• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Parrainages : La gauche lève le voile sur sa nature profonde

Parrainages : La gauche lève le voile sur sa nature profonde

Parrainages : La gauche lève le voile sur sa nature profonde

Cette campagne a du bon. Elle permet de révéler aux Français ce qu'est devenu cette gauche qui sombre quant à sa conception de la démocratie. D'abord il est à noter que la gauche n'a jamais été aussi faible. La droite s'est reconstituée autour de Zemmour-Le Pen-NDA (plus de 32-34% à eux trois) en opposition à l'extrême-centre mais on oublie de rappeler la mort du PS (et celle à venir de LR ?). Hamon n'avait fait que 6% en 2017. Hidalgo a réussi l'exploit de diviser par 3 ce score minable. Avec Taubira, les écolos qui ont chuté et LFI en perte de vitesse depuis des mois, nous assistons à un naufrage de cette gauche sociétale devenue en plus anti-démocratique. Mais attention ! La bête n'est jamais aussi dangereuse que quand elle est blesseée... Détaillons tout cela.

D'abord le cas Hidalgo. Voilà des mois qu'elle multiplie les insultes envers Zemmour : elle a refusé tout débat avec lui en le traitant de "guignol", entre autres qualificatifs. Cette dernière a une "stratégie" qui est commune à celle de la gauche comme nous allons le voir : elle explique d'abord que "si l'on est pas capable de convaincre 500 Maires sur 42 000 élus, c'est qu'il y a un petit problème", évacuant les questions pourtant évidentes des pressions excercées sur ces derniers. C'est la position qu'elle tient depuis des mois. Début janvier elle avait expliqué que s'ils ne parvenaient pas à obtenir ces signatures "c'est qu'ils ne méritent pas de participer. (...) Tant pis pour eux.". Et leurs électeurs ? C'est simple : Hidalgo s'en moque. Elle vit dans l'opulence et les dorures du petit monde parisien, capitale qu'elle a transformé en poubelle à ciel ouvert. La France ? Connaît pas...

L'autre volet de cette stratégie est d'anathémiser, de porter et répéter les mêmes accusations mensongères : selon elle Zemmour tiendrait des propos "négationistes" (lesquels ? Zemmour n'a jamais contesté l'extermination des juifs...). Hidalgo invente et ment ouvertement et se sert de ses propres mensonges pour, en réalité, se défiler. C'est sa minable technique pour éviter tout débat et ce, depuis des mois :

"M. Zemmour assène des contre-vérités, des messages de haine, des messages racistes, des messages antisémites" s'était-elle emportée en appellant à des manifstations, tout comme Martine Aubry qui était descendue il y a quelques semaines dans la rue pour signifier que Zemmour n'était "pas le bienvenu à Lille". Evidemment tout cela sonne à peu près aussi authentique qu'un meeting de Valérie Pécresse mais revèle aussi l'ampleur de l'imposture de ces gens qui n'ont que le mot "démocratie" à la bouche et nient le droit à un gros tiers de la population de pouvoir être représenté. "Au nom de la démocratie alors qu'il tient des propos qui sont totalement contraires à la démocratie (lesquels ?), on vient chercher des formules pour lui donner ses parrainages... mais de qui se moque-t-on ?" a asséné la bi-nationale de son vrai nom Ana Maria Hidalgo Aleu.

La gauche procède toujours de la même façon : elle définit ce qu'est la démocratie puis décrète que ceux qui ne pensent pas comme eux en sont des adversaires et donc que ces derniers doivent être exclus des débats et désormais des élections. A noter qu'il existe bien des candidats comme Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière), représente d'un mouvement trotskyste qui veut sans aucune ambiguïté possible renverser leur démocratie chérie pour instaurer une dictature du prolétariat... mais là, aucun problème.

