• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les élites : Des Lumières au grand confinement

Les élites : Des Lumières au grand confinement

Les élites françaises : Des Lumières au grand confinement | Eric Anceau | Passés Composés

https://passes-composes.com/book/277

Tags : Livres - Littérature Histoire




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 19 janvier 13:06

    Les sans culottes avait des idées anarchistes ils ont vite été mis de coté. Ce sont peut être les seuls anarchistes qui ont été écartés sans trop de violence.

    Faire partie d’une élite intellectuelle c’est faire partie d’un milieu, d’une caste. Il fallait un accès à la connaissance dont était exclus la caste du bas.

    Il y a eu l’exception Proudhon, comme typographe il s’est auto formé. Sinon l’élite était la représentation d’une caste.

    On ne parle pas de l’élite économique de 1945 qui avait perdu le droit de l’ouvrir suite à une collaboration assez poussée ?

    Nota : ça y est, il y a le prompteur ? Il faut s’y habituer pour que ça fasse naturel. Le message passe d’une façon moins hâchée donc plus naturelle et entendable.


    • vote
      Super Cochon Super Cochon 20 janvier 02:20

      @sls0
      .
      .
      L’Anarchisme n’existait pas sous les Sans-Culottes !
      .
      .
      « Sans-culottes » est le nom donné, au début de la Révolution française de 1789, par mépris, aux manifestants populaires qui portent des pantalons à rayures et non des culottes, symbole vestimentaire de l’aristocratie d’Ancien Régime.
      .
      .
      Des FAKE-News dés la première phrase !
      .
      .


    • 1 vote
      sls0 sls0 20 janvier 10:06

      @Super Cochon
      Je ne répond pas t’es trop cloche.


    • vote
      Étirév 19 janvier 13:12

      Des premiers révoltés des nations, parias, paresseux souvent, égoïstes toujours, aventuriers schismatiques et mus par un orgueil funeste, refusant continuellement de s’astreindre à un travail régulier et à la contrainte du devoir, créant une aristocratie factice basée sur les privilèges qu’ils se donnent tel que dans le Judaïsme, lorsque celui-ci se substituera à l’Israélisme après la captivité et l’exil, passant ensuite par la Grèce et ses philosophes qui amènent une décadence masculine, et se poursuivant, ensuite, dans le Catholicisme romain, puis un peu plus tard dans le protestantisme puritain, et parachevant leur « œuvre » désagrégatrice et amorale, dans la Maçonnerie moderne... tout ceci est l’histoire de la mue du « Serpent », ennemi éternel du genre humain, devenu aujourd’hui, dans une toute-puissance, apatride, supranationale et heureusement en fin de règne, ce qu’on appelle les « mondialistes » ou la « Main occulte ».
      BLOG


      • vote
        Quasimodo 19 janvier 14:50

        Avec des " Si " on mettrait Paris en bouteille ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès