• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Michel Aubouin : Zones de non-droit : "la menace d’embrasement est encore (...)

Michel Aubouin : Zones de non-droit : "la menace d’embrasement est encore plus forte"

Ancien préfet, Michel Aubouin a travaillé au cœur de l’État. Pendant 40 ans, il a vu des quartiers entiers rompre avec la République. Près de 10 % de la population française vit aujourd’hui dans de telles enclaves. Il a quitté ses fonctions pour dénoncer cette situation. L’équilibre national est au bord de la rupture, dit-il. Un entretien-choc.

Tags : Livres - Littérature Société Violence




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 5 votes
    ged252 3 mars 14:34

    L’auteur fait un le même constat que beaucoup de gens depuis 40 ans, risque d’explosion des banlieues


    • 2 votes
      yoananda2 3 mars 14:51

      @ged252

      risque d’explosion des banlieues

      comment ça "risque" ... ? on est en 2020 pas en 1999... le risque s’est déjà produit.


    • vote
      sls0 sls0 3 mars 14:46

      Très intéressant.

      Ne pas regarder, pas d’existence.


      • 1 vote
        QAmonBra QAmonBra 4 mars 09:32

        Merci @ l’auteur pour le partage.

        Voila un haut fonctionnaire qui sait de quoi il parle et si il prend la liberté de le faire, après une carrière bien remplie, c’est parce qu’il ne fait pas partie, il le dit lui même, de la caste "anglo-saxonnisée" maître d’oeuvre de cette situation.

        Ladite classe sociale dirigeant encore ce qui reste du pays, de la nation française et ayant, par ce fait, l’intention de continuer à le faire dans une Europe marche pied du N.W.O. et dont la France ne serait qu’un district parmi d’autres.

        En effet, diviser reste le meilleur moyen de régner, quitte, pour se faire, à favoriser les conditions de la division, voire la créer, et çà fonctionne encore et encore, car il a toujours été plus facile de diviser jusqu’à se faire haïr les gens pour des vétilles, que de les unir pour l’essentiel et le bien commun . . .


        • 1 vote
          ETTORE 4 mars 17:04

          C’est certain, que tant que l’on fait passer l’incendie d’une bonne centaine de voitures, toutes les Saint Sylvestre, comme "fait folklorique"....

          La danse des sorcières autour du feu reste la plus hallucinogène des pantomimes .


          • 1 vote
            Conférençovore Conférençovore 5 mars 19:34

            @ETTORE "une bonne centaine de voitures" ce serait déjà scandaleux mais on est très loin : de 300 en 2000, nous sommes passés à pas loin de 1500 en 2020...


          • 1 vote
            ETTORE 5 mars 20:15

            @Conférençovore ,

            Entièrement d’accord avec vous....
            Je restais dans le cadre d’une consommation de " proximité ".
            Toutes les Saint Sylvestre, à Strasbourg, cela ressemble au rituel du sabbat !
            Encapuchonnés, criards, au parler étrange, et biens de consommation qui flambent.
            Quand je pense, qu’il n’y a que quelques centaines d’années, c’était un peu ce genre d’illuminés qu’on faisait flamber sur le haut d’une colline, attachés à une croix
            histoire de leur donner une rémission future.
            Peut être que ce support, est déjà une forme de racisme de trop envers certains...
            Toujours est il, que maintenant il n’est plus que sur les ambulances, ambulances qui sont prises à partie, par les illuminés shootés à la haine de ce pays.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles


Publicité





Palmarès