• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand Tepa coince Alain Benajam sur les Lumières

Quand Tepa coince Alain Benajam sur les Lumières

Si on revient sur cet affront assez violent entre Tepa et Benajam au sujet des lumières, on observe que pour ce dernier les lumières sont avant tout un mouvement scientifique et toute personne s'y opposant serait un affreux réactionnaire, Tepa quand à lui explique que les lumières sont un mouvement philosophique qui à ses inconvénients et ses avantages et qu'elles n'ont pas les vertus que la doxa lui prête.

 

On voit la réaction de Benajam qui fronce les sourcils dès qu'on lui dit que les lumières ne sont pas si bien que ça, Benajam, qui est à ma connaissance athé, a au final exactement les mêmes réactions qu'un fanatique religieux, il prétend que les historiens s'opposant au lumière n'ont rien compris, que la révolution française n'a aucun lien avec les lumières (grosses blagues), il rejette tout le travail de Marion Sigault d'un revers de la main..... 

 

Tepa quant à lui reste plutôt calme en balançant quelques explications qui dérangent Benajam.

 

Si je trouve que Tepa coince Benajam c'est parce qu'effectivement les lumières sont avant tout une philosophie, une idéologie, que Benajam semble réfuter, pour bifurquer vers l'aspect scientifique qu'elles ont pu apporter, et quand on voit sa réaction, on pourrait croire qu'il agit comme quelqu'un qui a quelque chose à se reprocher comme si on l'avait pris la main dans le sac, en flagrant délit de mensonge et de manipulation.....

 

En bref on remarque que l'athéisme militant et la sacralisation des lumières aboutit au même dérives que les religions qui ont aussi leurs fanatiques, c'est à dire une certaine prétention, une certaine violence, voir un déni de la réalité. C'est à se demander si Benamaj ne fait pas partie d'une loge quand voit sa réaction face à une réticence vis à vis des lumières.

 

On peut aussi associer cet affront à la "polémique" de Mélenchon sur le jeu Assassin Creed, qui diaboliserait la révolution française, et ferait le jeu de l'extrême drouaaate !!!! Muahahah. Ubisoft est en fait une officine nazie c'est bien connu !

 




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Frida Frida 19 novembre 2014 18:50

    il rejette tout le travail de Marion Sigault d’un revers de la main

    ----
    Sigault : le cinquième évangile ha ha haha


    • 9 votes
      Frida Frida 19 novembre 2014 18:59

      Tepa est une tête à claque, je l’ai déjà dit quand il a fait son numéro face à une jeune femme journaliste lors du fameux congrès international de la dissidence...
      et il le refait encore une fois... c’est un pitre
      il faut d’abord qu’il apprenne à écouter à demander à son interlocuteur de développer et de préciser sa penser... il n’a pas besoin de régurgiter la thèse de Sigault qu’il a bue comme un buvard


    • 3 votes
      Frida Frida 19 novembre 2014 19:25

      On tout cas on sait maintenant que Tepa est anti République, comme Sigault et comme Belghoul et Salim Laïbi, Soral, Dieudonné, qui d’autres ?

      allez, encore un effort pour changer de régime et toutes les excuses sont bonnes pour cela, après l’Union européenne, vient le temps de remonter les gens contre la République, c’est démoniaque, c’est sataniste, la source du mal ...
      et les néoconservateurs américains auront mis la mains sur la France définitivement...


    • 24 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 novembre 2014 19:45

      Vous aimez quelque chose ou quelqu’un dans la vie, Frida la hargneuse ?


    • 5 votes
      Frida Frida 19 novembre 2014 19:49

      Vous aimez quelque chose ou quelqu’un dans la vie, Frida la hargneuse ?

      -----

      question très intéressante à laquelle je n’ai jamais pensé...
      je vais m’y appliquer dès ce soir ha ha haha

      mais il faut toujours un méchant dans groupe... agoravox.tv devient monolithique...



    • 11 votes
      childéric childéric 19 novembre 2014 20:07

      Frida vous n’avez rien compris, je ne dis pas que le travail de Marions Sigault est parole d’évangile, il y a certainement des choses à redire à ce sujet, je dis juste qu’il n’en tient pas compte en balançant que Sigault est réac, sans aucun argument historique derrière, il attaque le raisonneur au lieu d’attaquer le raisonnement ce que vous faite beaucoup d’ailleurs.....



    • 2 votes
      Frida Frida 19 novembre 2014 20:18

      je dis juste qu’il n’en tient pas compte en balançant que Sigault est réac, sans aucun argument historique derrière, il attaque le raisonneur au lieu d’attaquer le raisonnement ce que vous faite beaucoup d’ailleurs
      ----

      laissons un peu ma personne de côté, elle est sans importance...

      mais j’aurai aimé que Tepa laisse son invité développer son point de vue (c’est au public de faire le rapprochement entre les versions) jusqu’au bout au lieu de s’esclaffer de rire et de lui jeter des anathèmes pour fini (narcissique un peu) de nous déclarer qu’il est anti République et se mettre à défendre Sigault. Cette dernière à son public et elle a le droit de penser ce qu’elle veut ( je n’ai jamais intervenu dans ces vidéos publiée ici même), le comportement de Tepa n’a rien à envier à tous les dogmatiques et les médias mainstream, il s’attendait à ce que son invité ait dans son sens, et comble de sacrilège il a osé montrer une approche qui ne va pas dans le sens de son admiration pour Sigault et sa version de l’histoire....

      mais j’aimerai bien que vous fassiez la même remarque à un autre commentaire qui trouve que le type qui est milieu est une "soumise", mais bien sûr mon commentaire ne passe pas, je ne sais pourquoi... alors que d’autres ne suscitent aucune réaction...


    • 3 votes
      Frida Frida 19 novembre 2014 20:35

      autre chose, pourquoi ce titre : Tepa coince ....
      parce qu’il n’est pas d’accord avec lui ?
      et bien, selon ma perception des choses, je ne trouve pas que Tepa a coincé son invité, ce dernier pense ce qu’il veut,
      mais je trouve que Tepa s’est comporté grossièrement et maladroitement...


    • 14 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 novembre 2014 21:16

      "laissons un peu ma personne de côté, elle est sans importance"


      Comme vous ne formulez que des attaques personnelles dans tous vos commentaires, il est logique qu’on se questionne en retour sur vos propres problèmes personnels. Quelqu’un qui passe autant de temps à dire du mal des autres et à ne faire que ça, sans jamais rien proposer, est quelqu’un qui lance un appel au secours. 

    • vote
      Frida Frida 19 novembre 2014 21:20

      ainsi je passe beaucoup de temps à dire du mal des autres !
      et ainsi je lance un appel au secours !


    • 12 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 novembre 2014 21:28

      "ainsi je passe beaucoup de temps à dire du mal des autres ! "


      Cliquez sur votre pseudo et relisez-vous. 

    • vote
      Frida Frida 19 novembre 2014 21:31

      ah bon !
      heureusement que vous me le faites remarquer,
      merci

      et bonne nuit


    • 14 votes
      Jean Rigole Jean Rigole 2.0 19 novembre 2014 22:24

      On tout cas on sait maintenant que Tepa est anti République, comme Sigault et comme Belghoul et Salim Laïbi, Soral, Dieudonné, qui d’autres ?
       
      Moi, tata Frida. smiley

       
      Je lui pisse à la raie profond à ta raie publique des francs-macintosh. Mouahahaha !
       
      Benajam a raison sur un point : le mouvement des Loupiottes est bien né outre-Manche (Angleterre & Écosse). Pour le reste et comme à son habitude, il ne voit que la partie du problème qui l’intéresse en occultant le reste. Tepa a eu raison de remettre à sa place cette calamité gauchiste révolutionnaire, même s’il aurait pu commercer par préciser que le terme philosophe revêtait à l’époque une signification beaucoup plus large qu’aujourd’hui, incluant par exemple la dimension économique. Contrairement à ce qu’avance Benajam, les Loupiottes ne se limitent pas aux sciences. Je prends l’exemple de l’emblématique Isaac Newton qui se livrait aux découvertes scientifiques le jour et passait plus de temps le soir venu à ses expériences alchimiques avec ses copains rosicruciens.
        
      Le plus dramatique dans l’histoire est que tous les philosophes&encyclopédistes représentant les Loupiottes françaises (Jean le Rond D’Alembert, Denis Diderot, Claude Helvétius, le marquis de Condorcet, le baron de Grimm, Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu, le baron d’Holbach, Lamoignon de Basville, Étienne Noël Damilaville, Jacques Turgot, baron de Laure, Voltaire, comte de Tournay, etc.) ont chopé la grave maladie de l’anglophilie et sont partis faire leur marché outre-Manche pour rapporter leurs théories économiques (libre-échange, libéralisme économique, anticorporatisme...) et les idées audacieuses des radicaux des Loupiottes britanniques. Le franc-maçon Ephraïm Chambers a rédigé le « Cyclopædia » en 1728, un dictionnaire universel des Arts et des Sciences qui a servi de matériel de base à l’élaboration de l’Encyclopédie. Son ouvrage lui a valu l’honneur d’être admis à la Royal Society de Londres, un repaire de rosicruciens et de francs-maçons. L’idée originale de l’Encyclopédie avait été lancée par le chevalier de Ramsay lors de son discours de 1737, un haut dignitaire de la maçonnerie. Il avait appelé à la constitution d’un dictionnaire universel des sciences utiles et des arts libéraux. L’autre franc-maçon clé du dispositif s’appelait André-François Le Breton, l’éditeur de l’Encyclopédie et haut gradé de la filiale française. Le tout piloté par la loge des « Neuf Sœurs » pour arriver à 1789.


    • 2 votes
      Vla l'Jean Vla l’Jean 19 novembre 2014 22:51

      QD "Vous aimez quelque chose ou quelqu’un dans la vie, Frida la hargneuse ?"
      -
      Elle aime probablement pas mal de choses en dehors du petit cercle consanguin des dissidents de mes2, qui nous abreuvent tous les jours de sa propagande moisie à l’égard des pauvres paumés acculturés.


    • 12 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 novembre 2014 07:54

      "Elle aime probablement pas mal de choses"


      - se plaindre de la censure dont elle est imaginairement la victime
      - dire du mal des gens, dénigrer, médire, calomnier, accuser, juger, condamner, vomir des insultes fielleuses, éructer des malédictions sournoises 
      - ricaner comme une hyène

    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 20 novembre 2014 11:11

      -Vous aimez quelque chose ou quelqu’un dans la vie, Frida la hargneuse ?

      J’ ai retrouvé une vidéo d’ elle bébé , ceci explique cela .


    • 5 votes
      pegase pegase 20 novembre 2014 19:13

      Par Qaspard Delanuit (---.---.---.12) 19 novembre 19:45 

      Vous aimez quelque chose ou quelqu’un dans la vie, Frida la hargneuse ?

      ================================


      Probablement c’est une franc maçonne, c’est pour ça qu’elle s’énerve dès qu’on critique les lumières et la ripoublique maçonnique .. Ces gens se croient supérieurs aux autres, aussi quand ils sont confrontés à des personnes plus instruites ou plus intelligentes via les réseaux sociaux, c’est la crise de nerfs assurée , ponctuée de ho ho ho , ha ha ha .... Leur sélection ne se fait pas au mérite, mais par cooptation, copinage, intérêts pécuniers... Donc voilà le résultat !


    • 3 votes
      stabilob0ss stabilob0ss 21 novembre 2014 10:49

      "ha ha ha ha ha ha ha"
      .
      il fallait que ce soit dit à la madame aux graines de tournesols mais aussi au monsieur qui sent pas bon de la bouche et qui ne fait que se réclamer de ses deux machins qui dépassent de son cale-bute tout sale.


    • 6 votes
      CyQlotron CyQlotron 19 novembre 2014 18:57

      Benajam est à la ramasse ! ya pas une voiture balaie dans le coin ?


      • 5 votes
        CyQlotron CyQlotron 19 novembre 2014 18:59

        TEPA l’a fraccasé mais c’est quand même assez facile avec un plouc comme Benajam ! on a rien sans honneur !


        • 3 votes
          CyQlotron CyQlotron 19 novembre 2014 19:04

          et l’autre con au milieu c’est qui ? c’est quoi surtout ? une soumise ? j’oserai même pas lui demander l’heure il risque de se sauver et d’appeler les flic...


          • 4 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 novembre 2014 19:40

             smiley Bon c’est vrai que quand t’es coincé au milieu d’une dispute avec ce genre de plan serré, tu as forcément la position ingrate qui ne te donne pas l’air fin. Mais c’est peut-être un gars très intelligent en fait... 


          • 4 votes
            CyQlotron CyQlotron 19 novembre 2014 19:45

            Qaspard, ce type au milieu me fait penser à un psychopathe.... je ne sais pas une intuition... 


          • 5 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 novembre 2014 20:38

            Je viens de contacter Tepa qui m’affirme que lorsqu’ils ont enregistré la vidéo n’y avait personne au milieu. 


            Le type du milieu est en réalité un fantôme qui se tape l’incruste. 

            Je suis certain qu’on peut le voir apparaître sur d’autres vidéos. C’est flippant.   smiley

          • 3 votes
            CyQlotron CyQlotron 19 novembre 2014 19:11

            hé bé j’en ai les lèvres gercée tellement j’ai entendu de connerie de Benajam et de son petit animal de compagnie à coté ! sérieux TEPA évite nous ce genre de couple de dégénérés... bon c’est marrant au début mais à la fin c’est saoulant... sinon je suis entièrement daccord avec l’argumentaire de TEPA et pour ceux qui n’aime pas Marion Sigaut qui est une femme remarquable... je les emmerdes...


            • 5 votes
              Hijack ... Hijack ... 19 novembre 2014 19:12

              Nom de Dios ! ... j’ignorais ce Benajam à ce niveau >>> n’ai pu écouter plus de quelques mn. Même si Tepa ne maîtrise pas ce domaine haut la main, mais fort de infos fournis par Sigaut, mais surtout ses réflexions sur ce sujet, sur les bases de Marion, il chalgoumise carrément Benajam et le petit truc à côté.
              .
              Bref Benajam défend la liberté certes, mais la liberté de diffusion des mensonges de l’histoire.


              • 3 votes
                Hijack ... Hijack ... 19 novembre 2014 19:16

                Désolé Cyclotron, si je dis à kekchose près pareil que toi, je t’ai lu après mon premier commentaire.  smiley 


              • 3 votes
                CyQlotron CyQlotron 19 novembre 2014 19:34

                pas de prob hijack !


              • 3 votes
                Hijack ... Hijack ... 19 novembre 2014 22:27

                Oui, j’ai précisé ça, car un jour, ça m’est arrivé ... un gars m’accusait de l’avoir copié alors que je ne l’avais même pas lu, depuis, je fais gaffe.  smiley


              • 4 votes
                Hijack ... Hijack ... 19 novembre 2014 19:14

                Si on mettait Sigaut face à Benajam (sur le sujet des Lumières), il exploserait tout seul, de colère contre lui-même !


                • 9 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 novembre 2014 19:36

                  En fait, les premières minutes ne donnent pas toute la signification que l’on peut tirer de cet entretien. C’est vrai que Alain Benajam dit une ânerie au début en niant la dimension philosophique (donc idéologique) du Mouvement des Lumières. C’est complètement stupide, surtout pour quelqu’un qui est président d’un Réseau Voltaire !! Et il s’enfonce ensuite dans ses propres contradictions. Tepa n’a aucun mal à le coincer, effectivement. 


                  Mais vers la fin de l’extrait, après pas mal d’échanges brouillons, il explique qu’il ne faut pas perdre de vue que la dispute ne porte finalement que sur des mots, ce qui est vrai. 

                  Que sont les Lumières ?
                  Qu’est-ce que la République ?
                  Que signifie être "historien" ? 
                  Et puisqu’ils finissent sur Chouard : Qu’est-ce que la démocratie, évidemment. 

                  On devrait plutôt voir les choses ainsi plutôt que de se demander qui a "gagné" ou "perdu" la dispute (ce qui n’a pas d’intérêt). 

                  • 4 votes
                    L'Equatorien L’Equatorien 19 novembre 2014 20:05

                    Mais vers la fin de l’extrait, après pas mal d’échanges brouillons, il explique qu’il ne faut pas perdre de vue que la dispute ne porte finalement que sur des mots, ce qui est vrai.

                    ^^

                    On ne le répétera jamais assez que c’est la principale cause de trop nombreux conflits parfois sanglants, le vocabulaire, remettre les mots à leur place, redonner un sens aux mots sinon ils devienent des maux.

                    ^^

                    Et ce dans de multiples domaines, les religions, par exemple, qui parlent toutes du même truc à la base mais déformé moult fois à travers les âges et les lieux géographiques au point de faire d’un sujet rassembleur une cause des plus clivantes bien souvent car les gens opposent des mots qui veulent dire la même chose à la base mais qui ont été tellement galvaudés pour diverses raisons ou inérêts qu’ils deviennent source de conflits, de malentendus, de défaillances dans la communications et pour finir, deviennent le contraire de ce pourquoi ils étaient initialement prévus de désigner, de décrire, d’expliquer.

                    ^^

                    Au commencement était le verbe, à la fin il y aura la confusion totale si on ne redonne pas au verbe sa signification originelle afin de faciliter la communication entre les personnes, surtout dans des contextes où les sensibilités deviennent de plus en plus à vif et susceptibles, la diplomatie passe d’abord par une bonne compréhension avec des mots qui font sens pour tous les protagonistes.

                    ^^

                    Rendre sa noblesse aux langages, pourrait éviter bien des larmes, économiser bien du sang et retarder beaucoup de morts inutiles.


                  • 5 votes
                    maQiavel maQiavel 19 novembre 2014 20:20

                    Ma perception des lumières :

                    -Sur le plan philosophique : c’est une idéologie qui envisage l’autonomie humaine (la liberté) par la mise à disposition d’outils critiques émancipateurs, qui doivent permettre l’avènement de la liberté intellectuelle (l’honnête homme qui agit en tout par raison et qui s’occupe à démasquer des erreurs) et l’avènement d’un stade supérieur d’organisation sociale. Il faut donc combattre l’irrationnel, l’obscurantisme, les superstitions qui sont des éléments contraignants de l’autonomie humaine et de la liberté intellectuelle (ce qui explique la lutte de ce courant contre les religions).

                    -Sur le plan politique : c’est ce qu’on appelle communément le libéralisme politique, dont les régimes occidentaux modernes dérivent, dont la République Française. Les premiers libéraux attribuaient la responsabilité des guerres civile à la prétention à la religion, à la prétention à incarner le Bien et la Morale.

                    Pour construire une société sans guerre, il fallait être capable de fédérer les hommes non autour d’une définition du Bien et de la morale, mais autour du renoncement à toute définition de ces notions. L’Etat devait donc être amoral et refuser de postuler le Bien, c’est la laïcité : chacun a ses croyances et sa conception du Bien, personne ne peut déterminer ce qui est Bien et ce qui ne l’est pas, cela relève de la vie privée, l’intérêt devient le fondement du comportement en société.

                    Le rôle de l’Etat est de garantir le respect des droits naturels pour tous les individus (ce qui inclut une morale et c’est un paradoxe), l’égalité des droits devient le fondement juridique de ces régimes politiques desquels émaneront les libertés fondamentales : c’est l’égalité formelle.

                    -Sur le plan économique : c’est le libéralisme économique qui va mettre la propriété privée et la liberté au centre de la vie économique, et ensuite le socialisme pour qui la liberté n’est que formelle et pour se concrétiser dans le réel doit en passer par la redistribution des richesses.

                    C’est un courant qui a des contradictions internes déjà dans ses postulats, des qualités et des défauts et qui n’était pas forcément homogène.

                    Les rejeter en bloc est à mon sens aussi absurde qu’y adhérer en bloc. Je crois que la nuance est importante.


                  • 1 vote
                    Mr.Kout 19 novembre 2014 20:50

                    @ l’equatorien (Hors sujet


                    Dans ta video sur Correa celui ci declare qu’il n y a plus d’etranger en equateur or mon amis c’ets fait enprisonné deux semaine puis explulsé du territoire equatorien pour presence illegal sur le territoire.

                    Un commentaire ?

                    (aucune envie de provoquer juste d’avoir plusieurs sons de cloches)

                  • 1 vote
                    L'Equatorien L’Equatorien 19 novembre 2014 21:45

                    Bonsoir Mr.Kout, je ne sais pas, je n’ai d’équatorien que mon pseudo. Je n’ai jamais mis les pieds en Equateur, je trouvais juste que le sujet de mon unique article présentait un autre regard sur la souveraineté d’un état et un pays qui ne comptait pas il n’y a pas si longtemps sur la scène internationale devient presque "incontournable" tout à coup, donc voilà, pas de mystère, je ne suis "que" français commvouzémoi smiley


                  • vote
                    pegase pegase 20 novembre 2014 23:47

                    Par Qaspard Delanuit (---.---.---.12) 19 novembre 19:36 

                    Que sont les Lumières ?
                    Qu’est-ce que la République ?
                    ===========================

                    A propos de la révolution et donc de la république, un détail historique qui pour moi résume la vraie idéologie des soi-disant révolutionnaires et leurs donneurs d’ordre ...


                    Charles 1er d’Orléans, Duc d’Orléans et demi frères de Dunois (un des lieutenants de Jeanne D’Arc), était emprisonné en Angleterre depuis la bataille d’Azincourt ... Il pouvait néanmoins envoyer et recevoir du courrier ; depuis sa geôle il avait donné l’ordre d’offrir une robe somptueuse à Jeanne.... Cette dernière évidemment très touchée, ne l’a portée qu’une seule fois et en avait fait cadeau à la ville d’Orléans ; la robe fut précieusement conservée jusqu’à la révolution où une milice révolutionnaire a reçu l’ordre de la brûler sous les yeux effarés de la population (il faut rappeler que la popularité de Jeanne était toujours très forte à Orléans) ...


                    étonnant non ? comme s’il fallait faire disparaitre au plus vite les symboles patriotiques de la France ... 

                  • 2 votes
                    maQiavel maQiavel 19 novembre 2014 19:37

                    En fait, c’est comme pour la Syrie ou pour l’Ukraine, l’histoire aussi est pris dans une propagande contre propagande avec d’un coté les officiels et de l’autre les alternatifs.

                    Aucune nuance ( ou très peu ) dans cette dichotomie sur cette période de l’histoire fascinante mais très complexe que sont les révolutions qui ont jalonnées le continent Européens de la renaissance au XIX ème siècle en général et la révolution Française en particulier, pour moi , cette période est aussi importante que la révolution néolithique … qui elle a mit 5000 ans… quelle extraordinaire accélération de l’histoire , c’est fou.

                    D’un coté on a les progressistes pour qui plus les périodes historiques se rapprochent de nous , plus l’homme évolue dans le bon sens et qui ont une conception du monde, enchaînée aux roues de l’Histoire, visant à promouvoir l’avenir d’une façon permanente et automatique et, par là même, à décrier le passé comme un bloc d’ombre et de barbarie. Est passéiste, réactionnaire, ennemi du peuple quiconque ne sait pas comprendre les éléments de la nouveauté.

                    De l’autre coté les réactionnaires (et désolé Tépa que j’apprécie mais ça existe ce n’est pas que de la novlangue) pour qui plus les périodes historiques se rapprochent de nous , plus l’homme évolue dans le mauvais sens  et qui naturellement qui considèrent en gros que tout était mieux avant dans la modernité et qui vivent dans la nostalgie d’ un passé fantasmé ,d’ un paradis perdu à reconstruire.

                    Et ces deux visions de l’histoire complètement opposé en apparence partagent la même perception linéaire de l’histoire, c’est la ligne droite ( ce qui est sans doute lié au fait qu’en quelques siècles se sont produit des séries de transformations sociales à des vitesses sans précédent).

                    Difficile d’avoir des analyses historiques nuancées et modérée, sans idéalisme et romantisme. En ce qui me concerne ce sont deux dogmatismes qui peuvent devenir très dangereux une fois mit en forme en programme politique.

                    Je ne fais pas partie des gens qui pensent qu’avant c’était forcément mieux je ne fais pas partie non plus des gens qui pensent que demain sera forcément mieux. Le passé n’est bien sûr pas un âge d’or ni un paradis perdu, cependant il doit servir d’appui pour la construction du futur, tel le rétroviseur qui permet de regarder en arrière tandis que l’on conduit, c’est-à-dire que l’on avance.

                    Je suis républicain, cela signifie –t-il que je dois me refuser de considérer le meilleur de la monarchie Française pour le concilier avec le meilleur de la République ?

                    afin defaire rejeter ce qui ne me convient pas ?

                    La tradition telle que je la comprends, ce n’est pas refuser de changer, c’est la faire évoluer en se souvenant des raisons pour lesquelles la tradition a voulu qu’on fasse les choses d’une certaine façon et non la détruire en faisant table rase du passé.

                     


                    • 5 votes
                      Haze Haze 19 novembre 2014 20:42

                      Benajam parle du mouvement philosophique et intellectuel des Lumières qui a prit naissance en Angleterre.
                      Il n’y a qu’à aller sur wikipedia pour voir quels peuvent en être ses penseurs : Spinoza, Locke, Bayle et Newton.
                      Tepa a-t-il lu Spinoza ?
                      Il ne fait que dire que ce qu’il a apprit à l’école c’était du bidon nanainianana.
                      Comme le lui répond l’autre : Et alors ?
                      C’est pas un débat c’est du n’importe quoi.
                      Tepa fait l’éloge de Chouard qui lui fait celle de Montesquieu ou Rousseau.
                      Dans son système de pensée, les lumières c’est Voltaire !
                      Voltaire n’est pas un penseur, mais un écrivain/pamphlétaire....



                      • 2 votes
                        maQiavel maQiavel 19 novembre 2014 21:14

                        En fait moi, j’ai du mal à comprendre la perception de Benajam, il réduit les lumières aux révolutions scientifiques, ne reconnait pas la composante philosophique (dans ce cas Locke Spinoza ou Diderot, c’est quoi ????   smiley ) , et va jusqu’à dire que la révolution Française n’a rien à voir (ou très peu ) avec les lumières … 

                        Franchement je n’y comprends rien à sa représentation.

                        Du coté de Tepa, il est malheureusement rigide, par exemple sur la République et la laïcité ( qui puise ses origines dans le christianisme ), je me demande ce qu’il entend par système républicain. Et surtout le substituer par quoi, il est monarchiste ?Il a le droit évidemment mais on ne dirai pas …

                         


                      • 3 votes
                        Haze Haze 19 novembre 2014 21:21

                        Le problème est que Benajam n’a pu s’expliquer mdr
                        Moi aussi j’ai pas bien compris mais en même temps il n’y avait rien à essayer de comprendre.
                        Tepa fait preuve de bêtise en tout cas, c’est malheureux.
                        Il se dit esprit libre mais il faudrait lui rappeler qu’il ne suffit pas de se penser l’être.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès