• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > McKinsey et Rothschild : scandales d’État !

McKinsey et Rothschild : scandales d’État !

Analyse de Charles-Henri Gallois sur les affaires qui touchent directement le président de la République, Emmanuel Macron.

 

Tags : Scandale Emmanuel Macron McKinsey




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Étirév 31 mars 10:51

    Qu’il s’agisse du pouvoir de l’ordre judiciaire en France, du Parquet Européen ou bien du Tribunal Pénal International (TPI), Macron n’a aucun souci à se faire : toutes ces institutions sont noyautées par l’oligarchie, c’est-à-dire par le pouvoir occulte et financier, qui remporte systématiquement la mise dans une parodie de justice.
    C’est d’ailleurs pour cette raison que toutes les élites politiques actuelles, qui ne sont que les courroies de transmission de ces puissances d’argent (réels donneurs d’ordres), se permettent d’agir en toute impunité et au détriment de toute morale, et en faveurs d’intérêts privés qui vont à l’encontre du bien-être de l’Humanité.

    SUITE


    • 3 votes
      Vraidrapo 31 mars 12:40

      Talonnettes aurait "introduit" µicron chez Roteuch,

      Talonnettes multi mis en examen représente µicron pour les cérémonies à l’Étranger,

      Balkany était des voyages officiels de Talonnettes

      µicron promeut Buzyn à la Direction de l’OMS à Genève...

      Un Fafa Jr travaille chez MacKinsley...

      Tout ça c’est de la courte échelle clanique !


      • vote
        paulau 31 mars 12:48

        Macron, homme de paille de la firme américaine MacKinsey ?


        • 3 votes
          jack Mandon jack Mandon 31 mars 19:57

          Depuis la 1re et 2e guerre mondiale, tout le monde devrait comprendre comment fonctionne la géostratégie américaine. Il semble que non.

          Il existe encore des idéologues qui pensent que les états unis sont les sauveurs de la planète et que partager de concert avec eux est honorable. L’électorat macronien est encore bien vivace dans cette optique. D’ailleurs cela sert l’usurpateur élu qui entretient par nature et culture l’esprit de trahison.

          Le problème est plus global et il se trouve que la poupée gonflable de l’Elysée est le serviteur le plus absolu de l’impérialisme américain. Cela est un choix de pouvoir excitant mais qui engendre logiquement la guerre, quelle qu’en soit la forme. Elle peut être médicale ou plus conventionnelle.
          Pour l’histoire ce personnage, entre paranoïa et cynique imposture, marquera l’histoire en lettres de sang.
          Bien entendu dans l’actualité pressante, tout sauf macron.


          • 3 votes
            BA 31 mars 20:18

            « On vendait des fortunes des trucs effarants de nullité », avoue un ancien consultant de McKinsey. Révélations sur les méthodes du cabinet de conseil McKinsey.


            https://www.mediapart.fr/journal/france/310322/prestations-offertes-et-jeux-d-influence-revelations-sur-mckinsey-et-emmanuel-macron


            • 2 votes
              eau_du eau_du 31 mars 23:11

              Me Virginie de Araujo-Recchia communique suite à sa mise en garde à vue par la DGSI

              Ci-dessous, le communiqué complet de Me Virginie DE ARAUJO-RECCHIA, avocate au Barreau de Paris :

              Plusieurs médias ont relaté ma mise en garde à vue du 22 mars 2022 dans les locaux de la DGSI qui s’est terminée le 24 mars 2022.

              En effet, le 22 mars 2022 à 6h40 du matin, douze personnes, dont des policiers cagoulés des forces spéciales, sont entrées à six voitures dans notre propriété, puis ils ont violemment tambouriné à notre porte.

              Nous avons bien entendu ouvert, cependant nous avons remarqué que tout le matériel était déjà prêt au sol, pour forcer notre porte.

              Cette équipe composée de forces de l’ordre notamment de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (D.G.S.I.), de la représentante de Monsieur le Bâtonnier du Barreau de Paris, de Madame la Greffière et de deux juges d’instruction, a ensuite investi, sans coup férir, notre domicile et entamé une perquisition, dans chaque pièce, jusque dans la chambre de nos enfants, la voiture et le jardin.

              Ils sont allés jusqu’à éplucher nos photographies de famille, nos relevés bancaires, la comptabilité de plusieurs années, tous les dossiers un par un, regardé dans nos livres etc. Ils ont saisi tout le matériel informatique et téléphonique que nous utilisons pour notre activité professionnelle.

              Tout ceci s’est déroulé devant nos enfants en bas âge, ce qui n’est pas sans conséquence.

              J’ai ensuite été transportée dans les locaux de la D.G.S.I. à Levallois Perret (92), après avoir découvert que l’on me suspectait de complicité de terrorisme.

              Là, j’ai été détenue pendant 60h00 dans des conditions inhumaines. Je préfère ne pas en donner les détails afin de préserver ma dignité.

              Je souhaite aujourd’hui vous faire part de mes observations.

              A la sortie de ma garde à vue, je n’ai fait l’objet d’aucune poursuite, je n’ai pas été mise en examen, ni même placée sous le statut de « témoin assisté ».

              Je ne suis donc pas partie au dossier.

              Tout ce qui me lie au dossier est le fait que je sois l’un des avocats d’une des personnes mises en cause.

              N’était-il pas plus simple de me convoquer plutôt que de m’emmener devant mes enfants et de me garder à vue dans des conditions déplorables sachant qu’il s’agissait au final uniquement d’obtenir des renseignements puisque rien ne m’est reproché ?

              Qu’en est-il de la présomption d’innocence ?

              Il est à noter qu’il y a environ 800 000 gardes à vue par an en France, qui malgré leur caractère infamant, sont malheureusement devenues banales.

              Une des raisons avancées pour expliquer l’augmentation des gardes à vue ces dernières années est notamment que le nombre de gardes à vue est un des indices de performance d’un commissariat, poussant ainsi ses fonctionnaires au zèle en la matière.

              On observe aussi une augmentation sensible de leur nombre dans la période récente contre les avocats ou les journalistes. Faute de preuve sérieuse ou suffisante, la tendance étatique est donc à l’intimidation de ces deux professions, qui constituent pourtant l’un des fondements de toute Démocratie.

              Il en est de même concernant certains médecins, qui subissent les mêmes méthodes d’intimidation, lorsqu’ils tentent d’alerter quant aux conséquences dommageables des mesures de gestion de la « crise » sanitaire ou des injections de thérapies géniques expérimentales.

              Ils sont poursuivis devant l’Ordre des médecins et devant les tribunaux, lesquels sont contraints de prononcer la relaxe, faute de grief sérieux.

              Puis, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour les gilets jaunes qui ont été les premiers à subir la violence du pouvoir en place.

              En ce qui me concerne, je suis très active, depuis des années, dans plusieurs dos-siers relatifs aux droits fondamentaux, à la liberté d’expression et à la « crise » sanitaire.

              J’ai ainsi rédigé un rapport intitulé « Dictature 2020, terrorisme d’État, atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation et crime contre l’humanité », qui a notamment été publié en novembre 2020 par l’Observatoire du génocide.

              Je représente actuellement plusieurs associations et personnes physiques qui ont déposé des plaintes s’appuyant sur des arguments consignés dans ce rapport.

              Je suis aussi membre d’un collectif d’avocats et de juristes internationaux qui œuvre à lutter avec les instruments du droit contre les mesures liberticides qui ont été prises dans le cadre de la gestion de la crise dite « sanitaire », de façon concomitante dans différents pays du monde.

              Je n’en dirai pas plus sur le dossier qui manifestement a servi de prétexte à ma garde à vue. D’abord, parce qu’une instruction est en cours. Ensuite, parce que je n’ai pas accès au dossier, dans la mesure où je ne suis ni « mise en examen » dans cette affaire, ni placée sous le statut de « témoin assisté », comme je l’ai indiqué. Enfin, en raison de la confidentialité de la relation avocat-client car je suis soumise au secret professionnel.

              Concernant l’interrogatoire, que j’ai subi pendant une dizaine d’heures, je me bornerai à citer quelques-unes des questions qui m’ont été posées :

              a. Êtes-vous patriote ?
              b. Qu’est-ce que le terme complotiste ?
              c. Que pensez-vous de la religion musulmane ?
              d. Que pensez-vous de la religion juive ?
              e. Que pensez-vous des antennes 5G ?
              f. Que pensez-vous de la pédophilie ?
              g. Que pensez-vous de la franc-maçonnerie ?
              h. Pensez-vous que des ministres soient reliés aux réseaux pédophiles ?
              i. Que pensez-vous d’Emmanuel Macron ?
              j. Quelles sont les mesures qui vous amènent à dire qu’il s’agit de crimes contre l’humanité ?
              k. Qu’est-ce que le nouvel ordre mondial ?

              Chacun restera libre de se faire sa propre opinion.

              L’enquêteur m’a demandé de lui exposer les grands axes de mon « idéologie ». Ce à quoi je lui ai répondu qu’il ne s’agissait pas d’idéologie mais de faits avérés et justifiés que je répertorie méticuleusement depuis deux ans.

              Toutes les audiences de la Cour internationale d’opinion publique/Grand Jury notamment, ont permis d’entendre les témoignages de certains des plus grands experts mondiaux en matière scientifique et médicale, en psychopathologie et psychologie, en histoire, économie, géostratégie ainsi que des témoignages de victimes du présent et du passé.

              J’ai d’ailleurs personnellement recueilli les témoignages de parents de victimes, soignants, pompiers français afin de les présenter au Grand Jury.

              Il s’agit d’expertise, de professionnels, de témoins, de victimes. Il ne s’agit pas d’idéologie.


              • 1 vote
                eau_du eau_du 31 mars 23:12

                suite :
                .

                Le seul but étant ici la recherche de la vérité.

                J’en conclus que cet interrogatoire m’aura, au moins, permis de porter à la connaissance des enquêteurs les arguments principaux des plaintes déposées durant cette « crise sanitaire » pour le compte de mes clients.

                En voici la liste :
                https://dar-avocats.com/actualites/

                Certains médias ont fait état d’un « dossier terroriste » et, mon nom étant cité comme « avocate représentant diverses figures des milieux complotistes » ou encore de « groupuscules extrémistes », le caractère diffamatoire de cet amalgame n’aura échappé à personne.

                Je n’en resterai pas là car il s’agit de pure diffamation et d’intention de nuire mais je vais solliciter un droit de réponse.

                La tentative d’amalgame entre un avocat et l’un de ses clients n’a rien de nouveau. Certains semblent y échapper plus que d’autres. Le Garde des Sceaux actuel ne l’ignore pas, lui qui a défendu nombre de criminels, avérés cette fois, pendant sa carrière.

                D’autres, qui prennent le risque d’affronter l’Etat et de s’opposer aux intérêts financiers de grands groupes internationaux (pharmaceutiques, financiers et de médias...), sont susceptibles d’être placés en garde à vue sans justification.

                Cela ne m’empêchera pas de poursuivre mon combat pour la défense des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales.

                Lors de cet événement, j’ai eu la chance d’être assistée par mes Confrères Me Maud MARIAN, Me Serge LEWISCH et Me Philippe AUTRIVE, Avocats au Barreau de Pa-ris, tout au long de ma garde à vue et je les remercie de leur amitié confraternelle.

                Depuis le début, le Barreau de Paris exerce sa vigilance pour garantir le secret pro-fessionnel, qui couvre mes activités.
                A ce titre, Me Vincent NIORÉ, Vice-Bâtonnier du Barreau de Paris veille à protéger les principes de la profession. Nous lui faisons confiance étant donné que notre Confrère a dédié sa carrière à la défense des avocats.

                Je remercie certains des enquêteurs de la D.G.S.I., qui ont eu, malgré tout, des gestes d’humanité à mon égard.

                Je remercie également les Confrères et juristes qui m’ont soutenu dans l’ombre, notamment ceux de nos groupes national, européen et international, qui étaient en alerte maximale !

                https://healthfreedomdefense.org/illegal-arrest-and-detaining-of-virginie-araujo-recchia/

                Enfin, je remercie les milliers de personnes qui m’ont envoyé des messages d’affection et de soutien ainsi que toutes celles qui ont réalisé des vidéos afin de dénoncer cette injustice.

                Cette solidarité, cette cohésion et ce cœur sont une grande force, c’est tout ce qu’ils n’ont pas et c’est ce que l’on ne pourra jamais nous retirer.

                Me Virginie de Araujo-Recchia
                Le 30 mars 2022


              • vote
                paulau 1er avril 10:50

                Mc kinsey, qu’est-ce que c’est ?

                En 5 questions/réponses, le site d’information suisse Watson nous éclaire sur cette entreprise

                yankee..

                https://www.watson.ch/fr/international/pr%C3%A9sidentielle%202022/699442175-mckinsey-gate-l-affaire-qui-pourrait-fragiliser-emmanuel-macron


                • vote
                  paulau 1er avril 17:51

                  MacKinsey et la candidature de Macron. La Dépêche nous éclaire : " Été 2016 : Emmanuel Macron prépare sa candidature Alors ministre de l’Economie de François Hollande, Emmanuel Macron ambitionne de devenir président de la République. En avril 2016, il crée En marche. Au cours de l’été, des groupes de travail sont déjà sur pied. Une dizaine de salariés de McKinsey réfléchissent à des propositions sur l’économie ou les grands dossiers régaliens, raconte Le Monde. Dans le même temps, Emmanuel Macron organise une "grande marche" en France pour recueillir les doléances des Français. Un ex de McKinsey, Guillaume Liegey, est chargé de collecter et de traiter les data. McKinsey a ensuite mis en forme le rapport. La candidature officielle d’Emmanuel Macron à la présidentielle sera annoncée le 16 novembre 2016. " source : https://www.google.com/amp/s/www.ladepeche.fr/amp/2021/02/05/qui-est-le-cabinet-mckinsey-qui-accompagne-emmanuel-macron-de-la-creation-den-marche-a-la-vaccination-contre-le-covid-19-9355298.php



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jojotv

jojotv
Voir ses articles


Publicité





Palmarès