Ensuite que nous dit l'"écolo" Sandrine Rousseau ? "Il faudrait revoir ce système de parrainages. Je suis pour aider les personnes qui sont dans un cadre républicain, je sors Eric Zemmour et Marine Le Pen du cadre républicain.". "Donc tant pis pour eux s'ils n'ont pas leur parrainages ?" interroge alors le journaliste... ce à quoi répond "et bien...oui".
Rousseau justifie cela par le fait qu'il a été condamné et que ses valeurs seraient contraires à celles de la République.
Quant au candidat Jadot, il a carrément traité Zemmour de "juif de service" en expliquant qu'il était "l'idiot utile de l'antisémitisme". Il l'a également traité de "petit collabo de salon". Le procédé est le même : insultes, exclusion du "cadre républicain" sur des critères arbitraires et donc déni de la démocratie.

Arrive le cas de Fabien Roussel, le candidat communiste. Alors lui c'est encore mieux : "Pourquoi ne pas rendre Eric Zemmour inélligible ?" a-t-il proposé il y a plusieurs mois de cela.

Récemment, sur Europe 1 (21/02/2022), le candidat communiste a d'abord botté en touche quand Sonia Mabrouk lui a expliqué que le Maire de Cannes (LR) avait donné son parrainage à Mélenchon et lui a demandé si lui, Roussel, incitait les élus communistes à donner le leur à Le Pen, Zemmour ou Mélenchon. Réponse : "On verra où en sera Jean-Luc à la fin de la semaine...". Mabrouk a alors insisté pour obtenir une réponse claire et Roussel a fini par répondre : "J'ai toujours considéré l'extrême-droite comme une menace pour la République" et de là, faire un parallèle avec... le soutien de millions de Français pour Pétain en 40.
Zemmour et Le Pen sont alors traités de "dangers" et Roussel se vante d'avoir proposé une loi pour rendre inélligibles ceux condamnés pour racisme.

Terminons avec Taubira : là, on touche le fond. Zemmour est carrément psychiatrisé :

 

La gauche stalinienne est-elle de retour ? Des rouges aux roses en passant par les pastèques, la réalité est que cette gauche (LFI mise à part peut-être... encore que...) qui n'hésite pas à défiler avec des islamistes, veut largement interdire toute représentation aux patriotes. C'est d'ailleurs leur arme ultime pour exister encore un peu... une arme qui démontre que le déni de démocratie ne les dérange en rien, bien au contraire. C'est une tradition chez eux...

Tags : Eric Zemmour Christiane Taubira Anne Hidalgo Présidentielle 2022




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • 5 votes
    sls0 sls0 23 février 14:42

    La  gauche stalinienne est-elle de retour ? 

    Je ne sais pas, par contre avec Zemmour la France pétainisme est de retour.


    • 3 votes
      JL 23 février 15:46

      @sls0

      «  Le démantèlement des acquis sociaux, le fait que les riches paient moins d’impôts, qu’on privatise de façon rampante l’université, qu’on donne les coudées franches aux affairistes. Cette façon de déguiser une soumission au capitalisme mondialisé en révolution nationale relève en soi du « pétainisme », au sens formel.  » Alain Badiou
       


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 23 février 16:17

      @si-sot

      EZ ne dit pas qu’il faut rendre certains candidats inéligibles. Le déni de démocratie ne vient pas de lui. Lui accepte de débattre avec n’importe qui mais tous ces gauchistes se cachent. Cela fait objectivement des différences de fond quant à la conception que se font les uns et les autres du respect de l’opinion d’une bonne partie des Français.


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 23 février 16:24

      @JL
      Encore faudrait-il que cette citation ait un sens...
      Qui a privatisé depuis 40 ans et bradé nos joyaux technologiques et infrastructures stratégiques si ce n’est l’extrême-centre actuel, le PS et LR (= ex-RPR-UMP) ?
      Qui a grenouillé en plein affairisme durant tout ce temps si ce n’est les mêmes ?
      Qui a démantelé les acquis sociaux si ce n’est les mêmes ?
      Quant à l’université ou l’Educ Nat, elles sont prises en otage par les gauchistes depuis des décennies (avec les résultats qu l’on connaît : dégringolade dans tous les classement inter).

      Donc cette histoire de pétainisme que les robots sortent pour tenter de discréditer un candidat... à d’autres.


    • 1 vote
      sylvain66 23 février 16:59

      @Conférençovore
      mais tous ces gauchistes se cachent.

      vous en faites pas, on les retrouvera ! putain c’est toujours les même


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 23 février 17:21

      @sylvain66
      Perso je ne leur veux pas de mal et ces ethno-masos sont suffisamment dérangés pour s’auto-détruire eux-mêmes sans aide de quiconque. Le pb est qu’ils bousillent notre pays par la même occaz donc si on peut les écarter démocratiquement (contrairement à eux) du pouvoir pour un bon moment, tout le monde se portera mieux. 


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 23 février 17:56

      Un article de Résistance Républicaine (tandis qu’un nouveau sondage place EZ plus qu’à 13,5%) :

      "Les sondages étant de plus en plus contestés, avec des écarts  totalement incohérents, il est raisonnable de consulter également ce que donne l’intelligence artificielle avec l’application canadienne Qotmii.

      Voici les chiffres du jour en potentiel électoral et non pas en intentions de vote. Mais je rappelle que l’IA avait donné le tiercé dans l’ordre en 2012 au premier tour des présidentielles.

      Au 22 février 2022, Macron et Zemmour caracolent largement en tête, Pécresse s’effondre sous les 10 % et passe derrière Mélenchon.

      Macron 21,7 %

      Zemmour 21,5 %

      Marine 14,4 %

      Mélenchon 11,7 %

      Pécresse 8,8 %

      Roussel 7,7 %

      Jadot 2,7 %

      Arthaud 2,1 %

      Hidalgo 1,9 %

      Taubira 1,9 %

      Dupont Aignan 1,2 %

      Des chiffres qui me paraissent très logiques quand on observe la dynamique de campagne de chaque candidat. Zemmour ne cesse de grappiller un demi-point par ci, par là, ses adversaires reculant d’autant."


    • vote
      personne 23 février 22:08

      @Conférençovore
      Les sondages ont pour objectifs de préparer et influencer les masses au ’veaute’


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 24 février 04:41

      @personne
      Très difficile à dire à quel point, dans quelle mesure, etc, mais oui. Voilà aussi pourquoi je mets ce qui n’est pas vraiment un sondage mais un calcul de potentiel électoral calculé par IA. Comme quand on lui demande de diagnostiquer une maladie ou de réaliser certaines tâches, l’IA n’a aucun objectif, (contrairement aux instituts de sondage).


    • vote
      JL 24 février 08:47

      @Conférençovore
       
      ’’ Qui a privatisé depuis 40 ans et bradé nos joyaux technologiques et infrastructures stratégiques si ce n’est l’extrême-centre actuel, le PS et LR (= ex-RPR-UMP) ?

      ’’
       
       Il faut appeler un chat un chat : ces partis que vous nommez sont une seule et même mouvance, le parti européiste : les enfants de ceux qui criaient Europe, Europe, Europe, en sautant comme des cabris.
       
      À des employeurs inquiets qui demandaient : « comment pourrons nous concurrencer avec les entreprises étrangères qui disposent d’une MO moins couteuses que la nôtre ?  » j’entends encore dans ma mémoire le missi dominici de service répondre : « Les salaires se seront harmonisés  »
       
      On connait la suite.
       
       


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 24 février 09:23

      @JL
      "Il faut appeler un chat un chat : ces partis que vous nommez sont une seule et même mouvance, le parti européiste

      "

      Ah mais je suis bien d’accord. Perso je suis souverainiste et donc soutiens celui qui est à la fois le plus proche de cette position tout en ayant une chance. C’eut été Philippot s’il en avait une mais c’est EZ pour des raisons évidentes.


    • vote
      abolab 24 février 12:04

      @sls0

      Le plus grand ennemi du peuple : le suffrage universel et la représentativité.


    • vote
      sylvain66 23 février 17:31

      La gauche stalinienne est-elle de retour ?


      mais oui , partout on voit des prolos en colère commencer a constituer des soviet.

      les staliniens sont partouts, ils n’ont jamais disparus .Ca peut être votre voisin, votre cousine, votre chat .Ne leur donnez surtout pas a manger, ils vous mordraient la main .La seule solution c’est le poison, il suffit de le poser sur quelque chose de rouge et ils se jetteront dessus

       


      • 1 vote
        Paroissien de dame P 23 février 17:32

        Notre bonne dame pipi a oublié un élément essentiel dans la présentation des clowns présidentiables , c’est les abstentionnistes qui représentent + de 50% de l’électorat. Quand on a un président élu avec 24% de l’électorat , il est là le vrai déni de démocratie. Mais çà si Z est élu avec le même pourcentage ce sera pour Dame Pipi une grande victoire . Bouffon va !!!!


        • 1 vote
          Vraidrapo 23 février 22:15

          Reusement que Rachida ne se présente pas :

          le choix aurait été Kornélien entre Hidalgo, Taubira et Dati.

          Non, j’rigole smiley


          • 5 votes
            agent ananas agent ananas 23 février 22:45

            Les gauchos plus fachos que les fachos ... Qui l’eût crû ?

            En fait c’est plutôt tendance dernièrement, les soit disant progressistes tombent le masque en révélant leur face hideuse de "démon crade" ...

            Juste un trou d’eau a inondé le Canada de diktats empruntés au modèle de crédit social chinois et hier, le leader du Labour Keir Starmer, a demandé que le média russe RT soit interdit mondialement. C’est ce m^me Starmer qui est responsable des déboires de Julian Assange, lorsqu’il était procureur général de la couronne britannique.

            Quant à Jadot son anti poutinisme primaire en fait un allié objectif des ukronazis de Kiev ...


            • 1 vote
              Vraidrapo 24 février 08:45

              @agent ananas

              Les gauchos... ?

              Pas si gauchos que ça !

              Faut vouloir voir qui tient les rênes... avant de caner La Mitte ce sournois pourri s’est bien foutu de nous tous en trahissant ses "Associés" ( Lobby très puissant et néfaste)


            • vote
              abolab 24 février 12:02

              Il est facile de taper sur les médiocres, mais de là à prendre la défense de Zemmour... Horreur et dégoût.

              Tant que les gens continueront de voter, nous aurons des pourris au pouvoir.


              • 1 vote
                albert123 24 février 14:36

                @abolab

                a t’on vraiment besoin de taper sur zemmour pour taper sur les gauchiasses ?

                faut il se présenter comme un woke transexuel pour avoir le droit de dénoncer l’imposture des progressistes ?

                etc etc ...

                pour faire plus simple pourquoi devrait on donner des gages de "chic type" pour pouvoir émettre une critique du "camp du bien" qui ne se gène absolument pas pour traiter de facho antisémite tout ceux qui ne lui lèchent pas le cul  ?

                car il est bien question de cela, de cette impérieuse necessité communément acceptée par le plus grand nombre même si elle est intellectuellement grotesque de devoir montrer patte blanche pour émettre la moindre critique de ceux qui tiennent le pouvoir profond depuis trop longtemps.

                il faut choisir entre la vérité et le groupe

                toutes ces génuflexions qui habillent la bien pensance n’ont certainement pas pour objectif de mettre en avant la vérité.

                or le groupe que toutes ces génuflexions protègent est un groupe qui a communément accepté de sacrifier les plus jeunes pour le seul bénéfice des plus vieux, 

                c’est donc le groupe de l’anti vie, de l’anti humanité et de l’anti dignité.

                aussi ce groupe je lui pisse au cul et me moque totalement de son besoin de bien séance si hypocrite et faux.


              • vote
                wendigo wendigo 24 février 16:13

                 Je ne vousdrais pas prendre la défense du meilleur maire de paris que la terre ait portée, mais il est vrai qu’avec les sondages qui lui sont favorable à 2% d’intention de vote, elle ne peut que l’avoir mauvaise quand elle voit ce "puceau politique" faire péter le score !
                Bon en suite on peut la comprendre, avec les merveilles de son mandat, un débat avec Mr Z, pourrait vite devenir une légende urbaine !
                Arlette Laguiller faisait le même score mais elle au moins était sympathique.
                Les socialo .... gradeur et décadence, mais ... en même temps.
                 Merci m’dame le maire de nous faire toujours autant rire, par ces temps difficile c’est un luxe.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès