• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Match : Génération identitaire contre « islamo-gauchisme »

Match : Génération identitaire contre « islamo-gauchisme »

Le président de l'UPR analyse ici - avec la hauteur de vue nécessaire - les deux affaires qui enflamment et divisent l'opinion publique française en cette mi-février 2021 : le projet du ministre de l'intérieur de dissoudre le mouvement Génération identitaire d'une part, la demande de la ministre de l'enseignement supérieur faite au CNRS d'enquêter sur l'islamo-gauchisme dans les universités françaises d'autre part. François Asselineau relève que les deux camps qui s'affrontent ne font que reproduire, sans bien s'en rendre compte, les débats intérieurs délétères qui traversent la société américaine. Avec le risque que tout cela ne finisse par provoquer une guerre civile. Pour le président de l'UPR, les Français doivent se ressaisir et se rassembler autour d'une France fidèle à sa double tradition historique. La France doit rester la France, c'est-à-dire une République laïque, mais de tradition chrétienne. L'apaisement ne viendra qie si elle est fermement et courageusement dirigée par un chef d'Etat respectable, et donc respecté

Tags : Politique Islam François Asselineau Polémique




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 09:40

    Bonne intervention de François Asselineau avec des nuances intéressantes concernant Génération Identitaire. 

    Sur le second sujet, il convient de préciser que l’islamo-gauchisme n’est en réalité qu’une des diverses déclinaisons du marxisme cutlurel. 


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 21 février 14:37

      @Qaspard Delanuit

      Passons nous du vocabulaire trompeur des conservateurs americains, relativisme culturel suffit largement, Marx n’a pas grand chose à voir avec cette pensée.


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 14:55

      @Mr.Knout

      C’est vrai que Marx lui-même n’a pas grand chose à voir avec le sujet, mais le marxisme a bien un rapport précis et documenté avec cette tendance. Pour résumer, le marxisme culturel est une caricature de lutte des classes dans laquelle les minorités culturelles prétendument opprimées jouent le rôle d’un prolétariat de substitution. La notion même "d’intersectionnalité" dont on nous rebat les oreilles et qui est la nouvelle coqueluche des "recherches" universitaires ne se comprend pas en l’absence du concept de marxisme culturel. 


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 15:04

      À 3 minutes, Philippe Bilger (qu’on l’apprécie ou pas) décrit bien en quelques mots cette forme particulière du marxisme culturel qu’est l’islamo-gauchisme : 

      https://www.youtube.com/watch?v=q8L5_HD_WKE

      La femme en bas à droite de l’écran, tente de nier le phénomène. Pour elle, cela n’existe pas. Ben voyons !  smiley


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 22 février 19:15

      @Qaspard Delanuit

      Le marxisme culturel comme l’islamo gauchisme sont des concepts/anathemes produit par l’"extrême droite", en aucun cas des pensées produites par des intellectuels de "gauche". Ils n’ont pour moi aucune pertinence dans un débat contre les tenants du relativisme culturel qui, d’une approche pertinente en ethnologie et anthropologie, est devenu un argumentaire caduque produit par les gauchistes pour justifier leurs hypocrisies face à l’immigration en faveurs du capitalisme.


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 22 février 21:30

      @Mr.Knout

      "Le marxisme culturel comme l’islamo gauchisme sont des concepts/anathemes produit par l’"extrême droite""

      Le terme "fascsime" n’est-il pas lui aussi utilisé à tout-va comme un concept anathème ? Et pourtant le véritable fascisme existe bien en tant que doctrine et comme pratique effective. Le fait que l’expression "marxisme culturel" soit utilisée pour disqualifier ses adversaires idéologiques et dans le cadre de doctrines éventuellement détestables, ne lui retire pas sa pertinence. Après tout, même les termes "d’enculé" ou de "fils de pute", généralement utilisés comme injures, conservent malgré tout une signification objective au premier degré (la sodomie existe et certaines prostituées ont des enfants). 

      "Relativisme culturel" correspond en effet à une réalité, mais qui n’est qu’une des formes possibles de ce que désigne l’expression de "marxisme culturel", qui a une signification plus étendue et surtout plus systémique. 

      Et non, ce concept n’est pas une totale invention de l’extrême-droite ou plus généralement de l’antimarxisme. Et elle est historiquement cohérente. Les marxistes ont été les premiers à se poser la question de la révolution culturelle et à la mettre en oeuvre sous d’innombrables formes ! D’ailleurs la révolution russe a très rapidement pris une forme culturelle, d’abord un peu spontanée, avant d’être sévèrement reprise en main par Lénine dans les années 1920. L’URSS a ensuite arrosé de subventions de nombreuses associations culturelles partout en Europe pendant la guerre froide. Du reste, la CIA a fait la même chose, bien entendu ! Ces choses-là sont parfaitement documentées. Il faudrait écrire un livre de mille pages pour en donner un bref aperçu. En voici un seul exemple, français :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_des_%C3%A9crivains_et_artistes_r%C3%A9volutionnaires

      Gramsci est par ailleurs l’un des intellectuels marxistes qui a le plus théorisé la question du marxisme culturel. 

      "L’hégémonie culturelle est un concept développé à la suite du théoricien marxiste non conformiste italien Antonio Gramsci. Il part du postulat que la conquête du pouvoir présuppose celle de l’opinion publique."
       https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9g%C3%A9monie_culturelle# : :text=L’h%C3%A9g%C3%A9monie%20culturelle%20est%20un,non%20conformiste%20italien%20Antonio%20Gramsci.&text=Il%20d%C3%A9crit%20la%20domination%20culturelle,%C3%A9tablissement%20des%20syst%C3%A8mes%20de%20domination.

      Le sens actuel de marxisme culturel "théorie et pratique de déconstruction sociale d’inspiration marxiste utilisant les minorités culturelles comme prolétariat de substitution" trouve aussi une source chez Adorno lequel a été très profondément marqué par le fait qu’Hitler était porté par une forte adhésion populaire : le prolétariat pouvait donc servir d’appui à quelque chose d’aussi immonde que le nazisme, et conduire à l’extermination de minorités. Cela a considérablement ébranlé en lui l’idée naïvement marxiste selon laquelle que les sociétés pouvaient se transformer dans le bon sens par une simple "dictature du prolétariat". Certes, son analyse des industries culturelles, consécutive à sa découverte de l’instrumentalisation de la culture de masse au sein de la société américaine, n’est pas une exhortation à pratiquer le marxisme culturel dans les formes qu’il prend actuellement (il était trop intelligent pour cela). Mais de fil en aiguille, de révolutions culturelles russes et chinoises en hégémonies culturelles "gramsciennes" en passant par le marxisme critique de la Frankfurter Schulel d’un Adorno et d’un Horkheimer, il est parfaitement justifié de relier la confusion actuelle au grand courant du marxisme culturel, quand bien même serait-ce une forme dévoyée ou pervertie d’un hypothétique marxisme authentique. Ce qui peut se discuter, étant donné que la marxisme en pratique a de toute façon été immédiatement différent de la théorie de Marx et Engels. 


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 22 février 21:53

      "selon laquelle les sociétés" et non "selon laquelle que les sociétés" ! 


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 22 février 22:41

      @Qaspard Delanuit

      ".."Relativisme culturel" correspond en effet à une réalité, mais qui n’est qu’une des formes possibles de ce que désigne l’expression de "marxisme culturel", qui a une signification plus étendue et surtout plus systémique. "

      Et c’est de cette réalité dont je parle, ce qui devrait principalement ressortir dans la critique du gauchisme qui s’appuie sur les minorités et qui est le cœur de ce débat.
      Si on étend le champs de la discussion je n’ai en effet moins à redire, même si j’ai plutôt tendance à déborder l’école de Francfort par la gauche, appuyant ma critique sur son pragmatisme americain et son structuralisme plutôt que sur sa théorisation de la déconstruction sociale.


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 22 février 23:40

      @Mr.Knout

      Je ne suis pas du tout fermé à des analyses de la situation recourant au concept de relativisme culturel. Toutes les clefs qui fonctionnent m’intéressent et peuvent s’ajouter à mon trousseau. 


    • 3 votes
      sls0 sls0 21 février 10:00

      Deux affaires qui enflamment et divisent l’opinion publique française ?

      Par chez moi l’opinion publique française n’en cause pas et à priori n’en a rien à foutre.


      • 6 votes
        julien julien 21 février 12:58

        @sls0
        Tout comme sur ce site personne n’en n’a rien à foutre de ce dont on cause par chez vous, mais merci de continuer à nous tenir informer malgré tout.


      • 1 vote
        sls0 sls0 21 février 14:25

        @julien
        Chez moi c’est aussi un bout de France qui doit être assez représentatif. Donc pour vous il faut exclure les gens qui ne pensent pas comme vous, ça risque de compliquer les sondages.

        Je croyais qu’un bout de France était assez représentatif de la France. Pour vous l’avis sur un site connu pour être noyauté par l’extrême droite est des complotistes serait plus valable, pourquoi pas.


      • 4 votes
        julien julien 21 février 19:03

        @sls0
        "Donc pour vous il faut exclure les gens qui ne pensent pas comme vous, ça risque de compliquer les sondages."
        Ne projetez pas comme ça sur les autres vos propres tares, vous qui passez votre temps à qualifier tout ce qui vous déplait de fasciste ou de raciste, pour vous, même Pascal Praud est un facho si je me souviens bien, un peu de lucidité sur vous-même ça vous ferait le plus grand bien.

        "Je croyais qu’un bout de France était assez représentatif de la France"
        Je ne doute pas un instant que les trois personnes avec qui vous avez dû évoquer le sujet soit représentatif d’un "bout de France", vous qui vous targuez souvent d’être dans l’étude statistique rigoureuse c’est assez savoureux de vous voir faire ce genre d’affirmations.


      • 3 votes
        sls0 sls0 21 février 19:52

        @julien
        Les sondages je n’y fais confiance que quand je peux contrôler la méthode.
        Pour mon mini sondage, le plus gros des sondés c’est le bistrot d’en face, un des rares à être ouvert. Plus d’autres personnes. Ca fait un échantillon d’une cinquantaine de personnes, le minimum syndical car ça donne une erreur de plus ou moins 6,2%.
        Ce n’est pas ce que je pense mais ce que les gens pensent. (Je pense la même chose aussi)
        Je vis dans un endroit à promenade, à pieds on rencontre beaucoup de gens sympas. 
        Où ça cause le plus c’est au lavomatic, 42 minutes de lavage et 12 de séchage, on cause.


      • 3 votes
        ZardoZ ZardoZ 22 février 11:36

        @sISo

        Où ça cause le plus c’est au lavomatic, 42 minutes de lavage et 12 de séchage, on cause.

        Rien à cirer de ta vie de misérable loser.


      • 5 votes
        Conférençovore Conférençovore 21 février 10:03

        65% des Français qui trouvent que l’immigration est devenu problématique, c’est en soi énorme mais masque probablement une radicalisation de l’opinion encore plus importante chez les Français de souche. 

        Car si l’on va bien trouver des gens issus de l’immigration qui veulent fermer la porte derrière eux parce qu’ils savent très bien ce qu’ils ont quitté, des gens qui en ont marre du laxisme, de l’insécurité, etc, il se trouve qu’une majorité écrasante (86% des musulmans ont voté Hollande...) vote pour des partis immigrationistes, c’est-à-dire globalement de gauche (même si la droite dite républicaine pratique la même politique sur ces sujets).

        Aussi on peut conclure qu’en réalité, on a probablement minimum 75% des Français de souche ou issus des vagues migratoires intra-européennes du 20ième siècle qui estiment que trop c’est trop. On doit aussi préciser que, contrairement à ce qui rabâché dans les médias, il est parfaitement normal d’estimer que cette présence est une forme d’invasion. Aucun peuple au monde ne supporterait une telle submersion. Aucun. Dans les mêmes proportions, on observe que les Français ne veulent pas de dissolution d’un groupe qui dénonce cette invasion et tout ce qu’elle implique (insécurité, islamisme...).

        Reste la traduction électorale : les mêmes Français qui "en ont plein le cul..." ne se sont toujours pas décidés à convertir leurs idées en figures allant dans leur sens. Or en France, quoi qu’on en pense, il n’y en a que deux : MLP et NDA. Les autres sont à la marge. D’après les sondages récents, MLP perdrait de peu en 2022, 46-48%... ce qui tendrait à montrer que cette opinion grandit tout de même.

        Quant à FA, ce n’est certainement pas du côté du mec qui estime que le Français est plus proche d’un Malien (qui ne parlent notre langue qu’à 12%...) que du Polonais, qu’il faut se tourner. FA balaye du revers de la main un sujet qui figure parmi les premières préoccupations des Français, sans doute parce qu’il ne veut pas perdre les divers qui votent pour lui (pas grand chose de 0,92%, ça doit vraiment faire très peu). 


        • 6 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 10:09

          @Conférençovore

          "FA balaye du revers de la main un sujet qui figure parmi les premières préoccupations des Français."

          Il a quand même beaucoup évolué sur ce sujet.

        • 3 votes
          Conférençovore Conférençovore 21 février 11:04

          @Qaspard Delanuit
          Non. Voir mon commentaire plus bas.


        • 3 votes
          pegase pegase 21 février 11:48

          @Conférençovore
          -
          Oui mais alors il faut faire quoi ?

          Donner nos sous aux maliens, aux camerounais et ex colonies où ils parlent parfois mieux le français que nous ...

          ou aux polonais qui achètent des F35 et du matériel allemand ?

          J’ai un pote géologue qui parcours l’Afrique de long en large, il tire la sonnette d’alarme, il dit qu’il faut de toutes urgences renouer avec nos anciennes colonies, parce que la Chine s’impose de partout smiley


        • 2 votes
          pegase pegase 21 février 11:56

          @Conférençovore
          -
          Je n’ai rien contre les polonais, au contraire, mais pour le moment on alimente l’UE une institution dont on a pas les commandes, et ce sont les allemands qui en profitent, pas nous ... et ils en ont rien à cirer de notre gueule, mais vraiment rien ...


        • 2 votes
          Norman Bates Norman Bates 21 février 12:12

          @gros nigaud

          "J’ai un pote géologue qui..."

          Moi j’ai un pote champion de badminton qui est trop fort, un vrai cador de la raquette et du volant...
          Comme il n’est pas moins con qu’un autre (un "géologue" par exemple) je m’en vais le consulter et reviendrai ici avec sa docte expertise...


        • 3 votes
          Conférençovore Conférençovore 21 février 12:15

          @pegase
          "Donner nos sous aux maliens, aux camerounais et ex colonies où ils parlent parfois mieux le français que nous ..."

          * Au Cameroun, seulement 80% de la pop parle français. Il y a plus de 300 dialectes...
          * Au Mali, seulement 11% de la pop parle français : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mali#Langues

          Au lieu de répéter les âneries de FA, tu ferais mieux de regarder les chiffres. 

          "ou aux polonais qui achètent des F35 et du matériel allemand ?"

          Je ne souhaite pas donner "nos sous" aux uns ou aux autres. 

          "J’ai un pote géologue qui parcours l’Afrique de long en large, il tire la sonnette d’alarme, il dit qu’il faut de toutes urgences renouer avec nos anciennes colonies, parce que la Chine s’impose de partout"

          Il faut proposer des partenariats gagnants-gagnants avec les Africains mais pour l’instant les seuls gagnants sont qq grosses compagnies transnationales détenues par quelques milliardaires, et des leaders africains très largement corrompus comme c’est le cas du Président camerounais qui passe sa vie dans un hôtel de luxe de Genève. Quant aux Français, ils sont perdants sur toute la ligne et se font envahir plus ou moins en douceur mais, ce n’est pas un pb pour FA... puisqu’ils "parlent français et mieux que nous, hein". 


        • 2 votes
          Conférençovore Conférençovore 21 février 12:41

          Pour ceux qui veulent écouter un autre point de vue, je propose ici, celui d’Eric Fassin, ce sociologue qui affirme que "pour les sciences sociales, le racisme anti-blanc n’existe pas" mais le mec prétend "penser la réalité sociale" : 

          https://www.youtube.com/watch?v=5mLBjrBFhMA

          Les islamo-gauchistes, "il n’en connaît pas". Pas même la fille bâchée de l’UNEF ?
          L’université de Lille n’a pas accueilli Bouteldja ?

          Ce type est incroyable de mauvaise foi... 


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 12:54

          @Conférençovore

          "Ce type est incroyable de mauvaise foi..." 

          Il vous a démasqué, espèce de dominant qui s’inquiète qu’on parle de domination !

          Bon, pour son discours stratosphériquement délirant, je ne sais même pas si on peut encore appeler cela de la mauvaise foi. Avec lui, on entre carrément dans une autre dimension où le chat transsexuel de Schrödinger a réécrit Le Capital. 


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 21 février 13:25

          @Qaspard Delanuit
          Je le trouve néanmoins fascinant et continue de m’émerveiller sur la puissance du formatage de l’E.N. pour arriver à des synthèses pareilles.


        • 1 vote
          pegase pegase 21 février 14:55

          @Norman Bates
          -
          Il a surtout de l’expertise en matière de business, il a plusieurs entreprises en Afrique, quand il dit qu’il y a urgence à renouer avec nos anciennes colonies, c’est qu’il y a vraiment urgence, son avis n’est pas politique, il est d’ordre économique ...


        • 3 votes
          pegase pegase 21 février 15:16

          @Conférençovore
          Quant aux Français, ils sont perdants sur toute la ligne et se font envahir plus ou moins en douceur mais, ce n’est pas un pb pour FA... puisqu’ils "parlent français et mieux que nous, hein". 

          Les camerounais parlent mieux le français que les polonais, les lituaniens, les roumains, les bulgares, les serbes et les kosovars (ils veulent les faire rentrer dans l’UE et leur filer notre pognon comme aux autres) ... 

          Avec votre monde idéal, on va tout perdre, nos anciennes colonies, les pays de l’Est qui ne profiteront qu’à l’Allemagne, et on va perdre la France aussi smiley

          Votre politique c’est celle de l’UE en fait !


        • vote
          louis 22 février 14:53

          @Conférençovore
          Que les Polonais ( la Pologne qui est un état Américain ) achète du matériel Allemand ce me parais normale puisqu’ils ont apprécié leur courte vie commune durant la dernière guerre mondiale .


        • 1 vote
          michel michel 21 février 10:34

          Ah les belles sectes que voilà..la France est une poubelle pour tocards en mal d’existence ?..zaurez tort de ne pas le faire, ils trouvent beaucoup de couillons ,qui leur donnent de l’argent, des "ANPE" privés de l’arnaque bon teint !


          • 3 votes
            Conférençovore Conférençovore 21 février 11:04

            Sur GI, les réserves de FA sont quadruples mais toutes... bidons : 

            * Il commence par dire qu’il est normal de défendre son identité mais parle juste après de "comportements individuels" problématiques mais sans préciser desquels au juste. En fait, il fait exactement la même chose que les MM... Aucun intérêt.

            * Il s’acharne sur le fait que les slogans seraient en "américain". Bon déjà, on peut noter le prisme du mec : quand il lit un slogan en anglais il estime que c’est de "l’américain"... Lol. 99,999999% des gens qui lisent le slogan voient un slogan un anglais mais pas lui. Ensuite, sur le toit de la mosquée, la CAF ou ailleurs, c’étaient systématiquement des slogans en français. Enfin, le but de cette campagne dans les Alpes était aussi d’envoyer un message à l’Europe entière (pas d’être compris par les clandestins envahisseurs qui, pour certains, ne savent ni lire ni écrire). Or quand tu veux te faire comprendre d’un Polonais, d’un Autrichien ou d’un Grec, c’est simple : tu lui parles en anglais. Et le slogan sera également compris par la planète entière, du fin fond de l’Amérique latine à la Russie en passant par l’Australie et l’Afrique. Bon, là-dessus, il nous fait une sortie sur...

            * ... le financement en laissant entendre qu’il serait opaque (et probablement issu des néo-conservateurs américains... ah bah oui, les méchants zaméricains...). Contrairement à quantités d’autres assos 100% imigrationistes, GI n’a évidemment aucun soutien venant de l’Etat, de municipalités ou autres. Par contre, oui, ils ont des mécènes et encore heureux car ils n’existeraient pas autrement. Evidemment, FA ne peut même pas le concevoir alors il laisse penser que parce qu’il y a eu 2 slogans en "américain", ce groupe serait soutenu par des méchants conservateurs. Une fois de plus, il n’a aucun élément pour étayer son propos mais FA aime bien balancer des petits sous-entendus...

            * Plus grave, et là on comprend un peu mieux : Il met sur le même plan les décolonialistes et GI. D’abord, il ne me semble pas que GI ait dit un jour que les Noirs ou les Maghrébins sont responsables de tout et en tout temps. Ca c’est bien le discours des décolonialistes et faux indigénistes chez nous, qui écrivent noir sur blanc (c’est le cas de le dire) que les Blancs sont responsables de tous leurs malheurs. GI ne menace en rien la paix civile. Ils veulent juste que la loi soit appliquée, que l’on cesse d’islamiser notre pays, que l’on mette un terme à cette immigration de masse et de peuplement. Mettre dos-à-dos ces deux groupes est inepte mais cela montre bien où se situe FA (pour ceux qui en douteraient encore). Du reste sa litanie pour vanter les mérites de Français issus de la diversité tourne au ridicule. Evidemment qu’il y a des Français de toutes origines et qui ont d’indéniables qualités mais pourquoi nier l’évidence à ce point quant à l’insécurité, le terrorisme, la pression insupportable des acteurs de la terreur islamique ? Comment peut-on être aveugle à ce point ?

            Bref, ce gourdiflot d’Asselineau, encroûté dans ses délires de francophonie, n’a pas pu s’empêcher de tenter de semer le doute sur GI, alors qu’il dit lui-même au début de son intervention qu’il est normal qu’un peuple défende son identité. Trop lâche pour simplement dire "je soutiens GI et condamne les tentatives de censure du gouvernement à leur encontre", FA reste égal à lui-même et à force de vouloir se mettre au-dessus des partis (alors qu’il ne pèse rien...), à force de s’adresser aux gens comme s’il était le Président du pays, à force de taire certains problèmes évidents, sa posture de De Gaulle eco+ devient ridicule.

            Mon couillon, pour que "la France reste la France", tu oublies un paramètre fondamental : une nation est indissociable de son peuple (les deux mots sont quasi synonymes d’ailleurs). Si tu veux garder une tradition chrétienne et laïque en France, tu ne fais pas venir des millions d’individus qui n’en n’ont rien à foutre de la chrétienneté, de la laïcité, de l’égalité (qui n’a aucun sens pour eux), de la libre-consommation des aliments y compris de l’alcool et de porc, de la séparation du temporel et du spirituel (qui n’a aucun sens non plus), la libre recherche et qui sont favorables à la polygamie, l’excision, les abattages rituels immondes, l’interdiction du droit au blasphème, l’expression de la religion islamique partout, la séparation stricte entre hommes et femmes, etc.  

            Pas besoin d’avoir fait de hautes études pour comprendre cela... 3 Français sur 4 qui n’ont probablement pas visité "80 pays" (qu’est-ce qu’on s’en branle...) l’ont compris mais pas... FA.

            Aux chiottes.


            • 6 votes
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 11:24

              @Conférençovore

              FA voit Génération Identitaire à travers son prime anti-américain, mais vous voyez vous-même FA à travers votre propre prisme. Peut-être qu’on arrive à un moment où il va falloir prêter plus d’attention à ce qui nous rassemble fondamentalement les uns les autres qu’aux nuances qui nous séparent. 


            • 2 votes
              Conférençovore Conférençovore 21 février 12:03

              @Qaspard Delanuit
              " mais vous voyez vous-même FA à travers votre propre prisme. "

              Je pourrais te répondre que tu vois ma réaction au travers de ton propre prisme, so what ? Je livre ici des arguments qui me semblent valides et attends volontiers les critiques de ceux-ci. 

              Dans le fond, je me fous de ce que FA pense de GI et de cette opposition bidon qu’il tente de créer (qui est très mainstream d’ailleurs : on entend que cela des gens qui "renvoient dos-à-dos blablabla") pour se positionner au-dessus in fine. S’agissant d’un homme politique qui aspire à diriger le pays, il me semble bien plus fondamental de décrypter ses propositions, sa vision du pays, sa vision de ce qu’est son peuple. Or ce qui me sépare de FA, c’est fondamentalement cela : pour lui, la France n’est qu’une idée, une histoire (donc un passé) et reste un concept essentiellement basé autour d’une langue. Désolé mais non. Pour moi, et comme je pourrais le dire de tout pays d’ailleurs (même des très récents qui sont des créations purement artificielles comme c’est le cas en Afrique*), c’est avant tout un peuple. Et ce peuple qui s’est forgé au cours des millénaires est en train d’être disloqué, plus précisément fractionné par une immigration de masse, immigration qui n’a strictement aucun sens par ailleurs sur le plan économique et qui ne fait qu’ajouter de la tension et ruiner le capital social.
              Une nationalité, ce n’est pas qu’une langue et un bout de papier dans la poche. C’est une culture, des traditions... Il le dit lui-même d’ailleurs. Il veut conserver les traditions, la chrétienneté, etc... mais qui les menace au juste ?
              Si l’on ne répond pas à cette question, autant ne rien dire. 

              S’agissant de FA, je crois que le pb est un mélange de "manque de couilles", d’erreurs d’analyse à répétition (je pourrais en citer pas mal) mais un pb plus classique lié à sa condition de haut fonctionnaire/technocrate. Oui, il a visité 80 pays mais entre passer des nuits dans des hôtels avec des délégations diplomatiques et habiter dans les pays il y a un gouffre. Ce qu’il a fait, c’est rencontrer des dignitaires de ces pays, des gens qui, par définition, représentent le 1% et pas les 99% (n’y voir aucune allusion à ses scores électoraux). 
               
              A l’entendre GI serait autant responsable de la "guerre civile" (il m semble avoir entendu l’expression ici) que les collabos islamo-gauchistes. Ridicule... 


            • 2 votes
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 12:28

              @Conférençovore

              "Une nationalité, ce n’est pas qu’une langue et un bout de papier dans la poche. C’est une culture, des traditions... Il le dit lui-même d’ailleurs."

              Oui, il le dit lui-même... comme vous dites.  smiley

              "Il veut conserver les traditions, la chrétienneté, etc... mais qui les menace au juste ? Si l’on ne répond pas à cette question, autant ne rien dire."

              Mais il répond précisément à cette question puisque c’est un propos qu’il tient à propos de... l’islamo-gauchisme ! So, what else ? (Merde, j’ai parlé américain, sorry, heu... désolé François !) Il introduit de plus son développement conclusif concernant la longue tradition de la France et le rôle majeur du christianisme en précisant qu’il parle bien de "la laïcité et la place de l’islam". 


            • 4 votes
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 12:36

              Et puisqu’il faut enfoncer le clou (pardon Jésus), il ajoute que la laïcité est d’origine chrétienne. 


            • 2 votes
              Conférençovore Conférençovore 21 février 13:23

              @Qaspard Delanuit
              "Oui, il le dit lui-même... comme vous dites.  "

              Tout en voulant maintenir une immigration de masse extra-européenne qui menace cette identité... 

              "Mais il répond précisément à cette question puisque c’est un propos qu’il tient à propos de... l’islamo-gauchisme ! So, what else ?"

              Les islamo-collabos (il n’y a hélas pas que des gauchistes à la manœuvre) n’est qu’un aspect de la question. Il y a une présence forte de l’islam en France et les pb qui vont avec (si tout se passait bien, nous ne serions pas en train d’en parler...) UNIQUEMENT ou presque parce qu’il y a une immigration de masse et de peuplement depuis des pays qui le sont parfois à quasi 100%. S’étonner des conséquences sans s’interroger sur leur origine (voire s’en féliciter... c’est la carte magique* de la "francophonie") est bidon.

              "Il introduit de plus son développement conclusif concernant la longue tradition de la France et le rôle majeur du christianisme en précisant qu’il parle bien de "la laïcité et la place de l’islam". 

              Oui, un joli discours bien creux à la FA. La laïcité est un concept totalement absurde pour la plupart des représentants de l’islam. Elle est d’ailleurs combattue chaque jour un peu partout en France et déjà, localement, ce combat est déjà gagné. C’est même pire que cela : c’est la liberté de conscience elle-même qui est jugée dangereuse (récemment un Ministre Marocain l’a dit tel quel).

              * ironie hein ; comme je le réponds à Pegase plus haut, le français est en réalité une langue essentiellement administrative et des élites dans de nombreux pays africains. 


            • 1 vote
              gnozd 21 février 22:41

              @Conférençovore

              J’aurais pas dit mieux. Ca fait plaisir.


            • 2 votes
              ezechiel ezechiel 21 février 11:17

              Ce qu’on appelle communément islamo-gauchisme, c’est l’alliance temporaire entre la gauche progressiste et l’islam pour détruire la civilisation européenne, bien que l’objectif final pour les deux factions soit différent.

              La gauche progressiste vise à créer une société libertaire, libérale, la suprématie de l’indigène africain sur l’homme blanc avec l’islam religion de l’opprimé pour étendard, les islamistes eux, veulent à terme l’application de la charia en fondant un califat islamique en Europe.

              Quelques exemples concrets :
              — La lettre de Charb contre les islamistes censurée à l’université de Lille.

              — Le rappeur Médine, fut invité à l’Ecole Nationale Supérieure (ENS) de Paris, il collabore avec les Frères musulmans à la diffusion de l’islam misogyne, antichrétien et antisémite, rejetant la culture et l’identité de la civilisation européenne (ici en compagnie du prédicateur antisémite Hassan Iquioussen pour l’association « Havre de Savoir »)Exemple de prédication de Hassan Iquioussen, qui parcourt depuis plus de 20 ans les plus grandes mosquées de France
              — Alain Finkielkraut obligé de donner une conférence hors des locaux de Science-po sous haute protection policière, sous la menace de groupes universitaires d’extrême-gauche.

              — Edwy Plenel, chantre de l’extrême-gauche, donne des conférences avec l’islamiste misogyne, antieuropéen des Frères Musulmans Tariq Ramadan, et lui fait ainsi de la promotion publique.

               Maryam Pougetoux, la responsable de l’UNEF à l’Université Paris IV...se promène en hijab !


              • 3 votes
                Conférençovore Conférençovore 21 février 12:20

                @ezechiel
                Cette expression occulte une autre réalité.
                Les collabos de l’islam, nous en retrouvons également autant à droite. Pour des considérations bassement électorales, ils n’hésitent pas davantage à aller draguer un certain électorat en leur promettant subventions, terrains pour la mosquée et autres accommodements déraisonnables. Je préfère donc l’expression "islamo-collabos" qui englobe tous ces traîtres. Si historiquement, c’est bien la gauche socialo-communiste qui s’est le plus compromise, la droite dite républicaine l’a largement rattrapée depuis. 


              • 2 votes
                ezechiel ezechiel 21 février 12:27

                @Conférençovore "Les collabos de l’islam, nous en retrouvons également autant à droite. Pour des considérations bassement électorales, ils n’hésitent pas davantage à aller draguer un certain électorat en leur promettant subventions, terrains pour la mosquée et autres accommodements déraisonnables. "

                Je ne suis pas d’accord avec vous, car tous ces élus qui se disent de droite ne le sont pas.
                Qualifier des gens comme Valérie Pécresse, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé de droite est un non-sens, ce sont des mondialistes, libertarianistes qui ont épousé radicalement les idées de la gauche progressiste (promotion de la fin de l’état français et avènement de la gouvernance mondiale, mariage pour tous, légalisation de l’avortement, immigration de masse, etc...)


              • 1 vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 12:34

                @Conférençovore

                "Je préfère donc l’expression "islamo-collabos" qui englobe tous ces traîtres."

                La notion d’islamo-marxisme serait pourtant idéologiquement plus pertinente. 





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès