• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Suisse : tout va se jouer en juin

Suisse : tout va se jouer en juin

On retrouve Jean-Dominique Michel qu'on ne présente plus au micro en pleine rue. Il explique qu'en ce qui concerne la Suisse, le référendum qui vient en juin aura une importance significative sur le droit des citoyens suisses à vivre normalement.

En France, pour diverses raisons nous n'aurons pas de référendum mais des élections départementales en juin, où le peuple français pourrait élever le niveau de son jeu s'il estime que cela commence à bien faire.

Tags : Suisse RIC




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 14 avril 19:28

    Jean-Dominique Michel a été interrogé par de nombreux médias francophone en qualité d’expert mondial de la santé. Il n’est, pourtant, ni virologue, ni infectiologue, ni épidémiologiste ni médecin et présente un attrait certain pour des médecines dites alternatives.

     

    Un simple blogeur.


    • 4 votes
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 14 avril 22:53

      @sls0
       

      sls0  6 août 2020

       

      On ne va pas reconfiner la France entière.

      Primo, l’épidémie est maitrisée et maitrisable.

      Secondo, certains dont je fait partie trouve que le confinement a été contre productif dans certains cas.

       

    • 3 votes
      Yakaa Yakaa 15 avril 07:35

      @sls0

      "Un simple blogeur"

      Et alors ?
      Il s’exprime ici très bien en tant que simple citoyen, pas en tant "qu’expert santé"

      .


    • 3 votes
      mac1 15 avril 09:55

      @sls0
      Heureusement qu’il n’y a pas que les médecins qui aient le droit de s’exprimer sur des questions de santé, car plus j’entends certains d’entre-eux plus j’ai envie de relire Molière et Jules Romains.


    • vote
      sls0 sls0 15 avril 10:44

      @mac1
      Bien sûr que les non médecins ont le droit de s’exprimer.
      Ici c’est quelqu’un de connu pour tromperie et ce bien avant la période covid.
      Ses critiques du monde scientifique et des autorités lui ont valu une popularité certaine. Son discours n’est pourtant pas exempt d’approximations et de contre-vérités.


    • 3 votes
      Clorocoquine Clorocoquine 15 avril 11:57

      @sls0

      "Ici c’est quelqu’un de connu pour tromperie et ce bien avant la période covid."


      "Le bien connu" est le petit salon mental ou vous êtes perpétuellement confiné. La moindre étincelle d’inconnu aperçue au loin vous fait chier dans vos chaussettes. Qui est ici bien connu pour passer son temps à tenter de salir les personnes avec des jugements à l’emporte-pièce et sans produire aucune critique raisonnable et factuelle ? Hein, vous ne voyez pas ? 

      https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-les-tentatives-de-suicides-des-enfants-ont-double-alarme-une-pediatre-7800962565


    • 4 votes
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 15 avril 12:06

      @Clorocoquine
       

      sls0 6 août 2020

      C’est le coté peur de tout des français qui m’a fait quitter la France, je compatis.

      Des froussards, le gouvernement français n’a pas dû pousser beaucoup.

       

    • vote
      Callaway Callaway 14 avril 19:35

      @beo111

      Merci pour ton commentaire pour mon article actuellement en modération. J’ai finalement trouvé un lien Odysee pour la vidéo smiley


      • 5 votes
        eau_du eau_du 14 avril 21:31

        Pourquoi Agnès BUZYN et Olivier VERAN ont interdit la prescription de Hydroxychloroquine aux patients infectés par le Covid-19 ?
        .
        Agnès BUZYN et Yves LEVY savent que des séquences d’ADN du germe de la Malaria sont insérées dans le génome du Covid-19.
        .
        Dans ces conditions l’administration d’hydroxychloroquine détruit le génome du Covid-19 et stoppe l’infection.

        .
        source page 82 << lisez quand même tout le document !!!!

        .

        Ce sont des criminels !!! C’est un crime contre l’humanité !!!


        • 3 votes
          Vulpes vulpes Vulpes vulpes 14 avril 23:10

          @eau_du
           
          Attention ! Le fichier pdf contient encore les commentaires de M. Fourtillan et est éditable. Il serait préférable

          de le protéger avant de le faire circuler ...
           
          Merci pour le partage !
           


        • 3 votes
          eau_du eau_du 15 avril 07:41

          En espérant qu’une majorité des suisses soit suffisamment informé à temps, par les médias libres,

          pour prendre la bonne décision au prochain référendum !
          .

          En 2020 il n’y à pas non plus de surmortalité signifiante ! 
          Il n’y a jamais eu de pandémie mais une simple épidémie comparable à la grippe.

          .
          Voici un rapport datant du 25 mars 2021 de l’institut de recherche pour la valorisation des données de santé confirmant l’analyse de DR Astrid Stuckelberger

          .
          « En 2005, la France avait signé, parmi d’autres pays du monde, un règlement sanitaire international avec l’OMS ! La définition d’une pandémie, sont d’après ce règlement sanitaire international, tout taux de mortalité surnuméraire. Surnuméraire signifie qu’il y a beaucoup plus de morts, en pourcentage que les années précédentes ; et bien figurez-vous que jusqu’à ce jour il n’y a pas de taux surnuméraire de mortalité ! »

          .

          Au sujet de thérapies géniques (dites ’’vaccins’’)

          Les ’’vaccins’’ à ARNm peuvent amener votre corps à produire des PRIONS (maladie de la vache folle)

          .

          Dr J. Bart Classen, auteur d’un article dans Microbiology & Infectious Diseases : « Covid-19 RNA Based Vaccines and the Risk of Prion Disease ». Vous pouvez voir le texte de l’étude sur ce lien .

          .
          Ne vous laissez pas vacciner avec les vaccins voire thérapies géniques expérimentales !!!


          • 1 vote
            Conférençovore Conférençovore 15 avril 08:49

            "En France, pour diverses raisons nous n’aurons pas de référendum mais des élections départementales en juin, où le peuple français pourrait élever le niveau de son jeu s’il estime que cela commence à bien faire."


            Je suis très favorable à la hausse "du niveau de jeu" des Français. Les deux soucis principaux sont néanmoins de taille ;

            1/ Le niveau général de la pop quasi totalement dépolitisée

            2/ Le morcellement de la pop


            Le 1/ est la conséquence de multiples facteurs : des décennies d’Education Nationale et de fabrique des élites qui font que nous avons en bas une masse importante de gens totalement dépolitisés (au sens qu’ils ne comprennent plus les notions mêmes basiques de l’économie politique, de la monnaie, des rapports de force, de la production, de la situation actuelle du pays, etc) et des élites qui n’en sont même pas (juste des employés d’une élite qui n’a plus rien de française). Dans cette démocratie d’opinion et de marché, la voix de Nabila ou de je ne sais quelle vedette du foot porte plus loin que celle d’un véritable politologue, philosophe ou intellectuel en général. Partant de là, pour refonder une avant-garde sérieuse, il faudra des décennies.


            Le 2/, idem : pour la Suisse, cela a encore un sens car ce pays est de la taille d’une grosse région française, avec un peuple non pas homogène linguistiquement parlant mais au moins sur le plan de la mentalité et des valeurs de mérite, de travail, d’ordre, de discipline, de respect des autres, etc.

            La France est un pays ultra-fracturé au niveau de sa pop. Outre la tri-répartition de Guilluy, les fractures générationnelles, ethniques et même nationales (de plus en plus d’individus ont de multiples allégeances) ne cessent de s’agrandir : les Français n’ont plus de projet commun. Chacun défend ses intérêts personnels, communautaires, ceux de sa caste... NEn outre, nous perdons chaque année des dizaines de milliers de talents et cerveaux et récupérons des centaines de milliers de gens qui ne rêvent de rien de plus que notre système social (qui va s’écrouler tôt ou tard). 


            Les Suisses ont encore la possibilité de s’en sortir et j’espère pour eux qu’ils ne vont pas rater le coche mais chez nous...


            D’ailleurs je me permets ici une critique de l’article mis en lien sur le vote quantique : 


            " Vous n’avez pas forcément besoin de connaître les détails de cette technique, vu qu’elle est réservée à une avant-garde citoyenne, composée de militants de la démocratie réelle. "


            Qui décide de qui fait partie de cette avant-garde ?


            "Par contre si vous êtes français vous êtes dans le peuple élu des dieux (...)"


            Le pb est qu’en 2021, le monde entier est français. Votre idée part d’un postulat faux : la France, ce n’est pas le Qatar où il y a très clairement d’un côté la poignée de qataris qui ont tous les droits et puis les autres. Chez nous, c’est même l’inverse : les autres ont tous les droits et les autochtones juste celui de payer. 


            • 1 vote
              Conférençovore Conférençovore 15 avril 08:51

              suite :



              "Tu as même ébloui le monde entier avec ta révolution qui proclame qu’en termes de charges politiques, naissance n’est sens."

              Tu n’éblouis plus personne. La seule chose qui éblouit encore et juste les miséreux de toute la planète est la lumière de l’enseigne de la CAF qui scintille de son bleu azuréen. 

              "Bon maintenant si vous soutenez exclusivement un parti actuellement au pouvoir, vous êtes un ennemi de la France, et je suis bien content de vous avoir fait perdre votre temps."

              Enfoiré  ! Je plaisante. Perso je soutiens bien un parti mais ça n’a rien d’exclusif : tout candidat réellement ou même partiellement souverainiste (même si pour moi, la souveraineté n’est pas sécable mais passons) sera toujours mieux que tous les autres. 

              "Mais dans l’exemple plus haut il vaut mieux se dire que l’on a voté 50-25-25 que de savoir, une fois sur deux, que l’on a mis un bulletin qui ne nous satisfait qu’au quart."

              Ah donc c’est une question de confort ? 

              "Parce que c’est la réponse populaire au fait que les médias de masse peuvent promouvoir à coup de matraquage publicitaire le premier choix chez beaucoup d’électeurs."

              La question des médias est très importante mais elle est loin d’être la seule. La problématique essentielle est que le pouvoir a quitté très largement la sphère politique nationale et ceci peut se démontrer facilement :

              — L’A.N. est une chambre d’enregistrement de décisions prises ailleurs (UE en l’occurrence)

              — Ce sont les entreprises transnationales qui font la loi : un pays comme le Danemark a même désigné une sorte d’ambassadeur pour dialoguer avec les Gafam... 

              — Nous ne sommes pas très loin de la République des juges et de toutes façons, au-dessus, il existe une justice supra-nat

              — Nous sommes soumis à l’OTAN

              — Nous ne battons plus monnaie

              — Ne contrôlons plus nos frontières

              — Avons perdu notre souveraineté sur des produits aussi simples que le PQ (oui, on en est là : nous dépendons du Brésil sur ce plan... c’est juste un exemple anecdotique mais édifiant et qui touche en réalité quasi tous les secteurs de notre éco)

              Moralité  : l’idée est plutôt bonne mais part de postulats faux ou disons très idéalistes. De plus comme le font remarquer certains, nous risquons de nouveau de sombrer dans la 4ième République.

              Eu égard à la situation fr, nous devrions plutôt commencer par réintroduire la proportionnelle à l’A.N., le recours au référendum pour les grands sujets, purger le syst judiciaire actuel, faire une grande réforme constitutionnelle pour mettre la souveraineté au coeur des grandes décisions, rétablir l’ordre dans le pays, rétablir une instruction publique de qualité et stopper net l’invasion migratoire (fin du regroupement familial, du droit du sol, expulsion de l’intégralité des délinquants/criminels étrangers, etc.). Ca, c’est la base de la base. Si nous faisions juste cela, nous retrouverions peut-être un peu de capital social dans ce pays et cela donnerait aux gens (d’où qu’ils viennent) l’envie de l’aimer un peu. Vous voulez mettre la charrue avant les boeufs. Cela ne fonctionnera pas.


            • 1 vote
              beo111 beo111 15 avril 22:57

              @Conférençovore

              C’est vous mettez la charrue avant les bœufs, mais merci d’avoir commenté mon article. Je n’ai pas picolé pendant quarante jours pour produire une pensée à peu près intelligible, et maintenant que j’ai enfin repris une vie normale je suis tout-à-fait ouvert à la critique, d’autant plus qu’elle est construite.

              *

              Vous mettez la charrue avant les bœufs, regardez votre dernier paragraphe. D’après vous il faudrait commencer par changer la Constitution. On pensait que ce genre de délire réservé à des sortes de chouaristes sous perfusion d’héroïne pure, mais non, c’est vous qui nous le faites.

              Répression des Gilets jaunes, pacte de Marrakech, CETA, délire sanitaire, restriction des libertés, limite carotte dans le cul. Mais non, ne fait rien. On attend d’être en position de changer la Constitution. Après seulement on sera en situation de mener des politiques sérieuses.

              Ce défaitisme me fait penser à une équipe de foot qui demanderait à changer les règles avant de daigner participer à une compétition internationale.

              *

              Vous ne comprenez pas ce qu’est le génie d’un peuple. Regardons celui qui a érigé les pyramides. Savez-vous de quels outils ils disposaient ? Que dis-je de quels outils, non, de quel outil pour frapper la pierre ?

              Je ne suis pas un spécialiste et sans doute qu’un commentateur plus érudit pourra rectifier, mais de ce que j’ai compris ils disposaient juste d’un gourdin pour frapper la pierre. Un gourdin sans doute inadapté, inconfortable, un peu trop simple, mais il est vrai assez solide.

              Ce que je veux dire, c’est que le génie d’un peuple ne se voit pas forcément dans la puissance de ses outils. Et un peuple puissant politiquement n’a pas besoin d’outils politiques puissants, car il est lui-même puissant. Il est habile. Il fait des merveilles avec des outils rudimentaires. C’est son génie.

              *

              Ce délire autour de la soit-disant impuissance politique m’insupporte de plus en plus. La puissance politique c’est comme la puissance sexuelle. On l’a ou on ne l’a pas. Mais compter sans cesse sur des médiations est complètement puéril, voire contre-productif.

              Et un Français a le droit d’être puéril dans de nombreux domaines, mais pas en politique. Car nous sommes le premier peuple à s’être émancipé politiquement. Nous avons fait des erreurs. Mais nous les assumons, car nous sommes émancipés. Nous avons quitté cette adolescence où nous avons éprouvé les limites de la souveraineté.

              Alors bien sûr vous évoquez la submersion migratoire qui est un vrai problème. Mais arrêtez vos délires. Ce n’est pas elle qui nous empêche de bien voter. Et c’est à nous d’être géniaux pour voir de quelle manière nous pouvons intégrer ceux qui ont déjà des papiers dans notre histoire.

              Il suffit parfois d’être inventifs.


            • vote
              Conférençovore Conférençovore 16 avril 08:24

              "On pensait que ce genre de délire réservé à des sortes de chouaristes sous perfusion d’héroïne pure, mais non, c’est vous qui nous le faites."


              Eh oui smiley. Plus sérieusement, il faudra bel et bien en passer par là. J’ai parlé d’une "grande réforme constitutionnelle", pas forcément de la mis en place d’une constituante. C’est déjà bcp moins délirant. T’es quand même au courant qu’il y en eu quelques unes au cours des 2 derniers siècles, non ?


              "Répression des Gilets jaunes, pacte de Marrakech, CETA, délire sanitaire, restriction des libertés, limite carotte dans le cul. Mais non, ne fait rien."


              Il y a une méprise totale. Des gens qui proposent de ne rien faire, il y en a un paquet ici. Je dirais même que c’est la majorité, une majorité de gens pour le coup réellement défaitiste qui pense que tout est écrit à l’avance, que c’est foutu et qu’il n’y a plus aucun intérêt à se pencher sur la question politique. Je ne fais pas partie de ces gens. Je ne comprends même pas comment tu parviens à cette conclusion "donc on ne fait rien", "ce défaitisme", etc, à partir de ma critique. Tu es sûr que c’est à moi que tu réponds ?



              "Vous ne comprenez pas ce qu’est le génie d’un peuple."


              Oh que si. Mais est-ce que, en 2021, la France a encore "un peuple" comme on pourrait dire qu’il existe un peuple japonais ? La réponse est évidente. 



              "Et un peuple puissant politiquement n’a pas besoin d’outils politiques puissants, car il est lui-même puissant. Il est habile. Il fait des merveilles avec des outils rudimentaires. C’est son génie."


              Désolé mais c’est cette vision qui est complètement irréaliste. Pour faire de grandes choses (avec ou sans outil), il faut une vision globale, un plan, une planification et une coordination des acteurs. Dans le cas des pyramides ou de n’importe quel chantier d’envergure, ils avaient cela et pas juste "du génie". Aucun projet d’envergure ne se fait juste avec de la bonne volonté. Nous sommes parvenus à un niveau de complexité (rien qu’au niveau d’un village) qui font que cette idée que nous n’aurions pas besoin d’outils, de cadres est juste absurde. 


              "Car nous sommes le premier peuple à s’être émancipé politiquement. "


              Lecture de l’histoire ultra-simpliste. Tu crois vraiment que le paysan du Maine a décidé un matin de 1789 de s’émanciper politiquement ? Il n’était même pas au courant de ce qui se passait. Ce sont les minorités agissantes qui ont toujours fait l’histoire.



              "Mais arrêtez vos délires. Ce n’est pas elle qui nous empêche de bien voter.  "


              Ca tombe bien, je n’ai jamais écrit cela. Par contre, je peux affirmer que c’est l’une des principales urgences. La démographie est un paramètre fondamental en politique. Ce que font les Chinois au Xinjiang (un ethnocide) repose essentiellement là-dessus. Cette province bénéficiait d’une certaine autonomie jusqu’à peu mais le le pb (qui persiste) est que les Ouïghurs font en moyenne entre 5-6 enfants par femme alors que le Chinois est contraint d’en faire 2 max. Cette surnatalité (et le prétexte terroriste, les risques pour la paix sociale dont se sert le gouv chinois pour tuer dans l’oeuf toute opposition quelle qu’elle soit : au passage personne ne parle de la répression des 25 millions de chrétiens) est la cause principale des enfermements et de la politique d’acculturation menée par les Hans. Je ne dis pas que c’est bien (c’est une gestion à la chinoise) mais que si l’on ne prend pas en compte ce type de paramètre, on ne comprend rien aux dynamiques d’un peuple. Il ne sert à rien de se gargariser en disant "les Français sont géniaux", "les Français ceci", "les Français cela" si, en réalité, la moitié des gens qui naissent sur notre sol n’ont plus rien de français mis à part le bout de plastique qu’ils ont dans leur poche.Il ne sert à rien de parler de "Français" quand une part importante de la pop estime que ses lois sont supérieures aux nôtres. La réalité est que nous allons vers une défiance généralisée et peut-être, demain, comme le redoutent de nombreux politiques en off, des formes de séparatismes voire de partitions. Mettons qu’en France, rien ne change à ce niveau (on continue de faire venir 300K individus par an, sachant que 100K FDS partent chaque année, de naturaliser à tour de bras, d’accueillir des centaines de milliers de gens à qui nous n’avons en réalité rien à offrir) que nous continuions sur 20-30 ans, vous n’aurez plus de peuple français : c’est d’ailleurs déjà le cas. Va dans toutes les banlieues des grandes et moyennes villes : tu auras bcp de mal à voir un peuple de France mais juste une constellation d’individus regroupés plus ou moins par communautés. Si tu regardes bien, tu verras DES peuples EN France, ce qui n’a rien à voir. 


              • vote
                Conférençovore Conférençovore 16 avril 08:25

                Bon, la réflexion sur le vote quantique est intéressante mais désolé, c’est toi qui manque de réalisme : tu imagines que le pouvoir va laisser mettre en place ce type de dispositif ? Et d’’ailleurs, d’après toi, dans 20-30 ans, quand le grand enterrement aura eu lieu, que le peuple originel de France sera minoritaire (comme il l’est déjà dans certaines zones du pays), que penses-tu qu’il se passera ? Soyons sérieux, ce n’est pas comme s’il n’y avait aucun précédent (Liban, ex-Yougoslavie, etc).

                L’urgence absolue est de récupérer notre souveraineté. La France ne redeviendra grande, prospère et rayonnera de nouveau qu’à ce prix. Pour le moment le monde ne nous regarde plus que comme un musée (dans le meilleur des cas) et comme la puissance déclinante que nous sommes.


              • vote
                beo111 beo111 16 avril 10:12

                @Conférençovore

                Très bien.

                Parlons du cadre.

                C’est vrai que c’est important.

                En ce qui concerne les Égyptiens antiques, les choses me paraissent assez claires. Ces mecs étaient persuadés qu’ils vivaient auparavant sur une planète autour de l’étoile Capella, dans la constellation de la Chèvre.

                Et là, j’attire tout de suite ton attention sur le fait qu’on en a rien à foutre de savoir si c’est vrai ou pas. L’important est qu’ils y croyaient.

                Car c’est la croyance qui génère l’action. Ce n’est pas le savoir. Personne n’est parti en guerre car 2 + 2 = 4. Si je sais qu’il pleut dehors, mais que je crois qu’une bonne douche me fera du bien, eh bien je sors sans parapluie.

                Donc, le peuple Égyptien est un peuple spatial qui s’est fait exiler de son monde. Là bas, il avait la télé, le frigo de bières bien rempli, mais comme il n’a pas suffisamment profité de ces conditions matérielles favorables pour faire le bien et favoriser à son tour l’élévation spirituelle de ses co-existants, eh bien il a été chassé par la justice divine.

                Ce peuple a été condamné à faire quelque chose de grand, faire avancer le schmilblick de la civilisation sur une planète moins évoluée spirituellement. Il a été jeté là, à poil, dans un monde dans lequel l’écriture n’existait pas encore. Ça lui fera les pieds.

                Alors bien sûr, pour retrouver le frigo à bières, une seule solution. Il faut faire un vaisseau spatial pour que tout le monde rentre à a maison. Sachant que c’est un peu plus compliqué. Car ça ne sert à rien de retourner vers Capella si on n’en fait encore virer à peine arrivés.

                C’est donc Pharaon qui partira en premier. Il négociera avec les Dieux, dira que son peuple a bien travaillé, et si c’est bon à nous la quille.

                On va donc faire pour Pharaon un beau vaisseau-tombeau, jusqu’à ce qu’on obtienne la permission de sortie.

                *

                On comprend bien, et là je suis bien d’accord avec toi, la situation est bien différente avec le peuple français.

                Déjà d’un point de vue politique, Pharaon possède les deux sceptres de l’autorité spirituelle et temporelle. Mais cela n’est possible, j’insiste sur ce point, que parce que le peuple des pyramides était déjà plus évolué spirituellement que les autres qui le suivront sur cette Terre.

                Alors que le peuple français, dont la mission divine est de créer un modèle d’état-nation pérenne utile au développement des autres peuples, devra tenir compte du faible degré d’avancement spirituel d’une grosse partie de la population mondiale.

                Même au XXIème siècle, ou pourtant, et nous le voyons bien tous les jours, circulent des idées des plus stupides que nous pourrions imaginer, personne n’aurait l’idée d’accorder une quelconque autorité spirituelle à Sarkozy, Hollande, ou même Macron.

                *

                Bon, je dois aller bosser pour remplir le frigo, je reviendrai tantôt.


              • vote
                yoananda2 16 avril 11:06

                @beo111

                Donc, le peuple Égyptien est un peuple spatial qui s’est fait exiler de son monde.

                Les boules. Fallait pas déconner avec le big boss.

                Alors que le peuple français, dont la mission divine est de créer un modèle d’état-nation pérenne utile au développement des autres peuples,

                Ça avait de la gueule sur la papier au départ, mais au final, ça a complètement merdé.

                devra tenir compte du faible degré d’avancement spirituel d’une grosse partie de la population mondiale.

                Ben c’est peut être la que ça a merdé. Quand on démarre avec des prémices comme quoi "tout li monde il étégal !" et qu’on continue avec un "forcément, ça va bien s’passer" ...

                Du coup le peuple français à mon avis il est bon pour un gros SAV, ou bien pour revenir pour un tour de manège (si l’humanité survit à ce qui arrive), parce que bon, le boulot a pas été fait correctement, si ce n’est sur certains points, comme l’instauration d’une mesure universelle. Il va (re ?)perdre le frigo-bière à son tour.


              • vote
                Conférençovore Conférençovore 16 avril 11:42

                @beo111
                Je saisis la parabole mais elle est inepte. Elle fonctionne éventuellement si on remplace Pharaon par Xi Jinping et ses prédécesseurs depuis Mao (à ceci près que tout pouvoir spirituel est tout simplement neutralisé pour être remplacé par le pouvoir du parti unique) mais s’agissant de la France, cela n’a aucun sens. D’abord parce que comme déjà dit, le peuple français, ça n’existe déjà presque plus (contrairement d’autres peuples). On doit raisonner sur des réalités, pas des fantasmes. Ensuite parce que ce que tu nommes "mission divine", s’agissant de la France, porte deux noms (en fonction de comment tu te positionnes) : 
                 Le catholicisme, porteur d’un message universaliste
                 L’humanisme des lumières (qui en découle en partie), né d’une opposition à l’absolutisme d’essence divine par l’entremise de la montée du rationalisme. Ceci n’a rien de divin (à moins de considérer que la raison est d’essence divine) mais procède de concaténations et d’articulations logiques en plus de séquences historiques parfaitement explicables : décadence de la noblesse entamée sous L XIV  avant en réalité  avec concentration d’un entre-soi à Versailles et parallèlement montée de la classe bourgeoise marchande, perte d’influence de l’église dans la sphère spirituelle de cette nouvelle classe, guerre avec les juges et les rapports de force qui en ont naturellement découlé... pour faire ultra schématique.

                Après, c’est peut-être autre chose pour toi... 

                Je dois aussi remplir... ma panse, avec un bon gueleton en famille qui se profile.


              • vote
                beo111 beo111 17 avril 07:58

                @yoananda2

                Vu de votre écran, le peuple français n’est peut-être pas à la hauteur. Il n’en a pas moins déjà accompli un travail époustouflant.

                De nos jours, c’est une évidence qu’un système politique doit être résistant aux schismes religieux, aux luttes de pouvoir, être capable notamment de collecter d’abondantes recettes fiscales tout en maintenant un consentement à l’impôt pour alimenter la puissance publique.

                Tant de choses qui nous sont acquises, presque naturelles. Et pourtant derrière, il y a le sang, l’effort, le travail du peuple français, qui en théorie politique n’a de leçon à recevoir de personne.


              • 1 vote
                beo111 beo111 18 avril 11:21

                @Conférençovore

                Profite bien des repas de famille. C’est plus important que la politique. En tout cas de mon point de vue.

                Cependant, toujours de mon point de vue, la vie spirituelle est plus élevée, plus importante encore.

                D’ailleurs elle montre bien que tes raisonnements ne peuvent s’appliquer à la Chine multimillénaire, dont le cheminement spirituel n’a rien à voir avec le nôtre.

                En ce qui concerne les démocratie occidentales, issues, comme tu le précises, d’un certain rationalisme, il faut juste rappeler un certain ordonnancement. Histoire de se remettre les idées en place.

                Car avant la démocratie, en un mot la souveraineté populaire, il y a la souveraineté tout court. Le baptême de Clovis. La couronne, on ne la prend pas. On la reçoit.

                Cela fait bien longtemps que l’on sait que le chef a parfois besoin d’un sorcier pour imposer son autorité sans avoir recours systématique à la violence.

                Eh bien nous, les Français, nous sommes géniaux. On a industrialisé ça. On a pris un guerrier, on a pris une secte euh pardon, une Église romaine qui a transmis l’autorité au guerrier.

                Et sur cette base nous avons commencé à construire la France.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

beo111

beo111
Voir ses articles


Publicité





Palmarès