• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tchernobyl, retour sur une série télé qui fait polémique

Tchernobyl, retour sur une série télé qui fait polémique

C'est la série de l'année, en tout cas celle dont tout le monde parle : Tchernobyl, mini-série en 5 épisodes de 1h env. raconte en détail et d'une manière à peine romancée le déroulé chronologique de la catastrophe nucléaire survenue en 1986 en Union soviétique. C'est le récit haletant d'une terrible tragédie, où se mêlent angoisse et horreur en même temps que des luttes de pouvoir et des intrigues personnelles, on revit ces évènements funestes comme les acteurs de l'époque, c'est toute une narration bouleversante ; 

Brève bande annonce du producteur HBO qui montre des scènes parmi les plus fortes

Critique de la série par Russia Today, qui pointe la comparaison avec l'accident majeur de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon

Debunking de la série par "Dirty Tommy"

Commentaires sur la série par "Regelegorila"

Mais le mieux, bien sûr, c'est de prendre le temps de visionner la série en entier !

Tags : Histoire Nucléaire Catastrophe Médias Polémique Ukraine Séries




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Hieronymus Hieronymus 21 juin 13:34

    bonjour à Tous

    cette série se placerait en tête de toutes les séries préférées, même devant Breaking Bad et Game of Thrones, perso j’ai trouvé la série excellente à tous les niveaux : scénario, mise en scène, décors, jeu des acteurs, même les aspects scientifiques sont très instructifs, on ne s’ennuie pas un instant

    sinon j’ai trouvé les épisodes un peu long, une grosse heure à chaque fois, il aurait été préférable de faire 8 épisodes d’environ 40mn que juste 5 épisodes

    pour les feignants, des adresses où "gratter" les épisodes à télécharger :

    https://ww2.french-stream.top/167955-chernobyl-saison-1-en-streaming-hd-vf-et-vostfr.html

    https://wwwvw.annuaire-telechargement.com/telecharger-series/59736-telecharger-chernobyl-saison-1-hdtv-french.html

    https://ww5.ddl-island.su/telechargement-chernobyl-saison-1-saries-tv-75275.html


    • vote
      medialter medialter 21 juin 13:49

      @Hieronymus
      "cette série se placerait en tête de toutes les séries préférées, même devant Breaking Bad"
      *
      Pas vu, mais j’ai trouvé 4 séries au-dessus de Breaking Bad :
      WestWorld
      Fargo
      Killing Eve
      Orphan Black
      Merci pour le partage, ça sera ma prochaine série


    • vote
      pegase pegase 21 juin 14:16

      @medialter

      Il n’y a que "Zone blanche" qui vaille, tout le reste est naze ...

      Le Bar "l’eldorado" a été réservé par l’équipe de tournage pendant un mois pour cet été ...

      La dernière série que j’ai regardé, c’est "Outlander", une série sur fond de voyage dans le temps passé (300 ans) ... mouais pas trop mal ...
      https://www.allostream.biz/serie/Outlander/saison1/episode1/3024

      https://www.allostream.biz/saisons.php/Outlander/saison1/1339?saison=1339


    • 1 vote
      Hieronymus Hieronymus 21 juin 14:56

      @medialter
      j’ai vu toutes les séries que tu indiques
      -Westworld, c’est pas mal mais j’ai pas accroché, j’ai calé vers la fin de la 1ère saison, les séries sont de +en+ pleines de gros scientifiques binoclards avec énorme barbe répugnante et qui se la pètent à donf, le dégout physique que m’inspirent des acteurs peut suffire à me faire renoncer
      -Fargo, très bon avec une Saison 2 plus faible
      -Killing Eve, très bon mais 2ème saison décevante et une fin franchement pas au niveau des autres épisodes, j’attendais des scènes de saphisme torride et rien de la sorte, dommage car l’espionne Russe me mettait en appétit
      -Orphan Black, Saisons 1 et 2 très bon, la 3ème commence à sentir l’ennui, ensuite j’ai laché, scénario par trop décousu, tombe à plat
      on peut continuer à commenter ce qui a suscité notre intérêt smiley



    • 1 vote
      Hieronymus Hieronymus 21 juin 16:52

      @Zatara
      décidément il n’y a pas que les Français qui sont arrogants
      à en juger par le ton vulgaire et prétentieux de l’article de ce Dmitry Orlov, qui dans l’en tête (en gras) affirme péremptoire que "c’est largement de la merde" la série dont il n’a pas vu et ne verra pas (à l’en croire) un seul épisode
      qualifier la série Tchernobyl de grosse merde, c’est pas que c’est injuste, c’est que c’est bête, son ton arrogant peut à la rigueur s’excuser par patriotisme russe, même si la série certes largement anti-soviétique, n’est pas du tout anti-russe, au contraire à l’exclusion des apparatchiks du parti, presque tous les Russes apparaissent comme très sympathiques et humains
      bon je lirai peut être sa bafouille plus tard, voir..


    • 2 votes
      Zatara Zatara 21 juin 17:51

      @Hieronymus
      qualifier la série Tchernobyl de grosse merde...
      de mon point de vue, il dépasse ici la seule question de la qualité de la série sur le plan artistique... On peut faire le meilleur film (ou série) du monde sur une base historique, et tout le monde sera d’accord pour dire que c’est le meilleur film... mais ça n’en fait pas une référence historique pour autant. Pire, ça participe d’une sous culture... propagande sous-jacente par le softpower hollywoodien. Maintenant, je n’en fais pas une référence pour autant, je montre seulement une autre facette ici qui m’apparait interessante...


    • 2 votes
      Zatara Zatara 21 juin 18:01

      @Hieronymus
      tout cela pour dire qu’il faut se méfier comme de la peste des films et séries qui se réclame de l’histoire...


    • 1 vote
      medialter medialter 21 juin 18:30

      @Hieronymus
      Le point commun de ces 4 séries est leur très profond fondement conspirationniste :
      Westworld : si on part du principe que le parc est en fait la planète terre, on voit la série sous une autre dimension : la création de la race humaine par une race ET, et la planète comme une aire de jeu et d’expérimentation
      Fargo : l’ascension historique des mafias depuis les structures familiales jusqu’aux entités supranationales anonymes dirigeant les politiques
      Killing Eve : Une seule entité supranationale dirigeant tous les gouvernements ; les 12. J’ai plutôt aimé la fin, l’héroïne s’estimant trahie
      — Orphan Black. L’expérimentation et l’évolution génétiques de la race humaine. Un jeu d’acteurs de très haut niveau, comme dans Killing Eve

      Je repasserai te dire ce que je pense de Tchernobyl dès que je l’aurais maté


    • 1 vote
      Hieronymus Hieronymus 21 juin 19:53

      @Zatara
      oui j’entends bien, mais Dmitry se fâche un peu trop vite
      c’est une excellente série sur le plan artistique et rien qu’à ce titre, elle mérite d’être vue
      alors bien sûr ensuite, on échappe pas aux polémiques d’ordre politique, beaucoup en profitent pour tirer à boulets rouges sur l’Union soviétique tout en tachant de faire en sorte que la trajectoire continue jusqu’à atteindre dans le sillage ensuite la Russie
      les Russes sont très chauvins, selon eux hors la Russie (qualifiée de 3ème Rome) point de salut pour l’humanité, aussi certains aspects de la série ont pu piquer au vif leur orgueil national, à cela il faudrait objecter :
      -la confédération de Russie n’est pas l’Union soviétique, le principal point commun est géographique mais politiquement les 2 systèmes sont assez éloignés
      -la Série montre des apparatchiks détestables mais en même temps des gens très intelligents et héroïques qui ont su faire montre d’un courage et d’une réactivité hors norme ; en France se souvenir du panneau Stop lors du journal télévisé qui devait arrêter le nuage de Tchernobyl
      selon moi cette série draine un parfum d’anti-soviétisme finalement assez naturel au vu des circonstances mais n’est pas du tout anti-russe, presqu’au contraire


    • vote
      Zatara Zatara 21 juin 20:05

      @Hieronymus
      oui j’entends bien, mais Dmitry se fâche un peu trop vite
      c’est une excellente série sur le plan artistique et rien qu’à ce titre, elle mérite d’être vue

      J’en suis sûr... puisque c’est HBO... maintenant, je dis juste qu’en cherchant à savoir à quel niveau de véracité et de probité, on pouvait se fier à ce qui était raconté, je suis tombé sur des détails primordiaux différents... et que la qualité d’une série ""historique"" ne doit pas prévaloir sur la façon d’appréhender les faits d’u évènement...


    • vote
      zendragon zendragon 22 juin 17:08

      Mr. Robot ? (terminée)
      Utopia ? (terminée)

      Ozark ? (3ème saison à venir)
       
      Pandora ? (diffusée le mois prochain)


    • vote
      medialter medialter 22 juin 17:42

      @zendragon

      Mr. Robot ? (terminée)

      Pas crédible et complètement surréaliste. Le justicier informatique junkie, qui veut libérer le peuple de la mainmise des multinationales, ça le fait vraiment pas

      *

      Utopia ? (terminée)

      Vraiment bien aimé, mais je la mettrais quand même pas au niveau de Breaking Bad, qui fut pour moi la meilleure série pendant longtemps

      *

      Ozark ? (3ème saison à venir)

      Pas vu

      *
      Pandora ? (diffusée le mois prochain)

      Synopsis plutôt sympa, je la mets en liste d’attente

      Merci pour le conseil


    • 1 vote
      Hieronymus Hieronymus 22 juin 18:06

      @zendragon
      puisqu’on est dans l’énoncé de nos expériences respectives, je suggère dans la catégorie Thriller Policier Crime :
      -Berlin Babylon, atmosphère surréaliste de l’Allemagne d’entre 2 guerres à la veille de l’avènement du nazisme, un bon thriller
      -Narcos Mexico, c’est un peu moins captivant que le vrai Narcos sur la vie de Pablo Escobar mais ça se laisse bien regarder
      -Bad Blood, quand les gangs de Ritals font la Loi au Québec, bon récit, bonne dramaturgie, avec l’accent en plus


    • vote
      zendragon zendragon 22 juin 18:59

      On voit souvent Peaky Blinders classée dans les meilleures séries (pas vu le moindre épisode pour ma part).
      Battlestar Galactica est souvent conseillée aussi (je crois l’avoir vue jusqu’au milieu de la saison 3... il faudrait que je regarde la suite un jour...)


    • 2 votes
      Hieronymus Hieronymus 22 juin 23:38

      @zendragon
      -Peaky Blinders, belle photographie, beau décor, belle facture, série réputée donc mais j’ai pas accroché, sans doute que les histoires de poivrot j’ai du mal à suivre
      un peu ds le même genre, y a Downton Abbey, très belle série mais qui parle absolument de rien, un scénario assez invraisemblable mais surtout la problématique des gens qui pètent ds de la soie, c’est rarement passionant
      -Galactica, j’ai essayé aussi, sans succès, la science fiction j’adhère pas trop, c’est toujours des bidules techniques sophistiqués mais assemblés et utilisés par des mecs bien lourds et ennuyeux, demeurés dans leur tête comme les ploucs de notre époque


    • vote
      zendragon zendragon 23 juin 18:26

      @Hieronymus
      C’est vrai, dans Battlestar Galactica il y a des mecs bien lourds et quelques péripéties pas très crédibles...


    • vote
      zendragon zendragon 23 juin 18:32

      @medialter
      The Leftovers a quelques belles qualités aussi (Les acteurs, le postulat de départ "2% des êtres humains ont soudain disparu de la surface de la Terre sans la moindre explication" , la musique, etc)


    • vote
      zendragon zendragon 23 juin 18:38

      Attention, si vous allez sur le lien The Leftovers dans mon précédent message, vous lirez une critique qui dévoile des intrigues importantes...


    • 1 vote
      Hieronymus Hieronymus 23 juin 20:51

      @zendragon
      bon, je vais essayer The Leftovers
      l’an dernier j’avais publié 2 articles consacrés aux Séries :
      https://www.agoravox.tv/culture-loisirs/culture/article/le-phenomene-des-series-le-genre-76135
      https://www.agoravox.tv/culture-loisirs/culture/article/le-phenomene-des-series-le-genre-76190
      je pensais continuer la liste avec un article consacré aux Comédies et un autre aux Séries historiques mais vu le peu de réactivité sur le forum, j’ai décidé de laisser tomber la suite (car ça demande du temps, mine de rien)


    • vote
      BaronRouge BaronRouge 26 juin 09:16

      @medialter

      Ozark, ça m’a fait penser à Breaking bad. J’ai bien aimé surtout l’évolution de sa femme qui est un peu l’évolution de Walt en Heinseinberg. Je n’en dit pas plus. 


    • vote
      BaronRouge BaronRouge 26 juin 09:17

      @BaronRouge

      Dis*


    • 2 votes
      Hijack ... Hijack ... 21 juin 18:48

      Pas encore vu les documents ... mais une question que je me pose depuis pas mal de temps  : Pourquoi, aucun grand film à très gros budget n’a encore été tourné sur cette big catastrophe, récente qui plus est  ?

      .

      Y a t-il eu des blocages ou autres sur cet accident nucléaire plus historique que les précédents accidents de même importance, comme par ex. Tree Mile Island en 79  ???

      .

      En effet, bcp trop d’infos ... bcp de mensonges autour de cette catastrophe vers la fin de l’Urss contrairement aux autres, surtout aux USA ... où le silence était assourdissant de la part des médias français.

      Je parle de mémoire ...


      • 6 votes
        Hijack ... Hijack ... 22 juin 00:27

        Eh bien, Merci Hiero ... Je n’étais pas courant de l’importance de cette série que je vais voir, soit à la tv (Ocs), soit sur les liens que tu donnes (sympa).

        Étrange que cette série n’intéresse pas les grosses chaînes ...


        • 3 votes
          Hijack ... Hijack ... 22 juin 02:51

          Vu 2 épisodes à la suite ... rarement vu un truc aussi prenant. Dès que possible, je verrai les 3 suivants à la suite.
          Perso, je dirai que c’est bien plus qu’une série ... trop sérieux pour ça ; ce serait plutôt un film de très haut niveau de plus de 5h, vu en plusieurs fois.

          Je m’étais intéressé de loin à ce drame ... et tout ce que j’avais lu ou entendu sur l’accident de Tchernobyl, est respecté par ce film.

          Respect à la réalisation ... Ayant entendu les encouragements à voir ce très long métrage, je ne m’attendais pas à autant de précision ... se rapprochant le plus possible de ce qui s’était passé lors de l’explosion. Les comportements des gens de toutes sortes, les réactions politiques, l’ambiance parfaitement respectée ... bref, j’encourage tous ceux qui sont intéressés par du cinéma vérité à voir ce long film ... ou presque film reportage.

          Je me désintéresse totalement des séries tv ... surtout les plus récentes, trop aseptisées ... mais là, c’est tout le contraire, de la vraie histoire ... et pas un soupçon de trucmuches hollywoodiens qui font rire mêmes les enfants ...


        • vote
          Hieronymus Hieronymus 22 juin 11:33

          @Hijack ...
          moi aussi au début j’étais pas très enthousiaste pour essayer la série : le titre, le sujet ne m’emballait pas trop mais au vu du battage médiatique je me suis décidé à aller jeter un coup d’oeil
          et puis j’ai visionné tous les épisodes en l’espace d’une semaine
          faut dire que je m’impose des règles pour limiter mon temps de visionnage quotidien de séries à un max de 1h30 par jour mais je regarde parfois jusqu’à 3 types de série différente en même temps


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 22 juin 14:44

          @Hieronymus

          Encore une fois, merci, car sans ton Topic, je n’en aurai même pas entendu parler ... Au début, le titre m’intéressait ... les fans qui vantent cette "série", m’avaient un peu saoulé avec leur insistance et longueur ... mais, comme ils donnent pleins de détails hyper réalistes, ça avait attiré mon attention ... à juste titre ! Si ça avait été une série US, genre celles qui passent dans toutes les chaînes depuis plus d’une décennie, je n’aurai jamais regardé même une seconde.
          J’en suis certain, ce document (pour moi, il reste un film-document) servira même dans l’Éducation Nationale ... en effet, rares sont les faits historiques filmés avec autant de précisions, sans enrobages en conneries de toutes sortes. Bravo à la réalisation ... c’est ce que j’appelle du cinéma, tellement rare de nos jours.
          .
          Comme déjà dit, espérons qu’un jour, soit réalisé (pourquoi pas par les russes eux-mêmes) un film de grosse production de l’explosion de Tchernobyl, mais dans le même style que celui-ci, juste avec un peu plus de moyens.


        • vote
          makhno makhno 22 juin 21:16

          @Hijack ...

           " Étrange que cette série n’intéresse pas les grosses chaînes ..."

          ....éh bé en fait , cette "série" n’est pas terrible... !

          Elle s’appuie uniquement sur la version officielle OCCIDENTALE de l’accident en accusant le manque de "sérieux" dans la conception initiale de ce REACTEUR RUSSE , en ridiculisant les Scientifiques Russes , en caricaturant à outrance une "chaine de commandement" laxiste et débile... !

          Cette série illustre parfaitement le fait " de voir la paille dans l’œil du voisin......."

          Avec nos 58 réacteurs , les Français feraient bien de se mêler de l’entretien de leurs CENTRALES vieillissantes (qui coûte et coûtera "un bras" et "une jambe"...) et de s’intéresser de près aux "affaires" judiciaires d’AREVA (maintenant appelée "ORANO"... !!!!! ) qui prouvent que la corruption et la légèreté imprègnent un domaine ou la moindre erreur est fatale pour 1000 ans..... !

          Quant à EDF (ou ce qu’il nous en reste...) , qui est le " EXPLOITANT" , le "responsable" des Centrales Françaises (forcé de vendre à tarifs préférentiels , de l’électricité à la concurrence .... ! ) , il n’a plus les moyens humains et financiers de faire face à tout les RISQUES qui planent sur ces 58 réacteurs...

          La France est , de fait un risque Nucléaire qui menace l’Europe de l’ouest ... !

           -1986...c’est loin.... !!!

           -Fukushima.....c’est loin.... !!!

          Vive les séries...et vive le Foot.....


        • 4 votes
          Hijack ... Hijack ... 22 juin 23:29

          @makhno

          Si cette série s’appuie uniquement sur la version officielle occidentale, donc anti Urss ... ça explique encore moins le fait que ça n’intéresse pas les chaînes de tv.
          L’occident fonctionne malheureusement toujours dans la direction russe, comme auparavant anti Urss.

          Dans le film, on voit bien que l’administration soviétique est à la traîne, mais pas leurs scientifiques ... et c’était la réalité.

          Je me souviens d’une chose lorsque je lisais des comptes rendus ... c’était le courage des russes, courage démontré dans le film.

          Enfin, comme j’en parle plus haut ... il y avait eu l’accident de Tree mile Island aux Usa ... où il y avait de plus graves erreurs de scientifiques ricains, mais très peu en parlaient. Cet accident, dû à des défauts de conception, de fonctionnement et à des erreurs humaines, a été classé au niveau 5 de l’échelle internationale des accidents nucléaires Ines, tandis que Tchernobyl et Fukushima ont atteint le niveau maximum de 7.

          Je confirme, seulement moi, que la série / film est une excellente réalisation ... je doute que les russes la dénoncent.


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 22 juin 23:51

          Correction ci-dessus :
          .
          L’occident fonctionne malheureusement toujours dans la direction anti russe, comme auparavant anti Urss.

          .
          Je confirme, selon moi ...


        • 3 votes
          joelim joelim 22 juin 01:22

          Autant envie de voir ça que la bataille de Stalingrad filmée par des néocons US.

          Indécent de broder sur ces faits à moins d’être scrupuleux et exemplaire car l’Histoire ne souffre pas la propagande.

          L’intelligence eut été de faire une fiction sur ce thème synthétisant plusieurs catastrophes de ce type dont Long Island. Ou une bonne série documentaire.

          Là c’est je pense entre les deux donc bon à jeter direct sauf à accepter de se faire conceptuellement empapahouter. Je parie qu’il y a de la musique américaine inepte et affectiviste sur les moments les plus poignants (ils le feraient sur leurs propres cas ex : Long Island  que cela serait ok).


          • 4 votes
            joelim joelim 22 juin 01:27

            Une série gabonaise sur Fukushima aurait plus d’intérêt. Au moins ça serait original au niveau du traitement et pas le "déjà vu" qu’on se mange depuis le plan Marshall.


            • vote
              crow crow 23 juin 07:04

              1986 est pour moi une année charnière car à la suite de la mort de Coluche, de Balavoine et le nuage de Tchernobyl qui n’a absolument pas passé la frontière, je suis devenu résistant à vie !

              La série est produite par les USA, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, j’ai également constaté que le nom propre est passé si je ne me trompe de Tcher à Chernobyl ...donc fiction propagandiste vachement objective !


              • 1 vote
                PumTchak PumTchak 23 juin 09:38

                @crow

                1985, c’était pas mal. Pour éventer les révélations du Rainbow Warrior, Mitterrand est allé assister aux essais nucléaires à Mururoa (RIP la gauche antinuc, RIP la gauche pacifiste). Il est allé assister à un tir du fusée Ariane (qui a échoué) en prenant le Concorde, en panne, alors il a pris l’autre (RIP la réduction du train de vie de l’Etat). Sans oublier la ruine morale qu’a coûtée le plasticage du Rainbow Warrior (RIP la gauche méfiante des services secrets et de l’Etat barbouze, RIP la « transparence » de la République avec notamment les fameux bulletins de santé du président).

                L’auteur du « Coup d’Etat permanent » contre la France monarchique a répondu alors à un journaliste « La dissuasion nucléaire, c’est moi ». Je me souviens bien du goût amer de l’imposture. Tandis qu’ autour de moi on admirait « le Sphinx », « Machiavel ».

                Et j’étais à Paris à ce moment là, j’ai vu dans la rue au pied de Notre Dame un convoi entourant la voiture présidentielle passer à grande vitesse. Des motards à l’avant et sur les côtés donnaient des coups de tatanes aux portières (semelle à plat) des voitures qui ne s’écartaient pas assez vite « Barrez vous, les gueux ». La gauche caviar. Tout le gauchisme que j’avais s’est complètement évaporé (la droite n’étant pas mieux, celle de Balladur n’avait pas d’autre imagination que de vendre le pays pour résorber le déficit). J’ai juste voté Jospin en 2002 (chute du chômage, passage aux 35 heures, rejet de l’AMI européen, cagnotte jamais vue de la Sécurité Sociale) : pas de bol, tous mes gauchistes avaient voté ailleurs.


              • vote
                crow crow 23 juin 11:11

                @PumTchak
                 smiley ! ... Vous m’avez tristement bien fait rire ! c’est exactement comme cela que tout s’est passé, "à coup de bottes dans les portières", puis il y a eu la balle dans la nuque !
                Gauche-droite, même combat !


              • vote
                Baston Labaffe Baston Labaffe 23 juin 13:31

                Bonjour et bon dimanche Hieronymous

                .

                Voici ce que j’écrivais le 9 juin à propos de cette série :

                .

                vote
                Baston Labaffe 9 juin 13:06

                Ai maté la série chernobyl puisque je suis plus ou moins concerné par ce fameux nuage radioactif respectueux des frontières (quand il y en avait encore) et refoulé faute de papiers en règle par nos super douaniers de l’époque.

                .

                Série très bien faite, si ce n’est qu’on ne saura jamais la vérité sur ce drame, la morale de la série, dite par Valeri Legassov, c’est que ce sont les mensonges d’état qui sont responsable de cette catastrophe. Il s’est suicidé 2 ans jour pour jour après l’explosion du réacteur 4.

                .

                Bref le dieu pognon serait à l’oeuvre derrière Tchernobyl...

                .

                Comme toujours, sans compter les intérêts personnels de plusieurs hautes personnalités du Kremlin et de promoteurs sans scrupules qui préfèrent la rentabilité à la sécurité...

                .

                Comme toujours...

                .

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Valeri_Legassov

                .

                Maintenant pour connaître le degré de propagande que contiennent les productions américaines, je vous suggère de revenir quelques temps en arrière, pour vérifier combien de Vérités, le cinéma hollywoodiens a diffusées dans ses productions à haut budget et à teneur géopolitiques, La somme de toutes les peurs, un film de 2002 en est un bon exemple, tout commence par le crash d’un avion israélien en 1973 avec à son bord une bombe A.... Enfouie dans les sables pendant de nombreuses années, découverte par des arabes qui creusent des trous dans le désert comme un mycologue va au champignons à la recherche de truffes, rachetée 400$ par un agent d’extrême droite américain et revendue 45 millions de dollars à un agent, façon le pen d’extrême droite de Russie pour qu’il la fasse péter à Baltimore en essayant dans la foulée d’abattre le président des USA en visite dans cette ville et occupé à se passionner pour un match de foot américain, sauvé in extrémis bien évidemment, par un appel opportun de Jack Ryan, incarné ici par Ben Affleck.

                .

                Bref, les israéliens responsables mais jamais coupables, les russes obligatoirement les méchants (quoique cette option est très nuancée dans le film) bref, les américains sont les gentils et le supra méchant qui veut obliger les deux axes est et ouest à rentrer en guerre en leur tirant par la chevelure, c’est l’extrême droite forcément nazie et fille d’Adolf... Voilà, tout lien ou rapport entre des faits réels, factuels et contemporains, sont fortuits et blablabla....

                .

                https://french-stream.me/2402-film-la-somme-de-toutes-les-peurs-streaming-vf.html


                • vote
                  Baston Labaffe Baston Labaffe 23 juin 13:35
                  Synopsis

                  Au début des années 2000, un complot d’un groupuscule néo-nazi vise à déclencher une guerre nucléaire entre les États-Unis et la Russie afin de faire régner le fascisme sur le monde.

                  Résumé

                  Un A-4 Skyhawk israélien armé d’une bombe nucléaire américaine est abattu par un missile SAM syrien pendant la guerre du Kippour en 1973.

                  Vingt-neuf ans plus tard, au sein d’un exercice d’alerte à l’installation présidentielle de secours de Mount Weaver (Virginie) mettant en scène le président des États-Unis et ses principaux conseillers politiques et militaires, le directeur de la CIA, William Cabot, et le président finalisent, avant de remonter dans la limousine présidentielle, les modalités de la visite officielle en Russie de Cabot concernant le démantèlement d’armes nucléaires en vertu d’un traité de non prolifération des armes nucléaires.

                  Le président russe, apparemment porté sur la boisson, meurt d’une crise cardiaque et est rapidement remplacé par Nemerov, un homme relativement inconnu de la sphère politique. Il n’en fallait pas moins pour faire renaître les vieilles craintes de la guerre froide chez les Américains. Lors de la visite officielle en Russie dans une usine de démantèlement d’armes nucléaires, Ryan, un agent de la CIA, remarque que trois scientifiques russes manquent à l’appel. Les explications données par les officiels russes se révèlent bidons, et les trois scientifiques possédant ensemble les connaissances nécessaires à la fabrication d’armes nucléaires, la CIA soupçonne les Russes de préparer clandestinement des telles armes.

                  Jack Ryan est chargé par William Cabot de faire la lumière sur les évènements avec l’aide de John Clark, un autre agent de la CIA, et de remonter la piste des scientifiques disparus. John a besoin de conseils et Jack, travailleur dévoué, est l’homme qu’il lui faut. Mais avant même que l’enquête ne débute, une terrible tragédie survient à Grozny la capitale tchétchène, la population a été anéantie au moyen d’armes chimiques.

                  Maintenant les craintes se sont concrétisées : les Américains accusent ouvertement les Russes de cette attaque gratuite et révoltante. Les tensions grimpent entre les deux grandes nations. Pour Jack, les éléments ne collent pas : Nemerov est beaucoup trop calculateur pour utiliser des armes chimiques, prohibées par les accords internationaux. Mais sa théorie basée sur une initiative de militaires radicaux n’intéresse personne car Nemerov, de peur de passer pour un dirigeant incapable de contrôler la situation en Tchétchénie, avoue lors d’une annonce à la télévision l’attaque sur Grozny, bien que celle-ci ne soit pas le fait des Russes.

                  Pendant ce temps, un groupuscule néo-nazi, piloté par de riches hommes d’affaires a réussi à récupérer la bombe nucléaire de l’avion abattu au début du film. Il a engagé les trois scientifiques russes disparus pour reconditionner la bombe et la faire exploser à Baltimore, lieu où se trouvera le président des États-Unis pour une rencontre importante de football américain. Le but est de faire croire que cet attentat nucléaire serait d’origine russe, afin d’engager une guerre d’anéantissement atomique entre les États-Unis et la Russie et imposer un nouvel ordre mondial où le fascisme dominerait le monde.

                  Jack Ryan et John Clark retrouvent en Ukraine la piste des trois scientifiques russes disparus mais ces derniers ont tous été assassinés. Plus tard, quand l’équipe de Jack Ryan arrive à retracer le parcours de la bombe et comprend qu’un attentat nucléaire se prépare aux États-Unis, il est trop tard, la bombe a déjà été implantée dans un distributeur de cigarettes situé dans un parc de stationnement souterrain à Baltimore. Jack Ryan, qui arrive à Baltimore en hélicoptère pour intercepter la bombe qu’il croît encore être aux docks, téléphone immédiatement à William Cabot, qui fait évacuer en urgence le président du stade de football.

                  La bombe explose, causant des dizaines de milliers de morts à Baltimore. Le président, qui se trouvait avec Cabot dans sa voiture, à plusieurs kilomètres de l’explosion, est sain et sauf, mais commotionné. Il est évacué par hélicoptère, puis rejoint la base aérienne d’Andrews, située en périphérie de Washington, où il embarque aussitôt à bord d’un Boeing E-4, qui est l’avion spécial du président en cas de crise militaire majeure. Cabot est quant à lui grièvement blessé et mourra de ses blessures à l’hôpital de campagne dressé par l’armée américaine. L’hélicoptère de Ryan s’écrase mais celui-ci s’en sort. La fiancée de Ryan, qui travaille à l’hôpital de Baltimore est également vivante, l’hôpital étant relativement éloigné de l’explosion, qui a été moins puissante que prévu.


                • vote
                  Baston Labaffe Baston Labaffe 23 juin 13:36

                  Alors que Russie et États-Unis tentent de comprendre ce qui se passe exactement, un colonel russe commandant une base aérienne - en réalité un traître vendu aux néofascistes - fait croire à ses hommes que Moscou a été à son tour anéantie par une riposte nucléaire américaine et envoie ses bombardiers couler un porte-avions de l’US Navy en représailles. Il s’ensuit une riposte immédiate de l’armée américaine envers la base aérienne russe et des bombes incendiaires sont larguées par des F-16 qui détruisent totalement le site. Finalement, les deux pays passent en alerte maximale et se préparent à lancer leurs missiles nucléaires.

                  Avant de mourir, Cabot a donné à Ryan le nom de son informateur russe proche de Nemerov : « Spinnaker ». Celui-ci lui confirme que la Russie n’est pas à l’origine de l’attentat. Jack découvre aussi que le plutonium utilisé pour l’attentat provient des États-Unis, et que par conséquent, il ne pourrait s’agir d’un coup des Russes. Par ailleurs, cela est confirmé par John Clark, qui a retrouvé la trace du vendeur de la bombe nucléaire ainsi que celle du groupe néo-fasciste. Mais personne dans l’entourage du Président n’écoute Jack, qui fonce alors au Pentagone afin d’utiliser le téléphone rouge. Il réussit à communiquer avec Nemerov. Celui-ci, convaincu par le jeune agent de la CIA, fait le premier pas et propose une retraite bilatérale, qui est ensuite acceptée par le président américain Fowler. La guerre nucléaire est ainsi évitée de justesse.

                  Après la crise, les différents responsables de l’attentat sont traqués et exécutés (sur fond de la musique d’opéra Nessun dorma), tandis que les présidents Fowler et Nemerov signent à Washington un traité bilatéral de désarmement nucléaire en hommage aux victimes de l’attentat. Jack Ryan et sa fiancée ont quant à eux décidé de se marier.


                • vote
                  Baston Labaffe Baston Labaffe 23 juin 13:37
                  Différences avec le roman

                  Le scénario du film diffère sur plusieurs points avec le roman originel de Tom Clancy paru en 1991 :




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès