• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Révélation : Le gouvernement lance une surveillance généralisée des (...)

Révélation : Le gouvernement lance une surveillance généralisée des RS

Même si la somme ne paraît pas si importante que cela (3 millions d'€), nous avons là une preuve indéniable que le gouvernemant français lance officiellement la surveillance des réseaux. NDA en révèle ici l'existence et j'y ajoute quelques éléments factuels que chacun pourra vérifier. L'information ne fera pas les grands titres des médias de masse et même s'il est évident que la surveillance généralisée est déjà en place par les SR, l'information est importante à transmettre.

Voici quelques détails de cet appel d'offre lancé le 03/12/2020 et les entreprises qui ont obtenu le marché récemment. 

"Description succinte : L'accord cadre a pour objet la fourniture d'outils de social listening et de mesure d'impact sur les réseaux sociaux pour permettre au Gouvernement de détecter, analyser et mesurer les préoccupations et attentes des internautes vis-à-vis de son action et particulier et de l'actualité en général. Il s'agit d'un marché passé sous le mandat de la Direction des Achats de l'Etat (DAE) pour les besoins de l'ensemble des ministères."

Valeur totale du marché (hors TVA)  : 2 820 000 euros

 

Il n'y a pas beaucoup de détails mais il s'agit d'un marché composé de plusieurs lots dont les principaux sont : 

 

- Lot 1 : Veille en temps réel des espaces d'expression en ligne.

Ce lot a été attribué à : NEWSWHIP MEDIA LTD, 47 Merrion Square, D02, Dublin, IE, Code NUTS : IE061, Adresse internet : https://www.newswhip.com/

pour un montant estimé de 900 000 € H.T.

 

- Lot 2 : Mesure d'impact des contenus publics hébergés sur les espaces d'expression en ligne

Ce lot a été attribué à : VISIBRAIN, 9, rue Charles Fourier, 91000, Evry, FR, Code NUTS : FR101, Adresse internet : https://www.visibrain.com/fr/

pour un montant estimé de 1 700 000 € H.T.

 

- Lot 3 : Mesure d'audience et d'influence des acteurs mobilisés sur les espaces d'expression en ligne

Ce lot a été attribué à : TALKWALKER SARL, 12-16 Avenue Monterey, 2163, Luxembourg, LU, Code NUTS : LU, Adresse internet : https://www.talkwalker.com/fr

pour un montant estimé de 220 000 € H.T.

 

Voici le lien où vous pouvez télécharger le document : https://www.boamp.fr/avis/detail/21-47280/0

 

Information importante qui ne figure pas dans ce doc (il faut aller consulter l'avis initial, page 7 section VI.1)) : 

"RENOUVELLEMENT : Il s'agit d'un marché renouvelable Calendrier prévisionnel de publication des prochains avis : L'accord cadre est conclu pour une durée initiale de 12 mois à compter de sa date de notification et peut être reconduit 3 fois par période de 12 mois. La reconduction est tacite. La durée totale de l'accord cadre est fixée à 48 mois maximum."

 

Donc, en pleine crise sanitaire et, consécutivement à des prises de décisions, toutes plus foireuses les unes que les autres (la gestion des vols depuis le Brésil en étant une énième) depuis le début, la pire crise économique que nous traversons depuis l'après-guerre, il est évidemment scandaleux de constater comment est dépensé notre argent et où sont les priorités de certains à 1 an pile-poil des élections (si elles ont lieu) : Permettre au Gouvernement de détecter, analyser et mesurer les préoccupations et attentes des internautes vis-à-vis de son action et particulier et de l'actualité en général ou bien... permettre à l'équipe Macron de préparer son baratin de campagne ? Et quoi d'autre au juste ? 

Dans tous les cas, il s'agit bien de surveiller ce qui se dit sur la toile afin de pouvoir nourrir les ministères de ce gouvernement d'incapables d'informations sur les tendances, sur "l'influence des acteurs" de celles-ci. N'est-ce pas aussi un moyen de fausser les élections pour le coup ou, à tout le moins, de se payer un avantage considérable (et indépendant des instituts de sondage) aux frais des Français ?

En outre, deux des entreprises sur les trois qui ont obtenues le marché sont basées dans des paradis fiscaux. Bref, un énième scandale de la macronie. A partager sans modération !

 

 

Tags : Nicolas Dupont-Aignan Réseaux sociaux Surveillance Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • 11 votes
    medialter medialter 16 avril 10:26

    Comment ???? Les RS seraient surveillés ??? smiley Rhhhhhooo Pas possible. Quelle révélation. Merci NDA. Attention, prochaine révélation, les RS seraient aussi censurés .... Si si, NDA, lui, le sait aussi

    *

    "il est évidemment scandaleux de constater comment est dépensé notre argent et où sont les priorités de certains à 1 an pile-poil des élections"

    *

    Rhhhhhooo les salauds, vous avez vu comment ils dépensent notre thune smiley ... 3 millions d’euros, 5 centimes par français, hein, heureusement que NDA il surveille vos pièces oranges. Alors pensez-y, à 1 an pile-poli des élections, votez NDA, hein ... Non mais quel blaireau smiley


    • 5 votes
      Mr.Knout Mr.Knout 16 avril 14:32

      @medialter

      Blaireau je ne pense pas, cette petite pute de young leader joue très bien son role : maintenir un petit pourcentage de déçus dans la cadre de la "démocratie" en attendant de faire une "lepen" bis et toucher le gros lot.


    • 2 votes
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 16 avril 23:49

      @Mr.Knout

      "young leader"


      Est-ce une allusion à "la participation incomplète de Nicolas Dupont-Aignan à un cycle de conférence de quelques jours (il y a de ça 20 ans), organisé par une association dont Nicolas Dupont-Aignan n’a jamais été membre" ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Nicolas_Dupont-Aignan#Int%C3%A9r%C3%AAt_de_la_mention_de_la_participation_de_Nicolas_Dupont-Aignan_%C3%A0_une_conf%C3%A9rence_de_la_French_American_Foundation

      Ou bien autre chose ? 


    • 3 votes
      Conférençovore Conférençovore 17 avril 09:43

      @Gaspard Delanuit
      Non, c’est une allusion au fait qu’il aurait acheté un paquet de Hollywood Chewing-gum hier. Sur Touitair, on peut retrouver le témoignage accablant du patron du Balto de Yerres ! C’est de la haute trahison ! M. Knok-out en a tellement eu le souffle coupé qu’il a décidé de sectionner une partie de son pseudo en signe de protestation.


    • vote
      Parrhesia 16 avril 11:29

      Excellent article !

      En outre, s’ils annoncent une secousse de 2.820.000 €, une longue expérience de leur façon de présenter ce genre de "coup" peut raisonnablement nous laisser prévoir le double à l’arrivée !!!

      Bonne journée ; à vous, Conférençovore.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 16 avril 17:22

        @Parrhesia
        Merci, de même.


      • 3 votes
        alanhorus alanhorus 16 avril 12:32

        Revelation Gnagnagna Conferenceaufort de bregenson doit être de la police


        • 2 votes
          alanhorus alanhorus 16 avril 12:36

          Si il est qui je sais NDA n’a pas seneirguueillir d’un tel soutient


          • 1 vote
            alanhorus alanhorus 16 avril 14:00

            Un grand pote de ciseaux de bubu de titus


            • 2 votes
              Conférençovore Conférençovore 16 avril 17:15

              6 posts pour ma pomme... énervé le complotard... Je me souviens pourquoi : l’attentat de Berlin où il avait raconté que les camions avaient été substitués selon lui. Pas de bol, le camion rouge qui était sur la scène de l’attentat était un camion de dépannage. Les complotard sont ainsi : quand ils se font poisser, ils n’admettent jamais leurs erreurs. 
              L’autres fiottasses de merde-à-terre est pareille : il y a un an, il expliquait que dans 2 mois plus personne ne parlerait de la crise covid... lol. Il y a 1 mois et demi, il annonçait pour début avril 100 millions de morts. re-lol. Toujours pareil avec ces guignols : arrogants, péremptoires et quand ils ont tort, ils s’acharnent sur ceux qui leur ont mis le nez dans leur merde. Tellement prévisibles ces bas QI.


            • 2 votes
              Pyrathome Pyrathome 16 avril 14:04

              Conérençovore

              Tu vois, "le gamin d’age mental de 6 ans qui agresse tout le monde" a quand-même voté pour ton article, je n’ai pas de rancune...

              Pour Dupont, il a un peu de retard à l’allumage concernant la surveillance des RS.....il devrait aussi dire que "surveillance" peut se traduire par "fichage" mais aussi prolifération d’élevages en ferme des trolls de propagande comme on les connaît déjà ici depuis longtemps !


              • 3 votes
                alanhorus alanhorus 16 avril 14:29

                @Pyrathome C’est le truc du pervers narcissique, il ne répondra pas.


              • vote
                alanhorus alanhorus 16 avril 14:33

                @alanhorus Payé 3000 Euros par mois avec vos impôts


              • vote
                alanhorus alanhorus 16 avril 14:40

                @alanhorus Si tu veux je t’expliquerai.


              • vote
                alanhorus alanhorus 16 avril 14:43

                @alanhorus Comme j’expliquerais a NDA , j’ai bien serré la main de Jacques Chirac.


              • 1 vote
                Conférençovore Conférençovore 16 avril 17:32

                @Pyrathome
                "Tu vois, "le gamin d’age mental de 6 ans qui agresse tout le monde" a quand-même voté pour ton article, je n’ai pas de rancune..."

                Moi non plus. Je plusse des articles de moa qui m’a récemment invité à faire des trucs sales dans les toilettes (les gens sont bizarres), ceux de zardoz ou d’autres avec lesquels je ne partage pas la ligne. Quant à la description citation, t’es sûr qu’elle ne concernait pas l’autre merde-à-terre ? J’ai peut-être fait un prix de gros. 

                "Pour Dupont, il a un peu de retard à l’allumage concernant la surveillance des RS."

                Non. Il en parle depuis longtemps. Et il assez bien placé pour savoir comment cela se passe. Ici, c’est davantage la veille des réseaux à des fins principalement électorales et de mercatique politicienne qui est visée (comme j’essaie de l’expliquer). Le fichage derrière va de soi même si les "influenceurs" sont des gens déjà connus et les gens qui sont abonnés à leurs contenus tout autant. 


              • 2 votes
                Mr.Knout Mr.Knout 16 avril 14:24

                Et bien évidement si notre cher Young Leader for America arrivait au pouvoir ça serait transparence et honnête. Gogos et hypocrites me font bien rire en tout cas.


                • 2 votes
                  Tchakpoum Tchakpoum 16 avril 14:51

                  @Mr.Knout

                  Il est l’un des rares à avoir voté contre le guerre en Libye.
                  https://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0786.asp

                  Il a eu les couilles qu’il fallait pour prendre la bonne décision dans un moment où toutes les têtes étaient devenues folles On peut toujours préférer des sans couilles...

                  Le problème est qu’il ne dégage aucun charisme à l’image.


                • 3 votes
                  Conférençovore Conférençovore 16 avril 17:21

                  @Tchakpoum
                  "Le problème est qu’il ne dégage aucun charisme à l’image."

                  Le charisme est relatif... cela étant, oui, c’est un gars plutôt moyen en com et comme la plupart des gens préfèrent avoir des étoiles dans les yeux plutôt que de bonnes analyses, de bons arguments et propositions, ce n’est pas évident.


                • 1 vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 16 avril 22:06

                  @Tchakpoum

                  Le charisme à l’image sert à manipuler.
                  Alors, c’est vrai : NDA ne ferait pas un bon manipulateur de foule ni un bon chanteur de variété. Et nous savons que plus de la moitié des Français ne votera que pour quelqu’un qui ment bien et présente bien. Les gens aiment être dupés par des escrocs habiles qui leur font de belles promesses, ils ne veulent pas de la vérité, de la réalité, de la responsabilité, ils veulent rêvasser comme des enfants, en attendant la déception, la ruine, la souffrance qui en résultera toujours. Et quand le malheur est là, à cause d’eux, ils pleurent et se plaignent "C’est vraiment trop injuste". 


                • 3 votes
                  Tchakpoum Tchakpoum 17 avril 14:00

                  @Gaspard Delanuit

                  Le charisme peut-être tout aussi bien celui d’un margoulin que d’un intègre, d’un Jacques Crozemarie comme un Gandhi. Un candidat politique, quelque soit son programme se doit d’accrocher l’intérêt avec le truc qui fait que. Il y a des exceptions, mais elles sont conjoncturelles, comme Hollande, qui a bénéficié du vote contre Sarko. NDA, avec sa prosodie et sa gestuelle a l’air d’un comédien médiocre, ce qui n’inspire pas confiance, c’est ainsi.

                  J’ai voté Asselineau en 2017 qui a fait un résultat ridicule, je voterai peut-être un type comme NDA en 2022 qui fera un résultat à peine moins ridicule mais toujours aussi nul. De toute façon, j’ai toujours voté des candidats qui n’ont pas été élus, je suis habitué.

                  Grand et mince comme il est, il pourrait se mettre du cirage et s’essayer à la démarche chaloupée, ça a bien marché avec Obama.


                • 1 vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 avril 15:09

                  @Tchakpoum

                  "Grand et mince comme il est, il pourrait se mettre du cirage et s’essayer à la démarche chaloupée, ça a bien marché avec Obama."

                  Voilà, vous avez résumé tout le problème. Les habitants des démocraties médiatiques vivent dans les images (écrans, affiches, magazines) et ils votent pour des acteurs, des modèles, des symboles, par du tout pour des représentants politiques. 

                • 2 votes
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 avril 15:16

                  @Tchakpoum

                  Le problème avec le mot charisme est qu’il est en lui-même un piège à la con car il a deux définitions absolument contradictoires. Il ne faut pas utiliser des mots qui signifie une chose et son contraire.

                  charisme
                  nom masculin
                  1.
                  THÉOLOGIE
                  Don conféré par la grâce divine pour le bien commun.
                  2.
                  Qualité d’une personnalité qui a le don de plaire, de s’imposer, dans la vie publique.

                  On ne peut pas avoir en même temps l’inspiration divine de travailler au bien commun et le don diabolique "de plaire, de s’imposer, dans la vie publique". 


                • 1 vote
                  Tchakpoum Tchakpoum 17 avril 16:21

                  @Gaspard Delanuit

                  Pas besoin de rajouter en formalisme, tout le monde comprend que je n’emploie pas le mot charisme dans le sens théologique.

                  Ensuite, vous voulez que le don de plaire et de s’imposer dans la vie publique soient diaboliques : c’est vous qui voulez voir les choses ainsi. Vous mettez des gens ensemble une journée ou un we, certains vont polariser plus l’attention que d’autres, avoir plus d’ascendant. C’est ainsi. Il y a des raisons caractérisables : connaissances, attraction physique, rhétorique, actions et interactions dans le groupe, etc… Et d’autres insaisissables, plus difficiles à cerner, mais agissantes quand même.

                  Raoult a une dégaine, elle est spectaculaire et dépote dans un monde d’humains devenus ternes, anthracites et technos. Son charisme a pris à fond, dans ce choc sous-jacent entre deux visions de la médecine : il a capté la lumière avec lui et mettant à jour une façon de penser le soin aux personnes qui a fait caisse de résonnance.

                   Fouché a un physique insipide. Mais il a une vélocité dans le discours qui démontrer une flexibilité intellectuelle avec un humour qui invite à partager au lieu d’écraser avec sa culture.

                  Ça marche pareil en politique, mais le jeu est tellement grotesque aujourd’hui que j’ai de la peine à piocher des exemples dans cette médiocrité.

                  Mais ne voyez pas cela comme quelque chose de mauvais en soi. Comparez plutôt avec le feu, par exemple, avec lequel on peut faire la cuisine ou façonner des objets pour construire, comme on peut tout détruire.


                • 1 vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 avril 01:20

                  @Tchakpoum

                  "Pas besoin de rajouter en formalisme, tout le monde comprend que je n’emploie pas le mot charisme dans le sens théologique."

                  Malheureusement, car le sens théologique ou spirituel de charisme, lui, ne pose pas de problème. Et ma précision était nécessaire parce qu’il existe une confusion inconsciente entre les deux sens du mot qui sont, je le répète, contradictoires. 

                  "Ensuite, vous voulez que le don de plaire et de s’imposer dans la vie publique soient diaboliques : c’est vous qui voulez voir les choses ainsi."

                  Non, je ne veux rien voir ainsi ou ne pas voir ainsi. Il y a quelque chose de diabolique dans le désir de séduire des masses, point barre. Le "don de plaire" au "monde" n’est pas une grâce mais une malédiction du "prince de ce monde". Quand une personne doit passer par la célébrité pour accomplir une noble mission, c’est un fardeau et non un cadeau. L’Abbé Pierre n’a jamais voulu être célèbre, il n’a rien fait pour "plaire", par exemple. En son for intérieur, il voulait seulement être tranquille, prier dans la solitude. 

                  "Raoult a une dégaine, elle est spectaculaire et dépote dans un monde d’humains devenus ternes, anthracites et technos. Son charisme a pris à fond, dans ce choc sous-jacent entre deux visions de la médecine : il a capté la lumière avec lui et mettant à jour une façon de penser le soin aux personnes qui a fait caisse de résonnance."

                  C’est pour pour ça que les journalistes lui demandent constamment s’il a un projet politique et s’il veut se présenter aux élections présidentielles, c’est-à-dire sauter sur le tremplin pour atteindre la branche du roi des singes. Mais vous ne faites que confirmer ce que je dis. Adhérer aux propositions médicales de Raoult à cause de sa dégaine ou de son look spectaculaire serait se comporter comme un singe ou comme un crétin. Il faut adhérer à ses propositions (ou pas) parce qu’elle nous semblent raisonnables (ou pas), et non parce qu’il a du "charisme" (ou pas). Le charisme n’est jamais un critère de moralité ou de compétence : des personnes extrêmement perverses ou dérangées mentalement ont aussi du charisme (les exemples historiques ou contemporains ne manquent pas). Un chirurgien à la personnalité fade mais méticuleux et consciencieux peut vous sauver la vie là ou une grande gueule inspirant confiance va vous estropier définitivement (ou pire). Même chose en politique. Le seul domaine où le charisme (au sens non spirituel) a sa place, c’est celui du théâtre. Mais le monde du spectacle ne prétend pas être autre chose que du spectacle. C’est celui où le diable ne se cache pas, où il apparaît même parfois en habit rouge avec une queue en pointe de flèche. Votre erreur ici consiste à confondre le théâtre et la politique. Il faut au contraire séparer totalement le spectacle et la politique. Ou bien il faut revenir à Louis XIV. Mais dans ce cas, il faut tout assumer, et d’abord exiger la suppression de toute course électorale présidentielle, afin de réunir les deux sens du mot charisme en une figure à la fois théologique et publique : "le Lieutenant de Dieu sur Terre" dans une monarchie absolue.  

                  "Mais ne voyez pas cela comme quelque chose de mauvais en soi. Comparez plutôt avec le feu, par exemple, avec lequel on peut faire la cuisine ou façonner des objets pour construire, comme on peut tout détruire."

                  L’analogie avec le feu n’est pas pertinente. Le charisme permet de s’accaparer le pouvoir politique pour de mauvaises raisons, par hypnose, en flattant le désir des pauvres gens d’être fasciné par un être exceptionnel. Oui, la séduction publique est efficace pour étendre son emprise dans une société de sous-hommes facilement impressionnables par le look et les effets publicitaires. Mais ce n’est ni bien, ni bon, ni vrai. 


                • 1 vote
                  Conférençovore Conférençovore 18 avril 07:48

                  @Gaspard Delanuit
                  "Mais le monde du spectacle ne prétend pas être autre chose que du spectacle."

                  Dans l’absolu oui, mais en vérité, en pratique, cette partie de phrase (décontextualisée) est souvent fausse, le spectacle étant le support d’’une expression parfois politique ou du moins politisée. 


                • 1 vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 avril 08:29

                  @Conférençovore

                  Un spectacle "engagé" est toujours un spectacle quand même : les prisons n’y ont que trois murs et aucun roi ne s’y fait vraiment couper en deux. C’est le seul domaine où il est approprié de féliciter un habile menteur plein de charisme. 


                • vote
                  Tchakpoum Tchakpoum 18 avril 15:31

                  @Gaspard Delanuit
                  .

                  Je vous remercie de votre réponse.

                  Il y a d’autres définitions dans les différents dicos du Web, sans cet antagonisme des sens que vous présentez, mais pour l’instant, je ne veux pas m’embarrasser à les confronter. Je préfère mieux comprendre nos états de pensées respectifs, en éclaircissant déjà le mien, puisque nos explications sont opposées.

                  .

                  En préalable, le charisme peut être un état permanent dont disposent certaines personnes, ou bien une manifestation qui s’exprime de quelqu’un selon un contexte. Mais il existe aussi des personnes qui n’ont jamais aucun charisme.

                  Je distingue le chef qui commande à l’autorité qu’on écoute (même si l’un n’empêche pas l’autre).  J’écoute avec plus d’attention telle personne parce-que je sais qu’elle va me nourrir. Si je sais qu’elle peut m’apporter des connaissances et/ou des capacités que je n’ai pas, elle aura tendance à jouer un rôle de maitre ou de chef pour moi. Si je sais/je sens  qu’elle va m’améliorer, moi, ou améliorer les choses, je lui reconnaîtrais une autorité charismatique qui va améliorer une qualité.

                  .

                  Je continue avec le cas Raoult, pour en parler plus concrètement. Ses premières publications avec ses premiers patients étaient malhonnêtes, il est péremptoire au propos pas toujours clair, Il s’est planté sur la deuxième vague inexistante, trop facile de dire que c’est en fait un autre variant : je ne pense pas être dans la fascination. Je pense être dans le même état d’esprit que la plupart des gens qui apprécient Raoult (Avox, c’est particulier, c’est un ring).

                  Durant les années 1980, quand il y avait encore des hôpitaux en bon état et des médecins partout, la santé, c’était : « un bobo : allo docteur ». Point barre. (A titre de comparaison, si ça peut aider, avant JP Coffre et J Bové, la bouffe, c’était clean et sûr, emballé dans le métal ou le plastique et étiqueté, sinon, c’était sale et dangereux, les jolies pensées de la fermière qui jette le grain pour les poules n’étaient que nostalgies). Depuis il y a eu deux façons de penser la santé, non dites ou non confrontées : la santé, c’est l’affaire de la science et la médecine avec, ou bien, la santé c’est mon affaire avec la médecine pour aider quand je ne peux pas ou plus faire seul. Avec le début de la crise covid, on était en mode habituel : la santé, c’est la science. L’image de Raoult, sa dégaine, son fief provincial suggérait possiblement, intuitivement, l’autre approche de la médecine. Et il a fait des sacrilèges. Il a dépisté quand les autorités médico-scientifiques ont dit que c’était inutile. Il a récupéré un vieux médoc pour faire de la recherche-terrain de généraliste avec ses patients. Alors que le médico-scientifique a dit que tout devait être « scientifisé » via l’étude à deux aveugles avec placebo, puis devait passer par la technologie vaccinale. Puis on a vu que Raoult était solide contre les autorités sanitaires, le gouvernement, les injonctions de l’OMS…  C’est comme ça que son charisme est venu : c’est une rencontre entre une vision de la médecine qu’il porte et une attente, plus ou moins consciente, de cette population qui pense que la santé commence par se soigner soi-même. Comme Bové et JP Coffre ont levé une vision de la bouffe post-industrielle, comme Martin Luther King avait sa vision, etc…

                  A grande ou petite échelle, le charisme désigne quelqu’un qui porte un univers de pensée, ou une vision, que les autres pressentent, attendent, à laquelle ils adhèrent même si toute cette vision est encore difficile à formaliser .

                  Je vais quand même y faire un tour, mais je voulais éviter le monde politique car sa médiocrité est telle qu’elle empêche, justement, le vrai charisme de s’exprimer. Je parlais de J Bové : sans rentrer dans les détails, quand il a expliqué pourquoi il se lançait dans la politique, tout la « galaxie Bové » était complètement atterrée. L’évidence commune était que la politique était un monde pourri qui allait éteindre son charisme alors qu’il soulevait l’imaginaire, l’adhésion commune, l’allant nécessaires pour contribuer à la transformation de l’agriculture et l’alimentation. Ce qu’il s’est passé. Même s’il reste un héritage utile.

                  Tout au plus, il en reste des « caractères », qui évoquent un monde interagissant avec notre intuitif, des valeurs qu’on porte, même si on sent bien que tout ça est vérolé : Méluche, le tribun qui lève les foules et renverse les puissants, Fillon le solide qui remet l’ordre et la sécurité dans le pays, Macron le moderne qui renverse le vieux monde qui nous a tant usés de la droite et de la gauche. Et justement, DNA (pardon Conférençovore),  n’a pas ça, un « caractère » qu’il incarne (alors qu’il a plus de couilles que les autres, comme je l’ai dit plus haut). Sinon, il reste des succédanées, comme vous l’évoquez : la séduction vulgaire, les opérations de comm, le marketing politique…

                  J’ai sans doute hacké le début de l’échange, mais je voulais au moins isoler le « vrai » charisme, ou son intérêt, pour indiquer à quoi il ressemble. Après, il y a plus ou moins frelatés. Le démonstrateur de foire (que j’ai toujours adoré regarder) avec son outil qui fait tout et ça marche moins bien à la maison quand on l’a acheté. Mais si ce n’est pas aussi bien, ça marche quand même et ça améliore quand même la cuisine. Il y a l’ambivalent : Tapie, le monde self-made man, ou just do it. Il y a cru lui-même, puisqu’il l’a fait, mais ça ne marche pas comme ça pour tout le monde. Et puis il y a l’escroc vendeur de rêves, il y a le charisme « noir » dont on a des exemples historiques… C’est pour cela que j’utilisais la métaphore du feu. Ou l’amour : il conduit au sublime comme il fait des ravages, mais vous n’allez pas éradiquer l’amour pour autant.

                  Enfin, comparé au chef : le charismatique porte en lui une vision que le chef ne porte pas.


                • vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 avril 20:53

                  @Tchakpoum

                  "Il y a d’autres définitions dans les différents dicos du Web"

                  Comme celle de Wikipédia : 

                  Le charisme est la qualité d’une personne ou d’un groupe qui séduit, influence, voire fascine, les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions. Un charisme puissant trouble et neutralise le jugement d’autrui  ; le charisme aide à diriger, voire à manipuler, les autres.

                  Une autorité « charismatique » est une façon de diriger les gens en prenant l’ascendant sur eux au moyen de son charisme. Concernant la capacité de certains à mener des groupes en jouant sur les aspects émotionnels, on parle de « héros charismatique » ou « chef charismatique ».

                  Le terme est d’origine grecque : χάρισμα (khárisma) est une faveur gratuitement accordée. Cette notion a pour racine le mot χάρις (kháris), qui signifie « grâce ».

                  Le mot a été introduit en sociologie en 1912 par Ernst Troeltsch pour désigner la domination basée sur l’autorité de type charismatique au sein d’un groupe religieux minoritaire (notion de secte).

                  D’après le sociologue Max Weber, le charisme est « la croyance en la qualité extraordinaire […] d’un personnage, qui est, pour ainsi dire, doué de forces ou de caractères surnaturels ou surhumains ou tout au moins en dehors de la vie quotidienne, inaccessible au commun des mortels ; ou encore qui est considéré comme envoyé par Dieu ou comme un exemple, et en conséquence considéré comme un « chef ». »

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Charisme# : :text=5%20Bibliographie-,%C3%89tymologie,%2C%20qui%20signifie%20%C2%AB%20gr%C3%A2ce%20%C2%BB.


                • vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 avril 20:56

                  @Tchakpoum

                  Ou celle du Larousse :

                  Influence sur les foules d’une personnalité dotée d’un prestige et d’un pouvoir de séduction exceptionnels.
                  Ensemble de dons spirituels extraordinaires (glossolalie, miracles, prophétie, visions…), octroyés transitoirement par l’Esprit-Saint à des groupes ou à des individus en vue du bien général de l’Église.
                  Anthropologie : Autorité d’un chef, ressentie comme fondée sur certains dons surnaturels, et reposant sur l’éloquence, la mise en scène, la fascination, etc. (Notion développée par Max Weber.)


                • vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 avril 20:59

                  @Tchakpoum

                  Ou celle de Wiktionnaire :

                  (Christianisme) Don exceptionnel ou grâce, accordé par Dieu à une ou plusieurs personnes, comme le don de guérison, l’aptitude à « parler plusieurs langues », etc., non pour le bien de soi, mais pour le bien de tous. 

                  (Par extension) Aura indéfinissable, talent que semble posséder quelqu’un, souvent lié à sa prestance, qui est capable de susciter l’adhésion, la fascination d’un grand nombre de personnes.
                  La force du charlatan, c’est son charisme, ce qui le rapproche à la fois du sorcier et du prophète mais il se compare mieux au premier qu’au second. — (Le Faire valoir, une introduction à la sociologie des phénomènes publicitaires, page 155, Gérard Lagneau, 1969)


                • vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 avril 21:33

                  @Tchakpoum

                  Bref, on retrouve toujours les deux sens antagonistes de charisme dans toutes les définitions qu’on peut trouver : à l’origine, c’est une grâce divine (c’est l’étymologie du mot, on ne peut pas le nier) ; et à présent, par extension dans le registre sociologique et politique, le mot désigne un don personnel de séduction qui permet d’abuser son public en se faisant passer pour un être exceptionnel ou surnaturel, un atout essentiel pour être l’objet d’un culte de la personnalité profitable à l’entreprise de domination d’un dictateur, d’un chef de secte, d’un patron autoritariste, d’un escroc, sans même évoquer les usages sexuels du "charisme" dont les exemples ne manquent ni dans le passé ni dans l’actualité brûlante. 

                  Nous communiquons avec des mots et donc les mots doivent avoir des définitions communes. parce que si vous pensez à un canard quand je dis "table" et si je pense à un cornichon quand vous me dites "parachute", on ne pourra pas se comprendre. 

                  Le charisme au sens moderne, je le répète est "diabolique" puisque le mot ne désigne plus une grâce divine mais un don personnel imitant une grâce divine, Singer une grâce divine est diabolique (même pour de "bonnes intentions"). Vous n’avez pas besoin de croire à dieu ou à diable pour comprendre ce que je veux dire : prenez "divin" et "diabolique" sur le plan symbolique, métaphysique ou même psychologique, cela n’y changera rien. J’utilise ici ces concepts de manière agnostique. 

                  Voilà pour la sémantique. "Nez en moins", je vais vous lire pour comprendre ce que vous voulez dire, quand bien même ne le diriez vous pas avec les termes appropriés. Car je m’intéresse aussi au fond et non seulement à la forme, même si les deux choses sont souvent liés quelque part...


                • vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 avril 22:20

                  @Tchakpoum

                  J’ai lu votre commentaire. Je vous dis encore une fois qu’il est malvenu d’employer un mot pour désigner une qualité humaine essentielle alors que la moitié des exemples concrets qui viennent à votre propre esprit pour illustrer ce mot sont douteux, quand ils ne sont pas catastrophiques.  smiley 

                  Je le redis aussi : qu’un homme soit un peu plus juste, courageux et intelligent que les autres me suffit amplement pour susciter chez moi le désir d’encourager ou de soutenir son action. Je n’attends pas un sauveur touché par la grâce qui va m’emporter sur son cheval blanc dans une nuée lumineuse. Vous êtes très féminin(e), Tchakpoum (ce n’est pas forcément un reproche). Vous imaginez un guide héroïque comme la bergère rêve à son prince qui "un jour viendra". 

                  "Enfin, comparé au chef : le charismatique porte en lui une vision que le chef ne porte pas".

                  Eh bien ! Je confirme que je n’ai pas besoin d’un chef charismatique, ni même d’un chef tout court. J’ai déjà ma propre tête et ma propre grâce. Un homme politique utile est un représentant de la volonté populaire, rien de moins, rien de plus. Si cela vous plaît d’espérer un sauveur, alors espérez ! Pour le moment je ne vois aucun nouveau glorieux coq gaulois dresser sa silhouette sur l’horizon doré du soleil levant. Faites attention de ne pas le confondre avec l’ami Ricoré. 
                  https://www.youtube.com/watch?v=ZpZl9WU8-AQ

                • vote
                  Tchakpoum Tchakpoum 19 avril 01:22

                  @Gaspard Delanuit

                  Conférençovore semble avoir pourtant compris le sens courant que j’utilisais, même si le mot "charisme" a une origine théologique. Mais vous êtes sur la définition d’un mot et je suis sur un sujet de psychologie collective. Je pense que l’échange est trop mal emmanché pour pouvoir poser ne serait-ce que nos désaccords. J’en reste là.


                • vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 avril 01:40

                  @Tchakpoum

                  "Mais vous êtes sur la définition d’un mot et je suis sur un sujet de psychologie collective."


                  Si vous m’avez bien lu, j’ai précisé que je répondais d’abord sur la forme sémantique (les définitions) puis ensuite sur le fond de votre propos plus psychologique (mon dernier post).

                  L’échange n’est donc pas "mal emmanché", il est simplement terminé. 


                • vote
                  Tchakpoum Tchakpoum 19 avril 02:40

                  @Gaspard Delanuit

                  .

                  Non, l’échange était mal calé, ce n’est pareil.

                  Je le redis aussi : qu’un homme soit un peu plus juste, courageux et intelligent que les autres me suffit amplement pour susciter chez moi le désir d’encourager ou de soutenir son action. Je n’attends pas un sauveur touché par la grâce qui va m’emporter sur son cheval blanc dans une nuée lumineuse. Vous êtes très féminin(e), Tchakpoum (ce n’est pas forcément un reproche). Vous imaginez un guide héroïque comme la bergère rêve à son prince qui "un jour viendra".


                  Eh bien ! Je confirme que je n’ai pas besoin d’un chef charismatique, ni même d’un chef tout court. J’ai déjà ma propre tête et ma propre grâce. Un homme politique utile est un représentant de la volonté populaire, rien de moins, rien de plus. Si cela vous plaît d’espérer un sauveur, alors espérez ! Pour le moment je ne vois aucun nouveau glorieux coq gaulois dresser sa silhouette sur l’horizon doré du soleil levant. Faites attention de ne pas le confondre avec l’ami Ricoré. 

                  .

                  Je vous décrivais un phénomène classique et ici vous commencez à parler à ma place avec votre imagination qui s’affole. Vous êtes devenu désagréable et l’échange a perdu son intérêt.


                • 1 vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 avril 05:14

                  @Tchakpoum

                  Pour moi c’est un échange idéal : J’ai dit tout ce que j’avais à dire et je vous ai compris, même au-delà de votre propre compréhension de vous-même. Et cela tout en modérant mon charisme afin de ne pas abuser d’une position dominante, posant ainsi avec élégance une cerise de vertu sur le gâteau de la clarté mentale. 


                • 1 vote
                  Tchakpoum Tchakpoum 19 avril 11:12

                  @Gaspard Delanuit

                  Ok, puisque tu aimes me fatiguer, j’ai bien capté ton besoin de t’essuyer sur quelqu’un pour faire ton numéro de paon. J’ignore ce qui t’a piqué, à moins que je le devine trop bien, mais si t’as pas compris, je ne t’ai insulté nulle part sur ce fil, ni ailleurs. En passant, tu te fais une image bien rudimentaire et naïve de la femme en général, l’expérience montre qu’elles sont plus complexes que ça. Tu m’as branché en disant que le charisme te contrariait, puis tu t’excites à cette puérile tentative : tu devrais t’examiner un peu plus.

                  Alors fais ton dernier tour de roue, avec ta dinde idéale, et à l’avenir tu me foutras la paix sur ce site.


                • vote
                  Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 avril 12:10

                  @Tchakpoum

                   ?


                • 3 votes
                  LUCA LUCA 16 avril 19:49

                  Les veaux voteront là où on leur dira et, s’ils ne votent pas bien, ce n’est pas grave, les données électorales seront alignées en fonction des besoins de la démocratie dictatoriale.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès