• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Quand Jean-Claude Bourret explique la manipulation des médias

Quand Jean-Claude Bourret explique la manipulation des médias

Les médias : Quand Jean-Claude Bourret (ancien présentateur des journaux de TF1 et de La Cinq) explique la manipulation des médias.

Tags : Information et Médias Médias Manipulation




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 2 votes
    louis 17 décembre 2018 19:21

    Ce brave Mr devrait aussi nous donner des nouvelles de l’association qu’il avait créée avec appel de fonds pour que la 5 puisse survivre après le départ de Berlusconi .


    • 2 votes
      julien58 julien58 17 décembre 2018 19:28

      @louis

      Je ne connais pas bien l’affaire, mais dans une interview que je n’ai pas sous la main, Bourret dit qu’il y a eu plusieurs procès qu’il a tous gagnés. A confirmer ou infirmer.


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 17 décembre 2018 21:09

      @louis
      La question était surtout : Qu’elle puisse survivre suite à une brutale interdiction pour elle de diffuser de la publicité. (La publicité, chose qui n’existe plus aujourd’hui sur nos chaîne respectables, n’est-ce pas ?)

      Je suppose que si elle avait survécu, cette "vieille 5" (qui s’étoffait de plus en plus dans le traitement de l’actualité et de la politique, après avoir démarré par la diffusion de séries) serait devenue du même tonneau que les autres médias actuels. Sûrement pas mieux. Cependant à l’époque c’était clairement un moyen pour Mitterand de supprimer la seule chaîne qu’on pouvait à peu près qualifier d’opposition. (Je me marre quand on parle du manque de médias d’opposition pas assez nombreux dans certains pays...).


    • 1 vote
      Buk100 17 décembre 2018 23:15

      @V_Parlier

      C’est plutôt le gouvernement Fabius qui a accordé la concession en 1985, et le gouvernement Chirac qui l’a retirée, a priori


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 18 décembre 2018 22:21

      @Buk100
      J’étais encore assez jeune mais la vieille 5 a cessé ses émissions avant l’arrivée de Chirac, avec ou sans concession, pour cause de coupures des vivres.


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 17 décembre 2018 21:02

      Il est clair que le niveau de censure et de contrôle des médias sous Mitterand était sans complexes, sans détours et sans scrupules. Au moins on dira que tout le monde le remarquait à cette époque, ça ne faisait pas dans la subtilité !

      Sous les gouvernants suivants les connivences ont joué de façon moins officielle :

      Une grande partie des journalistes de gauche bobo assez consensuels sont restés, perpétuant la tradition. (Même Sarkozy qui voulait les museler s’y est cassé les dents, il n’avait pas osé les virer tous à la façon Mitterand)

      Les oligarques de presse ont tiré petit à petit la ligne éditoriale pour que l’emballage "progressiste"-libertaire-anticonservateur soit conservé mais que l’économie et la politique internationale soient traités selon les interêts de l’oligarchie eurofédéraliste et atlantiste. Cela a coïncidé avec l’arrivée de nouvelles chaînes, toutes clones les unes des autres.

      En synthèse, c’était la campagne de Macron offerte gratuitement par tous ces médias. Ceux-là même qui le boudent aujourd’hui. Donc pour le remplaçant il ne faut pas trop rêver...


      • 3 votes
        Garibaldi2 18 décembre 2018 03:00

        @V_Parlier

        ’’Il est clair que le niveau de censure et de contrôle des médias sous Mitterand était sans complexes, sans détours et sans scrupules.’’

        Vous écrivez n’importe quoi.

        Canal+ a été lancée sous Mitterand, de même que La 5, et des milliers de radio libres ont été autorisées à émettre sans aucune censure d’état.

        Les postes de CB (citizen band) ont été autorisés dès 1981 pour les particuliers qui n’étaient pas des radio amateurs. Il n’y avait aucun examen d’habilitation et la licence était accordée automatiquement lors de l’achat du poste de CB.


      • 3 votes
        V_Parlier V_Parlier 18 décembre 2018 22:20

        @Garibaldi2
        Ouarf ! Canal+ a toujours été de gauche bobo et bien sous contrôle depuis ses tous débuts ! La vieille 5 avait été lancée parce-que Berlusconi était alors pote avec Mitterand (marrant avec le recul) mais quand cette chaîne a commencé à faire de la politique pour l’autre camp c’en fut fini pour elle !

        Enfin, pour les radios "libres", je connais très bien cette période durant laquelle j’avais à peu près entre 13 et 16 ans : Au début Mitterand a tenu une promesse de campagne (il est vrai) qu’il avait faite lorsque le PS s’était fait saisir une radio pirate avant 81. Pendant 2-3 ans il y a eu en effet cette fameuse ouverture, et plein de petites radios complètement apolitiques (personne n’aurait osé franchir cette ligne rouge à l’époque) sont apparues. A la fin de la récréation, terminé : Mise en demeure de 90% des stations dans toute la France par la "Haute Autorité" (le CSA de l’époque) et disparition. Le tout en profitant d’une situation anarchique que les autorités avaient délibérément laisser se développer à Paris avec des radios subversives trash pour bien dégouter le public. (Là où j’habitais il n’y avait aucue raison de faire ça, tout se passait bien et l’occupation de la bande FM était bien répartie, sans brouillages).

        Après cela, les fréquences "libérées" ont été vendues à prix d’or à des grands groupes certes privés (oui oui, sous Mitterand déjà), mais sans répéter "l’erreur" de la Cinq, et on peut constater qu’encore aujourd’hui ils respectent tous le contrat : On peut parler sans complexes de sexe, de porno, de LGBT, de partouze, de violence aux "pré-ados" aux grandes heures d’écoute mais surtout pas faire de politique sur la bande FM à l’exception de Radio France et des anciennes radios périphériques qui existaient déjà en AM (Europe1, RMC, ils ne pouvaient pas leur retirer ce droit).

        Enfin, la citizen band, bonjour l’exemple totalement ridicule ! Aujourd’hui il ne doit y avoir que la Corée du Nord qui interdit la CB ! On devait faire partie des derniers pays à l’autoriser, quel exploit ! Ils étaient bien obligés de le faire ! je vous rappelle que pendant un court moment sous Mitterand il fut même question d’interdire puis seulement de taxer spécialement les magnétoscopes... Allez, j’ai bien ri !


      • 1 vote
        V_Parlier V_Parlier 18 décembre 2018 22:31

        @Garibaldi2
        Je remarque par ailleurs que vous ne répondez absolument pas au constat de la purge (inégalée depuis) dans la télévision publique. C’était tout le début de la conquête des esprits des téléspectateurs par ce politiquement correct devenu insupportable aujourd’hui. (C’est ça qui a valu à l’époque à TF1 sa réputation de "rebelle de droite" car elle ne faisait plus partie de France TV. Mais aujourd’hui ça me fait rire de constater que certains croient encore en une différence significative entre TF1 et France TV).


      • vote
        jeanpiètre jeanpiètre 18 décembre 2018 22:42

        @V_Parlier
        un peu simpliste, mitterand a liberalisé les radios fm créant de nouveaux monopoles médiatiques asservis à la place de radio pirates et citoyennes, et ouvert de nouveaux canaux de tv , qui ont servis de maison de retraite aux récalcitrants populaires comme bourré, les médias d’avant 82 ressemblaient à la tv soviétique mais en giscardien, un peu comme maintenant sauf qu’il n’y avait que trois chaines, de midi à minuit la semaine


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 18 décembre 2018 23:05

        @jeanpiètre
        Votre analyse n’est pas si loin de la mienne, en utilisant d’autres termes. Il est clair qu’avant 82 le style n’était pas plus ouvert (pour moi c’était le même mais à la concurrence) et que la France a été très en retard sur ses voisins (même la Belgique) quant aux nombres de chaînes et stations FM, même musicales (bande FM complètement vide, condamnation à écouter les grandes ondes bien sifflantes, deux chaines TV et demie dont TF1 en noir et blanc le soir, dans certaines régions de France jusqu’en 79-80 !).


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 18 décembre 2018 23:07

        @V_Parlier
        En revanche, quand on revoit des anciens reportages sur l’actualité internationale c’était d’un autre niveau, ça c’est clair ! Ca pouvait être partisan mais au moins détaillé et argumenté sans trop de fakes. (La censure s’appliquait en revanche rageusement sur les affaires intérieures)


      • 2 votes
        Parrhesia 19 décembre 2018 09:23

        @V_Parlier
        à ce sujet, il est clair que ce n’est pas J. M. Aphatie qui héritera des lauriers de Léon Zitrone ...


      • vote
        Parrhesia 19 décembre 2018 09:36

        @Parrhesia
        J’ajouterai avec insistance que ce qu’ils ont fait à Jean-Claude Bourret reste l’un des exemples les plus répugnants de censure injustifiée.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès