• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour la démocratie, inventons un business modèle pour la presse et les (...)
#70 des Tendances

Pour la démocratie, inventons un business modèle pour la presse et les médias

 

A l'heure où les médias et la presse vivent sous la perfusion et la philanthropie d'intérêts privés et de subventions publiques, il est temps que le journaliste retrouve ses lettres de noblesse.... il est temps que l information redevienne libre et indépendante de ces puissances et des gouvernements...

Pour cela nous devons réinventer un modèle économique, TRES SIMPLE.

Trop d initiatives de journaux livres, par exemple, ont échouées dans la durée faute de financement.

La redevance audiovisuelle cityenne (la rac) appelée aussi les chèques redevance d'initiative citoyenne (cric) permettraient par exemple de faire ressusciter les Guignols de l'Info, bakchich, etc... et financerait également un grand nombres de médias alternatifs sur le Net.

Transformer la redevance Audiovisuelle de 139 euros destiné uniquement au Service Public en 3 Chèques Redevance Initiative Citoyenne de 46 euros allouables aux médias de ses choix afin de favoriser presse pluraliste et indépendante. 

En démocratie, personne n'accepterait que les juges soit financés par des acteurs privé, cela devrait être pareil pour les journalistes...

Mesures législatives et constitutionnelles d'accompagnement : 

Préambule :

L'opinion des citoyens doit être honnêtement et complètement éclairée en toutes circonstances. 

 

Conditions pour être éligibles à encaisser des CRIC :

1/ Les Médias ou presse doivent être possédés par les salariés du moment.

2/ Les Médias ou presse ne peuvent recevoir des dons de personnes morales

3/ Les Médias ou presse peuvent recevoir des dons dans la limite de 1000 euros annuel par personne physique

4/ Les Médias ou presse, doivent, chaque année publier ses annonceurs et les montants reçus.

5/ Le chiffre d'affaire des annonceurs perçu est limité à 15% du CA du média.

 

Autres mesures d'accompagnement :

6/ L'interdiction à TOUS les médias français et presse française de recevoir des subventions et aides publiques.

7/ Dans les 30 premiers canaux TNT et box Internet françaises, 6 fréquences doivent être réservées aux médias / presse éligibles aux CRIC (classement à définir par exemple selon le nombre de CRIC perçus). 

 

Tags : Information et Médias Journalisme Démocratie Médias Journalisme citoyen Oligarchie Etienne Chouard




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • vote
    BuSab 14 septembre 17:29

    C’est sympa mais complètement irréalisable.

    Trop d’argent en jeu pour les journalistes, les producteurs et les actionnaires.

    Il y aura une véritable levée de bouclier contre cette atteinte à ces rentes si juteuses.


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 septembre 19:56

      C’est une proposition qui va dans le bon sens. 


      • vote
        ged252 15 septembre 08:22

        Transformer la redevance Audiovisuelle de 139 euros destiné uniquement au Service Public en 3 Chèques Redevance Initiative Citoyenne de 46 euros allouables aux médias de ses choix afin de favoriser presse pluraliste et indépendante. 

        .

        ça c’est une bonne idée, mais de toute façon les médias actuelles sont issu des pouvoirs politiques en place, ils sont voulu par ces pouvoirs, pouvoirs secrets qui agissent dans l’ombre sans rien dire à personne.

        .

        De toute façon il y a un conflit ethnique en France entre juifs et chrétiens depuis 1789. Les juifs tiennent tous les pouvoirs médiatiques, mais il est interdit de le dire, Renaud Camus :

        .

        A fait un compte de Juifs présents dans une émission de France Culture (« Je ne trouve pas convenable qu’une discussion préparée [...] à propos de « l’intégration » dans notre pays, sur une radio de service public, au cours d’une émission de caractère général, se déroule exclusivement entre cinq personnes juives ») et où, d’après Weitzmann, il « s’attriste de voir « l’expérience [française] avoir pour principaux porte-paroles » des représentants de « la race juive » ». En réaction, le président de Radio France Jean-Marie Cavada annonce vouloir porter plainte, la ministre de la Culture Catherine Tasca évoque des propos « profondément inquiétants »

        .

        Renaud Camus a eut droit a un procès en règle avec accusations d’antisémitisme. Ce sont des faits que rapporte Camus,




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

CRIC_laRAC


Voir ses articles


Publicité





Palmarès