• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pierre Rigaud sur le loup en France : réponse à Brut ...

Pierre Rigaud sur le loup en France : réponse à Brut ...

Pierre Rigaud reprend la quasi-intégralité d'un reportage de Brut Nature, en y ajoutant des compléments. Il ne s'agit pas du tout d'une critique du reportage de Brut Nature. Il s'agit d'ajouts essentiellement pour mettre en perspective le discours du berger qui témoigne dans le reportage de Brut Nature. 

Tags : Environnement Animaux




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • 2 votes
    mat-hac mat-hac 26 mai 16:29

    Vive les vaches et les cochons !


    • 1 vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 26 mai 21:37

      @mat-hac oh yeah !

       smiley

    • 1 vote
      sls0 sls0 26 mai 17:40

      Le gros problème de la filiaire ovine c’est que les français mangent de moins en moins de viande ovine.

      Il y a la concurence néo-zélandaise en plus.

      Le mouton c’est surtout des subsides, normalement si on veut gagner plus on produit plus, le mouton il y a pas de demande. Quand ça carbure aux subsides plus on veut gagner, plus il faut faire du bruit, se faire remarquer.

      C’est en Roumanie que j’ai vu le plus de loups, si on connait des bergers, on verra des loups, ils connaissent. Le loup se méfie du fouet du berger, les animaux d’élevage s’en portent mieux.


      • vote
        pegase pegase 26 mai 18:30

        @sls0

        Il y a la concurrence néo-zélandaise en plus.

        Exacte, depuis le sabotage du Rainbow warrior par la France, avec 1 mort à la clé côté Green Peace quand même, la Nouvelle Zélande a exigé des réparations, et ça a été l’importation massive de viande ovine ... Pour combien d’année, je ne sais pas ?

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Rainbow_Warrior

        L’affaire du Rainbow Warrior désigne le sabotage du navire amiral de l’organisation écologiste Greenpeace, le Rainbow Warrior, par les services secrets français le 10 juillet 1985, ainsi que ses suites médiatiques, politiques et judiciaires. Le navire, à quai en Nouvelle-Zélande, était paré à appareiller pour l’atoll de Moruroa afin de protester contre les essais nucléaires français. L’opération de sabotage fut commanditée par le ministre de la Défense français Charles Hernu, avec l’autorisation explicite du président de la République française François Mitterrand (selon le témoignage de Pierre Lacoste, patron de la DGSE)1. L’opération fit un mort : Fernando Pereira, photographe, membre de l’équipage de Greenpeace.

        Cet acte, qui constituait une violation de la souveraineté de l’État néo-zélandais, fut à l’origine de tensions entre les deux pays et eut des conséquences sur leurs relations politiques et économiques.


      • 2 votes
        Maetha 26 mai 23:15

        Le discours de Pierre Rigaud est particulièrement malhonnête.

        Qu’il nous explique ce qu’apporte de positif la présence des loups en France.


        • 2 votes
          Gollum Gollum 27 mai 08:22

          @Maetha

          Ben moi qui suis un loup qu’on m’explique la positivité de la présence humaine car moi je ne vois pas... Sale espèce régulée par aucune autre et qui devient hyper envahissante ça va bien hein, on va vous faire votre fête ! Miam... smiley


        • 3 votes
          crow crow 27 mai 08:57

          @Maetha
          La présence du loup a par exemple réhabilité l’équilibre écosystémique dans le parc de Yellowstone, d’où l’importance de chaque élément que compose l’espace naturel sauvage, Le loup fait partie intégrante d’un système dont nous tirons des avantages certains, sauf les bergers qui n’hésitent pas à gonfler les chiffres de mortalité pour toucher les aides de la PAC, Si mes souvenirs sont bons et dans le même acabit, il y a quelques décennies, la Corse et certains de ses éleveurs ont été épinglés pour escroquerie.


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 mai 12:27

          @Gollum

          Derrière l’ironie, c’est une très bonne question car elle renverse la perspective et amène à se demander : positif pour qui ou pour quoi ?


        • 1 vote
          Gollum Gollum 27 mai 13:33

          @maQiavel

          Oui. En même temps certains regardent le loup comme autrefois on regardait les noirs, les amérindiens, etc... comme de parfaits parasites inutiles et qui entravaient la marche du progrès..

          Donc moi je suis plutôt allergique.


        • 2 votes
          Gollum Gollum 27 mai 14:01

          @crow

          On peut d’ailleurs faire remarquer que l’expérience de Yellowstone a servi à quelque chose puisque des programmes de rewilding (désolé pour ce terme anglo-saxon) existent de plus en plus pour gérer les grandes forêts, notamment en Roumanie et autres pays de l’est et sans doute ailleurs. Il s’agit de réintroduire le maximum de faune comme elle était à l’origine dans ces forêts afin de rétablir la santé des dites forêts. Par exemple les bisons font des trouées massives qui permettent l’implantation de jeunes pousses, etc... 

          On commence, enfin, à percevoir le côté systémique et interdépendant des choses qui montrent que rien n’est inutile dans la nature..


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 27 mai 14:02

          @Gollum

          Exactement, ça participe d’un même processus.

          D’ailleurs, parmi ces « sauvages » qui entravent la marche du progrès, on retrouve aussi les classes populaires européennes. Il faut lire les textes des élites du XIX siècle sur les ouvriers et sur la petite paysannerie, c’est d’un mépris incroyable.


        • 1 vote
          Gollum Gollum 27 mai 14:03

          quand je dis maximum de faune c’est en nombre d’espèces bien évidemment et pas en quantité par espèce (ma phrase n’était pas assez claire).


        • 1 vote
          Gollum Gollum 27 mai 14:10

          @maQiavel

          Il faut lire les textes des élites du XIX siècle sur les ouvriers et sur la petite paysannerie, c’est d’un mépris incroyable.

          Absolument. Mépris qu’on peut sentir dans certains tableaux d’époque des gens de la haute société.. comme James Tissot, peintre de la haute bourgeoisie, par exemple. M’enfin là c’est plus subjectif.. et ça peut se discuter.

          C’est toujours de mise d’ailleurs.


        • 1 vote
          crow crow 27 mai 16:34

          @Gollum
          Tout à fait, et réintroduire des espèces clés dans un environnement malade coûte certainement moins cher pour plus de résultats qu’un paquet de spécialistes et d’experts missionnés pour cela.         


        • vote
          pegase pegase 27 mai 17:58

          @Gollum
          On commence, enfin, à percevoir le côté systémique et interdépendant des choses qui montrent que rien n’est inutile dans la nature..

          C’est un équilibre qui s’est constitué pendant des centaines de milliers d’années, que l’homme est venu perturber depuis très peu de temps finalement .. quelques milliers d’années tout au plus ...

          Il est amusant de constater que nous sommes entourés de loups, les chiens étaient tous des loups, leurs comportements proviennent du loup, finalement assez proche du notre, puisqu’ils parviennent facilement à s’adapter à la vie de famille des hommes ...


        • vote
          ged252 28 mai 12:42

          @Maetha
          Le discours de Pierre Rigaud est particulièrement malhonnête.

          .
          Le mec nous récite tous les lieux communs de la pensée officielle, concernant l’écologie, comme si on ne savait ce que dit la propagande.
          .
          Il croit qu’on a pas appris nos leçons de propagande par coeur, comme lui ?


        • vote
          ged252 28 mai 12:44

          @Gollum

          Oui. En même temps certains regardent le loup comme autrefois on regardait les noirs, les amérindiens, etc... comme de parfaits parasites inutiles et qui entravaient la marche du progrès..

          Donc moi je suis plutôt allergique.

          .
          Gollum le rebelle qui défend le système en place


        • 1 vote
          ged252 28 mai 12:47

          @Gollum
          On commence, enfin, à percevoir le côté systémique et interdépendant des choses qui montrent que rien n’est inutile dans la nature..


          .
          Bêêêêhh


        • 2 votes
          Gollum Gollum 28 mai 13:15

          @ged252

          Bêêêêhh

          Quand je disais il y a peu que tu es incapable d’articuler trois mots de suite qui fasse sens.... smiley

          C’est la traduction en langue ovine du fameux : vous êtes tous des anti-chrétiens, anti-blancs, anti-occidentaux ? smiley

          Tiens un cadeau pour toi : http://lesbrebisdejesus.com/

          Là dedans tu pourra trouver le bon berger qui aime ses brebis... smiley

          Et tu pourra allègrement bêler tes Bêêêêhh autant qu’il te plaira.. smiley


        • 2 votes
          Orwell Orwell 27 mai 10:10

          « Les espèces que l’on considère aujourd’hui comme des « nuisibles » n’ont pas toujours été considérées comme tels. Le gibier n’a pas toujours été perçu comme un stock de carne. Les humains ont vécu pendant des millénaires parmi les autres espèces sans s’en rendre maîtres et/ou protecteurs. L’apparition de la sédentarité et de l’agriculture elles-mêmes ne rompent pas avec une vision animiste de la nature.

          C’est ainsi que de nombreuses traditions pastorales accordent au loup un rôle important dans le maintien de l’équilibre naturel : dans l’Yonne une brebis du troupeau était offerte au loup, en Lorraine, lors des fêtes calendaires, on offrait la « part du loup » en jetant rituellement une palette de porc accompagnée d’une incantation au prédateur lui demandant de favoriser les cultures. De nombreux contes étiologiques reconnaissent l’importance du loup dans l’ordre de la nature. Dans les sociétés paysannes, pastorales et indigènes, le rapport au prédateur est individualisé, aucun n’aurait l’idée stupide de partir en expédition pour exterminer des loups inconnus.


          Les historiens ont clairement établi un lien entre l’avènement de l’État et d’une guerre contre les nuisibles. L’appropriation de terres ou de bétail par une minorité qui ne travaille pas elle-même participe à la lutte systématique pour éradiquer le prédateur, la relation à l’animal est alors modifiée, les propriétaires des troupeaux ne vivent pas avec eux, n’en partagent pas l’habitat, n’en retirent aucune connaissance réciproque, limitant la relation à une relation juridique. Les propriétaires terriens romains emploient des bergers pour garder leurs troupeaux, et des louvetiers pour éliminer le prédateur. Au cours du Moyen Âge, la chasse devient aristocratique et royale, les paysans étant considérés comme inaptes à gérer les forêts. Un système de primes est alors mis en place. Sous Charlemagne, le loup devient un criminel dont le châtiment est déterminé par le roi, la louveterie devient alors une institution publique et les battues sont décrétées par des décisions de justice. En 1768, Nicolas de L’Isle de Moncel, lieutenant des maréchaux de France et grand louvetier, publie Méthodes et projets pour parvenir à la destruction des loups dans le royaume. Il blâme le « défaut d’intelligence du peuple », contraint de participer, sous peine d’amende, aux battues exigées par le roi. La manière dont les monarques perçoivent le nuisible diffère de celle dont le peuple le perçoit. Ce dernier possède encore, au XVIIIe siècle, une relation plus personnelle avec le prédateur, proche de ce qui existe toujours chez les peuples indigènes.

          C’est l’État qui est en guerre contre le loup et non le peuple même si, pour son malheur, il finira par croire que l’ennemi de son ennemi est aussi son ennemi ».

          Ana Minski


          • 1 vote
            pegase pegase 27 mai 17:42

            Il y a aussi beaucoup de brebis qui disparaissent pour être revendues au noir, l’administration fiscale devrait se pencher dessus, c’est tellement pratique d’accuser le loup ...

            Imaginez comme c’est facile de faire disparaitre quelques dizaines de brebis ...





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès