement de l’arme, des connaissances juridiques (cadre légal d’usage des armes), des connaissances tactiques (progression, règles de sécurité, appui, couvertures, etc.), des connaissances annexes comme défendre son arme (combat à main nue, placement, travail de groupe) et également proposer une réponse graduée (utiliser une matraque, une lacrymo, un taser, un flashball, etc.). C’est un métier et ce n’est pas pour rien. Bref dans leurs métiers les forces de l’ordre sont en permanence dans un contexte qui les brassent dans des connaissances ou rappels sur les armes, leur port, leur cadre d’usage etc. Je ne suis pas totalement contre le port d’arme citoyen, j’y vois des avantages, mais également des inconvénients et je reste trop mitigé pour trouver que ça soit une bonne idée ».

            En lisant ce commentaire, j’ai immédiatement pensé à cette vidéo. Je ne connais absolument rien sur le maniement des armes à feu mais la simple logique me laisse penser que le policier a tout faux du début à la fin. Déjà, fallait –il qu’il intervienne seul ? Est-ce qu’il n’aurait pas fallu attendre des renforts ? Après tout il n’y avait pas d’urgence, la victime qui se fait dépouiller prend des coups, pas de quoi la tuer ou la blesser gravement, elle n’est pas en danger de mort. Et même si on considère qu’il devait intervenir et le faire  seul, l’arme à feu était-elle l’outil adéquat dans cette situation ? Je ne le pense pas. Et si l’arme à feu était bien indiquée pour gérer cette situation, pourquoi le flic réduit-il la distance ? J’ai l’impression qu’il s’imaginait qu’en fonçant dans le tas et en dégainant son arme, les agresseurs allaient prendre peur et s’enfuir. Grave erreur, ça les a au contraire excité contre lui, un en particulier qui se tenait à l’écart jusque là, qui immédiatement haussé le ton et a cherché à s’emparer de son arme. Ce n’est qu’à ce moment là que le flic sous pression se met à reculer, se fait bloquer la sortie par l’autre comparse qui le prend par derrière,  ce qui l’oblige à faire feu sur l’agresseur qui l’a en face et qui le frappe.

            Une fois que le flic a repris le contrôle de la situation pourquoi reste –t-il encore en contact avec les agresseurs ? Pourquoi discuter avec eux alors que cette conversation le distrait ? Pourquoi ne pas leur avoir intimé l’ordre de rester éloigné de lui ? J’ai l’impression qu’après avoir tiré , le policier est en état de choc , il ne réfléchit plus à la situation périlleuse dans laquelle il se trouve ,  il rengaine son arme dans sa poche et l’un des agresseurs n’a qu’à tendre la main pour s’en emparer et lui tirer dessus ( il a beaucoup de chance de s’être fait tirer sur la fesse et non sur la colonne ou derrière la tête , il aurait pu finir hémiplégique ou mort ).

            Bref, je suis pour le port d’arme mais les arguments de Nicolas G font mouches. On voit dans cette vidéo les mauvais choix d’un individu qui est pourtant un pro. Est ce que des citoyens même formé aux armes à feu seraient dans la capacité de gérer ce type de situation très stressante alors que ce n’est pas leur métier ? Alors qu’ils ne sont entrainés qu’au maniement des armes à feu ?  Je me demande si moi je pourrais parce que là assis devant mon PC c’est facile de voir les erreurs du flic mais dans une situation réelle ou je serais armé et ou il faut réagir rapidement en faisant les bons choix, aurais je été plus efficace ? J’ai l’impression que porter une arme à feu dans ce type de situation devient un inconvénient alors que j’ai la conviction qu’au contraire cette situation serait gérable sans arme à feu …


            • 1 vote
              Zatara Zatara 14 septembre 00:34

              @maQiavel
              Qu’en est-il de la méthode de raisonnement qui permet à quelqu’un de savoir s’il peut et s’il doit tirer ?

              ce post est de la bouffonnerie de planqué prétentieux qui n’a strictement aucune idée de ce qu’il se passe sur le terrain... autant écouter ce que les flics ou les pompiers ont à dire pour leur propre sécurité, et après on reparlera de "méthode de raisonnement" smiley


            • 1 vote
              Belenos Belenos 14 septembre 01:04

              @maQiavel
              "J’ai l’impression que porter une arme à feu dans ce type de situation devient un inconvénient alors que j’ai la conviction qu’au contraire cette situation serait gérable sans arme à feu…"

              Sauf si les trois lascars sont armés de cuter et ont commencé à vous lacérer. Ce à quoi on peut répondre en disant que si l’on imagine qu’ils peuvent être armés de cuter on peut aussi imaginer qu’ils peuvent être armés de flingues et qu’on va se retrouver dans un concours de tir à trois flingues contre un, avec un carnage pour résultat. Bref, ce n’est peut-être pas le bon raisonnement ou peut-être que le raisonnement n’est pas suffisant pour traiter la question. La question "Est-ce qu’il faut être armé dans la rue pour se protéger, constamment ou sélectivement" est une autre question que celle de la pertinence de la revendication du droit à en faire le choix sans être infantilisé par l’Etat. On peut en effet estimer qu’il n’entre pas dans les attribution d’un Etat de désarmer ses citoyens sous prétexte de les protéger, ou avoir au contraire une position inverse. C’est un thème important du Western qui montre la fondation de l’Etat américain : le shérif interdit de porter une arme dans la ville et doit affronter les cowboys qui ne le supportent pas. D’un côté comme de l’autre, j’ai l’impression que c’est toujours une position de principe, que l’on tente certes de justifier rationnellement (et c’est logique de le faire) mais qu’en réalité il s’agit surtout d’une affaire de sensibilité (un peu comme la question de la peine de mort qui n’est jamais épuisée par quelque raisonnement que ce soit). C’est d’ailleurs pourquoi le fait d’être un homme ou une femme conditionne probablement en grande partie la réponse à la question de la légalisation des armes (je ne prends même pas la peine de vérifier et je veux bien être démenti si je me trompe). 

              La vidéo est instructive en tout cas. Elle montre que la connerie des agresseurs-zombies, (incapables de faire un calcul bénéfice-risque de bon sens pour eux-mêmes) est le facteur le plus imprévisible et le plus dangereux dans ce genre de situation. 


            • 1 vote
              pegase pegase 14 septembre 10:40

              @maQiavel

              Dans le territoire de Belfort, il y avait une bande de gens du voyage qui torturaient les vieux pour leur soutirer leur fric, ils coupaient les doigts à la pince, passage à tabac ..etc ...

              Ils ont finis par les chopper, mais ça a mis plus d’un an, je peux vous dire que la plupart des gens se sont armés jusqu’aux dents smiley

              Ils sont sortis de prison, on les croise parfois dans la rue ...


            • vote
              maQiavel maQiavel 14 septembre 15:18

              Quand on fait une prescription politique, pour qu’elle soit efficace il faut que le but à atteindre soit le plus précis possible, parce que les moyens doivent être en adéquation avec la fin.

              Faire du port d’arme une fin en soi serait une approche idéologique de la question. Je ne dis pas que c’est mauvais, je pense moi-même qu’en principe les citoyens doivent être armés mais on se situerait là dans une autre optique que celle de répondre pragmatiquement à un problème donné.  Donc la question que je me pose c’est : quel est l’objectif à atteindre du port d’arme citoyen tel que défendu par l’ARPAC ?

               -S’il s’agit de répondre à un problème très spécifique qui est celui des assaillants qui tirent sur des foules comme au bataclan ou de ces radicalisés qui attaquent de façon indiscriminée à l’arme blanche, cette prescription politique pourrait être efficace car ceux qui porteraient les armes seront formés pour évaluer et apporter une réponse immédiate à ce type d’assaut très particulier.

              -Par contre, s’il s’agit d’atteindre un but global comme baisser l’insécurité de manière générale, cette mesure serait non seulement inefficace mais en plus dangereuse. La baisse de l’insécurité ne peut passer que par la définition d’ une stratégie politique globale appliquée sur le terrain par des professionnels qui doivent être capables d’apporter des réponses très spécifiques à des problèmes tout aussi spécifiques, ce qui nécessite une formation de ces agents de sécurité pour maitriser différents type d’approches , différent type d’armes et surtout acquérir une méthode de raisonnement pour faire les bons choix en fonction de la situation à laquelle ils sont confrontés. Est-ce que des amateurs uniquement formé à l’usage des armes à feu seraient capables de faire ça ? C’est ce qu’on voit dans le lien de la vidéo que j’ai mit : dans ce contexte là, l’arme à feu a plus été un inconvénient qu’un avantage, le policier qui est pourtant un professionnel a réagit instinctivement au lieu de réfléchir. Des amateurs formés au maniement des armes à feu feraient mieux   smiley  ? Comme le dit « Nicolas G » dans le commentaire que j’ai repris, ce n’est pas un métier pour rien. J’ai beau y réfléchir, je ne vois pas ce qu’une arme à feu peut apporter comme solution dans ce genre de cas.

              Pour sortir des positions de principe, il faut donc que le port d’arme citoyen réponde à une problématique très spécifique et qu’on sache évaluer l’efficacité de cette mesure en fonction, ce n’est pas impossible à faire. Il ne faut surtout pas laisser le discours de défense de cette mesure qui pourrait être efficace à des gens qui en ont gros à cause de l’insécurité en général , qui construisent des discours sécuritaires idéologiques et qui s’imaginent que les armes à feu peuvent résoudre tous les problèmes de sécurité, y compris celui du racket dans les métros comme dans la vidéo que j’ai mit en lien. 


            • 1 vote
              Zatara Zatara 14 septembre 02:06
              de toute façon, ça n’arrivera pas... Aucune chance que le port d’arme se développe en France dans un cadre citoyen. Y’a une logique sécuritaire à mettre en place, et comme l’etat démissionne dans toutes ses prérogatives, si des personnes doivent patrouiller pour assurer un service et un droit à la sécurité, ça passera pas une libéralisation du marché de la sécurité.
              En attendant qu’il y ait de quoi faire passer la pillule, l’insécurité et le 2 poids 2 mesures judiciaires, la vaste blague de l’application des peines et la multiplication des actes de violence dans les lieux publiques ont de beau jours devant eux...

              • vote
                ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 14 septembre 08:19

                Oh yeah, that’s a fuckin’ good idea !!! Weapons for everyone !!!

                Nan sérieux, les gens ont si peur que ça ?

                Peur de perdre leurs ramassis de cochonneries achetés à la sueur de leurs fronts et qui de toute façon finiront entassés au grenier, au sous sol ou chez Emaüs.

                Ou alors c’est peut-être pour compenser un manque de confiance en soi voire même corriger une faiblesse de l’organe reproducteur, histoire de se rassurer qu’on est bien un vrai mâle.

                Et allez ! Encore une rustine qui s’attaque aux conséquences des problèmes. En plus le nombre d’armes volées va littéralement exploser ainsi que tous les trafics et braquages qui vont avec, toujours ce fameux serpent !

                Ah oui, et si vous n’avez pas envie de vous faire attaquer ou déposséder, il vous suffit simplement de ne pas avoir d’objets de valeur.


                • 1 vote
                  ged252 14 septembre 12:04
                  La question préliminaire serait :
                  .
                  Y a-t-il des actes de guerre commis de façon aléatoire contre des Français ?

                  • vote
                    CoolDude 14 septembre 12:33
                    Benalla doit être content !

                    Toi aussi joue au force de l’ordre et crée ta Milice politique !!! Yeah...

                    Partant du constat que la plupart des professionnels en matière de sécurité intérieur ne tirent que 10 cartouches par an, et disposent de peu d’entraînement, de nombreux tireurs sportifs estiment qu’ils seraient plus habilités à la défense des citoyens ...

                    Ce n’est pas parce que l’on est meilleurs au tir, plus entraîne... Que l’on est meilleurs pour juger sur ce que l’on doit tirer.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès