• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pierre Hillard sur la monnaie mondiale en devenir

Pierre Hillard sur la monnaie mondiale en devenir

Un extrait de 11 minutes d'interventions de Pierre Hillard sur ce qui nous attend après la crise du Covid.

Depuis plus de quinze ans, Pierre Hillard étudie l’idéologie mondialiste, il en a identifié les origines, les acteurs et les objectifs. Fort de cette expertise unique, il « décode » l’actualité dans une série de chroniques couvrant la période allant de 2010 à 2020 où la grille d’analyse qu’il a forgée permet de démontrer la progression implacable, dans les faits et au quotidien, du projet mondialiste.

La suite : https://www.breizh-info.com/2020/11/16/153575/pierre-hillard-chroniques-mondialisme/

Tags : Monnaie Crise financière Pierre Hillard Mondialisme




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • 12 votes
    Super Cochon Super Cochon 26 janvier 12:55

    .
    .
    Pierre Hillard est inattaquable ! ....... les informations qu’il donne sont toutes sourcées !

    .
    .
    La qualité de ses infos sont à mettre sur le même plan que Faits et Documents d’Emmanuel Ratier

    .
    .


    • 11 votes
      Super Cochon Super Cochon 26 janvier 12:59

      .
      .
      Nouvel Ordre Mondial ........ QUI sont les marionettistes qui tirent les ficelles ?
      .
      .
      AUDIO 2 heures
      .
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=xO1DdexH1g4
      .
      .


    • 10 votes
      Super Cochon Super Cochon 26 janvier 13:01

      .
      .
      Pierre Hillard ....... Qu’est ce que le FRANKISME Juif ?
      .
      .
      VIDEO 18 minutes
      .
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=gRy3tIBe6RM
      .
      .


    • 9 votes
      Super Cochon Super Cochon 26 janvier 13:05

      .
      .
      L’étincelle avant le Grand Reset ? ........ par Pierre Hillard
      .
      .
      VIDEO 50 minutes
      .
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=a4qOjtd7WPM&feature=emb_title
      .
      .

      .


    • vote
      sls0 sls0 26 janvier 12:58

      Da Vinci code.

      On va chercher des détails sans aucun lien, on invente une histoire qui relie ces détails. Ca fait un bon roman qui tient la route. Il y a même des personnes qui croient que c’est une histoire réelle.

      Zardoz sur cette chaine youtube il y avait du plus concret : https://youtu.be/gyCAL5yiSpQ


      • 1 vote
        Djam Djam 27 janvier 15:00

        @sls0

        Une fois encore petit loup, avant de juger de votre hauteur dont la connaissance est aussi profonde que ma poche révolver de jeans, lisez d’abord les ouvrages de Hillard, faites le boulot jusqu’au bout en trouvant tous les docs accessibles qu’il publie systématiquement dans ses sources et ensuite ramenez-la.

        Vous adorez faire dans l’opinion... va falloir faire des efforts petit chienchien gentil smiley


      • 1 vote
        Gollum Gollum 26 janvier 13:01

        Mouais pas inintéressant mais Hillard est agaçant avec ses biais idéologiques..

        Qu’il y ait des gens louches nul doute. 

        Mais quand il dit que Poutine veut le NOM, c’est vrai dans une certaine mesure et faux selon ses fantasmes...

        Poutine veut des instances internationales quoi de plus normal. Dans le respect des diversités. Ben oui. Rien que de très normal là encore..

        Donc so what ? smiley

        L’histoire de la monnaie commune. Bon, des gens la veulent. Mais la Russie de Poutine ne la voudra jamais, la Chine pas davantage..

        Bref, il y a à boire et à manger chez Hillard et il faudrait reprendre ce qu’il dit non pas dans une optique catholique mais dans une optique plus Traditionnelle et donc moins sectaire..

        Et dans une optique traditionnelle l’Eglise de Rome fait déjà partie de la subversion dès les origines.


        • 1 vote
          Gollum Gollum 26 janvier 13:02

          D’ailleurs voir le cochon se précipiter et plébisciter Hillard ça c’est un signe sûr et certain que ce n’est pas le bon paradigme.. smiley


        • 8 votes
          Super Cochon Super Cochon 26 janvier 13:07

          @Gollum
          .
          .
          On s’en tape de ton avis !
          .
          .
          .


        • 4 votes
          yoananda2 26 janvier 13:16

          @Super Cochon

          On s’en tape de ton avis !

          FAUX

          parle pour toi si tu veux, mais parle pas pour les autres.

          MOI JE M’EN TAPE DE TON AVIS

          Par exemple, moi, je ne lis pas tes posts car ils n’ont strictement aucun intérêt, sauf la, il était tellement court que je suis tombé dessus. Mais je ne parle qu’en mon nom propre, je n’essaye pas de faire croire qu’il y a une meute derrière moi, même si je suis certain qu’on est un certain nombre à ne plus te lire.


        • 9 votes
          Super Cochon Super Cochon 26 janvier 13:20

          @yoananda2
          .
          .
          MOI AUSSI JE M’EN TAPE DE TON AVIS ........ Tu brasses du vent !
          .
          .
          .


        • 9 votes
          Super Cochon Super Cochon 26 janvier 13:22

          @yoananda2
          .
          .
          Lèche donc le cul des islamo-collabo tel que Gogollum et sls0 !
          .
          .


        • 3 votes
          Gollum Gollum 26 janvier 13:25

          @Super Cochon

          Lèche donc le cul des islamo-collabo tel que Gogollum et sls0 !

          Je savais pas que j’étais islamo-collabo je viens de l’apprendre...

          Ceci dit j’aime mieux être islamo-collabo que crétino-collabo hein... smiley


        • vote
          yoananda2 26 janvier 13:28

          @Gollum

          Mouais pas inintéressant mais Hillard est agaçant avec ses biais idéologiques..

          En effet, Hillard n’est pas très drôle (fallait que je la fasse) avec sa manière de lier les choses entre elles.

          Il source tous ses propos, et sur ce point, il est inattaquable, et c’est pour ça qu’il fait illusion auprès des biaisés qui cherchent confirmation. Mais quand on regarde en détail, il fait de l’hyper-interprétation : "machin à croisé truc lors d’un repas" il en conclu "qu’ils sont de mèche, et qu’ils font partie d’une même conspiration de l’ombre". Dans l’absolu c’est une possibilité, oui, mais dans la pratique, c’est très improbable. Si on cumule toutes les improbabilité qu’il enchaîne ... Il joue sur le fait que son interprétation serait en fait un fil rouge qui expliquerait tout ce qu’on ne comprends pas.

          C’est un conspi habile.

          Tu as bien compris qu’il interprète tout à l’aune de son eschatologie qui est donc irréfutable. Donc tout se tient, mais ça ne vaut rien. Il fait partie de la clique avec l’autre la qui se prends pour un géopoliticien/historien, ha oui, Youssef Hindi. Des baratineurs qui sont comme des poissons dans l’eau des cultures/religions du désert.


        • vote
          sls0 sls0 26 janvier 13:37

          @Super Cochon
          Tu réagis trop vite, tu oublies de t’auto-plusser.
          Re-saisis-toi.
          La dernière fois la même chose, plus d’auto-plussage et un commentaire humoristique sur ton compte et plus de son ni d’image pendant 22h toi qui est accroc à agoravox TV ça fait bizarre.
          22h prostré devant son écran, le clavier innondé de bave.
          Allez mon cochon, 5-6 canettes, un peu d’eau froide sur le visage et c’est reparti.


        • 1 vote
          Gollum Gollum 26 janvier 14:12

          @yoananda2

          Oui c’est un conspi habile et cultivé qui donc fait illusion. 

          Lui il pose d’abord : le catholicisme est vrai, le monde est aux mains du diable, le judaïsme n’a pas voulu reconnaitre le fils de Dieu et ses suppôts sont donc dès lors tous possédés...

          D’où : mondialisme, bla, bla, bla...

          Sauf qu’il interprète tout à l’aune de cette déviance. Le cas Poutine est frappant.

          Il l’interprète comme étant pour le NOM alors que Poutine veut juste des instances internationales respectueuses des différences que ce soit : états, monnaies, politiques internes et externes...

          En voilà un scoop.. smiley 

          Le Hindi oui c’est du pareil au même versant islamique.

          Ce qui est drôle aussi c’est que le cochon dit que je suis islamo-compatible alors que Hillard fait partie de la galaxie Soral qui est islamo-compatible puisque le Hindi s’y trouve aussi.. Cherchez l’erreur.. smiley

          @Super couillon

          Hein t’en pense quoi de l’islamo-compatibilité de Hillard ? Y a de quoi rendre hilare (fallait que je la fasse aussi) hein ? smiley


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 janvier 17:40

          @Gollum

          "Y a de quoi rendre hilare (fallait que je la fasse aussi) hein ?"

          Bref, on ne sait pas si c’est Hillard ou du cochon. 

        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 janvier 17:45

          @yoananda2

          "Mais quand on regarde en détail, il fait de l’hyper-interprétation : "machin à croisé truc lors d’un repas" il en conclu "qu’ils sont de mèche, et qu’ils font partie d’une même conspiration de l’ombre"."

          Hyper-interprétation qui frôle l’apophénie, cela en est presque inquiétant pour sa santé mentale. 

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Apoph%C3%A9nie# : :text=En%20psychiatrie%2C%20une%20apoph%C3%A9nie%20est,il%20remarque%20ces%20bizarreries%2C%20etc.


        • vote
          yoananda2 26 janvier 18:21

          @Qaspard Delanuit

          apophénie

          je connaissais pas ce mot, mais oui, c’est tout à fait ça ! merci. Je vais essayer de le mémoriser. C’est un peu comme la paréidolie, mais c’est plus cognitif. C’est la tendance de notre cerveau à voir des choses qui n’existent pas, parce qu’il est FAIT pour ça, pour rechercher des patterns.

          merci


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 janvier 18:55

          @yoananda2

          "C’est la tendance de notre cerveau à voir des choses qui n’existent pas, parce qu’il est FAIT pour ça, pour rechercher des patterns."

          Oui, exactement : l’esprit humain est une machine à créer du sens, à tel point qu’il est prêt à voir des relations causales ou des informations signalétiques partout, même là où il n’y en a pas. J’en ai fait moi-même l’expérience au sein d’un groupe soumis à une grande tension psychologique : nous avions réussi par un processus apophénique inconscient à inventer une théorie très logique et parfaitement convaincante expliquant pourquoi une certaine opération prenait une méchante tournure pour nous. Un mois plus tard, nous avons clairement vu que tout était sorti de notre imagination collective (en fait nos imaginations individuelles en synergie).

          Il n’est possible de sortir d’un piège apophénique que par un "changement de niveau 2", sinon, on reste jusqu’à sa mort enfermé dans une boucle où la raison ne pourra juger les raisons qu’elle s’est données au départ. L’incapacité d’opérer un "changement de niveau 2" explique pourquoi on peut parfois être intelligent et con en même temps. Ce forum est d’ailleurs une mine de processus apophéniques, chacun restant enfermé dans son système explicatif et jugeant les autres systèmes depuis son propre système  smiley

          On distingue deux types de changements : les changements de niveau 1 qui interviennent à l’intérieur d’un système et les changements de niveau 2 qui affectent le système lui-même.
          http://semanticien.blogspirit.com/archive/2015/06/17/les-differents-niveaux-du-changement-3050023.html# : :text=Pour%20reprendre%20des%20m%C3%A9taphores%20emprunt%C3%A9es,conservant%20le%20m%C3%AAme%20r%C3%A9gime%2C%20alors


        • 1 vote
          yoananda2 26 janvier 20:10

          @Qaspard Delanuit

          On distingue deux types de changements : les changements de niveau 1 qui interviennent à l’intérieur d’un système et les changements de niveau 2 qui affectent le système lui-même.

          Oui et je peux donner un exemple personnel. Quand j’ai commencé à étudier la crise économique en 2006, avant 2008 donc, je suis tombé sur l’explication "pic pétrolière", qui tenait (et qui tient toujours, en partie) la route. J’ai donc creusé le sujet et pendant longtemps je fût convaincu que la cause réelle fondamentale sous-jacente de tous nos problèmes étaient le pic pétrolier.

          Comment j’en suis sortit ? quand il y a eu le pétrole de schiste qui est arrivé, ça contre-disait ma compréhension de la nature du pic pétrolier. Mais, je n’y voyais qu’une "bulle" passagère, la dernière, une dernière fête avant la mise au placard en somme, comme expliqué par certains pontes du pic pétrolier. Et je m’étais fixé comme date 2017 2 ans, donc 2019 max pour que cette bulle éclate et que ce soit ENFIN le pic pétrolier prédit.

          Sauf qu’en 2017, 2018, 2019, le BP outlook donnait toujours des chiffres en croissance, le shale oil avait résisté à l’attaque saoudienne, etc...

          Donc j’ai commencé progressivement à revoir mes théories.

          J’ai tout repris à la base, à commencer par le fameux EROEI qui était à la base de TOUTES les publications (car oui, le fondement de ma théorie était les théories scientifiques publiées référé) sur le pic pétrolier. J’ai pris mon tableur excel pour faire quelques calculs sur la base d’hyppothèses diverses, puis j’ai fini par tomber sur quelques articles remettant en cause elles aussi l’EROEI, puis, j’ai aussi effectué une "relecture" de l’histoire du pétrole. Bref, j’ai tout revu et j’ai conclu que ... c’était compliqué ! lol

          Je n’ai pas conclu qu’il n’y a pas de pic pétrolier. J’ai conclu qu’on ne peut pas le savoir s’il y en a un, du moins pas avant longtemps après qu’il ai eu lieu, et que donc, on ne peut pas l’anticiper. Hors, le SEUL intérêt de la question, c’est de l’anticiper pour être prêt à temps, sinon, c’est juste un joujou intellectuel.

          Je pourrais écrire un livre sur le sujet, mais je vais passer directement à la conclusion.

          1/ on peut se laisser piéger facilement, ça n’est pas une question d’intelligence

          2/ on peut "s’engager" dans une voie sans retour si on n’y prends garde, une voie ou même devant les évidences contraires, on ne peut pas changer d’avis, par exemple, si on a effectué des changements dans sa vie en fonction de sa croyance.

          3/ à contrario on peut mettre en place des gardes fous pour éviter à a minima d’être dans le cas 2, et j’ai même envie de dire que c’est à ça que sert la spiritualité (en partie du moins)

          4/ il y a des pièges apophéniques pires que d’autres. Quand on s’estime élu qui doit porter une vérité que quelques rares connaissent, c’est le point 2, mais en pire. En plus, il y a des périodes historiques qui s’y prêtent plus que d’autres. Genre ... en ce moment ! lol

          D’ou, entre autres, que je n’aime pas les religions abrahamiques car elles se prêtent particulièrement à ce petit jeu. Beaucoup plus que le bouddhisme ou l’hindouisme ou le taoisme (pour parler de celles que je connais un peu).


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 janvier 20:28

          @yoananda2

          "Comment j’en suis sortit ? quand il y a eu le pétrole de schiste qui est arrivé, ça contre-disait ma compréhension de la nature du pic pétrolier."

          OK, mais ça suppose une chose : être plus observateur que théoricien. Car celui qui tient à sa théorie, n’observera que ce qui la confirme. Si sa théorie dit qu’il n’y a pas d’éléphant dans le salon, il ne verra pas l’éléphant dans le salon (il verra juste une table haute et grise avec quatre pattes arrondies). 

        • vote
          yoananda2 26 janvier 20:33

          @Qaspard Delanuit
          c’est un des garde-fous dont je parlais, en effet.
          Bien sûr, le pic pétrolier est une domaine physique ; En métaphysique, c’est sûr que c’est plus compliqué.


        • 3 votes
          Gollum Gollum 26 janvier 14:16

          De toute façon Super cochon est franc-maçon il termine toujours ses posts par trois petits points.. C’est signé ça.


          • 1 vote
            yoananda2 26 janvier 14:29

            @Gollum
            lol
            bien vu, un crypto-maçon, ou un maçon-qui-s’ignore, un franc-cochon en fait !


          • 2 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 janvier 17:37

            @yoananda2

            "un franc-cochon en fait"

            Un initié de la franc-porcherie. 

          • 7 votes
            Super Cochon Super Cochon 26 janvier 21:34

            @Gollum
            .
            .
            On va rire ! ....... Quelle est la signification cacher des Trois Points en Franc-Maçonnerie Spéculative comme celui-là :. ( pourquoi cette disposition si particulière  ? ) ? ........ pas Opérative , je parle de la signification en F :.M Spéculative des Hauts Grades (donc , en dehors des Loges Bleues) !
            .
            .
            .
            Car , à part faire de l’ironie avec de grandes et belles phrases creuses , il y a pas grand chose à se mettre sous la dent chez vous !
            .
            .
            .


          • 7 votes
            Super Cochon Super Cochon 26 janvier 21:38

            @Qaspard Delanuit
            .
            .
            La technique de manipulation est toujours pareil , rien à changer ! ........ utiliser l’ironie et la moquerie pour décrédibiliser son adversaire !
            .
            .
            Mais quand le mode opératoire est connu ....... ça ne sert plus à RIEN (seulement pour faire rire les copains) !
            .
            .
            .


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 janvier 17:35


            @ Gollum

            "Mais quand il dit que Poutine veut le NOM, c’est vrai dans une certaine mesure et faux selon ses fantasmes..."


            Le NOM (Nouvel Ordre Mondial) a deux sens radicalement différents.

            Poutine, par exemple, n’a certainement pas utilisé l’expression fort convenue et très banale en politique internationale de "Nouvel Ordre Mondial" avec la signification dystopique et quasiment diabolique que lui donne Pierre Hillard. 

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvel_ordre_mondial


            • 1 vote
              Gollum Gollum 26 janvier 18:31

              @Qaspard Delanuit

              Bien sûr. Ce NOM est un truc sujet à fantasmes. Comme le Great Reset et plein d’autres trucs...

              Tiens ça me rappelle l’assimilation de Dark Wador au Golem par Hillard.. Du fantasme à l’état pur étayé sur une vague ressemblance et je me souviens qu’à l’époque, nous autres, on y voyait plutôt une variante du samouraï japonais..

              Typique des prédispositions de Hillard à voir des fantômes là où il n’y en a pas.



            • 1 vote
              Tchakpoum Tchakpoum 26 janvier 20:39

              @Gollum

              Bien d’accord que ça part dans tous les sens avec Hillard. Il confond l’étalon permettant les échanges monétaires entre les pays (l’or, pendant longtemps, le bancor keyensien, qui était ce projet, possiblement le bitcoin), la monnaie impériale d’échange (la livre sterling, maintenant le dollar) et le N.O.M. Avec ça, c’est sûr, on peut rajouter Thomas More, l’Ange de Lumière et quelques saucisses dans sa choucroute.

              Mais vous poussez le balancier dans l’autre sens :
              Bien sûr. Ce NOM est un truc sujet à fantasmes. Comme le Great Reset et plein d’autres trucs...

              Avec le jeu des mauvaises traductions à partir du russe Poutine, c’est une confusion entre le N.O.M. et le droit international, avec l’ONU (qui mérite d’être reconsidéré). Poutine a toujours revendiqué le système westphalien, qu’on appelle aujourd’hui le multilatéralisme. Les BRICS sont dans cette perspective, avec des puissances régionales, puisque l’accélération des moyens de transports en communications forme des ensembles continentaux, ou sous-continentaux.

              Le Nouvel Ordre Mondial, d’après une intuition d’H.G. Wells est un projet de substitution du gouvernement des états par une gouvernance, ou un gouvernement mondial. Quand on parle projet, il faut entendre au sens dynamique. Et non pas imaginer des lettres de sang sur un parchemin moyenâgeux retrouvé dans une crypte du château de Nosferatu en forme d’étoile à 5 branches.

               Les politiques parlent régulièrement de « gouvernance mondiale », « personne, je dis bien personne… ». Les US en parlent tout le temps avec le dessein de l’arrimer à son impérialisme, la Pax Americana et le Project for a New American Century.

              Ce que l’on ne sait pas, c’est la forme de ce N.O.M.  Cela peut être celle des multinationales avec les lobbies à l’œuvre. Cela peut-être l’oligarchie, une connivence mondiale formée de dirigeants économiques et financiers, politiques et idéologiques. Cela peut-être une forme  modifiée d’impérialisme, à partir des US, ils le revendiquent, ou d’Israël, avec la diaspora juive, ou le pays, maintenant les deux. Et il ne s’agit pas tant de catégories que de pôles pour identifier et éclaircir un paysage, aux frontières poreuses.

              On a affaire donc à des dynamiques qui préfigurent des réalités qui se confrontent, s’affrontent, ont leurs ambivalences. La Chine est multilatéraliste, westphalienne, mais la puissance qui auto-nourrit cet empire du milieu peut en faire aussi un candidat à un N.O.M. chinois.

              L’affrontement entre souverainistes et mondialistes est une toile de fond historique : il prend différentes formes, mais il est réel.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 27 janvier 08:04

              @Tchakpoum

              "L’affrontement entre souverainistes et mondialistes est une toile de fond historique : il prend différentes formes, mais il est réel."

              Personne ne prétend le contraire. De toute façon, la dialectique de l’ensemble et de la partie est la définition même de la politique (communauté/individus, empire/royaumes, etc.) Comme les problèmes sont désormais mondiaux, puisque les hommes, les marchandises, les virus, la pollution et la folie circulent autour de la planète, il est logique que des consciences avisées cherchent des solutions au niveau international et que des escrocs en profitent pour tirer le maximum de profits des déconstructions identitaires que ce changement de niveau implique. 

              Introduire de la symbolique religieuse dans la lecture de ces événements est possible à condition de ne pas se limiter à une seule religion et d’être très instruit sur le plan ésotérique, ce qui n’est pas le cas de Hillard. (Je dis cela sans animosité contre lui, je pense que c’est un homme de bonne volonté.)


            • vote
              Gollum Gollum 27 janvier 08:52

              @Tchakpoum

              Bon ben comme Gaspard. Pas mieux. Ce n’est pas parce que le NOM est sujet à fantasmes qu’il n’y a pas de NOM.

              Quant aux US leur forme du NOM n’est rien d’autre que l’impérialisme américain.

              C’est déjà entériné sous la forme du $ comme monnaie incontournable aux privilèges exorbitants et ils comptent bien que ça continue.

              C’est pour cela que la monnaie unique mondiale je n’y crois pas trop en fait. Dans l’état actuel des choses. A plus longue échéance on ne sait jamais, mais pour l’instant c’est un fantasme...

              Un fantasme apocalyptique hillardien.


            • vote
              Gollum Gollum 27 janvier 08:58

              @Qaspard Delanuit

              Introduire de la symbolique religieuse dans la lecture de ces événements est possible à condition de ne pas se limiter à une seule religion et d’être très instruit sur le plan ésotérique

              Exactement. On peut faire une lecture traditionnelle, au sens de Guénon, sur ces événements.

              Et là tout semble indiquer qu’après la chute de l’empire des Sudras, l’URSS en 1989, on assiste en ce moment même à la chute de l’empire des Vaishyas, curieusement situé à l’ouest à l’opposé de l’ancienne URSS à l’est, et à une fin de cycle commencé au fond en 1776, et même avant, en 1492.

              Qu’en résultera t il ? Qui vivra verra.


            • vote
              Tchakpoum Tchakpoum 27 janvier 10:15

              @Gollum

              Ce n’est pas parce que le NOM est sujet à fantasmes qu’il n’y a pas de NOM.

              Vous tordez vos propos sans éclaircir le sujet.

               

              Un fantasme est une construction imaginaire d’un désir qui ne se réalise pas. Mon explication était de montrer que le NOM n’en est pas un. De même que le grand reset est un bouquin écrit par le créateur du Forum Économique Mondial, pas une invention.

               

              On peut être pour un gouvernement mondial, ça existe des gens qui œuvrent dans ce sens. Mais ça mérite compréhension, débat et choix de société. Ils sont pourtant masqués, voire niés comme le référendum de 2005. C’est un clivage bien plus d’actualité que l’antique gauche/droite.

              C’est autre chose que de dire que le NOM n’existe pas et que ceux qui en parlent sont des naïfs, ou des complotistes, selon l’anathème à la mode.

               

              Wikipedia n’échappe pas, d’ailleurs, à cette schizophrénie, au double langage, puisqu’elle a fait une fiche pour expliquer la réalité qu’elle est et une autre pour expliquer que c’est un fantasme paranoïaque.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvel_ordre_mondial_(relations_internationales)

               https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvel_ordre_mondial_(th%C3%A9orie_du_complot)

              Une simple fiche aurait suffit avec les préfigurations du NOM en confrontations, les partisans et les opposants. Mais voilà, ça ne cadre plus avec la bonne et la mauvaise pensée d’après les intuitions d’Orwell.


            • 1 vote
              yoananda2 27 janvier 10:33

              Le NOM comme le "grand reset" et bien d’autres choses sont des "éléments de langage" que se donnent les puissants pour communiquer entre eux et avec les masses.
              Le NOM, sauf erreur, c’est Bush (père ? j’ai un doute) qui en parlait parmi les premier. Aujourd’hui on va plus parler de "gouvernance mondiale", ou autre.
              Est-ce qu’une forme de gouvernement mondial implique une monnaie unique ?
              Bien sûr que certains y pensent au FMI, à la BRI, et même dans les think tank, et même avant l’époque moderne (l’étalon OR était la monnaie à une époque).
              Le fait est qu’on a besoin d’outils de coordination mondiale, qu’ils soient économiques, ou politiques.
              Aujourd’hui certains défis sont visiblement mondialisés, comme le réchauffement, comme le virus, comme, du moins partiellement, la "paix", et même les échanges commerciaux (difficile de s’imaginer avoir 1 contrat avec chacun des 200 pays de la planète, on fait des packages).
              Est-ce qu’il y a des gens qui profitent de ça ? bien sûr. Est-ce qu’ils "complotent" pour que tout ça arrive, c’est la qu’on franchit une limite dans le raisonnement, car on ne peut pas raisonner avec simplement un "à qui profite le crime". Il y a des effets systémiques.
              Le tort d’Hillard c’est de n’employer qu’une grille eschatologique et uniquement ça pour expliquer la situation. La mondialisation actuelle n’aurait jamais existé sans le porte conteneur par exemple, et des 100aines d’autres choses (les ordinateurs et internet).
              Est-ce que ses comploteurs qu’il croit identifier avait tout prévu ? l’arrivée de la pilule contraceptive, la découverte de l’ADN, le boom du big data qui allait relancer les recherches en IA en berne depuis les années 60 ?
              Bien sûr que non.
              C’est pour ça que ses théories simplistes souffrent de nombreux biais (de rétrospective notamment, de confirmation, et d’autres).
              Si on veut interpréter la direction que prends la marche du monde, on peut le faire selon plusieurs angles, y compris eschatologiques, mais, pas comme lui le fait.
              L’ésotérisme, et la physique (la thermo pour être plus précis) fournissent des cadres explicatifs différents et complémentaires (qui sont en train d’être fusionnés d’ailleurs) qui peuvent servir. Mais l’eschatologie chrétienne, religion qui s’est volontairement amputée de toute sa partie "occulte" en la qualifiant de "superstition" n’est plus à même de décrire correctement ce qui se passe, autant au niveau physique que subtil.
              Évidement, pour ceux qui baignent dedans et ne connaissent rien d’autre, ça peut faire illusion.


            • vote
              Tchakpoum Tchakpoum 27 janvier 10:46

              @Qaspard Delanuit

              Personne ne prétend le contraire.

              Si, comme je l’ai expliqué avec mon post précédant à Gollum.

              il est logique que des consciences avisées cherchent des solutions au niveau international
              Oui. Il y a des enjeux mondiaux qui n’existaient pas après-guerre, comme l’écologie, la course à l’armement nucléaire (la presque totalité des pays n’ont pas d’armes nucléaires, leur intérêt est le désarmement général), l’épuisement des ressources, etc... Il est normal que le droit international s’en préoccupe et que les pays mutualisent les moyens d’informations et d’actions. L’instance est l’ONU. C’est autre chose si une gouvernance, ou un gouvernement mondial décide à la place des états.

              On a en réel la gestion de la pandémie, comme exemple. Pour l’otanie, en tout cas les processus de décision émanent pour une bonne part d’une gouvernance générale. Les multinationales sont fortement présentes pour orienter les types de traitements (le tout vaccin contre la réutilisation des médicaments existants). L’oligarchie accompagne les multinationales pour préconiser aux états les actions nécessaires (OMS financé pour le principal par Bill Gates, engagé mondialement sur des actions sanitaires, le Forum Économique Mondial candidat pour décider les solutions post-épidémiques à la planète). L’UE décide des vaccins et du passeport sanitaire pour les états nations, en concertation avec des organisations internationales et des lobbies qui ne sont pas clairement reconnus par l’ONU. Il y a donc chevauchement, pour les gestion de la pandémie, entre une instance de veille sanitaire et d’informations, la raison d’être de l’OMS et une gouvernance en tout cas otanienne des états-nations. La France prend ses ordres constamment depuis l’UE et l’OMS pour son action prophylactique. Elle n’exerce plus de souveraineté propre, comme le font la Chine, la Russie, le Maroc, le Vietnam et encore la plupart des pays de la planète.


            • vote
              Gollum Gollum 27 janvier 10:59

              @Tchakpoum

              Sur 2005 vous pointez le manque de démocratie. Oui c’est visible à l’œil nu. Vous auriez pu citer aussi le climat d’hystérie ahurissant, et de propagande, qui a essayé d’empêcher le Brexit. Là aussi visible à l’œil nu.

              Donc oui le NOM existe et en même temps il est un peu trop sujet à fantasmes chez les conspis délirants c’est un fait aussi.

              La vérité se situe entre les deux, entre les délires des conspis et les discours lénifiants des médias mainstream..

              Le monde d’Orwell qui se met en place me semble d’ailleurs pas seulement la volonté de quelques uns mais inhérent à la technologie envahissante et omniprésente qui renvoie la sphère intime au rang de vœu pieu pour très bientôt. Et c’est déjà là.


            • vote
              yoananda2 27 janvier 10:59

              @Tchakpoum

              La France prend ses ordres constamment depuis l’UE et l’OMS pour son action prophylactique. Elle n’exerce plus de souveraineté propre, comme le font la Chine, la Russie, le Maroc, le Vietnam et encore la plupart des pays de la planète.

              Menfin ! La nation c’est mal, parce que la nation c’est le terreau de la guerre et la guerre c’est mal. Donc, la souveraineté c’est mal, les frontières c’est mal, le couple hétéro (surtout blanc) fécond, c’est mal.

              Alors, bien sûr que la France prends ses ordres chez les robocrates de l’UE et l’OMS, qui décident dans leurs blocs en béton, devant leurs écrans en plastique de ce que doit être la réalité vraie et comment on doit la dompter cette salope qui nous fait chier avec son réchauffement, ses virus, ses racistes, et ses sols qui s’épuisent.

              C’est autre chose si une gouvernance, ou un gouvernement mondial décide à la place des états.

              C’est un effet de bord de notre culte technocratique. Celui qui a la data, la big data, c’est celui qui décide. On parle de choix politiques, comme si on avait toujours le choix (alors que le choix ne s’opère que très rarement à l’échelle individuelle et collective, lors de fenêtre d’opportunités ou l’on peut décider du prochain embranchement, mais la plupart du temps personne n’a aucun choix mais le christianisme à encore déformé les choses, ici aussi), alors que c’est la technique qui s’impose.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ZardoZ

ZardoZ

Nettoyeur


Voir ses articles


Publicité





Palmarès